Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 18-12-2017

De
42 pages
Publié par :
Ajouté le : 18 décembre 2017
Lecture(s) : 13
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

2,40€ lundi 18 décembre 2017 LE FIGARO - N° 22 816 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
HANDBALL FIGARO SANTÉ
LES FRANÇAISES CHAMPIONNES LA DOULEUR CHRONIQUE
DU MONDE APRÈS S’ÊTRE IMPOSÉES EN MAL DE PRISE EN
FACE À LA NORVÈGE PAGE 18 CHARGE NOTRE CAHIER SPÉCIAL
PRÉSIDENCE
Sur France 2,
Emmanuel Macron Comment la France traque
défend sa politique
et son style PAGE 4
EUROPÉENNES les islamistes radicauxLes partis face
au choix épineux
Face à une menace terroriste toujours aussi élevée, l’État a mis en place des dispositifs des têtes de liste
PAGE 6 départementaux de détection des radicalisés pour repérer les individus dangereux.
AUTRICHE Le « califat » vit ses derniers le Tarn. Le Figaro a pu obser- veau plan de lutte contre la faisant l’objet d’une sur- l’État » pour « prévenir les
instants dans la zone irako- ver de près comment l’État y radicalisation sera présenté veillance spécifique. « Des menaces et mettre en place desL’extrême droite
syrienne. Mais l’islam radical détecte et prévient la radica- début 2018. Emmanuel Ma- plans d’action seront établis organisations pour identifier
au défi est plus que jamais implanté lisation violente. Des procé- cron avait indiqué en octobre par les préfets dans leur dépar- les comportements les plus à
du pouvoir dans l’Hexagone, dans des dures sont mises en place dernier que serait dressée tement », impliquant « de risques », en coopération
endroits inattendus, comme partout en France. Un nou- une « liste des territoires » nombreux autres services de « étroite avec les magistrats ».PAGE 8
è CHAQUE SEMAINE DANS LE TARN, DES PROFILS ÉVALUÉS è SÉBASTIEN PIETRASANTA : « IL MANQUE UN CONTRE-DISCOURS RELIGIEUX » PAGES 2, 3 ET L’ÉDITORAL ÉTATS-UNIS
Quand le
Pentagone chassait
Thales et les ovnis PAGE 10 François Gabart
pulvérise Gemalto EMPLOI
La numérisation le record du tour s’unissent bouleverse
l’organisation du monde pour former
du travail en solitairePAGE 27 un géant de
la sécurité URBANISME
Lyon : la mutation numériquepermanente de
l’ancienne capitale Après avoir rejeté l’offre
d’Atos, l’entreprise spécia-des Gaules PAGE 34
liste des cartes à puce a
décidé de faire affaire avec le
HIGH-TECH groupe de défense. En se
mariant, les deux entités vontNotre sélection
former un géant de la sécuri-de gadgets malins
té numérique, capable de
rià mettre sous valiser avec les mastodontes
américains. Dans un entre-le sapin PAGE 37
tien exclusif, leurs patrons,
Patrice Caine et Philippe
Valn Le conflit
lée, détaillent les nombreux
oublié du En 42 jours, 16 heures, 40 minutes et 35 secondes, le prodige de la voile a établi un étourdissant record du tour du avantages de ce mariage
monde en solitaire, abaissant de plus de 6 jours la marque établie en décembre dernier par Thomas Coville. PAGE 16 consenti. PAGES 26 ET 27Donbass
n Peut-on
moderniser ÉDITORIAL par Yves Thréard ythreard@lefigaro.frle logement
social en
France ? Ne plus tolérer l’intolérable
n La tribune
d’Anne-Sophie est un fléau qui menace être accepté : ni le refus d’un conducteur de
Letac l’équilibre de notre pays. bus de prendre le volant après une femme,
Une calamité dont on n’est ni un arrêt temporaire de travail pour
effecn La chronique
pas près de se débarrasser. Il tuer une prière, ni le prosélytisme sournois
de Nicolas C’faudra plusieurs années, d’associations se cachant derrière la
promovoire des décennies, pour éliminer cet en- tion du sport ou de l’aide à la lecture.Baverez
nemi de l’intérieur qu’est le radicalisme is- On a trop longtemps laissé faire. On croyait
n La tribune de lamique. Combien compte-t-il d’adeptes ? ainsi avoir la paix, alors qu’on leur préparait
On parle de 12 000 individus, mais sans dou- le terrain pour qu’ilsPatrice Huerre
Il faudra te sont-ils plus nombreux encore. Si cer- nous fassent la guer-PAGES 20 À 23
tains revendiquent ouvertement leur filia- re. Coupable démis-des années
tion à cette idéologie destructrice, d’autres sion dont tous les
atpour avancent dans l’anonymat le plus complet. tentats, depuis 2012 FIGARO OUI
Et ce ne sont pas les moins dangereux. et Mohamed Merah, FIGARO NON@ éliminer le
Emmanuel Macron a annoncé un plan de devraient nous faire
Réponses à la question radicalisme lutte pour 2018. Il ne devra pas lésiner sur les prendre conscience.
de samedi : moyens. Car, jusqu’ici, notre pays s’est Par clientélismeislamiqueNajat Vallaud-Belkacem montré bien démuni. Cette cause doit être électoral, les élus ont
ferait-elle une bonne portée par l’ensemble de la société. À l’école parfois toléré l’intolérable, mais c’est aussi
première secrétaire comme à l’entreprise, dans les transports l’affaire de tous.
du Parti socialiste ? publics comme dans les prisons, dans les Priorité des priorités, la lutte contre la petite
quartiers sensibles comme dans les zones les délinquance doit être intensifiée. L’expé-OUI NON
moins urbanisées. Le Tarn est, par exemple, rience prouve que celle-ci, notamment le 17 % 83 %
l’un des départements qui abritent le plus trafic de drogue, est presque toujours la
porTOTAL DE VOTANTS : 78 667 d’islamistes signalés. te d’entrée vers le terrorisme. La faire
baisAucun comportement incompatible avec ser assécherait le vivier des agents
recrunos règles de vie républicaines ne doit plus teurs de l’islam radical. ■
PATRIK STOLLARZ/AFP
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1218 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?b@c@b@s@k";
CHAMPS LIBRES
THIBAUL T CAMUS/AP
Clundi 18 décembre 2017 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
Comment l’État détecte les islamistes radicaux
Face à la menace, il resserre le maillage sur le terrain pour repérer les profils les plus à risques.
LOIN DE NOS frontières, le « ca- Car, de l’avis de tous les spécia- comme un détonateur ». La pré- zone syro-irakienne et de « sor- préféré par les autorités, le défi est
lifat » vit ses derniers instants listes, le phénomène est appelé à vention demeure une tâche diffi- tants » de prison après avoir pur- encore plus grand pour le futur
dans la zone irako-syrienne. Mais durer. Et les chiffres parlent cile car il faut détecter un danger gé leur peine dans des affaires ter- plan. « Une chose est claire,
l’islam radical est plus que jamais d’eux-mêmes. En 2006, les ren- potentiel mais sans excès ou exa- roristes (plusieurs dizaines sont remarque un spécialiste, il faut
implanté dans l’Hexagone. Dans seignements généraux estimaient gérations qui pourraient être ex- attendus dès 2020) compliquera abandonner le fantasme selon
ses fiefs traditionnels où il pros- à 5 000 le nombre de salafistes en ploités par les islamistes. Une tâ- encore les choses. Quant au thème lequel il serait possible de
“dépropère depuis les années 1990, mais France et à 500 celui des militants che d’autant plus délicate que sensible de la « déradicalisation », grammer” les jeunes
radicaaussi dans des endroits plus inat- les plus radicaux. 175 détenus l’arrivée de « revenants » de la ou du « désengagement », terme lisés. » ■ J. C.
tendus, comme le Tarn, dans le étaient jugés « prosélytes » en
« top 10 » des départements, en prison (pour 99 condamnés pour
nombre de radicalisés par habi- terrorisme). Onze ans plus tard, le LE FSPRT,
tant. Le Figaro a pu observer de fichier des signalements pour la
UN FICHIER près comment l’État y détecte et prévention de la radicalisation à
prévient la radicalisation violente caractère terroriste (FSPRT) PLUS PRÉCIS
(voir reportage ci-dessous). Des compte 12 000 « signalés actifs » QUE CELUI procédures mises en place par- sans parler de ceux qui sont « en
tout en France depuis le plan veille ». 500 personnes sont in- DES FICHÉS S
« antidjihad » d’avril 2014. Un carcérées pour terrorisme ou
aponouveau plan de lutte contre la logie du terrorisme et 1 150 déte- ■ Créé en mars 2015,
radicalisation, évoqué par le chef nus de droit commun radicalisés…
le fichier
de l’État en octobre, sera présenté Cette progression et la vague
d’atdes signalements début 2018. Emmanuel Macron tentats de 2015-2017 ont imposé
pour la prévention avait indiqué que serait dressée une multiplication des échanges
de la radicalisation une « liste des territoires » faisant d’informations impliquant des
acl’objet d’une surveillance spécifi- teurs de plus en plus nombreux à caractère terroriste
que. Et de préciser : « des plans (Éducation nationale, services so- (FSPRT) est devenu
d’action seront établis par les pré- ciaux, associations s’occupant de l’instrument
fets dans leur département » im- jeunes, milieux médicaux…). La de « mesure »
pliquant « de nombreux autres menace a eu raison des réticences
de la radicalisation.
services de l’État » pour « préve- initiales d’une partie de ces
miUn « baromètre » nir les menaces et mettre en place lieux méfiants envers toute «
colplus précis que des organisations pour identifier laboration ». « Tous les tabous ne
les fiches S, outil les comportements les plus à ris- sont pas tombés et certains
s’interques », en coopération « étroite rogent encore, note un militant as- de renseignement
avec les magistrats ». sociatif. mais les attentats ont agi aux contours
plus flous. Le mois
dernier, dans
son bilan définitif
de l’état d’urgence,
le ministère
de l’Intérieur 9 700 indiquait ainsi 12 000
que 12 000 personnes fichés S étaient inscrites radicalisés liés à la mouvance au FSPRT. fichés au FSPRT terroriste islamiste Des « signalés
actifs », dont
la radicalisation
est confirmée
et qui font l’objet Chaque semaine dans le d’un suivi actif
par la police,
la gendarmerie Tarn, des profils évalués
ou l’administration
pénitentiaire Graulhet, textile à Castres, charbon à vention de la radicalisation menée procureurs du département, l’admi- linquant notoire, repéré en détention
JEAN CHICHIZOLA (auxquels il convient Carmaux), ont dépéri après avoir at- par la préfecture se doit donc de ne nistration pénitentiaire ainsi que, en septembre 2016 (apologie du
terENVOYÉ SPÉCIAL DANS LE TARN
tiré une immigration de main- d’ajouter plusieurs pas attiser peurs et rumeurs tout en venus de Toulouse, le SRPJ et la Di- rorisme et prosélytisme) mais dont
d’œuvre. Et, pour encore compliquer parant à la menace. À Paris, Muriel rection du renseignement et de la sé- six mois de surveillance après sa libé-milliers d’individus
ALBI et sa cité épiscopale classée par les choses, quelques membres d’une Domenach, secrétaire générale du curité de la Défense. Un jour de la ration n’ont rien donné. Un troisième placés « en veille »).
l’Unesco, des paysages superbes, un communauté de réfugiés politiques Comité interministériel de préven- mi-novembre, on y examinait dix enfin, tarnais de naissance, converti 25 000 personnes
foie gras délicieux. Il fait bon vivre tchétchènes installés à Albi se sont tion de la délinquance et de la radica- cas présentant l’arc-en-ciel de la ra- en 2012 et signalé en 2014 par sa
faétaient quant à elles
dans le Tarn, berceau de Jaurès et du radicalisés. Dans le Tarn, le « bruit de lisation (SG-CIPDR), central dans le dicalisation. Des jeunes d’abord : une mille car il voulait partir en Syrie.
fichées S« petit père Combes », inspirateur fond » de l’islam radical, avec la peur dispositif, trouve la bonne formule : fille suivie depuis 2014, longtemps Toujours aussi « dur » (avec
notam(sûreté de l’État). de la loi de séparation des Églises et et les rumeurs qui l’accompagnent, « ni déni ni panique ». désireuse de quitter la France mais ment des propos complotistes,
antiSur ces 25 000, de l’État. Cent douze ans plus tard, ce est donc bien présent et les anecdotes qui a abandonné le voile, accepte de sémites et une fréquentation des
miExaminer l’arc-en-ciel département de 394 000 âmes se dis- ne manquent pas. Maire LR de Lavaur seules 9 700 l’étaient serrer la main aux hommes, prépare lieux radicaux), l’homme vit ailleurs
de la radicalisationtingue pour une autre raison : avec, depuis 1995, et député du Tarn pen- son bac… Une autre, signalée en dé- mais revient régulièrement dans le pour radicalisation
au 13 novembre 2017, 150 tenants de dant douze ans, Bernard Carayon ex- Passé par le ministère de l’Intérieur cembre 2015 pour sa conversion et Tarn pour voir ses parents. L’arbitra-(essentiellement
l’islam radical inscrits au fichier des plique que la bibliothèque municipale et la préfecture de police de Paris, le une possible radicalisation, impli- ge tombe : mise en veille pour les liée à la mouvance
signalements pour la prévention et la a repéré il y a quelques mois un préfet du Tarn insiste sur trois priori- quée en 2017 dans un vol à l’étalage, deux premiers et prise en compte
acterroriste islamiste).
radicalisation à caractère terroriste étrange visiteur, tenant un discours tés : « la détection, l’évaluation et le mais qui semble finalement, selon les
J. C.(24 % de sexe féminin, 12 % mineurs caractéristique sur les femmes et suivi des cas identifiés et enfin l’ac- services spécialisés, relever plus d’un
Il faut collecter, et 4 % suivis sur le plan psychiatri- consultant des sites islamistes. La compagnement visant notamment les problème familial que de la radicali- “que), il figure dans le « top 10 » na- gendarmerie a été alertée. L’élu LR plus jeunes ». Une série de réunions sation. Enfin un garçon, signalé pour recouper, analyser
tional en nombre de radicalisés par regrette au passage que les maires ne scandent l’année dans l’hôtel Carbo- des « problèmes comportementaux » UN PARTICIPANT DU GROUPE ”habitant. Ces « signalés actifs » soient pas tenus au courant des indi- nel qui, sorti d’un roman de Balzac, mais sans radicalisation avérée. Sur D’ÉVALUATION DÉPARTEMENTAL
(dont la radicalisation est confirmée vidus à risque sur leurs communes. abrite la préfecture depuis près de ces trois cas, le premier est « pris en
Capture d’écran d’une et qui sont suivis par la police, la gen- Florent Farge, directeur de cabinet deux cents ans. Chaque semaine, un compte » par les services, le second tive du troisième. Enfin, il arrive
parvidéo de propagande darmerie ou l’administration péni- du préfet, Jean-Michel Mougard, « groupe d’évaluation départemen- « mis en veille » et le troisième n’est fois qu’une situation se résolve
d’ellede Daech où le Français tentiaire) vivent pour l’essentiel dans évoque une perquisition administra- tal » réunit, autour du préfet, de son pas retenu. Suivent deux profils même ou presque : ainsi de la mise en
Quentin Le Brun, des « grandes » villes (aucune ne dé- tive, peu de temps après son arrivée directeur de cabinet et des responsa- « psychiatriques » : un réfugié poli- veille de ce converti virulent ayant
originaire d’un petit passe les 100 000 habitants) comme en juillet dernier, au cours de laquelle bles du bureau de sécurité intérieure tique tchétchène « excité », très iso- appelé en 2014 à tuer des Juifs et à
faivillage du Tarn, a été
Albi, Castres, Mazamet ou Graulhet. des armes de chasse ont été saisies. En de la préfecture, les représentants lé, signalé pour un « Allah Akbar » re le djihad mais qui vit depuis cinq reconnu et identifié
D’autres préfèrent un habitat plus juin, la préfecture a dû démentir des des forces de l’ordre (sécurité publi- sur la voie publique, une agressivité ans au Maghreb sans projet de retour. comme étant l’une
rural et plus isolé, comme avant eux rumeurs d’attentat après une inter- que, gendarmerie, sécurité intérieu- vis-à-vis de ses voisins, son refus de Ou de cet étranger, signalé en des recrues du groupe
les militants de l’ultragauche mobili- vention du Raid dans une affaire de re, renseignement territorial). S’y serrer la main à une travailleuse so- juin 2017 et en cours d’évaluation, État islamique.
sés contre le barrage de Sivens. droit commun. La politique de pré- joignent une fois par mois les deux ciale à qui il demande de se convertir. mais visé par une obligation de quit-CAPTURE D’ÉCRAN/SITE.COM
Le Tarn a aussi eu son lot de djiha- Il estime que « les psychiatres, c’est ter le territoire français.
distes : en 2014, Quentin Le Brun, de bon pour les juifs et les mécréants ». L’étude de ces dix cas illustre
Labastide-Rouairoux, village au pied Le second cas est celui d’un homme d’abord la nécessité de peser au
tréde la Montagne Noire, brûlait son repéré en 2006 pour sa fragilité psy- buchet les éléments pour trancher.
passeport dans une vidéo de Daech. chologique et son islam radical. Dix « Nous ne sommes pas chez Orwell,
L’Albigeois Gaël Maurize a écopé de ans plus tard, il a accumulé les délits juge un des participants, et nous
huit ans de prison en octobre. Il était de droit commun (menaces, vols n’avons pas la science infuse, il faut
proche d’un autre Albigeois, Thomas avec violence…) mais n’est plus dans collecter, recouper, analyser. »
SeBarnouin, ami de Sabri Essid. la mouvance. Début octobre 2017, il conde conclusion : ces signalements
Barnouin, qui serait toujours dans la est hospitalisé après une tentative de viennent de toutes provenances :
serzone syro-irakienne comme Essid, suicide et dit aux psychiatres qu’il vices spécialisés, travailleurs sociaux,
connaissait « l’Émir blanc » d’Artigat veut « tuer des gens ». Quinze jours prison, famille, voisins… Face aux
(Ariège) Olivier Corel. L’islam radical plus tard, il appelle l’hôpital en dé- menaces et aux attentats de Daech, la
tarnais, simple filiale de la « filière clarant qu’il n’est « pas bien » et veut mobilisation s’est clairement élargie.
toulousaine » ? Trop simpliste aux « s’en prendre à des gens ». Le préfet Comme en témoigne la cellule de
yeux des observateurs locaux. « Le décide de « gérer » en coopération prévention de la radicalisation et
“bon vivre” tarnais, remarque un avec les services psychiatriques. d’accompagnement des familles qui,
fonctionnaire, est une réalité et un peu Reste enfin, des cas plus « classi- une fois par mois ou tous les deux
une image d’Épinal. On a les mêmes ques » : un individu connu par le pas- mois ou bien encore à la demande,
problèmes qu’ailleurs : délinquance, sé pour ses prises de position contre la suit le traitement social et
psycholodrogue, chômage… » Nombre d’acti- France et sa famille, radicalisé mais gique des mineurs et jeunes adultes
vités locales (laine à Mazamet, peau à très malade et affaibli. Un autre, dé- (jusqu’à 25 ans) et de leurs familles.
ALE FIGARO lundi 18 décembre 2017
3L'ÉVÉNEMENT
Guadeloupe Pietrasanta : « Il manque Comment l’État détecte les islamistes radicaux un contre-discours religieux »
Les signalements de radicalisation en France ANCIEN DÉPUTÉ, Sébastien Pietrasanta déradicalisation s’est développé. Même Martinique
est l’auteur d’un rapport sur la lutte chose en prison, où des budgets ont été
déRÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DE LA TOTALITÉ DES SIGNALEMENTS
contre la radicalisation et fut le rapporteur tournés des objectifs. Nous manquons en
Seine-DE RADICALISATION* DEPUIS LE 29 AVRIL 2014
St-Denis de la commission d’enquête sur les atten- outre d’un contre-discours religieux, ce qui
de 0 à 9
tats de 2015. n’est pas facile pour un État laïque. Le
conHauts-Pas-de-Calaisde 10 à 29 Guyane tre-discours est enfin trop institutionnel et de-Seine Paris
de 30 à 49 LE FIGARO. - Comment en est-on arrivé ne touche pas les individus concernés. Il faut Nord
au premier plan de lutte contre la s’inspirer des Britanniques avec des messa-de 50 à 99
Somme
radicalisation violente en avril 2014 ? ges plus décalés, plus incisifs, le recours à desSeine- Val-de-de 100 à 149 Aisne
Maritime MarneArdennes Sébastien PIETRASANTA. - Les attentats « repentis »…
Manchede 150 à 199
Oise Meuse de Merah ont été le déclencheur. La loi an-Réunion
plus de 200
Moselle titerroriste du 21 décembre 2012 a permis On a beaucoup critiqué le centre Val-d’OiseCalvados Eure
Marne de poursuivre les crimes de djihadistes de déradicalisation de Pontourny,
Yvelines
MeurtheBas-Rhin français à l’étranger. Manuel Valls, alors faut-il abandonner l’idée de centres ? Seine-et- et-MoselleFinistère Orne
Marne
Essonne ministre de l’Intérieur, a préparé un plan Ce centre était voué à l’échec : il reposait Côtes-d’Armor Eure-et- Mayotte
AubeMayenne Loir « antidjihad » repris par Bernard Caze- sur le volontariat et sur l’engagement, Haute- Vosges
Ille-et- Marne
Vilaine neuve avec la création du « numéro pour ménager les élus et la population, de
Haut-RhinMorbihan Sarthe Loiret vert », imité à l’étranger, et de cellules de ne pas accueillir d’individus à risque. Mais
Yonne
Haute-SaôneLoir-et- suivi préfectorales. des centres avec des occupants sous main
LoireCher
Atlantique Maine- Territoire de justice, dans un dispositif contraignant,Indre- Côte-d’Or
et-Loire de Belfortet-Loire Doubs Quelles sont les réussites de ce plan ? seraient utiles. On pourrait y accueillir les
NièvreCher Le numéro vert a sauvé des vies car il a condamnés pour apologie du terrorisme.
Indre aidé à une prise en charge rapide de cer- Ou les condamnés pour terrorisme ayant
Deux- Saône-et- Jura
Vendée Sèvres Loire tains cas, sous un angle sécuritaire ou so- purgé leur peine. Ils seront nombreux
AllierVienne cio-éducatif. Un maillage territorial a été dans quelques années et un tel centre
Haute-Ain mis en place en s’appuyant sur les préfec- pourrait être un sas de décompression.
Savoie
RhôneCreuse
Charente- tures. Il faut d’ailleurs laisser les préfets à Ces « sortants » constituent un défi,
com-HauteMaritime Vienne Loire
Charente la manœuvre, notamment dans leurs re- me les « revenants ».
Puy-de-Dôme
Savoie lations avec les associations ou les élus
loIsère
Corrèze caux. Enfin, alors que les travailleurs so- La radicalisation va-t-elle encore
Haute-LoireDordogne Cantal ciaux ou les éducateurs spécialisés ont été progresser ?
Hautes- longtemps réticents, la coopération est Nous en avons au moins pour une
généraAlpesArdèche DrômeGironde bonne aujourd’hui. tion. Peut-être s’agit-il même du phéno-Lot Lozère
Lot-et- mène du siècle. Il est incontesté que le
fiGaronne
Alpes-de-Haute- Et les échecs ? chier des radicalisés augmente. Cela est dû
Tarn-et- Aveyron Provence
AlpesVaucluseGaronne Maritimes On a voulu faire vite et bien. Et on a fait trop à une meilleure détection par les services Gard
Landes
Gers Tarn vite et pas suffisamment bien en s’adressant de renseignement mais aussi à une hausse
Bouches- à des personnalités contestées. Beaucoup indéniable du nombre de radicalisés. ■du-RhôneHéraultHaute- Var d’argent a été débloqué et le business de la PROPOS RECUEILLIS PAR J. C.Pyrénées- Garonne
Haute-Atlantiques
Corse
Hautes- Aude
Pyrénées
Ariège * Auprès du Centre national
Corsed'assistance et de prévention
du-SudPyrénéesde la radicalisation (CNAPR)Orientales
et des états-majors de sécurité (EMS)
Sources : Sénat (rapport d'information 500
sur la prévention de la radicalisation, mars 2017), UCLAT 2 700
Infographie personnes jeunesincarcérées pour
pris en charge Réunion du conseil terrorisme ou apologie
de défense et de sécurité dans des dispositifs du terrorismenationale, le 18 mai, à l’Élysée. de prévention
CHRISTOPE PETIT TESSON/AFP
En font partie, outre le renseigne- restent discrètes. Sous le couvert de
ment territorial et la gendarmerie, le l’anonymat, une militante tarnaise
conseil départemental, l’Éducation explique que « certains de nos
memnationale, les allocations familiales bres ont refusé catégoriquement de
mais aussi la protection judiciaire de participer en raison des risques
évenla jeunesse et le service pénitentiaire tuels ». Elle insiste sur « la formation
d’insertion et de probation. Depuis sa des professionnels, qui sont très
demise en place en décembre 2014, une mandeurs, pour éviter les peurs et les
centaine de personnes, dont une cin- amalgames et en même temps repérer
quantaine de mineurs (majoritaire- les “signaux faibles” ». Mais,
regretment des filles) et une trentaine de te-t-elle, « il y a peu de parents
vojeunes majeurs (18 à 25 ans), ont été lontaires. De nombreuses familles se
suivies individuellement ainsi que 23 méfient d’un projet porté par la
préfamilles. Aucun des jeunes suivis n’a fecture, d’interventions à domicile ou
quitté la France, dix se sont vus pro- craignent de dégrader une relation
poser un accompagnement psycho- déjà compliquée avec un enfant ».
logique. Six ont été signalés au par- Dans ces conditions, « le phénomène
quet, deux à leurs communes et un est peu visible, très diffus. Pour mieux
auprès du service d’aide sociale à prévenir, il faut intervenir plus en
l’enfance. Directrice des services dé- amont auprès de tous les enfants et les
partementaux de l’Éducation natio- parents par exemple sur l’éducation à
nale, Mireille Vincent explique que l’image, à l’information, sur la laïcité
« la coopération est bonne. Nous inter- comme cela commence à se faire ».
venons sur le registre de la protection Après les services de l’État, les
colde l’enfance et, sur 67 000 élèves, une lectivités locales, les associations, un
douzaine de cas concernent des élèves dernier acteur des bords du Tarn a
scolarisés ou de l’instruction à domici- pris place au printemps dans le
disle. Des jeunes peuvent aussi sortir du positif de prévention : le monde
méchamp de la radicalisation soit par dical et l’un de ses domaines les plus
eux-mêmes, soit par l’écoute et l’aide protégés, la psychiatrie. Le 9
novemqui leur sont apportées ». bre, une conférence « Sécurisation et
radicalisation en établissements
saniDes associations reconnues taires et médico-sociaux » a permis
Au-delà des acteurs institutionnels, de « déminer » un débat sensible à
la prévention de la radicalisation fait l’hôpital psychiatrique d’Albi. « Pour
également appel aux collectivités lo- les personnels soignants », note la
cales (missions d’assistance, actions « référente radicalisation »,
Angélidans le cadre des contrats de ville) et que Routoulp, « le secret médical est
aux associations. Le préfet dispose de essentiel et certains craignaient qu’il
40 000 euros du Fonds interministé- soit violé. Mais la police ne le demande
riel de prévention de la délinquance pas. Petit à petit, l’échange devient
na(1 % d’un total national de 6 millions, turel quand on nous demande une
préen proportion des 150 radicalisés par cision ou quand nous signalons un cas.
rapport au total des radicalisés en Sans jamais parler pathologie ou
médiFrance). Muriel Domenach rappelle caments prescrits… » Ainsi, dans les
qu’une circulaire de janvier 2017, couloirs des hôpitaux, les salles de
prévoyait de s’adresser « à des asso- réunion de la préfecture, les
établisciations reconnues plutôt qu’aux gou- sements scolaires ou les locaux
assorous autoproclamés de la déradicali- ciatifs, la prévention de la
radicalisasation. La circulaire 2018 fera de tion se construit au jour le jour,
même. Aujourd’hui 2 700 jeunes sont parfois en tâtonnant. Avec une
certipris en charge en France dans une tude commune au-delà des cultures
centaine de structures de droit com- différentes : le combat sera long et ne
mun ». À la différence des « gou- rien faire, c’est laisser le champ libre
rous » médiatiques, les associations aux recruteurs de l’islam radical. ■
Alundi 18 décembre 2017 LE FIGARO
4 POLITIQUE
Emmanuel Macron : « Je fais ce que j’ai dit »
Sur France 2, dimanche, le président a défendu son action internationale, ses efforts pour le climat et son style.
MARCELO WESFREID £@mwesfreid
MAJORITÉ C’était un peu les vœux de
fin d’année, avec quinze jours
d’avance. Dimanche 17 décembre, le président
a souhaité aux Français de prendre « un
peu de temps avec leur famille ». Il a eu
une pensée, également, pour « ceux qui
n’ont pas (cette) chance ». Le sapin de
Noël de l’Élysée trônait en arrière-plan.
Interrogé par Laurent Delahousse sur
France 2, le chef de l’État a puisé dans
un registre fédérateur et rassurant,
celui du président au-dessus de la mêlée :
« Je fais le maximum pour vous protéger,
pour éviter que les conflits n’adviennent,
pour préparer votre avenir commun,
pour préparer le meilleur futur. » Il a
poussé l’optimisme jusqu’à anticiper
une victoire imminente dans le combat
contre Daech : « D’ici mi, fin février,
nous aurons gagné la guerre en Syrie. »
Lui qui n’avait accordé, depuis son
élection, qu’une seule grande
interview, celle du 15 octobre sur TF1, a
profité de cette émission en prime time
pour faire le récit de sa geste
présidentielle. Il a narré sa recherche de «
leadership », née de ce peuple qui « a fait
ce qu’aucun autre pays n’a fait », en
propulsant une personnalité jeune et
sans parti politique. « La France a
stupéfié l’Europe et le monde »,a-t-il
assuré. Avant de justifier l’urgence de ses
premières réformes. « Sur le sujet du
Emmanuel Macron lors de l’entretien avec Laurent Delahousse diffusé dimanche soir sur France 2.chômage, j’ai pris mes responsabilités.
J’ai pris la décision la plus importante qui
avait été évitée en France depuis vingt confié, dans une litote. Il a promis d’ac- c’est qu’on est tous les jours les mains
ans », a soutenu Emmanuel Macron. Il a célérer les efforts pour le déploiement dans la glaise, et que ça ne peut pas être
CONTRE-POINTestimé qu’il faudrait attendre « deux des énergies renouvelables en France, a parfait du jour au lendemain. » Et
ans » pour que cette réforme produise regretté l’autorisation du glyphosate d’ajouter : « Moi, j’ai besoin de gens qui PAR GUILLAUME TABARD£@GTabard
ses « pleins effets ». Une refonte du pour cinq ans - « on s’est fait lâcher par vivent dans le creux de leur ventre la
néCode du travail annoncée dès la cam- d’autres [pays] » pour obtenir un délai cessité de changer, de prendre des
décipagne. « Je fais ce que j’ai dit », a insisté plus restrictif de trois ans, a-t-il re- sions, d’aller les expliquer et de faire. Je Un art très giscardien
le président. gretté. Sur le nucléaire, enfin, Emma- ne veux pas des gens qui soient assis et
Dans un coin de son bureau, on pou- nuel Macron s’est montré peu empressé contents d’être ministres. Je veux des de la communicationvait distinguer, au sol, un objet en relief gens qui agissent. » Dans le domaine
reprenant son fameux mot d’ordre audiovisuel, Emmanuel Macron a
« Make Our Planet Great Again ». Enre- confirmé qu’une « réflexion » seraitJe ne veux pas des gens
gistrée juste après le One planet sum- menée sur l’avenir de France Télévi- écidément, Emmanuel des lustres. Primaire ? Sans doute, “qui soient assis et contents mit, du 12 décembre, l’interview de sions. Macron rappelle Valéry mais en communication, plus le
d’être ministres. Je veux France 2 a offert l’occasion au président Une interview à la forme originale Giscard d’Estaing. Par son message est simple plus il porte.
de la République d’expliquer ses initia- (lire ci-contre), qui, au gré de la déam- Dambition de conjuguer C’est ce que cherche Macron.des gens qui agissent.
tives internationales. Il a dit désap- bulation du président dans l’Élysée, a libéralisme et modernité. Par son « Et en même temps », selon la EMMANUEL MACRON SUR FRANCE 2 ”prouver mais comprendre la décision charrié ses confidences sur la solitude désir de déborder les frontières devise officielle du macronisme
de Donald Trump de se retirer des ac- du pouvoir, l’impopularité en politique, politiques classiques. Mais aussi par – assumée et revendiquée face à
cords de Paris, car il s’agissait d’une de fermer des centrales, dans la mesure les nuits de travail au palais, la brièveté cette obsession de la forme, Laurent Delahousse -, cette
promesse de campagne de la part du où cette énergie est « décarbonée », du quinquennat, la difficulté de travaillée avec un souci scrupuleux déambulation inédite se déroulait à
candidat Républicain, doublée de la n’amplifiant pas l’effet de serre. « Il faut convaincre. Interrogé sur les critiques du détail, et dont l’entretien de ce l’intérieur de l’Élysée, le lieu de la
crainte de voir des territoires qui choisir ses batailles », a-t-il assumé. de Laurent Wauquiez, qui fustigeait son dimanche sur France 2 est continuité du pouvoir, le cadre
avaient voté pour lui souffrir de la fer- Une affirmation qui devrait faire grin- « désert de l’âme » et son absence l’exemple le plus achevé depuis le signifiant à lui seul les ors de la
meture des industries polluantes. Mais cer les ONG écologistes. « d’amour charnel pour la France », Em- début de quinquennat. République. Ici, « on s’inscrit dans
Emmanuel Macron a insisté sur la mo- Emmanuel Macron a salué l’action de manuel Macron n’y est pas allé par C’est donc la première fois que l’histoire », a-t-il dit, allant jusqu’à
bilisation des acteurs locaux et privés son ministre de l’Écologie, Nicolas Hu- quatre chemins. Il a sévèrement taclé le l’on voit un président de la parler de « filiation » avec ses
pour compenser financièrement la dé- lot. « Il a son tempérament : c’est un en- patron des Républicains, sans citer son République accorder un entretien prédécesseurs dont il veut
cision de Donald Trump. gagé, a décrit Emmanuel Macron. Il a nom. « Cela n’illustre que la haine qu’il a debout et en marchant. Coup de accrocher le portrait au mur de ce
Le chef de l’État a reconnu que sa été un grand reporter de la cause écolo- pour votre serviteur, je la lui laisse, elle com’ diront certains. Gadget, mise palais présidentiel. Modernité d’un
propre conversion à l’écologie a été gique, ensuite il a été un activiste, il a l’occupera au quotidien mais elle ne en scène diront d’autres. « Clip de côté, tradition de l’autre. Rupture
tardive. « Je ne suis pas un activiste du créé une fondation… Là, il apprend aussi nourrira pas les Français », a riposté le promotion », a lancé Bruno et continuité. Jeunesse dans le style
climat depuis des décennies », a-t-il les contraintes de l’exercice politique : chef de l’État. ■ Retailleau, le patron des sénateurs mais conception gaullienne de
Républicains. Tout cela est vrai, l’exercice de la présidence - « il y a
mais intentionnel de la part de une part solitaire dans l’exercice du
Macron. Ces réactions sarcastiques, pouvoir ». La séquence France 2
il les anticipait. Comme une preuve s’est voulue une définition par
de la « révolution » du style l’image du macronisme.« On va enfin décider sur
Notre-Damepolitique qu’il veut incarner. Macron a de la chance : il
Emmanuel Macron fête ses 40 ans remonte dans les sondages. Or, des-Landes », se réjouit Ferrand – et Dieu sait si ce week-end contrairement à l’opinion admise,
d’anniversaire fut aussi ce n’est pas une émission qui fait
mage, « première des injustices ». « Nous abondamment qu’inutilement gagner des points, ce sont des bons
JIM JARRASSÉ £@jimjarrasse travaillons avec pragmatisme pour que la commenté – et veut surfer sur cette sondages qui poussent au regard
France réinvestisse et crée des emplois », vague de jeunesse dont il savoure, bienveillant sur une prestation.
IL S’ÉTAIT déjà dit favorable en 2013 à la assure Richard Ferrand, évoquant la ré- admiratif de lui-même, qu’elle ait Impopulaire, il se serait vu
construction de l’aéroport controversé forme du Code du travail. D’autres sont contribué à changer le regard de sévèrement reprocher l’exercice.
de Notre-Dame-des-Landes. Quatre ans en préparation et font l’objet d’une l’étranger sur la France. Redevenu majoritaire, il aura la
plus tard, Richard Ferrand n’a pas vrai- « co-construction » entre la majorité et le Au-delà même du contenu de ses chance de voir son savoir-faire
ment changé d’avis. Invité dimanche du gouvernement, selon le patron des dépu- réformes, il s’agit de convaincre salué en matière de
«Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», le pa- tés LREM, qui réfute le terme de « majo- que tout ce qu’il fait est inédit. À communication. ■
tron des députés LREM juge que « l’Ouest rité godillot ». « Nos parlementaires tra- commencer par le fait de tenir ses
» Retrouvez français a besoin d’une structure aéropor- vaillent très en amont sur les textes de loi promesses ; « ça faisait longtemps
Guillaume Tabard tuaire plus importante », évoquant le pour gommer les aspérités. Peut-être fau- que ce n’était pas arrivé », ce qui est
tous les matins à 8 h 10
« doublement du nombre d’avions d’ici à drait-il mieux faire connaître et chorégra- à tout le moins réducteur. Il sera sur Radio Classique
2040 ». Il se prononce également pour phier ce travail d’enrichissement », ad- donc le premier président à
l’évacuation de la ZAD : « Il n’y a pas de met-il. Il dément ainsi toute tension entre s’exprimer en marchant, comme
place en France pour des zones de non- la majorité et le gouvernement sur le tex- Giscard fut le premier président à
droit. » te « immigration-asile », dont la trans- parler au coin du feu. Le message a
C’est aussi Le délégué général de La République en mission au Conseil d’État a été repoussée. le mérite de la simplicité : je suis un
marche Christophe Castaner a souligné L’ex-ministre défend les réformes président en marche, un président simple que
dimanche sur France 3 que l’évacuation présidentielles face aux ambitions qui en mouvement, un président qui va
Richard Ferrand, dimanche, de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes se s’aiguisent en vue de 2022. Laurent Wau- de l’avant. La mobilité n’est pas cela : être
au « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ». ferait par la « force » si nécessaire, indé- quiez, le nouveau patron de LR ? « Il a qu’un atout physique, elle a une assis, c’est RTL/FRÉDÉRIC BUKAJLO/SIPA PRESSpendamment du choix de construire ou des postures de Mélenchon de droite. » signification politique que Macron a
non un aéroport. Deux options sont sur la François Hollande qui poursuit son tra- d’ailleurs expliquée au cours de être immobile;
table après la remise cette semaine d’un janvier, comme l’a promis cette semaine vail de sape ? « Que d’anciens présidents l’émission, à propos du choix de ses être debout, rapport attendu : construire un nouvel le premier ministre Édouard Philippe : jouent un rôle à la lumière de leur expé- ministres. « Je ne veux pas de gens
aéroport ou rénover l’aéroport actuel de « On va enfin décider ! » rience me paraît intéressant. Je veille sur- qui soient assis et contents d’être c’est agir. Lui
Nantes, une piste qui pourrait être privi- Sur Notre-Dame-des-Landes, comme tout à ce que notre majorité joue un rôle ministres. Je veux des gens qui est donclégiée par l’exécutif. « Moi, personnelle- sur les autres sujets, le patron des députés actif le plus longtemps possible… » Com- agissent. » C’est aussi simple que
ment, je n’en ferai pas une histoire... », de- de la majorité loue la réactivité du gou- prendre : que Macron dispose d’un se- cela : être assis, c’est être immobile; un président
vance Richard Ferrand. vernement. « Nous avons traité un certain cond quinquennat. Réponse de Ferrand, être debout, c’est agir. Lui est donc qui agit.Il se réjouit avant tout que le gouverne- nombre d’urgences », juge-t-il. Parmi dans un sourire : « Pourquoi changer une un président qui agit. Et donc, à »
ment s’apprête à trancher d’ici à la fin lesquelles, selon lui, la lutte contre le chô- équipe qui gagne ? » ■ l’en croire, le premier à agir depuis
C 1
FRANCE 2Pa ris. 15, rue de la Paix -66, av.des Champs Elysées
Information points de vente:0180181590-Liste complète des points de vente sur www.mauboussin.fr/boutiques
PhotoSylvieLancrenon
L’actriceOrnellaFleurylundi 18 décembre 2017 LE FIGARO
EN % des intentions de vote
6 POLITIQUE
Une liste d’extrême gauche 1
La liste du Parti Communiste 2
soutenue par Pierre Laurent Des Marcheurs Européennes : dominants
14La liste de La France Insoumise
soutenue par Jean-Luc Mélenchon
Les élections européennes
se dérouleront dans un peu plus de les états-majors 500 jours, et le sondage d’intentions
La liste du Parti socialiste 8 de vote que nous publions donne
d’ores et déjà une indication pour
la première consultation nationale La liste Europe-Écologie-Les Verts
du quinquennat d’Emmanuel Macron, soutenue par David Cormand 4face au choix même si toutes les listes et le nom de
ceux qui les dirigeront sont encore loin
d’être connus. Notre enquête menée
La liste LREM et MoDem par l’Ifop révèle un fait majeur : avec
soutenue par Christophe Castaner 26 26 % des voix, le parti présidentiel épineux des
sortirait largement en tête, devant
le Front national (17 %), La France
insoumise de Jean-Luc Mélenchon Une longueur
(14 %) et même Les Républicains
La liste d’Agir et de l’UDItêtes de liste 3,5 (12 %). « Ce résultat est un bon reflet d'avance
du rapport des forces politiques
actuelles. On est toujours dans la pour la liste La liste Les RépublicainsCasse-tête pour les partis, la désignation continuité du big bang survenu après
soutenue par Laurent Wauquiez 12 la présidentielle et les législatives », En Marche-des chefs de file pour les élections de 2019 explique Frédéric Dabi, le directeur
général de l’Ifop. En effet, les sept MoDem revêt une importance stratégique. La liste Debout La France premiers mois du président n’ont pas
soutenue par Nicolas Dupont-Aignan 6 enrayé sa dynamique. Avec 26 %
des voix, LREM est même au-dessusQUESTION :
blement des forces progressistes sur une (+ 2 points) du score de référence
EMMANUEL GALIERO, CHARLES SAPIN Si dimanche prochainliste commune pour ce scrutin, le com- macronien : le premier tour de la La liste du Front nationalET MATHILDE SIRAUD
missaire européen français Pierre Mos- présidentielle, où le futur chef de l’État devaient se dérouler£@EGaliero @csapin @Mathilde_Sd soutenue par Marine Le Pen 17
covici, souvent présenté comme possible avait recueilli 24 %. Pour y parvenir, les élections européennes,
tête de liste pour le PS, a fermé la porte la liste LREM grignote sur tous
pour laquelle des listesEUROPE Elles n’auront lieu que dans dimanche. « Il y a des familles politiques les électorats, comme l’a fait Macron La liste des Patriotes
dix-huit mois mais déjà tous les états- européennes. Il y a, au fond, des différen- à la présidentielle. Ainsi, les Marcheurs suivantes y aurait-il soutenue par Florian Philippot 2
majors des partis politiques commencent ces qui persistent », a déclaré l’ancien séduiraient aux européennes le plus de chances
à fourbir leurs armes. Les européennes, ministre de François Hollande, invité du La liste de l’UPR 28 % des électeurs de Benoît Hamon
1,5que vous votiez ? soutenue par François Asselineaupremière consultation du quinquennat congrès du MoDem. et 18 % de ceux de François Fillon
Macron, devraient en effet être la rampe Les Républicains préparent la question au premier tour de la présidentielle.
de lancement électorale de tous les partis des élections européennes avec pragma- Une autre liste La liste gagnerait donc aussi bien 3
en vue de la présidentielle de 2022. Cha- tisme. Pour eux, ce premier scrutin sur sa droite que sur sa gauche. À titre
cun tente d’identifier le meilleur chef de d’après-présidentielle est à la fois loin- de comparaison, Les Républicains ne
Sondage Ifop réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 29 novembre au 1er
file d’un scrutin qui devrait mettre aux tain et prioritaire. Laurent Wauquiez en- réussiraient à attirer dans leurs filets décembre 2017. Enquête menée auprès d’un échantillon de 1 007 électeurs, extrait d’un échantillon
prises des listes nationales et non plus gage donc la réflexion sur l’échéance de électoraux que 49 % des électeurs de 1 104 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité
régionales. mai 2019 dans un climat de préoccupa- de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de Fillon en avril 2017, soit moins
interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.Alain Juppé avait plaidé mi-novembre tion et d’optimisme. Geoffroy Didier, Infographie d’un votant sur deux… ALBERT ZENNOU
pour la constitution d’un « axe central » nouveau secrétaire général délégué à la
pour les élections européennes, qui irait communication, pense qu’une majorité
du centre gauche au centre droit. Le pré- de Français ne soutiendront pas la « dilu- L’hypothèse Laurent Wauquiez n’est pas comme tête de liste aux élections euro- socialiste. La candidature de Pierre
Mossident du MoDem François Bayrou y a ré- tion des souverainetés » promue, selon lui envisageable. Il n’a pas l’intention de lâ- péennes. Cette décision est perçue com- covici pourrait être remise en cause par
pondu favorablement, défendant de son cher son mandat de président de la ré- me une révolution culturelle au sein du l’ancienne ministre de l’Éducation
natiocôté l’idée d’une « maison commune ». Le gion Auvergne-Rhône-Alpes et certains FN car la direction des listes a toujours été nale, Najat Vallaud-Belkacem. En privé,
délégué général de La République en estiment qu’il n’a pas non plus intérêt à confiée à un Le Pen. La stratégie d’allian- celle-ci a récemment conditionné sa C’est possible que
marche Christophe Castaner a semblé prendre un risque dans un scrutin proba- ce à laquelle elle croit beaucoup peut se candidature au poste de premier secré-“notre tête de liste soit adressé un satisfecit à ses partenaires. blement compliqué. décliner en différentes hypothèses. L’une taire du PS à la pole position sur la liste
une personnalité qui ne « Nous devons construire une liste ouverte Parmi les autres noms circulant en d’elles consisterait à trouver un accord pour les prochaines européennes.
à toutes celles et tous ceux qui portent une coulisses, ceux de Virginie Calmels, pre- avec Dupont-Aignan. Jusqu’à lui propo- Quel que soit le chef de file, il lui faudrasoit ni MoDem ni LREM
ambition européenne, progressiste et pro- mière vice-présidente des Républicains, ser de prendre la tête d’une liste com- incarner une ligne proeuropéenne se
déUN PROCHE DU COUPLE EXÉCUTIF ” etectrice », a-t-il lancé samedi à la tribune et de Damien Abad, 3 vice-président et mune ? Certains au sein du FN sont sé- marquant - si possible - de celle défendue
du congrès du MoDem. « Ma responsabi- député de l’Ain, reviennent régulière- duits par cette idée qui permettrait par le chef de l’État. Un défi de taille. Peu
lité est d’organiser la liste et de l’élargir », par Emmanuel Macron. S’il définit le par- ment. « Des hypothèses très incertaines », d’asseoir un message d’ouverture inédit. de socialistes ont trouvé quoi redire au
a-t-il précisé dimanche sur France 3. ti LR comme « profondément européen », nuance un cadre LR. De son côté, Debout la France juge ces discours fondateur d’Emmanuel Macron
La question de la tête de liste alimente il explique qu’il ne sera pas question de Au Front national, on veut se donner le questions prématurées. Nicolas Dupont- de la Sorbonne, en septembre dernier.
les rumeurs. Le maire de Pau François défendre une vision fédéraliste. « Ni temps et les moyens de construire des al- Aignan veut se donner le temps d’obser- Un dilemme qui ne se pose pas pour la
Bayrou a déclaré qu’il ne souhaitait pas eurobéats, ni europhobes, nous propose- liances mais Marine Le Pen a, d’ores et ver la recomposition politique du pays France insoumise. Face à un chef de l’État
être candidat, et encourage « le renouvel- rons un projet alternatif et positif sur l’Eu- déjà, tendu la main à Nicolas Dupont- avant de bâtir sa stratégie. qui fait de son zèle proeuropéen l’un des
lement ». « C’est possible que ce soit une rope. C’est notre défi pour les prochains Aignan, le président de Debout la France À gauche, le rebond du PS n’intervien- principaux marqueurs de sa présidence,
personnalité qui ne soit ni MoDem ni mois », soutient-il, alors que les Républi- qui fut son allié entre les deux tours de la dra pas en 2019. Lucides, les socialistes Jean-Luc Mélenchon veut capitaliser
LREM », souffle un proche du couple cains ont souligné leur volonté d’incar- présidentielle. La présidente du FN, qui savent que les prochaines européennes toutes les oppositions dans un discours
exécutif. Le nom de l’actuel négociateur ner une « droite franche, déterminée, ras- était à Prague ce week-end pour le seront difficiles. Avec le projet de listes volontiers souverainiste. S’imaginant
en chef du Brexit, Michel Barnier, revient sembleuse, populaire, qui a le courage de congrès annuel du groupe eurosceptique nationales, le PS ne pourra profiter du porte-voix de « la France du non », qui a
régulièrement. Mais certains préfére- dire et, surtout, le courage de faire. » Mouvement pour une Europe des nations seul avantage dont il dispose sur La Ré- rejeté en bloc le référendum de 2005 sur
raient une personnalité plus proche de la Concernant le choix de celui ou celle et des libertés (MENL), veut consolider la publique en marche : son implantation la Constitution européenne, il espère
gauche. Alors que plusieurs piliers de la qui devra porter la liste nationale le mo- voix des souverainistes au Parlement territoriale. Beaucoup reposera sur la transformer ce scrutin en duel entre sa
majorité défendent l’idée d’un rassem- ment venu, Les LR n’ont rien décidé. européen. Elle renonce à se présenter personnalité désignée à la tête de la liste formation politique et LREM. ■
ZOOM
Patrimoine : plusieurs Le MoDem veut peser sur le projet social
ministres millionnaires
La Haute Autorité pour la François Bayrou souhaite consolider son rôle au sein de la majorité et « l’organiser » durablement. transparence de la vie publique
(HATVP), qui a publié vendredi
économiques, demande que les mêmes les déclarations de patrimoine des
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sd efforts soient fournis en matière de politi- ministres, a révélé que plusieurs
que sociale, citant comme priorités étaient millionnaires. La ministre
MAJORITÉ François Bayrou le répète à « l’émancipation » et la « solidarité » pour du Travail, Muriel Pénicaud,
tous ses interlocuteurs : il est « heureux ». faire reculer les inégalités. « Ce n’est pas ancienne DRH du groupe Danone,
Non seulement parce qu’il a été réélu parce qu’il y a moins d’argent public qu’il a un patrimoine de plus de
président du MoDem - seul candidat en n’y a plus de projet social », a-t-il martelé. 7,5 millions d’euros, et le ministre
lice, il l’a emporté avec près de 94 % des de la Transition écologique de plus
L’accent sur la formation voix -, mais surtout parce que le contexte de 7,2 millions. Nicolas Hulot,
professionnellepolitique actuel correspond à ce qu’il ap- qui a indiqué dans sa déclaration
pelait de ses vœux depuis près de quinze François Bayrou a notamment mis l’ac- de patrimoine posséder neuf
ans. Le maire de Pau, qui a noué une al- cent sur la formation professionnelle, véhicules au total, a assuré rouler
liance avec Emmanuel Macron pendant alors qu’un projet de loi est à l’agenda du « 95 % de (son) temps » en voiture
l’élection présidentielle, veut faire en premier semestre 2018. « Un projet n’est électrique, dans une déclaration
sorte que le dépassement des clivages, complet que si les volets économiques et so- parue dimanche dans le JDD
l’effondrement « des tours jumelles » - ciaux sont équilibrés », abonde Marc après un début de polémique sur
Les Républicains et le Parti socialiste – et Fesneau, président du groupe MoDem à le nombre de véhicules possédés.
« le surgissement d’une tour originale l’Assemblée. « À travers ces textes socié- Françoise Nyssen, ministre
puissante », à savoir la majorité à laquelle taux, nous allons défendre nos propositions de la Culture et ancienne patronne
il participe, s’inscrivent dans la durée. et répondre par la cohésion sociale et terri- des éditions Actes Sud, déclare
En clôture du congrès de son parti, qui toriale au procès intenté contre le président pour plus de 600 000 euros
s’est déroulé tout le week-end dans un des riches, le président des villes », expli- de biens immobiliers, et 4 millions
François Bayrou et Édouard Philippe, samedi à Paris lors du congrès du MoDem.hôtel du sud de Paris, le responsable cen- que Patrick Mignola, député MoDem de d’euros pour sa société arlésienne.
triste a donc adressé un satisfecit sans am- Savoie. La plupart des autres ministres
biguïté à la politique menée par le gouver- guement tressé les louanges du président sommes soudés comme les doigts de la François Bayrou entend donc « orga- sont beaucoup moins prospères.
nement. « Aujourd’hui, quelque chose a de la République – « l’un des leaders les main », insiste Bayrou en privé. niser » la « majorité centrale » dans l’es- Le premier ministre, Édouard
changé en profondeur dans l’image que la plus entraînants » -, mais aussi du premier Devant les deux ministres MoDem poir de l’installer « pour les décennies qui Philippe, a déclaré un appartement
France assume vis-à-vis du monde », a af- ministre, Édouard Philippe - « à la hauteur - Geneviève Darrieussecq et Jacqueline viennent ». « C’est vrai qu’il y a encore des parisien dont il est copropriétaire
firmé devant ses troupes l’éphémère gar- de la situation ». Présent samedi, le chef de Gourault – et les parlementaires, François points de jonction à creuser avec LREM », (à 50 %) évalué à 1,25 million
de des Sceaux, contraint de quitter le gou- la majorité a lui aussi rendu hommage au Bayrou a également plaidé pour la mise en concède Marc Fesneau. « François Bayrou d’euros, et un appartement
vernement en juin après l’affaire des MoDem, « un partenaire utile, fiable et in- œuvre d’un projet social, déclinant plu- ne sera jamais spectateur. Sa voix porte et en Seine-Maritime dont il est
assistants parlementaires. Comme pour ventif », des « alliés exigeants en privé et sieurs propositions. L’ancien ministre, continuera à porter », promet une cadre également copropriétaire (à 20 %)
prouver sa loyauté sans faille, l’élu a lon- solidaires en public ». « Avec LREM, nous tout en rappelant la nécessité des mesures MoDem. ■ d’une valeur de 400 000 euros.
A
PHILIPPE LOPEZ/AFPlundi 18 décembre 2017 LE FIGARO
8 INTERNATIONAL
Autriche : l’extrême droite au défi du pouvoir
Elle obtient plusieurs ministères régaliens dans le gouvernement de coalition qui exclut de sortir de l’UE.
MYRIAM DÉTRUY
VIENNE
AUTRICHE Le chancelier autrichien
Sebastian Kurz (ÖVP, parti conservateur)
n’aime visiblement pas perdre de temps.
À 31 ans, le plus jeune dirigeant du
monde tenait à présenter son nouveau
gouvernement avec le FPÖ, parti d’extrême
droite, avant Noël. Vainqueur des
législatives d’octobre, l’ÖVP avait d’emblée
choisi le FPÖ, arrivé troisième, comme
partenaire privilégié de coalition plutôt
que le SPÖ (sociaux-démocrates), avec
qui il gouvernait depuis plus de dix ans.
Il a donc fallu deux mois de négociations
aux deux formations pour arriver à
établir la liste des ministres et secrétaires
d’État, ainsi qu’un programme commun
long de 183 pages.
C’est la quatrième fois depuis sa fon- Le vice-chancelier autrichien
dation que l’extrême droite autrichien- Heinz-Christian Strache (FPÖ,
ne intègre un gouvernement de coali- à gauche) et le chancelier Sebastian
tion. Son dirigeant, Heinz-Christian Kurz (ÖVP), samedi à Vienne.
Strache, devient vice-chancelier, et ROLAND SCHLAGER/AFP
obtient six des treize ministères : les
Affaires étrangères, l’Intérieur, la
Défense, la Santé et les Affaires sociales, la me, il n’envisage pas d’organiser un ré- exigé qu’une secrétaire d’État ÖVP soit médical à leur égard pourrait être levé. mission européenne Jean-Claude
Fonction publique et les Sports ainsi que férendum sur la sortie de l’Union. C’est intégrée au ministère de l’Intérieur, di- Quant à leurs enfants, ils pourraient être Juncker, en font une figure aux prises
les Transports. le chancelier lui-même qui s’occupera rigé par Herbert Kickl, ancienne plume désormais scolarisés dans des établisse- de position iconoclastes.
En 1999, à l’issue de négociations en- des questions européennes, enlevées au de Jörg Haider et idéologue du FPÖ. ments « passerelles », séparés des éta- Les Autrichiens, qui comptent 24 %
tre l’ÖVP et le FPÖ, l’extrême droite ministère des Affaires étrangères. Le Heinz-Christian Strache s’est félicité blissements habituels. de fumeurs, pourront en revanche
avait également obtenu des porte- qu’une grande partie de ses idées aient La nomination de la nouvelle minis- continuer à griller leur cigarette dans
feuilles régaliens, notamment celui des été reprises dans le programme com- tre des Affaires étrangères est l’écho de les bars et les restaurants alors qu’une
Finances - l’ancien ministre, Heinz- mun. Il ne fait que confirmer le ton don- ses orientations. Karin Kneissl, 52 ans, réforme avait été envisagée cette an-Le temps d’obtention de
Karl Grasser, s’était ensuite retrouvé né pendant la campagne des législatives, n’est pas membre du FPÖ mais elle a été née. Quant aux médias publics, ils de-“la nationalité autrichienne mêlé à plusieurs scandales. À l’époque, notamment en matière de politique mi- choisie par le parti. Diplômée notam- vraient observer plus d’objectivité et
serait rallongé, et les droits l’annonce avait suscité de vives réac- gratoire. Seraient en priorité acceptés les ment de l’université américaine de d’indépendance. Autre souhait du FPÖ
tions de l’Union européenne, qui avait réfugiés dont les qualifications corres- Georgetown et de l’ENA, cette spécia- qui a été entendu : les Italiens de languedes demandeurs d’asile
pris des sanctions contre l’Autriche. pondent aux besoins du marché du tra- liste du Proche-Orient, fille d’un pilote allemande et ladine du Tyrol du Sud,considérablement réduitsAlors que le pays prendra la prési- vail. Le temps d’obtention de la nationa- de chasse jordanien, parle arabe et hé- séparés de l’Autriche à l’issue de la
Predence du Conseil de l’Union européen- lité autrichienne serait rallongé, et les breu. Ses mots brutaux vis-à-vis des mière Guerre mondiale, pourraient”
ne en juillet 2018, le nouveau gouverne- président de la République, l’écologiste droits des demandeurs d’asile considéra- demandeurs d’asile, qui sont, selon elle, avoir accès à la double nationalité.
ment a d’ores et déjà affirmé qu’il se Alexander Van der Bellen, qui avait blement réduits : ils devraient mettre à 80 % des jeunes hommes « contrôlés Le programme est loin de faire
l’unavoulait proeuropéen. Bien que la mise battu de justesse le candidat d’extrême leur téléphone portable à disposition par la testostérone », son soutien à l’in- nimité : six manifestations contre ce
reen place d’une démocratie directe sur le droite il y a un an, a déclaré qu’il confir- pour que leurs données, leurs échanges dépendance de la Catalogne et ses atta- tour de l’extrême droite au pouvoir se
modèle suisse fasse partie du program- mait les nominations. Il a en revanche et leur identité soient contrôlés. Le secret ques vis-à-vis du président de la Com- tiennent ce lundi. ■
res. Une hostilité qui n’empêche pas
Ciudadanos de rassembler la plus grande part La Catalogne joue
des partisans du maintien de la Catalogne
en Espagne. Quelques sondages
annoncent même la formation en tête jeudi soir.son avenir ce jeudi Bon an mal an, les enquêtes accordent à
chacune de ces trois listes une trentaine
de sièges dans un Parlement qui en
comprend 135. Viennent ensuite le Parti so-dans les urnes
cialiste (PSC), qui s’attend à faire élire une
vingtaine de députés sur un programme
Le scrutin régional qui oppose nationalistes hostile à l’indépendance mais plus
conciliateur que belligérant ; Catalunya en catalans et anti-indépendantistes s’annonce serré. Comu Podem (CECP, gauche radicale
intégrée par Podemos), crédité d’une
dizaiEt pour cause. Le premier des trois fa- ne d’élus sur une ligne ni indépendance
MATHIEU DE TAILLAC £@mdetaillac voris est en détention préventive. Oriol unilatérale, ni réponse judiciaire à la
séMADRID
Junqueras, ex-vice-président régional cession ; le Parti populaire (PP, droite) de
Les centristes anti-indépendantistes de Ciudadanos (Ines Arrimadas, Albert Rivera et destitué, envoie de la prison d’Estremera Mariano Rajoy, qui, siphonné par C’s,
lutJose Manuel Villegas) en meeting, dimanche, à L’Hospitalet de Llobregat (Catalogne).ESPAGNE Le jour du vote - un jeudi - cartes ouvertes et enregistrements sono- te avec la Candidatura d’Unitat Popular
n’est pas habituel. Les conditions de la res pour motiver les électeurs d’Esquerra (CUP, extrême gauche indépendantiste)
convocation - par le gouvernement espa- Republicana de Catalunya (ERC, indé- Europeu Catala (PDECat, centre droit in- pas leur en tenir rigueur. La soif d’une re- pour ne pas se retrouver à la dernière
plagnol, alors que la prérogative échoit nor- pendantistes de centre gauche). dépendantiste), qui faisait figure de copie vanche contre ce qu’ils appellent « la ré- ce, avec 5 ou 6 députés. Aucun bloc n’est
malement au président de la région - sont Le second fait campagne par visiocon- face à l’originale ERC, indépendantiste pression » de l’État espagnol et l’émotion assuré de s’imposer : ni les
indépendanextraordinaires. Le choc des deux blocs, férence depuis la Belgique, le pays où il historique. À force de surenchères contre des meetings où l’on laisse au premier tistes (ERC, JpC et CUP), ni les unionistes
indépendantiste et unioniste, est hors de s’est installé pour fuir la justice espagnole. les autorités espagnoles, qu’il qualifie de rang des chaises vides pour les « prison- (C’s, PSC et PP), ni les partis de gauche
toute proportion raisonnable. L’indigence Si Carles Puigdemont, l’ex-président lui «franquistes», et l’Union européenne, niers politiques » semblent vaincre les (ERC, PSC et CECP) ne sont certains
d’addes programmes, restaurer les institutions aussi révoqué, mettait un pied en Espa- qui en serait la «complice», il serait, selon doutes sur la stratégie. ditionner 68 sièges, la majorité absolue.
catalanes pour les uns, retrouver la nor- gne, en coup de théâtre à la veille du scru- certains sondages, au coude-à-coude La drôle de campagne catalane n’a pas
Majorité absoluemalité pour les autres sort du cadre des tin, il serait immédiatement arrêté. Avec avec ERC. Ni ERC ni JpC n’expliquent servi à rassembler les Catalans. Rien ne
scrutins ordinaires. La participation, en- sa liste taillée sur mesure Junts Per Cata- comment ils comptent mettre en place la La troisième grande candidate, Ines Arri- garantit non plus que le dépouillement ne
fin, estimée à plus de 80 %, s’annonce his- lunya (JpC), Puigdemont tente de dépas- «République» qu’ils ont déclarée le madas (Ciudadanos, C’s, centristes anti leur offre, sans parler d’un gouvernement
torique. Les élections catalanes du 21 dé- ser les maigres intentions de vote accor- 27 octobre avant de l’abandonner en rase indépendantistes), a dû lire sur Twitter les compétent, ne serait-ce qu’une majorité
cembre ne ressemblent à aucune autre. dées à sa formation, le Partit Democrat campagne. Leurs électeurs ne semblent insultes grossières de certains adversai- à même de les administrer. ■
L’Union européenne lance un ultimatum à la Pologne
L’UE menace Varsovie de représailles politiques si elle ne renonce pas à remettre en cause « l’État de droit et la démocratie ».
la justice par le parti Droit et Justice de Ja- textes, déjà votés par la Chambre basse, nistre Morawiecki juge lui-même « le vernement Morawiecki : la privation du
JEAN-JACQUES MÉVEL £@jjmevel roslaw Kaczynski (PiS). D’abord l’assu- n’attendent plus que le feu vert du Sénat plus probable » que les 28 commissaires droit de vote dans toutes les décisions du
CORRESPONDANT À BRUXELLES
rance que Bruxelles dispose désormais du - une formalité - et surtout le paraphe du donnent le coup d’envoi mercredi. D’ici Conseil européen. Le suffrage crucial
suffrage de 22 capitales pour constater président Andrzej Duda. là l’essentiel va dépendre d’Andrzej manque déjà avec le veto proclamé d’un
VINGT-HUIT Varsovie a quarante-huit qu’« il existe un risque clair de violation Duda, président qui a déjà évité un choc autre contestataire d’Europe centrale, le
« Aucune complaisance »heures pour rentrer dans le rang, après grave » des normes européennes. Ensui- frontal Varsovie-Bruxelles il y a trois Hongrois Viktor Orban. Les précédents
un triple avertissement lancé par la Fran- te, l’arrivée d’un homme au contact jugé L’article VII des traités est censé garantir mois en opposant son veto à une précé- ont aussi montré l’effet politiquement
ce, l’Allemagne et la Commission Junc- plus facile, Mateusz Morawiecki, à la tête le respect de la démocratie et de l’équili- dente réforme de la justice. Cette fois le pervers des sanctions politiques que l’UE
ker. L’UE pourrait engager dès mercredi du gouvernement. bre des pouvoirs dans les frontières de scénario est moins plausible, puisque le menace d’appliquer à ses membres : elles
une procédure politique inédite contre Profitant de ce fragile état de grâce, l’UE. Vendredi, au sommet, le président chef de l’État a lui-même aidé à la mise au dressent les opinions publiques
concerles dérives de l’État de droit en Pologne. l’objectif de faire pression in extremis et de Macron a assuré qu’il soutiendra « les ini- point des textes décriés par l’UE. Et s’il y a nées contre Bruxelles et font le miel
élecSans certitude d’aboutir. Ni même ga- faire reculer Varsovie, dans les 48 heures, tiatives prises par la Commission à chaque effectivement mise à l’index de la Polo- toral des partis à poigne, qu’il s’agisse du
rantie qu’elle en imposera au parti au en deçà de la ligne rouge fixée à Bruxelles : fois qu’elle défend la cohérence de nos rè- gne, la main des Européens semble en re- PiS de Jaroslaw Kaczynski, du Fidesz de
pouvoir depuis 2015. Deux ressorts sem- l’adoption de deux projets de loi qui place- gles et le respect de l’État de droit ». À la vanche plus faible pour l’application in- Viktor Orban ou, par le passé, de Jörg
blent précipiter l’enclenchement de l’ar- raient les juges et la magistrature sous le même tribune, la chancelière Merkel a tégrale de l’article VII. Haider et du FPÖ, parti d’extrême droite
ticle VII des traités, après des mois de mi- contrôle du gouvernement (nominations, ajouté qu’« il n’y aura là-dessus aucune Il faudrait l’unanimité des 28 pour in- désormais réinstallé au cœur du
gouverses en garde contre la reprise en main de promotions et mises à la retraite). Les deux forme de complaisance ». Le premier mi- fliger ensuite la peine maximale au gou- nement autrichien. ■
A
PAU BARRENA/AFPStéphane Kerdodé
Co-fondateur
de Breizh Cola
CONCURRENCER UN GÉANT DU SODA,
C’EST SON DÉFI.
LUI FOURNIR LES INGRÉDIENTS D’UNE RECETTE
GAGNANTE,C’EST LE NÔTRE.
èreEtrela1 banquedes PME,c’est croireaux idées audacieuses comme celle de StéphaneKerdodé
quiavoulu s’imposer sur un marché très concurrencé,enlançantle cola Breton.
Plus de portraitsd’entrepreneurs sur cockpit.banquepopulaire.fr
* èreÉtude TNS Kantar 2017–Banque Populaire :1 banque des PME
incluant les Banques Populaires, Le Crédit Coopératif et les caisses de
Crédit MaritimeMutuel.
BPCE,Société anonymeàdirectoireetconseil de surveillance,aucapitalsocial de 155742320€.RCS Parisn°493455042-Siège social:50avenuePierre Mendès
France75201 ParisCedex 13.Intermédiaired’assurancesimmatriculéeàl’ORIAS sous le numéro08 045 100.Crédits photos :Getty Images/Emmanuel Pain–12/2017 –lundi 18 décembre 2017 LE FIGARO
10 INTERNATIONAL
Ibrahim,
symbole
de la colère
palestinienne
Un manifestant de 29 ans tué vendredi
à Gaza dans son fauteuil roulant par un tir
Des Palestiniens portent le corps d’Ibrahim Abou Thouraya lors de ses funérailles, samedi à Gaza. MAHMUD HAMSisraélien, a été élevé au rang de héros.
Shifa. Une courte vidéo, tournée peu pas participer au djihad, a-t-il déclaré, jamais une occasion de protester contreCYRILLE LOUIS £@Cyrille_Louis EN BREFauparavant par le site Middle East Eye mais ça ne l’a pas empêché de se trouver l’occupation », explique son père avecENVOYÉ SPÉCIAL À GAZA
et visionnée plus d’un million de fois au premier rang face aux soldats de l’oc- fierté. Le démantèlement des colonies
PROCHE-ORIENT Il a suffi de quelques depuis lors, le montre assis sur son fau- cupation. » Sur Internet, les témoigna- israéliennes et le désengagement mili- Pakistan : 8 morts dans
heures pour que le visage d’Ibrahim teuil roulant, brandissant un drapeau ges d’admiration et les attaques contre taire de la bande de Gaza, intervenu en l’attaque d’une église
Abou Thouraya devienne le nouvel em- palestinien ou levant les bras vers le ciel Israël se sont multipliées, tandis que 2005 sur ordre d’Ariel Sharon, Un attentat suicide revendiqué
blème de la colère palestinienne. Ven- en signe de victoire, parmi un petit fleurissaient des dessins en forme n’avaient pas entamé sa détermination. par le groupe État islamique
dredi en milieu d’après-midi, cet hom- groupe d’adolescents armés de frondes. d’hommage. L’un montre Ibrahim « La semaine dernière, il avait été révolté et fait pour provoquer un carnage,
me de 29 ans a été tué d’une balle dans Coiffé d’une casquette, le visage mangé Abou Thouraya juché sur deux jambes par l’annonce de Donald Trump sur a fait au moins 8 morts et 30 blessés
la tête par un militaire israélien alors par une abondante barbe noire, il y qui ont la forme de la Palestine d’avant Jérusalem et jurait de tout donner pour pendant la messe dominicale
qu’il manifestait près de la clôture qui parle d’une voix résolue alors que des 1948. Un autre le représente campé sur lui faire faire marche arrière, ajoute dans une église de Quetta
enserre la petite enclave côtière. nuages de gaz lacrymogène enflent les racines d’un arbre qui s’enfoncent Mohammed, le benjamin de la fratrie. dans le sud-ouest du Pakistan,
Amputé des deux jambes par une frap- autour de lui. « Je transmets un message profondément dans la terre. Je suis d’ailleurs certain que les Israé- pleine à une semaine de Noël.
pe aérienne de Tsahal le 11 avril 2008, il à l’armée d’occupation sioniste, dit-il liens ont décidé de le tuer parce qu’ils ne
Philippines : 26 morts et se déplaçait depuis lors en fauteuil notamment. Cette terre nous appartient supportaient pas cette force intérieure. »
23 disparus après une tempêteMalgré son handicap, roulant mais n’avait pas renoncé à et nous n’y renoncerons pas. L’Amérique Selon Ahmed Soukkar, Ibrahim Abou
défier les soldats – essentiellement en doit revenir sur sa décision car les Pales- “ Thouraya se trouvait à une cinquantai- Vingt-six personnes ont péri il ne manquait jamais
jetant des pierres dans leur direction, tiniens sont un peuple fort. » Sur une ne de mètres de la clôture lorsque ont dans des glissements de terrain une occasion de protester
selon son entourage. « Chaque vendre- autre séquence, on le voit se hisser à la retenti les premiers tirs de sommation. provoqués par la tempête tropicale
contre l’occupation di, il était l’un des plus déterminés et des force des bras au sommet d’un pylône « À cette distance, quelle menace pou- Kai-Tak dans une île du centre-est
plus courageux », assure Ahmed Souk- afin d’y brandir l’étendard palestinien. vait-il bien représenter ? », interroge le des Philippines tandis que LE PÈRE D’IBRAHIM ABOU THOURAYA”
kar, qui se trouvait à ses côtés lorsqu’il Ou encore, descendre de son fauteuil jeune homme, dont un cousin a été tué 23 autres sont portées disparues,
s’est effondré au sol. « Quand il est parti pour évoluer comme il peut dans le Avec son fauteuil roulant, son éten- vendredi au même endroit. « L’armée
Algérie : manifestations de la maison en fin de matinée, il nous a paysage désolé et sablonneux qui borde dard inoffensif et son refus de plier face impose des règles strictes à l’emploi de la
pour la langue berbèredit qu’il était prêt à tomber en martyr la frontière avec Israël. à l’adversité, Ibrahim Abou Thouraya force et l’utilisation de balles réelles est
pour Jérusalem », précise son père, Samedi, des milliers de Palestiniens s’inscrit parfaitement dans le récit col- toujours considérée comme un dernier Des centaines de jeunes
Naief Abou Thouraya, qui recevait ont pris part aux obsèques du jeune lectif palestinien. Issu d’une famille de recours – lorsque nous identifions une ont manifesté durant une semaine
dimanche les condoléances sous une homme dans la mosquée des martyrs, réfugiés originaires des environs menace significative pour la vie des dans plusieurs villes d’Algérie,
tente funéraire aménagée au nord du non loin de la plage. Ismaël Haniyeh, le d’Ashkelon, il contribuait, depuis son soldats ou contre des systèmes de sécuri- particulièrement en Kabylie,
camp de réfugiés de Shati. chef du bureau politique du Hamas, amputation, à faire vivre ses neuf frères té essentiels », a pour sa part réagi le contre le récent rejet d’un
Le portrait d’Ibrahim a envahi les s’est joint à ses proches pour porter sa et sœurs en louant ses services de la- porte-parole de Tsahal, qui a annoncé amendement parlementaire qui
réseaux sociaux dès que sa mort a été dépouille. « Notre martyr, vu son han- veur de voiture dans le centre de Gaza. dimanche soir l’ouverture d’une visait à généraliser l’enseignement
confirmée par les médecins de l’hôpital dicap, avait toutes les excuses pour ne « Malgré son handicap, il ne manquait enquête. ■ à l’école du tamazight.
Quand le Pentagone
chassait les ovnis
Le Pentagone a mené entre 2007 et 2012
un programme confidentiel pour percer le mystère
des objets volants non identifiés. Sans succès.
USS Nimitz au large de San Diego en 2004.
PHILIPPE GÉLIE £@geliefig On y voit une forme compacte effectuer
CORRESPONDANT À WASHINGTON
des rotations acrobatiques sans
propulsion apparente. Luis Elizondo, l’agent du
ÉTATS-UNIS Depuis que l’homme lève renseignement militaire (DIA) chargé de
les yeux au ciel, et surtout depuis qu’il diriger le programme, a interviewé des
vole, des phénomènes aériens inexpliqués dizaines de témoins et affirme que des
inentretiennent sa croyance dans les extra- cidents sont souvent rapportés près
d’insterrestres. Il n’est guère surprenant que le tallations nucléaires, militaires ou civiles.
Pentagone ait cherché à en savoir plus. La En 2009, un rapport d’étape affirmait que
surprise, c’est qu’il n’ait rien trouvé qui « ce qui était considéré comme de la
scienconvainque les sceptiques, au-delà des ce-fiction est maintenant un fait
scientifiufologues. que ». La préoccupation des responsables
Le département américain de la sécurité nationale ne se
de la Défense vient de révéler limitait pas à des
extraterresqu’entre 2007 et 2012, il avait tres potentiellement mal
inmené un Programme tentionnés : « Et si les Chinois
d’identification de la menace 22 ou les Russes avaient développé
aérospatiale avancée (AA- des capacités inconnues demillions TIP) resté confidentiel, sinon nous ? », a expliqué un ancien
secret. Il était financé à hau- assistant parlementaire dede dollars
teur de 22 millions de dollars Reid au journal Politico.
Financement à l’initiative de Harry Reid, Le Pentagone avait déjà
du Programme sénateur démocrate du lancé des investigations
d’identification de la Nevada alors chef de la ma- après-guerre, mettant sur
menace aérospatiale jorité, qui a pris sa retraite pied en 1952 la fameuse
comavancée (AATIP)cette année. Reid était in- mission du « Projet livre
fluencé par un de ses amis – bleu ». Elle avait étudié plus
et contributeurs de ses campagnes électo- de 12 000 témoignages, 700 d’entre eux
rales – Robert Bigelow, à la tête d’une en- restant inexpliqués. Robert Seamans,
treprise aérospatiale qui a bénéficié des secrétaire de l’US Air Force, n’en avait pas
contrats publics attachés à cette recher- moins conclu en 1969 qu’elle « ne pouvait
che. Celle-ci avait aussi le soutien de deux plus être justifiée par la sécurité nationale
sénateurs vétérans de la Seconde Guerre ou l’intérêt scientifique ». De même, le
mondiale, le démocrate de Hawaï Daniel programme AATIP n’a produit « que de la
Inouye, décédé en 2012, et le républicain paperasse » et a perdu ses financements
de l’Alaska Ted Stevens, disparu en 2010, en 2012. Elizondo a cependant poursuivi
qui affirmait avoir été témoin d’un phé- ses travaux durant son temps libre à la
nomène de ce type lorsqu’il était pilote DIA, jusqu’à sa démission en octobre
derdans l’US Air Force. nier, protestant du désintérêt pour une
Les récits identiques sont nombreux. Le réalité selon lui avérée. Avec plusieurs
Pentagone a même diffusé l’été dernier autres passionnés, il vient de fonder une
une vidéo prise du cockpit d’un F-18 de la académie de recherche à but lucratif
Navy qui avait décollé du porte-avions baptisée « Jusqu’aux étoiles ». ■
A