//img.uscri.be/pth/1d85b4039c26619aa5dda54f805b2d27ccee1701
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 27-11-2017

De
46 pages
Publié par :
Ajouté le : 27 novembre 2017
Lecture(s) : 203
Signaler un abus

2,40€ lundi 27 novembre 2017 LE FIGARO - N° 22 798 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
ENQUÊTE FIGARO SANTÉ
EDWY PLENEL, LE PATRON DE CANCER DU SEIN :
MÉDIAPART, ACCUSÉ DE FLIRTER LA RADIOTHÉRAPIE AU PLUS
AVEC L’ISLAMISME PAGES 20 ET 21 PRÈS DES MALADES PAGE 11
Liban, Syrie, Irak : comment
l’Iran étend son emprise
L’Iran est devenu une puissance régionale dont l’influence s’étend de la frontière afghane Les classements
complets jusqu’à la Méditerranée. Sa rivalité avec l’Arabie saoudite fracture les pays du Levant.
de toutes
les épreuves Grâce aux milices chiites qui routh, via Bagdad et Damas. sunnite, qui affronte par pro- royaume saoudien, le prince Cette guerre politique pour le
du week-end combattent avec son soutien Au Liban, le Hezbollah chiite curation son ennemi chiite Mohammed Ben Salman, qui contrôle du Moyen-Orient
en Irak et en Syrie, l’Iran est le maître du jeu politique. iranien sur plusieurs théâtres compare le président iranien instrumentalise les tensionsNOTRE CAHIER
s’est ouvert un corridor ter- Au grand dam de l’Arabie d’opérations militaires. Le à un « nouveau Hitler », sem- religieuses entre les frèresSPÉCIAL
restre entre Téhéran et Bey- saoudite, leader du monde nouvel homme fort du ble vouloir relever le défi. ennemis de l’islam.
GAUCHE è TÉHÉRAN SPONSOR D’UN PIRATAGE MASSIF CONTRE LE GOUVERNEMENT DE HARIRI è AURÉLIE DAHER : « LE RÉGIME SYRIEN EST AUJOURD’HUI REDEVABLE AU HEZBOLLAH
LIBANAIS » è LES QUATRE VISAGES DU HEZBOLLAH LIBANAIS PAGES 2 À 4 ET L’ÉDITORIALMélenchon enterre
« l’âge d’or de
la politique » PAGE 8
Coupe Davis : les Bleus sacrés après seize ans d’attente
RELIGION Les
Le voyage délicat Constructifs du Pape en
Birmanie et en ordre
au Bangladesh PAGE 10
dispersé TRANSPORTS
La crise des pilotes derrière
fait tanguer
Ryanair PAGE 26 Macron
Les Constructifs ont officia-ADMINISTRATION
lisé la création de leur
proLe « droit à l’erreur » pre parti, Agir, situé entre
examiné en Conseil LR et LREM. Après la
formation du groupe parlementai-des ministres PAGE 28
re en juillet et la candidature
de Laurent Wauquiez enARTS
août, les choses se sont
acL’amitié Degas- célérées en coulisses. Dans le
Valéry exposée même temps, Gérald
Darmanin, Sébastien Lecornu età Orsay PAGE 38
Thierry Solère ont annoncé
Après trois échecs depuis 2001, les joueurs de Yannick Noah - le capitaine aux trois triomphes en autant de finales - dimanche qu’ils rejoignaient
ont battu la Belgique pour remporter un dixième Saladier d’argent. Lucas Pouille a apporté le point décisif. PAGE 16 le parti présidentiel. PAGE 6
n La tribune
de Philippe
d’Iribarne ÉDITORIAL par Arnaud de La Grange adelagrange@lefigaro.fr
n La chronique
de Nicolas
Baverez Grand jeu oriental
n L’analyse de
a littérature n’est pas le seul terrain est déjà tout-puissant tandis qu’au Yémen Stephan Israel,
eoù le III Reich reste une sombre les rebelles houthistes défient Riyad. Pour
de « Tages- référence. Hier, c’est le Turc Erdo- servir ses ambitions, Téhéran peut s’appuyer
Anzeiger » gan qui taxait des dirigeants euro- sur une vraie chaîne de commandement, Lpéens de dérive nazie. Aujour- spirituelle, politique et même militaire. À
PAGES 22 ET 23
d’hui, c’est l’homme fort d’Arabie qui l’inverse, le monde sunnite est dispersé,
qualifie le guide suprême iranien, l’ayatollah atomisé même, en panne de leadership.
Ali Khamenei, de « nouveau Hitler ». Les Dans ce grand jeu oriental, la diplomatie
mots d’oiseaux noirs sont de sortie. Une vio- française cherche une voie médiane. Em- FIGARO OUI
lence verbale qui en dit long sur la montée manuel Macron fait le pari, sur ce terrain FIGARO NON@
des tensions entre l’Arabie et l’Iran. comme sur d’autres,
Réponses à la question L’affaire Hariri est d’abord une histoire de La diplomatie de « parler avec tout
de samedi : clans, de pouvoir et d’argent. Mais cette cri- le monde ». En réé-française Faut-il renforcer le se s’emboîte dans deux conflits d’une tout quilibrant la relation
contrôle de la cherche une autre envergure. L’affrontement politique entre un Iran
longpornographie sur Internet entre l’Arabie saoudite et l’Iran, d’abord. Et, temps ostracisé etvoie médianepour les mineurs ? plus largement, la grande rivalité entre sun- des alliés sunnites
nites et chiites. Jamais dans l’Histoire elle parfois bien ambigus avec les islamistes. NON OUI
n’a été aussi globale et violente. L’ancienne Perse, de fait, ne peut être igno- 11 % 89 %
Fort naturellement, l’Iran s’engouffre dans rée ou laissée en tête-à-tête avec la Russie.
TOTAL DE VOTANTS : 43 141 les brèches. En Irak, l’intervention améri- Et il faut y soutenir le camp réformateur.
caine de 2003 lui a de facto donné une partie En permettant l’exfiltration de Saad Hariri Votez aujourd’hui
du pays. Depuis, les Occidentaux ont aussi d’Arabie, la France a retrouvé un début de
sur lefigaro.fr
laissé le champ libre aux Iraniens en Syrie. voix dans la région. À défaut de « sécuriser le
Droite : approuvez-vous Partout, les milices chiites sont à la Moyen-Orient », empêcher le Liban d’être
la création du parti Agir ? manœuvre. Iran, Irak, Syrie, la jonction est emporté dans la tourmente est déjà une belle
faite, l’axe est ouvert. Au Liban, le Hezbollah et rude mission. ■
OLIVIER ROLLER/DIVERGENCE
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1127 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?l@b@m@h@a";
LE CROSS FIGARO-TECUL
CHAMPS LIBRES
PHILIPPE HUGUEN/AFP
Clundi 27 novembre 2017 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
Au Levant,
l’Iran impose son
« croissant chiite » Il est hors
de question
Téhéran est parvenu, via des milices chiites,d’accepter que
le Hezbollah adopte à installer une continuité territoriale
des positions
qui lui permet d’atteindre la Méditerranée.qui nuisent à nos
frères arabes ou
tes sunnites s’enfuyaient dans le désert s’engager militairement aux côtés des re-visent la sécurité GEORGES MALBRUNOT £@Malbrunot irakien d’al-Anbar, la création de ce belles sunnites syriens qui cherchent à
« croissant chiite », redouté dès 2004 par renverser Bachar el-Assad, depuis 2011. et la stabilité
AU LEVANT, il y aura un avant et un après le roi Abdallah de Jordanie, voyait le jour Dans cette guerre qui se joue dans desde ces pays Abu Kamal. Cette ville - la dernière de Sy- dans les sables du désert. Au grand dam de États faibles, le modèle iranien est incon-»
rie aux mains de Daech le long de l’Arabie saoudite, leader du monde sunni- testablement plus efficace. Il repose sur desSAAD HARIRI,
l’Euphrate à la frontière avec l’Irak - a été te, qui affronte par procuration son enne- milices locales, parfois plus puissantes que PREMIER MINISTRE LIBANAIS
reprise, mi-novembre, par l’armée de Ba- mi chiite iranien en Irak et en Syrie, mais les armées nationales. « Le génie iranien est
char el-Assad et ses alliés iraniens des gar- aussi au Liban au Yémen et à Bahreïn. Une d’avoir su tisser un réseau de relais locaux
diens de la révolution, épaulés par des mi- guerre politique pour le contrôle du qui permet à Téhéran de contrôler sans avoir
liciens chiites libanais et irakiens. Ainsi Moyen-Orient, qui instrumentalise les besoin d’être massivement déployé sur
plaerDes forces progouvernementales irakiennes bran dissent le portrait de l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution islamique iranienne, le 1 juillet 2016, à Bagdad.2 s’ouvrait pour la première fois depuis tensions religieuses entre les frères enne- ce », commente un expert militaire.
l’avènement de la République islamique mis de l’islam. Il en va du Hezbollah libanais créé pourministres d’Iran en 1979 un corridor territorial re- Minoritaires parmi les musulmans du résister à l’invasion israélienne du Liban en rité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour
liant Téhéran, Bagdad, Damas et Beyrouth. monde entier, mais majoritaires en Irak, 1982, et des milices chiites irakiennes, les lui transmettre le message que « les réfu-issus du Hezbollah
Dans une course effrénée, les alliés kur- les chiites ont repris la main depuis que les membres de la Mobilisation populaire éta- giés palestiniens du Liban ne devraient pas participent au
des des États-Unis dans le nord de la Syrie États-Unis de George Bush leur ont offert blie en 2014 pour contrer Daech : 80 000 à prendre position en faveur du Hezbollah en
gouvernement libanais ont tenté, en vain, de bloquer l’avancée de l’ancienne Mésopotamie en 2003 et que 100 000 Irakiens, pas tous pro-iraniens, cas d’attaque américano-israélienne ».
leurs adversaires. Tandis que les djihadis- son successeur Barack Obama a refusé de mais dont les trois principales formations - Mais Tsahal n’a pas lancé ses avions pour
Organisation Badr, Kataëb Hezbollah et défendre l’Arabie, fût-ce contre l’ennemi
Mer 250 km Assaïb al-Haq - sont directement liées à la commun, le Hezbollah. TURQUIE Caspienne
Force al-Qods. Ce bras armé de l’Iran hors En Irak et en Syrie, où les communautés
de ses frontières est doté d’une chaîne de sunnites sont marginalisées, Daech a été, Mer
LIBAN Téhéran commandement sous les ordres de Qassem dans une large mesure, la réponse à leur Méditerranée
4724 Soleimani, lui-même relié au numéro un malaise. Mais une mauvaise réponse, relè-3515SYRIE iranien, l’ayatollah Ali Khamenei. ve la revue américaine Foreign Policy pour AFGHANISTANIRAKTERR. 10 qui « favorisés par l’Arabie, les efforts des 85 73PALESTINIENS Recréer l’Empire perse sunnites d’aider les rebelles se soldèrent par 9065 IRAN
Une telle homogénéité fait cruellement un chaos et la poussée des groupes
salafisdéfaut au camp sunnite, divisé et sans lea- tes ». Celle-ci ne fait qu’aggraver un senti-1
90 dership, depuis les printemps arabes. ment de revanche, profondément ancré.
JORDANIE L’Égypte peine à reprendre sa position de En pleine guerre civile irakienne en
200675 21 PAKISTAN phare. L’Irak a basculé côté iranien. Cer- 2007, l’Iran est allé jusqu’à assassiner - via KKOOWWEÏTEÏT
tes, l’Arabie saoudite se réveille sous l’im- ses relais irakiens à Bagdad - les pilotes de
ÉGYPTE ARABIE pulsion du jeune prince héritier, Moham- l’armée de Saddam Hussein qui avaient BAHREÏN3 Mer SAOUDITE med Ben Salman (MBS), mais son offensive bombardé, vingt ans plus tôt, Téhéran. De 90 30 70
anti-iranienne est risquée. Quant au la même manière, les Saoudiens n’oubliè-Rouge QATAR
concubinage des monarchies sunnites du rent jamais Ahmed Ibrahim al-Mugassil, le 80 10 RÉPARTITION RELIGIEUSE, en %67 10 Golfe avec Israël, il ne peut encore changer cerveau de l’attentat anti-américain
d’alRiyad 66 10 la donne. Khobar en 1996 que leurs alliés libanais Chiites Sunnites
É.A.U. OMAN C’est ce que MBS semblait pourtant sunnites des Forces de sécurité intérieure Sunnisme et chiisme 5 croire, quand il a déclenché une crise le livrèrent à Riyad après l’avoir intercepté
Autresau Moyen-Orient 85 4 novembre, en forçant à la démission le en 2015 lorsque le chef de la branche
saoureligions
premier ministre libanais, son allié sunnite dienne du Hezbollah sortit de l’aéroport de 2 LEADERS RELIGIEUX
Saad Hariri, trop complaisant, selon Riyad, Beyrouth à son retour d’Iran. 70Riyad, leader des populations sunnites
envers le Hezbollah. « MBS a cru qu’une Nul ne peut contester que l’interven-(chafiites, hanafites et wahhabites)
attaque américaine et israélienne contre le tionnisme iranien se creuse au Bahreïn et 56 30
Téhéranions chiites Hezbollah au Liban était imminente », dé- au Yémen, où des insurgés vont se former POPULATION (duodécimains, ismaéliens et zaydites) YÉMEN 10 crypte un diplomate en contact avec lui. au Liban auprès du Hezbollah. Mais nul ne DU PAYS,ou apparentées au chiisme (alévis, alaouites...) 542 en millions Jared Kushner, le gendre de Donald peut nier, non plus, que les
bombarde1Autres groupes religieux ou régions désertiques d’habitants Trump qui entend rogner les ailes de l’Iran ments saoudiens contre les rebelles
yéméhors de ses frontières, venait de se rendre à nites houthistes soutenus par Téhéran, Sources : M. Izady, Gulf/2000 Project - Columbia University, Golfe d’AdenLieux de conflits Supposé axe chiite
Pew Forum on Religion & Public Life, Graphic News Riyad, où MBS convoqua le chef de l’Auto- ajoutés à l’incapacité de la monarchie
sun« Le régime syrien est aujourd’hui redevable au Hezbollah libanais »
AURÉLIE DAHER* est enseignante à Pa- point de vue politique, le Hezbollah est raélienne, mais qui sont très bien for- des Libanais, avec des objectifs libanais, sie, avaient fait savoir que « non
seuleris-Dauphine (Irisso) et à Sciences Po un acteur inséré dans le jeu institution- mées et entraînées. Sur le plan politi- dans un contexte libanais. Contraire- ment le Hezbollah n’est pas une
organiParis. nel au même titre que les autres partis. Il que, le Hezbollah est surtout fort de ses ment à l’idée très répandue d’un Hez- sation terroriste, mais un parti
compte deux ministres au gouverne- alliances et de sa base populaire. Plus de bollah qui résulterait d’une volonté des respectable, pour avoir notamment défait
LE FIGARO. – En quoi le Hezbollah ment, une dizaine de députés au Parle- la moitié de la population libanaise le Iraniens d’« exporter » leur révolution Israël à deux reprises ».
diffère-t-il des autres acteurs ment, et ses institutions d’action sociale soutient. Il a noué de solides alliances islamique, ce type de projet était déjà
paraétatiques ? sont enregistrées auprès du ministère avec Amal, l’autre parti chiite libanais, officiellement abandonné par Téhéran Quel est son rôle réel au Yémen ?
Aurélie DAHER. - Le Hezbollah est de l’Intérieur. et des partis chrétiens comme le Cou- On ne dispose pas d’informations
fiaparaétatique dans sa dimension militai- rant patriotique libre de Michel Aoun et bles à ce sujet. Le Hezbollah a dès le
dére, dans le sens où celle-ci n’est pas pla- Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? les Marada de Soleiman Frangié. Ses fai- but reconnu son engagement en Syrie etLe Hezbollah
cée sous l’autorité du ministère de la Sur le plan militaire, il dispose d’unités blesses sont plus difficiles à déterminer dernièrement sa présence en Irak. Mais n“ ’est pas et n’a
Défense libanais, le pays auquel l’orga- qui ne sont pas nécessairement très bien pour l’instant. Le vrai point de débat il nie agir au Yémen et au Bahreïn. Des
jamais été un simplenisation appartient. Pour autant, d’un armées, surtout comparées à l’armée is- concerne son intervention en Syrie, rapports font état de « conseillers » du
mais la peur d’un débordement de l’État pion iranien Hezbollah au Yémen, mais rien n’est
islamique au Liban, après l’attaque sûr.AURÉLIE DAHER ”massive de l’EI et de Jabhat al-Nosra
contre la localité d’Ersal en août 2014 Au Liban, que révèle la récente crise
dans la Bekaa libanaise a beaucoup atté- dès 1980-1981, donc avant la création autour de la démission de Saad Hariri ?
nué les critiques populaires, notam- du Hezbollah, en 1982. Les pasdarans La coalition à laquelle appartient le
ment chez les chrétiens, contre la pré- ont été envoyés au Liban à la condition Hezbollah (le 8 Mars) reste majoritaire
sence du Hezbollah en Syrie. formelle qu’ils se contenteraient de for- au Parlement. Sa politique actuelle est
mer les Libanais sans combattre eux- de soutenir le « compromis » conclu fin
Cette intervention syrienne a-t-elle mêmes. 2016 avec les sunnites de Saad Hariri et
contribué à transformer le Hezbollah ? les chrétiens menés par Michel Aoun. La
Transformé, non. Mais le Hezbollah en La Ligue arabe a qualifié le mouvement crise a surtout montré que le Hezbollah
Syrie a renforcé ses compétences mili- de « terroriste », terme jusqu’à présent et ses alliés maîtrisaient parfaitement la
taires et modifié la teneur de sa relation utilisé surtout par Israël et les États- situation. À l’annonce de la démission
avec le régime de Bachar el-Assad, qui Unis. Comment en est-on arrivé là ? surprise de Hariri, ils ont
immédiatelui doit sa survie et lui est aujourd’hui Depuis la montée récente des tensions ment choisi le discours de la modération
redevable. Cette dette limite les capaci- entre l’Arabie et l’Iran, la Ligue arabe et de la patience, ont appelé à la
retetés de Damas à contrarier le Hezbollah est avant tout la voix des Saoudiens. Elle nue. En pratique, il n’y a eu aucune
tenet ses intérêts propres. ne reflète pas le point de vue des pays sion sur le terrain, pas une rue n’a été
arabes pris un à un. Au printemps 2016, bloquée, pas un pneu n’a été brûlé, pas
Quelle est sa marge de manœuvre la Ligue avait déjà qualifié le Hezbollah un mort n’a été déploré. ■
A. J. (À BEYROUTH)vis-à-vis de l’Iran ? de terroriste à la demande de l’Arabie.
Le Hezbollah n’est pas et n’a jamais été Quelques jours plus tard, plusieurs pays *Le Hezbollah. Mobilisation et pouvoir,
un simple pion iranien. Il a été créé par arabes, dont l’Irak, l’Algérie et la Tuni- PUF.
A
STRINGER/AFPLE FIGARO lundi 27 novembre 2017
3L'ÉVÉNEMENT
Téhéran sponsor
d’un piratage massif contre
le gouvernement de Hariri
«Nous l’avons constaté : il ne
PATRICK SAINT-PAUL £@psaintpaul s’agit pas de quelques hackers
isolés qui jouent sur leurs ordinateurs.
INSPIRÉ par les méthodes de son Ce sont des attaques coordonnées et
nouvel allié russe, l’Iran s’est lan- d’un niveau stratégique », selon la
cé dans des opérations de cyberpi- source de renseignement. Ces
atratage de grande ampleur, pour taques seraient la preuve de
l’imtenter d’étendre son influence au plication directe de l’Iran dans le
Moyen-Orient. Ainsi, un groupe très complexe jeu politique
libade hackers iraniens sponsorisés nais, soulignent ces services. Des
par Téhéran aurait attaqué les ser- accusations portées par Saad
Hariveurs des bureaux du président et ri lors de ses interventions depuis
du premier ministre libanais pen- Riyad et niées fermement par le
dant la récente crise provoquée secrétaire général du Hezbollah,
par la démission surprise de Saad Hassan Nasrallah, dans un
disHariri à Riyad, de même que ceux cours télévisé prononcé à la
mides ministères de la justice et des novembre.
affaires étrangères, de l’armée et
de plusieurs banques libanaises, Les hackers iraniensselon un service de renseignement
ont aussi tenté d’infiltrer occidental.
« En réalité cela fait six mois que plusieurs serveurs du
les hackers iraniens appartenant à gouvernement américainl’opération “Oilrig” piratent les
serveurs libanais. Ils ont eu accès
notamment aux comptes e-mail de Les cyberpirates de l’opération
Saad Hariri et du président, Michel « Oilrig » seraient des civils, ce qui
erDes forces progouvernementales irakiennes bran dissent le portrait de l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution islamique iranienne, le 1 juillet 2016, à Bagdad. Aoun, explique-t-on au sein de ce permettrait au gouvernement
iraservice de renseignement très actif nien de réfuter toute implication.
nite bahreïnienne à répondre aux deman- sont protégés par des Iraniens. Mais si le Alors que les perspectives de dialogue au Moyen-Orient. À l’approche des Cependant les services de
renseides de la majorité chiite, ne font que durcir nationalisme des chiites irakiens est un direct entre Saoudiens et Iraniens sont élections prévues en mai 2018 au Li- gnement occidentaux ont établi
cette polarisation qui menace de plonger la frein à l’expansionnisme iranien, le rap- inexistantes à court terme, des gestes ban, l’intention est évidente : tenter qu’ils sont financés par les
minisrégion dans l’abîme. « Sur chacun de ces port de forces n’est pas en leur faveur. d’apaisements ont récemment été enre- de peser sur le scrutin et favoriser le tères iraniens de la Défense et de la
théâtres, l’Iran et ses alliés ont gagné la par- Même loin de son environnement, l’Iran gistrés par plusieurs alliés de l’Iran. Si le Hezbollah en cherchant à recueillir Sécurité intérieure. Le groupe
tie », constate Foreign Policy. Que cherche pousse son avantage. « Des émissaires ira- désarmement du Hezbollah est « non né- des informations embarrassantes « Oilrig » est actif depuis un an et
l’Iran en poussant si loin ses pions ? Défen- niens ont été envoyés à Tunis pour convain- gociable », a prévenu le chef des gardiens sur ses rivaux. » demi. Il s’est illustré dans de
nomdre ses intérêts, mais aussi « retrouver l’in- cre le pouvoir de renouer avec Assad », de la révolution, le cheikh Nasrallah, le Au premier chef, les candidats breuses attaques de serveurs dans
fluence régionale que l’Iran du chah avait s’étonne un diplomate onusien. Objectif : patron de la milice libanaise, a affirmé, de sunnites soutenus par l’Arabie la région, notamment contre
avant 1979 », reconnaissent des diploma- que le maximum de pays arabes réhabilite son côté, que ses hommes pourraient saoudite et leur leader, Saad Hari- l’Arabie saoudite et lors d’une
opétes iraniens devant leurs interlocuteurs le maillon syrien, essentiel sur « l’Axe de la quitter bientôt l’Irak et la Syrie, si les pou- ri. Les hackers auraient rassemblé ration massive contre 120 sites
isfrançais. Revigoré par l’accord nucléaire résistance » à la nouvelle alliance sunnito- voirs le lui demandaient. En Irak, une des documents et des mots de pas- raéliens, révélée en avril 2017. Les
de 2015, Téhéran donne parfois l’impres- américano-israélienne. autre milice chiite, al-Nujaba, s’est dite se, qui pourront être utilisés au hackers iraniens ont aussi tenté
sion de vouloir recréer l’Empire perse. « Freiner l’Iran, directement ou en s’al- prête à remettre ses armes au premier mi- moment opportun. En pesant sur d’infiltrer plusieurs serveurs du
liant avec des forces locales, ne pourra être nistre, Haïdar al-Abadi. « Nos hommes se- les élections, l’Iran chercherait à gouvernement américain, pour
ré« L’axe de la résistance » réalisé, ni par l’Arabie ni par son voisin émi- ront intégrés dans les forces de sécurité », faire basculer en douceur le fragile colter des informations secrètes
Dans les villes saintes chiites irakiennes de rien, mais par une implication américaine et, répond au Figaro Hadi al-Améri, chef de équilibre des pouvoirs au Liban, en sur les positions de négociations de
Karbala et Nadjaf, la présence iranienne est dans le cas du Liban, israélienne », estime l’Organisation Badr. En attendant, si une faveur des chiites et du Hezbollah, l’Administration Obama lors des
souvent pesante. « Nous sommes encer- Foreign Policy, « mais il est impossible de guerre frontale Iran-Arabie paraît exclue, le mouvement confessionnel négociations sur le nucléaire
iraclés », confie l’ayatollah irakien Jawad al- dire jusqu’où les États-Unis et l’État hébreu une intensification des tensions reste le sponsorisé par les mollahs de Té- nien, puis sur d’éventuelles
sancKhoïe à Nadjaf, où les pèlerins iraniens sont prêts à aller. » scénario le plus probable. ■ héran. tions envisagées par Washington. ■
DU GÉNIE HUMAIN NAISSENT LES GRANDS PROJETS
2022:livraisondunouveau "cœurd’aéroport" signé par Norman Foster
Ce projet, empreintde modernité, d’audaceetd’efficacité, répondraaux besoins des 11 millions de passagers attendus à
l’horizon 2025 sur l’aéroport Marseille Provence, depuis et vers toujours plus de destinationsàtravers le monde.
Il constitue l’élément phare du grand plan d’investissementde500 millions d’euros sur 10 ans de l’aéroportMarseille Provence,
dont l’ambition est de devenir une référenceenEurope, en matière de qualitédeserviceetd’efficacitéopérationnelle.
Véritable poumon économique, universitaire et scientifique, hub méditerranéen, porteversl’Afrique et acteur majeur pour
le tourisme et les croisières, le territoire Marseille Provencepeut s’appuyer sur un aéroport résolument tourné vers le futur,
catalyseur de son développement et de toutes ses ambitions.
www.marseille.aeroport.fr
Aéroport Marseille Provence– SA-RCS Aix-en-Provence790 043 954-PMKR
AHMAD AL-RUBAYE/AFP
Alundi 27 novembre 2017 LE FIGARO
4 L'ÉVÉNEMENT
Les quatre visages du Hezbollah libanais
Inspiré de la révolution iranienne, ce
mouvement politico-militaire chiite est l’un
des grands gagnants de la guerre en Syrie.
et mène des opérations combinées avec
ADRIEN JAULMES £@AdrienJaulmes l’aviation et les forces spéciales russes.
ENVOYÉ SPÉCIAL À BAALBEK
« Le Hezbollah possède à présent la plupart
des attributs d’une puissance régionale »,
À L’ENTRÉE de Baalbek, dans l’est du Li- dit Amal Saad-Ghorayeb, chercheuse à
ban, les portraits de l’ayatollah Khomeyni l’Université libanaise et auteur de
pluont perdu leurs couleurs. Le visage de sieurs ouvrages consacrés au mouvement.
l’homme qui a transformé le Moyen- « On peut le qualifier de “puissance
asyméOrient en établissant un régime clérical et trique”, comme il existe des guerres
asymérévolutionnaire chiite en Iran lors de la triques. Ses capacités militaires se sont
révolution de 1979 a été effacé par les in- considérablement accrues. Il est capable de
tempéries. Mais son héritage en revanche mener des opérations combinées, de la
conest aujourd’hui triomphant. L’Iran est de- tre-guérilla urbaine, et dispose d’un arsenal
venu une puissance régionale dont l’in- de missiles à longue portée. »
fluence s’étend de la frontière afghane
jusqu’à la Méditerranée. La prise d’Abu
En trente-cinq ans Kamal, ville stratégique à la frontière “syro-irakienne enlevée à l’État islamique d’existence, le Hezbollah
la semaine dernière par une opération n’a jamais dévié de la
combinée de l’armée syrienne, du
Hezcourse qu’il s’était fixéebollah libanais et des milices chiites
irakiennes, sous le commandement de Qas- WADDAH CHARARA, SOCIOLOGUE, ”
HISTORIEN ET JOURNALISTE LIBANAIS sem Souleimani, le chef iranien de la
Force al-Qods des gardiens de la
révoluLe Hezbollah fête sa victoire à Baalbek contre l’État islamique, dans la plaine de la Bekaa,tion, vient d’ouvrir une longue route ter- Sur le plan géopolitique, l’essor du
dans l’est du Liban, près de la Syrie, jeudi 31 août 2017. L. PARSEGHIAN/EPA/MAXPPPrestre entre Téhéran et Beyrouth, via Ba- Hezbollah est un exemple de ténacité et IRAK : DAECH gdad et Damas. d’adéquation totale entre ses objectifs
Baalbek, dans la plaine de la Bekaa, stratégiques et ses actions. Ses méthodes, Les Israéliens, qui ne se soucient plus de- La première est celle d’un parti chiite li- TRAQUÉ DANS
dans l’est du Liban, occupe une place cen- tantôt brutales, tantôt subtiles, ont per- puis bien longtemps d’une menace mili- banais. Héritier des mouvements de
retrale dans cette victoire stratégique. C’est mis d’étendre l’influence du groupe jus- taire de la part d’un pays arabe, considè- présentation, d’entraide et de défense de LE DÉSERT
dans cette ville que fut fondée en 1982 avec qu’au cœur de l’État libanais en même rent la milice chiite comme leur ennemi la communauté chiite qui apparaissent à la
Les forces irakiennes ont l’aide de conseillers militaires iraniens une temps que de la projeter au-delà de ses le plus redoutable. Après l’avoir célébré, fin des années 1960 et au début des années
petite milice clandestine chiite libanaise, frontières. les puissances sunnites du monde arabe 1970 sur la scène politique libanaise, le ouvert samedi un nouveau
le Hezbollah. Trente-cinq ans plus tard, le « Du point de vue de la science politique, le condamnent aussi comme une organi- Hezbollah continue de s’appuyer sur cette front pour traquer dans l’ouest
groupe est devenu une puissante organi- c’est un parcours tout à fait remarquable : sation terroriste. La Ligue arabe a accusé communauté et de bénéficier de ses ré- du pays les combattants
sation politico-militaire qui domine le Li- en trente-cinq ans d’existence, le Hezbol- dimanche dernier le Hezbollah de me- seaux de solidarité. Cette implantation lo- du groupe État islamique (EI).
ban, et projette ses troupes au-delà de ses lah n’a jamais dévié de la course qu’il nées subversives jusqu’aux confins de la cale le rend très difficile à éradiquer
miliAprès avoir perdu ces derniers
frontières, fournissant à la politique ex- s’était fixée », dit Waddah Charara, so- péninsule arabique, au Yémen aux côtés tairement. D’autant que son rôle politique
mois toutes les villes et centres pansionniste iranienne des cadres arabes, ciologue, historien et journaliste liba- des insurgés houthistes et au Bahreïn, pe- n’a cessé de croître. Allié depuis 2006 avec
urbains sous leur contrôle, les motivés et parfaitement entraînés. nais, et l’un des meilleurs connaisseurs tit émirat sunnite à la population majori- le parti chrétien libanais de Michel Aoun,
djihadistes sont acculés dans La guérilla qui fut l’une des premières à de l’organisation. « Refuser de l’admettre tairement chiite. le Hezbollah est un acteur clef, capable de
recourir aux attentats suicides dans le Li- n’est certainement pas la meilleure façon Aussi violent et secret soit-il, le Hezbol- provoquer ou de résoudre des crises : une vaste région désertique
ban des années 1980, s’est transformée en de combattre son influence. » lah défie pourtant les raccourcis. Depuis sa aucun gouvernement libanais ne peut proche de la frontière syrienne.
une force militaire moderne, engagée à Pour ses adversaires, le Hezbollah n’a création, le mouvement se singularise par exister sans lui, personne n’est en mesure Selon les services
son tour dans une guerre contre-insur- pas changé de nature. Il est placé sur la une étroite combinaison entre quatre de gouverner contre lui. de renseignements des forces
rectionnelle. Elle encadre des unités de liste des organisations terroristes par les identités, dont aucune ne suffit isolément L’organisation s’est aussi insérée dans
paramilitaires du Hachd
l’armée régulière syrienne, entraîne des États-Unis et Israël, et sa branche armée à le définir, mais qui lui sont chacune l’appareil d’État libanais, tout en se
garal-Chaabi, les djihadistes ont miliciens recrutés dans tout monde chiite figure sur celle de l’Union européenne. consubstantielles : dant soigneusement d’exercer le pouvoir
abandonné leurs positions près directement. Avec seulement 2 ministres
de villages pour pénétrer dans et 12 députés, il conserve délibérément un
profil bas. Son secrétaire général, Hassan des zones difficiles d’accès.
Nasrallah, 57 ans, n’occupe aucune
fonction officielle, et vit depuis dix ans dans
des lieux secrets. Ses apparitions publi- celle d’allié stratégique de la Syrie. Défaite
ques sont rarissimes, mais ses décisions par Israël au Liban en 1982 après avoir été
peuvent décider de la paix ou de la guerre, vaincue dans le Golan en 1967 et en 1973,
comme en 2006, lors de la guerre de la Syrie a fait du Hezbollah son bras armé
33 jours avec Israël ou en 2012, avec son au Liban, en même temps que le principal
intervention militaire en Syrie pour sau- défenseur de ses intérêts dans un pays que
ver le régime de Bachar el-Assad, menacé Damas considère toujours comme son
ard’être renversé par une insurrection ar- rière-cour. L’alliance s’est renforcée
mée. « Ce paravent de légalité, qu’incarne quand la Syrie a été obligée de retirer ses
aujourd’hui son allié Michel Aoun, devenu troupes en 2005 après la mobilisation
poprésident du Liban, lui permet de bénéficier pulaire du « printemps du Cèdre ».
Devede la couverture d’un État reconnu interna- nu le fondé de pouvoir de Damas au Liban,
tionalement, et de ne pas s’exposer », dit le Hezbollah structure depuis autour de CONTRIBUE AA MELIO RER LA QUALITE DE VIE Waddah Charara. lui le bloc pro-syrien. Ce partenariat
repose plus sur une convergence d’intérêts
que sur une alliance idéologique profon-Le Hezbollah a été le fer de. Le Hezbollah dépend de la Syrie pour
de lance de la reconquête sa logistique, ses liens avec l’Iran nécessi-Pur ifc at on de l’ air An tbact érien Élimina ton de Fa cilitéd ’En tr et en
pr oduits chimiques tant le libre transit par le territoire syrien, des grandes villes
et une étroite coopération sécuritaire. de l’Ouest syrien, Homs Cette dépendance mutuelle s’est
renforpuis Alep en 2016 cée depuis l’intervention militaire du
Hezbollah pour sauver le régime de
Bachar el-Assad. La guérilla devient dans les
Sa deuxième identité est celle d’un années 2011-2013 une force
contre-insurmouvement révolutionnaire islamiste rectionnelle, d’abord engagée comme
chiite. Le Hezbollah se rattache dès sa une discrète aide militaire, puis, en tant
création à l’idéologie de la révolution ira- qu’unités constituées. Coopérant
directenienne, qui théorise le rôle politique du ment avec le corps expéditionnaire russe
clergé chiite autour de la fameuse doctri- et les forces iraniennes, le Hezbollah a été
ne du velayat-e faqih, (la tutelle du théo- le fer de lance de la reconquête des
granlogien). Cette filiation idéologique avec des villes de l’Ouest syrien, Homs puis
l’Iran est renforcée par les liens familiaux Alep en 2016. Cette expédition a achevé de
parfois très anciens noués entre les com- transformer le Hezbollah en une force
rémunautés chiites du Moyen-Orient. Pa- gionale. « Il ne faut pas céder à une
fascirallèlement, s’est aussi constituée une nation pour la force du Hezbollah, dont les
fraternité d’armes entre l’aile militaire du effectifs restent limités à quelques milliers
Hezbollah, et les pasdarans, bras armé de d’hommes, dit Waddah Charara. Mais son
la révolution iranienne. rôle a été néanmoins crucial dans certaines
La troisième identité du Hezbollah est batailles, ne serait-ce que par sa discipline
celle d’une guérilla formée contre Israël. et son entraînement, au côté de troupes
syCréé dans les mois qui suivent la deuxième riennes moins solides. »
invasion israélienne du Liban en 1982, le Ces quatre visages continuent de faire
Hezbollah a développé face à l’occupation du Hezbollah un acteur singulier dans un
israélienne son redoutable outil militaire. Moyen-Orient en pleine crise. Avec des
Le retrait d’Israël du Sud-Liban en 2000 et capacités militaires et une position
vis-àl’intervention à moitié manquée de 2006 vis de l’allié syrien sorties renforcées de la
ont renforcé l’aura du mouvement. Ses guerre civile syrienne, le Hezbollah, qui a
tactiques et ses méthodes se sont adaptées plus que jamais besoin d’un paravent légal
à celles de leurs adversaires et ont permis pour continuer à exister, doit à présent
faiau Hezbollah de former des cadres expéri- re face à la déliquescence de l’État libanais.
mentés. Son arsenal de missiles à courte, Comme tous les organismes parasites qui
moyenne et maintenant longue portée, ont besoin de la bonne santé de ceux qui les
préoccupe plus l’état-major israélien que nourrissent, le mouvement
révolutionnain’importe quelle autre force arabe. re chiite à dorénavant besoin de stabilité.
La quatrième identité du Hezbollah est Ce que prônent tous les vainqueurs. ■
C‘‘OkGoogle,quelestle
coursduCAC40?’’
Découvrez
R e q u i e r u n r é s e a u W i - F i e t u n t é l é p h o n e o u u n e t a b l e t e c o m p a t i b l e . D e s f r a i s p e u v e n t s ’ a p p l i q u e r . V o i r c o n d i t i o n s .lundi 27 novembre 2017 LE FIGARO
6 POLITIQUE
Agir, la nouvelle offre politique à droite
Les Constructifs créent leur propre parti alors que Darmanin, Lecornu et Solère préfèrent rejoindre LREM.
DROITE Ils y réfléchissaient depuis un Christian Estrosi. Si Édouard Philippe tachés aux valeurs de la droite et du cen- ques dans sa campagne pour la prési- Bodo, de la sénatrice du Bas-Rhin
Fabon moment, pressés sur le terrain par est tenu au courant, il n’est pas à la tre qui ont présidé à la fondation de l’UMP dence des Républicains. bienne Keller, du maire de Vesoul Alain
des adhérents et sympathisants de droi- manœuvre alors que le premier minis- par Jacques Chirac, Alain Juppé, Jean- Parmi les fondateurs d’Agir, si les si- Chrétien, etc. Seront-ils exclus des
Réte qui ne se retrouvaient plus dans l’of- tre fait le choix d’être « sans parti fixe ». Pierre Raffarin et Nicolas Sarkozy, nous gnataires sont issus des Constructifs, publicains alors qu’Agir admet la
doufre politique actuelle. Pas LREM mais de Le 7 octobre, le nom « Agir, la droite fondons aujourd’hui un nouveau parti : beaucoup sont toujours membres des ble appartenance Agir-LR ? « La double
moins en moins LR. Après la formation constructive », choisi après une ré- Agir, la droite constructive », écrivent appartenance est un principe constitutif
du groupe les Constructifs en juillet et flexion collective, et pour s’opposer aux les membres fondateurs dans une tribu- d’Agir qui rompt avec la logique binaire et
Je ne veux pasl’officialisation de la candidature de acronymes des partis traditionnels, est ne publiée dimanche sur le site internet exclusive des partis politiques mais nous
Laurent Wauquiez fin août, les choses se déposée à l’Institut national de la pro- du Figaro. laisser la droite inscrit dans une logique multipolaire et “
sont accélérées en coulisses. priété industrielle (lire nos éditions du Les élus qui défendent des « idées li- collaborative dont la France a besoin », kidnappée par
Début septembre, à Trouville, les 21 novembre). bérales, sociales, européennes, huma- résume l’ex-ministre Frédéric Lefebvre,un homme sansConstructifs actent la création d’une Si l’exclusion d’une partie des nistes et réformistes de la droite et du qui avait claqué la porte des
Républiformation politique à côté de l’UDI. Constructifs par LR et quelques divi- centre », refusent de « voir la droite conviction et malveillant cains le 8 juin. « Je ne veux pas laisser la
Tous les mercredis, les députés les sions internes ont retardé le processus, s’enfermer dans une ligne identitaire, droite kidnappée par un homme sans FRÉDÉRIC LEFEBVRE ”
Constructifs se retrouvent tandis que 19 élus, maires ou parlementaires, em- autoritaire, eurosceptique et ultracon- conviction et malveillant », juge-t-il en
Franck Riester s’occupe de faire le lien menés par Franck Riester et Frédéric servatrice. Cette stratégie exacerbe les Républicains à l’instar de la députée visant Laurent Wauquiez. « Moi
j’avanavec les sénateurs. Le député de Seine- Lefebvre, veulent écrire une nouvelle tensions de la société française et conduit Laure de La Raudière, du député de Pa- ce, je laisse les esprits chagrins dans le
réet-Marne échange aussi avec de nom- page de la droite. à l’échec ». Un message direct adressé à ris Pierre-Yves Bournazel, de la dépu- troviseur », a réagi le président de la
rébreux ténors de la droite parmi lesquels « À l’appel de tous ceux qui se recon- Laurent Wauquiez, dont ils condam- tée de Seine-Maritime et successeur gion Auvergne Rhône-Alpes dimanche
Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin ou naissent dans notre démarche et sont at- nent la ligne politique et les choix tacti- d’Édouard Philippe, Agnès Firmin-Le sur Europe 1, jugeant qu’ils n’avaient
« pas réussi à torpiller la droite ».
Dès le lancement de la tribune, de
nombreux élus se sont manifestés
auprès des fondateurs d’Agir pour leur
apporter leur soutien à l’image de
Daniel Spagnou, ex-député des
Alpes-deHaute-Provence et président de la
communauté de communes du Sisteronais
Buëch.
Mais à l’inverse de Gérald Darmanin,
Sébastien Lecornu et Thierry Solère, qui
ont décidé de rejoindre LREM, comme
ils l’ont annoncé dans le JDD, les
membres fondateurs du nouveau parti
veulent rester « libres ». Raison pour
laquelle ils ne prendront pas leur carte
LREM même s’ils font eux aussi le choix
de « soutenir les réformes engagées par
l’actuel gouvernement mené par un
premier ministre issu de la droite ». « Si les
adhérents de droite avaient voulu
rejoindre LREM, depuis six mois, ils y seraient
allés, explique Laure de La Raudière.
Mais nous souhaitons la réussite de ce
mandat présidentiel parce que ce qui
compte pour nous c’est que soient réglés
les problèmes des Français. Nous ne nous
retrouvons pas dans la posture tactique
qui vise à rejeter tout ce que le
gouvernement propose, alors que nous l’avions
« Agir est né d’une envie de droite ouverte et respectueuse des choix de chacun », explique Franck Riester (ici en juin à l’Assemblée nationale). VINCENT ISORE/IP3 précédemment défendu. » ■ M. M.
Franck Riester : « Un espace important existe CONTRE-POINT
PAR GUILLAUME TABARD £@gtabardentre En marche ! et Les Républicains »
d’engagement. Nous croyons à une ap- D’autres élus doivent-ils vous rejoindre ? Le chacun pour soi PROPOS RECUEILLIS PAR
proche plus collaborative et spontanée Oui, notamment des élus locaux. La MARION MOURGUE £@MarionMourgue
de l’engagement citoyen. Et nous pen- droite est immensément riche de sa di- des Constructifssons qu’un parti doit avant tout chercher versité : nous voulons donc travailler
COFONDATEUR d’Agir, Franck Riester à rassembler et non à exclure. avec tous ceux qui partagent notre
déest député les Constructifs. marche et nos idées.
Comment sera-t-il structuré ? voir une même bête noire à Laurent Wauquiez. Le macronisme a
LE FIGARO. - Qu’est-ce qui vous a Agir sera présent sur l’ensemble du ter- Quelle est la position d’Agir – Laurent Wauquiez – ne beau rendre folles toutes les boussoles
décidé à vous constituer en mouvement ritoire. Dans chaque département, un vis-à-vis du centre ? suffit pas pour avoir une politiques, la recomposition n’est pas
politique ? référent Agir coordonnera l’action des Agir est une nouvelle formation de droi- A stratégie commune. compatible avec la confusion.
Franck RIESTER. - Notre hésitation por- différents comités thématiques ou te dans l’esprit de ce qu’avait été l’UMP Le jour même où une partie des Leur ralliement à LREM est donc
tait sur le moment opportun, pas sur le locaux. Notre ambition est de devenir rassemblant la droite et le centre droit et Constructifs dévoile la charte de leur un choix de clarté. Ce qui n’exclut pas
principe. Créer un nouveau parti est une un grand mouvement populaire. L’ad- nous avons vocation à nous allier avec le nouveau parti, Agir, une autre partie quelques arrière-pensées tactiques.
grande responsabilité et nécessite de hésion ne sera pas payante. Nous som- centre et notamment avec nos amis de d’entre eux choisit de rejoindre les L’absence de poids lourd ou d’experts
rassembler. Nous sommes convaincus mes un parti politique. Nous avons donc l’UDI. Nous travaillons à la création rangs de La République en marche. chevronnés de la vie politique chez les
qu’une place importante existe entre vocation à présenter des candidats à d’une alliance formelle avec l’UDI dont Comprenne qui voudra. macronistes leur fait espérer un rôle
LREM et LR. Les dirigeants des Républi- toutes les élections, à commencer par les modalités sont à préciser. C’est en tout cas un coup dur pour pivot au sein du parti présidentiel.
cains se sont recroquevillés sur une ligne les européennes. ces Constructifs qui se déconstruisent. Voilà pourquoi ils ne veulent pas
identitaire, autoritaire, eurosceptique et Pourra-t-on être membre d’Agir D’abord parce que les structures en être l’aile droite : ils aspirent
ultraconservatrice. Une ligne qui les Qui le présidera ? et de LREM ? politiques n’existent que par ceux carrément à jouer à moyen terme
condamne à l’échec. Ils piétinent les va- Une direction temporaire sera élue lors Oui, la double appartenance sera possi- qui les incarnent. Or la notoriété les premiers rôles au sein du parti
leurs fondatrices de l’UMP. Ainsi, cer- de notre premier comité politique du ble avec les partis républicains parce que et le poids politique sont tout entier majoritaire. Ce renfort réjouira
tains d’entre eux ont été incapables 5 décembre prochain formé des mem- nous voulons rassembler. du côté de ceux qui ont rejoint le parti Emmanuel Macron, évidemment.
d’appeler à voter Emmanuel Macron macroniste. Les deux ministres Gérald Le chef de l’État renforce son dispositif
contre Marine Le Pen. Laurent Wauquiez Qu’est ce qui sur le fond Darmanin et Sébastien Lecornu et le politique et prouve le pouvoir
L’organisation traditionnelle desnous dit qu’il ne fera pas d’alliance avec différencie Agir plus médiatique des députés ex-LR, d’attraction de son parti. Mais Laurent
le Front national mais il tient le même de LREM ? Thierry Solère : à côté d’eux, Franck Wauquiez aussi peut se réjouir. partis politiques n’est plus adaptée «
discours ! Ce n’est peut-être pas encore Nous partageons un cer- Riester et ses amis auront du mal à La concomitance des deux opérations à ce qu’attendent les Françaisune alliance d’appareils mais c’est clai- tain nombre d’idées avec s’affirmer. D’autant qu’à l’Assemblée, - lancement d’Agir d’un côté, »
rement une alliance d’idées. Oui, un es- LREM mais nous sommes ceux qui ont rompu avec le groupe LR ralliement à LREM de l’autre - affaiblit
pace politique important existe, et nom- bres fondateurs, signataires de la tribu- issus de la droite et du centre et voulons pèsent bien peu au sein du groupe ceux qui veulent l’affaiblir. Mieux, ce
breux sont nos électeurs qui se sentent ne ; les statuts définitifs et les élections par exemple davantage réduire les dé- Les Constructifs dominé par les sont ses adversaires qui s’affaiblissent
orphelins. Il fallait répondre à leur ap- des instances se feront lors du congrès penses publiques, baisser la fiscalité, que députés UDI, le parti de Jean- mutuellement. Plus besoin pour LR
pel ! constitutif d’Agir au premier semestre l’État recentre son action sur ses missions Christophe Lagarde, qui n’aura de riposter ou de brandir l’arme
2018. régaliennes, en renforçant notamment aucune raison de laisser prospérer de l’exclusion, la démarche de
Quel projet porte Agir ? les moyens de la justice et des forces de un autre parti de centre droit. Darmanin, Lecornu et Solère suffit
Un projet libéral, social, européen, ré- Thierry Solère a choisi de rejoindre sécurité. Nous souhaitons un État respec- Le ralliement du trio n’est pourtant à souligner l’impasse de ceux qui
formateur et humaniste, valeurs histori- LREM. Pourquoi pas vous ? tueux des territoires afin de lutter contre pas une surprise. Il est à la fois logique croient à la possibilité de n’être ni
ques de l’UMP. Nous souhaitons aussi, Parce que contrairement à lui, nous les fractures territoriales, en faisant da- et cohérent. À partir du moment dans la majorité ni dans l’opposition.
dans l’esprit de ce que voulait le général considérons qu’un espace existe entre vantage confiance aux acteurs de terrain. où ils ont fait le choix non seulement Elle oblige aussi Édouard Philippe
de Gaulle, dépasser les simples clivages LR et LREM pour une droite moderne, de soutenir Emmanuel Macron mais à conserver une distance prudente
politiques quand l’intérêt du pays est en réformatrice et modérée. Je respecte son Quel espace aurez-vous aussi d’être acteurs de sa politique, avec la nouvelle entité de centre droit.
jeu : nous sommes constructifs. choix, comme il respecte le nôtre. Agir entre LREM et LR ? il est difficile de ne pas en tirer toutes Au moment où ses ministres venus
est né d’une envie de droite ouverte et L’espace de la liberté et de la cohérence ! les conclusions sur le plan partisan. comme lui de la droite rejoignent le
Quelle est la finalité politique d’Agir ? respectueuse des choix de chacun. Ni opposition systématique, ni soutien Bruno Le Maire le premier avait été parti majoritaire, il serait périlleux
C’est le nom même de ce parti qui donne aveugle. Nous sommes déterminés à ac- au bout de la logique en adoptant pour le chef du gouvernement de trop
la réponse : nous voulons agir. En finir Agir est-il alors né d’une division ? compagner les réformes que nous avons l’étiquette LREM dès les élections s’identifier à un parti minoritaire.
avec la politique des postures et des peti- Ces départs ne vous ont-ils pas affaiblis ? pour certaines d’entre elles toujours législatives. Darmanin et Lecornu, Le danger pour Agir est donc
tes phrases pour renouer avec ce que les Au contraire ! Le parti est né d’une dé- soutenues et rarement eu le courage de ses collègues et - déjà ? - rivaux le d’être déjà un parti mort-né. ■
Français attendent : l’action pour chan- marche collective d’engagement. Par- mettre en œuvre. Je pense à l’école, à la suivent. Au bout de six mois, ils ont pu
ger les choses. D’ailleurs, l’organisation tout en France, il y avait une attente for- suppression de l’ISF ou au droit du tra- vérifier l’incapacité du MoDem » Retrouvez
Guillaume Tabard traditionnelle des partis politiques n’est te pour la création d’un nouveau parti de vail. Pour autant, nous nous opposerons à peser au sein de la majorité, et
tous les matins à 8 h 10 plus adaptée à ce qu’attendent les Fran- droite tant le rejet de la dérive des chefs quand ce sera nécessaire car nous res- l’incapacité des Constructifs à exister
sur Radio Classique
çais qui souhaitent des formes nouvelles des Républicains est profond. tons libres et fidèles à nos idées. ■ autrement que dans une opposition
ANos int erv entions
sontplus ra pides
quand nos dr ones
nous ouvr ent la vo ie .
Pour as sur er la maint enancedur éseau
électriq ue de dist ribution, ou lorsqu’un
év énement clima tique l’ endommage ,
Enedis utilise ses dro nes afind’analy ser
la situ ati on et de faciliterled éploiement
des équipes sur le te rr ain.
Pour mieux vo us servir,q uel que soit
votref ournis seur d’ éner gie .
Retr ouv ez-n ous sur Int er net
enedis .f r enedis.off iciel @e nedi s en ed is .o ff ici elL’ ÉNER GIE ESTN OT RE AV ENIR.É CO NO MIS ON S LA !
Photo:Ayd ın Büy ük taş .lundi 27 novembre 2017 LE FIGARO
8 POLITIQUE
Mélenchon
enterre « l’âge d’or
de la politique »
Le leader de La France insoumise cherche
à remettre son mouvement en campagne.
ont opté pour une autogestion. « Je garde
CHARLES SAPIN £@csapin quand même un double des clés… », ironise
ENVOYÉ SPÉCIAL À CLERMONT-FERRAND
en petit comité le député de Marseille.
Costume sombre, parfois mains dans
OPPOSITION « Macron a mangé son pain les poches, le candidat malheureux à la Jean-Luc Mélenchon lors de la convention nationale de La France insoumise, samedi à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme).
blanc. Une mauvaise passe commence présidentielle a fixé samedi de nouvelles
pour lui et se termine pour moi », confie perspectives pour ce qui reste sa forma- prévenu. « S’il y a un émiettement d’élec- Au cours du week-end ont également ascenseurs ou m’occuper de problèmes de
Jean-Luc Mélenchon, manifestement re- tion politique : les élections européennes tions, il y aura de l’abstention. Mais s’il y en été dévoilées trois campagnes thématiques copropriété. Je suis une militante politique,
vigoré par la convention de son mouve- comme… législatives. De nouveaux scru- a plus de cent, comme ce qui se dit, ça va qui seront relayées sur le terrain en 2018. tonne Jeannine, retraitée venue de
Loirement, réunie ce week-end près de tins sur lesquels le tribun espère défaire devenir un scrutin national », note avec Désignées parmi 30 propositions via Inter- Atlantique. Je veux des réponses politiques
Clermont-Ferrand. Deux jours où ses par les urnes Emmanuel Macron, à défaut appétit Alexis Corbières. net par les militants, il s’agit de la lutte et techniques. Nous n’avons pas vocation à
troupes, 1 500 personnes – dont 1 200 ti- de l’avoir fait trébucher par la rue. Quel que soit le scrutin, le chef de file contre la pauvreté, de celles contre l’éva- faire le travail des associations. » « Il y a
rées au sort – ont « cogité » sur l’avenir de LFI a fermé une fois de plus la porte à sion fiscale et pour la fin du nucléaire. « Ces mille manières de faire de la politique, une
« Pas de cartel des gauches » de La France insoumise (LFI), et les tout accord avec d’autres forces de gau- thèmes sont le cœur même de notre engage- forme n’exclut pas l’autre, balaye
Mélenéchéances à venir. Symboliquement pla- Confirmant qu’une liste « Europe insou- che : « On veut être dans une logique de ment, ces choix ne m’ont pas surpris », as- chon. Là, il faut reconstruire de la
consciencé en ouverture - et non en clôture - de mise » serait bien présente lors du scrutin croissance endogène, pas de cartel des sure la députée de Seine-Saint-Denis, Clé- ce collective. Mais l’âge d’or de la politique,
ce rendez-vous, le discours du leader In- de 2019, Jean-Luc Mélenchon lorgne gauches, analyse le politologue Insoumis mentine Autain. Leurs mises en œuvre à c’est fini. » En cause : « Le désintérêt ou la
soumis se voulait un passage de témoin, également les invalidations, qu’il espère Thomas Guénolé. Et puis avec qui s’allier ? l’échelon local, comme la façon de faire de défiance » que nourrit la population à
l’abandon des rênes de son mouvement nombreuses, d’élections de députés Le mouvement de Benoît Hamon est à l’état la politique de proximité, n’ont pourtant l’égard du politique. « Et sur ce terrain,
en faveur du « collectif ». Au terme d’une LREM par le Conseil constitutionnel. d’ébauche, EELV est un astre mort et le pas fait l’unanimité. « Je ne suis pas venue à Dussopt, c’est une déflagration pour nous
longue consultation en ligne, les militants « Nous serons candidats partout ! » a-t-il PCF, on ne sait pas où il habite. » la convention pour apprendre à réparer des tous », conclut Mélenchon. ■
Stéphane Le Foll prend date pour le congrès socialiste
Pas encore candidat au poste de premier secrétaire, l’ancien ministre a tenu samedi sa première réunion publique à Paris.
première réunion publique, à La Belle- tion a été de dire qu’il ne fallait pas regarder déclaré avant de lancer lui-même : « Ci- juge que son ancien collègue « a le bon
proTRISTAN QUINAULT-MAUPOIL evilloise (Paris XX ). S’il n’est pas encore le monde, pas regarder l’Europe et trouver toyens de tous les pays, unissez-vous. » fil » pour devenir premier secrétaire.
tquinault@lefigaro.fr
officiellement candidat, il a exposé les des solutions chacun dans ses frontières. « Mais on met les choses dans l’ordre. On ne
Un dîner secretfondements de sa démarche. Devant en- Aujourd’hui, l’identité socialiste, elle doit va pas faire le casting avant d’avoir le
scéGAUCHE Dans les ruines de Solferino, les viron 200 militants, le député de la Sarthe revenir, en quelque sorte, aux origines de À ses camarades qui s’activent de leur nario », manière de critiquer l’initiative
grandes manœuvres s’intensifient dans a dit vouloir retourner « aux origines » du l’internationalisme. On aura à traiter la côté, il a mis en garde contre « des formu- des quadras du PS qui se sont récemment
l’optique du congrès d’avril prochain, au PS en remettant au goût du jour « l’inter- question de ceux qui sont les perdants de la les médiocres » lâchées « sans prendre la accordés sur le nom de Najat
Vallaud-Belcours duquel sera élu le prochain premier nationalisme ». « Le pire dans le débat qui mondialisation, mais à l’échelle de la planè- dimension du moment » et qui auraient kacem à l’occasion d’un dîner secret révélé
secrétaire du PS. Samedi, c’est l’ancien a eu lieu depuis quinze, vingt ans, c’est que, te. C’était ça, le grand message de “prolé- pour conséquence de plonger le PS dans par Le Figaro la semaine dernière. Jeudi,
ministre Stéphane Le Foll qui a tenu sa pour une partie de la gauche, la seule solu- taires de tous pays unissez-vous” », a-t-il une « incapacité à se régénérer », lequel c’est le député Luc Carvounas, tenant
risquerait alors de « mourir ». d’une ligne plus à gauche, qui devrait être
Un discours qui a séduit plusieurs an- le premier à se déclarer officiellement
canciens ministres de François Hollande pré- didat à l’occasion d’une réunion devant
sents dans la salle. Outre François Rebsa- des militants. Quant au conseiller régional
men, Patrick Kanner, Clothilde Valter et d’Île-de-France Julien Dray, il consulte
George Pau-Langevin, Frédéric Cuvillier activement avant de prendre sa décision. ■VENTES PR IVÉES
LES 30 No VEmbRE, 1ET2 dÉcEmbRE 2017
Valls aussi veut « être
Le plaisir
de conduir e utile » à la majorité
L’ex-premier ministre songe à se rapprocher
de LREM à l’occasion des européennes de 2019.
MARC DE BONI £@MarcdeBoni
LREM Il n’est pas rancunier, bien que ses
appels du pied à la majorité LREM aient
échoué jusqu’à présent. Un an après son
départ de Matignon, le député adresse un
satisfecit au gouvernement Macron. « Cela
va dans le sens de ce que nous avions
engagé ! (…) Dans bien des domaines, il va faire
ce que j’aurais aimé faire », a concédé
Manuel Valls, invité du « Grand Jury RTL–Le
Figaro-LCI ». Une proximité qu’il espère
voir s’approfondir en convergence
politique pour le prochain scrutin européen :
« Je veux être utile au président de la
RépuManuel Valls, dimanche, sur le plateau blique, comme à la majorité. Je veux
incardu « Grand Jury RTL–Le Figaro-LCI ». ner la République laïque, la lutte contre les
communautarismes, je veux que la gauche
garde ses distances avec l’islam politique. » poursuivre avec de nouveaux clivages. On
À ce titre, Valls salue volontiers l’en- aura sans doute bientôt celui de l’Europe
trée au gouvernement de son ex-porte- (…). On voit bien qu’il faut reconstruire le
parole de la primaire, Olivier Dussopt : projet européen, et ce sera un débat
impor« C’est un garçon qui a plein de talent, il tant », se félicite Valls.
sera utile au gouvernement, il a une légiti- Désireux de « faire vivre la République
mité. » Avant de déplorer les critiques qui laïque et sociale », Manuel Valls s’est ima-Inscriv ez- vo us dès maint enant:
le visent : « Il n’y a rien de plus insuppor- giné en chef de courant, proche de la ma-http://www .e ve nements- vip.com/v ent es-priv ees/bmw -gr oupe-paris/ table que le sectarisme. Et on le retrouve à jorité. « Ceux qui ne reviendront pas au PS
gauche : cette gauche revancharde, elle mais qui ne savent pas où aller, moi je veux
existe au sein du PS. » les guider. Certains seront à En marche !,
d’autres ne le seront pas, ça peut être dans
« Faire vivre la République ce cadre comme non. Je n’ai pas décidé, il bmW Pa ris Vé lizy bmW Pa ris
laïque et sociale » faut prendre le temps de la réflexion », a-t-39, av enue Louis Br éguet 93, av enue Emile Zola
Cette prise de guerre de la majorité, ren- il lancé. Il mise donc sur les prochaines
78140 Vé lizy-V illacoubla y 75015 Pa ris forcée par l’arrivée chez LREM du député élections européennes pour tenter de
Té l. 01 39 45 04 00 Té l. 01 56 77 00 00 de droite Thierry Solère et des ministres concrétiser, sur la base d’une défense de
www .bmwparis.fr fa ceb ook bmwparis transfuges Gérald Darmanin et Sébastien « l’idée qu’il y ait un rassemblement de tous
Lecornu, participe à ses yeux à « la décom- ceux qui défendent l’idée de l’Europe, de sa
position politique ». « Et pour prendre un trajectoire historique, appuyée sur la
dynaterme plus positif, cette recomposition va se mique du couple franco-allemand ». ■
A
RTL/FRÉDÉRIC BUKAJLO/SIPA PRESS THIERRY ZOCCOLAN/AFPLE FIGARO lundi 27 novembre 2017
INTERNATIONAL 9
ZOOMÉgypte : la terrible vengeance Irlande : crise
gouvernementale
Le gouvernement irlandais risque
une défaite au Parlement mardi,
lors d’un vote de confiance, de l’EI contre les Bédouins soufis
menaçant d’entraîner des
élections générales anticipées,
en pleines négociations cruciales La tribu décimée par l’attentat de vendredi (325 morts) s’était ralliée aux autorités
pour le pays dans le cadre
du Brexit. La vice-première pour combattre Daech dans le Nord-Sinaï.
ministre, Frances Fitzgerald est
accusée d’avoir dissimulé des
informations sur un scandale qui
JENNA LE BRAS £@JennaLBs éclabousse la police depuis 2014.
LE CAIRE
EN BREFPROCHE-ORIENT Les victimes ont dû
être enterrées dans des fosses communes
tant elles étaient nombreuses. Trois jours Pakistan : les islamistes
après l’attaque meurtrière de la mosquée dans la rue
soufie d’al-Radwah, un petit village à La contestation islamiste a pris
l’ouest d’el-Arish, le bilan est effroya- de l’ampleur dimanche dans
ble : 325 morts et 128 blessés. C’est l’at- différentes villes du Pakistan
tentat le plus grave de l’histoire récente à la suite d’une polémique sur
de l’Égypte. Les témoignages sont insou- une loi sur le blasphème tandis
tenables : ils racontent comment après que l’armée hésite à intervenir
une première explosion, des hommes dans la crise. Samedi
masqués et armés de mitraillettes ont la dispersion ratée d’un
traqué les fidèles pour les abattre durant sit-in islamiste aux portes
plus de 40 minutes. d’Islamabad a fait au moins
L’attaque n’a pas été revendiquée mais sept morts.
des faisceaux d’indication - le modus
Chine : violente explosion operandi et la cible : une mosquée
soudans une ville portuairefie - portent les soupçons sur
l’organisation État islamique (EI). Selon l’idéologie Une explosion tellement forte
de l’EI, le soufisme, branche hétérodoxe qu’elle a été entendue à plus
de l’islam est une apostasie et une idolâ- de 10 kilomètres a rasé dimanche
trie. « Cela en fait non seulement une “ci- plusieurs bâtiments désaffectés,
ble légitime”, mais aussi une cible préférée à Ningbo, une grande ville
Yassin Taher, gouverneur d’Ismaïlia, rend visite à un enfant victime de l’attaque de la mosquée soufie d’al-Radwah, un petit village en accord avec la stratégie employée par portuaire de l’est de la Chine,
à l’ouest d’el-Arish, dans le Nord-Sinaï, le 25 novembre. STR/AFPl’EI contre les courants islamiques rivaux faisant au moins deux morts.
dans d’autres pays, par exemple les chiites
en Irak », assure Oded Berkowitz, direc- tains membres de tribus. » Une
informateur régional du renseignement et ana- tion confirmée par Moamar Sawarka,
lyste pour MAX Security. Il y voit la si- qui reconnaît que sa propre tribu a été,
gnature de Wilayat Sinaï, groupe issu de plus que d’autres, « affectée par les idées
l’insurrection locale qui a prêté allé- du Hamas et par les mouvements
islamisgeance à l’EI à l’été 2014. En novem- tes », parce qu’elle est composée « de
bre 2016, dans sa lettre de propagande marchands impliqués dans des trafics
al-Nabaa, le commandant de la « police avec Gaza et Israël et subit des influences
de la moralité » de la branche égyptienne extérieures ». Mais à la mi-2015, l’EI
inde l’organisation assurait que la « priori- terdit le trafic de cigarettes, considéré
té absolue était de combattre les manifes- comme « péché », coupant les revenus
tations du polythéisme, y compris le sou- de nombreux contrebandiers. Ces
derfisme ». Une volonté de nouveau niers s’y opposent en montant une
arexprimée dans le magazine Rumiyah n°5,
paru en janvier dernier qui présentait
alRawdah comme l’une des zones priori- Avec l’arrivée de l’EI, les
taires à éradiquer. “trafics de contrebande sont
Mais cantonner l’analyse de cette
attadevenus florissants, cela a que au simple prisme de l’idéologie
religieuse serait une erreur. Le raid terroriste contribué à séduire certains
avait aussi une visée purement stratégi- membres de tribus
que et propagandiste. Si la très large
maODED BERKOWITZ, ANALYSTE jorité des victimes sont issues de la même ”
POUR MAX SECURITY
mouvance religieuse, l’attentat a surtout
eu lieu dans la zone tribale des Sawarka,
des Bédouins dont la chefferie a récem- mée : la Fédération tribale du Sinaï. La
ment annoncé son ralliement aux forces milice lance des actions contre Wilayat
de sécurité égyptiennes dans la lutte anti- Sinaï. Certaines sont autonomes,
EI. « C’est une vengeance, ils nous haïs- d’autres réalisées en collaboration avec
sent », assure Moamar Sawarka, membre l’armée égyptienne. Une initiative punie
de cette tribu et défenseur des droits de par Wilayat Sinaï par la décapitation de
l’homme. plusieurs femmes bédouines en
repréEn mai dernier, Musa al-Dalah, le chef sailles.
des Tarabin, groupe le plus important et Les Sawarka ont alors choisi
d’affirpuissant du Nord-Sinaï, a lancé un appel mer leur changement de camp. Ils se
sur sa page Facebook pour encourager sont engagés aux côtés du régime
égypl’ensemble des tribus à faire front contre tien pour mater l’EI, arguant que « la
triWilayat Sinaï. Un appui rapidement suivi bu avait une longue histoire de
collaborapar d’autres Bédouins, dont les Sawarka. tion avec l’armée égyptienne ». Une
Pour les experts, ce ralliement n’était volte-face qu’elle a payée par le sang
pas patriotique, il était surtout opportu- vendredi. Au lendemain de l’attaque qui
niste. Il relevait, selon eux, d’une volon- a touché en quasi-totalité des membres
té de se venger des militants de l’EI après des Sawarka, l’union des tribus du Sinaï
une période de bonne entente. « Lorsque a assuré qu’il fallait « défendre la sécurité
Wilayat Sinaï s’est implanté, la relation des habitants » et « se venger des
agresavec les tribus était globalement bonne car seurs ». Mais les tribus, au nombre de 25
basée principalement sur une haine mu- dans le Sinaï, peuvent-elles
effectivetuelle du gouvernement », explique Oded ment s’allier ? « Elles ne sont pas
homoBerkowitz. « Avec l’arrivée de l’EI, les gènes », souligne Oded Berkowitz. «
Eltrafics de contrebande sont devenus flo- les ont une structure solide et une loyauté
rissants, cela a contribué à séduire cer- interne, mais ne forment pas un front
uni. » Selon le communiqué, plusieurs
chefs de tribu se seraient néanmoins déjà
75 km mis d’accord. Ils demandent que les
Bédouins puissent s’occuper
personnellement de la traque des djihadistes et les
juger par leur propre moyen, sans l’aval
ISRAËL
des forces de sécurité.
Il est peu probable que l’armée accepte
GazaMer Méditerranée de leur laisser le champ libre. Les
relaPort-Saïd Rafah tions entre les militaires et les Bédouins
El-Arish restent très tendues et marquées par une
forte défiance. Les Bédouins anti-EI dis-Ismaïlia Bir al-Abed
posent pourtant d’atouts pour venir à
Le Caire bout de l’insurrection comme, par Suez
exemple, leur parfaite connaissance du
SINAÏ terrain. Depuis plusieurs semaines, ils
Taba demandent aux forces de l’armée
égyptienne de leur laisser une marge de
manœuvre plus importante pour faire
face aux djihadistes. « Nous pouvons
nous débarrasser de Wilayat Sinaï. Même ÉGYPTE
Charm sans être armé, nous sommes la clef du
el-Cheikh
renseignement, nous sommes en mesure
de trouver où ils se cachent », assure
Infographie Mer Rouge Moamar Sawarka. ■
ARABIE
SAOUDITE JORD.
Clundi 27 novembre 2017 LE FIGARO
10 INTERNATIONAL
Le voyage délicat du pape François
en Birmanie et au Bangladesh
Le Souverain Pontife entame une visite diplomatiquement très sensible, en pleine crise des Rohingyas.
personnes ont fui. L’ONU a parlé de « net- convaincre le Pape - qui n’a pas la langue et religions, la paix et le respect des droits 250 kmJEAN-MARIE GUÉNOIS £@jmguenois toyage ethnique ». Sur 900 000 Royhin- dans sa poche en matière de droit de humanitaires pour les réfugiés et les
migyas, on estime que 620 000 sont à pré- l’homme - de faire absolument quelques norités, à commencer par les chrétiens.
RELIGION À moins d’un mois de son sent réfugiés dans l’un des plus grands concessions afin de ne pas enflammer Mais considérer ce voyage comme un
e81 anniversaire, le 17 décembre, le pape camps de la planète, au Bangladesh. une situation ultrasensible. soutien du Pape à une minorité
musulmaFrançois, en « grande forme » selon ses Un accord de dernière minute a été si- Celle d’abord de ne pas prononcer le ne persécutée serait une erreur de
perscollaborateurs, a repris dimanche soir la gné entre les deux pays, jeudi 23 novem- mot de « Rohingyas » pendant son séjour. pective. Pour trois raisons. Cette visite a
route de l’Asie, chère à son cœur de jésui- bre, quelques jours avant l’arrivée du Lui préfèrer la formule « musulmans de été décidée il y a deux ans, bien avant la
BH. Étatte. Il visitera successivement la Birmanie Pape. Il prévoit le rapatriement de ces fa- INDE l’État d’Arakan ». Autre concession capi- crise des Rohingyas. Ensuite parce que le
Kachin– aucun Pape n’y est encore allé - et le milles musulmanes. Mais jugé « trop flou » tale : ne pas quitter le pays sans saluer le Vatican considère que les Rohingyas,
muBangladesh. Le contexte explosif qui op- par les observateurs, il ne résout pas cette véritable homme fort de Birmanie, le gé- sulmans, sont travaillés de l’intérieur par
BANGLADESHpose ces deux pays, à majorité bouddhiste crise qui rend donc très délicat ce néral Min Aung Hlaing. Ce sera donc jeudi, des tendances islamistes violentes, selon CHINE
Dacca 4epour le premier, à majorité musulmane 21 voyage international du pape François, avant son vol pour le Bangladesh. Enfin, des sources romaines autorisées qui se
BIRMANIEpour le second, va dominer ce déplace- en lui donnant une responsabilité diplo- pour éviter tout froissement diplomatique, fondent sur des informations de terrain de
ment. Avec une question cruciale - mais matique forte. le Pape ne rencontrera les représentants l’Église locale. Enfin, la diplomatie du
VaNay Pyi Taw
pas centrale - celle des Rohingyas, une 2 des Rohingyas qu’une fois au Bangladesh. tican, tout comme le Pape, savent que la
Un pouvoir militaire ethnie à majorité musulmane. L’Église s’inclinerait-elle devant la célèbre Prix Nobel, Aung San Suu Kyi, qui
omniprésentUne attaque simultanée, le 25 août puissance d’un pouvoir militaire omni- dirige le gouvernement civil et qui a été THAÏLANDE
2017, d’une trentaine de postes de police C’est d’ailleurs ce qui explique plusieurs présent ? Par la loi, les généraux détien- très critiquée pour son « silence» pendant Golfe du
birmans dans l’État d’Arakan (ou Rakhi- adaptations du programme papal déci- nent en Birmanie trois ministères - Fron- la crise des Rohingyas, est sur le fil du ra-Bengale 3 1 Rangoun
ne) par l’Armée du salut des Rohingyas de dées au dernier moment à Rome, sous tières, Défense, Intérieur. Et un quart des soir. Si elle échouait dans son
gouvernel’Arakan (Asra, musulmans) a conduit l’influence du cardinal Charles Bo, ar- voix au Parlement… Le tout assorti du ment - elle a été nommée en avril 2016 –
Mer d’Andamanl’armée birmane à procéder à de violentes chevêque de Rangoun. Celui que François droit de déclencher un coup d’État légal les militaires seraient prêts à reprendre
représailles. Le bilan serait de 1000 morts. a nommé cardinal de cette toute petite si l’unité du pays était menacée. C’est toutes les commandes. Plus que les Les étapes de la visite
Ce qui a provoqué un exode massif de cet- Église catholique birmane (700 000 ca- donc là toute la subtilité diplomatique de Rohingyas, l’enjeu, pour l’Église catholi-du pape François en Birmanie
te minorité musulmane de Birmanie vers tholiques, 1,28 % de la population) est ce déplacement. Il est évident que le Pape que, est avant tout la transition lente du et au Bangladeshle Bangladesh. En quelques jours, 420 000 même venu la semaine dernière pour va défendre la convivialité entre ethnies pays vers la démocratie. ■
Agenouillés sur des tapis de paille, des fidèles birmans prient devant l’église de Laiza, dans l’État Kachin. JULIUS SCHRANK/FOCUS/COSMOS
Le drame oublié des chrétiens de l’État Kachin Le coup de colère
du cardinal Gerhard près de la frontière chinoise. Elle sait alors ils vont dans celles des camps où il d’êtres humains. « Je connais plusieurs
ÉMILIE LOPES £@EmilieLopes qu’elle ne le reverra jamais : « Je ne n’y a pas de vrais professeurs. Les ado- familles dont la fille a été vendue en
MYITKYINA (ÉTAT KACHIN, BIRMANIE) Ludwig Müller
peux pas rentrer chez moi, mon village lescents n’ont pas le droit d’aller à l’uni- Chine, c’est malheureux », avoue Ja
est dans la zone des combats, il y a des versité. Nous n’avons pas accès aux of- Tawng. « Nous devons lutter contre ce
SES CINQ ENFANTS viennent à peine mines antipersonnel partout, ce serait fres de travail, nous avons moins phénomène, le gouvernement doit Le cardinal allemand, Gerhard Ludwig
de partir à l’école. Agenouillée sur un bien trop dangereux. Ici au moins, je suis d’opportunités que les autres », regrette agir », demande la parlementaire. Müller, ancien préfet de la congrégation
tapis de paille poussiéreux, serrant un en sécurité. » Elle ne prend guère le Pri Nan, un pasteur. « Les militaires ont Dans ce contexte, la venue du pape pour la Doctrine de la foi nommé par
chapelet, Ja Tawng profite, ce matin- temps de s’apitoyer sur son sort. Elle détruit nos églises, ils ont tout saccagé, François est perçue comme une nou- Benoît XVI puis remercié cet été, à la fin
là, de quelques minutes de répit pour doit filer : « Je vais aller nourrir des co- juste parce que nous étions chrétiens, ils velle espérance. Ils sont 5 000 à avoir de son premier mandat, par le pape
prier devant l’autel qui siège au milieu chons pour gagner un peu d’argent. Mon voulaient que l’on devienne bouddhiste, réservé leur place pour aller le voir à François, a lancé un cri d’alarme le
2de l’unique pièce de 15 m dans laquelle mari est mort en 2012. Je suis la seule à c’est injuste. » Rangoun dès le 27 novembre. « Jamais 26 novembre dans le Corriere della
elle vit. Des posters de Jésus sont ac- pouvoir faire vivre mon foyer. Beaucoup Cette guerre oubliée, Aung San Suu je n’aurais pu espérer que le pape Fran- Sera. Le haut prélat - qui s’oppose
crochés aux murs en bambous tressés, d’hommes travaillent sur des Kyi promettait de la com- çois vienne en Birmanie. C’est le servi- à l’interprétation libérale du document
avec des photos des papes Jean-Paul II chantiers, mais je ne peux battre peu de temps avant teur de Jésus sur terre. Je l’admire telle- post-synodal Amoris Laetitia à propos
et François. « La religion est mon refu- pas faire ça, je ne suis pas son élection. Pourtant, ment. Je me suis inscrite pour aller le des divorcés remariés - demande à être
ge, elle m’aide à tenir. La vie est si dure suffisamment forte. » aujourd’hui, le dialogue rencontrer, c’est une opportunité que je entendu par le pape François car « les
ici, il faut lutter chaque jour », dit-elle. À quelques mètres de là, entre les rebelles et le gou- ne pouvais pas manquer », s’enthou- autorités de l’Église doivent écouter 6 %
Ja Tawng fait partie des 100 000 chré- Pan Lu, une autre mère de vernement est rompu. Les siasme Ja Tawng. Pan Lu renchérit : ceux qui ont des questions sérieuses
tiens birmans de l’État Kachin, dans famille, vend des savons des Birmans Kachins ont d’ailleurs refu- « Je suis si heureuse de savoir que je ou des réclamations justes et ne pas les
l’extrême nord du pays, qui ont dû fuir dans son échoppe. Elle est sé de signer un accord de vais le voir, il va bénir notre pays, il va ignorer, ou pire, les humilier ». Il espère sont de confession
leur village à cause de la guerre. En arrivée dans ce camp avec paix en 2015. Car l’enjeu prier pour nous et nous allons retrouver donc que ceux qui ne sont pas de l’avis chrétienne
juin 2011, après dix-sept années de sa fille de 3 ans et son mari, dépasse les rivalités reli- la paix. » du pape François « seront écoutés et
trêve, les combats ont repris entre les en décembre 2011. « Les gieuses. Le sol regorge de Mais malgré ces notes d’optimisme, non pas liquidés au titre de “pharisiens”
militaires birmans et l’armée indépen- militaires sont entrés dans mon village, richesses convoitées par les deux par- les représentants de la communauté car la seule façon de sortir de cette
dantiste kachin (KIA). Depuis le coup ils ont pris nos animaux, nos biens, ils ties : or, jade, tecks, réseau hydrogra- catholique sont inquiets. « Le Pape va situation est un dialogue clair et net. »
d’État militaire de 1962, les rebelles de ont tué des hommes. Nous étions terri- phique. « Il est difficile de savoir ce qui porter un message d’amour et de paix. Il a « au contraire l’impression que dans
ce territoire à majorité chrétienne mi- fiés. C’est pour cela que nous sommes va se passer dans l’avenir », assure Nous sommes si heureux de le recevoir. le cercle magique du Pape, on est plus
litent pour une plus grande autonomie, partis. » Dwoi Bu, ancienne parlementaire du Mais en ces temps de crise, nous devons soucieux de faire de l’espionnage
voire selon certains, pour une indé- Les parcours se ressemblent tous Parti pour l’unité et la démocratie dans faire attention. Je vais lui dire qu’il ne sur des prétendus adversaires ».
pendance. dans ces nombreux camps où catholi- le Kachin. « À cause des combats, les devra pas utiliser le terme Rohingya, Or « classer tous les catholiques selon
«Quand les violences ont éclaté, nous ques et baptistes se côtoient. Les chré- femmes n’ont pas de travail valorisant, le cela pourrait être mal vu ici », affirme le les catégories “amis” ou “ennemis”
entendions des tirs dans les autres villa- tiens représentent 6 % de la population gouvernement ne les aide pas. Elles sont cardinal Charles Maung Bo. Des mots du Pape est le mal le plus grave que l’on
ges, nous savions que ça allait être bien- de Birmanie. Beaucoup sont victimes souvent seules à subvenir aux besoins de d’autant plus forts que le Pape vient puisse causer à l’Église. » Selon lui, cela
tôt notre tour. Nous avons préféré fuir », de discriminations. « Nous sommes leur famille. Les hommes connaissent des d’ajouter une visite à son calendrier, la pourrait « déboucher sur un schisme
se rappelle Ja Tawng. Elle rejoint alors stigmatisés, car nous vivons dans des problèmes de drogue et d’alcool. » rencontre avec des réfugiés Rohingyas d’une partie du monde catholique,
ce camp de déplacés, à des centaines de camps de déplacés. Les enfants ne peu- Dans les camps, un fléau dont tout le au Bangladesh, après son passage en désorienté et déçu ». J.-M. G.
kilomètres de son village natal situé vent pas aller dans les écoles de la ville, monde tait le nom se propage, le trafic Birmanie… ■
C