Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Journal du Dimanche du 03-12-2017

De
56 pages
Publié par :
Ajouté le : 03 décembre 2017
Lecture(s) : 44
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

r
c
o
u
t
r
p
e
p
u
dimanche 3 décembre 2017 N° 3699 2 € (le Jdd +Version Femina) www.lejdd.fr
Vins é r Plaisirs Pages 40 à 50de fête Les pistes
ciNéMA BieN-Être cuisiNe Supplément
Le Père Noël La clinique Saint-jacques, pour durcir les spécial
la coquille n’est pas où fondent 44 pages
aux secrets sanctions age 18une ordure les stars
Le nouveau
“Version
Femina”
Ce qu’il a dit à Paris
• Récit
Les coulisses
de la visite éclair
de Barack Obama
• tête-à-tête
Ses entretiens
avec Macron,
Hollande
et Hidalgo
• supeR staR
Sa très chère
conférence
comme si
vous y étiez
• enquête
Obamacron,
inspirations et
ressemblances
ages 2 à 6
Barack Obama
hier à Paris.
Borde-Perusseau /Bestimage
France métropolitaine : 2 €
M 00851 - 3699 - F: 2,00 E
3’:HIKKSF=VUWUUU:?n@g@t@j@a";
sé itièv
c
o
n
n
2 le journal du dimanche dimanche 3 décembre 2017
L’événement
En visite éclair à Paris,
l’ex-président américaina tenu une
conférence et s’est entretenu avec le chef
de l’État français, dont il avait soutenu
la candidature au printemps
Obamacron,
faux jumeaux
Barack obama,
hier à la maison de
la radio, à Paris.
Blondet eliot/ABACAdu pouvoir Ci-dessous:
en campagne,
en 2012 et 2016 :
similitude dans les
gestes.
C. KAster/AP/ siPA ;
HiBon/ onl YFr AnCe.FrMacron-Obama, sa première tournée africaine au
même combat ? Ou mêmes début de la semaine, il a choisi la
méthodes ? À l’Élysée, quelques formule du dialogue avec les
étuheures avant leur déjeuner privé diants burkinabés afin de signaler
d’hier, le staff du chef de l’État sem- leur appartenance commune à une
blait prendre ses distances avec le « nouvelle génération ».
modèle qu’a longtemps représenté Et puis, bien sûr, il y a la
coml’ancien président américain. « On munication. Avec ou sans Brigitte,
avait aussi beaucoup regardé le Cana- comme avec ou sans Michelle, dont
dien Justin Trudeau », relativise un on perçoit déjà qu’elles pourraient
membre de l’équipe de campagne jouer un rôle similaire, Macron et
présidentielle aujourd’hui instal- Obama ont choisi de rompre avec
lée au palais. Difficile pourtant de les us et coutumes. En l’occurrence,
nier l’évidence, selon un pilier de la ne plus communiquer à tout-va,
majorité : « Il est certain qu’Obama a mais uniquement sur le message et
fortement inspiré Macron. Il a quand en choisissant leurs interlocuteurs.
même réinventé la communication Entre janvier 2009 et le printemps
politique. Et c’est bien Macron qui, le 2010, Barack Obama n’avait utilisé
premier, l’a transposée en France… » la presse que pour convaincre
l’opiAvant la présidentielle, les deux nion de la justesse de sa réforme
hommes ne se connaissaient pas. sur l’assurance santé obligatoire.
Les premiers contacts remontent Et lorsque la presse accréditée
à décembre 2016. Une rencontre avait commencé à lui être hostile,
avait alors été envisagée, mais l’af- le président l’avait contournée en
faire s’était finalement résumée à un investissant les réseaux sociaux.
échange de coups de fil et, surtout, à Son photographe personnel, Pete
une vidéo de soutien de l’Américain Souza, a joué un rôle clé dans le
au Français, « appréciée et appré- débit du robinet à images. Tout
ciable », selon l’équipe de ce dernier. comme Soazig de La Moissonnière,
Car le premier président noir des la photographe officielle de la
États-Unis a incontestablement ins- Macronie au pouvoir. Macron,
piré l’aventure Macron telle que l’a lui, rompt avec l’ère Hollande, qui
conçue Ismaël Emelien, l’éminence Ismaël Emelien. De même, Obama Emmanuel Macron a aussi vu en accueillait les journalistes à bras
grise du candidat, devenu conseil- avait confié la coordination de l’ac- Jean-Yves Le Drian, le seul ministre ouverts au palais. Il se fait rare dans Leur
ler spécial à l’Élysée. Macron a fait tion gouvernementale à un « chief de poids de l’équipe de François les médias traditionnels et utilise
appartenance appel à la société Liegey Muller of staff » plus brutal, capable de Hollande conservé au gouverne- les réseaux sociaux. « L’idée, c’est
Pons, une start-up française dont tordre le bras aux ministres et aux ment, un copilote de la politique de d’avoir une communication sans commune à
les fondateurs avaient participé à la élus : Rahm Emanuel, comme lui de sécurité. Certes, Macron avait fait intermédiaire, de toucher
directecampagne d’Obama en 2008 et qui, Chicago, grand chef de la reconquête des réformes économiques, et non ment ceux qui sont intéressés mais une « nouvelle
pour le candidat d’En marche, a mis du Congrès par les démocrates en des questions régaliennes, la pierre qui ne passent pas par les médias
génération »au point un logiciel de microciblage 2006. Macron, lui, a choisi pour angulaire de sa politique. Mais traditionnels », explique l’Élysée.
statistique pour optimiser l’efficacité secrétaire général, Alexis Kohler son là encore, des correspondances Sans oublier ces petites pastilles
du porte-à-porte. ancien directeur de cabinet à Bercy, existent. « Obama, c’est aussi le plan adressées au grand public visant
Mais c’est dans l’exercice du un « supertechno » capable de tenir de relance, avec l’interventionnisme tiser le dialogue avec celle-ci. En à le rendre sympathique, comme
pouvoir que les ressemblances les les rênes courtes à l’administration. de la Réserve fédérale, rappelle un avril 2009, en marge d’un sommet ces images diffusées en fin de
camplus criantes se dessinent. Comme La comparaison vaut aussi pour proche de Macron. C’est un vrai fac- de l’Otan à Strasbourg, il s’adressait à pagne d’un Macron réussissant le
Obama, Macron ne fait confiance le fond des politiques publiques. teur d’inspiration pour le nouveau la jeunesse franco-allemande sur les « bottle flip challenge » (un défi
qu’à ses très proches. Avec une Barack Obama avait plaidé en 2008 départ européen de Macron, avec défis du réchauffement climatique d’adresse avec une bouteille d’eau),
inexpérience relative, Obama en faveur de la réconciliation des une Banque centrale européenne et de la mondialisation. Deux jours qui ressemblent à celles
véhicus’était appuyé à son arrivée à la Américains autour de l’essentiel : politisée et dotée d’un vrai pouvoir plus tard, à Istanbul, il renouvelait lées en son temps par Obama. Un
Maison-Blanche sur l’architecte de le drapeau, la nation, la sécurité de relance. » l’exercice, avec les étudiants musul- proche du chef de l’État résume :
sa campagne, David Axelrod, celui nationale. Il avait donc conservé à Le rapport à la jeune génération, mans de la faculté des Beaux-Arts « Comme Obama, Macron ne s’est
qui croyait que « l’Amérique [était] son poste de secrétaire à la Défense de même, les rassemble. Obama, cette fois. Depuis son élection, le plus jamais rien interdit. » g
emûre pour un président noir ». Il en le républicain Bob Gates, qui venait pour conserver son lien avec la jeu- jeune président de la V République
a fait son conseiller spécial, tout de passer quatre ans au Pentagone nesse, avait voulu dès sa première a enchaîné les sommets. Mais dès François ClemenCeau @Frclemenceau
comme Emmanuel Macron avec sous les ordres de George W. Bush. tournée internationale systéma- que l’occasion s’est présentée, pour DaviD reault D’ allonnes @davidrevdal
retren
b
dimanche 3 décembre 2017 le journal du dimanche 3
L’événement
« Plus j’étais président, moins j’avais peur »
show Le héros du jour a passé prié de « faire le bruit du vent sur la l’ordre international depuis plusieurs ne s’impatientent pas. Les doigts défense du projet européen et dans
une heure sur la scène de plage » à la demande de la chanteuse décennies, nous allons ouvrir la porte de Stéphane Richard pianotent à la défense de leur démocratie. »
l’auditorium de Radio France. Juliette Armanet – dont la voix carla- à ceux qui disent que les démocraties plusieurs reprises sur l’accoudoir. Et d’évoquer ses inquiétudes à
Récit de l’intérieur bruniesque a animé la première ne fonctionnent pas, que l’organisa- Rien de tel chez Obama. « Ma grande propos de Facebook : « Aux
Étatspartie – puis d’écouter une longue tion sur des bases ethniques et le tri- peur, c’était d’être déçu de moi-même. Unis, cela devient le canal principal
La peur. C’est le thème du septième causerie du philosophe Mathieu balisme sont les réponses aux défis Croyez-moi, c’est une peur très saine, par lequel les informations arrivent
« sommet » des Napoléons. De ce Potte-Bonneville, qui a présenté d’aujourd’hui. » avoir peur de se décevoir. » aux gens. Si vous êtes un conservateur ,
point de vue, cette « communauté » Obama comme « la personnalité la Tandis qu’il parle, seules ses mains « Seriez-vous un meilleur président vous n’allez avoir que les nouvelles qui
– ainsi se définissent-ils – a bien plus intimidante de ce temps ». bougent. Le reste du corps est fas- aujourd’hui ? », demande Richard. vous concernent. Vous êtes soumis à
choisi son hôte : rarement un être Quand enfin il arrive, un coucou cinant d’immobilité – le fil à plomb, « Probablement, oui. J’étais meilleur des formes de propagande qui
renforaura semblé si peu habité par la de la main droite, un autre de la toujours. Il poursuit. « Les plus à la fin. Mais ma femme me quitte- cent votre biais de perception. » Puis
peur que Barack Obama hier, sur main gauche, il a fait ça toute sa vie, grands de nos défis nécessitent une rait. Non, je n’y tiens pas. J’adore mon il aura une attention à l’endroit des
la scène du grand auditorium cuivré le public se lève, pluie d’applaudis- coopération internationale. Prenez épouse. » Rires de la salle – pas de femmes : « Les organisations qui ont
de Radio France. C’est autre chose sements, il sourit à peine, invite à les changements climatiques : bien sûr , lui. « Les États-Unis ne peuvent pas des femmes en position de
responsaque la maîtrise – parfaite, chez lui, le changement climatique n’est pas fonctionner isolés ; ils ont besoin d’un bilité se comportent mieux, parce que
c’en est stupéfiant, cette façon de se résolu en tant que tel, mais au moins partenaire puissant comme l’Europe. les hommes semblent avoir quelques
tenir droit derrière le pupitre sans nous avons une base de travail. Bon, je J’ai eu la chance de travailler avec problèmes aujourd’hui, je ne veux pas « Nous,
jamais s’appuyer dessus, comme si vous accorde qu’à l’heure actuelle nous Angela Merkel, David Cameron, généraliser… » Applaudissements Américains, un fil à plomb le tirait vers le haut. avons une absence de représentation les présidents Nicolas Sarkozy et – hilares, par endroits. Lui ne rit
Autre chose que la beauté. Autre américaine sur ce sujet… » Il ne cite François Hollande. L’Union euro- pas... Il quitte la scène à 19 h 15 nous adorons
chose que la vitesse des connexions pas Donald Trump. La salle s’esclaffe. péenne doit être préservée. Mais tapantes – à la minute près ce qui
neuronales. Non, c’est une grâce. la F rance » A-t-il seulement souri ? C’est lui, ça : elle doit comprendre qu’essayer de était prévu. Il ne fait pas durer le
Qui, visiblement, ne s’est pas il fait rire mais ne rit pas. Plus tard, micro-gérer chaque détail de la vie plaisir. On n’est même pas sûr qu’il
dissipée à sa sortie de la Maison- il évoquera « le système de santé » des citoyens énerve les gens. Il y a du en ait pris. Nous si. g
Blanche. Ce qu’il dit n’est pas à soi et aura cette expression : « Parfois, nettoyage à faire. Les leaders
euroseul renversant. Ainsi débute-t-il s’asseoir, offre deux mots en français, je suis troublé par la conduite de cer- péens sont un peu timides dans la AnnA C A AA
sa dissertation sur la peur : « Nous les seuls de la soirée : « Merci beau- tains politiciens… » Il n’en dira pas
vivons la meilleure époque de tous les coup. » Guidé par deux prompteurs davantage sur son successeur.
temps, mais beaucoup la considèrent discrets disposés de part et d’autre Son propos est tout entier tourné
comme une époque terrible. Je suis du pupitre, il propose de « partager vers la « diplomatie ». « Nous devons
convaincu que nous pouvons rempla- quelques observations sur le monde ». combiner les efforts militaires avec
cer la peur par l’espoir. » De belles « Je suis venu en France six fois le pouvoir de nos idées. Si nous
vouparoles. Mais il les prononce avec comme président, plus que dans lons réduire le cercle de la peur, nous
un sang-froid tellement majestueux tous les autres pays du monde. Nous, devons nous engager dans la
diplomaque les mots s’en trouvent magni- Américains, nous adorons la France. tie. » Son alliance brille. « La
démofiés. La grâce, c’est ça. Une chimie. Nous sommes dédiés aux mêmes cratie est difficile à maintenir. Je suis
Obama donne envie de croire en la idéaux. Regardez la manière dont convaincu que le futur est de notre côté
force performative du verbe. les États-Unis et la France ont tra- si nous faisons passer les valeurs que
Le voir, ça se mérite, y com- vaillé après la Seconde Guerre mon- nous chérissons. » Standing ovation
pris pour les VIP. Même Ségolène diale pour rendre le monde plus sûr. - sauf Ségolène Royal.
Royal - qui toujours met un point Cette histoire ensemble, ces efforts Stéphane Richard, patron
d’honneur à arriver en retard - a dû ensemble, démontrent le pouvoir de d’Orange et « parrain » des
se plier à la règle : elle a pris place nos valeurs. Cela nous donne une Napoléons, le rejoint alors sur la
à côté d’Hubert Védrine à 16 h 40, confiance, mais cette confiance ne scène et l’invite à s’asseoir dans
soit quatre-vingt-dix minutes avant doit pas nous faire nous reposer sur un fauteuil taupe. Obama croise
le héros du soir. Anne Sinclair, Jack nos lauriers. L’autosatisfaction n’est les jambes, arrange sa chaussette
Lang, Roselyne Bachelot, Najat pas ce qui marque les grandes nations. droite, avale une gorgée de café,
Vallaud-Belkacem, Fleur Pellerin, Nous devons maintenir nos idéaux. Si petite, chez lui tout est mesuré.
l’acteur Gérard Darmon – on en nous commençons à douter de nous- « Plus j’étais président, moins j’avais
oublie, beaucoup – étaient là dès 16 mêmes, si nous remettons en question peur. Plus j’ai avancé dans mes
manheures. Tout ce beau monde a été les gains que nous avons obtenus dans dats, moins j’avais peur. » Ses pieds v
v
4 le journal du dimanche dimanche 3 décembre 2017
L’événement
Hier dans son hôtel, le Hyatt Paris Madeleine, Barack Obama a reçu la maire de la capitale, Anne Hidalgo, puis son ancien homologue François Hollande.SOPHIE ROBICHON/TWITTER/E-PRESS
Obama à Paris, 24 heures chrono
COULISSES Un déjeuner, agricole de M6, et au journaliste et des objectifs les plus performants. protection (SDLP) français. « C’est nous sommes moins bien organisés
e Jean-Pierre Elkabbach au milieu Rideau. La visite éclair du 44 pré- toujours compliqué avec eux mais que les cyniques et les prédateurs. »deux rendez-vous,
d’un défilé de personnalités qu’ils sident des États-Unis en France on commence à être rodés », raconte À 15 h 45, Obama accueillait
Franune conférence et puis ne reconnaissaient pas toujours. s’est terminée avec cette conférence un fonctionnaire. « L’entourage çois Hollande dans le même salon.
s’en va. Dans les pas Des grands patrons, dont ils éva- comme elle avait commencé : dans d’Obama redoute particulièrement Les deux « ex » ont eu un entretien
luaient l’importance à la présence la discrétion. les paparazzis, poursuit-il, mais cela d’une quinzaine de minutes consa-de l’ancien chef d’État
– ou non – de Stéphane Richard, le n’a rien à voir avec Trump. Le 14 juil- cré, selon l’entourage de Hollande,
PDG d’Orange, l’une des puissances let dernier, on avait dû vider la tour « à la situation internationale » ainsi
« C’est un homme Les premiers badauds sont arrivés invitantes (lire p. 7), sur le perron Eiffel pour son repas au Jules Verne. qu’à d’éventuels partenariats entre
evers 15 h 30. Des dames du 16 ar- de la Maison de la radio. On passe du démentiel à un standard leurs fondations respectives. « Nous chaleureux,
rondissement venues en voisines, Vers 17 h 30, l’arrivée des CRS a ré- de chef d’État européen. » avons échangé sur les grands enjeux
quelques étudiants, des touristes chauffé les cœurs : le grand homme Peu avant minuit, les images de de la planète et en particulier au sujet qui inspire »
américains, des équipes de télévi- s’annonçait enfin. Mais l’efferves- son arrivée à l’hôtel, un mug à la du climat », a publié Hollande vers Anne Hidalgo
sion et des photographes. Un noyau cence a été de courte durée. Les main, circulaient sur le Net. Barack 15 h 45 sur son compte Twitter.
dur bien décidé à rester jusqu’au forces de l’ordre ont repoussé (sans Obama a choisi le Hyatt Paris Made- Entre ces deux rendez-vous,
bout. « C’est tout de même un per- humour) les admirateurs de l’autre En provenance d’Inde, Obama leine, un cinq-étoiles de la rive droite Obama a quitté son hôtel pour
sonnage historique, expliquait une côté de l’avenue. Huit minutes plus a posé ses baskets blanches sur le qui ne fait pas partie des palaces les se rendre à l’Élysée. Il est entré
jeune retraité. J’ai déjà vu Macron, tard, un cortège de huit voitures, un tarmac de l’aéroport du Bourget, au plus prestigieux de la capitale. Mais par le portail principal. Pas de
un chef d’État de 39 ans. Alors, le minibus et quatre motards, appro- nord de Paris, vers 23 h 30 vendredi. l’endroit présente d’autres atouts. tapis rouge, mais les honneurs de
premier président américain noir chait. Au lieu de s’arrêter devant le Le lieu et l’heure de l’atterrissage Le groupe auquel il appartient a la garde républicaine, auxquels
en visite à côté de chez moi, ça vaut bâtiment, le 4 x 4 noir de l’ambas- de son jet avaient été tenus secrets. été créé par une famille américaine tous les chefs d’État en exercice
le coup d’avoir froid. » Ils atten- sade transportant Barack Obama Une exigence du United States proche des Obama, les Pritzker, dont eux-mêmes n’ont pas forcément
daient Obama. Ils ont eu droit à a glissé sur la droite, stationnant Secret Service, qui a préparé ce l’une des descendantes, Penny, fut droit (bien que l’Élysée ait invoqué
Karine Le Marchand, la marieuse sous un porche à l’abri des regards déplacement avec le Service de la sa secrétaire au Commerce et vient l’argument d’une visite privée pour
d’intégrer sa fondation. interdire toute image). Dans la rue,
L’adresse parisienne était les journalistes avaient été
repousc ependant plus importante qu’il sés. Une poignée d’entre eux déjà
n’y paraît. Il en a fait son bureau. dans les murs, pour la visite du
C’est là qu’il a reçu Anne Hidalgo Premier ministre du
Turkménisvers 10 h 45. Tous deux se sont ins- tan, ont été enfermés dans la salle
tallés dans un petit salon aménagé de presse, portes gardées par des
au rez-de-chaussée et ont conversé huissiers et fenêtres occultées par
durant près de quarante minutes. des paravents. Obama et Macron
Le rendez-vous avait été préparé
par leurs équipes alors que la maire
« Nous avons de Paris doit se rendre en début de
semaine à Chicago, la ville d’Obama. échangé sur
« C’est un homme chaleureux, qui
inspire », a confié au JDD Anne les grands enjeux
Hidalgo, ravie d’avoir entendu
de la planète » Obama lui dire qu’« en dehors de
François Hollandel’action des États, c’est à l’échelle des
grandes villes que les choses peuvent
vraiment bouger ». Son credo.
L’ancien président américain s’est ont déjeuné en tête à tête, sans
remémoré ses deux précédentes interprète ni conseiller (Brigitte
visites, après les attentats de jan- Macron est venue les saluer puis
vier et de novembre 2015 (il était s’est vite éclipsée). Une source bien
allé se recueillir au Bataclan). La informée mais non officielle confie
maire de Paris lui a offert des bou- au JDD qu’ils ont « parlé des
relatons de manchette ornés du blason tions entre la France et les
Étatsde la ville et un béret rouge pour Unis, de leur évolution sous la
présiMichelle. Leur entretien a porté dence de Donald Trump mais aussi
sur les engagements de Barack des relais que la France peut trouver
Obama en faveur de la jeunesse, en Amérique chez les opposants à
de l’Afrique et des femmes. « Il la politique étrangère de Trump,
est convaincu que si on néglige la sur la question coréenne comme
place des femmes, le monde n’ira pas sur celle du réchauffement
climamieux », précise-t-elle. La possibi- tique ». Côté officiel, les éléments
lité d’actions coordonnées entre sa de langage étaient plus calibrés,
fondation et le C40, qui réunit les histoire de ne pas froisser l’actuel
40 plus grandes villes du monde locataire de la Maison-Blanche.
(dont Hidalgo est la présidente), a « Il s’agissait d’un déjeuner privé
été abordée. « Vous manquez à la organisé à la demande des équipes
scène internationale », lui a glissé du président Obama, expliquait le
Anne Hidalgo avant de le quitter. porte-parole de l’Élysée, il voulait
Elle rapporte ce dialogue final. présenter au président de la
RépuElle : « Nous sommes majoritaires blique sa fondation. » Sobre. g
dans le monde à penser qu’on peut
construire un monde meilleur. » Lui : MARIE-CHRISTINE TABET @mc_tabet
« Oui, aux États-Unis aussi. Mais AEC lES SER ICES du Jdd
*RÉGLEMENT DISPONIBLE SUR RFM.FR // ©LAURENT VU / TF1 // UNE PRODUCTION DÉLÉGUÉE BBC WORLDWIDE FRANCE ET UNE COPRODUCTION EXÉCU*RÉGLEMENT DISPONIBLE SUR RFM.FR // ©LAURENT VU / TF1 // UNE PRODUCTION DÉLÉGUÉE BBC WORLDWIDE FRANCE ET UNE COPRODUCTION EXÉCUTIVE TIVE BBC WORLDWIDE FRANCE ET TF1 PRODUCTION.BBC WORLDWIDE FRANCE ET TF1 PRODUCTION.
TM MARQUE ENREGISTRÉE PAR BBCa
a
6 le journal du dimanche dimanche 3 décembre 2017
L’événement
Un retraité hyperactif et ambitieux
Hérit Obama sillonne Xi Jinping. Sans redouter les cri- l’un des plus talentueux chefs
d’entiques du numéro un chinois, alors treprise de la communauté noire de le monde pour faire vivre
que, dans la foulée, il rencontrait en Chicago, son conseil vient de recruter,
son projet de former de Inde le dalaï-lama, le leader de la en tant que bénévole, Penny Pritzker,
futurs dirigeants de la communauté tibétaine.. l’une des toutes premières donatrices
des campagnes de Barack Obama société civile
Conférences à 400.000 dollars dans l’Illinois, qu’il avait nommée
et… dons de 2 millions secrétaire au Commerce dans le
gouCette liberté retrouvée lui permet vernement de son deuxième mandat.
Il a laissé tomber la cravate pour également de se livrer à l’exercice des Discours payés, fondation
adopter la chemise blanche et le discours payés, nécessaires autant à aux visées très politiques, globe-
col ouvert sous un éternel blazer son train de vie qu’à subventionner trotting semi-diplomatique,
sombre. Lorsque l’événement public des œuvres de charité. La gauche Obama donnerait-il dans le mélange
est de nature plus « politique », il du Parti démocrate dénonce ces des genres ? À 56 ans, jouissant d’une
arbore la bannière étoilée en épin- prestations qui peuvent atteindre cote de popularité à 63 %, défenseur
glette. Rester décontracté, frais, 400.000 dollars d’une réforme
hisélégant, et sembler toujours dispo- comme en sep- torique de
l’assunible : voilà la marque de fabrique tembre devant rance santé de plus
du nouveau Barack Obama, le plus les invités de la le ja Ckpot des ex en plus prisée par
a u jeu des prises de parole jeune retraité de la présidence des firme de courtage les Américains,
rémunérées des anciens États-Unis. Mais avoir encaissé avec Cantor Fitzgerald appelé à l’aide
chefs d’État, le couple son épouse, Michelle, 65 millions à Manhattan (ce par la plupart
Clinton s’impose comme le de dollars pour pouvoir écrire ses tarif a également des candidats
champion toutes catégories. Mémoires n’étant pas un but en soi, été évoqué pour démocrates dans Bill et Hillary auraient touché
l’ancien chef de l’État est passé à la le discours d’hier les campagnes plus de 153 millions de
vitesse supérieure l’été dernier. à Paris, avant d’élections par-dollars en 729 conférences
La Fondation Obama a démarré d’être démenti tielles, Barack depuis 2001. d e ce côté
ses travaux et a organisé le premier par les organisa- Obama bénéficie de l’a tlantique, t ony Blair,
sommet mondial des jeunes leaders teurs). Mais per- très largement du premier ministre
début novembre. C’est l’objectif de sonne ne trouve rejet dans l’opinion du r oyaume-u ni de 1997
cette institution basée à Chicago : évidemment à à 2007, facturerait ses de son
succesprises de parole entre identifier, sélectionner, former et redire lorsque seur et souhaite
150.000 et 250.000 euros. accompagner tous les jeunes qui le Barack Obama répondre à toutes
u n peu plus que n icolas souhaitent, d’où qu’ils viennent, à verse 2 millions ces attentes. Une
s arkozy, qui a été le premier exercer des responsabilités dans le de dollars à une vingtaine
d’établisprésident français à s’initier secteur associatif et la gestion des col- association qui sements scolaires à l’exercice, qui toucherait
lectivités publiques. Et pas seulement forme des jeunes publics portent entre 75.000 et
aux États-Unis donc. En débarquant sans diplômes de déjà son nom. 150.000 euros par allocution
à Paris vendredi soir, Barack Obama Chicago. Encore Du jamais-vu si privée. s orti de l’Élysée
arrivait directement de New Dehli moins ses plus tôt pour un ex- en mai, François Hollande
en Inde, où il s’est adressé, au nom proches amis, qu’il président amé-s’est pris au jeu en octobre à
de sa fondation, à une assemblée de a placés au conseil ricain encore s éoul. s i le montant de son
plusieurs centaines de jeunes, dési- d’administration intervention reste inconnu, vivant. g
l’entourage de l’ancien chef reux d’être « utiles » pour « servir ». de sa fondation.
de l’État a précisé qu’il serait Un peu plus tôt, il était à Pékin, où Dirigé par son François
en partie reversé l ’ex-président américain et sa femme, michelle, lors du sommet inaugural son statut d’ancien président lui per- vieux « pote » ClemenCeau
er à sa fondation. F. C MPSde la Fondation obama, le 1 novembre à Chicago. LM CHARLES REX ARBOGAST/AP/SIPA met de dialoguer en tête à tête avec Martin Nesbitt, @Frclemenceau
L’heure de gloire des Napoléons
réSeau Dans les coulisses et à Arles en juillet. Les participants
du club qui s’est offert Obama paient leur inscription lorsqu’ils ne
sont pas intervenants et intègrent
Vendredi soir, Mondher Abden- automatiquement l’« Academy » des
nadher et Olivier Moulierac, les Napoléons. De A comme Jacques
deux fondateurs des Napoléons, Attali à Z comme Alice Zagury, la
ont veillé tard. Jusqu’à la dernière directrice générale de l’incubateur
minute, ils ont préparé la récep- The Family, les académiciens sont
tion de Barack Obama, conscients 3.000 venus du monde de
l’entrede l’énorme coup de pub dont leur prise, de la tech, des start-up, des
entreprise allait bénéficier. agences de com ou des médias.
L’idée des Napoléons a germé Des partenaires comme Orange
dans le cerveau d’Olivier Moulierac, contribuent au financement de ces
un créatif venu du monde de la manifestations.
publicité. « Olivier est l’un de mes Mais le nerf de la guerre, c’est
fils de pub, révèle Jacques Séguéla, la qualité des intervenants. « Nous
l’un des fondateurs d’Euro-RSCG. ne nous interdisons rien, explique
Je l’ai repéré en 1987 lorsque je cher- Mondher Abdennadher. Obama
chais dans l’agence un directeur de figure depuis l’origine sur une liste
création pour la campagne de la de grands noms que nous rêvons de
réélection de François Mitterrand. faire venir. Nous avons commencé
C’est lui qui a réalisé l’affiche “Géné- les démarches quand il était à la
ration Mitterrand”. » En 2014, après Maison-Blanche. Lorsque son équipe
avoir quitté Havas, Moulierac réflé- a évoqué la date du 2 décembre, on a
chit à la création d’un événement qui eu l’idée de faire une session
introducmettrait en valeur les talents et capa- tive à Val-d’Isère. » Le montant de la
cités créatives de la France. Avec rémunération d’Obama reste
confiMondher Abdennadher, passé, lui dentiel. « Nous avons les moyens de
aussi, par Euro-RSCG, ils inventent notre politique », assurent les deux
le concept des Napoléons. « Nous organisateurs. Avec un tel produit
étions en plein “French bashing”, d’appel, les Napoléons vont franchir
raconte ce dernier, nous avons voulu un cap. « Ça va les faire décoller,
procréer un réseau social dédié aux ac- nostique Jacques Séguéla, ils vont
teurs de l’innovation. Un réseau à la pouvoir se renforcer. Ils se sont
attafois physique et numérique. » qués à l’Himalawya et ils ont planté
La dimension physique, ce sont le drapeau français au sommet. » g
des « sommets » qui se déroulent
depuis 2015 à Val-d’Isère en janvier rÉmy dessarts @RDessarts
gee
i
a
m
t
t
e
n
l
v
i
u
s
y
r
j
8 le journal du dimanche dimanche 3 décembre 2017
Les indiscrets JDD – Europe 1
Valls des deux côtés Lecture : la France En vuE
de l’Atlantique toujours médiocre
À New York puis à Les résultats de la dernière enquête
Los Angeles, Manuel Pirls (Programme international de
Valls aura cette recherche en lecture scolaire), qui évalue
semaine une série tous les cinq ans les performances en
d’entretiens avec des compréhension de l’écrit des élèves à la
personnalités politiques fin de leur quatrième année de scolarité
et économiques américaines. Il recevra obligatoire (CM1 pour la France) dans
le prix d’une organisation juive pour ses 50 pays, seront dévoilés mardi. Mais
prises de position contre l’antisémitisme. selon plusieurs sources, la France serait
Il se rendra ensuite les 11 et 12 décembre de nouveau en queue de peloton des
à Barcelone et à Madrid pour participer pays européens, avec un score médiocre.
à deux rassemblements pour défendre Son niveau (au-dessus de la moyenne
l’appartenance de la Catalogne à internationale) aurait même un peu reculé
l’Espagne et à l’Union européenne par rapport à 2011. De quoi conforter le
– « Je vais faire campagne », se réjouit ministre de l’Éducation nationale dans sa
l’ancien Premier ministre, qui a même volonté de renforcer les fondamentaux
prévu de retourner à Barcelone, sa à l’école primaire. Mardi, Jean-Michel
ville natale, pour une réunion publique Blanquer commentera les résultats de
avec l’écrivain et Prix Nobel de Pirls 2016. L’intitulé de sa conférence
littérature Mario Vargas Llosa. de presse ? « Maîtriser le français, une
exigence pour la réussite de tous »…
Fulla, le retour
À près de 80 ans, Pierre Fulla, Aznavour,
longtemps visage de Stade 2 popularisé chrétien solitaire
par le « Ici à Nagano » (d’ailleurs titre La hotline de LR fait le plein
de son autobiographie) lancé La hotline mise en place par Les Républicains pour l’élection de leur président, dimanche, Après avoir accompagné
aux JO de 1998, reprend du service. a reçu « plusieurs milliers d’appels » depuis le 22 novembre, selon la direction du parti, Emmanuel Macron lors
Les 19 et 22 décembre, il sera qui table sur une participation de « plusieurs dizaines de milliers » de personnes. Pour de son inauguration
consultant pour la chaîne L’Équipe les inciter à se mobiliser pour le premier tour du scrutin électronique qui sera ouvert en septembre, Charles
lors des championnats du monde de samedi 20 heures à dimanche 20 heures, les 235.000 adhérents recevront tous, Aznavour a demandé
d’haltérophilie. Il connaît la discipline : samedi, un message vocal du secrétaire général du parti, Bernard Accoyer. g HAMILTON/REA à revenir visiter seul
il a battu 38 records de France ! l’exposition « Chrétiens d’Orient » à
l’Institut du monde arabe. Ce sera demain
La malédiction Solère toujours LR… après-midi, jour de fermeture au public.
Castaner prépare Exclu des Républicains, Depuis toujours très concerné par le sort des européennes
membre depuis une semaine des minorités chrétiennes au Proche-la riposte à Wauquiez
Depuis 1983, toutes les majorités qui ont d’En marche, Thierry Solère Orient, le chanteur franco-arménien de
eEn coulisses, Christophe modifié un mode de scrutin pour des élections siège toujours au groupe 93 ans pourrait être le 81.000 visiteur
Castaner se prépare déjà législatives, européennes ou locales ont perdu « Les Républicains et de cette exposition à succès.
à l’élection de Laurent les élections suivantes. C’est ce qu’a rappelé indépendants » du conseil
Wauquiez à la tête des le secrétaire général des Républicains régional d’Île-de-France. Le
Républicains. Le patron Bernard Accoyer au Premier ministre Édouard patron du groupe LR, Othman Nasrou, ne voit Jégo le végétarien
de LREM est en train Philippe lors de leur entretien, mercredi, aucune raison de l’évincer : « Je ne souhaite Après la proposition de Nicolas Hulot
d’organiser avec plusieurs députés sur la réforme des européennes. pas exclure qui que ce soit et je n’ai été notifié d’imposer un menu végétarien par
de la majorité une cellule de riposte. La malédiction a déjà frappé neuf fois. d’aucune demande particulière de sa part. » semaine dans les cantines, Yves Jégo
« On va entrer dans une autre séquence, veut aller plus loin en imposant une option
indique Aurélien Taché, député LREM végétarienne quotidienne dans toutes
du Val-d’Oise. Il va falloir être présent Retard au démarrage pour l’assurance chômage les cantines publiques y compris dans les
sur la laïcité, l’identité, l’immigration. » Ouvrir l’assurance chômage aux démissionnaires est un véritable casse-tête pour le ministère hôpitaux et les prisons. Le député UDI de
Beaucoup espéraient d’ailleurs que du Travail. Prévue demain, la réunion multipartite avec les partenaires sociaux sur le sujet a été Seine-et-Marne avait recueilli en 2015
Macron profiterait du 9 décembre, décalée à la semaine du 11 décembre. En cause ? Le coût d’une telle mesure. Déjà, le droit de plus de 160.000 signatures sur un texte
jour anniversaire de la loi de 1905, démissionner volontairement tout en touchant l’assurance chômage pourrait ne plus être possible cosigné par des élus de tous les groupes
pour prononcer un grand discours sur tous les cinq ans, comme le Président l’avait laissé entendre durant la campagne. Patronat et de l’Assemblée nationale mais refusé par
la laïcité, à la veille de l’élection chez LR. syndicats seraient favorables à un élargissement des cas d’indemnisation offerts aux salariés l’ancienne majorité. Il va recomposer sa
Ce qui ne sera pas le cas (lire p. 11). qui quittent leur emploi. Actuellement, il y en a 13. Jouable, mais politiquement peu visible. proposition cette semaine.
À se ce sele VRAI du f Aux
Paris Europlace, à allemand (SPD),
« Le budget interministériel Tokyo. g Signature à sur fond de crise
Chicago d’un pacte gouvernementale
sur le changement dans le pays. dédié à l’égalité entre
climatique par une g Réunion annuelle des
cinquantaines de villes ministres des Affaires les femmes et les hommes
du monde, dont Paris, étrangères des
Sam Shepard. New York et Mexico. Thomas Thévenoud. 57 pays de l’OSCE. La Fête des lumières. sera en augmentation »
g Cérémonie de remise
EMMANUEL MACRON, à L’ÉL ÉE undi mardi en appel de l’ancien du Ballon d’or France du Parti radical de > >
Interrogatoire à Dijon Décision de la secrétaire d’État Football. g Début de gauche et du Parti
FAUX • Non seulement le budget féminine du sport étaient retenues de Marcel Jacob, Commission Thomas Thévenoud la Fête des lumières radical valoisien.
n’augmente pas, mais il n’atteint pas l’an dernier, toutes celles touchant mis en examen exécutive du CIO sur (photo), poursuivi à Lyon (photo). g Seattle-Toronto,
les 420 millions d’euros annoncés une femme le sont aujourd’hui. Cer- pour enlèvement et la participation de la pour fraude fiscale. finale du championnat
epar Macron. Pour le comprendre, tains montants avancés ne recou- séquestration suivie Russie aux JO d’hiver g 39 édition des Vendredi américain de football >
il faut se plonger dans les docu- vrent rien de précis, comme les de mort dans le cadre 2018 à Pyeongchang Rencontres trans Le Conseil (MLS).
ments de politique transversale, qui 125 millions avancés par l’Éduca- de l’affaire Grégory. (Corée du Sud). musicales de Rennes. constitutionnel
recensent tous les crédits consa- tion nationale, calculés par rapport g Lancement de la g Bayern Munich-PSG, g La Finlande célèbre se prononce sur dimanche >
crés à une politique par différents au temps d’enseignement consacré campagne des Pères dernière journée de la son centenaire. l’indépendance du Premier tour de
ministères. Cette année, l’égalité à l’égalité. Les 85 millions avancés noël verts du Secours phase de poules de la g Meeting de Laurent parquet vis-à-vis du l’élection à la
paraît en hausse avec 423 millions, par les politiques de la ville repré- populaire en France. Ligue des champions Wauquiez à Toulon. garde des Sceaux présidence du parti
quand le même document en totali- sentent le nombre de filles touchées g Les ministres des de football. g Parution et donc du pouvoir Les Républicains.
sait l’an dernier 313. De nombreuses par les programmes ville-vacances Finances de la zone posthume du dernier eudi exécutif. g Début g Cérémonies de >
edépenses n’étaient alors pas prises ou les internats de réussite. La part euro se réunissent livre de l’Américain Visite Officielle de la 31 édition du remise des prix nobel,
en compte, comme les 65 millions de dépenses réellement consacrée à Bruxelles pour Sam Shepard (photo). d’Emmanuel Macron Téléthon. à Stockholm et Oslo.
finançant les chèques emploi pour aux violences contre les femmes désigner le nouveau au Qatar. g François g Élections
gardes d’enfants. Certains péri- reste faible : 40 millions d’euros, président de mercredi Hollande est reçu à Samedi municipales au > >
mètres ont été élargis pour faire ap- hors places d’hébergement. g l’Eurogroupe. Visite officielle l’Assemblée nationale. Conseil national du v enezuela. g Second
eparaître des hausses. Quand seules GÉRALDinE WOESSnER g 21 Forum d’Emmanuel Macron g Congrès du Parti PS, à Paris. g Congrès tour des élections
les actions encourageant la pratique (Du L unDi A u vEnDREDi à 6 H 56 SuR EuROPE 1) international en Algérie. g Procès social-démocrate de réunification territoriales en Corse.
CLEA CASTEL/PANORAMIC ; BERTRAND GUAY/AFP ; BERNARD BISSON POUR LE JDD ; JC TARDIVON/SIPA ; CHARLES SYkES/NBC/AP/SIPA ; TRISTAN REYNAUD/SIPA ; BONY/SIPAw
dimanche 3 décembre 2017 le journal du dimanche 9
Actualité Politique
Entre eux, c’est la guerre
et orientés sur l’agriculture, alors ENQUÊTE Entre le
que l’idée initiale, c’était de décloi-ministre de l’Écologie,
sonner et d’offrir une alimentation
Nicolas Hulot, et celui de saine, rappelle Amandine
Lebreton, directrice du Pôle scientifique l’Agriculture, Stéphane
et technique de la FNH. C’est dom-Travert, le torchon brûle
mage d’avoir raté cette marche du
grand public. »
Dernier round sur le terrain du RivaliTé Insecticides,
glyphosate : Hulot, au nom du prin-alimentation,
cipe de précaution, plaide pour
glyphosate : les deux une sortie en trois ans, ce qui sera
finalement la position d’Emma-hommes s’opposent
nuel Macron ; Travert souhaite sur tous les dossiers
un délai plus long. Lundi dernier,
quand la Commission européenne
choisit de le renouveler pour cinq
ans, Travert s’affirme « heureux »
quand Hulot, pourtant, se dit « un
epuis l’installation peu triste ».
du gouvernement, Mais au fond, pourquoi un tel
la relation n’en finit match ? Parce qu’il y a une nette
plus de se dégrader opposition de personnalités : Hulot Dentre le ministre contre Travert, c’est l’« affectif
coléde la Transition écologique et son rique contre l’armoire normande »,
collègue de l’Agriculture. « Leurs résume un conseiller. « C’est chiant
rapports sont très mauvais, raconte du matin au soir d’être ministre »,
un interlocuteur régulier. Ils ne se estimait Hulot vendredi sur France
parlent plus. » Les entourages des Inter. « Moi, je ne me roule pas par
deux hommes démentent que le terre, je ne m’envole pas au moindre
fil soit rompu ; après une période coup de vent, et je n’ai pas d’états
glaciaire en septembre, ils échan- Nicolas Hulot et Stéphane Travert, le 10 juillet à l’Inra à Versailles. Thomas Padilla/ma XPPP d’âme », répond Travert. Parce qu’à
geraient à nouveau. Mais difficile travers eux se joue aussi un conflit
de nier qu’entre Nicolas Hulot et logique de territoires et de publics
Stéphane Travert, c’est la guerre ne sont pas mes sujets. Chacun doit sant les insecticides de la famille des Deuxième escarmouche avec les différents. « Travert est souvent
froide. Un conseiller ministériel être sur ses sujets. » À quoi l’entou- néonicotinoïdes. Un casus belli pour états généraux de l’alimentation, proche des positions de la FNSEA,
le concède : « Ils ne partiront pas rage du ministre de la Transition Hulot, qui, à 8 h 30 pétantes, bon- qui s’achèvent ces jours-ci. Hulot constate l’ancien ministre
déléensemble en vacances… » écologique réplique à son tour : « La dit sur son compte Twitter : « Les en avait défendu le principe avec gué à l’Agroalimentaire Guillaume
Les incidents de frontières se logique de l’affrontement n’est pas interdictions de néonicotinoïdes ne sa Fondation pour la nature et Garot. Mais les deux jouent leur
multiplient. Dernier en date, une celle de Nicolas Hulot. Il apporte seront pas levées, les arbitrages ont l’homme (FNH) ; il l’avait vendu rôle. Ils ont chacun une feuille de
interview à L’Obs cette semaine, où un regard complémentaire à celui été rendus en ce sens. » Matignon au candidat Macron pendant route pour plaire à des électorats
Hulot préconise un menu végéta- de Stéphane Travert. La transition confirmait. 1-0 pour Hulot. la campagne. Après l’élection, différents. » Et, aussi, parce que
rien « un jour par semaine » dans les écologique se partage entre plusieurs Hulot ambitionnait de copiloter l’un comme l’autre se prévalent
cantines scolaires. Au grand agace- ministres et c’est comme cela qu’on l’opération. Las, c’est Travert qui du soutien du Président. « Sur
ment de Travert, qui dénonce dans construit des arbitrages solides. » en hérite. « Moi, quand on me ses arbitrages majeurs, on voit « Ils ne partiront
des confidences livrées au JDD, Ambiance. donne un truc à piloter, je le pilote, que Hulot est écouté », explique
pas ensemble une « écologie punitive ». Il ajoute : La querelle avait éclaté dès la de A à Z », assume ce dernier. Et son équipe. Travert, lui, l’assure :
« Je pourrais vous parler de la qua- nomination de Travert. Dans une l’ancienne fondation de Hulot, « J’ai eu des arbitrages tout à fait en vacances… »
lité de l’air et de l’eau, de nucléaire matinale radio, le ministre de l’Agri- comme nombre d’ONG, se montre favorables. » Hulot-Travert, une Un conseilleret d’éolien, car tout ça m’intéresse. culture laissait entendre qu’il vou- critique sur ce pilotage. « Ces états autre illustration du «
en-mêmeMais je n’en parle pas, parce que ce lait revenir sur la législation interdi- généraux sont restés très techniques tempisme ». g a. N. ET D.R.a.
Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture
« Je n’ai pas d’états d’âme »
mentation un vecteur de cohésion allons aussi intensifier l’effort de tif est bien que la France se passe producteurs, industriels, distribu-iNTERviE
sociale . La première condition, solidarité alimentaire. Les ateliers du glyphosate. C’est la feuille du teurs, élus, consommateurs,
assoc’est que les agriculteurs puissent des états généraux ont proposé de route du Président, je n’en ai pas ciations environnementales… C’est
goUvERNEmENT Stéphane vivre du fruit de leur travail. Voilà permettre à la restauration collec- d’autre. mon rôle de ministre.
Travert défend son action pourquoi nous allons modifier la tive de faire des dons aux
associaface à son rival Nicolas Hulot loi pour inverser la construction tions, ce qui n’est jusqu’ici autorisé Emmanuel Macron s’est engagé La cogestion traditionnelle du
des prix. Ils seront désormais que pour la distribution. pour 50 % de bio et de produits ministre avec la FNSEA est-elle
Après un premier chantier sur établis à partir des coûts de pro- locaux dans la restauration terminée ?
le partage de la valeur entre pro- duction. Nicolas Hulot souhaite instaurer un collective d’ici à 2022. Cet objectif Je ne suis pas dans la cogestion,
ducteurs et grande distribution, le repas végétarien par semaine dans sera-t-il inscrit dans la loi ? je suis dans le partenariat. Je ne
second chantier des états généraux Et concernant la santé alimentaire ? les cantines scolaires. Et vous ? Oui. Ce chiffre fait partie des objec- suis aux mains de personne. Pour
de l’alimentation, consacré à l’envi- Avec la ministre chargée de la Liberté et responsabilité plutôt que tifs d’une grande politique d’alimen- bagage, je n’ai que mes convictions.
ronnement et à la santé, s’achève. Santé, nous réfléchissons à un contrainte. Ce qui importe, c’est que tation. Il y en a d’autres. Par exemple Et pour boussole, l’intérêt général.
Stéphane Travert, ministre de fonds de prévention public-privé. nos enfants aient une alimentation qu’en 2022 l’essentiel des œufs
l’Agriculture et de l’Alimentation, Il faut investir dans la prévention, saine, diversifiée et équilibrée. coquille consommés proviennent Certains glosent sur votre départ du
dévoile ses prochaines mesures. notamment vis-à-vis des jeunes, d’élevages alternatifs à la cage. gouvernement. Qu’en est-il ?
amplifier et diversifier les actions On peine toujours à comprendre Cela me fait sourire. Dans ce
minisQu’est ce qui va concrètement d’éducation alimentaire, la sensibi- quel est le calendrier exact de sortie Yannick Jadot vous accuse d’être le tère, il faut savoir affronter des
temsortir de ces états généraux ? lisation, l’information. Nous ren- du glyphosate… Trois ou cinq ans ? représentant des lobbies agricoles, pêtes, les pieds bien plantés dans
Une grande politique de l’alimen- forcerons également les contrôles Les États membres ont adopté un en particulier de la FNSEA… la terre. Je n’ai pas d’états d’âme. g
tation ! Avec trois objectifs stra- sanitaires et les sanctions, avec le renouvellement de cinq ans. Le Je ne réponds pas aux agitateurs
tégiques : assurer notre souverai- ministre chargé de la Consom- Président a exprimé un objectif qui parlent sans m’avoir jamais Pr OPOS rECuEILLIS PAr AdrIEN C AHuzAC
neté, proposer une alimentation mation et de la Répression des de sortie plus rapide, d’ici à trois rencontré. Agriculteur, ce n’est @a Cahuzac, Ar THur NAzArET
favorable à la santé et préservant fraudes, pour éviter de nouveaux ans, ce qui suppose de trouver des pas un lobby, mais une profession ! @arthurNazaret ET dAVId rEVA uLT
notre environnement, faire de l’ali- scandales alimentaires. Nous solutions alternatives. Mon objec- Je discute avec tous les acteurs : d’ALLONNES @davidrevdalw
n
v
10 le journal du dimanche dimanche 3 décembre 2017
ActualitéPolitique
Pour Hamon, il y a une vie à gauche
l’Europe, oui, mais pas à n’importe REFOnDaTIOn
quel prix. Là-dedans, je ne vois pas L’ex-candidat socialiste
trop où s’inscrit Benoît Hamon. »
a lancé hier au Mans Ancien camarade de Benoît
Hamon, le président du groupe son nouveau
socialiste à l’Assemblée, Olivier mouvement, rebaptisé
Faure, ne croit pas en l’aventure de
Génération.s. Persuadé Génération.s. « Benoît est populaire
mais personne n’a envie de l’accom-qu’il reste un espace
pagner dans son délire politique. à côté de Mélenchon
Mélenchon n’attend qu’une chose,
qu’il s’essouffle et crève. »
Récemment, un proche de Hamon pariait
EnvOyÉ spÉcIal que Mélenchon s’essoufflerait avant :
« Il va mettre des coups de boutoir,
mais il ne fera rien bouger. La
majoUne nouvelle étape, la fondation de rité tiendra le cap. Au bout de deux
son mouvement. Un nouveau nom, ans, les gens vont se demander à quoi
Génération.s. Mais une même ques- tout cela sert. »
tion, celle qui colle à Benoît Hamon Dans cette gauche en
recompodepuis la présidentielle : y a-t-il une sition, Hamon sait qu’il part de très
vie à gauche à côté de Jean-Luc loin. Il aime cette citation de Nelson
Mélenchon ? Ou, dit autrement : Mandela : « Je ne perds jamais : je
lui reste-t-il un espace politique ? gagne ou j’apprends. » Il ajoute, avec
Comme Mélenchon, Hamon veut autodérision : « Vu mon score à la
marier l’écologie et les idées de présidentielle, j’ai beaucoup appris. »
gauche. Comme M élenchon, il Benoît hamon, hier au Palais des Congrès, au Mans (Sarthe). ViNCeNt J Ar Ousse Au Mais, il l’assure, les idées du revenu
veut rompre avec le néolibéralisme. universel, de la taxe sur les robots,
Alors, hier au Mans, Hamon s’est de la lutte contre les perturbateurs
efforcé de montrer que son mou- chon, Hamon a consacré la plus « croit-il encore en l’Europe ou eux. Un signe de bonne volonté. endocriniens gagnent du terrain.
vement a sa propre voie et qu’il large partie de son discours à ce croit-il que pour sortir du néolibé- Mais, aussi, une façon de suggérer Hamon, dont le programme était
tracera son sillon. Et quand on lui thème. Il a d’abord nommé les ralisme il faut sortir de l’Europe ? », que le projet de Hamon n’est pas si parfois qualifié d’utopiste, se défend
demande ce qui, idéologiquement, adversaires. En l’occurrence, « les demande-t-il. différent du sien, et qu’il pourrait en citant Henry David Thoreau, l’un
le distingue vraiment du leader de nationalistes » qui disent « vive la donc tout à fait l’absorber… « Sur des ancêtres de la pensée écologiste :
La France insoumise, l’ancien can- politique mais hors de l’Europe » et « Mélenchon attend l’opposition au gouvernement, on « Si vous avez construit des châteaux
didat socialiste à la présidentielle les « néolibéraux », dont le « lea- qu’il s’essouffle et crève » peut travailler ensemble », appuie dans les nuages, votre travail n’était
répond : « La place accordée au der » est Emmanuel Macron, qui, Après la participation de Benoît Manuel Bompard, l’un des diri- pas vain. » Manifestement, il est
heutravail et l’Europe. » eux, disent « vive l’Europe mais Hamon à la marche de Jean-Luc geants de La France insoumise, reux au milieu des nuages, ce bel
Parce que les élections euro- pas de politique dedans ». Puis il Mélenchon contre les ordonnances qui a fait le déplacement au Mans. endroit depuis lequel on ne s’interdit
péennes sont celles qui arriveront a ajouté, à l’adresse de Jean-Luc travail, les relations entre les deux Sur l’Europe ? « Pour Le Pen, c’est pas de rêver. g
le plus vite, dès 2019, et parce que Mélenchon : « On peut vaincre le hommes se sont réchauffées. Désor- l’Europe jamais, résume Bompard.
sur ce sujet son offre politique néolibéralisme en restant européen mais, le leader de LFI répète qu’il Pour Macron, c’est l’Europe toujours, Le Mans (Sarthe)
se distingue de celle de Mélen- et internationaliste. » L’Insoumis travaille à « réduire la fracture » entre à n’importe quel prix. Pour nous, c’est Arthur NAzAret @ArthurNazaret
Florence Portelli, conseillère régionale (LR) d’Île-de-France
« C’est une certitude : je vais gagner »
droite est de retour », mais fina- C’est ambitieux… t out de même, imaginons que ITER IE
lement, derrière les postures, il a Vous connaissez beaucoup de gens Wauquiez soit élu… Pourriez-vous
honte de montrer aux Français ce qui concourent pour perdre ? travailler avec lui ?
DROITE Candidate à la qu’est la droite aujourd’hui. Moi, Quel que soit le résultat, je ne suis
présidence des Républicains, je suis fière d’être de droite, je ne Maël de Calan, lui, veut surtout pas candidate pour négocier un
l’ancienne porte-parole de m’en cache pas. pouvoir peser le plus possible poste : ce n’est pas ma façon de
pratiFrançois Fillon est convaincue demain… quer la politique. Je n’ai attendu
perde faire mentir les pronostics Comment définiriez-vous C’est à l’image de l’opportunisme sonne pour exister, pour remporter
lors du premier tour votre droite ? ambiant. J’ai entendu Virginie les municipales à Taverny, que l’on
du scrutin, dimanche prochain Il y a trois droites qui s’affrontent Calmels , pour qui j’ai de l’estime, disait ingagnables, puis pour être
aujourd’hui : l’une est complaisante expliquer qu’elle aurait pu dans choisie comme porte-parole pour
Dans une semaine, les adhérents avec Macron, c’est celle de Maël de d’autres cas de figure soutenir les présidentielle et législatives.
Lr choisiront entre vous, Calan ; l’autre est rabougrie et cari- X avier Bertrand ou Valérie Pécresse,
Laurent Wauquiez et Maël de Calan. caturale, repliée sur elle-même et et finalement sous-entendre qu’elle r egrettez-vous de ne pas avoir été
estimez-vous avoir eu les moyens fera fuir nos électeurs ; et il y a celle allait chez Laurent Wauquiez sans davantage soutenue par François
de faire campagne ? que je veux incarner : une droite à réelle envie, par opportunisme. Moi, Fillon ?
J’ai fait près de 35 déplacements visage humain, qui est fidèle à nos je fais tout cela parce que j’ai des François Fillon s’est retiré de la vie
partout en France avec une équipe valeurs et qui réinvestit les sujets convictions et que je suis malheu- politique. Cela ne m’empêche pas
de bénévoles très restreinte mais dont elle ne parle plus comme la Florence Portelli, jeudi chez elle. reuse de voir l’état dans lequel sont d’avoir des liens d’affection avec
redoutablement efficace. Je ne culture et l’écologie. Une droite, ÉriC DessONs /JDD plongés la droite et mon parti, avec lui. Je suis fière d’avoir été sa porte-
suis pas du genre à m’apitoyer sur aussi, qui assume le programme de des militants qui se sentent aban- parole, mais je ne veux pas
l’instrumon sort même si je sais qu’il n’y François Fillon mais qui a à cœur donnés. C’est pour eux que je suis mentaliser pour cette campagne. Je
a pas tout à fait égalité de traite- de résorber les fractures sociales des militants et des élus locaux candidate, parce que je n’ai jamais ne suis pas la candidate d’une écurie
ment entre les candidats dès lors et territoriales. Enfin, une droite et y faire vivre la méritocratie. Je cessé d’être une militante. ou des ténors, je suis la candidate
que Laurent Wauquiez est resté à visage humain, c’est une droite serai entièrement dévouée à mon des militants.
numéro deux du parti pendant la qui reparle aux classes moyennes parti et je ne l’utiliserai pas comme Vous n’avez pas ménagé vos coups
campagne. Je suis fière d’avoir pu et populaires, qui rassure les Fran- un marchepied. Je ne me trompe contre Wauquiez. Ne craignez-vous Comment imaginez-vous votre soirée
aller jusqu’au bout malgré les em- çais, qui leur redonne envie et fait pas d’élection, contrairement à pas d’être envoyée dans les mines de du 10 décembre ?
bûches, comme le refus de Laur ent renaître l’espoir. Laurent, qui est déjà candidat à sel s’il l’emporte ? Je fêterai avec les militants ce
preWauquiez de débattre. la présidentielle. Quant à ma ligne Je n’ai jamais été très sensible à la mier pas avant le second tour.
Qu’est-ce qui vous distingue politique, elle est claire et ne varie politique de l’intimidation. Je sais
De fait, il n’y aura pas eu de débat de Laurent Wauquiez ? pas au gré de la météo : je n’ai pas que certains élus et cadres ont peur À vous entendre, vous avez déjà prévu
entre vous. C’est frustrant ? J’ai fait de nombreuses propo- défendu l’élargissement de l’Eu- et je trouve dommage que la peur le champagne…
C’est surtout lamentable. Un parti sitions pour refonder le parti et rope un jour pour être le premier puisse faire partie du débat. Si je suis On a surtout prévu de se remettre
qui prétend incarner une alterna- moderniser son fonctionnement des eurosceptiques le lendemain ! élue, je ne serai pas la présidente très vite au boulot pour le second
tive crédible et moderne ne peut alors que Laurent Wauquiez n’en de la purge. Mais je vous le répète : tour. g
pas apparaître aussi fermé et rin- a fait aucune. Je veux redonner Quel est votre objectif je vais gagner. Ce n’est pas un vœu
gard en refusant le débat. Laurent davantage de pouvoir aux fédéra- dans cette élection ? pieux, ni une incantation, ni une ProPoS re CueiLLiS PAr
Wauquiez crie partout que « la tions locales, revaloriser l’action Gagner. posture. C’est une certitude. ChriS tiNe oLLiVier @Chr_Ollivier