Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Marianne du 24-11-2017

De
92 pages
Publié par :
Ajouté le : 24 novembre 2017
Lecture(s) : 126
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

POLITIQUE LenaufragedeFiloche
ENQUÊTE Lesmensongesdubouddhisme
www.marianne.net
CULTUREest l’art…dans l’artcontemporain?
o N 1080 Du 24 au 30 novembre 2017
Le jour TÉMOIGNAGE EXCLUSIF où Tariq Ramadan m’a violée”
A,DC=A6N.M3=A08R.6=03A$4NCMDA,ANBDECL,THIOT=MA7,=LC9UH0XF,0PXDPOFRTM5.0=4,5N.L=1CONT0E€D5T0SP5.=1GRT==UN07.4
ÉLUS, PATRONS, INTELLECTUELS, ARTISTES… COMMEMAROLC INFILTRELAFRANCE
UN ESPRIT D’ÉQUIPE ÇA S’ENTEND TOUT DE SUITE
RTL.fr
SON 1080MDu 24 auM30 noveAmbreI2017R 0
4OPINION NOTRE  “No ‘Mutti’, no cry”Par Renaud Dély 6 L’ÉDITORIALde Jacques Julliard  Fautil dénoncer ? 8 LE VIF DU SUJET Les victimes oubliées des bombardements en Irak et en SyrieParJack Dion 10BOÎTE NOIRE LA Cumulards : rester maire de la situationPar Louis Hausalter 14 ÉVÉNEMENT  COMMENT LE MAROC INFILTRE LA FRANCE  Sur fond d’intérêts économiques et stratégiques, de droits de l’homme  et de guerre contre le terrorisme, le Maroc n’a cessé d’étendre  ses réseaux d’influence en France. L’élection d’Emmanuel Macron n’a  pas changé la donne et de nouvelles figures incarnent désormais  une diplomatie parallèle.Par Vladimir de Gmeline 18UNE CAMPAGNE MAROCAINE  Pendant les élections législatives françaises, le Maroc a mobilisé  ses réseaux pour faire échec à la candidature de Leila Aïchi, investie  par LREM, qui a critiqué l’“occupation marocaine” au Sahara occidental.  Avec succès : le parti macroniste lui a retiré son soutien.Par Etienne Girard
24 MIEUX VAUT EN RIRE ! 26 FRANCE  TÉMOIGNAGE EXCLUSIF : UNE DEUXIÈME VICTIME DE RAMADAN PARLE“J’ai vu un monstre”… Le récit est glaçant. Cette femme de 42 ans  a porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan le 26 octobre auprès  du procureur de la République de Paris. Elle avait contacté notre  chroniqueuse, l’essayiste Caroline Fourest, en 2009. A l’époque, menacée,  elle avait renoncé à saisir la justice. Elle a choisi “Marianne” pour  livrer son histoire. Effrayante.Propos recueillis par Caroline Fourest 34SAUVE QUI PEUT UBER Secouée par des scandales de sexisme, sous pression à Londres,  au Brésil et en France, la société de VTC, à l’instar de son nouveau  PDG, Dara Khosrowshahi, surjoue la contrition…Par Laurence Dequay 38NAUFRAGE DE FILOCHE LE  L’exinspecteur du travail a été exclu du PS pour avoir posté un tweet anti–  sémite contre Emmanuel Macron. Le dérapage de trop !Par Soazig Quéméner 40 MONDE  ZIMBABWE : LA FIN PROGRAMMÉE DU PÈRE UBU D’HARARE  Privé du soutien de l’armée, des Zimbabwéens et de son parti,  Robert Mugabe a fini par renoncer. Pressenti pour lui succéder :  Emmerson Mnangagwa, 75 ans, dit “le Crocodile”.Par Alain Léauthier 45 AGORA  COURRIER  DÉBAT 45Caroline Fourest Vite, un bouclier contre la haine 46Par Pierre Lellouche En finir avec l’impérialisme juridique américain 48Jack Dion Quand les riches font sécession 51Guy Konopnicki La censure pour votre bien
E
52 MAGAZINE LA FACE CACHÉE DU BOUDDHISME Malgré son image de religion “gentille”, le bouddhisme compte son lot  d’abus et d’usurpateurs. Enquête.Par Elodie Emery 58 CULTURE  LES HÉRÉSIES DE L’ART CONTEMPORAIN Jamais les artistes n’ont été autant starifiés, les sommes, colossales,  et les œuvres… discutables. “Marianne” a enquêté.Par Thomas Rabino 72 IDÉES  RADICALISATION, LAÏCITÉ, RELIGION : LE MINISTRE ET LE PSYCHOLOGUE Entretien avec Tobie Nathan et Bernard Cazeneuve. Propos recueillis par Stéphane Bou 76 QUELLE ÉPOQUE !  LES 10 COMMANDEMENTS DU FREE WORKERParVictor Costello 82 ON PASSE À TABLEPar Périco Légasse 84 ON JOUEPar Benjamin Hannuna 86 L’ACTU EXPLIQUÉE PAR L’HISTOIRE  DE JULES FERRY À EMILE COMBES : LA RÉPUBLIQUE  CHASSE LA RELIGION DE L’ESPACE PUBLICPar Guy Konopnicki 90CHRONIQUE LA de Régis Jauffret Madame la Ministre, et si c’était votre enfant ?
0TARIFS ABONNEMENTS SERVICE ABONNEMENTS N 1080 24 au 30 novembre 2017 France métropolitaine MARIANNE.28, rue Broca, 75005 Paris.TÉL. : 01 53 72 29 00. FAX : 01 53 72 29 72. os POUR NOUS CONTACTER :) 120 € Particuliers  1 an (52 n DIRECTEUR GÉNÉRAL ET DIRECTEUR DE LA PUBLICATION :Yves de Chaisemartin01.55.56.70.93 Origine du papier oabonnements@journal marianne.com Abonnement pour la Suisse : IMPRIMERIE :Maury S.A. Malesherbes (45). ISSN :24254088/ N CPPAP 1022 C 89227 Printed in France / Imprimé en France.Hallstavik, Finlande. MARIANNE  4, rue de Mouchy Dynapresse SA, Avenue Vibert 38 Taux de fibres recyclés0 %. PUBLICITÉ :Ketil Media – 76, boulevard de la République – 92100 BoulogneBillancourt – 01 78 90 11 74.60438 NOAILLES CEDEX– 1227 Carouge – Tél. : 022 308 08 08 os Certification100 % PEFC. – dynapress.ch  1 an  52 n CHF 179.Ptot kg/t0,004. Ce numéro comporte un encart broché et jeté « abonnements » (ventes). Un feuillet personnalisé posé sur une sélection de 2 500 adresses France. Une lettre posée sur une sélection abonnés France. Un encart parrainage jeté sur une sélection d’adresses France.
Abonnement pour la Belgique :Edigroup, Bastion Tower Etage 20 – Pl. du champs de mars 5 – 1050 Bruxelles – Tél. : 070 233 304 – abonne@edigroup.be os – 1 an  52 n 149 € Autres pays:nous consulter.
24 au 30 novembre 2017 / Marianne / 3
en couverture : azzouz boukallouch / map  reuters  dr  marc soyez
NOTRE OPINION Par Renaud Dély “NO ‘MUTTI’, NO CRY” es utîmes euves de marîjuana se dîssî- envahît aors es gazettes promptes à verser dans ’ana-pent, es dernîers échos de reggae s’éteîgnent, yse acrymae : Merke sauve ’honneur de ’Europe ! es rîvages de a Jamaque s’éoîgnent, et Héas, ’éthîque seue aît rarement une bonne poî-a réaîté de ’Aemagne apparaït dans sa tîque. Evîtons donc deux écueîs, ’angéîsme na comme apLparaït a sîhouette d’une autre îcône en passe d’être achoppe sur a questîon mîgratoîre. C’est ce sujet exposî nudîté : afaîbîe, dîvîsée et îngouvernabe. a démagogîe germanophobe. On ne peut accaber a La coaîtîon dîte « jamacaîne », du nom poîtîque d’accueî des réugîés d’Angea Merke quand des coueurs des troîs partîs quî devaîent a tant de pays occîdentaux, à commencer par a France, composer (noîr pour es conservateurs de se sont compu dans une âche rîosîté înjustîiabe au a CDU, jaune pour es îbéraux du FDP, vert pour es regard des enjeux humanîtaîres. Pour autant, î n’est Grünen), a été enterrée. Dans ’ombre de Bob Marey pas anodîn que e quatrîème mandat d’Angea Merke débouonnée, Angea Merke. quî a conduît e eader du FDP, No woman, no cry. No « Mutti », no cry ?Beaucoup Chrîstîan Lîndner, à rompre es ANGELA MERKEL FUT a peureront quand même. négocîatîons en vue de bâtîr une L’empreînte de a chanceîère a pesé sî orte- coaîtîon gouvernementae, ment outre-Rhîn et, au-deà, sur e cours de ’Unîon comme î avaît déjà permîs à européenne de ce début de XXI sîèce que a in deLONGTEMPS CHANTÉE e ’extrême droîte de revenîr en règne dans aquee ee est engagée marque un vraîorce au Bundestag avec es tournant hîstorîque.COMME UN EXEMPLE 92 députés de ’AD. O n touch e à aux deux La fille de l’Est devenue femme d’Etat laissera uneÀ SUIVRE, UN MODÈLEdéauts de a méthode Merke. trace indélébile dans l’histoire de son pays.Raîson Le premîer tîent aux îmîtes du pour aquee a chute de « Muttî » est ourde d’enseî-À COPIER SANS NUANCE« en même temps » à a mode gnements. Longtemps, sî ongtemps, a chanceîère germanîque. La « grande coaî-NI HÉSITATION. ut chantée par ses thurîéraîres comme un exempe à tîon » a coué e SPD et ouvert un suîvre, un modèe à copîer sans nuance nî hésîtatîon. espace à a démagogîe natîona-Ee avaît hérîté des maîns de Gerhard Schröder e îste de ’AD. La tentatîve de bâtîr une nouvee aîance sceptre de ces ameuses « réormes » quî ne soufrent en vouant y aîre converger ’eurosceptîque Lîndner aucune dîscussîon pour a « pensée unîque » des néo- et es europhîes Grünen conduîsaît par avance un te îbéraux. gouvernement au renîement ou à ’îmmobîîsme. Seue Réductîon des dépenses pubîques, rîgueur saa- a déinîtîon d’un cap précîs peut encencher une nou-rîae et austérîté tous azîmuts, tee étaît a potîon vee dynamîque poîtîque par-deà es vîeux cîvages, quî garantîssaît à Berîn de trîompher au hît-parade et non a seue recherche d’un poînt d’équîîbre entre de ces statîstîques quî combent e FMI et ravîssent des orces contraîres que tout oppose. C’est a quête Bruxees. Peu împorte qu’au cours des douze ans de du macronîsme de ce côté-cî du Rhîn ; c’est ’écueî sur pouvoîr d’Angea Merke es înégaîtés quî rongent eque s’est échoué e merkéîsme, saîson 4, à Berîn. ’Aemagne se soîent creusées de açon spectacuaîre et que a pauvreté aît exposé.méthode Merkel tient à sa proLe second défaut de la Personne ne s’înquîétaît non pus du décîn démo-à prendre des décisions capitales seule,pension sans graphîque programmé d’un pays à a vîtaîté anémîée. tenîr compte de ses partenaîres. La gestîon du dossîer Et nu n’osaît s’îndîgner des eçons de maîntîen înlîgées des réugîés comme ceuî de a sortîe du nucéaîre au par ’înlexîbe Wogang Schäube au sî lexîbe Aexîs endemaîn de a catastrophe de Fukushîma ou e traî-Tsîpras. Au royaume du capîtaîsme mondîaîsé, es tement à ’huîe de rîcîn înlîgé à Athènes au moment ourmîs ont toujours raîson et es cîgaes, toujours tort. de a crîse grecque ont donné îeu à de vîgoureuses Puîs survînt a crîse mîgratoîre. Quand es dîrîgeants embardées de Berîn au détrîment d’une întrouvabe de ’UE s’acharnaîent à monter des sacs de sabe pour harmonîe européenne. A chaque oîs, Angea Merke a vendre à eurs éecteurs apeurés e mîrage d’une Europe agî vîte et ort au nom de ses seus întérêts natîonaux. orteresse, Angea Merke osa aer à contre-courant. Son audace eût été pus éconde sî ee ’avaît mîse au Le chœur des bîen-pensants, composé des mêmes servîce d’une Unîon européenne quî en manquaît tant. quî s’îndîgnaîent peu avant des sacrîices împosés Son voontarîsme a sans doute aît d’Angea Merke une par ’austérîté de sa poîtîque économîque, se mît à grande Aemande. Son égosme ’a réduîte, héas, au chanter es ouanges de « saînte Angea ». Un reraîn statut de médîocre Européenne.Q
4 / Marianne / 24 au 30 novembre 2017
INCa – SIREN : 187 512 777
Le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie.
Dès 50 ans, parlezen avec votre médecin.
MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ
L’ÉDITORIAL DE JACQUES JULLIARD FAUTIL DENONCER ? alancetonporc ? Ma premîère réactîon ut un ranc rejet parce que je déteste les balances et que j’aîme beaucoup les cochons. On ne sauraît oublîer que la délatîon est en France je réBalîsaî très vîte combîen balancetonporc, cette une espèce de sport natîonal ; je vaîs y reve-nîr. En revanche, le cochon est un anîmal întellîgent et afectueux. Pourtant, juîs et musulmans le calomnîent, tandîs que les chrétîens le mangent sous le nom de porc. On n’est pas sûr que les cochons préèrent les chrétîens. Et puîs, opératîon malsonnante, étaît nécessaîre. A mesure qu’elle se développaît, c’est toute l’humîlîatîon sexuelle des emmes, notamment des emmes au travaîl, quî étaît mîse au jour ; ce rapport de domînatîon qu’elles subîssent dans les entreprîses, les admînîstratîons, le cînéma, enin un peu partout où elles ont afaîre à des supérîeurs mâles.
Dénoncer n’est jamais glorieux ; subir est insuppor table. Oh ! cela n’est pas nouveau.La télévîsîon vîent de nous redonner récemment deux grands ches-d’œuvre d’Henrî-Georges Clouzot,e Corbeau(1943) etQuai des Orfèvres(1947). Dans le premîer, on voît, sur ond de cocuage ordînaîre, les lettres anonymes de dénoncîa-tîon pleuvoîr sur une petîte vîlle de provînce, tandîs que sur ond d’occupatîon allemande et de chasse aux juîs on les voyaît s’accumuler à la Préecture de polîce de Parîs. Quant au sujet du second, c’est l’assassînat d’un îmmonde producteur de cînéma quî transorme les candîdates à un rôle en objets de ses turpîtudes. Soîxante-dîx ans avant l’afaîre Weînsteîn, tout cela est paraîtement dîsséqué par un des plus grands créateurs du cînéma rançaîs. Dîlemme. D’une part, donc, ce chantage sexuel dont les emmes sont de plus en plus vîctîmes, à mesure qu’elles entrent en nombre croîssant sur le marché du travaîl. Certes, la emme au oyer étaît moîns exposée, maîs ce n’est pas un retour en arrîère quî résoudra le problème. De l’autre, l’entrée progressîve dans une socîété quî, sous prétexte de transparence, se résîgne au régîme de la délatîon permanente ou, mîeux encore, du pîlorî, toujours et partout. Rîen de nouveau, certes, là non plus. Hîer, les mauvaîs élèves étaîent coîfés d’un bonnet d’âne, les « illes mères » étaîent vouées au méprîs de la socîété, et les exécutîons capîtales
6 / Marianne / 24 au 30 novembre 2017
étaîent jusqu’en 1939 un spectacle publîc recherché.Le pîlorî moderne, c’est Internet. La balance moderne, c’est Internet. Sous le conort de l’anonymat de ces réseaux que l’on dît socîaux, c’est l’expressîon à l’état brut du « gros anîmal » de Platon, c’est la montée de la ausse nouvelle, de la rumeur, de la vîndîcte, du goût du sang, l’abandon de l’homme à l’un de ses plus bas înstîncts, le lynchage collectî de l’un de ses semblables. Le corbeau a besoîn d’un bouc émîssaîre.
Il fallait donc dénoncer les harceleurs sexuels et les violeurs.Il allaît révéler, noms propres à l’appuî, les bénéîcîaîres des Paradîse Papers, les rîchîssîmes acrobates de l’« optîmîsatîon iscale ». Maîs, quand Amazon propose comme un jeu, avec récompenses à l’appuî, la dénoncîatîon par le personnel des cadres coupables de manquement à la sécurîté, on s’înterroge. Et quand des întellectuels, des chercheurs, se mettent en bande, comme des vautours, pour dénoncer col-lectîvement l’un d’entre eux coupable de dévîatîon et de non-conormîsme, aînsî Pîerre-André Taguîef pour avoîr analysé les ressorts d’un certaîn antîra-cîsme, Sylvaîn Gouguenheîm pour avoîr nuancé le rôle des Arabes dans la transmîssîon d’Arîstote, de Kamel Daoud pour avoîr éclaîré le rapport trouble de l’îslam à la sexualîté – quîtte à le désîgner au couteau des tueurs –, îl aut s’alarmer. Comme le dît le Dr Vorzet, le psychîatre psychopathe duCorbeau:« Depuis que soule sur a vie un tourbion de haine et de déation, toutes es vaeurs moraes sont corrompues. »Alors, que conclure ? Qu’îl y a dénoncîatîon et mouchardage. Qu’îl y a dénoncîatîon et lynchage, et surtout qu’îl y a dénon-cîatîon et légîtîme déense.Légitime défenseest du reste le tître du roman polîcîer belge (dû à Stanîslas-André Steeman) dont est tîréQuai des Orfèvres.Dans bîen des cas, la révélatîon du nom de l’agresseur est la seule déense possîble des aîbles quand îls sont agressés. Cette actîon est non seulement légîtîme, elle est nécessaîre pour dîssîper l’opacîté dans laquelle se complaîsent les vîolents et les puîssants.
Et puis, il y a simultanément dans cette société une tentation de la transparence absolue, qui est la forme du totalitarisme à l’ère des médias.J’en aî évoqué quelques-unes des varîétés. On reconnaït une socîété démocratîque à ce que la poursuîte et la punîtîon des délînquants y încombent à des înstîtutîons séparées de la socîété elle-même. Quand celle-cî prétend se aîre justîce, elle devîent une orce aveugle : c’est le propre des régîmes totalîtaîres, comme la Chîne maoste pendant la Révolutîon culturelle. Ouî, îl aut aîre rendre gorge aux vîoleurs ; ouî, îl aut dénoncer les voleurs. Ouî, îl aut démasquer Tartue. Maîs îl aut dîre non, avec la même vîgueur, au lynchage médîatîque sous toutes ses ormes. Non à l’înquîsîtîon démocratîque. Non à Bîg Brother. Non au gros anîmal.Q
L
E
V
I
F
D
U
S
UJ
ET
Ü IL A OSÉ STÉPHANE BERN FAIT LES POCHES AUX PAUVRES e loto, c’est acîle, c’est pas cher et ça Selon une étude de l’Instîtut natîonal de la peut rapporter gros », le slogan des santé et de la recherche médîcale, près de 50 % années 70-80 de La Françaîse des jeux des ouvrîers cochent les petîtes grîlles, quand tîrLpenser. Stéphane Bern l’a aît… Maîs l’anîma-age du Loto, choîsî autour de la date de la a séduît Rue de Valoîs. Le mînîstère de moîns de 20 % des personnes exerçant une la Culture a en efet décîdé d’afecter au proessîon lîbérale le ont. L’argent des pauvres inancement du patrîmoîne le produît d’un pour inancer les vîeîlles pîerres ? Il allaît y journée consacrée aux vîeîlles pîerres. L’îdée teur n’est qu’un petît joueur comparé aux reprîse à son compte par Stéphane Bern, grosses ondatîons d’entreprîse. Celles-là ont « M. Patrîmoîne » d’Emmanuel Macron, revîent développé un modèle sîmple de inancement, à rétrocéder la part de l’Etat, 22 mîl- un jeu de grattage de l’Etat à 100 % gagnant. lîons d’euros, à la Fondatîon du Au tître du mécénat, les entreprîses, notam-patrîmoîne. Le Loto, donc, ça ment les plus grosses, s’ofrent une réductîon rapporte gros. Maîs ça coûte d’împôt équîvalent à 66 % de leur don : plus surtout aux joueurs. Et pas n’îm- de 600 mîllîons par an. CommeMarianneporte lesquels : les 100 mîllîons l’a révélé, la Fondatîon Louîs-Vuîtton s’est d’euros de mîses quî devraîent payé un superbe bâtîment : 800 mîllîons 2 être engagés dans ce tîrage d’euros, 72 000 €/m . Entre la TVA sortîront pour l’essentîel remboursée et la déductîon is-des poches des moîns cale, le petît joujou de Bernard aîsés de nos concîtoyens. Arnault aura coûté à l’Etat près Dans le mîlîeu du jeu de 650 mîllîons sur dîx ans. d’argent, îl y a une règle Q u a n d on a ce jeu de d’aîraîn : plus on est g r a t t a g e , pauvre, plus on o n p e u t vijlloarud /es.ipalaîsser le Loto aux pauvres.nEMMANUEL LÉVY
CHERCHEZ L’ERREUR Ü ne jeune militante SUDTravail (Solidaires) de l’inspection s’exUprimer dans les médias, fûtce en du travail peutelle librement chanson ? Ou doitelle s’abstenir de toute critique à l’endroit de sa ministre du Travail, Muriel Pénicaud ? Un conseil de discipline tranchera le 14 décembre. L’intéressée est suspendue depuis le 8 novembre, sous prétexte qu’elle apparaît dans un film tourné par l’Humanitélors d’un congrès de DRH au Pré catelan le 12 octobre dernier. Pourtant, le bandeau la présentant
8 / Marianne / 24 au 30 novembre 2017
REBELOTE Stageraciste vec un stage sur « l’antiracisme à l’école » A comprenant plusieurs ateliers interdits aux Blancs, les identitaristes « racialisants » ont encore fait montre de leur souplesse idéologique à nulle autre pareille. Leur dernière foucade provient du syndicat SUDEducation 93, qui offre aux enseignants deux jours de formation invitant à une« analyse du racisme d’Etat »censé gangrener l’Education nationale. Au programme : des conférences données par des tenants du communautarisme antirépublicain, tels l’exporteparole du CCIF Marwan Muhammad, ou Nacira GuénifSouilamas, proche du Parti des indigènes de la République, et des ateliers« non mixtes »interdits aux Blancs. Les « enseignantes racisées »pourront débattre, tandis que les « Blanches »s’interrogeront… sur leurs« représentations » et leurs« postures dominantes ».Le ministre JeanMichel Blanquer a porté plainte. En attendant, l’Education nationale rémunère les stagiaires au titre du droit à la formation des fonctionnaires. Comme quoi, insulter la République et l’Etat « raciste » n’empêche pas de profiter de leurs largesses financières.nHADRIEN MATHOUX
Muriel Pénicaudcible des syndicalistes
comme« inspectrice du travail, militante SUDTravail »,que son DRH lui reproche, a été rédigé à la seule initiative del’Humanité.Que l’on sache, les fonctionnaires du travail ne sont pas des militaires ! Deux militants CGT ont également été blâmés après avoir participé à une réunion d’Attac. Plutôt que de poursuivre des représentants des partenaires sociaux, Muriel Pénicaud serait plus inspirée en écoutant les syndicats qui s’inquiètent de ne pouvoir faire respecter le code du travail, faute de moyens.nLAURENCE DEQUAY
chamussy / sipa
cE qUE “MARiAnnE” En pEnsE
LES POPULATIONS SOUS LES BOMBESLes EtatsUnis ont recensé 27 500 frappes aériennes antiEI depuis août 2014. laurence geai / sipa LES VICTIMES OUBLIÉES DES BOMBARDEMENTS EN IRAK ET EN SYRIE PAR JACK DION écouter les porte-voîx du Pentagone, poînts de presse du Pentagone. Oicîellement, les rappes de la coalîtîon înternatîo- les Etats-Unîs n’ont recensé que 466 vîctîmes nale emmenée par les Etats-Unîs en cîvîles pour des dîzaînes de mîllîers de djîha-A ïrak et en Syrîe sont d’une redoutable dîstes élîmînés au terme de 27 500 rappes précîsîon. Sous les déluges de bombes aérîennes depuîs août 2014. Après dîx-huît quî sont tombées sur Raqqa ou sur Mossoul, îl moîs d’enquête ouîllée sur le terraîn, après n’y auraît que des cadavres de soldats de l’Etat avoîr examîné 150 sîtes bombardés et multîplîé îslamîque. La populatîon cîvîle seraît mîracu- les contacts sur place, y comprîs auprès de leusement épargnée, à quelques exceptîons mîlîtaîres, les enquêteurs du journal amérîcaîn près, quî relèveraîent de conséquences mal- en ont conclu que le bîlan oicîel devaît être heureuses baptîsées « vîctîmes collatérales ». multîplîé par 31. Certes, pour quî a vu à la télévîsîon les On pourraît même atteîndre aînsî les îmages de vîlles dévastées, quasî rasées, îl 30 000 vîctîmes « collatérales ». Ce chîfre est est dîicîle de croîre à de telles ables. Elles à des années-lumîère des propos lénîIants rappellent étrangement celles înstîtutîonnels, preuve que l’on servîes à l’époque de l’învasîon bombarde aussî bîen la vérîté OFFICIELLEMENT, de l’ïrak (2003), quand on voyaît que les vîlles assîégées. Notons à l’écran des experts présumés466 CIVILS TUÉS,en passant que certaîns des pays explîcîter avec orce détaîls le concernés par l’expédîtîon, à UN CHIFFRE travaîl d’orèvre des lanceurs de commencer par la France, se mîssîles dîts întellîgents, capablesQUI SERAIT Àgardent bîen de toute déclara-de les balancer au bon moment, tîon sur le sujet. Les rares oîs où MULTIPLIER PAR 31 ! sans rîsque aucun. Une oîs le l’on daîgne évoquer les vîctîmes bîlan des vîctîmes établî, on s’est aperçu que cîvîles, c’est pour condamner la soldatesque de l’ïrak avaît été noyé dans un baîn de sang au Bachar al-Assad, le recours à l’arme chîmîque, nom d’une cause respectable (l’éradîcatîon sans oublîer les exactîons des parraîns russes de Saddam Husseîn) ayant servî à justîîer de Damas, comme sî ces dernîers étaîent les l’înjustîIable. seuls à ne pas se demander quî reçoît les mîs-La lutte contre l’Etat îslamîque est encore sîles sur la tête. Au vraî, les méthodes des uns plus respectable que l’élîmînatîon de l’ex-dîcta- n’ont rîen à envîer à celles des autres. La guerre teur d’ïrak, même sî Daech est né en partîe de contre l’Etat îslamîque, sî elle est nécessaîre, cette olle équîpée. Maîs, sî l’on en croît leNewa un coût humaîn quî ne sera pas sans consé-York Times,quences pour les pays concernés. Prétendrequî a publîé une longue et împres- sîonnante enquête sur le sujet, l’hîstoîre ne le contraîre relève de la désînormatîon, sport ressemble en rîen à ce que l’on raconte lors des quî a plus d’adeptes qu’on ne le croît.Q
EURÊKA ! Ü Chères autoroutes es tarifs des péages autoroutiers L vont à nouveau flamber, avec des hausses en février 2018 comprises entre 1,03 et 2,04 %, selon les réseaux. Ce n’est pas une surprise. Depuis qu’ils ont mis la main sur les autoroutes concédées, Vinci, Eiffage et Albertis n’ont eu de cesse de renégocier la formule d’indexation des péages prévue dans les contrats initiaux. Là où les tarifs devaient se renchérir d’un peu moins que l’inflation (0,7 % exactement), un, puis deux, puis trois coups de pouce leur ont été donnés. Un pour compenser le gel décidé par Ségolène Royal en 2015 ; un autre pour compenser la hausse de 100 millions d’euros de la taxe domaniale ; un dernier pour les travaux du troisième plan de relance autoroutier. Or, un récent rapport de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) est cruel : non seulement certains des travaux sont inutiles, mais d’autres ont déjà été payés par les automobilistes. Bref, le scandale des autoroutes, inauguré avec les privatisations à vil prix en 2006, poursuivi avec les marges à 20 % et les prorogations des concessions, est une série sans fin. Les députés de La France insoumise ont obtenu un rapport faisant le bilan de cette affaire, via un amendement voté par leurs collègues LREM, soulignant le malaise général sur le sujet. Mais il est fort probable que l’on en restera là.QE.L
24 au 30 novembre 2017 / Marianne / 9
LA BOÎTE NOIRE Cumulards : rester maire d Difficile de passer la main ! Députés et sénateurs n’ont plus le droit de diriger leur ville. Les anciens cumulards s’accrochent et multiplient les petits arrangements pour conserver leur influence.PAR LOUIS HAUSALTER ’autre jour, je vîsîtaîs une cantîne de ma vîlle et un enfant crîaît : “Monsîeur l e m aîre, mon sî eur l e danLs l’agglomératîon de Calaîs. maîre !” Sauf que la vraîe maîre étaît là aussî, c’étaît gênant… »Pîerre-Henrî Dumont, jeune député LR, grîmace en racontant l’anecdote. En 2014, îl a été élu maîre de Marck, Maîs îl a renoncé à son mandat cet été, après l’avoîr emporté aux électîons légîslatîves. Pas le choîx : îl devaît se conformer à la loî de 2014 înterdîsant de cumuler un man-dat de député ou de sénateur avec des fonctîons exécutîves locales. Pîerre-Henrî Dumont a donc passé la maîn en juîllet à Corînne Noël, une conseîllère munîcîpale désîgnée par ses soîns. Maîs îl s’en cache à peîne : c’est toujours luî, le patron. Il a d’aîlleurs conservé son bureau de maîre, qu’îl partage avec celle quî luî a succédé !« Cette loî est une conne-rîe monumentale,peste-t-îl.Au-delàdû renoncer à leur mandat local. Lamunîcîpal, je souhaîte démultîplîer de son aspect populîste, elle remetplupart d’entre eux sîègent à droîte,notre capacîté d’actîon en allant en cause l’équîlîbre des pouvoîrs enpuîsque LR a mîeux résîsté que lechercher, à Parîs, les relaîs dont nous fragîlîsant les parlementaîres, dontPS à la vague macronîste. Et Pîerre-avons besoîn », s’est-îl justîié dans la force étaît d’être au contact desHenrî Dumont est formel :« Ils sontune lettre. Aujourd’huî, îl reven-réalîtés locales. » tous déprîmés ! »dîque de rester« cramponné »à son Comme luî, Robîn Reda faît terrîtoîre :« Je faîs moîns de choses partîe de cette jeune génératîonque lorsque j’étaîs maîre parce qu’îl DÉPRIME D’ACTIVITÉ de droîte quî a alîgné les succès auxy avaît beaucoup d’admînîstratîf Dura lex, sed lex. En septembre, munîcîpales de 2014. A 22 ans, îl aà gérer, maîs je m’învestîs dans de les sénateurs, dont un tîers étaîent été élu maîre de Juvîsy-sur-Orgenombreux projets et je suîs présent encore maîres au début de l’année, (Essonne), maîs a lâché son man-dans les moments clés de la vîe munî-ont dû lâcher l’un de leurs mandats. dat troîs ans plus tard pour les orscîpale,explîque-t-îl.C’est moî quî aî Avant eux, les députés avaîent dû de l’Assemblée natîonale. Ce qu’îl aété élu en 2014, je doîs respecter mes trancher au moment des légîsla- fallu explîquer à ses admînîstrés auélecteurs jusqu’à la in. » tîves. Dans l’Assemblée élue en juîn, moment de se présenter aux légîsla- Danîel Fasquelle, quî étaît maîre on trouve 125 ex-cumulards quî ont tîves…« En plus de rester au conseîldu Touquet depuîs 2008, estîme luî
10 / Marianne / 24 au 30 novembre 2017
de la situatiRaOéBtoIéNélRuEmDAanire LR de JuvisysurOrge en 2014. Député, il justifie sa persistance au conseil municipal au nom du respect dû à ses électeurs. Culotté…arnaud journois / le parisien / maxppp
aussî qu’î est de son devoîr d’as-surer a contînuîté. Rééu député en juîn, î a certes transmîs son écharpe à sa premîère adjoînte, Lîyane Lussîgno. Maîs,« sur le fond, rien n’a changé, il continue à gérer les projets majeurs de la commune,raconte ’opposante Juîette Bernard, quî s’étaît présen-tée contre uî en 2014.Au conseil municipal, il répond à toutes les questions auxquelles l’actuelle maire ne peut pas répondre et c’est lui qui a le dernier mot sur les délibérations ». Puîsque a oî uî înterdît d’occu-per un poste d’adjoînt, Danîe Fas-quee s’est faît désîgner« président
du groupe majoritaire »au conseî munîcîpa. Et e député mutîpîe es astuces pour garder a maîn. Un exempe ? Aors qu’î a aussî dû quîtter a présîdence de ’étabîsse-ment pubîc en charge du tourîsme, î est devenu, comme par magîe, présîdent de ’offîce du tourîsme du Touquet !« Ça lui permet de mettre son nom sur bon nombre de cartons d’invitation à côté de celui de la maire », persîle Juîette Bernard.
LA PEUR DE LA DÉCONNEXION « La maire est pleinement maire. Je me tiens en retrait en m’occupant des grands projets,se défend Danîe Fasquee.On a trouvé un équilibre. Ça se passe beaucoup mieux que je ne le pensais. »Ce quî ne ’empêche pas de rester un farouche partî-san du cumu :« Si je n’avais pas été député-maire, je n’aurais jamais pu faire autant redémarrer Le Tou-quet. Cela donne un poids politique tim douet qui permet de pousser les dossiers LES ANTILLESet d’être une courroie de transmis-ATTENDRONTsion entre le Parlement et les ter-Le 8 septembre, alorsritoires. »Le député UDI Francîs que SaintMartin et Vercamer, quî a dû renoncer à sa SaintBarthélemy maîrîe d’Hem (Nord), poînte uî viennent d’être aussî e rîsque de déconnexîon, a dévastées par l’ouragan fortîorî avec a majorîté macronîste Irma, le ministre de aux commandes.« Les députés qui l’Intérieur et exmaire n’avaient jamais été élus ont une Gérard Collomb  ici vision à côté de la plaque des élus flanqué de Laurent Wauquiez et du cardinallocaux. Ils pensent par exemple que Barbarin  choisit detous ont une indemnité, ce qui est se rendre à la fort peufaux », dépore-t-î. Sî son conseî laïque cérémonie des munîcîpa a éu un successeur, ce échevins, à Lyon. dernîer n’a en revanche pas prîs a peîne de nommer un adjoînt aux inances, car, en réaîté, c’est
toujours uî quî s’en occupe !« Ma commune me prend autant de temps qu’avant », avoue-t-î. L’înterdîctîon du cumu a beau avoîr été adoptée sous Françoîs Hoande, à gauche aussî, certaîns peînent à âcher e morceau. Le socîaîste Luc Carvounas, quî avaît ferraîé contre a oî à ’époque, a dû rendre son écharpe de maîre d’Afortvîe (Va-de-Marne), maîs n’a pas quîtté son grand bureau pour autant. Mîeux : î e oue à a commune grâce à son enveoppe de député ! Son successeur, Mîche Gerchînovîtz – un amî de ongue date –, a dû reconvertîr une sae de réunîon au bout d’un couoîr pour en faîre son bureau… Sur es panneaux munîcîpaux comme sur e sîte Web de a maîrîe, e député Carvounas pose étrangement à côté du nouveau maîre. Et, au conseî munîcîpa, Luc Carvounas ne sîège pas dans a sae avec es conseîers ordînaîres – ce qu’î est pourtant redevenu –, maîs sur ’estrade, aux côtés de son successeur et des adjoînts ! Concusîon grînçante de Cédrîc Tartaud-Gîneste, chef de fîe de ’opposîtîon LR :« L’ex-maire est toujours maire. »L’înté-ressé ne e formue évîdemment pas comme cea, maîs reconnaït qu’î s’est« adapté »à cette« loi hypocrite ».« Les parlementaires ont déjà dû renoncer à être maires, on ne va pas en plus les obliger à tourner le dos à leur engagement local,argue-t-î.J’étais la tête de liste aux municipales de 2014, je ne vais pas arrêter la dynamique que j’ai mise en œuvre simplement parce que je ne suis plus maire. »i
24 au 30 novembre 2017 / Marianne / 11