ETUDE SUR LES VIOLENCES FAITES AUX HOMMES PAR LES FEMMES AU CAMEROUN

De
Publié par

ETUDE SUR LES VIOLENCES FAITES AUX HOMMES PAR LES FEMMES AU CAMEROUN

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 153
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
1 --
       CERCLE DE RECHERCHE SUR LES DROITS ET LES DEVOIRS DE LA PERSONNE HUMAINE Organisation dotée du statut consultatif spécial des Nations Unies Siège Social Yaoundé Cameroun BP :  20810 Tél / Fax : (237) 22.06.68.80  www.credong.org         ETUDE SUR LES VIOLENCES FAITES AUX HOMMES PAR LES FEMMES AU CAMEROUN    Directeur de l étude : -BELL Hilaire  Avec la Participation de :  -KELBE Gaston    - NGO BISSE Emilienne                        - ONOBEYAK Hermine  - NGO MBONDO Gertrude - NGUIDJOI Alain Roger                        - NJOKWI Robertson  -NGO NLEND Jeannine Hortense  IBELIMBOCK Jeannette Eliane - -MENKENE MENKENE Emmanuel                                                                                                               
Novembre 2008  Copyright    
- 2 - 
  RESUME OU SYNTHESE DE L ETUDE     Cette étude est le résultat de lanalyse et de linterprétation des données de lenquête réalisée par le Cercle de Recherche sur les Droits et les Devoirs de la Personne Humaine dans les dix régions du Cameroun, dans seize villes : Bafoussam,Bamenda,Bertoua,Buéa,Douala,Ebolowa,Eseka,Garoua,Koumba,Limbé,Mamf e,Maroua,Mbalmayo,Ngaoundéré,Tiko,Yaoundé. Cette enquête fournit des informations sur les types et les origines des violences faites aux hommes par les femmes au Cameroun, les causes de ces violences, les conséquences sur lhomme, la femme et la famille, ainsi quune esquisse de solution du problème donnée par les populations elles-mêmes. Cette étude sinscrit dans le cadre des efforts menés par le Gouvernement et les organismes de coopération bilatérale et multilatérale pour assurer une meilleure connaissance de la situation des droits de lhomme du pays, comme la recommandé la conférence mondiale sur les droits de lhomme en 1993.    I- CARACTERISTIQUES DES TYPES ET ORIGINES DES VIOLENCES FAITES AUX HOMMES PAR LES FEMMES    Les violences recensées auprès de la population étudiée sont de plusieurs formes : verbales, physiques, économiques, sexuelles, rituelles, psychologiques et morales, homicides et infanticides. Ces violences se produisent dans tous les milieux de vie : Dans les lieux publics, les lieux de travail, les lieux de divertissement , dans les rues, les écoles, les églises, les foyers , les quartiers. Elles sont accentuées pendant les périodes de crise notamment la perte demploi du mari, les périodes de fêtes de fin dannée, pendant les périodes de réjouissances des journées internationales de la femme.  Enfants, adolescents, aînés ou adultes, personne nest à labri de la violence qui fait des victimes de tous âges    Les causes immédiates relevées sont dordre sociales, économiques et morales : Ce sont notamment le fait des jalousies,la méchanceté, la malhonnêteté, la nature impulsive de la femme, la pauvreté, le manque de dialogue et déducation,la recherche effrénée du plaisir et des biens matériels, lalcoolisme et la consommation des drogues et stupéfiants, le désir de domination ou de leadership féminin. Une autre cause particulière est le fait du non respect des engagements de lhomme vis-à-vis de la femme, notamment le devoir de fidélité.   Les causes exogènes seraient le fait de la volonté du gent féminin de vouloir saffirmer dans la société par tous les moyens, dans le contexte politique de promotion débordante de la femme et du mouvement féminin qui a pris une ascendance extraordinaire au sein de la société camerounaise.   Les tableaux et graphiques ci contre donnent des aperçus chiffrés du phénomène au niveau provincial et national :    
      L   1)  2)  3)  4)  5)  6)  7)  8)           
égnede 
- 3 -  
Violences Verbales (47,4°/°) Violences économiques (28,5°/°)  Violences Physiques (27,4°/°)  Violences Psychologiques et Morales (25,1°/°)  Violences Sexuelles (17,48)  Violences Rituelles (8,8°/°)  Assassinats (8,4°/°)  Autres Violences (2,2°/°)  
       CARTE DU CAMEROUN DES VIOLENCES FAITES AUX HOMMES PAR LES FEMMES  
 
                              
             
- 4 -
 
 TIQUES DES VICTIA  .ACARTCRESISUAC SECNELOIV E DESYP TxeSeS MEtim F S )sM ( nA AgeNCESROVIES PlaroS sehcysm &oPhb  Pysriater Vssnita srt esAas Eco. Auex. Rit. 37 ORD   NREMEE TX .3  /6% 47%%046% 65 %91 %15 82 .C/ M. 13 O 34 31 M ABMLYAC NERT E2.% 11 %44 %22%13 %51  T ES.  4 5,1% 6,8% 43,1%/,73 ,3%95 %4 %1, /58.  M C2137. ,4 %2,3%4,53 83 8, 44%6,% ,2 38%AU  MAOA .DA e1 4 C.M. 22 / 39 6d tcD ser noepsele mmhooiev drss coaieloMarel,smiques Ns, écono6  4KASE.  M /4503 .C 51%53 %55 6.4%.5% 5%11 14.2.%E /6218 M44 C2. 233%5 %8.5.4641 %3%1,6 % / 98,3% ,1%7Y OANUED3  910.  SUD  9. 
/
/ / /
96,5%
79% 85% 71%
93,6%
34%
7,4%
- 5 -
6%
/
/
66%
58.8%
96,7%
3,2%
41.1%
. 22 11,1% 92% 3,7% 18,5% 33,3% / 46 54 / CM. 32 48,1%
38 17 / MM98  82.3%41%. 123.5% 29%. 45.8% 29.4% 
33 50% 2.5% 0% 3.8% 6.4% 24. 40 78 / CM45 3%0% 
30 86 M. 13 63% 36 01% C. 73 % 51% 19% 06% 44%
39,5 61  / CM..  3310 36% 6,5% 4,9% 4,9% 6,5% 42,6% 1,6%
20.9% 15% 29%
3,4%
39 26 / CM..  260  34,6 % 3,8% 3,8% 3,8% % 7,6 % 38,4% 23
34 17 / M13 41.1% 0% 23.5% 17.6% 11.7% 0% 5.8%
94.8%
/
/
/
82.4%
26,9%
73%
17.6%
/
/
ESOUD SUT   6. NORD L TI .5L  TORA.  8SEUO  T7  ORDNO.   STUE
 PROVINCS CAUSESnA)sM F SEA eg( SeS  TxeIGMOGENALOIVECNESEPY ED t. E. Ri Sexalesasss esAuArtoc .b er Vriat mit Srom &ohcysP syhP      M 42 23C56 46.4% 18.2% 25.PAUCRETAN NAIO46L  6.1 /07  .B.2%5CAETC RAIQUERISTS TES DE%4.51 %692 %4.7  /3%% .2 25%7. 7 EX.  3% 53  DRON  EMERT8 C.M.  6 8 ,5 14 1,,8%305 %1  6% ,1,1294,%  41%  / %%1,4 EST   4.5 1    .4,54%5,4% ,336% 18% ,227722,1, %%9  % /. CE2ERTNBM  AMLA2 OY189 2  1 1M.C.1   026 %14 %53 %2 25% 19% 51% / 2NUEDY OA6,% %38  91,4,3% 0% 1,7%.25 %5.37%6.02 8C50 M37  3511  4 %.3%4 9. %114. 9.1% 148% 19.5% .M C 01 24 1 01EKASEles,ocianomi éco soMnita,ss arelev Des de  drsoinoN seuqtcepser AOUA  33 19 4 M.lohmm e1  .DAMA 43%% ,3% 13 22% 5  1 .C34 81%4,
68.7%
9%
24%
90.9%
31.2%
58%
7,6%
93,4%
91,6 %
76 %
42%
8,3%
49.4% 72,8% 52%
36 7 4 CM47  36.3% 27.2% 0% 0% 0% 18.1% 0% 18.1%
51.7% 27,2% 48%
38 18 7 CM.  1150  32% 20% 4% 4% 4% 28% 0% 12% .
38.5 8 8 CM79  50% 56%. 250% 43.7% 12.5% 50% 6%.2 6.2% 
42 14 11,5 2% 23,07% 2% / 19,2%  25 1 CM..  11 44,3% % /
29 66 15 CM..  1  1 47  71% 49% 42% 33% 14% 36% / 08% 
- 6 -C4
T ES  8OU. ORD 7. NT  OUES NORD  .  6ALOR  .  5TTLI
1.36 %4.1
2 1 3 8
16 27 1
M14 C4 M133 C279
3
7 --
M. 11 C. 9
  9. SUD  10. SUD OUEST APERCU NATIONAL
% .926% 
22.2%
16.6%
16.6%
0%
/
40%
5.5%
38.8%
55%
85%
20%
40%
35.5 36.3
17
80%
37,5
50%
8.4%
50%
16.6%
83.3%
19.4%
27.8%
15%
0%
0%
48.4%
24.7%
10.3%
.636% 
 8 - -II CONSEQUENCES DE CES VIOLENCES - Les conséquences recensées auprès des populations enquêtées sont multiples : Blessures, colère, handicaps, paralysie, traumatisme, déception, honte, ruine, séparation, décès, abandon de foyer, alcoolisme, haine des femmes, esclavage de lhomme, dislocation de la cellule familiale,délinquance des enfants,vagabondage sexuel, subordination des hommes sur les femmes. Ces effets dégradants et cruels constituent des violations graves des droits de lhomme qui doivent être dénoncées, condamnées et combattues quelque soit les causes. Lenquête démontre également des liens entre les violences faites aux hommes par les femmes et les violences faites aux femmes. En effet dans la plupart des cas, les 60% des violences verbales sur les hommes entraînent souvent les réactions de ces derniers qui portent également atteinte aux droits des femmes.  Ces conséquences sont des facteurs limitants du développement de lhomme et réduisent considérablement son espérance de vie.    Conséquences VIOLENCES Types  DROITS VIOLES REACTIVES SUR  LES de violences EMMES faites aux hommes F  Dignité, respect de la vie Suppression de la ration VERBALES privée, atteinte à lhonneur et ebta dsteo lnennatdree,t ieanb,a ndon de à la réputation foyer  PMSOYRCAHLOELS OGIQUES ET Droit à litégrité morale  n Droit à lintégrité physique, à PHYSIQUE tnoer tpuraes,  êntir eà  sdoeus mtriasi tàe lma ents Bagarre cruels ou dégradants Droit de ne pas subir de SEXUELLE sévices sexuels, de Adultère servitude ni desclavage ECONOMIQUE sDarloaiti rde,e  ddriosipt oàs lear  pdreo psroiént é  Droit à la santé, à la vie et à RITUEL lépanouissement, liberté de conscience ASSASSINAT Droit à la vie et à la sûreté PRIVATION DE REPAS lDarlioimt eàn ltaa tniountrition et à Refus de ration  DELAISSEMENT DE Droit à la protection et à MINEURS léducation de lenfant DETOURNEMENT DE Droit à lencadrement des  MINEURS parents
 
9 --
RELIGIEUSES Liberté de choisir sa religion PRIVATION DE SORTIE Droit à la liberté de réunion ET DE VISITE et dassociation pacifiques      III - LES SOLUTIONS AU PROBLEME  Lanalyse de la situation et les propositions issues de lenquête appelle à une réponse internationale, politique, sociale et juridique du problème des violences faites aux hommes par les femmes.  1- La Réponse internationale  Il serait souhaitable que le Conseil des droits de lhomme des Nations unies élabore des politiques et programmes globales de lutte contre les violences qui prennent en compte les trois composantes : hommes, femmes, enfants. Cela impliquerait la révision du mandat du rapporteur spécial des Nations Unies sur les violences à légard des femmes, ou encore la désignation dun nouveau mandat sur les violences à légard des hommes. Cela impliquerait également la révision de la Déclaration des Nations Unies sur lélimination de la violence à légard des femmes adoptée par lAssemblée Générale en 1993 ou encore la rédaction dune Déclaration spécifique sur lélimination de la violence à légard des hommes. En fin, linstitution dune journée internationale sur lélimination de la violence contre les hommes serait recommandée.  Par ailleurs, ladoption de la Déclaration universelle des devoirs serait souhaitable pour réduire, de façon préventive, les causes morales manifestes du problème des violences. A cet effet, les populations ont fortement recommandé la promotion des devoirs spécifiques suivants : La fidélité et le respect des engagements, le respect mutuel, la tolérance, le dialogue, lamour sincère et de bienveillance, la modération.   2- La Réponse politique, sociale et juridique  Au niveau politique , laccent devrait être mis sur la promotion de légalité hommes femmes qui devrait aboutir à un véritable partenariat mutuellement bénéfique de manière à éradiquer les volontés de leadership mal consommées observées dans la population. A cet effet, le ministère de la promotion de la femme et de la famille devrait être transformé en ministère de la promotion de la famille et de légalité hommes femmes. Cet objectif de promotion de légalité devrait être en bonne place de la politique gouvernementale sur la promotion du genre et du développement humain.  La réponse sociale, juridique se résume dans lélaboration dun plan daction national durgence de lutte contre les violences au Cameroun, sur une période de dix ans, de manière à apporter de lassistance sociale, juridique et psychologique aux
 
- 10 -
 INTRODUCTION 
victimes, à leurs familles et de sensibiliser les populations par les campagnes, les conférences, les séminaires et les ateliers. Un accent sera mis sur la formation des populations dans le domaine de ladministration des preuves devant les organes judiciaires de manière à obtenir réparations des préjudices et dommages subis .Le constat a été fait lors de lenquête que seuls 3% des personnes victimes ont porté plainte devant les juridictions faute davoir des éléments de preuve des violences subies.         Cette introduction comporte deux parties :  1) La clarification du concept de violences 2) Lexposé du problème de lEtude    1-La clarification du concept de violences   La violence est un terme général employé pour décrire un comportement agressif, nonamical,non pacifiste, autrement dit une contrainte imposée à autrui, qui provoque la douleur, la peine .  
 Aux fins de la présente étude sur les violences faites aux hommes par les femmes, sont abordés tous les actes volontaires ou involontaires qui portent atteinte soit à la vie de lhomme, soit à son intégrité physique et psychique.   Les actes étudiés peuvent se manifester de diverses manières : verbales, physiques, psychologiques et morales, économiques, rituelles, sexuelles, assassinat, privations de droits spécifiques notamment le droit au repas.   Cest ainsi que lon distingue plusieurs formes de violences quelquefois jumelées les unes des autres :  - La violences verbale :  ce   sont les éclats de voix, les cris et les hurlements, le commérage. Cest aussi une voix suave utilisée pour proférer des menaces, des injures ou des sarcasmes. Le langage peut être ordurier et injuriant et les propos exprimer de la raillerie ou des critiques avec lintention de blesser la personne visée.  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.