Manifeste du vote aléatoire

De
Publié par

Ce manifeste a pour objet la description du vote aléatoire et de ses principes dans le but de développer sa pratique.
Le vote aléatoire est la démarche par laquelle un électeur exprime en un vote unique la complexité de sa décision électorale lors d’un vote.
Après avoir déterminé précisément la proportion de sa voix qu’il souhaite allouer à chacune des issues possibles d’un scrutin, l’électeur effectue le tirage au sort d’un bulletin parmi un ensemble de bulletins distribués selon ces proportions.
Le vote aléatoire est le seul moyen d’échapper à l’univocité d’un vote classique, par nature réductrice, et de maximiser l’efficacité du vote en exprimant avec justesse la pensée politique de l’électeur.
En outre, un des intérêts majeurs du vote aléatoire est de réconcilier avec harmonie vote de conviction et vote utile en englobant ces deux possibilités dans un seul et même vote.
Publié le : lundi 9 avril 2012
Lecture(s) : 699
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Manifeste du vote aléatoire
Manifeste du vote aléatoire Jérémy Goux
Objet du présent manifeste
9 avril 2012
Ce manifeste a pour objet la description du vote aléatoire et de ses principes dans le but de développer sa pratique.
La genèse du vote aléatoire
Alors que la campagne pour les présidentielles de 2012 touche à sa fin, je juge utile de revenir sur l’avancée conceptuelle que j’avais développée et mise en pratique lors des précédentes élections présidentielles. Beaucoup de mes concitoyens m’ont confié être indécis au moment crucial de choisir définitivement pour qui ils voteraient. Trop souvent, cette indécision perdure jusque dans l’isoloir et génère une frustration liée à l’incapacité perçue d’exprimer son choix de manière honnête dans un vote à bulletin unique. Cette conversation, à laquelle j’ai pris part, n’est qu’une illustration parmi d’autres de mon propos : « Le candidatA servira mieux les intérêts de mon pays, tandis que le candidat B servira mieux mes intérêts personnels. Cela dit, parmi les candidats qui ont une chance de gagner, seul le candidat C me plait ! Mais alors Jérémy, comment choisir ?, me confiait l’indécis.  POURQUOI choisir ?, lui aije répondu.  ???  Pourquoi ne pas donner une partie de ta voix à l’un et une partie de ta voix à un autre ?  Mais que distu, c’est ridicule, ça n’a aucun sens, ce n’est pas possible !  Non seulement c’est possible, mais j’entends te montrer que c’est enfantin. Laissemoi t’expliquer les principes du vote aléatoire ! »
1
Manifeste du vote aléatoire
9 avril 2012
Lors des élections présidentielles de 2007, aucun candidat ne me plaisait particulièrement. Plus que jamais, les candidats semblaient se distinguer à mes yeux par leur médiocrité. Une seule certitude : je ne voulais pas que le candidat A (le favori) gagnât les élections (malgré sa maitrise du subjonctif, paramètre qu’en outre j’ignorais en 2007). Une manière de l’en empêcher était donc de voter pour un des candidats B ou C, les plus susceptibles de lui faire barrage au deuxième tour. Mais comment choisir lorsque l’on est absolument indifférent entre B et C et que leurs chances respectives de battre A sont égales.
J’ai pris les deux bulletins, les ai retournés, puis mélangés. J’en ai sélectionné un, que j’ai glissé dans l’enveloppe consacrée avant de glisser le tout dans l’isoloir. J’ai jeté le bulletin écarté à la poubelle, en prenant soin de ne pas le regarder.
J’ai donc voté à 50% pour B et 50% pour C. Jamais je ne saurai quel a été le bulletin effectivement exprimé. Mais peu importe. Mon acte de vote n’existe que dans l’expression de ma décision d’électeur. Le bulletin exprimé est une conséquence de cet acte de vote, mais ne doit en aucun cas être confondu avec mon choix. J’ai réparti équitablement ma voix entre les deux issues qui me plaisaient le plus, et que je n’étais pas capable de départager autrement.
Le vote aléatoire, c’est quoi ?
Le vote aléatoire est la démarche par laquelle un électeur exprime en un vote unique la complexité de sa décision électorale lors d’un vote.
Après avoir déterminé précisément la proportion de sa voix qu’il souhaite allouer à chacune desissues possibles d’un scrutin, l’électeur effectue le tirage au sort d’un bulletin parmi un ensemble de bulletins distribués selon ces proportions.
Le vote aléatoire est le seul moyen d’échapper à l’univocité d’un vote classique, par nature réductrice, et de maximiser l’efficacité du vote en exprimant avec justesse la pensée politique de l’électeur.
En outre, un des intérêts majeurs du vote aléatoire est de réconcilier avec harmonie vote de conviction et vote utile en englobant ces deux possibilités dans un seul et même vote.
Recette du vote aléatoire
Voici quelques conseils pratiques pour réussir au mieux votre vote aléatoire. Vous souhaitez répartir votre voix avec une proportion Pkpour chaque issue k d’un scrutin ?
2
Manifeste du vote aléatoire
9 avril 2012
* Sélectionner le nombre minimal de bulletins tel que chaque issue k soit représentée par une proportion Pkde bulletins.
* Faire un petit tas avec les bulletins obtenus, ou les glisser dans un sac opaque.
* Mélanger vigoureusement
* Sélectionner un des bulletins SANS regarder (afin de faciliter cette étape, il n’est pas interdit de se bander les yeux !)
* Glisser le bulletin sélectionné dans l’enveloppe.
* Déposer votre enveloppe dans l’urne.
* Saupoudrer le tout d’une pincée de bonne humeur à l’idée d’avoir exercé avec plus d’exactitude que jamais votre droit de citoyenélecteur… Et vous obtenez un vote aléatoire : autrement dit, vous avez réparti votre voix dans les proportions Pkentre chaque candidat.
Où voter aléatoire ?
Dans votre bureau de vote, cela va de soi !
Voter classiquement, n’estce pas voter aléatoirement ?
Il n’y a pas à proprement parler de M. Jourdain du vote aléatoire, puisque le principe même du vote aléatoire réside dans la connaissance et la compréhension de ses préceptes.
En revanche, l’électeur qui a assimilé les principes du vote aléatoire, et en rejette les principes en prétendant effectuer un vote classique, est un «votant aléatoire» qui s’ignore : voter de manière classique, c’est alors faire le choix conscient de voter à 100% pour un candidat.
Vous qui lisez ces lignes, vous voterez aléatoirement aux prochaines élections.
Puisje voter aléatoirement lors d’un scrutin à deux issues ?
La question paraît a priori absurde. Si l’on préfère le candidat B, pourquoi voter, ne serait ce que partiellement, pour le candidat A ? Mais c’est oublier trop rapidement la possibilité du vote blanc ou nul.Un référendum, ou un scrutin à deux candidats, est un scrutin à trois issues. Le vote aléatoire est donc inévitable.
3
Manifeste du vote aléatoire
ANNEXE : les critiques du vote aléatoire
Critique des moralistes
9 avril 2012
Je vois déjà les moralistes s’insurger contre une atteinte au devoir citoyen du vote pour lequel nos ancêtres se sont si vaillamment battus: « Maisenfin, vous vous moquez des élections ? Les élections ne sont pas un jeu. C’est ce que la démocratie a de plus sacré…»
Ontils vraiment compris l’avancée conceptuelle que je viens de décrire? Ne comprennentils pas que le vote aléatoire démultiplie pour chaque électeur la puissance se son vote ?
Nos ancêtres se sont battus pour que chaque individu puisse apporter un vote au candidat de son choix dans un scrutin démocratique. Je prends ma plume pour offrir à chacun la possibilité de répartir comme il l’entend sa voix entre chaque issue d’un scrutin.
Mon but n’est bien entendu aucunement de comparer l’ampleur de la quête démocratique à l’avancée conceptuelle que je décris… Mais bien de souligner que mon manifeste se situe, à son échelle, dans le prolongement de cette quête démocratique.
Critique des statisticiens
Suivent les statisticiens qui objecteront, en vertu de la loi des grands nombres, que le raisonnement ne tient que si tout le monde votait comme moi… Cette objection n’est valable que si on s’attache au bulletin exprimé in fine. Or je postule que ce qui compte, c’est la décision de voter pour chacune des issues. Ne confondons pas mon choix de vote (exprimé à travers mon vote aléatoire) et le bulletin qui se retrouve dans l’urne.
Je leur répondrai par ailleurs que l’objet de mon manifeste est de développer la connaissance, et partant la pratique du vote aléatoire. Dès lors qu’une personne prend connaissance de mon manifeste, que la connaissance du vote aléatoire lui devient consubstantielle, alors cette personne n’a pas d’autre choix que de voter aléatoirement. L’électeur peut être appréhendé comme une variable aléatoire, susceptible d’exprimer un vote. Le fait qu’in fine, le bulletin exprimé donne 100% de son droit à un candidat est anecdotique.
Si beaucoup de citoyens se disent « de toute façon, mon vote ne change rien », c’est bien qu’ils savent qu’une élection nationale ne se joue jamais à une voix près. Du moins, dans une élection de grande ampleur, l’occurrence d’un tel événement n’a qu’une probabilité infinitésimale. Le vote utile et décisif à proprement parler, i.e. celui qui ferait basculer une élection n’est qu’une chimère. Se considérer comme une variable aléatoire et voter en tant
4
Manifeste du vote aléatoire
9 avril 2012
que tel est justement pour moi un moyen de transcender l’impossibilité du vote utile dans une élection de grande ampleur.
Sur le plan psychologique, c’est en outre le seul moyen de résoudre le conflit interne généré par la violence d’un choix souvent mal assumé: choisir une issue c’est exclure définitivement toutes les autres, alors même que nous sommes souvent indécis au moment du choix (et que nous continuons parfois de l’être après le vote).
Objection des théoriciens du jeu
Les théoriciens des jeux feront alors le raisonnement suivant. En tant qu’agent rationnel, je cherche à :
A) maximiserles chances de victoire de mon candidat préféré B) minimiserles chances de victoire du candidat que j’aime le moins C) maximiserles chances de victoire du candidat « pisaller » : celui que j’estime être le moins mauvais parmi les candidats qui ont une chance de victoire.
Dans le cas où je choisis une de ces propositions, alors nécessairement, je vais voter à 100% pour un des candidats.
Mais qu’en estil lorsque plusieurs de ces logiques s’affrontant, je recherche une combinaison de ces 3 propositions; ou pire, lorsque je suis moimême indécis sur la raison exacte de mon vote. Seul le vote aléatoire permet de résoudre cette équation.
Objection des mathématiciens
Que faire si les proportions que je souhaite allouer aux issues ne sont pas exprimables par des fractions de nombres entiers, autrement dit, si je souhaite allouer une proportion de voix qui est un nombre irrationnel? A ces esprits mesquins, je réponds qu’ils sont des chipoteurs, des théoriciens de pacotille, et qu’ils feraient mieux de consacrer leur temps à la résolution de problèmes plus utiles !
Critiques écologiques et déforestation
Selon les proportions de notre droit de vote que nous souhaitons allouer aux candidats qui ont retenu notre attention, le nombre de bulletins utilisés pour effectuer un vote aléatoire rigoureux peut être considérable. Par exemple, si l’on souhaite allouer 73% de son vote à
5
Manifeste du vote aléatoire
9 avril 2012
une issue (73 est un nombre premier), il faudra utiliser un nombre conséquent de bulletins : 100 !
C’est une remarque pratique à laquelle aucune réponse précise ne sera apportée dans ce manifeste. Néanmoins, avec un peu d’astuce et un dé, sachez qu’il est possible de limiter drastiquement le gaspillage de bulletin. Mais aussi, quel est le prix écologique d’une démocratie renouvelée, dans laquelle chaque citoyen aura exprimé son point de vue avec exactitude ?
Conclusion au sujet des objections au vote aléatoire
Bien sûr la conceptualisation théorique du vote aléatoire peut être poussée plus loin. Bien entendu, certaines modalités pratiques restent à perfectionner. Mais il me semblait urgent de développer les grands principes du vote aléatoire et de répondre par avance aux objections qui me sont faites, tant je ne doute pas une seconde que le vote aléatoire saura redonner confiance aux votants indécis et convaincre les autres de la pertinence conceptuelle de la démarche !
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication