PageUne Le Temps.indd

De
Publié par

PageUne Le Temps.indd

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 162
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins
Elections municipales Vendredi et samedi Coupe de la CAF M. Abdelwaheb Le CA à Tizi Ouzou ; CSS et Etoile, a priori, sans El Béhi chargé l P 'E as S T d e à as O no u u a ce g it a d pO o o u u g r ou uabl g U r n o s m a p tc r h o b à l h è ui m s e c s los pour El Gaouafel de présider l'Observatoiree Demi-finales du super play-off de volley-ball national les " S g r " ; jo EST-ESS et CSS-Saydia : pour les Clubistes La belle ! P.6 PP. 21 - 22 - 23 Tunis - Mercredi 31 Mars 2010-L e Qu T otidi e n indépen m dant p s redaction@letemps.com.tn 15 Rabiî II 1431 -N°: 11.904/ 35ème année -Prix 600 millimes - e-mail: Le ministère du Commerce et de l'Artisanat et le GIPAC tirent la sonnette d'alarme Femmes, politique, c m Dl é io d s i i a cs s ro e i t n m c n o ie m n m amt u ei ni on c tn at , i on 50% de la volaille, ou stéréotypes P.2 abattus de manière illicite Par Mustapha JABER P.3d'uL'naabgartétomirenDtiscakidt'aiErlMazraa,estleseulàbénéficierP.2 n e. Accrois nt Récompenses et affiches jubilatoires dans les commerces Arts et culture seme et les sociétés de services dd'eaf2f3ai%resdudechlaiffreL'art de l'autosatisfaction S R el a on c u o n n l t iv e r r e l d e e P m ari o s nde société Adwya en trompe-l'œil en... bégayant P.4 Pour attester la qualité du service dans leurs Livre " Saddam Hussein - La chute " locaux et pour donner aux clients une garantie de la compétence du personnel qui y travaille, de Energies renouvelables nombreux commerçants et chefs d'entreprises de Interrogatoires par le FBI PP. 8 - 9 chez nous placardent sur leurs murs toutes sortes de brevets, de diplômes, de certificats et de dis-La Tunisie exportera tinctions susceptibles de contribuer à la promotion de l'électricité de leur activité. Mais les titres et les satisfécits ddiobnlteislsets'neensourfgfuiseielnlitsnseulnltenmeesnotnàtapuatshteonutijfoieurrslecurrés-L’univers des blogs prétendues qualifications. Il arrive même qu'on solaire sous la mer P 4 relève un contraste flagrant et bien sûr regrettable Idnetél'rEêttatpersonneletrôle. entre les mérites vantés sur les certificats affichés et les mauvais services rendus par les maîtres des Ce qu'il y a de formidable, entre lieux. Preuve s'il en est que beaucoup de suspi- autres, dans la démocratie améri-cion entoure encore les critères sur la base des- c'est u'elle sa Délocalisations quelscertainesrécompensescommercialessontcaine,qitnparfliotii-sLe fabriquant attribuées.tcriaennsnfeorhomuelreuusneeednisucnudsésiboatcpoonsti-P.3 de pneumatiques tqquuuteeilsotqniuonenessltrbdèuesdbhgeéatauautierxepsvroeéltnéeexo.tnets.fEotulrensiJeb Bush “Continental” Illusio Relativité des valeurs propose Vladim n ir s  Poutine qui, en 1999, s'était C lin d’œil Moins attrayant que prévu P.13 engagé à " buter les terroristes jusque dans des postes les chiottes " est aujourd'hui dans une situa-Le Pen "BIS" ! tion embarrassante. Le double attentat dans le métro de Mos-àm1oi3s7eenurTousnipsaire!! cou le place sous les feux des critiques. moEurricàZl'eémgamrdoudresesatrlaebejso,urdneaslinstoeirsduoudédseas-On lui reproche de ne pas avoir réussi à P.4 prévenir ces attaques et au fond on fustige sa musulmans qui courent. politique sécuritaire, incapable à endiguer le céde terrorisme. paIrlsaesphraoivnoequuséesudnécslcaarnatdiaolnesseatnssonprréacismnetQue les terroristes frappent au cœur de la capitale, à une heure de grande affluence et méchant. Faits de société à quelques centaines de mètres du Kremlin C'est, pourtant, un journaliste (bien triste) Adieu veaux, vaches, fait réfléchir sur le travail des services de qui prétend défendre la liberté d'expression : sécurité, sur l'efficacité de e m stLo auu nv t icb o toi n um s ce h ! dearnsdecetmteétaifefra.irIelL’édito leurs méthodes et de leurs ruancee,lidbeelratéc..o.ulde'iunrteetrddiecltaiornel,igaiuonn!omdelaréseaux de renseignements. Ces forces de sécurité ont s ' a p p r o v i s i o n n e a u p r è s peut-être péché par trop de Fathi EL MOULDI d'éleveurs pour ravitailler les confiance, la capitale russe a connu un calme troiLsobrosutdi'quuneesjqouur'inlégeèrdeu.moisrelatif ces dernières années, mais ce n'était de Mai 2008, alors qu'il se dir-pas une raison pour dormir sur ses lauriers igeait vers sa voiture et tenait face à un redoutable ennemi capable de res-en main un sac en plastique surgir à n'importe quel moment et au moment où l'on s'y attendait le moins. sdoamnsmleeiqmueploritlanyteavd'aairtgeunnte,“La réalité a mis fin aux illusions sur la i sécurité au quotidien”, estime le journal éco-cdeerunxèrienndti,viedtuls'usnurdg'ereunxt,luleinomique «Vedomosh». Triste constat. Car pointa un grand couteau au contrairement aux affirmations officielles, le ndievuexaiuèmdeellauigaorrrgaechaalolressqauceelneterrorisme n'est pas seulement localisé dans le Caucase, mais il menace également les question. simples citoyens russes, même à Moscou. Accros ou dealers ? Et aujourd'hui que faire ? La réponse vient peut-être du G8 en réunion au Canada. La P 17 Russie n'a pas d'autre alternative que de coo-. pérer avec les autres nations du monde pour endiguer ce fléau international fort par la connexion entre ses diverses composantes et qui ne fait pas de distinction entre un pays et un autre. Car, comme l'a dit Mme Clinton : "Que l'on soit dans le métro de Moscou, le métro de Londres, ou en train à Madrid ou un immeuble de bureaux à New York, nous faisons face au même ennemi ". Lotfi OUENNICHE
an.leCald ti , àl'approche des étcelsnoinum piciesalil, st eou tacit ,overm-nop  d'aièreurs illefni'l ednoitamronos an durjoe trtè-grentux-ci ineld na sl ue rôr, té run slaiéocixorétim elôp edettees.Ctiqualecauilnoq ulité ovllpeernt ivetitaeC .saidém sel edee oy ms encefaeud  à sm nuuqnae urbanisation. à u ent èr softr desrtceufns ieseuqissal a y lI.insuà : ncesfsaec ssnatel ci inurptnetuarome x éuxctles lejeenititnoc enc moépèles d'u les modd euq lamron te ueiqog litfaà t uq ee  tlbsié atients soilanes b al te séterporps noe  d.Aesllvisoipl h'étd atils coe nooyenncite ét'l taffailib etélet en sdes su ,al ba-iilét de notre sécuriieisun Tlat eniton zehc tnetnav is te.Mamond du v siq iuecxuuo sil vs lensdaes lpuh seép selsulp vala-blEt c'est,tm mê e eaptruo, Tuisess'esnis suei  lperrpru surut fns As.teisp ses teoitcejor'infrastructure ,ss set aravxud es ség mpra-etojém eport elocevaatlbévirel ,ipata cans lt daemenrèilucitrap te stélipacinimus nooisnd  ep ertstalité desr la quas edeulaivno tne, et cilet cff ed  ebieruqlil é'unisté tociéla Sas érglam ,enneies sé,itrsvei- d sidevsrc luuterrfois mêes et paes éoc sm emrglaai ssssirantesst come lauté munanolaanitraot.eP voù  outz,re iussuov no arelrap , on vous apostrpoehare  t'lnov s oumadeerndlea ces  terrrederèireot nn,ioattrisnim-da'l ed etnaafrurs oujo'a teml c molp,ep uenimirestatEtad, d fe'l el émhC ene d'une est digevq 'ulil  arpueerèinreditcelé sep.Dtsans les ui télele taviiglsprésons tielidenrapsecnesba eulo, esnsdaa  lantrarilétb eivniell et avec la neut ,udl ale nenetnxp'essreerib dtéL  eocorédirev.seste, billaire ri sed noitatpecce.traul'e  desdétr éilebl  aoi,n l'an etiniod'opst erê ppot  lurexe'cicred e al  vie politique éovl-éu eteq 'ulie blsaonunmm ietnoc eési sel ertcratdémoUne ie. c-arédomerpsit evindictef de la ajid seidacst ,es lyn sontiets roc aropniessed s ditionnota coneuà lago eidmud or ft,anenntai m,te sufer ud te peiu salf maliele démocratise. De ,tuT nisins ,ejoAud'uri,huou te  tavlia  uêmemsitéiver tra, auelocé'l nu'l à ,as pen, ar pntsaivllel ssep sel assét clrmi e paeC .ednogami ettopprs lu mdus reno sten uo s yete nous la défendeuq ios  tne selnsnoEt. ue qesllunicls mnseis co seditnougarocn duess'i litsoe uq elleuq ,xuapinte reste constaoisn ,nuseé eltciv v àreitfaon b: el li mi ebaum. isun Tt ai fIlrviv nobnuT ne e.M.JisieyennCitom nute,élaticipietésor f dcel'e agneemegtnement nupartiell ralp ulgaue xusem t fps0201elQueT - spm-tia? li forssezst aur E sedp èroftr t ànsioég res drtpaetces ed tneV -.eMdi 3rcrers 21 Maé:itidumSHhm/k191-5152-21%152514514-13-24-2519-4111--3422-15200--214122161-21-12-3-314142112-25148-2013-2412-14-12-12-402imuHONh05:étid69-112%193-01-2D6ej612-brasseViteentduv22:h/mkONOimuHtédi52:ME%RERCID712-J5UEIDiVetsseduvent:22 sér teldre  eonur l°C st 2420 e3 à 62 ed te ,ts Eesèrticôs ongiT.nusieid  uapsyle reste0°C sur 23:/mkvudtneteViessNDVEDIREd ave suhénoec pet s sôcrul tes ete blsaé érod mol senèm ed xuacagitée.- Tempéraialluesr . -eM rmpcoseriens e trerutam samix selquatdes  bâtre "st" minetsd s e's.leiarc, meom Ctsnoc al noitcurs pour servir deb uoituqsec moemngloes deu davx eunee ,sqé tépiuc tônuà  s'lnaég le utre l'aé deo ,qnic eriurtsn renbi, nqci, ui lnea p tsia.tI ur en coroté poerut ed o'l revuui qxi er-pangkine ,luesed sulp ar gune n  ue,agedc im surrinotsbten a o peru uneunemhA T deililfr'Aueiqt  eAvl'nert e'lvAneeud c le croisement ve aleng'a litfa iuq alliv enu'dire iétaroprle p5  ,znha leMAtE e-ssoidremtPapsia'Ludritidenneviequoesdela-432cSnè62012-13r ouolis lere l erppoirté ols is,édi éntlab enu  edartsulaquen pe fees dna c rlbélp noudal téssiuagée ,x slaleeunt it actiu  nepq iua avtre-temprmis. En tno sli : séicrs an pes dlimodéuqtaed sru sedm  illentsâtimre btnf ia telrud vees munici-paux o tneê ne ertemerr,oit  es ilivdoelm rt ee'cnrud menc comabaté à el ,urecivres sdee nteiup snuvene fois eur qu'u'lxeétirlbsed  ensçont oleù mas oj eo rutêrpL .s'encde lmur  le èieredrrél eréuosivis nuvee- dntos en sli ,etnie trébuché une prmeèierf io stea  cteche inemuo qiditn-nenemea ,taser écr ret. Un éuqartirpnu ime es,retuis rdet  ed reuqeriaf es eald mapénoesd ne change : "Je iot-ua r el tortenoy Rs.cox itnctiauets c tenà ndrer re poutionéirporp al éirp e tret mdee irtaum aicinl-ap"étipre sies son lurcem iop uo rafride solidarité avp enu ze noititéancha  çgnsi, ge sovv uoq euluze rieerait sin, eete 'a ne unutchf a  tiaéssoli ,toir cab de trotit tobturul  eep s :vériart ess iom sed si tgnaicrai'il e qu,nc amitdn i .uL plee qutaiéprrol en eri dnetne'de cpas  oreette .eDliell  aupsireaiva ée cus levarg star tenocestruise le mur de'cnietn.eS ua f tnos seuqituob paree  lesnuvedegoeni rv'dnuri e. Leleurbrio cam éténredd n'l esia attur ie letertseét oi nse tlle. Leselle queeitné atgiséo lb le ntertoirtrotiuqé'l eus erbildet oi s dreai frpsil sel cyeésns voisins, y comibahedute'd urpmqu, avi enail't her marc de soitet ,c uh ralq-euoi vux aéervseré eéssuahc al rusoir restde trotttib uo t relp teet) is rmètiestr04 ànec  tna 02(omota prur ls pomm e aefedl oi n  ontimaor fdet einU snoitaN sed pour lame arabe ntel  af roamitet) e  lns(Iawtral emef tnecd erl Uitno MteINEFNFPA lUnt   nocrehc-ertwaC( eh cen) arrabolaoloftr sostunesus oient faits dans-secd éser ednevueiqqur dee efs ef sed trap al e dtsorff ees d -éiéts co ealsed mains dos le tousnoir à op stis-enupdet ui qcc oreosnnsesel sep  de toutmmes  etfal neondie  ditegatiréhitidart éli-our r l'minesnbaseop,ép lititsenan ddes rôs d telc eosiomenne déséquilibres csirimanitno,sd lee-r veu  p rseia'ld eda'uq cevnts, avees passauog uahc celg necoe un, séesble  sarb ua noisutnne get uhe, gauclIa ru . eepardnnos c én zehp alprrotaiée irurpol  arpnerd e àétmoin du résultat nos ed ed sufere dren rttro tleua xio reysnicotl lu. Ma prii enp roeta aluq éal lui a ct : elle,euqdém op ,itilFe.Mesmmneu  Mz. ée latiLgéitnonicaommuet cias n  semmef sel tes meom hes lrenten-core sufsamm eesr etè eap s dtslae ie vuo q tnesnadsel iaf quoipournsti lineenitidli à .oVec rdel  ehercheetni tutanoitanrtamment élevé nourtcoi n xdnitsunc au te.téve A eruimil euqemedlitie poa vins l sadmeemsef evd tiecff eontipaciitrap al tnadneptituoi-nensl .eC mécanismes inst esip neecalsed rijuqudi, es mlaser tnl em sféro-ci Ceuxerneconclop nois .euqitiseri placidée  dmorpoitoerèi ed mmfecoe den a  ltiqieut  salp loe en matunisiennélangis tnol emntpacitiar pes libsnhgér samp yacom-ois utef. Toioat dns fesmeemad sl snt sesiorlitique reste end çe àed ssaipr- àontipae via  lqimonocéop te euunisen Tle  ie,  xedt uaiticp ra frseusilu pdee cnesérp ne  » noias. méd dess etqieul-ti sopmeemmmFe, esouut« r uq-ia sep setilomunicatis et com,em déaiopilituqisnes editasilibn u donr ieelatna ticlbefmmel s Hamon àet  -mamC . tsesnad ec es-lté sotréésypir tlroaginasitcadre que sinsc ,nenestffré sideillne m du vueitapicitrap erueà s meem fes doncaocpmilc reet s progrèss et des à s sedaér ésil detréegvenix auroises ts ma payibsnhgérafti , aor-ses re qur tioffe sedtnos strLétat des lieuxd  eals tiauitnoe  d flameemn  eilopuqitad el sn étéum aidé  déced3 to animi%0m enemssdiqun  Ut.sfehc tnnorrad s élections légiB neA ilp uo relin ZEle bi Anedi rapP elisértnedrpséno tses efmmtre  Quaers.eillsnoc sed erbmahca  l àteenidésprte1  0os uamri eointes asont adjrt , siolapiséti mdeicunenids tesnel à nemengieaiimprt ec se,-r eonenl d  ebmeres ifemmitesnscrssec étic edosnodelilar ré pncsenoadri etes puréieur. Doù la né  es-lpacinimus nuT aL  .0102 ed2009 de ivesslatitnoléceel se  tndmol iaiv nu eaoc irecnc neuq eupe la pisie occlpca euaerimrè eesnnan dles sps ef ssemmnut eisit publiques. Actèher srp-iévsee meneeruvptom cntnemelleuog el ,t surstretota un  eef enuiminmm etnatL .e noisnocéve utolaînnunt  simes sccseisevormes sues  ré-f te 4002 ,1002,399 1ene vru- œen sedortised écl nfort re, on2006ts eedv ci epérsiden-te de la Cbmahd erd setupé, ése untraufee se tmm edinerpsée cote dssiom-mif enu ,ntse emmemelega ée-ic vntminis-trl de 30 efmmses see  t 4 destaEréecirtammefs seD .t xueèreseillconsont neecsédi arpà l pudée mmfee un, op el epucco eétnt de la particievd  eerfnroecemdas  lnsspa rehèitapd nof seemmer leliseteurs acefmml  abo-i,em ls an dtiiaitini sélc sséuqilpmv eud aetru snee les acguentrsnoinoc ammotadnesdec rutbo irpporena riu tunet soue eitiq pololaid nu ruop evtipacitiar phe-cte ssel dém  saitoau durfee esmm ,opilituq,em déias et communicaraM? tem neB may:Nm leSact areot éicvitiel slb ees pfemmiqueolitferoioss ler pesém ssaidlenned st de la  au sujetaoi nedaptrcipinsvo ausNo. ontisruoc ua éyasse lier atedeux de lisisnbi  es sed Ietojpr-Cawtrns noitaci el ruopde lgée mmuna coS laB nehcrame( OU BUIAOMaNAamrycéd oisiK .nlemadans la prise deoi nedl  aefmm eammaH ed reiletat cee  difctjeob tl lseQ eusp:  Teme»Letiqupolihps  erènad al s he/meomn iommfercminitateetd siéduire cawtar)«R stemeema tcd se à teursrs lrave-ecrofnesed tnemitacap c fes désédc-sioi nuq ierste faible. Le red eef ssemmnad les pos esste  de medunvue  en rgtaniétru elielog-lia de  lerlisruetca-retni euest souhriences assno buiaatlb en io  etfoa atrmd eépxecélgnahCeses. étaples et st uoadsne  tatt cee llueaq lruop nosiar al tfemmes pmer les esà f roleei riv ler resuxieér gop sm rutiloeuqiidsa sém rimp uoionselatc le aveuel ruelvitca srttmex euvan  ereevllset cenhlogoités par les nounoitleuQ seltnoss ie ldenfimaorxe sed egnahcé tue vens ceenripéueeriellenm d u de tionégra int ua evinf alemmeri p dse daulae noe  nap eédicisr politirticuliea  Le.quicunmmcouq noitaitsnoc iune tue vitéactisnevt ar,ea srlaomccgnpatoe e utd al-anyuqimed e linitiative,à otsul sen viaexupsemré  ea tduua nvin nimioitane discre certai l ynuefmm.eI an dw,ho slktas el snad ,ennetnaà lque iti- polmeemalf  é àesvr à e-nesibisesilet Cte aerliis voisnp lotiqieu.ss les manifestatrt à sétec srevaurler cecipacas eu stiqifnro àers fer le polmmesalf memalecd  e vie poldans laa fnerbirttnaue  d placeorntmeitésdéaisnm m ioentérés repe etemmef aL .euqitiens inmo dst eveaux central etl cola .oNsuc nodae  lnsche p amilopuqitua einactdes és pivitqieulotil  a sednstoastcoe un  erutrevu eminim  du cent le rôlef meema erd  eallar or fberaou pal t-er itame no desou àums  forh ua sedinnor ué cnsDa. auvenit tse leuq ,snes ecluét s àsaistser à des réunionuo srap icit reptiacmeve àntes dc raiaer eadirrèa pons lque,litimmef al evuort eouucea bif ddep sua a is seltnosobs acstesquDe.  .oPruf neatilét de la mu niveau emmef al ed ecnseé-pre  dnsoi monimé ocoisnt-taifes man lesdansuceap ouinmo ns irreenneos sb tns hommes. Il y amorbuees suq eelco éesclesquminod issua atsbo setairpriéde tes   sef .eLp ormmsepoa  lder pecuoca y  lI .euqitilsez s ase parouv rsp uomespedt ll Etre ri pe.vé te t enav-aellia vie pu entre s tasv eilbqieue ef al siud a emm c àal merlicionua xosicyshctep iqueologarfos. Pis  y led ane savtr desrdos renoasrceéd na sels lois. Ceci dittsc see efmme  tmmese hoentrité l-agéL .sfitalsgilés pat on snetscael s ,el sboois payss les tr.srenaD tnosvid fea e mme qu ldeatioiciplitin poevtntnaraptrl  acltabs o eui qesqitilop seL? seuation des femmesp elni eaptrcipii qutrenenavlat sel rab rèir  se73%   0,dat (man2-100270 ruM)2aP Jhaapst pLaERABhposolihal ed ei citoyenneté esta avtnt uo tnu ercfod'e -genemag tnes uaivred ec%6F 1 ,8ed  M%noes cns ls daemmeapicinum sliesno 2: e siniTu :uxta2 00-5%6( amdnoc :   12010)Martadn002 %3,2am( érlg :ie209-)A15oM%7,3  om enney%A,713   :ieérlg,79  :1 em sF%mele(endia08) n 20uT: isin : e12  nsda plelearntmeA%glréei:   ,587,37%Maroc   5,78ioatin-mriscdie ttec eriudér à seà lfemm la n detaoicipiaPtr nBKin mtrisFe: esmmitil euqiv aop eMaroc : ie :  3% )T:nusise( 0260mmfe. esesCent iaf l tejbofitcantir légalité nert eohmmsee  ts des ergitérasted te senoitca scet  de ier atelv siuq irtva e àed tsér yodie rere B if,uteae.agedc moumamitno ,, de planicationd euqitilop noitar gets meem fesomvup orduar lafcipaartila poir l  aefmm euad véparticipation ded à manyresi al geu e nr œetreuvcrehceehf ro ,edtivis acde rtés  el rap ed siaibmepeopelcet  enten Tu-nie basée érignolatituoi ne unstinC ?t eswaC()ratrehc ehcté dgali lées àl éioisneutsseq  dntmeleeltiensse etiart iuq eis
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.