Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne - Analyse des données de l'enquête décennale santé 2003 de l'Insee

De
Publié par

L'enquête décennale santé 2003, effectuée auprès d'un échantillon représentatif de ménages de France métropolitaine, a couvert le champ de la santé respiratoire grâce à un questionnaire distribué aux participants âgés d'au moins 11 ans. L'analyse a porté sur 1 675 enfants âgés de 11-14 ans et 20 982 adultes âgés de 15 ans ou plus. Au total, 12,7 % des enfants ont répondu avoir déjà eu de l'asthme, 8,3 % déclarant avoir eu des sifflements dans les douze derniers mois. Chez les adultes, la prévalence de l'asthme actuel, défini par la survenue d'une crise d'asthme dans les douze derniers mois ou la prise actuelle d'un traitement pour asthme, était estimée à 6,0 %, et la prévalence des sifflements dans les douze derniers mois était de 12,0 %. L'enquête décennale santé 2003 est la première enquête en population générale ayant utilisé des questionnaires standardisés sur la santé respiratoire. Bien que les résultats ne soient pas directement comparables à ceux observées au début des années 90 dans les centres français ayant participé aux enquêtes internationales sur l'asthme, les tendances différentes observées pour la prévalence de l'asthme et pour la prévalence des symptômes d'asthme suggèrent une amélioration du traitement des patients asthmatiques. Néanmoins, le retentissement de l'asthme sur la vie quotidienne est marqué.
Publié le : vendredi 1 février 2008
Lecture(s) : 29
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000147-asthme-prevalence-et-impact-sur-la-vie-quotidienne-analyse-des-donnees-de
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 92
Voir plus Voir moins
Maladies cihsrmoneiques et traumat s
Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne Analyse des données de l’enquête décennale santé 2003 de l’Insee
Sommaire
Abréviations 
Résumé
1. Contexte
2 3
4
2. Méthodes 5 2.1 Présentation de l’enquête décennale santé 2003 5 2.2 Population d’étude 6 2.3 Données analysées 6 2.4 Méthodes d’analyse 8
3. Résultats (adultes âgés de 15 ans ou plus) 9 3.1 Description de la population d’étude 9 3.2 Prévalence de l’asthme 13 3.2.1 Prévalence de l’asthme en fonction du sexe et de l’âge 13 3.2.2 Prévalence de l’asthme actuel en fonction de la saison d’enquête 15 3.2.3 Prévalence de l’asthme actuel en fonction du lieu de domicile, du lieu de naissance et de la nationalité 15 3.2.4 Prévalence de l’asthme actuel selon les caractéristiques socio-économiques 16 3.2.5 Prévalence de l’asthme actuel en fonction de l’indice de masse corporelle 16 3.2.6 Facteurs associés à l’asthme actuel (analyse multivariée) 18 3.2.7 Asthme déclaré lors des visites de l’enquêteur 21 3.3 Prévalence des symptômes évocateurs d’asthme au cours des 12 derniers mois 23 3.3.1 Prévalence des symptômes évocateurs d’asthme en fonction du sexe et de l’âge 23 3.3.2 Prévalence des sifflements 24 3.3.3 Proportion de personnes ayant un asthme actuel parmi celles ayant déclaré des sifflements 24 3.4 Consommation de tabac des asthmatiques 29 3.4.1 Fumeurs quotidiens 29 3.4.2 Anciens fumeurs 29 3.5 Caractéristiques cliniques des asthmatiques 31 3.5.1 Symptômes d’asthme 31 3.5.2 Toux et expectoration chroniques 32 3.5.3 Dyspnée 33 3.6 Maladies associées à l’asthme 34 3.6.1 Rhinite allergique 34 3.6.2 Maladies chroniques déclarées lors des visites de l’enquêteur 34
3.7 Asthme et santé perçue, qualité de vie, limitations fonctionnelles et restrictions d’activité 37 3.7.1 Santé perçue 37 3.7.2 Qualité de vie 39 3.7.3 Limitations fonctionnelles, restrictions d’activité et handicap 41 3.8 Asthme et activité professionnelle 44 3.8.1 Situation vis-à-vis de l’emploi au moment de l’enquête 44 3.8.2 Histoire professionnelle 45 3.8.3 Interruptions d’activité professionnelle pendant les deux mois d’enquête pour raison de santé 46 3.9 Asthme et prise en charge à 100 % au titre d’une affection de longue durée 47 3.10 Asthme et recours aux soins 49 3.10.1 Hospitalisations 49 3.10.2 Recours au médecin 50 3.10.3 Consommations médicamenteuses 54 4. Résultats (enfants âgés de 11 à 14 ans) 57 4.1 Description de la population d’étude 57 4.2 Prévalence de l’asthme et des symptômes évocateurs d’asthme 57 4.2.1 Prévalence de l’asthme et des symptômes évocateurs d’asthme en fonction du sexe et de l’âge 57 4.2.2 Prévalence de l’asthme et des sifflements en fonction des caractéristiques sociodémographiques 57 4.2.3 Prévalence de l’asthme et des sifflements selon l’indice de masse corporelle 57 4.2.4 Gravité des crises de sifflements 57 4.2.5 Prévalence de l’asthme déclaré lors des visites de l’enquêteur 61 4.3 Maladies associées à l’asthme 61 4.3.1 Rhume des foins et rhino-conjonctivite 61 4.3.2 Dermatite atopique 63 4.4 Tabagisme 63 4.5 Asthme et limitations d’activité de long terme 63 4.6 Asthme et absentéisme scolaire 63 4.7 Asthme et recours aux soins 64 4.7.1 Hospitalisations 64 4.7.2 Recours au médecin 64 5. Discussion 66
Références bibliographiques
Annexes
Index des tableaux et graphique
74
78 86
Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne
Analyse des données de l’enquête décennale santé 2003 de l’Insee
Rédacteurs
Marie-Christine Delmas (Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice) Bndicte Leynaert (Inserm U700, Universit de mdecine Bichat, Paris) Laure Com-Ruelle (Institut de recherche et de documentation en conomie de la sant, Paris) Isabella Annesi-Maesano (Inserm U707, Universit Pierre et Marie Curie, Paris) Claire Fuhrman (Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice)
Relecture du rapport
Yuriko Iwatsubo et Juliette Bloch (Institut de veille sanitaire)
Remerciements
Françoise Dumontier et Jean-Louis Lanoë (Division conditions de vie des mnages, Institut national de la statistique et des tudes conomiques), pour le travail accompli dans la gestion de l’enquête dcennale sant 2003, et Gaëlle Santin (Institut de veille sanitaire) pour son soutien indfectible
Institut de veille sanitaire —Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne/ p. 1
Abréviations
AIRE
ALD
BPCO
BEP
BEPC
CAP
CEP
CIM
CMU
DFEO
ECRHS
EFR
HAS
IC
IMC
Insee
Irdes
ISAAC
ORL
Samu
Urcam
Asthma Insights and Reality in Europe
Affection de longue dure
Bronchopneumopathie chronique obstructive
Brevet d’enseignement professionnel
Brevet d’tudes du 1ercycle / brevet des collèges
Certificat d’aptitude professionnelle
Certificat d’tudes primaires
Classification internationale des maladies
Couverture maladie universelle
Diplôme de fin d’tudes obligatoires
European Community Respiratory Health Survey
Exploration fonctionnelle respiratoire
Haute Autorit de sant
Intervalle de confiance
Indice de masse corporelle
Institut national de la statistique et des tudes conomiques
Institut de recherche et documentation en conomie de la sant International Study on Asthma and Allergies in Childhood
Oto-rhino-laryngologiste
Service d’aide mdicale d’urgence
Union rgionale des caisses d’assurance maladie
p. 2 /Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne— Institut de veille sanitaire
Résumé
Au dbut des annes 90, plusieurs enquêtes internationales permettant une comparaison de la prvalence de l’asthme ont t mises en place (ISAAC1chez l’enfant et ECRHS2chez l’adulte jeune). Les donnes françaises disponibles par le biais de ces enquêtes reposent sur la participation d’un nombre limit de centres rpartis en France, et ne permettent pas d’avoir une reprsentativit nationale de la situation de l’asthme.
L’enquête dcennale sant 2003 est la première enquête conduite en France en population gnrale ayant utilis des questionnaires standardiss sur la sant respiratoire. L’enquête dcennale sant est une enquête par interview, mene environ tous les dix ans depuis 1960 par l’Institut national de la statistique et des tudes conomiques (Insee). En 2003, près de 17 000 mnages rsidant en France mtropolitaine ont t enquêts. L’enquête 2003 a permis d’estimer la prvalence de l’asthme en France au travers des mêmes indicateurs que ceux qui ont t utiliss dans les enquêtes internationales. Chez l’adulte de 15 ans ou plus, ont t tudies la survenue d’une crise d’asthme au cours des douze derniers mois et la prise d’un traitement pour l’asthme au moment de l’enquête, et, chez l’enfant de 11  14 ans, la survenue d’une crise d’asthme dans la vie entière. Concernant les symptômes vocateurs d’asthme, la survenue de sifflements dans les douze mois prcdant l’enquête a t tudie chez l’adulte comme chez l’enfant. 13 % des enfants de 11 à 14 ans ont déjà eu de l’asthme dans leur vie La prvalence de l’asthme chez l’adulte de 15 ans ou plus est estime  6,0 %. Ce chiffre recouvre les sujets ayant eu une crise d’asthme dans les douze derniers mois (4,4 %) et ceux prenant au moment de l’enquête un traitement pour l’asthme (4,6 %). Chez les enfants âgs de 11  14 ans, la prvalence cumule de l’asthme, correspondant au fait d’avoir eu au moins une crise d’asthme dans la vie, est de 12,7 %. Concernant les sifflements au cours des douze derniers mois, 12,0 % des adultes et 8,3 % des enfants taient concerns.
Il n’est pas possible  partir de ces seules donnes de conclure sur les tendances au cours du temps de la prvalence de l’asthme en France. Chez l’enfant, l’cart observ entre la prvalence cumule de l’asthme et la prvalence des sifflements s’est considrablement creus entre l’enquête ISAAC-1 mene en 1994-1995 et l’enquête sant 2003, tmoignant d’une probable amlioration du traitement de l’asthme depuis le dbut des annes 90. Chez les adultes âgs de 20  44 ans, les tendances observes de l’asthme et des sifflements entre l’enquête ECRHS-1 conduite en 1991-1992 et l’enquête sant 2003 sont galement en faveur d’une amlioration du traitement de l’asthme. Une maladie plus fréquente dans les populations de faible niveau socio-économique Chez l’adulte, les milieux socio-conomiques dfavoriss sont les plus touchs par l’asthme. Cette association entre asthme et niveau socio-conomique reflète probablement les diffrences d’expositions, actuelles et passes, aux facteurs environnementaux tels que la pollution de l’air, les expositions en milieu professionnel, etc., ou encore  des facteurs lis au mode de vie comme le tabac ou l’alimentation. 1tnreIonalnatidy o Stuood.nd all AAsn mathhC nhdliigrei se 2ropean CEuR seiparmouminytrvSuh ltea Hryto.ye
Le tabagisme est connu pour être un facteur aggravant de l’asthme. Chez les adultes, un quart des asthmatiques ont dclar fumer quotidiennement, soit une proportion de fumeurs identique  celle note pour l’ensemble de la population enquête. Cette proportion de fumeurs quotidiens est encore plus importante chez les 25-34 ans (41 %). Ces donnes montrent l’importance d’intgrer le sevrage tabagique dans la prise en charge de l’asthme.
Une qualité de vie altérée, tant sur le plan personnel que professionnel L’altration de la qualit de vie des asthmatiques est note quels que soient l’âge et le sexe. Ainsi, l’asthme est associ  une frquence accrue des limitations fonctionnelles lors d’activits quotidiennes : difficults  marcher 500 m,  monter un tage d’escalier ou  porter un poids. Ces limitations touchent galement les adultes jeunes de 18  44 ans. Concernant la situation professionnelle, les taux de chômage et d’inactivit pour raison de sant sont plus levs chez les asthmatiques. De plus, leur vie professionnelle est plus frquemment maille d’interruptions et de changements d’activit pour raison de sant ; autant de rsultats qui pourraient tmoigner de la difficult des asthmatiques  maintenir une activit professionnelle.
Toutefois, en l’absence de donnes sur la svrit de l’asthme (frquence des symptômes, mesure de la fonction respiratoire), il n’est pas possible de savoir si ces limitations dans la vie quotidienne concernent l’ensemble des asthmatiques ou les seuls asthmatiques atteints des formes les plus svères de la maladie. Si le recours aux soins des patients asthmatiques (mdecin gnraliste, spcialiste, service d’urgences, hospitalisation) est plus frquent que celui des non-asthmatiques, l’absence de donnes sur la svrit de l’asthme ne permet pas de dterminer s’il est conforme aux recommandations de la Haute Autorit de sant (HAS).
L’enquête santé : sa place dans la surveillance de l’asthme La prochaine enquête nationale sur la sant est prvue en 2012-2013. L’inclusion des mêmes questionnaires sur la sant respiratoire que ceux utiliss lors de l’enquête 2003 permettra de suivre les tendances de la prvalence de l’asthme en France. Des mesures de la svrit de l’asthme, notamment la connaissance de la frquence des symptômes d’asthme et la mesure de la fonction respiratoire, devraient permettre de mieux apprhender les tendances observes au cours du temps. Une telle mesure de la fonction respiratoire pourrait être envisage dans le cadre de l’EHES (European Health Examination Survey), l’enquête europenne avec examen de sant dont la faisabilit est actuellement  l’tude. Le rapport complet de l’tude "Asthme : prvalence et impact sur la vie quotidienne - Analyse des donnes de l’enquête dcennale sant 2003 de l’Insee" est accessible  l’adresse : www.invs.sante.fr
Institut de veille sanitaire —Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne/ p. 3
1. Contexte
L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies ariennes confondus, tait estime  5,8 % [10]. Les donnes sur les tendances qui se manifeste par des pisodes rcurrents de toux, de sifflements au cours du temps de la prvalence de l’asthme en France sont plus et de dyspne traduisant un trouble ventilatoire obstructif, variable rares. Entre 1968 et 1982, la prvalence cumule de l’asthme chez les dans le temps, et rversible (tout au moins partiellement), soit tudiants parisiens est passe de 3,3 %  5,4 % [11]. Les donnes plus spontanment soit sous traitement bronchodilatateur. Son tiologie rcentes portent sur de courtes priodes. L’enquête sant et protection est encore mal connue. La prise en charge de l’asthme repose sur une sociale ne mettait pas en vidence d’augmentation de la prvalence approche globale associant traitement mdicamenteux (traitement de l’asthme entre 1998 et 2002 : 4,6 % des personnes interroges de la crise d’asthme et, pour les asthmes persistants, traitement de (tous âges confondus) en 1998, 4,3 % en 2000 et 4,1 % en 2002 fond permettant de prvenir la survenue des symptômes d’asthme), ont dclar souffrir au moment de l’enquête d’asthme [12]. Chez viction des facteurs dclenchant les crises et ducation thrapeutique les adolescents scolariss en classe de 3e, la prvalence de l’asthme du patient [1]. estime en 2003-2004 (9,3 %) tait similaire  celle estime en 2000-2001 (9,8 %) [13,14]. Au cours de la seconde moiti du XXesiècle, la rptition d’enquêtes de prvalence, effectues chez des enfants en âge scolaire et chez des L’enquête dcennale sant de l’Insee (Institut national de la statistique jeunes adultes, a permis de mettre en vidence une augmentation de la et des tudes conomiques) est effectue environ tous les dix ans prvalence de l’asthme dans la plupart des pays occidentaux [2,3]. Au depuis 1960. La dernière enquête s’est droule entre octobre 2002 et cours de ces dernières annes, une stabilisation de la prvalence, voire septembre 2003 auprès de mnages rsidant en France mtropolitaine. même une diminution, a t observe dans certains pays [4]. En France, Chaque mnage a fait l’objet de trois visites d’un enquêteur en deux les donnes sur la prvalence de l’asthme proviennent notamment mois. Il tait en outre demand  chacun des membres du mnage des grandes enquêtes internationales qui ont t conduites depuis âg de 11 ans ou plus de remplir lui-même un questionnaire, dont le dbut des annes 1990 : l’enquête ECRHS (European Community un autoquestionnaire portant sur la sant respiratoire qui tait issu Respiratory Health Survey) chez l’adulte jeune (20-44 ans) et l’enquête des questionnaires utiliss dans les enquêtes internationales ISAAC ISAAC (International Study on Asthma and Allergies in Childhood) et ECRHS [5,6]. L’enquête dcennale sant de l’Insee 2003 offre ainsi chez l’enfant ou l’adolescent [5,6]. En 1991-1992, de 2,7 %  4,6 % l’opportunit d’estimer la prvalence de l’asthme et des symptômes des jeunes adultes, selon le centre participant, ont dclar avoir eu vocateurs d’asthme en France, en utilisant les mêmes dfinitions que des crises d’asthme au cours de l’anne coule et de 2,1 %  3,8 % celles utilises dans ces enquêtes internationales. ont dclar prendre actuellement un traitement pour l’asthme [7]. En 1994-1995, 12,6 % des adolescents âgs de 13-14 ans ont rpondu Les objectifs du travail prsent dans ce rapport taient d’estimer la avoir dj eu de l’asthme et 13,5 % avoir eu des sifflements au cours de prvalence de l’asthme en fonction des caractristiques dmographiques l’anne coule [8]. En 1999-2000, la prvalence cumule de l’asthme et socio-conomiques, d’tudier les liens entre l’asthme d’une part et chez les enfants âgs de 9  11 ans tait de 9,8 % et la prvalence des la qualit de vie, la vie quotidienne et la vie professionnelle d’autre sifflements au cours de l’anne coule tait de 7,4 % [9]. A partir du part, et d’valuer les recours aux soins des patients atteints d’asthme. questionnement spcifique sur l’asthme inclus dans l’enquête sant L’analyse des donnes portant sur les symptômes de bronchite et protection sociale en 1998, la prvalence de l’asthme, tous âges chronique a fait l’objet d’un rapport spcifique.
p. 4 /Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne— Institut de veille sanitaire
2. Méthodes
2.1 dPréésentation de lenquête cennale santé 2003
2.1.1 Objectifs Les objectifs principaux de l’enquête dcennale sant 2003 taient, au niveau national (France mtropolitaine) : -de dresser un panorama de l’tat de sant de la population ; -liens entre l’tat de sant et le recours aux soins end’analyser les fonction des caractristiques sociodmographiques des individus ; -les trajectoires de prise en charge mdicale en fonctiond’analyser des caractristiques sociodmographiques des individus ;  -et de fournir les lments ncessaires en volume et en valeur  l’estimation de la consommation de soins et de prvention. Ces objectifs se dclinaient galement au niveau rgional dans les cinq rgions où des extensions ont t ralises : Champagne-Ardenne, Île-de-France, Picardie, Nord-Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte d’Azur.
2.1.2 Population enquêtée
L’enquête a t conduite auprès de mnages ordinaires rsidant en France mtropolitaine entre octobre 2002 et octobre 2003, en cinq vagues d’une dure de trois  quatre mois permettant d’apprhender l’effet des saisons sur la sant. L’Insee dfinit un mnage comme l’ensemble des occupants d’une rsidence principale, qu’ils aient ou non des liens de parent. Un mnage peut ne comprendre qu’une personne. Ne font pas partie des mnages les personnes vivant dans les habitations mobiles (y compris les sans-abri) et la population des communauts (foyers de travailleurs, maisons de retraite, rsidences universitaires, maisons de dtention…). Chaque mnage a t enquêt pendant une dure de deux mois (trois visites de l’enquêteur  un mois d’intervalle).
Au total, 35 901 personnes ont particip  l’enquête (c’est--dire ont rpondu au moins au questionnement sur la sant lors de la première visite de l’enquêteur) et 35 073 ont rpondu au questionnement sur la sant lors des trois visites (annexe 1). Parmi ces 35 073 personnes, 27 885 taient âges d’au moins 15 ans et 2 049 avaient entre 11 et 14 ans.
Données recueillies lors des entretiens en face à face
Au cours de la première visite de l’enquêteur, taient recueillies des donnes dmographiques et socio-conomiques sur le mnage. Un questionnaire individuel portant sur la sant perçue, la morbidit et les recours aux soins (dont les hospitalisations) au cours des douze derniers mois tait administr  chaque membre du mnage âg d’au moins 18 ans et jug apte  rpondre, ainsi qu’ certains mineurs (les mineurs qui taient la personne de rfrence du mnage ou le conjoint de la personne de rfrence ou qui exerçaient une activit professionnelle). Pour les adultes inaptes  rpondre et les mineurs, un membre du mnage tait dsign pour rpondre au questionnement sur la sant. Au cours de la deuxième et de la troisième visite, taient recueillies des donnes sur les vnements de sant, les recours aux soins et les interruptions d’activit survenus entre les deux visites. De plus, lors de la troisième visite, les personnes taient interroges sur leurs limitations fonctionnelles et restrictions d’activit, ainsi que sur leurs comportements en matière de prvention.
Données recueillies par autoquestionnaire
L’autoquestionnaire comprenait, pour chaque membre du mnage âg d’au moins 11 ans, un autoquestionnaire sur la sant respiratoire et sur les habitudes tabagiques, ainsi que, pour les personnes âges d’au moins 15 ans, un questionnaire sur la qualit de vie et, pour les personnes âges d’au moins 18 ans, un questionnaire sur les lombalgies, la sant mentale, les cphales, les conditions de travail (actuelles ou passes) et la consommation d’alcool.
2.1.4 Stratégie d’échantillonnage
L’chantillonnage a t effectu par l’Insee en utilisant quatre bases de sondage au niveau logement : pour les rsidences recenses en mars 1999, l’chantillon maître, complt dans les rgions  extension par l’chantillon maître pour les extensions rgionales, et pour les logements construits après le recensement de 1999, la base de sondage des logements neufs, enrichie dans les rgions  extension par des logements issus de permis de construire dclars achevs par le ministère de l’équipement [15].
2.1.3 Recueil des données Au final, l’chantillon de l’enquête dcennale 2003 rsulte d’un Les donnes ont t recueillies lors d’entretiens en face  face avec chantillonnage stratifi sur la rgion (Champagne-Ardenne, Île-de-un enquêteur effectus au domicile des mnages enquêts, ainsi France, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, que, pour les personnes âges d’au moins 11 ans aptes  remplir un autres rgions), sur la catgorie de commune (commune rurale, unit autoquestionnaire, par questionnaire autoadministr dpos lors de urbaine de moins de 20 000 habitants, unit urbaine d’au moins la première visite de l’enquêteur. 20 000 habitants), sur l’anciennet du logement (logement construit
Institut de veille sanitaire —Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne/ p. 5
avant le recensement de la population de 1999, logement construit après le recensement de 1999) et, pour les logements construits avant 1999, sur le type de rsidence (rsidence principale, rsidence vacante, rsidence secondaire),  plusieurs degrs (l’unit primaire tant le mnage et l’ensemble des membres des mnages tirs au sort tant enquêts). 2.1.5 Redressement Le redressement de l’chantillon a t effectu par l’Insee en deux tapes : -correction de la non-rponse totale au niveau des mnages puis au niveau des individus ; -calage sur marges exogènes au niveau des individus en utilisant les donnes de l’enquête emploi 2003 de l’Insee. Ainsi,  partir des poids initiaux prenant en compte le plan d’chantillonnage (puisqu’il s’agit d’un sondage  probabilits ingales), cinq jeux de pondrations ont t calculs par l’Insee : -le premier pour les personnes ayant rpondu au questionnement sant de la première visite ; -le deuxième pour les personnes ayant rpondu au questionnement sant lors des trois visites ; -trois jeux de pondration pour les personnes âges d’au moins 11 ans ayant retourn un autoquestionnaire : un jeu pour les personnes ayant rpondu  au moins un des autoquestionnaires (PAQMAX), un jeu pour les personnes âges d’au moins 15 ans ayant rpondu  l’autoquestionnaire sur la qualit de vie et  l’autoquestionnaire sur le tabac et pour les enfants âgs de 11  14 ans ayant rpondu l’autoquestionnaire sur le tabac (PAQMOY), et un jeu pour les personnes ayant rpondu  tous les autoquestionnaires (PAQMIN)3.
2.2 Population d’étude
-chez lesquelles il tait possible d’estimer la prvalence de l’asthme  actuel (c’est--dire les personnes ayant rpondu aux deux questions suivantes : "Avez-vous eu une crise dasthme dans les douze derniers mois ?" et "Prenez-vous actuellement des mdicaments pour lasthme ?"). Pour les enfants âgs de 11 à 14 ans, la population comprenait les enfants : -appartenant  la population de rfrence des autoquestionnaires des 11-14 ans (enfants âgs de 11  14 ans, ayant rpondu au questionnement sant lors des trois visites de l’enquêteur, et dclars aptes  remplir un autoquestionnaire lors de la première visite) ; -un autoquestionnaire sur le tabac exploitable ;ayant retourn -et ayant rpondu  la question portant sur la survenue de sifflements au cours des douze mois prcdant lenquête ("Avez-vous eu des sifements dans la poitrine,  un moment quelconque, durant les douze derniers mois ?") et  la question portant sur lasthme cumul ("Avez-vous dj eu des crises dasthme ?").
2.3 Données analysées 2.3.1 Les données des autoquestionnaires Les autoquestionnaires respiratoires utiliss dans l’enquête figurent en annexes (annexe 2 : autoquestionnaire des 11-14 ans ; annexe 3 : autoquestionnaire des 15-44 ans ; annexe 4 : autoquestionnaire des 45 ans ou plus). L’autoquestionnaire respiratoire qui a t rempli par les enfants âgs de 11-14 ans correspondait au questionnaire standardis de l’enquête ISAAC [5]. Chez les personnes âges de 15 ans ou plus, c’est le questionnaire postal de l’enquête ECRHS qui a t utilis, complt, chez les personnes âges de 45 ans ou plus, par des questions portant sur les symptômes de bronchite chronique et sur la dyspne qui avaient t utilises dans l’enquête ECRHS phase 2 [6].
Deux autoquestionnaires respiratoires diffrents ayant t utiliss chez les enfants âgs de 11-14 ans et chez les personnes âges d’auAsthme et symptômes évocateurs d’asthme moins 15 ans, l’analyse a t conduite sparment dans ces deux populations. Chez les personnes âges d’au moins 15 ans, l’asthme actuel a t dfini par une rponse positive  la question "Avez-vous eu une crise Pour les personnes âges d’au moins 15 ansuze s dos le danhtemdsal ,op aaluptiesnaone ir utedd itnoderniers mois ?"( 5Qd  eluaotuq incluait l’ensemble des personnes : respiratoire des 15-44 ans ; Q21 de l’autoquestionnaire respiratoire - des autfrenceo i5 4n esderd pp  puool ustnaas deiann sereuqooitsla t anenrtpaapleutemeluov-ca s ntuo l  aul)se /t "Prenezquestion 15 ans ou plus (personnes âges dau moins 15 ans, ayant rpondu des mdicaments pour lasthme ?" (Q6 de lautoquestionnaire des au questionnement sant lors des trois visites de l’enquêteur, et 15-44 ans ; Q22 de l’autoquestionnaire des 45 ans ou plus). L’asthme dclares aptes  remplir un autoquestionnaire lors de la première pass a t dfini par une rponse positive  la question "Avez-visite) ;vous dj eu des crises dasthme ?" (Q8 de lautoquestionnaire des - 15-44 ans ; Q24 de l’autoquestionnaire ayant un autoquestionnaire sur la qualit de vie et undes 45 ans ou plus) chez les autoquestionnaire sur le tabac exploitables, puisqu’un jeu de personnes n’ayant pas d’asthme actuel. pondration tait disponible pour cette population ;
3iratoireire resped srtio ,uauc nessue  denniss itseannoualuqotour ue per q not sod eedlasylnaàot tittat enemalannoitsen serin deatiotoqus auxud  sejdnr eop satisfaisant, puisque même la pondration PAQMIN (individus ayant rpondu  lensemble des autoquestionnaires), la plus pnalisante en termes deffectifs, naffranchissait pas des problèmes lis aux non-rponses, un autoquestionnaire respiratoire exploitable ayant t dni, chez les personnes âges de 15 ans ou plus, comme un autoquestionnaire respiratoire dont au moins une question sur lasthme ou la rhinite allergique (Q1-Q8 de lautoquestionnaire des 15-44 ans, Q17-Q24 de lautoquestionnaire des 45 ans ou plus) tait renseigne et, chez les enfants âgs de 11-14 ans, comme un autoquestionnaire respiratoire dont au moins une question sur lasthme (Q1-Q8 de lautoquestionnaire des 11-14 ans) tait renseigne.
p. 6 /Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne— Institut de veille sanitaire
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.