Autopartage et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid. Quelle offre et quel rôle des pouvoirs publics ?

De
Cette étude propose un panorama de l'offre et des pratiques de l'autopartage et du covoiturage à Londres, Berlin et Madrid, sur la base des éléments de connaissance disponibles, et tente d'en tirer des enseignements pour alimenter la réflexion en Ile-de-France.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0067874
Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 33
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0067874&n=6995&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Juillet 2010 Autopartage et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid Quelle offre et quel rôle des pouvoirs publics ?
 
Autopartage et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid Quelle offre et quel rôle des pouvoirs publics ?  Juillet 2010             IAU île-de-France 15, rue Falguière 75740 Paris cedex 15 Tél. : + 33 (1) 77 49 77 49 - Fax : + 33 (1) 77 49 76 02 http://www.iau-idf.fr  Directeur général : François Dugeny Département Mobilité et Transport : Alain Meyère, directeur de département Étude réalisée par Frédérique Prédali et Sophie Laurent Avec la collaboration de Caroline Lemoine N° d’ordonnancement : 5.09.016  Crédits photos de couverture : City Car Club,www.citycarclub.co.uk Sophie Laurent (Greenwheels, Berlin) © Respiro Car Sharing – Madrid copyright liftshare.com  
 
Sommaire
 
Introduction  ................................................................................ 03
1. Autopartage : c’est quoi ? Pourquoi ?................................ ....................................................................04 
2. Covoiturage : c’est quoi, pourquoi, pour qui ?............................................................................ ..........09 3. Quelques éléments de contexte à avoir en mémoire pour des comparaisons avec l’Ile-de-France............................. ................................................................11  I. L™autopartage et le rôle des pouvoirs publics........................................... 13 1 – L™offre d™autopartage ............................................................................................................................... 13 
a – Les opérateurs d’autopartage.................................................................................................. .................13 b – L’autopartage, pour qui ?................................................................................................ ..........................17 c – Les bénéfices mis en avant dans les discours des pouvoirs publics à Londres...................... 19 d – Quelle tarification de l’autopartage ?.......................................................................................... ............21 e – Quels aménagements ? Quelle signalétique ?.................................. .................................................23 2 – Les acteurs de l™autopartage ............................................................................................................... 27 
a – Le rôle de l’autorité organisatrice ou régulatrice des transports ...................................................27 b – Autres acteurs............................................................................................................................................ ..29 c – Assurer la promotion de l’autopartage : qui et comment ?.............................................................. 33 d – Qui finance quoi ?................................................................... ......................................................................35 Conclusion sur l™autopartage ..................................................................................................................... 37
II. Le covoiturage et le rôle des pouvoirs publics..................................... 41 1 – Les sites de covoiturage et formes d™associations/fédérations  ........................................ 41 a – Londres........................................................................................ ...................................................................41 
b – Berlin................................ ...............................................................................................................................42
c – Madrid.................................................................................................................... ..........................................42 2 – Les rôles de l™A.O. et des autorités publiques ............................................................................. 43 a – Londres.............................................................................................................................. .............................43 
b – Berlin................................................................................................................................... ............................44
c – Madrid........................................ ......................................................................................................................44
Conclusion sur le covoiturage ................................................................................................................... 45  
1 IAU îdF et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid : L’offre et le rôle des pouvoirs publics– Autopartage  
 
2 IAU îdF et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid : L’offre et le rôle des pouvoirs publics– Autopartage  
Introduction  
Les usages alternatifs à l’automobile en solo se développent de plus en plus et quel que soit le pays, en Europe et dans le monde, pour des raisons de coûts, pollution, problème de stationnement… Parmi ces usages, se trouventl™autopartage et le covoiturage.
 
Cette étude se situe dans la série des analyses comparatives entre les métropoles européen nente sl edse  mLoarngderes s, Berlin et MadridÎl pour apporter des éléments de réfsétrioennsc e qsuui r slae  situatio de progrès en e-de-France. Les principales que posent et auxquelles cette étude tente de répondre pour les métropoles de Londres, Berlin et Madrid sont les suivantes :
 
·quel est le paysage de l’autopartage et du covoiturage ? ·comment s’organisent et fonctionnent l’offre et les pratiques : rôle des pouvoirs publics, liens avec l’autorité organisatrice de transport, financement de l’offre, tarifs, aménagements, articulation avec les transports collectifs, avec les taxis… ?  quels éléments intéressants peut-on en tirer pour alimenter la réflexion en Île-de-· France ?
L’étude propose unpanorama de l™offre et des pratiques l’autopartage et du de covoiturage dans ces trois métropoles, sur la base des éléments de connaissance disponibles, et tente d’en tirer des enseignements ou de mettre en avant des thèmes de réflexion particuliers à approfondir.
cadre d’un établissement par exemple (PDE), puisque cela peut être convenu de façon informelle et habituelle.
sphère privée.
 
Concernant leageivtoucro, elle ne s’attache pas à décrypter les pratiques de covoiturage « longue distance », mais se réfère bien auxpratiques régulières voire quotidiennes sur un territoire métropolitain ou régional.
 
 
3 IAU îdF – Autopartage et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid : L’offre et le rôle des pouvoirs publics 
1. Autopartage : c™est quoi, pourquoi ?
a) Définition L’autopartage permet à plusieurs personnes d’utiliser successivement la même voiture sur des trajets différents, à la différence du covoiturage qui permet à plusieurs personnes de partager une voiture sur un même trajet (ou partie). Ce service est mis en place par une structure qui peut revêtir diverses formes juridiques : entreprise privée ou agence publique, ou encore association, coopérative… L’autopartage est une forme de location très courte durée1 qui permet de partager un véhicule entre plusieurs usagers qui en ont besoin à des moments différents. Ce service est accessible sur réservation généralement et selon les tarifs et modalités fixés par lopérateur. L’article 54 de la loi Grenelle II (portant engagement national pour l™environnement 19 du juin 2010) donne la définition suivante : « L'activité d'autopartage est définie par la mise en commun au profit d'utilisateurs abonnés d'une flotte de véhicules de transports terrestres à moteur. Chaque abonné peut accéder à un véhicule sans conducteur, pour le trajet de son choix et pour une durée limitée. ».  
L’autopartage présente généralement les caractéristiques suivantes (d’après Yvon Roche, Autopartage-Provence) :
·un service disponible en libre service 24h/24 et 7j/7, qui présente un intérêt public, commercial ou non, ·accessible sur inscription et versement d’une caution mais sans formalité de comptoir contrairement à la location de véhicule traditionnelle, ·une réservation à distance par téléphone ou Internet jusqu’à 5 minutes avant le départ, ·un accès sécurisé par carte à puce, ·une utilisation facturée à la minute et au kilomètre, ·une dépense maîtrisée (pas de dépenses d’entretien ou d’assurance, une carte carburant se trouve dans chaque voiture pour refaire le plein quand nécessaire), ·une destination libre mais un retour du véhicule au point de départ (à la différence du projet Autolib), ·un stationnement réservé à chaque véhicule.  En distinguant l’usage et la possession, l’autopartage vise à réduire le nombre de voitures nécessaires à la réalisation d’un même nombre de trajets. Ce mode de transport offre une alternative à l’acquisition qui contribue à un usage rationnel de la voiture et facilite le développement de pratiques multimodales.  
Le profil de la clientèle qui recourt à ses services est traité dans la partie « b) L’autopartage, pour qui ? », page 17.
                                                   1extrêmement précise, la plupart des opérateurs autorisent uneIl n’existe pas de définition du service durée allant jusqu’à 12 heures.
4 IAU îdF – Autopartage et covoiturage à Londres, Berlin et Madrid : L’offre et le rôle des pouvoirs publics 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.