Débat public nanotechnologies. 15 octobre 2009 - 24 février 2010. Edition papier et cédérom. : synthese

De
Bilan du débat public
Ce débat a mis en exergue un certain nombre de propositions :
- connaître et faire connaître les caractéristiques et les conséquences des nanotechnologies ;
- évaluer et amplifier la recherche ;
- former et protéger, en renforçant la sécurité des salariés ;
- assurer les libertés individuelles et collectives, avec un encadrement éthique, une gouvernance nouvelle ;
- réglementer à l'échelon national ou européen.
Dossier de présentation :
Après un état des lieux sur les nanotechnologies et leurs applications actuelles et envisagées, ce dossier présente les risques associés pour la santé et l'environnement, les enjeux en matière de recherche et de développement économique, suivis des questions sociétales et éthiques.
Dans le cadre du débat public lancé par l'Etat, la dernière partie rappelle les principes de gouvernance et de précaution mis en oeuvre ou envisagés et esquisse des perspectives en vue d'un développement maîtrisé des nanotechnologies.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0065822
Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 42
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0065822&n=6203&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins
S Y N T H È S E D U D O S S I E R 2 0 0 9 D É B A T P U B L I C
Développement et régulation des
MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DE L’ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER • MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’EMPLOI • MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE • MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE • MINISTÈRE DE LA DÉFENSE • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS • MINISTÈRE DE L’ALIMENTATION, DE L’AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE
>
Synthèse du dossier 2009
Développement et régulation des
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechn
1
Pourquoi un débat public autour des nanotechnologies ?
Les avancées scientifi-ques des trente derniè->on, matinforl i eedkcgas otinle  ddeonmgral àjétu tnemeo dntso dets reig.eoiolel s  lEe ouhimila b de mat-tnemuop el rornftimae,quno  d moiaen sedl iilisées dans leso renta sesuerbmon ed ux as,onticalippalp d  e snc nola c de que,hysini ntmeet p :itl à hcéelle ud na-res années ont consi-dérablement amélioré notre connaissance du nomètre (le milliardième et de la téléphonie mobile. Elles le sont de de mètre) la matière présente des proprié- manière plus limitée, mais prometteuse, tés particulières que les nanotechnolo- dans de nombreux autres domaines tels gies cherchent à exploiter. Ces propriétés que les matériaux de construction, l’auto-
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnol nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote
mobile, l’aviation, le textile, les articles de sport, les cosmétiques ou les médica-ments. S’agissant d’un domaine nouveau et encore peu exploré, il est important de mieux connaître l’impact potentiel des na-notechnologies sur la santé et l’environne-ment et de mettre en place l’encadrement adapté, que ce soit en matière de suivi ou de contrôle.
Les travaux du Grenelle Environnement ont conduit le Gouvernement et le Parlement à prescrire un débat public sur des options générales en matière de développement et de régulation des nanotechnologies, conformément aux dispositions qui visent à associer les citoyens aux orientations fon-damentales pour l’avenir de la société. Les pouvoirs publics, soucieux de promou-voir un développement responsable de ces technologies et de leurs applications, sou-haitent donc tenir compte des attentes et interrogations, non seulement des diverses parties prenantes, mais aussi de l’ensemble des citoyens, pour arrêter les orientations qui sous-tendront leurs actions en la ma-tière.
Dans cette perspective, une lettre de sai-sine cosignée par les sept ministres prin-cipalement concernés1 a été adressée à la Commission nationale du débat public (CNDP). Celle-ci a décidé d’organiser un débat public dont elle a confi é l’animation à une commission particulière du débat public (CPDP). Ce document présente de façon synthé-tique le sujet et ses enjeux. Ils sont déve-loppés plus complètement dans un dossier mis à la disposition du public2 .
Les fils de l’araignée l’araignée offre un exemple de merveille naturelle à l’échelle nanométrique. Elle fabrique un fil, constitué d’un tressage de protéines, qui combine trois qualités : résistance, capacité d’allongement et légèreté. Ce fil est plus résistant à diamètre égal qu’un fil d’acier tout en étant beaucoup plus souple et léger.
1 ministres chargés, au sein du Gouvernement, de Les l’écologie et du développement durable, de l’économie et de l’industrie, du travail, de la recherche, de la défen-se, de la santé et de l’agriculture, constituent ensemble le maître d’ouvrage pour ce débat. 2Voir dossier de présentation 2009 sur le site : www.debatpublic-nano.org
Nano gies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote chnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolo  hnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – n anotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologi es – nanotech
2
Que signifie nano ? 
>) é nmbrégNg er tudivnena oe nani Utilin. n-so cans giq iuntvadee ni une ummoc ésix érp e en exprime le métd  eemuser ,linonaèt-m (re aenilliidra.emè eL est donc égal à un mil-liardième de mètre. À titre d’illustration, un objet d’un nanomètre est 500 000 fois plus petit que l’épaisseur d’un trait de stylo.
Les nanoparticules et les nano-objets mis en œuvre par les nanotechnologies sont des assemblages d’atomes ou de molécules ayant au moins une dimension inférieure à 100 nanomètres. À cette échelle, la matière présente souvent des propriétés physiques et chimiques spécifiques du fait de la petite taille des objets et de leur surface impor-tante rapportée à leur volume. Ainsi, un nano-objet est généralement plus réactif au plan chimique que son homologue cou-
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnol nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote
rant microstructuré (c’est-à-dire mille fois plus gros). Il peut aussi avoir une résistance mécanique, une conductivité thermique ou électrique beaucoup plus importantes. Sa capacité à s’associer avec d’autres mo-lécules peut être modifiée et mise à profit, par exemple, pour transporter dans l’orga-nisme des médicaments ou capter des pol-luants dans l’environnement.
Les nanoparticules sont incorporées en général en petite quantité, dans la masse ou en surface, aux matériaux existants afin d’en améliorer les caractéristiques physiques ou chimiques. C’est ainsi qu’un béton nanostructuré sèche trois fois plus rapidement qu’un béton ordinaire, qu’une raquette de tennis renforcée par des nano-tubes de carbone est à la fois plus légère, plus souple et plus résistante…
Les nanotubes de carbone Parmi les différents types d’agencement du carbone, les nanotubes sont des tubes creux concentriques d’un diamètre interne de l’ordre du nanomètre. Ils présentent des propriétés physiques, mécaniques et thermiques variables et des caractéristiques très intéressantes qui dépendent de la taille du tube et de sa longueur : grande résistance à l’étirement et aux hautes températures, conductivité, absorption…
Nano gies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote chnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolo hnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – n anotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologi es – nanotech
3
Que désignent nanosciences et nanotechnologies ?
>nae  dethnec-tnos-onan e secneicLes es dtermma vu0d ,r c-eicuoncdsopàa ee ps,e dr t-innal snetévnen8 91i oimposés à partirl oego eeti  tsuensnse ln o t qui a permis d’observer, et donc de mieux comprendre, la surface de la matière et ses propriétés et d’y dépla-cer des atomes sous certaines conditions
et, d’autre part, la synthèse de nouveaux objets ayant au moins une dimension nanométrique. Les nanosciences regroupent les recher-ches visant à comprendre et mettre en œuvre les phénomènes, lois physiques et propriétés de ces objets. Elles constituent une base de connaissances sur les phéno-mènes nouveaux et spécifi ques liés à cette échelle. Les nanotechnologies, quant à
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnol nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote
elles, regroupent les instruments, les tech-niques de fabrication et les applications exploitant ces phénomènes.
Nanosciences et nanotechnologies recou-vrent un ensemble de connaissances et de technologies relevant de nombreuses disciplines traditionnelles : chimie, physi-que, science des matériaux, technologie, biosciences, médecine et sciences de l’en-vironnement. L’élément unifi cateur tient à la dimension des objets étudiés ou des outils permettant leur manipulation.
D’importants progrès ont eu lieu ces vingt dernières années, tant pour caractériser les nanoparticules que pour synthétiser des nanomatériaux. Aujourd’hui, la maîtrise de la matière à l’échelle nanométrique reste un défi scientifique et technique, mais elle devient également un enjeu économique majeur grâce à ses nombreuses applica-tions potentielles.
Microscope à effet tunnel Le microscope à effet tunnel, inventé en 1981, permet de visualiser et déplacer la matière atome par atome.
Nano gies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote chnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolo hnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – n anotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologi es – nanotech
4
Pourquoi parle-t-on d’ une nouvelle révolution technologique ?
>n natoceemtnd ses, permehnologies sp-pauqseelleelévpeope ui dled nat-seénidsni us e toesqus pregasivned tnettioaticplaps der eLs ,sl ru iceuq-ésétpé sprs riop les secteurs d’activités. En diminuant la consommation de matière, elles pourront contribuer directement au développement durable ; elles permettent
en outre d’envisager des solutions origi-nales aux grands défis du 21e siècle que constituent le stockage de l’énergie, la lutte contre la pollution ou la prévention des maladies infectieuses. Au niveau mondial, les études disponibles tablent sur un marché de 450 à 1 850 mil-liards d’euros d’ici à 2015 (à titre de com-paraison, le marché mondial de l’automo-bile représentait 1100 milliards d’euros
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnol nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote
en 2005). Plusieurs centaines de milliers d’emplois directs pourraient en dépendre à cette échéance en France. Ces perspectives suscitent une intense compétition au niveau mondial, en parti-culier en matière de recherche et dévelop-pement. Les fonds européens consacrés aux nanosciences et aux nanotechnologies s’élevaient à 530 millions d’euros en 2006 (à comparer aux 1,77 milliards de dollars affectés la même année par les États-Unis). La France, qui a financé en propre des pro-grammes dans ce domaine à hauteur de 83 millions d’euros en 2008 via l’Agence na-tionale de la recherche (ANR), se classe au
5erang mondial en nombre de publications scientifiques sur ces sujets. Afin de renfor-cer la coopération entre les laboratoires et les entreprises et d’améliorer la capacité à exploiter les résultats de ces recherches sur le marché, le Gouvernement a annoncé, en avril 2009, le plan Nano’Innov, doté de 70 millions d’euros.
De grands axes de recherche prioritaires ont été définis en France dans ce cadre : la micro-nano-électronique, la biologie et la santé, l’énergie, ainsi que l’étude et la maî-trise de l’impact éventuel de ces nouvelles technologies.
L’un des champs d’application les plus attendus des nanotechnologies est celui de l’énergie : contribueront-elles à la construc tion d’un monde durable ? Nano gies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote chnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolo hnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – n anotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologi es – nanotech
5
Dans quels produits, dans quels secteurs les nanotechnologies et les nanomatériaux sont-ils déjà présents ? Que permettront-ils demain ?
Selon un inventaire Dans des activités de dépollution (eaux et récent, 800 produits sols) et de potabilisation de l’eau, des nano-> sont exploitées pour leur grandeprésents sur le marché particules intègrent le fruit de re- réactivité. En matière de santé, les nano-cherches en matière technologies permettent des progrès dans de nanotechnologies. la prévention (vaccins), le diagnostic (ima-Aujourd’hui, aucun n’est gerie par résonance magnétique nucléaire, entièrement constitué à partir de nanoma- analyses de marqueurs) et les traitements. tériaux, mais nombreux sont ceux qui en Des stratégies thérapeutiques sont en contiennent une petite quantité suffi sant à cours de développement, utilisant le trans-changer leurs propriétés. fert de médicaments via des nanovecteurs
nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnol nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnolog ies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanotechnologies – nanote
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.