Dix ans d'évolution des consommations d'antibiotiques en France

De
Publié par

Élaboré à partir des données de ventes recueillies par l'Afssaps et de données de remboursement de la CNAMTS, ce rapport d'expertise retrace l'évolution des consommations d'antibiotiques au cours de ces dix dernières années. Il constate notamment que la consommation a diminué de 16% en 10 ans, dans le secteur de ville comme à l'hôpital, mais une nouvelle tendance à la hausse semble se dessiner depuis 2005.
Publié le : mercredi 1 juin 2011
Lecture(s) : 6
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000353-dix-ans-d-evolution-des-consommations-d-antibiotiques-en-france
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins
R a p p o r t d ’ e x p e r t i s e
DIX ANS DÉVOLUTION  DES CONSOMMATIONS  DANTIBIOTIQUES EN FRANCE 
ÉDITORIAL
Doiie MARANINCI Direter ééra de ’Assaps
Depis dix as tat a iea raçais ’eropée de oreses atios ot été etre  prises por tter otre e déeoppeet des résistaes ax atiioties E Frae sos ’éide d iistère de a Saté dex pas priaes ot déà été is e pae por préserer ’eiaité des atiioties et  troisièe est e ors de iaisatio Aat por oeti de aîtriser et de ratioaiser a presriptio es pas doiet odire à  oidre – et à  eier  sae des atiioties tat e ie ’à ’ôpita Cet oeti paraît d’atat ps prioritaire e a Frae se aratérise par e iea éeé de sa osoatio etteet spérier à a oee eropéee or éaer es réstats déà otes et iex déiir des axes de prorès e oaissae préise des aratéristies et des éotios de a osoatio d’atiioties est do idispesae
Assi ’Assaps atee déidé de réir et de pier sos e ore stétie es pri  ipaes doées dot ee dispose or e rade partie d’etre ees es doées sot iédites o ’ot ait ’oet e d’e disio restreite
Ces doées proieet de dex sores Les déaratios de etes dot dispose ’Assaps ot ie eted été tiisées et e raiso de er aratère exasti perettet de esrer a totaité de a osoatio raçaise Des doées opéetaires portat sr a oso  atio e ie traitées par ’Assaps ais réstat d’e oaoratio ae a Caisse Natioae d’Assrae Maadie des Traaiers Saariés ot éaeet été tiisées Ees perettet de oaître et d’aaser de aço ps détaiée es aratéristies de a osoatio de a popatio aiiée a réie ééra
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
Éaoré à partir des doées de etes reeiies par ’Assaps et de doées de reorseet de a Cats e rapport retrae ’éotio des osoatios d’atiioties a ors de es dix derières aées Cette asse de édiaets appee e eet e attetio et  sii partiiers  e déeoppeet des résistaes atériees a odit de orex pas eropées – dot a Frae  à ettre e œre des atios aorisat  oidre et  eier sae des atiioties E Frae es atios ot aoti à aire aisser a osoatio d’atiioties tat e ie ’à ’ôpita Cette aisse pet oaeet être estiée à  por es dix derières aées  Ce oeet de aisse ’a epedat pas été oti et depis  e éère tedae à a reprise s’est êe déaée ris das er esee es réstats deeret éaois positis déotret e es aitdes de presriptio peet être iéies… ais assi e ’eort doit persister La osoatio e  est de  Miios d’Uités edes por  ire d’aaires de  Miios d’Eros Ae e osoatio de  des ités edes et  d ire d’aaires oa e seter de « ie » représete a part a ps iportate de e doaie térapetie Sr  atre pa i ressort e e ore de sstaes aties atiioties dispoies diie réièreet  ’arriée de oees oées ioates est très aie  Cette sitatio est très préopate ar ’apparisseet proressi de ’ore restreit ’éetai des sotios de reors atiioties dits « de résere » I s’ait d’ proèe dot a résotio est riae por éiter es ipasses térapeties axees sot déà orotés es presripters  Ue aase détaiée des doées ait apparaître e a osoatio ’est pas ooèe  ee présete des disparités iportates   de ’âe  a osoatio proresse ae ’âe et atteit des ieax très iportats pore otio a popatio a ps âée   os os eseeata etead  e oesex  itod   érat orts  oees e  ts tseérae t por es traes d’âe orrespodat à a popatio atie    e otio d s ét p daeéos o setaoi e e de eai ed eiedisérro  doids es rés de a Frae e das es as de a Loire o a réio RôeApes
E ie a osoatio a diié das a ppart des asses O osere éaois des aetatios otaet por es assoiatios de péiiies es épaospories de èeéératio et es iooes À ’ôpita a osoatio a éaeet diié das de oreses asses  ais ee a aeté por es assoiatios de péiiie es arapees et es épaospories de èeéératio La Frae a toors e osoatio très spériere à a oee eropéee et se site pari es pas à très orte osoatio Ces tedaes et es ostats doiet reorer es eorts e ors isat à reaer a poitie de aîtrise de ’atiiotérapie das otre pas
Assaps  Rapport d’expertise  i 
Soaire
REMARQUES MÉTODOLOIQUES I LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES EN FRANCE I.1. Sur le plan quantitatif, la consommation a diminué de 16% en 10 ans, mais une nouvelle tendance à la hausse semble se dessiner I.2. oins de nouveau antibiotiques et plus de substances énériques sont commercialisés en rance I.. épartition de la consommation d’antibiotiques entre le secteur de ville et l’hôpital en 200
II ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES DANS LE SECTEUR DE VILLE II.1. a baisse de consommation a surtout porté sur le début de la dernière décade II.2. a consommation d’antibiotiques en ville a évolué sur le plan qualitatif II.. nalse des prescriptions d’antibiotiques en ville en 200
III LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES À L’ÔITAL III.1. Évolution de la consommation d’antibiotiques au sein des établissements hospitaliers III.2. a consommation d’antibiotiques à l’hôpital évolue sur le plan qualitatif
IV LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES EN EUROE  1  es substances antibiotiques  bilan 1200
6
10 12

16 1
 22
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
REMARQUES MÉTODOLOIQUES
Totes es doées tiisées por e reei ot été oerties e ore de Doses Déiies oraières DD Étaie sos ’éide d « Coaorati Cetre or Dr Statistis Metodoo » de ’OMS a Dose Déiie oraière ostite e posooie de rééree por  adte de soixatedix ios das ’idiatio priipae de ae oée Cette dose oee e reète pas éessaireet a posooie reoadée par ’AMMa posooie eetie  ee ostite  étao de esre Cae prése i tatio d’ édiaet pet aisi être oertie e ore de DD et si ’o oaît e ore tota de oîtes edes a osoatio a ors d’e aée pet esite être aée e e soit par oée par aie o par asse d’atiioties L’sae des DD éiie aisi es diités de esre iées à ’étéroééité des taies de oditioeet et de dosae des édiaets oeriaisés or teir opte des diérees de popatio d’ pas à ’atre e ore de DD est diisé par e ore tota d’aitats eats opris ar oetio es réstats sot présetés por ie aitats et par or DD Cet idiater red do possie es oparaisos de osoatios et peret de aer e as ééat e osoatio oee iteratioae La osoatio os  pitaière a de srroît été rapportée à  seod déoiater  e ore de orées d’ospitaisatio  ai de teir opte des ariatios de ’atiité des étaisseets E e i oere es réstats éaorés à partir des doées de a CNAMTS a popatio retee a déoiater est ostitée par e ore tota d’assrés ééiiat des prestatios d réie ééra La ersio de a assiiatio ATC tiisée est ee de aier  Lorse e édiaet est oposé de dex sstaes aties e sot es rèes de a ixées par ’OMS por es assoiatios i ot été retees Ei e e i oere a ore paretérae de ’aoxiiie assoiée à  iiiter d’ee CR a oso  atio de a série etière a été aée sr a ase de a DD e ier depis  soit  raes par or
onnées de l’fssaps Les doées tiisées proieet des déaratios de etes e es titaires d’atorisatios de ise sr e aré AMM adresset ae aée à ’Assaps Ces déaratios prées à ’artie L  et siats d Code de a Saté ie présetet  aratère oiatoire et portet sr a totaité des spéiaités oeriaisées e Frae ’ees soiet o o reorsaes ax assrés soiax Ees sot siaées das e rapport par a etio « sore  Assaps »
onnées de la S Les doées tiisées orrespodet a déoreet des reorseets d’atiioties  eetés par e réie ééra etiés seo atre ritères  âe sexe ie de résidee spéiaité d presripter Le traiteet de es doées et es as s’ rapportat aat été eetés par ’Assaps es réstats présetés ii – oe es oetaires i es aopaet – reèet de sa see resposaiité et e saraiet do eaer a CNAMTS Ees sot siaées das e rapport par a etio « sore  CNAMTS  Assaps »
hamps couverts Les doées de ’Assaps oret ’esee de a popatio raçaise Frae étropoitaie  DOM et ees de a CNAMTS ’esee de a popatio aiiée a réie ééra Frae étropoitaie  DOM  opris es setios oaes taistes E e i oere es spéiaités paraeties retees es aps se reoret prese etièreet  i ’existe e dex atiioties o re  orsaes ax assrés soiax et de srroît er iea de etes est aie
1. Ce qui est le cas, par exemple, pour l’amoxicilline, dont la DDJ est fixée par l’OMS à 1 gramme, alors que les MM des spécialités dosées à 1 gramme mentionnent des posologies égales ou supérieures à  g.
Assaps  Rapport d’expertise  i 
I La osoatio d’atiioties e Frae
I.1 Sur le plan quantitatif, la consommation a diminué de 16% en 10 ans, mais une nouvelle tendance à la hausse semble se dessiner.
igure n° 1  Éolution de la consommation d’antiiotiques en rance
Source  fssaps a consommation est présentée en nomre de Doses Définies Journalières pour 1 aitants et par Jour DDJ1J. Définie par le « Collaorating Centre for Drug Statistics Metodolog » de l‘OMS, la DDJ, ou posologie standard pour un adulte de  g, permet de calculer, à partir du nomre d’unités endues, et en fonction du nomre d’ aitants, la consommation de caque molécule.
La osoatio totae d’atiioties e Frae a diié de  à a ors de es dix der ières aées  ette éotio est a réstate de a aisse de totes es presriptios édiaes e ie oe à ’ôpita Cette tedae est arate a reard des éotios oserées das es atres rades asses térapetiesa osoatio a aeté o s’est a iex staiiséedot La etre d rapie otre éaois e e oeet a été ps aeté e dét de période  depis  es éotios sot irréières et s’isriet das e éère tedae à a asse siers aters perettet d’expier e es ariatios aiet été de ps rade aper drat es preières aées de a déeie Tot d’aord a iea eropée e Cosei de ’Uio eropéee s’est préopé d proèe de a résistae ax atiioties e adoptat e résotio  pis e reoadatio  Ces doets iitaiet es états eres à déiir des stratéies por eraer e déeoppeet de a résistae ax atiioties et à reorer a oete d’ioratios sr er presriptio et sr er ti  isatio De srroît dex proraes eropées spéiieet dédiés a sii de a résistae ax atiiroies EARSS et a sii des osoatios ESAC ot été aés et ot ééiié d’ ia  eet oataire E Frae  a atioa por préserer ’eiaité des atiioties a été is e pae dès oere 
. À partir de l’estimation de la consommation 1, encore proisoire, la aisse entre  et 1 serait de 1 . Cf. nalse des entes de médicaments aux officines et aux ôpitaux. fssaps 1.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
 
De oreses atios ot été esite eaées otaet par ’assrae aadie dot es preières apaes après d pi ot siiiatieet otrié à a aisse d iea des osoatios e ie À ’ôpita aat êe a siatre e  d’ aord tripartite etre e Miistère de a Saté es oraises d’assrae aadie et es édératios proessioees ospitaières des atios ot été eées a sei des étaisseets ai de rédire es osoatios et d’optiiser es presriptios Les éotios de es derières aées odiset éaois à se deader si ette daie e s’est pas  pe essoée
I.2 oins de nouveau antibiotiques et plus de substances énériques sont commercialisés en rance.
igure n°  Éolution du nomre d’antiiotiques commercialisés en rance
Source  fssaps
A ors de a période e ore de sstaes atiioties à sae sstéie sees o e assoiatio dispoies e Frae a diié de passant de 101 à 86Ce sode éati réste de ’arrêt de oeriaisatio de iti sstaes aors e sees dix oees sstaes o assoiatios de sstaes ot été oeriaisées a iste de es sstaes est présetée e aexe  Mêe si a sitatio arie d’e asse d’atiioties à ’atre i ’ e a ae  à ’exeptio des aroides  das aee a ois e sstae atie ’ait été retirée d aré par ’etreprise i a oeriaisait Cette éotio oire e ’ioatio térapetie est désorais trop odeste por assrer e reoeeet d aré et a e por oroaire  déeoppeet iportat d aré des ééries
Assaps  Rapport d’expertise  i 
 
Aisi e  es ééries représetaiet  de a osoatio d’atiioties e ie expri ée e ore de DD et ors’o  aote es spéiaités de rééree o prieps d Répertoire de ’Assaps ette proportio s’éèe à  La part des édiaets reetés das a osoatio est do désorais très restreite
oaeet ’sae prééretie des ééries das ette asse térapetie est e éotio satisaisate ais e x très aie d’ereistreet de oées oees et ioates est préo pat
E eet opte te d iea de résistae de ertaies atéries ax atiioties dispoies ’ap  parisseet proressi de « ’ore » oort à restreidre ’éetai des sotios de reors ati  ioties dits « de résere » I s’ait à d’ proèe très spéiie ax atiioties dot a résotio est riae por éiter es ipasses térapeties axees sot déà orotés es presripters
I. épartition de la consommation d’antibiotiques entre le secteur de ville et l’hôpital en 200
E oe et e doses oraières es atiioties sot ps areet tiisés das e seter de ie e das e seter ospitaier  La osoatio das e seter de ie représete  iios d’ités oîtes edes ae  ire d’aaires e prix ariat de  iios d’eros et e osoatio e Dose Déiie oraière par  aitats de   La osoatio das e seter ospitaier représete  iios d’ités edes ae  ire d’aaires e prix ariat de  iios d’eros et e osoatio e Dose Déiie oraière par  aitats de 
. Selon un rapport conoint de l’CDC uropean Center for Disease reention and Control et de l’M uropean Medicines genc,   patients seraient morts en  d’ infections liées à des actéries multirésistantes, et qui n’ont pu être traitées faute d’antiiotique efficace.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
 
29,6
2009
2008
2003
2006
. es données des aromètres de prescription MS eat indiquent que les maladies irales ont constitué le premier motif de prescription en , confirmant ainsi que la part des consommations non ustifiées demeure encore importante. . n effet, les données du réseau Sentinellebt.hfrptites.nemontrent que le nomre estimé de sndromes grippaux était estimé à 1,1 million en 1, contre , millions en  et  millions en .
Cette reprise s’est srtot aiestée e   ee porrait être e partie expiée par e iidee ps orte de patooies ieraes et de sdroes rippax oserés Les preiers ééets dispo ies oerat  otret e a osoatio a de oea diié I sera éaeet oté e ’iidee des sdroes rippax a été très aie e  et a do – opte te des aitdes de presriptio oserées  représeté  ater de odératio
La osoatio des atiioties déirés e ie a diié ais srtot ors des i preières aées de a déade Ce oeet de aisse a do e rade partie oïidé ae a ise e pae d preier pa « atiioties » et e aeet de a preière apae atioae de ’assrae aadie Depis  ’éotio a été irréière ais s’isrit éaois das e éère tedae à a asse es oeets de aisse e opesat pas totaeet es oeets de asse 
a consommation est présentée en nomre de Doses Définies Journalières pour 1 aitants et par Jour DDJ1J. Définie par le « Collaorating Centre for Drug Statistics Metodolog » de l‘OMS, la DDJ, ou posologie standard pour un adulte de  g, permet de calculer, à partir du nomre d’unités endues, et en fonction du nomre d’ aitants, la consommation de caque molécule.
2005
2004
22
20 1999 2000 Source  fssaps
24
Assaps  Rapport d’expertise  i 
2002
2007
2001
2010
igure n°  Éolution de la consommation des antiiotiques en ille
II ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES DANS LE SECTEUR DE VILLE  II.1 a baisse de consommation a surtout porté sur le début de la dernière décade
33,4
32,0
26
28
30
DDJ/1000H/J 36 34,3 34 32
28,9
28,9
27,1
28,2
33,0
28,0
28,6
27,9
Si a ors de es i derières aées es rédtios de osoatio oserées ot été ois ortes i oiet epedat de reatiiser ’iportae ’i at attrier à ette oee tedae et e pas sosestier es réstats otes
E eet aré e ore exeptioeeet éeé des sdroes rippax e  a osoatio d’atiioties s’est étaie à  iea etteet iérier à ei d dét des aées 
D’atre part i at predre e opte e e ieiisseet de a popatio raçaise ostite  ater d’aroisseet de a osoatio d’atiioties  es persoes âées de ps de  as osoet daatae e e reste de a popatio  pCe ater toteois ’est pas spéiie à a Frae  i oere éaeet es pas eropées i ot réssi à aiteir  sae odéré des atiioties
Das es oditios ’éotio réete des osoatios oire e des aitdes de presriptio ot ees assi éoé
II.2 a consommation d’antibiotiques en ville a évolué sur le plan qualitatif
aleau n°  Éolution de la consommation des principales classes d’antiiotiques classification C en Dose Définie Journalière1 aitantsour des principales classes d’antiiotiques
Source  fssaps
A ors de a période oserée a osoatio a diié das a ppart des asses 
. On peut estimer que l’augmentation progressie de la part des personnes de  ans et plus dans la population accroît, caque année, toutes coses étant égales par ailleurs, la consommation de ,1 DDJ1J. . oir pages  et 1 les comparaisons européennes.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
Sees atre d’etre ees se aratériset par e aetatio de er sae toors exprié por  aitats et par or I s’ait des tétraies des assoiatios de péiiies ’estàdire por ’essetie ’aoxiiie assoiée à  iiiter d’ee des épaospories de èe éératio et des iooes L’aetatio de a osoatio de es dex derières asses est préopate ar ee séetioe ps aieet es etéroatéries sérétries de étaataases à spetre éted E e i oere es iooes a proressio a toteois été ps odérée e i see otrer e es reoadatios spéiies de o sae ot été siies
aleau n°  art des différentes classes d’antiiotiques dans la consommation de ille et. Comparaisons 1
Source  fssaps
La déopositio de a osoatio par rade asse et e éidee e es péiiies sot es atiioties es ps areet tiisés 
ris das er esee es êtaataies CD représetet près des dex tiers de a oso  atio aatoire
Les aroides ostitet a seode rade asse ATC iea  a ps osoée ari es atres asses dot es édiaets sot réeet presrits iret es tétraies es iooes aisi e es épaospories de èeéératio dot a part a orteet proressé
La oparaiso des asses das a osoatio de es dix derières aées otre a part roissate des assoiatios de péiiies i est passée de  à  soit 
À ’ierse es épaospories de ère éératio e sot prese ps osoées et ’tiisatio des épaospories de èeéératio a orteet diié
La diitio de a osoatio des aroides doit être éaeet otée
Assaps  Rapport d’expertise  i 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.