Dossier. Les enjeux environnementaux et socio-économiques du transport de marchandises.

De

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0079249

Publié le : lundi 7 janvier 2013
Lecture(s) : 40
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0079249&n=827&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
n°25 2esemestre 2013 predit info L a l e t t r e d u P r o g r a m m e d e r e c h e r c h e e t d ’ i n n o v a t i o n d a n s l e s t r a n s p o r t s t e r r e s t r e s
qé JEa léo pré
C c25u3 10e2 deye clnt l t,4a avudP eride lraceraet ruiq , aedtsl ernrèi ro esnnummeé notre Temps du bilan et des concl final des 7-8 octobre. La suite… re • Un dossier de fond se penche sur l logistique durable. À la confluence par notre groupe opérationnel dédi « Politique des transports », ce doss en appétit pour la 1retable ronde de « Demain le fret : report modal, inv • Deux focus présentent les projet aux réseaux de transport en comm et Dual Fuel, sur la double aliment des moteurs Diesel de camions. • Jacqueline Lecourtier, qui a prés d’évaluation du Predit 4, nous livr rapport remis fin avril aux trois mi éclairant un tant soit peu les perspectives dans un paysage français de la recherche en pleine recomposition. • Dans la section Europe, Jean-Luc Di Paola-Galloni, vice-président d’Ertrac, décrypte quelques arcanes bruxellois autour de cette plateforme technologique – avec en contrepoint la vision du ministère de la recherche sur l’articulation du nouveau dispositif français avec Horizon 2020… Enfin Philippe Duron, qui a présidé la commission Mobilité 21, est notre invité. Il nous expose sa vision éprouvée du dialogue collaboratif entre recherche et décision publique. En préfiguration de la 4etable ronde de notre Carrefour « Recherche et décision publique dans les transports : pour un dialogue permanent », où lui-même – en position de témoin – se confrontera aux expériences et aux avis d’un panel d’intervenants de haute qualité, sur cette question d’un grand intérêt pour la communauté du Predit.
en bref p. 02 _ prEDit 4 : Bilan et perspeCtiVes
_ dossier p. 05 lEs EnJEux EnvironnEmEntaux Et socio-économiquEs du TransporT  de marchandises
_ europep. 04 EntrEtiEns croisés sur le programme européen Horizon 2020
projets_p. 13 FiltrEs à (nano) particulEs : optimiser la dépollution
_ l’invitép. 16 pHilippE Duron président de la Commission moBilité 21
2
en bref
 du predit 4, par Jacqueline lecourtierévaluation Bilan et perspeCtiVes
les conclusions du comit d’valuation, compos d’individualits indpendantes, ont t rendues à la mi-avril. elles inspirent la discussion interministrielle en cours, dans un paysage en pleine reconfiguration.
Predit Info :Quel regard le comitéque la montée en puissance des pôles de d’évaluation a-t-il porté sur l’action etcompétitivité ont fortement modifié le les résultats du Predit 4 ? Et sur larôle des six groupes opérationnels du Pre -pertinence de son positionnement ? -dit. Au total, les appels à projets gérés di Jacqueline Lecourtier :Un regard très po- rectement par ces groupes ne repré -sitif. Depuis l’ouverture du Predit 4 en sentent plus, hors projets financés par 2008, le paysage de la recherche française Oséo, que 25 % des projets et seulement a fortement évolué, avec des consé - 6 % des financements. Par rapport aux ra -quences majeures pour le programme : en tios du Predit 3 (50 et 47 %), c’est une sé-particulier, le volet lancement et mise en vère déperdition. œuvre d’appels à projets a été réduit à quelques appels financés par le MEDDE,On voit bien l’évolution subie. Un Predit les agences de financement remplissantprivé d’appels à projets peut-il encore désormais directement ces fonctions. Lerevendiquer une posture fédératrice ? Predit 4 s’est donc concentré sur son rôle L’intérêt d’un programme Predit n’est pas de plateforme d’échanges entre les diffé - à remettre en cause. En effet, le Predit, au rents acteurs du domaine des transports service des politiques publiques, est un et de mise en cohérence de leurs actions. centre d’échanges et de débats entre l’en -Le Predit 4, comme les éditions précé - semble des acteurs privés ou publics tra -dentes, a joué un rôle ma -l’intérÊt d’unvaillant dans le domaine jeur en matière d’anima-« des transports et un lieu tion des communautés deprogramme -unique de mise en cohé  recherche dans le domainepredit n’est pasrence globale. Alors que ce des transports. Ce rôle estÀ remettre enpaysage s’est complexifié, le unanimement jugé très rôle du Predit devient abso -utile par les parties pre -Cause. […] -lument crucial pour élabo nantes.Cependant, dansrer une vision stratégique partagée, faire converger Concrètement, quels sonts se  ,5 tiderp nudÈse potHlHY -les divers efforts de re les grands équilibres ducherche vers des objectifs portefeuille de projetsoBJeCtiFs et sonmajeurs pour le futur de rattaché au Predit 4 ?FonCtionnementnotre industrie et de notre 1121 projets ont été finan-deVraient Êtresociété, et aussi prendre en cés dans le cadre du Predit charge des thématiques 4 entre 2008 et 2012 pour unéiF .pForoénd»mentémergentes. montant de 349 millionsmodi s -Cependant, dans l’hypo d’euros d’aide. thèse d’un Predit 5, ses ob -Près de 70 % ont été attribués sur des thé - jectifs et son fonctionnement devraient matiques à dominante technologique et être profondément modifiés pour les 26 % à des projets portant sur la qualité et adapter aux évolutions en cours de notre la sécurité des transports ou sur la logis - système de recherche, qui se dote au -tique, alors que seulement 3 % ont été jourd’hui d’un cadre stratégique décliné consacrés à la mobilité urbaine et aux po - du cadre européen. Le Predit, cet outil litiques de transport. Ce qui laisse encore pionnier qui faisait des transports un trop peu de place aux sciences humaines secteur exemplaire, se retrouve décalé et sociales. par rapport aux nouveaux jeux d’acteurs. La qualité des résultats scientifiques et Il va falloir réinventer, entre partenaires, techniques obtenus est attestée, ainsi que le Predit comme « moteur » de la produc-leur pertinence par rapport aux enjeux de tion d’une stratégie sectorielle, nourrie de société et de compétitivité. la pratique et de la demande des acteurs Mais en réalité, l’apparition de nouveaux du terrain. types de financement (ANR, FUI), le lan - Nous avons émis une série de recomman -cement des Investissements d’avenir ainsi dations en ce sens. •
JacQueline lecourTier présidente du Comité d’éValuation du predit 4 Consultante énergie et enVironnement, parcours docteur en sciences physiques et ingnieur chimiste 1974 :charge de recherche au cnrs 1981 :institut français du ptrole ( iFp) 2001 :directrice scientifique de l’ iFp 2006 :directrice gnrale de la nouvelle agence nationale de la recherche ( anr) 2012 :consultante nergie et environnement publicaTions paru   • Infrastructures, transports et paysages. Liaisons dangereuses ? Documentat ion française,  collection Pr edit -    Reche rche, 280    pages, septembre 2013         à para îtrE   • Les n ouveaux services   à la mobilité    Documentation française,  collection Predit- Point sur,  100 pages,   novembre 2013               • Ville et mobilité- N ouveaux regards de la r echerch e  Economic a, novembre 20 13        Découvrir • La Librairie du citoyen 29, quai  ParVolta , ire is 7e  carnet  BErtranD tHEys, après dix ans au sein de l’équipe du secrétariat permanent du Predit, rejoint son organisme d’origine, le CNRS. Il exercera ses activités à l’Institut de recherche et de développement de l’énergie photovoltaïque, laboratoire mixte CNRS, EDF et Chimie Paris Tech.
preditinfos - n° 25 - 2esemestre 2013
en bref3
 sur le Web actuaGenda Plan d’action 2014 de l’ANR ALICE, lancement d’une Le conseil d’administration de l’Agencenouvel me nationale de la recherche (ANR) a adopté leeur 26x ej uliel lceat ddree rdnei elr alpe ppella àn  pdroajcettiso ng é2n0é1r4i qquuei  ueiqstovatinnet lche oligl  aadsJnoi n) pour la recherpoeénn eE(PTthnecogolueiqp eletalrof-LeiDotea tuup :e ri :lClneieté1sée9 iànnttocerevocnehammtnoibbrinequla2 use0t1ei3ubnhilveyesdr sriAtoadigreeè,me ne marquant une évolution des modes d u - ALICE a été créée le 11 juin en tant qu’ETP, Paris 14e raordnsiesment.  e so àm viessniior.n de projets à lAgence pour lédition pasasr olcai aCtioomn pmiilsostiéoe np aeru lrionpdéuesntrniee.  sEolultee rnause- 24esRencontres nationales du transport public +d'inFosdes acteurs de la logistique quisemble Dates :du 27 au 29 novembre 2013 • http://www.agence-nationale-recherche.fr/ de oinscemenanoprutn s&R Il  an ei sauevlune tprexerimar pux emêm-l sesrueseb Lieu :Bordeaux plnaan-ndc-ear-cvtiootnre--2p0ro1j4e-tu/n-document-unique/ e0,02H2déd snas d erdnep uluart elnuo des de te des moaL .gol snartropntcoburitiise quTransport Research Arena • contact transport/mobilitpour 14 % au PIB de l’Union européenne.Dates :du 14 au 17 avril 2014 gilles.bruneaux@agencerech :erche.frLieu :CNIT – Paris – La Défense +d'inFos+d'inFos Les aides et soutiensec.europa.eu/research/transport/news/ http://www.traconference.eu/ à l’innovation de Bpifrance_ _ items/alice lauch en.htm Issu du rapprochement d’Oséo, CDC Entre -prises, FSI et FSI Régions, mobilisant 42 mil-liards d’euros, BPIfrance est le partenaire des entreprises et des entrepreneurs innovants. r  eluoferrAC rEellceh eprrcohpe osdeé dsuiér  saounx  siatied eus n etm o stoeuutri ednes  finAl du predit 4 publics à l’innovation par secteur d’activité Grand rendez-vous cyclique de la communauté française de la recherche en transports, le et par territoire. Carrefour est un espace privilégié de partage des nouveaux acquis de la technologie et de la connaissance. Au cœur du Carrefour, un village-exposition présentera plus de 100 projets de recherche, regroupés selon les thématiques clés du Predit et sélectionnés parmi les quelque 1100 projets du Predit 4. Les tables rondes en séance plénière traiteront des chantiers de recherche majeurs, au service de l’éco-adaptation et de la compétitivité du secteur : « Demain le fret », « Le véhicule hybride », « Mobilités contrariées », « et Recherche et décision publique » dans les transports. Les séances d’ouverture et de clôture seront respectivement consacrées au bilan critique de cinq années d’animation de la recherche sous la bannière du Predit et aux perspectives immédiates quant à la prise de relais. Dates :les 7 et 8 octobre 2013Lieu :Palais Brongniart, Paris 2earrondissement. +d'inFos listes et recueils des recherches et recueils des thèses du p redit 4 sur http://carrefour-predit4.org
+d'inFos • http://www.bpifrance.fr/votre_projet/innover/ outils en_ligne/aides_et_soutiens_publics _ • contact transports/mobilit : benoit.jeanvoine@bpifrance.fr Le Temps du bilan du Predit 4 +d'inFos http://tempsdubilan-predit4.org (synthèse, interventions, images du Temps du bilan predit 4 )
 consultation-forum ArbitrAge voyAgeurs – mArChAndises s les transports da a perspe CtiVe ddaunne moBilité duraB,le ?ns l les trois pistes de recherche issues de la 5econsultation-forum du predit 4 Le processus très normé de cette consulta - tés en intégrant cette activité dans les plans Sur ces bases, tion s’est déroulé de l’automne 2012 au de déplacements locaux, en rendant plus des pistes de printemps 2013. Ses enseignements, actés visibles les services de la collectivité dans r e c h e r c h e en juin par le Comité de pilotage du Predit, ce domaine, en prenant part plus active - p r i o r i t a i r e s sont désormais disponibles via la classique ment à la mutualisation du transport de ont été propo-plaquette de « Bilan » de la consultation. Le marchandises ; sées pour convaincre et aider les collecti -groupe d’évaluation interactive, associant2.  à mieux considérer les problématiquesrendre visibles les enjeux de transports vités un panel de citoyens ordinaires et un col - de marchandises dans le débat public au- de marchandises, d’une part, et pour amé -lectif d’experts, a surtout réagi sur les sujets delà des médias spécialisés et du milieu de liorer la coexistence fret/voyageurs sur le de l’espace urbain, mieux appréhendés par la logistique ; rail, d’autre part. les citoyens. Il s’est accordé sur la nécessité3. rapprocher les entreprises des espaces de repenser la nature de l’arbitrage voya - embranchés (ou raccordés au réseau+d'inFos geurs-marchandises, selon quatre axes : ferroviaire) ;synthèse de la consultation : 1. renforcer l’enjeu politique du transport4. clarifier la position des opérateurs fer -http://www.predit.prd.fr de marchandises au niveau des collectivi - roviaires vis-à-vis du fret.consultation-forum
4
europe
ksTraTéGie
entretiens croiss sur le programme europen Horizon 2020
maria Faury, directricenationale de recherche dont le principe est scientifique secteurnseignem sur le sall iorctid nantvans ido naré tne nergie, dveloppement durable, chimie etle trans-seuquop af rirovmes resusps iéct der, erniet deliel 9ujl  etoeé ve,cherchrea  lte rueirépus procds au ministère enser charge de la recherche. ttel innvotaoiferseap slrupoece sa pnce  danlace rerussaarF al àbjo Ln.: f tiechcreeé nedl che. a re Le programme européen Horizon 2020 seraL’Agenda mobilisera ainsi l’ensemble des acteurs lancé dans quelques mois. Quelle articulationsur les grands défis sociétaux, en cohérence avec peut être envisagée avec la Stratégie nationaleceux du programme européen Horizon 2020. de la recherche française (SNR) et la program -Dans le cas présent, le défi « Mobilité et systèmes mation de l’Agence nationale de la recherche ?urbains durables » de la SNR et du plan d’action En mai dernier, avec France Europe 2020, la de l’ANR 2014 sera complémentaire au défi socié -France s’est dotée d’un Agenda stratégique pour tal européen « Transports intelligents, verts et la recherche, le transfert et l’innovation, qui intégrés ». Il est essentiel pour la réussite des ambi -oriente durablement la politique publique de sou - tions de la France. Il mobilisera ainsi des acteurs tien à la recherche. Cet Agenda permettra à la français, publics et privés, à travers notamment recherche française, dans toute sa diversité, d’en - les plates-formes technologiques européennes, core mieux répondre aux grands défis scienti - les JTI et les PPP, et les structures françaises telles fiques, technologiques, économiques et sociétaux que les Alliances, les pôles de Compétitivité et des des décennies à venir. Il comporte la stratégie programmes tels que le Predit.
Jean-luc di paola-Galloni,Le rôle d’Ertrac sera de poursuivre l’établissement fvoircem-ep rtescihdenlto dgieq lua ep late- dans d  ellseefiud echrea  ldee utroenneéporue ehcre nole respect du dispositif et de leur continuelle mise à (eEuurrooppeeannnreoEardttrraancs portjour, mais également dans un esprit qui veille à une research advisory council)meilleure compétitivité dans un cadre mondial. cteur d u charg des aaireDs irpeubliques let gdu Quel positionnement aura le partenariat pu -dveloppement durable - groupe v aloblic-privé (PPP) European Green Vehicles Ini -tiative (EGVI) proposé par Ertrac dans ce pay -Le futur programme européen Horizon 2020 sage ? Qu’apportera-t-il aux industriels ? se différencie de ses prédécesseurs en inté -À la demande de la Commission européenne, le grant recherche et innovation et une approchepartenariat public-privé est le signal que cette der -par défis sociétaux tels que « Transports intel-nière a reconnu la validité des axes de recherche ligents, verts et intégrés ». Quelle est votre opi-proposés par la plateforme Ertrac. Le but de cette nion, en tant qu’industriel, mais aussi en tantinitiative consiste à établir une voie de financement qu’acteur-clé d’Ertrac, sur Horizon 2020 ?prioritaire(fast track)pour un certain nombre de Pour l’industrie automobile et pour Ertrac, le hui - projets dédiés communément choisis par la tième programme-cadre (défini comme Horizon Commission et par une voie suffisamment repré -2020) est un soutien aux axes de recherche et sentative de la plateforme. Pour les industriels, ce d’innovation pour une mobilité plus intelligente, sera une source complémentaire et plus souple de mieux intégrée, et plus sobre en émissions de financement dédiée aux projets prévus. carbone. Le soutien du budget européen pour ces programmes de recherche est absolument capitalQuelle peut être l’articulation efficace avec pour l’ensemble des acteurs de la plateformex onauuremnitsanittn s 2onizors de0 02H Ertrac, qu’ils soient de grands groupes indus -d’orientation de la recherche ? Par exemple d’un triels, des PME, des laboratoires, des universitésprogramme d’animation de la recherche en ou des organismes administratifs. C’est la pour -transports au plan national tel que le Predit ? suite de ce soutien financier de la recherche très Les industriels seront intéressés à s’associer avec compétitive qui importe aux industriels. les instances nationales de recherche qui seront désireuses de prendre part à un programme de Quel sera, selon vous, le rôle d’Ertrac, la plate-recherche européen de Horizon 2020. À ce titre, forme technologique européenne du secteurles industriels évalueront avec intérêt toute forme routier, dans ce nouveau dispositif ?de coopération étroite avec le Predit.
kmobiliTé urbaine
eip smart Cities and Communities
Le 10 juillet 2012, la Commission européenne a lancé officiellement le partenariat européen d’innovation (EIP) pour des villes et communautés intelligentes. Il vise à mettre en commun des ressources pour la recherche dans les secteurs de l’énergie, des transports et des TIC, et ainsi faciliter l’entrée sur le marché de technologies efficaces et intégrées au bénéfice des villes. Les fonds seront fléchés vers des projets de démonstration dans le cadre Horizon 2020. Un groupe de haut niveau et une plateforme des parties prenantes interviendront dans le processus. • +d'inFos ec.europa.eu/energy/ technology/initiatives/ smart cities en.htm _ _ une initiative europenne communepour innover dans les infrastructures de transport Les plates-formes technolo-giques ERTRAC (route), ERRAC (rail), WATER-BORNE (naval), ACARE (aéronautique) et ECTP (construction, travaux publics) ont décidé de joindre leurs efforts pour promouvoir l’innovation dans les infrastructures de transport européennes en définissant des feuilles de route multimodes de transport. Elles proposent une augmentation globale de 50 % de l’efficacité en termes de performance, risques et coûts. Elles visent à mieux utiliser les financements du futur programme Horizon 2020. •
preditinfos - n° 25 - 2esemestre 2013
lEs EnJEux  EnvironnEmEntaux  Et socio-économiquEs du transport  de marCHandises
Quel est l’avenir du transport de marchandises ? d’un côt les enjeux environnementaux et la rarfaction des ressources nergtiques fossiles, de l’autre un commerce mondialis qui a dcupl les besoins. point de rencontre des grands enjeux de notre socit, le transport de marchandises se doit donc d’voluer tout en composant avec un investissement public devenu rare.
dossier
5
selon les cas, le fretl’imcpenact uveironnemental « fret » dsigne l’activit duiqomone t transport de marchandises ou les marchandises à transporter. este très pdsbceriiroslngin eicCesnc up sassiielaps des nitialemr tsse ,ofmio es lar psilitu sel dseriepspantru snIl nor al ,eearbcshiatte  t meeaée  seé etrcenrsduaid s mpleoLarud rei en 2010-2011, après une forte chut 2008 et 2009 du fait de la crise écono conomiquesle transport intérieur de marchandises se sit rumsesrige,e inntdees,  c hbirnes. il, niveau qui était le sien dix ans avant. Fa2011 au l’afrique du sudconclure que letransport de fretest en recul durable ? opérationnel sur le fret (Comop 5) identifiait plusieurs (vsouth afjroicuat)e re st esèrom crcmeleia ses non. La supprseisnod seb raird vélepoepemtnd un réseatur eeCt dviles erle: évelle det, e fr d seemtnpoepviroer freoe untnanimod à seria enue s aet la multiplication des pays producteurs sur un mar -rcemment.ché mondial (les «briC autoroutes de la autoroutes ferroviaires » et des «», notamment) se traduisent par « des échanges multipliés, les produits parcourant des mer », la massification des dessertes des ports mari -distances toujours plus grandes pour arriver jusqu’à times par voies ferroviaire et fluviale, la création de leurs consommateurs. À la clé, une dépendance crois -transfert (oufluviales. Cinq ans plus tard, la routenouvelles liaisons report) modalsante des acteurs économiques et des consommateurs n’a rien cédé de sa part modale sur le fret, du fait, dans report du dn e mfrode de à l’égard du transport de fret – et de la logistique, qui le cas spécifique du rail, d’une divergence persistante transport et surest l’art de la rationalisation du transport de marchan -uponl lauuatnrte  emt/ooinu sp lus ne ertol dre oesrapéetru stel see ixgences de volumexe ed ,,étilibiodpre  dtévitiucedp e  tauilnotces té dhargesgna dLe. lis nos od toitces nhies, nc inéce, dckagibutistr,) oindis sepp(avironoisemen,stnots conome en nergie ;à diverses échelles : entreprise, réseau d’entreprises, c eurs on fait le choix duterritoires, continents, etc. L’impact environnemental : priorité maintenue au sans trahir les grands objectifs rail ou du fluvialest majeur : le transport de marchandises est en passetransfert alle fluvial et le ferroviaire), associée tprlautnôstp qorute r douu tier.de devenir l’un des principaux postes d’émission de gaz mod(suite, page suivanteQ
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.