Former les hospitaliers pour prévenir les infections nosocomiales

De
Publié par

Afin de mieux lutter contre les infections nosocomiales, le rapport préconise une meilleure formation à l'hygiène en milieu hospitalier pour les médecins et autres professionnels de santé dans le cadre de la formation continue et initiale ainsi que la formation de personnels spécialisés en hygiène hospitalière. Il propose également que le suivi et l'évaluation de la mise en oeuvre de ces propositions soient assurés par le Comité technique des infections noscomiales.
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/984001556-former-les-hospitaliers-pour-prevenir-les-infections-nosocomiales
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins
Synth–se des propositions
Introduction
PLAN DU RAPPORT
1. Les infections nosocomialesetleur pr—vention
1.1. Situation du probl–me 1.2. L'organisation de la pr—ventionenFrance 1.3.Pr—vention des infections nosocomialesetpromotion de la qualit— des soins 1.4. dans la formation des la pr—vention infectionsPlace de 1.5. duOrganisation du travail groupe
2. La formation initiale des m—decins
2.1. Staged'initiationaux soins 2.2.Premieretdeuxi–me cycles 2.3. Internat 2.4. Synth–se despropositions
3. La formation des personnels infirmiers
3.1. soins infirmiers aux formationLes instituts de 3.2.Les —coles d'infirmiers sp—cialis—es 3.3.Les —coles de cadres 3.4. Synth–se despropositions
4. La formation continue des personnels hospitaliers
5. des membres des C.L.I.N. continueLa formation
6. Les praticiens hospitaliers en hygi–ne hospitali–re
7. Les infirmiers charg—s de hygi–ne hospitali–re
8.Les autres personnels
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
FORMER LES HOSPITALIERS POUR PREVENIR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES
Ce rapport a —t——labor— par le groupe de travail sur laFormation, constitu— dans lecadre du Comit— Technique national des Infections Nosocomiales,  la demande du Ministre de la Sant—en1995.
Participants :
Dr ASTAGNEAU (Paris) Dr AULAGNER (Lyon) Pr AVRIL (Rennes) M. BERNADET (Lyon) M. BOTREAU-ROUSSEL (Paris) Mme le Dr BRUAIRE (Paris) Pr BRÜCKER (Paris) Dr CARLET (Paris) M. CAYZAC (Paris) Dr CETRE (Lyon) Mme COIRON (Lyon) M. COQUEMA (Paris) Mme CULLET (Paris) Pr DARBORD (Paris) Mme DELCOURT (Mont—limar)
Rapporteur :Pr FABRY (Lyon)
Mme DORE (Paris) Mme DUBOYS-FRESNEY (Paris) Mme DUFETELLE (Orl—ans) M. GAYET (Lyon) Pr GACHIE (Bordeaux) Mme le Dr GULIAN (Marseille) Dr LABADIE (Bordeaux) Pr LACUT (Bordeaux) Mme le Dr LEPOUTRE (Paris) Dr LUCET (Paris) Pr POURRIAT (Paris) Mme RIVET (Paris) Mme le Dr TISSOT GUERRAZ (Lyon) Mme VIBET (Paris)
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
SYNTHESE
DES PROPOSITIONS
Formationdesm—decins :
(1) Formaliser les objectifs du staged'initiation les queaux soins, ainsi conditions de son organisationetde son —valuationetd—signerun enseignant responsable delacoordination delaformationen hygi–ne hospitali–re.
(2) Introduire une formation"th—orique"pr—coce, danslecadre du stage infirmier.
(3) D—velopperlacollaboration entre UFR, Serviced'hygi–nehospitali–reet Institut de Formation en Soins Infirmiers
(4) Int—grerl'hygi–nehospitali–reet lamaîtrisedes risques nosocomiaux dans l'—valuationdel'ensemble deuxi–mecycle. du cliniquesdes stages
(5) Int—grerle"Infh–metsnoitcenosocomiales" des sp—cialit—sdans chacune concern—es defaçon coordonn—e(—pid—miologie, microbiologie, infectiologie)
(6) Introduire une ou plusieurs questions sur les infections nosocomiales dans leprogramme du concoursetnrta.d'in Formationinitialeertuasedsselnniossferopde—tsna
(7) D—velopper des —changeestcollaborations p—dagogiques CLIN entreIFSI, et—quiped'hygi–nehospitali–re: information, documentation, pr—paration des objectifs de stage, recherche de coh—rence...
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
(8) D—velopperl'aidem—thodologique des C.CLINetdes —quipesd'hygi–ne hospitali–re, aux —quipes enseignantes des IFSI
(9) Actualiser les programmes de formation : notamment pour les infirmiers sp—cialis—senanesth—sie-r—animatioetnlesinfirmi–respu—ricultricesa,insi que pour les cadres infirmiers.
Formationcontinue
(10) Officialiserle rôleconsultatif du CLINenmati–redeformation (th–mes, modalit—s), cetteconsultationdu CLINdevantse faireauminimum au moment del'—laborationduplande formation.
(11) Consulter leCLIN surle choixdes organismes ext—rieursenantervnits pourlaformation dansl'—tablissement.
(12) Programmer, danschaque —tablissement,une ou plusieurs sessions de formations permanentes contrôleconcernant ledesrisquesnosocomiaux, destin—es aux praticiensitsphorsieal(au moins unesession annuelle).
(13) Poursuivreet—largirl'exp—rimentationDH-ANFHenmati–red'utilisation de produis multi-m—diapourlaformation continuedes personnels hospitaliers, dansle domainedelapr—ventiondes infections nosocomiales.
(14) Organiserune formationcourtepour pr—parerles pr—sidentset membresdes CLIN aux responsabilit—squ'ils les —tablissements.Lesont assumer dans C.CLIN devraientêtrelesinitiateurset responsables decetteaction.
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
Formationedlesosnnpre—sscip—isal
(15) Organiser une fili–re deformation pour des praticiensenhygi–ne hospitali–re,en liaison avec : - les disciplines universitaires concern—es - les fili–resexistantes de formations de sp—cialistes(DES de sant— publique, DES de Biologie, DESCd'infectiologie) - les Diplômes existantsen mati–red'hygi–nehospitali–reetpr—vention des infections nosocomiales. Cette formation devra prendreencomptelesacquis p—dagogiqueset l'exp—rienceprofessionnelle ant—rieure.Elledevra conduire une sp—cialisationreconnue nationalement danslecadred'uneinstancede coordinationd—finir.
(16) Organiser une fili–rede formation pour les cadres infirmiersetinfirmi–res hygi—nistes, - reposant sur un partenariat (convention) entre une universit— (organisatriced'undiplômed'hygi–nehospitali–re)etun institut de formation des cadres infirmiers, - conduisantl'obtentiond'undiplôme sp—cifique,reconnu auniveau national danslecadred'uneinstance de coordination d—finir
Suivileadmisenevreoeu
(17)Suivreet—valuerlamiseenoeuvredeces propositions danslecadre du Comit— TechniqueNational des Infections Nosocomiales
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
1. Les infections nosocomiales et leur pr—vention
1.1. Situation du probl–me
Pour des raisons —thiques, —conomiqueestjuridiques —videntes, les —tablissementsde sant—ontune obligationdequalit—et des—curit—vis--vis desmaladesqu'ilsprennentenchargeetvis--visde leurs personnels. Ces objectifsdequalit—et des—curit— sont l'origine dud—veloppement des fonctions "hygi–ne, surveillanceet infectionspr—vention desnosocomiales"dans le milieu hospitalier.
Le probl–me des infections nosocomiales voit sonimportance bien reconnue aujourd'hui, tant par les praticienset les chercheurs qui sont que parles professionnels hospitaliers,deplus en plus nombreux  produire des analysesetdes —valuations ce rencontrentsujet. Le succ–s que congr–s les scientifiquesetles r—unions professionnelles surlamaîtrise des risques infectieux l'hôpital t—moignede par encorecette reconnaissance nouvelle, qui sera renforc—el'introductiondes m—canismesd'accr—ditation des —tablissementsdesoins.Lecalvaired'IgnazSemmelweis se termine, même si les probl–mes pos—sn'ont Mais le des enjeux.pas tous trouv—des solutions la hauteur temps approcheles savoir-faireetles techniquesserontnombreuxetglobalement appropri—s, alors que leur miseenoeuvre pratique continuera dans  faire probl–meuncontextede renouvellement rapidedeces techniques,en l'absenced'unep—dagogie continuedela qualit—et dela s—curit—.
Les m—canismesd'apparitiondes infections nosocomiales conjuguentdenombreux facteurs endog–nesetexog–nescequi situed'embl—e  des risquesles efforts de maîtriseunniveau transversaletcsidirulrianilpie.pLe pr—sentesouvent certaines caract—ristiquesmalade lui-même cliniques qui augmentent le risqued'acqu—rirune infection nosocomiale. Ainsi, la natureetla qualit— des soins m—dicauxetinfirmiersontune influence consid—rable surles risques infectieux l'hôpital comme en m—decine ambulatoire : chacundoit être form— aux pratiquesdesoins qui permettent d'esp—rercet"irr—ductibleminimum"dont parlaitGrahamAyliffe.Laqualit—de l'environnement,la s—curit— des approvisionnementsenmat—rielset enproduits repr—sententd'autresdimensions importantesdesueitcefnies–n—gsdifctjeobes:le eslribiltnomveorrs,aliespiteshocelaiatroontrôled qu'ils techniquessoient gestionnaires, expertsouutilisateurs.
De nombreuses —tudes —pid—miologiqueosnt —t—conduites dans diff—rents pays,principalement depuis les ann—es 70. En France,les tauxd'incidencedes infections nosocomiales observ—soscillent entre 5et15 % des patients hospitalis—s selon le typedepatients sous surveillance. Ce taux d'infectionvarieeneffet beaucoupenfonctiondutypederecrutement del'hôpital, etdoncdutype d'activit—desoins,etl'int—rieurd'unmême hôpital,dutypedeservices. Laformation initialeet personnelscontinue desdesant—est aucentre des dispositifs de pr—vention durisque nosocomial. Certains besoinsdeformation seront davantage lefaitde teloutel type d'—tablissement, de serviceou d'activit—.Mais ce niveau infectionsde fr—quence, des la pr—vention nosocomiales (et donc la formation des personnels) d—passela bonne volont—individuelle ; elle doit s'organiser auniveau del'—tablissementet sant—. les professionnels deconcerner tous
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
1.2. L'organisation de la pr—vention enFrance
Dans lebut qualit—d'am—liorer laet dela s—curit—soins hospitaliersetdemieux maîtriser le risque infectieux nosocomial,unprogramme nationaldelutte contre les infections nosocomiales (1995-2000) a —t—pr—par— Minist–repar ledela Sant—etrendupublic le 3 novembre par Monsieur 1994 Philippe DOUSTE-BLAZY. Ce programme doit êtrer—alis—sur cinq ansetson champd'action est largepuisqu'ilconceme tous les —tablissements publics de sant—,etassocie pourdenombreux aspects les —tablissements priv—s. deL'objectif en termesant— publiqueest der—duire significativement sur cinq ans : - le nombre des infections nosocomiales (r—ductionde30%), - le tauxdebact—ries r—sistantes aux antibiotiques
Les grandes lignesde ce r—sum—eprogramme peuvent êtreesnquatre points :
1. Harmoniser les pratiquesd'hygi–nedans tous les —tablissementsde diffusant lessant— en documentsde aspectsr—f—rencesur les diff—rents techniques, touten impact,—valuant leuret am—liorerla prescription d'antibiotiques.
2. les personnels hospitaliers m—dicaux, param—dicaux et nonFormer et sensibiliser m—dicaux aux risques nosocomiaux et aux bonnes pratiques d'hygi–ne.
3. Renforcer les moyensdelutte contre les infcctions nosocomiales,auniveau des —tablissementset coordonnerl'activit—des diff—rentspartenairesetstructures.
4.Mettreenplaceunprogramme nationaldesurveillanceetde pr—vention : - pour,au —tablissements,niveau des * risque infectieux,connaître le * mesures de pr—vention,orienter les *d—finirles objectifs prioritaires, -etau niveau national, *—valuerl'efficacit—des mesures misesenplace. Les structuresdeprogramme sont avant tout les Comit—ssoutien ce delutte contre les infections nosocomiales (C.L.I.N.) d'—tablissementouinter-—tablissement, les 5 Centresdecoordination dela lutte contre les infections nosocomiales (C.C.L.I.N.) l'—cheloninterr—gional,le Comit— technique national des infections nosocomiales (C.T.I.N.)etlaCellule « nosocomiales» infectionsdu Minist–re delaSant— l'—chelonnational.
1.3. Pr—ventiondesinfections nosocomiales et promotion de la qualit— dessoins
Laloi nÊ 91-748du portant 199131 juilletr—forme —tablissementshospitali–re pr—ciseque lesde sant— publicsetpriv—sdoivent d—velopperune politiqued'—valuationdes pratiques professionnelles, des modalit—sd'organisation de soinset detoute action concourant uneprise encharge globaledu malade afin, notamment,d'engarantir la qualit—etl'efficience.Depuis la publication des ordonnancesdu24 avril 1996,cetteexigenced'—valuatione,traverenforc—srt—a—elbatnemsnocr—di La documentdtaeoiunxrFlaoçngaisiqeu:e sF o:pita hos lesrmer—revrup  sopilrens nosocomialesin rel snieftcoi
- celle de l'accr—ditationdes —tablissementsdesant—, - celledel'—valuationdes projetsfaisantl'objet d'unfinancement contractuel.
La priseencomptedurisque infectieux inh—rent  toute structure hospitali–reestun—l—ment indispensable la miseenplaced'unservicedequalit—pourla population : elle sera certainementau coeur des d—marchesd'—valuationquis'annoncent.Ceci concernera aussi bien la surveillance des infections que la qualit— des soins techniquesetlaprise enchargedupatient dans ses diff—rentes dimensions : organisation des soins, comp—tencesdupersonnel, miseenoeuvredeprogrammes d'actions propos—s parles CLIN La comp—tenceet l'efficacit— de qualit— dans ledes personnels domainede l'hygi–ne solide initiale une formation parhospitali–re passeetune possibilit—de r—ajustementdes connaissancesencontinu.
1.4. Place de la formationdansla pr—ventiondesinfections
D–s1988, la formationest missions des Comit—spositionn—eparmi lesdelutte contre les infections nosocomiales. A leur tour, les "100roita"snmocednam (Conseil Sup—rieuren 1992d'Hygi–ne PubliquedeFrance) pr—cisent que formation laestun—l—ment essentiel pourla pr—vention des infections nosocomialeset qu'elledoit fairel'objet d'uner—flexion concert—e dans chaque —tablissement. La n—cessit—derenforcerlaformation des personnels sp—cialis—senhygi–ne hospitali–re—taitaussi soulign—e fortement dansle rapport pr—sent—au Sant—en maiMinistre de la 1992 ("Propositions pourunprogramme nationalde infections nosocomiales").pr—vention des Enfin, dans le plan gouvememental 1995-2000 ainsi que dans la circulaire DGS/DH nÊ17du19 avril 1995, la formationest unaxe prioritairepour lutter nosocomiales.contre les infections
Diff—rents partenaires impliqu—s dansl'organisationetles tâchesd'hygi–ne, des produitont aussi r—flexions, parregroupement professionnel :
- Les infirmiers hygi—nistes dansle cadrede l'AssociationNationale des Infirmi–resetInfirmiers enHygi–ne Hospitali–redeFrance ont —tabli, partird'uned—finitiondefonction, des axes pourun projet de formation des infirmi–resenhygi–nehospitali–re(juin 1991).
- Les responsables p—dagogiques des diplômes universitairesouinter-universitairesd'hygi–ne hospitali–reet concert—s nosocomiales se sont des infectionsde pr—ventionetontfaitdes propositions dans le sens de la cr—ationd'une nationale en hygi–neformation inter-universitaire hospitali–re.
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
2.La formation initiale des m—decins
Legroupeatravaill—surlespossibilit—soffertespalrestaged'initiation suraux soins,l'enseignement de 1eret2–me cyclesetsur le programmede l'internat.
2.1. Stage d'initiationauxsoins
2.1.1. L ' e x i s t a n t
L'arrêt—du18 mars 1992  relatifl'organisationdupremier cycleet dela premi–reann—edu deuxi–me cycle des —tudes m—dicalepsr—voit,avant le d—butdela deuxi–me ann—ed'—tudes, un "stage d'initiation aux soins", non r—mun—r—d',unedur—edequatre semaines,  tempscomplet et de dansmani–re continue,un —tudiants auxmême —tablissement.Ce stage permetdese familiariser avec le monde hospitalier.
Certaines universit—s - en relation avec les —tablissementsdesant— - ont compl—t—cette initiation aux soins par des enseignements th—oriquesenhygi–ne hospitali–re, par abordant exemple les points suivants :
- l'importancedela pr—vention, - l'—pid—miologiedes infections nosocomiales, - les infections nosocomialesetles germesencause, - les principaux protocolesdesoins, ou formateurs des institutspar des travaux pratiques organis—s,par lesdeformation aux soins infirmiersoupar les —quipesd'hygi–nehospitali–re.
La circulairedu9 mai 1995etl'arrêt— du2 mai 1995 relatifs aux enseignementsdu1eret2–me cycle des —tudes m—dicalesconfirment ces diff—rentesdispositionsetpr—cisentque le stage devra d—sormais inclurel'enseignementdes basesde l'hygi–nehospitali–re :"pendantcestage les —tudiants sont —galement initi—s aux principedse l'hygi–nehospitali–reetaux gestesde premiers secours".
2.1.2. Limites
Les objectifsde cestagenesont pas d—finisde façonpr—ciseetlnoitat—rpretni' textesde ces peutêtre diff—rented'unCHUl'autre.Pourtant,cestage offrirait aux —tudiantsl'opportunit— d'acqu—rirles r–glesde baseen ans oublier la dimension globalehygi–ne hospitali–res,de la prise enchargedupatient.Ilpourrait être importantdemieux d—finir ces objectifs.Par ailleurs, la programmationdu les p—riodesestivalesstage pendantnepermet pas toujoursd'assurer un encadrementde stagiaires.qualit— des
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
2.1.3.Propositions
Ce stage apparaît commeunmoment privil—gi—pour une initiation la future vie hospitali–re des —tudiantsenm—decine. Une approcheglobaledel'institution, d–s leur premier stage favorisera leur future int—gration. Danscette perspective, les objectifsde pourraientce stage être : *Connaître l'organisationduservicedesoins infirmiersetappr—henderl'organisationdes soins dansunservice *Acqu—rirles bases, enhygi–nehospitali–repourla r—alisationdesoinsdequalit— *Participer la r—alisationde infirmierscertains soinsen tenantcompte de : .l'hygi–nede l'environnement, .l'hygi–nedes mains, .l'entretiendumat—riel utilis—lorsdusoin, . la tenue vestimentaire adapt—e, .le trietl'—liminationdes d—chets.
*Apprendre prot—gerle patientet seprot—ger: sa protectionetcelledeses coll–guesafin de donner l'—tudiantla possibilit—d'atteindre detels objectifs, des conditions minimum sont requisesetdevraient fairel'objetd'unecirculaire :
(1) D—signation parle directeurd'UFRd'unenseignant charg—decoordonner la formation en hygi–nehospitali–redanlsecadredustage infirmier(etaussi des stages cliniques ult—rieurs, voir 2.2), comme cela existe pourlaformation aux gestesd'urgences. Cetenseignement aura pour tâches de pr—pareretd'—valuerles stages,de utile aux —tudiantspr—parerla documentation et d'organiserles s—ancesdeformation th—oriques.
(2) D—finitionet—laborationd'objectifscommuns pour tous lieuxdestaged'unemême UFR, parl'enseignant formation laresponsable deenhygi–ne hospitali–re. (3) Organisation parl'enseignantresponsabled'unedeux journ—esdeformation th—oriqueet pratique sur la maîtrise desrisques infectieux l'hôpital journ—esseront comprises dans le; ces stageetorganis—esencollaboration avec les —quipesd'hygi–nehospitali–reetles institutsde formationensoins infirmiers.
(4) Approche p—dagogiquepratique par lamise ensituationetla r—alisationde soins.
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
2.2. Enseignementdespremier etdeuxi–mecycles
2.1.1. L'existant
(a)Lacirculairedu9 mai 1995 aux relative enseignements des1eret2–mecycle des —tudes m—dicales,propose une revalorisation des stages hospitaliers en augmentant leur articulation avec les enseignements th—oriques. Danscetteperspective, des contratsdestage sont institu—s avec des objectifs pr—cisretranscrits suruncarnetdestage.Lavalidationdela partie th—orique int—gr—eaux stages peut se faire sous formed'—preuves—critestandis quel'—valuationdes gestes pratiques sefait ensituation l'aide ducarnet destage.L'apprentissage de l'hygi–ne hospitali–re, formul—commeunobjectif prioritaire, figure dans la d—finition des stagesde 1–re ann—ededeuxi–me cycle, danslacontinuit— des stagesde1er cycle.
(b) Pour les stagesde2–me,3–me,4–meann—ede2–mecycle,l'hygi–nehospitali–rene figure pas dans les objectifs, ceux-ci mentionnantl'apprentissaged'une publiqueapproche de sant— (pr—vention, —conomiedela sant—)et avec leune int—gration des connaissances en relation comportement vis visdupatientetdesa famille. enseignements th—oriques La validation des estfaite par —preuve —crite tandisqu'une des  partirvalidation des stages sera effectu—e commentairesducarnetdestageetd'unepreuvecl—.ueiqin (c) L'enseignement th—orique sur les infections nosocomialesestintroduitentant qu'enseignement obligatoire aux mêmetitrequed'autresmati–res. 2.1.2. Limites
Nous notonsl'importance du carnet destage dans la validation des acquis pratiques, mais l'absence d'objectifstr–s pr—cis ceniveau,d'oùune grande h—t—rog—n—it—Q.uant l'enseignement th—orique devenu obligatoire,la les diff—rentes disciplinesconcertation entre impliqu—es dans la lutte contre les infections nosocomialesestmettreenplace, afin que chacun apporte sa contribution dans son champ disciplinaire.
2.1.3. Propositions
Lorsd'un"toilettage" ult—rieurdes textes surl'enseignementdes 1eret 2–cycle,onproposera les —volutions suivantes : *Ins—rerla lutte contre les infections nosocomiales commeunobjectif permanent durant la totalit— des stages des—tudesm—dicales. *Int—grerle th–medela lutte contre les infections nosocomiales dansl'enseignementdispens— par chaque sp—cialit—concern—e (Sant— Publique, Infectiologie, Microbiologie) avec une coordination des enseignants intervenants danscedomaine.
La documentation Française :  Former les hospitaliers pour pr—venir les infections nosocomiales
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.