L'entrepreneuriat social en France - Réflexions et bonnes pratiques

De
L'entrepreneuriat social tend à concilier viabilité économique et impact social et fait l'objet d'un intérêt croissant. Tous les secteurs de l'économie, des plus traditionnels aux plus novateurs, sont concernés par cette vague entrepreneuriale, perçue comme pourvoyeuse d'emplois non « délocalisables ». Ainsi, l'entrepreneuriat social représente-t-il une force économique à potentiel élevé, à croissance rapide. Ces entreprises, à la croisée du privé « classique » et du tiers secteur traditionnel, séduisent par leur finalité sociale et leur dynamisme découlant de leur modèle économique hybride. Toutefois, les contours de l'entrepreneuriat social restent flous et nombreux sont les défis auxquels les entreprises sociales doivent faire face. Sur la base de ce constat, cette étude fait le point sur tous ces aspects ainsi que sur les expériences abouties.
Publié le : lundi 1 avril 2013
Lecture(s) : 24
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000552-l-entrepreneuriat-social-en-france-reflexions-et-bonnes-pratiques
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
2 1RAPPORTS no0536& DOCUMENTS
L’entrepreneuriat social en France Réflexio
s sociales
Travaux coordonnés par Delphine Chauffaut, Caroline Lensing-Hebben et Antonella Noya
L’entrepreneuriat social en France Rflexions et bonnes pratiques
 2013
Travaux coordonns par Delphine Chauffaut, Caroline Lensing-Hebben et Antonella Noya
Avec la contribution de Demet San
Vincent ChriquiDirecteur généraldu Centre d’analysestratégique
Yves Leterme Secrétaire généraladjoint de l’OCDE
Avant-propos
Luqimonocéétilibeteivesuqiaitenruvialieronciàcurnetiaciso,almrofdertneerpenertpeer impact social, fait l’objet d’un intérêt croissant de la part des décideurs politiques comme du grand public. L’augmentation des créations d’entreprises sociales, l’éclosion de chaires dédiées à cette thématique dans les écoles de commerce, la multiplication des incubateurs d’entreprises sociales, l’organisation de conférences et séminaires portant sur l’émergence de ce phénomène soulignent la vivacité de cet intérêt. Tous les secteurs de l’économie ou presque, des plus traditionnels aux plus novateurs, sont concernés par cette vague entrepreneuriale, perçue comme pourvoyeuse d’emplois pour la plupart non délocalisables, donc comme un outil efficace, parmi d’autres, pour lutter contre le chômage. Ainsi, l’entrepreneuriat social représente une force économique à potentiel élevé, qui montre des signes de croissance rapide. Ces entités à la croisée du privé « classique » et du tiers secteur traditionnel séduisent par leur finalité sociale et leur dynamisme découlant de leur modèle économique hybride. Ce phénomène ne doit pourtant pas occulter que les contours de l’entrepreneuriat social restent flous et que les défis auxquels les entreprises sociales doivent faire face sont légion. Plusieurs interrogations demeurent. Quel devrait être le rôle de l’État pour accompagner ces entreprises ? Comment faciliter l’accès au financement de ces entités souvent associées à la non-lucrativité
3
L’enTRepReneuRiAT sociAL en FRAnce
donc à la « non-rentabilité » ? Quels instruments développer pour rapprocher le milieu des entreprises classiques de celui de l’entre preneuriat social ?
L’affirmation de l’entrepreneuriat social est à la croisée d’enjeux fondamentaux : évolution du rôle de l’État-providence, croissance des déficits publics, nouvelles attentes des consommateurs, poids des contraintes environnementales, importance de l’innovation, etc.
Constatant à la fois l’attractivité de ce mode d’entrepreneuriat et les nombreu-ses questions qu’il pose, le Centre d’analyse stratégique et l’Organisation de coopération et de développement économique ont souhaité proposer des ana-lyses et créer le débat sur ce sujet. Le présent ouvrage vise donc à fournir des éléments de perspective sur l’entrepreneuriat social, en présentant le contexte dans lequel il évolue, ses acteurs, ses difficultés mais aussi ses succès, et à retracer les discussions auxquelles il donne lieu.
La première section rassemble des contributions de nature théorique et ana-lytique. Le cadre communautaire est présenté par Laszlo Andor, commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion. Les contri-butions d’Antonella Noya, analyste senior des politiques publiques à l’OCDE, et de Caroline Lensing-Hebben, chargée de mission au Centre d’analyse straté-gique, sont consacrées à la définition de l’entre preneuriat social mais exposent également les conditions de son développement ainsi que les grands enjeux auxquels il est confronté. Amandine Barthélémy et Romain Slitine, experts associés auprès de l’ESSEC, entendent souligner la capacité de l’entrepreneu-riat social,via acteurs et  sesses méthodes, à changer l’économie dans son ensemble.
Dans la seconde section sont repris les principaux débats et interventions d’un colloque du 6 mars 2012 co-organisé par le Centre d’analyse stratégique et le programme LEED (Développement économique et création d’emplois locaux) de l’OCDE. Ce colloque intitulé « Quelle place pour l’entrepreneuriat social en France ? » s’est déroulé au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie1. Il a réuni des acteurs politiques, sociaux, économiques pour débattre du périmètre de ce secteur, de ses conditions de développement et de ses difficultés.
(1) Pour plus d’informations, voir : www.strategie.gouv.fr/content/colloque-quelle-place-pour-l%E2%80%99entrepreneuriat-social-en-france.
4
AvAnT-pRopos
La conclusion que Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances,chargé de l’Économie sociale et de la Consommation, a souhaité apporter à cet ouvrage, replace le débat sur l’entrepreneuriat social au sein de celui, plus vaste, de l’économie sociale en France, tout en présentant les actions du gouvernement français en faveur de ce pan de l’économie.
En annexe, on trouvera une estimation du poids du secteur par le cabinet McKinsey, ainsi que de nombreuses illustrations de ces entreprises sociales : neuf fiches réalisées par McKinsey et un recueil de bonnes pratiques qui rassemble trente cas témoignant des réussites et de la diversité du secteur.
Cet ouvrage, nous l’espérons, permettra au lecteur de prendre la mesure du potentiel mais aussi des défis de ce nouveau mode d’innovation économique et social qu’est l’entrepreneuriat social.
5
sommaire
Définitions et expériences de l’entrepreneuriat social
Initiative européenne sur l’entrepreneuriat social László Andor, commissaire européen à l’Emploi, aux Affaires sociales et à l’Inclusion
Entrepreneuriat social : définitions et conditions de développement Antonella Noya, analyste senior des politiques à l’OCDE
Quelle place pour l’entrepreneuriat social en France ? Caroline Lensing-Hebben, chargée de mission au Centre d’analyse stratégique
Entrepreneuriat social : quand l’innovation transforme l’économie Amandine Barthélémy et Romain Slitine, co-fondateurs d’Odyssem
Bilan et perspectives de l’entrepreneuriat social Actes du colloque OCDE/LEED et CAS du 6 mars 2012
Ouverture Yves Leterme, secrétaire général adjoint de l’OCDE Vincent Chriqui, directeur général du Centre d’analyse stratégique
9
11
15
29
51
61
63 67
7
L’enTRepReneuRiAT sociAL en FRAnce
Table ronde – Mise en œuvre et développement  de l’entrepreneuriat social Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif Jean-Marc Borello, délégué général du Groupe SOS Pierre Choux, président directeur général du Groupe ID’EES Jérôme Faure, chef de la Mission de l’innovation, de l’expérimentation sociale et économie sociale, Direction générale de la cohésion sociale Olivier de Guerre, fondateur de PhiTrust Active Investors Arnaud Mourot, directeur général d’Ashoka Europe Rohan Silva, cabinet du Premier ministre, Royaume-Uni
Allocutions Maria Nowak, présidente de l’Adie International Muhammad Yunus, fondateur de la Grameen Bank, lauréat du prix Nobel de la paix
Conclusion Benoît Hamon, ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire et à la Consommation
Annexes Neuf exemples d’entrepreneuriat social, étude Ashoka/McKinsey Trente entreprises sociales en France et dans le monde. Recueil de bonnes pratiques
8
73
93
95
99
105
125
Dfinitions et expriences de l’entrepreneuriat social
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.