Le Devenir des élèves de l'enseignement agricole : cheminement scolaire et professionnel des élèves inscrits en terminale BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole) en 1989-1990

De
Cette étude présente tout d'abord le diplôme du BTSA (niveau, formation, étudiants). Elle observe ensuite les caractéristiques des étudiants qui suivent cette formation (origine scolaire et socio-professionnelle) et l'environnement éducatif dans lequel ils évoluent (établissement, choix des options). Enfin, l'intégration professionnelle des élèves diplômés est analysée, à travers leur emploi, leur salaire, leur secteur d'activité et leur mobilité géographique.
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/984000888-le-devenir-des-eleves-de-l-enseignement-agricole-cheminement-scolaire-et
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 45
Voir plus Voir moins

CHEMINEMENTIAERSCOLETPROFESSIONNEL

DESELEVESINSCRITSENETNIMRELA

EN1 9 8 9 - 1 9 9 0

BTSA

ÉTUDE COMMANDÉE PARLEMINISTÈREDE L'AGRICULTURE, DE LA PECHEET DEA'ILEMTNLATION
DGER

MICHELB O U L E T

T R A I T E M E N T DE L'ENQUÊTE ASSURE P A R
MICHÈLEB A R G E O T
MICHELLED U B O S
AVEC L'APPUI SCIENTIFIQUE DE - L I R H E - U A - C N R SJEAN-LOUIS H E R M E N SOCIALES - UNIVERSITÉ SCIENCESTOULOUSE

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

OS IAMM ER

Introduction

Les classes prparant auBTSA: donnes gnrales
- Un fort accroissement des flux de formation
- . et du flux de diplôms
..

Lapopulation enquête
- Prs de tudiants sur 3 dans des tablissements publics
-3 4 sont des garçonstudiants sur
- Sur 22 options, 6 regroupent plus de 8 tudiants sur 10
- Prsd'un tudiant surdeux est d'origine agricole

Les rpondants
- Origine scolaire
- Origine socioprofessionnelle

Ledevenir des diplôms
- Un taux lev de poursuite ou reprise d'tudes
- Le processus d'insertion des diplômsBTSA
- Le processus d'insertion des diplôms« BTSAunique »

Situation au moment de l'enquête des« BTSAunique »
- 9 diplôms sur 10 ont unemploi
- Les disparits entrehommes et femmes
- Des diffrences limites entreoptions
- La situation selon les institutions
- Un taux d'emploi qui demeure levdepuis 1985

Les emplois occups
- Diversit des secteurs d'activit
- Diversit des emplois
- Les salaires
- La mobilit gographique

Conclusion

Annexes

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

7

10

13

19

2 1

2 7

4

Au printemps 1994, sous la responsabilit de la Directiongnrale de
l'enseignement et de la recherche du ministre de l'Agriculture et de la
Pêche, a t ralise une enquête surdle tudiants et lvesvenir des
inscrits en 1989-1990 dans les classes terminales des tablissements
publics et privs d'enseignement agricole, conduisant aux diplômes du
BEPA et du BTSA.

L'enquête tait destine che-analyser le
minement des jeunes pendant les trois ans
et demi qui suivent leur sortiedu niveau de formation interrog. Pendant
cette priode, ilspeuvent avoir poursuivi des tudes, remplileurs obliga-
tions militaires, occup plusieurs emplois,effectu desstages, connu des
priodesd'inactivitoudechômage.C'estcesdiffrentessituationset
leur enchaînement que s'intresse l'enquête.

Ses principaux objectifs sont de trois ordres:
* poursuivent des qui diplômantes tudes jeunesConnaître le nombre de
ou s'engagent dans des formations complmentaires, aprs avoir suivi
une formation professionnelle agricole de niveau BEPA ou BTSA.
* et les entreprises dans lesquelles les jeunesCaractriser lesfonctions
commencent leur activit professionnelle, et cela en fonction des spcia-
lits de formation.
* ces niveaux de professionnelle Approcher le processus de l'insertion
qualification, notamment dans les secteurs d'activit lis de prs ou de
loin l'agriculture.

Lesquestionnairesralisspourchacundesniveauxonttadresssaux
tablissements par l'intermdiaire desDRAF-SRFD. C'estlechef d'ta-
blissement qui a envoy, avec une lettreexplicative, les questionnaires
auxancienslvesettudiants;ilacollectlersponsesetassurles
relances ncessaires.

Ce document est issu de l'exploitation de l'enquête conduite auprs des
tudiants inscritsdans l'anne terminale des sections de prparation, par
la voie de la formation initiale, au Brevet de Technicien Suprieur Agri-
cole.
Sur une population de 6 071 inscrits, 3 382 tudiants ont rpondu, soit un
taux de rponse de55,7 %.
Ce taux est plus levparmi les anciens tudiants des tablissements
publics, 59,5 %, que parmi ceux issus du priv, 48,9 %,avec de grandes
diffrences entre l'UNMFREO (75,1 %), le CNEAP (47,1 %) et l'UN-
REP (36,3 %).

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

LES CLASSES PRÉPARANT AU BTSA :
DONNÉES GÉNÉRALES

L'entredanscessectionsestrservaeuxlvestitulairesduBTAou d'un baccalau-
rat,elle est soumise slection.

Le BTSA est un diplôme national de l'enseignement suprieur qui atteste d'une qualifi-
cation professionnelle de niveau III. Ses titulaires sont aptes exercer les emplois de
technicien suprieur dans les professions de la production agricole, des industries agro-
alimentaires, de l'amnagement de l'espace et de la gestion de l'environnement, des
activits commerciales et de services, ainsi que des activitslies au dveloppement et
l'animation du milieu rural, et capables de mobiliser leurs connaissances et leurs apti-
tudes pourseperfectionner et s'adapter au cours de leur vie professionnelle.

A la rentre 1989 s'engage la rnovation desBTSA qui concerne plusieurs options:
. etl'option « Techniques Agricoles (TAGE) » de l'Entreprise Gestion qui devient
« AnalyseetConduitedeSystmesd'Exploitation»(ACSE);
. les options ayant trait la commercialisation desproduits: « Transformation, Distribu-
tion et Commercialisation des Produits Agricoles » (TRADICOPA), « Élaboration et
Commercialisation des vins et spiritueux » et «Commercialisation des Produits Horti-
coles», qui sont regroups dans l'option « Technico-commercial », comprenant 8 sp-
cialits.
La rnovation neconcernant que les premires annes, les 6 071 tudiants inscrits en
anne terminale se rpartissent entre 22 options et 13 sous-options.

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

Optionsetosnsoitpo-suen anneterminale

* U n fort accroissement du flux de formation

Depuis 1980-1981, le flux de formation, c'est--dire les effectifs inscrits en deuxime
anne de BTSA, a connuun accroissement rapide, danslepublic et dans le priv.

Sur la base 100 en 1980-1981, le flux de formation atteint en 1989-1990, l'indice 241
pour le public, 292 pourlepriv et 257 pourl'ensemble.

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

Ceci rsulted'un formationaccroissement de l'offre dequi, sur la même priode, croît
de 98 classes de deuxime anne en 1980-1981 236 en 1989-199(0+ 140 %) :
*154entede64ssesaugmomen,lcslaecedbremessilbilbupstndastansle
(+ 126,6 %), l'effectif moyen par classe diminue de 28,4 27 tudiants (- 5,2 %),
* dans les tablissements privsl,e nombre de classes augmente de 34 91 (+ 167 %),
l'effectifmoyenparclassediminuede2623,7lves(- 8,8%).Cettebaisseestla
consquence du dveloppement des classes deBTSA dans les tablissements fonction-
nant en alternance (UNMFREO) où l'effectif moyen est de 17,9.

En 1994-1995, le flux de formation a encore augment, atteignant l'indice 395, l'offre
de formation du public a augmentavec une diminution du nombre moyen d'tudiants
par classe (241 classes de 25,5 tudiants),celle du priv galement avec unebaisse de
l'effectif moyen par classe (149 classes de 21,2 tudiants). Il faut noter qu' partir de
1990 sont ouvertes des sections permettant de prparerleBTSA en une anne, dansles-
quelles les effectifs moyens sont plus rduits: 15,4 tudiants enmoyenne en 1994-1995
contre 24,3 en section de deuxime anne.

*... et du flux de diplôms

La formation prparant au diplôme du BTSApeut être faite non seulement par la voie
scolaire, mais galement par l'apprentissage, par la promotion sociale et par correspon-
dance, enfin des candidats se prsentent titre individuel. Si l'enquête concerne les
seuls candidats par la voie scolaire, ceux-cise march du travail en letrouveront sur
compagnie des autres diplôms.Il est donc utile de prendre en compte l'ensemble du
flux de diplôms.

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

Sur la base 100 en 1981, le flux global est de 244 en 1990.

*

LA POPULATION

Prs de 2 tudiants

* 3

ENQUÊTÉE

sur 3dans des tablissements

tudiants sur 4sont des garçons

publics

Mais un mouvement de fminisationsemanifeste:iln'y avait que16,9 %de filles en
1980-1981, et seulement 14,9 % dans le public.Il y % 1983-1984, % en 24 eten a 19,6
dans le public.
La situation diffre selon les options: les garçons sont largement les plus nombreux en
machinisme (99,4 %), maîtrise de l'eau (94,3 %), aquaculture (91,6 %), productions
forestires (90,1 %), viticulture-oenologie (88,9 %), productions vgtales (87,9 %), et
TAGE (79,7 %). Ils sont un peu moins nombreux dans les options productions animales
(73,9 %) et productions horticoles (70,1 %).

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

EnfinleseffectifsfmininsontuneimportancesuprieurelmaoyenneenTRADICO-
PA (55,8 %), seule option où les filles sont(33,7 %), IAA (35,4 %) et ANABIOTEC
majoritaires.

*

Sur 22 options,6regroupent plus de 8 tudiants

VoirannexenÊ2.

sur 10

Jusqu'en 1985-1986, l'option IAA existait seulement dans le public et ne regroupait
qu'un effectif restreint (moins de2 %).Cinq options seulement runissaient tudiants 8
sur 10.

* Prs d'un tudiant surdeux est d'origine agricole

Les enfants d'agriculteurs sont 43,2 % et ceux d'ouvriers agricoles 1,2%, c'estlegrou-
pe majoritaire, que ce soit dans le secteur public (42 %) ou dans le secteur priv
(48,8 %), pour les garçons (46,1 %) et pour les filles (38,8 %).
Cette importance n'a pas vari depuis 1984-1985.

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

Origine

socioprofessionnelle

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

LES REPONDANTS

L'analyse des questionnaires permet de disposer d'informations supplmentaires sur les
tudiants inscrits en anne terminale du BTSA (cfa.nnexe nÊ 3).
Ils sont 3 382 avoir rpondu, dont 2 326 (68,8 %) issus d'tablissementspublics et
10eO7tMFREl'UN48deAP,1atlbsiesemtnpsirvs,soit838duCNE05316( %,2')d
de l'UNREP. Prs du quart d'entre eux (23,8 %) sont des femmes.

AlafindeladeuximeannedeBTSA,leursituationestlasuivante:
2 861 ont obtenu le diplôme, soit 84,6 % des rpondants,
521ontchou,soit15,4 %desrpondants,
dont 154 vont redoubler, soit 4,6 % des rpondants.

* Origine scolaire

Les deux sous-populations, issues des tablissements publics ouprivs, sonthomo-
gnesquantleuroriginescolaire,maisauseindelasous-populationdupriv,lafili-
re BEPA-BTA fournit la quasi totalit des tudiants del'UNMFREO (44,6 % + 46,6 %).

Origine scolaire suivant le type d'tablissement

La documentation Française : Le devenir des lves de l'enseignement agricole : les lves de BTSA

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.