Les comptes de la sécurité sociale : résultats 2009, prévisions 2010

De
Publié par

La Commission des comptes de la sécurité sociale présente de façon détaillée les comptes 2009 et les nouvelles prévisions pour 2010 du régime général de la sécurité sociale. A noter que le régime connaît en 2009 une forte aggravation de son déficit (- 20,3 milliards d'euros), due pour l'essentiel à l'impact de la récession sur les recettes. La branche maladie, qui a connu la plus forte dégradation (d'environ 6 milliards d'euros), est redevenue en 2009 la branche la plus déficitaire. Mais toutes les branches (maladie, accidents du travail, vieillesse, famille) contribuent au déficit d'ensemble. Le déficit du régime général se creuserait encore en 2010 pour atteindre -26,8 milliards d'euros. Il porterait pour moitié sur la branche maladie comme en 2009. Après deux années d'excédent, le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) est également redevenu lourdement déficitaire en 2009 et sa situation continue de s'aggraver en 2010.
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000286-les-comptes-de-la-securite-sociale-resultats-2009-previsions-2010
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 246
Voir plus Voir moins






LES COMPTES
DE LA SÉCURITÉ
SOCIALE







RÉSULTATS 2009
PRÉVISIONS 2010








RAPPORT
juin 2010 Depuis 2002, les comptes présentés dans ce rapport sont établis à partir des tableaux de centralisation
des données comptables transmis par les régimes à la Mission comptable permanente.



Rédaction
Pour la direction de la Sécurité sociale
Nadia AMER Éric LEFEBVRE
Sandra BERNARD Brice LEPETIT
Camille BONAITI Mehdi MAMACHE
Eric BONNET Anton MANGOV
Céline CAREL Bruno MORIN
Laurent CAUSSAT Ursule NGOUANA
Marianne CORNU-PAUCHET Annie PERRAUD
Sylvie DOUCET Jean-Philippe PERRET
Thomas FILLEUR Anne-Gisèle PRIVAT
Gérard GROFFE Andry RAKOTOARSON
Sylvain GROGNET Béatrice ROLLAND
Anne-Claire HOREL Romain ROUSSEL
David HOYRUP Julien SAMAK
Roman KRAKUS Pascal THÉVENEAU
Audrey LAFON Damien VERGÉ
Denis LE BAYON Benjamin VOISIN



Pour l’ACOSS
Laure BERNÉ, Emmanuel CHION, Benjamin COLLIN, David JACQUIN

Pour la DGFiP
Patrick AUGERAUD, Alice DEROSIER

Pour la MCP
Cécile VANDAMME, Patrice VELLET, Claudine BISSON et Nathalie LEJEUNE


Organisation : Francette Beaunoir, Monique Haenel et Françoise Halbutier.

Ont également contribué à la rédaction : Marco Geraci et Yves Guégano (COR), Isabelle Robert-
Bobée (DREES), Monique Haenel, Guy Janssen, Sophie Martinon, Mourad Sam, Julien Tiphine (DSS).

Le rapport n’est rendu possible que par la qualité de la collaboration apportée par l’ensemble des
régimes de Sécurité sociale et des fonds dont les comptes sont présentés. Il a bénéficié d’importants
échanges avec les directions du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, du
ministère de la Santé et des Sports, du ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de
l’État et du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi (DARES, DB, DGOS, DGTrésor,
DREES), avec le ainsi qu’avec les services et les agents comptables des Caisses nationales de
Sécurité sociale et du FSV. TABLE DE MATIERES
Synthèse..................................................................................................................... 7
des déficits encore fortement accrus en 2010 ......................................................................... 8
Thème 1 Cadrage économique général................................................................. 23
L’environnement economique ................................................................................................ 24
Thème 2 Vue d’ensemble des recettes du Régime général................................. 29
Vue d’ensemble des recettes................................................................................................. 30
Thème 3 Les cotisations et impôts affectés au Régime général et aux fonds .. 35
Les cotisations........................................................................................................................ 36
La CSG................................................................................................................................... 38
Les recettes fiscales affectées à la compensation des exonérations .................................... 42
Les autres recettes fiscales.................................................................................................... 46
Thème 4 Les contributions publiques................................................................... 49
Les prises en charge de cotisations par l’Etat........................................................................ 50 rn charge de prestations par l’Etat....................................................................... 52
Thème 5 Les transferts ........................................................................................... 55
Vue d’ensemble sur les transferts.......................................................................................... 56
Les transferts reçus................................................................................................................ 58
Lesferts versés.............................................................................................................. 60
Thème 6 Analyse par assiette ................................................................................ 63
Les prélèvements sur les revenus d’activité .......................................................................... 64
Les créances sur les entreprises 72
Les dispositifs d’exonérations en faveur de l’emploi.............................................................. 74
Les taxes sur le tabac et l’alcool ............................................................................................ 78
Les prélèvements sur les revenus de Patrimoine et de placement ....................................... 82
Thème 7 Eclairages recettes .................................................................................. 89
L’évolution comparée du coût du travail en France et en Allemagne .................................... 90
Thème 8 Les relations de trésorerie Etat – Sécurité sociale............................... 95
Créances des régimes de sécurité sociale sur l’Etat ............................................................. 96
Thème 9 Les prestations maladie et AT .............................................................. 101
ONDAM 2009 ....................................................................................................................... 102
ONDAM 2010 106
La consommation de soins de ville du Régime général....................................................... 108
Les prestations maladie et AT-MP hors ONDAM du Régime général................................. 114
Thème 10 Eclairages maladie............................................................................... 121
Démographie, activité et revenu des chirurgiens dentistes ................................................. 122
Bilan des incitations au développement de la chirurgie ambulatoire ................................... 126
Comparaison européenne des incitations à la prescription dans le répertoire .................... 130
La prise en charge des pathologies cardio-vasculaires en europe...................................... 134
Thème 11 Les prestations vieillesse.................................................................... 139
Contexte démographique..................................................................................................... 140
L’évolution des prestations de retraite ................................................................................. 142
Thème 12 Eclairages « retraites »........................................................................ 147
Le niveau de vie des retraités .............................................................................................. 148
Les pensions de retraite servies au titre de l’inaptitude au travail ....................................... 152
Âges légaux et âges effectifs de cessation d’activité : comparaisons internationales......... 156 SYNTHESE 5
Thème 13 Les prestations famille ........................................................................ 161
Contexte démographique..................................................................................................... 162
Les prestations familiales 164
Thème 14 Eclairages famille................................................................................. 169
Les restes à charge des familles pour la garde d’un enfant de moins de trois ans............. 170
Thème 15 Les organismes concourant au financement du régime général .... 175
le FSV................................................................................................................................... 176
Le FRR.. 180
La CNSA .............................................................................................................................. 182
Thème 16 Les comptes du Régime général ........................................................ 189
CNAM - maladie................................................................................................................... 190
des dépenses du champ de l’ONDAM aux prestations maladie-maternité de la CNAM..... 196
CNAM-AT-MP ...................................................................................................................... 198
CNAV.... 202
CNAF..... 206
La gestion administrative ..................................................................................................... 212
Du résultat comptable à la variation de trésorerie ............................................................... 214
Les charges et produits financiers de l’ACOSS ET du regime general ............................... 218
Du ré contribution du Régime général au besoin de financement des
ASSO ................................................................................................................................... 222
La caisse d’amortissement de la dette sociale .................................................................... 226
ANNEXES................................................................................................................ 231

SYNTHESE DES DEFICITS ENCORE FORTEMENT ACCRUS EN
2010

Nouvelle aggravation du déficit du régime général en 2010
Le déficit du régime général, qui avait peu varié entre 2003 et 2008, s’établissant chaque
année autour d’une dizaine de milliards d’euros, a doublé en 2009 pour atteindre -20,3 Md€.
Cette très forte dégradation est due pour l’essentiel à l’impact de la récession sur les
recettes.
La branche maladie, qui a connu la plus forte dégradation (d’environ 6 Md€), est redevenue
en 2009 la branche la plus déficitaire. Mais toutes les branches contribuent au déficit
d’ensemble.
Le déficit du régime général se creuserait encore en 2010 pour atteindre -26,8 Md€. Il
porterait pour moitié sur la branche maladie comme en 2009.
Le taux de couverture des charges par les produits du régime général serait alors de 91,6 %
en 2010, c’est-à-dire que 8,4 % de ses dépenses ne seraient pas financées par des
ressources permanentes ou encore que ses charges excéderaient ses produits de 9,2 %.
Soldes par branche du régime général et du FSV
En milliards d'euros 2007 2008 2009 2010 (p)
Maladie -4,6 -4,4 -10,6 -13,1
Accidents du travail -0,5 0,2 -0,7 -0,6
Vieillesse -4,6 -5,6 -7,2 -9,3
Famille 0,2 -0,3 -1,8 -3,8
Total régime général -9,5 -10,2 -20,3 -26,8
FSV 0,2 0,8 -3,2 -4,3
-9,3Régime général + FSV -9,4 -23,5 -31,1
La situation critique du FSV
Après deux années d’excédent, le FSV est redevenu lourdement déficitaire en 2009 et sa
situation continue de s’aggraver en 2010. Les charges du fonds connaissent une forte
augmentation (+10,6 % en 2009 et encore 9 % en 2010) tirée par les prises en charge de
cotisations au titre des périodes de chômage et, à partir de 2010, des périodes de maladie.
Ses produits subissent les effets de la conjoncture et ont été amputés en 2009 de
prélèvements transférés à d’autres organismes (0,2 point de CSG affectés à la CADES et 15
% du prélèvement sur les revenus du capital à la CNAV). En contrepartie, le fonds reçoit un
transfert accru de la CNAF au titre des majorations pour enfants et a bénéficié d’importants
versements de C3S en 2008 et 2009 (800 M€ chaque année), mais ceux-ci seraient
fortement réduits en 2010. Au total, les produits du fonds diminueraient d’environ 13 % entre
2008 et 2010. Cet effet de ciseau entre dépenses et recettes entraînerait une dégradation du
solde du FSV de 5 Md€ en deux ans.
En 2010, le déficit du fonds représenterait le tiers de ses recettes.
Le solde cumulé du FSV, qui a été ramené à zéro au début de 2009 par le transfert à la
CADES des déficits antérieurs (pour un montant de 4 Md€), redeviendrait négatif de 7,4 Md€
fin 2010.
L’ensemble du régime général et du FSV serait déficitaire de 31,1Md€ en 2010, soit une
dégradation de 7,6 Md€ par rapport à 2009 et de 21,7 Md€ en deux ans.
Des découverts de trésorerie rapidement croissants
Après la reprise de dette réalisée fin 2008 et début 2009 pour un montant total de 27 Md€, le
solde de trésorerie de l’ACOSS s’est rapidement dégradé pour atteindre -24,1 Md€ au 31 SYNTHESE 9
décembre 2009. Il reflète pour l’essentiel les insuffisances de financement du régime général
et du FSV (dont le déficit se traduit par des décalages dans le versement des transferts à la
CNAV) et devrait donc avoisiner les 55 Md€ à la fin de 2010.
Malgré cette dégradation rapide de la trésorerie, les charges financières supportées par
l’ACOSS se sont réduites à 98 M€ en 2009 après 839 M€ en 2008. Cette baisse s’explique
par la reprise de dette qui a permis de réduire les montants moyens quotidiens mobilisés en
2009 et surtout par le niveau historiquement bas des taux d’intérêt à court terme,
particulièrement en fin d’exercice. La valeur moyenne du taux Eonia, qui sert de référence
pour l’essentiel des emprunts de l’ACOSS, a en effet été de 0,71% en 2009, contre 3,86% en
2008. Le montant des charges financières serait très sensible à une remontée des taux
d’intérêt à court terme.

Les écarts aux prévisions associées à la loi de financement pour 2010
Le déficit 2009 du régime général (-20,3 Md€) a été inférieur de 3,1 Md€ à la prévision
associée à la loi de financement (-23,4 Md€). L’écart s’explique pour 1,4 Md€ par la baisse
moins forte que prévu de la masse salariale (-1,3 % au lieu de -2 % dans la LFSS) et, pour le
reste, par des prestations et des transferts de compensation inférieurs aux prévisions
(respectivement de 200 et 300 M€) et par des corrections comptables sur la CNAF (720 M€).
La révision à la baisse des déficits concerne les trois grandes branches du régime : 0,9 Md€
pour la maladie, 1 Md€ pour les retraites et 1,3 Md€ pour la famille.
Pour 2010, le déficit prévu en LFSS était de -30,5 Md€. La nouvelle prévision (-26,8 Md€) est
moins dégradée de 3,7 Md€. L’écart découle en grande partie de la révision apportée au
résultat de 2009 (effet de base). La révision de la masse salariale, de 0,7 point en 2009 et de
0,7 point supplémentaire en 2010, contribue à elle seule pour environ 2,7 Md€ à
l’amélioration du solde. Les prestations seraient pour leur part inférieures de 800 M€ à la
prévision LFSS et les charges financières de 300 M€. La révision à la baisse du déficit porte
principalement sur la CNAM-maladie et la CNAV.

Soldes du régime général, de la CNAM maladie et de la CNAV


10 COMMISSION DE COMPTES DE LA SECURITE SOCIALE - JUIN 2010
Les hypothèses économiques pour 2010
Les hypothèses qui servent de base aux prévisions présentées pour 2010 sont pour l’essentiel celles
du programme de stabilité pour 2010-2013 présenté par la France en janvier dernier.
La forte baisse du PIB en 2009 (-2,6 %) ferait place à une reprise modérée en 2010 (1,4 %).
La masse salariale du secteur privé en valeur, dont l’évolution est déterminante pour les recettes de la
sécurité sociale, progresserait faiblement en 2010 (+0,3 %) après une diminution historique en 2009 (-
1,3 %).
La hausse des prix (hors tabac) serait de 1,2 % en moyenne annuelle après avoir été quasi-nulle en
2009 (0,1%).
Les hypothèses de croissance du PIB (en volume) et de masse salariale sont révisées à la hausse par
rapport à la loi de financement dans laquelle elles étaient respectivement de 0,75 % et de -0,4 %.
L’hypothèse d’inflation est inchangée.

Taux de croissance annuel du PIB et de la masse salariale

Une faible progression des recettes en 2010 après la baisse de 2009
Les recettes du régime général, dont la progression avait toujours été supérieure à 4 % par
an sur la période 2004-2008, ont subi un coup d’arrêt brutal en 2009. Sur l’ensemble des
deux années 2009 et 2010, elles ne progresseraient que d’environ 1,5 %. Même si, dans le
même temps, la croissance des dépenses s’infléchit, un écart d’évolution considérable se
creuse entre les unes et les autres, de l’ordre de 5,5 points sur les deux années, qui explique
le creusement d’environ 17 Md€ du déficit du régime général entre 2008 et 2010.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.