Projets de lignes à grande vitesse dans le monde.

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068830

Publié le : lundi 14 février 2011
Lecture(s) : 82
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068830&n=5373&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

ISSN 1148-5531
N° 993
LUNDI 14 FEVRIER 2011
HEBDOMADAIRE
LA LETTRE HEBDOMADAIRE DE LA CONSTRUCTION ET DES SERVICES ASSOCIES
L'ESSENTIEL DE LA SEMAINE
LGV
Tout le monde aime la grande NUMÉRO SPÉCIAL :
vitesse. Concept géographi-
quement variable – à partir de LES LIGNES À GRANDE VITESSE DANS LE MONDE
250 km dans l'Union euro-
péenne, 200 pour les Etats-Unis
et en Russie – la grande vitesse Maroc: Tanger-Kénitra-Casablanca, étape initiale d'un réseau maghrébin. ferroviaire est un mode de
Longue de 200 km, cette ligne sera la première du genre en Afrique. Les Fran-transport qui fait pourtant rêver
tout le monde et dans le monde çais Egis et Systra ont été chargés de la maîtrise d’œuvre – page 2
entier. Les politiques y voient un
moyen de relancer l'économie, Ankara-Istanbul : en route vers l'Europe. La Turquie a déjà mis en service le
de faire baisser le chômage et premier tronçon de cette LGV, qui ira jusqu'aux frontières grecques et bulgares, de se donner une bonne cons-
mais c'est un programme sur 20 ans qu'elle veut réaliser – page 3 cience écologique. Les partisans
d'une croissance durable éga-
lement y sont favorables, tant le Lyon-Turin : un projet au long cours entre France et Italie. Représentant un
train supplante l'automobile investissement de presque 21 milliards d’euros, ce projet transfrontalier de
dans le domaine environne-
230 km prend du retard, surtout côté italien – page 4 mental en attendant l'avène-
ment – peut-être pas si lointain
– de la voiture électrique. Les Moscou-Saint-Pétersbourg, une première indispensable pour la Russie.
usagers aussi, qui évitent les Dans la perspective de la Coupe du monde de football en 2018, les autorités
embouteillages, et les exploi- politiques veulent absolument réaliser cette ligne de 660 km – page 5 tants des LGV, qui peuvent sou-
vent compter sur un trafic assu-
ré. Mais ce sont les groupes de Pologne : Varsovie-Poznan/Wroclaw, un "Y" prometteur. Dans ce pays
construction, en particulier ceux étendu et au relief plat, un réseau grande vitesse devrait rapidement se dévelop-
prêts à travailler en terres per – page 6
étrangères, qui préfèrent les
LGV. Projets au long cours, el-
Royaume-Uni : la High Speed 2 enfin, après l'Eurostar. Pour combler son les sont l'assurance de rentrées
de commandes sur plusieurs retard, le gouvernement britannique a annoncé ce projet de LGV entre Londres
années (parfois décennies) et la et le nord du pays – page 7
technicité de ces chantiers per-
mettent fréquemment à ces so- Allemagne : Wendlingen-Ulm, une ligne à hauts risques. Planifié depuis ciétés de pénétrer des marchés
plusieurs années, ce projet qui fait partie du programme Stuttgart 21 est très for-jusque là fermés. Ce numéro
spécial sera justement pour eux tement contesté par la population – page 7
l'occasion de faire leur marché.
Les Américains prennent le TGV en retard. Sous l'impulsion de Barack
Obama, dont c'est l'un des projets phares, les États-Unis se sont lancés dans
l'aventure de la grande vitesse – page 8 RUBRIQUES
San Diego-Los Angeles-San Francisco : à la conquête de l'Ouest ! Le pre-
Christophe Bourdoiseau, mier tronçon de cette ligne de 1 300 km fait rêver les grands groupes étrangers, Laurent Charlier, Stéphane
Deschamps, Valentine Piede- qui scrutent l’appel d’offres prévu fin 2011 - début 2012 – page 9
lièvre, Eléonore Kern, Co-
rinne Touze et Magda Viat- Tampa-Orlando : la ligne pionnière. Même si l’appel d’offres se fait atten-teau ont participé à la rédac-
tion de ce numéro spécial. dre, la LGV de Floride devrait être la première des États-Unis. D’ici 2015, elle
reliera les deux villes, avant une extension possible jusqu'à Miami – page 10
Toute reproduction non auto-
risée du BEM, même par pho- New-York-Washington : une ligne rentable mais onéreuse. Projet le moins tocopie, est interdite.
avancé des trois grandes LGV américaines, elle porte sur 685 km – page 11
GROUPE MONITEUR, 17, RUE D'UZÈS, 75108 PARIS CEDEX 02
TEL. : (33) 01.40.13.30.30 – TELECOPIE : (33) 01.40.13.52.48 – E mail : bem@groupemoniteur.fr LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE - MAROC



















Ligne bleu claire : LGV programmée. Ligne bleu foncé : LGV, extension. Lignes en pointillés : lignes existantes. Source : Classical geographer
TANGER – KÉNITRA – CASABLANCA, PREMIÈRE ÉTAPE D’UN RÉSEAU MAGHRÉBIN
Longue de 200 km, cette ligne sera la les études et 110 pour la direction de lions d’e). L'Hexagone n'est pas en
première du genre en Afrique. Les l'exécution). reste, le Trésor français, la Coface et
Français Egis et Systra ont été chargés L'achèvement des travaux de la LGV l'Agence française de développement
de la maîtrise d’œuvre. est prévu pour fin 2014 et la mise en ayant déjà accordé un don de 75 mil-
service en décembre 2015. Les trains lions d'e et un prêt de 625 millions.
La ligne grande-vitesse Tanger-Kénitra, seront exploités à 320 km/h sur une
la première du continent africain, n'est première section de 200 km (Tanger- 1 500 km de LGV en projet d'ici 2035
plus une chimère mais un projet qui Kénitra), puis ils rejoindront Rabat et
entame sa dernière ligne droite : l'Of- Casablanca en empruntant le réseau La ligne Casablanca-Kénitra-Tanger
fice national marocain des chemins de classique, où ils circuleront entre n'est que la première étape d'un pro-
fer (l'ONCF) devait ouvrir en principe, 160 et 220 km/h. Mais le gain de gramme plus large. Le Maroc prévoit
le 9 février, les plis en réponse à l'ap- temps escompté reste très important : d'ici 2035 la réalisation d'un réseau
pel d'offres de pré-qualification pour le 2h10 au lieu de 4h45 pour un Tanger- d'environ 1 500 km de LGV s'articu-
génie civil (construction de la ligne), Casablanca et 1h20 au lieu de 3h45 lant autour de deux grands axes,
selon Khalid Chafai, chef du service pour un Tanger-Rabat. Plus de 6 mil- Nord-Sud et Est-Ouest. Ainsi la ligne
achats de l'ONCF. lions de voyageurs sont attendus dès la "Atlantique" Tanger-Casablanca de-
Sans surprise, les groupes français se première année d'exploitation. vrait se prolonger sur Marrakech, Es-
sont jusqu'à présent taillés la part du Le coût global du projet est estimé à saouira et Agadir. Dans les couloirs du
lion. Le 10 décembre, Alstom a ainsi 20 milliards de dirhams (1,8 milliards ministère des Transports, on évoque
remporté – sans appel d'offres – un d’e), dont 10 milliards (891 millions officieusement les dates 2015-2020
contrat de 4,4 milliards de dirhams d'e) pour l'infrastructure ferroviaire, pour la mise à niveau de la ligne Ca-
(392 millions d'e) pour la fourniture de 5,6 (499 millions d'e) pour les équi- sablanca-Settat et le dédoublement to-
14 rames duplex à grande vitesse. En pements et 4,4 (392 millions d'e) pour tal de la ligne entre Settat - Marrakech.
février, l’ONCF avait confié à Egis le matériel roulant. L'État marocain Les prolongements vers Essaouira et
Rail, filiale de l'ingénieriste hexagonal apporte son financement à hauteur de Agadir devraient être construits dans
(en groupement avec le Marocain In- 4,8 milliards (427 millions d'e). Pour le la foulée selon ces mêmes sources. En-
gema) la maîtrise d'œuvre du lot Nord reste, le Fond saoudien pour le déve- fin, entre 2020 et 2035, une ligne dite
de la LGV (87 km au départ de Keni- loppement, le Fond koweitien et le "maghrébine" serait lancée. Objectif :
tra). En avril, c'était son compatriote Fonds d'Abu Dhabi pour le dévelop- relier Casablanca-Rabat à Oujda.
Systra qui remportait le lot Sud (moitié pement contribuent respectivement à Cette ligne pourrait éventuellement se
sud de la LGV augmentés du raccor- hauteur de 200 millions de $ (146 mil- prolonger jusqu'à Tripoli, via Alger et
dement en voies dédiées LGV jusqu'à lions d’e), 140 million102 mil- Tunis afin de former un réseau à
la gare de Kénitra, soit 122 km pour lions d’e) et 100 millions de $ (73 mil- grande vitesse maghrébin.
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 2LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE - TURQUIE

















Lignes foncées : LGV réalisées ou en cours. Lignes claires : LGV programmées. Lignes en pointillés : LGV planifiées. Source : TCDD (chemins de fer turcs)
ANKARA – ISTANBUL : EN ROUTE VERS L’EUROPE
Le pays, qui a déjà mis en service le alisation, dont le coût s'est élevé à mara), les trains à grande vitesse fran-
premier tronçon de cette LGV ainsi 437 millions d’e, a été attribué en chiraient le détroit du Bosphore pour
qu'une ligne vers le sud, a lancé un 2004 à un consortium hispano- desservir la rive européenne.
programme sur plus de 20 ans. turc composé des groupes OHL et L’ambition est de poursuivre vers
Alarko. À noter que le système de si- l’ouest jusqu’à Kapikule, à proximité
La Turquie, qui est beaucoup moins gnalisation et de télécommunication des frontières grecque et bulgare.
impactée par la crise que son voisin (ERTMS) a été fourni par Alcatel. En "Marmaray" comprend un tunnel de
grec, met en œuvre depuis plusieurs 2005, cette phase 2 a été attribuée à 13,6 km passant sous le Bosphore et
années un plan de construction d'un un consortium regroupant le Chinois 63 km de ligne de part et d’autre de
réseau de lignes grande vitesse, di- CRCC et les Turcs Cengiz et Içtas. l’ouvrage, qu'il faut rénover. À l’est
mensionné pour être parcouru à Cette seconde partie de la LGV Istan- d’Ankara, la construction de 466 km
250 km/h par des automotrices. bul-Ankara, qui devrait être achevée de ligne vers Yerköy puis Sivas est
L’objectif, à terme, est de réaliser un en 2013, comprend la section Inönü planifiée. Une extension vers Kars
report modal significatif de la route Gebze. À l’ouest, la ligne atteindra à (frontière arménienne) est dans les car-
vers le rail. terme Haydarpa şa, la gare d’Istanbul, tons. Depuis Yerköy, une ligne vers
Ce programme comprend un volet ini- située sur la rive asiatique du Bos- Kayseri est également prévue.
tial prévu pour être opérationnel d’ici phore. Les autorités turques ont prévu Au Sud, une LGV entre Polatli et Izmir
2013 et qui est déjà bien entamé. La un second volet de projets de LGV. La (606 km) doit voir le jour. Le démar-
première LGV du pays a, en effet, été réalisation a elle-aussi déjà commen- rage des travaux n’est pas attendu
inaugurée le 13 mars 2009. Elle relie cée, mais l'achèvement est prévu pour avant 2019. Ils devraient durer quatre
Esenkent (45 km à l'ouest d'Ankara) à l'horizon 2023. ans. Enfin, il est question de réaliser
Eskisehir, soit 206 km de double voie À Polatli, situé à 93 km à l’ouest Bursa-Osmaneli et Eskisehir-Afyon-
électrifiée en 25 kV, représentant la d’Ankara, se trouve la bifurcation Antalya, tous deux raccordés à la LGV
section inaugurale de la phase 1 du donnant accès à une ligne de 212 km Ankara - Istanbul.
projet de LGV Istanbul – Ankara. Ce vers Konya. La construction de cette
tronçon est exploité au moyen de six dernière, confiée à diverses entreprises 15 à 20 milliards d'e de travaux
rames HT65000, sur un parc de 12, dont les turques Fermak et Onur, s’est
construites par l’espagnol CAF. La si- achevée et des essais ont débuté en En prenant également en compte la
gnalisation installée est de type ERTMS décembre 2010. La mise en service rénovation du réseau classique exis-
(European Rail Traffic Management devrait intervenir en mai 2011. Elle tant, le ministère turc des Transports
System) de niveau 1. Deux autres sec- pourra être prolongée vers Mersin. estime qu’il faudra investir entre 15 et
tions de cette première phase sont en 20 milliards d’e sur une période de 10
chantier : 39 km entre Ankara et Esen- Au-delà du Bosphore, à l'Est et au Sud à 15 ans pour réaliser l'ensemble de
kent et 3,4 km autour de la gare d'Es- Une foule d'autres projets de LGV doit ces travaux. Un marché immense et
kisehir (passage sous terre). Cette voir le jour aux quatre coins du pays. pas si fermé, le contrat remporté par
phase 1 représente dans son ensem- A l'ouest, dans le cadre du programme OHL en 2004 le montrant.
ble, la construction de 251 km. Sa ré- "Marmaray" (du nom de la mer Mar-
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 3LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE – FRANCE/ITALIE





















Source : LTF
LYON – TURIN : UN PROJET AU LONG COURS
Représentant un investissement de tracé de 84 km (49 en France, 35 en dant déjà été réalisées en France, tan-
presque 21 milliards d’euros, ce projet Italie) s'étend entre Saint-Jean-de- dis qu'en Italie, la construction de la
transfrontalier de 230 km prend du re- Maurienne et Chiusa San Michele. Il galerie de reconnaissance de la Mad-
tard, surtout côté italien. comprend un tunnel de base sous les dalena (7,5 km, 143 millions) devrait
Alpes de 57 km (45 en France, 12 en démarrer cette année. Pour ce premier
L'année 2011 sera décisive pour la Italie), la construction d'une gare inter- chantier italien, le contrat pourrait être
LGV Lyon-Turin, projet d'environ nationale à Suse puis d'un autre tunnel attribué au consortium emmené par
21 milliards d'e dont la mise en ser- de 19 km. La déclaration d'utilité pu- l'Italien Cmc qui aurait dû réaliser le
vice est prévue en 2023. C'est en blique a été signée côté français en tunnel de Venaus, prévu par le premier
France que le dossier est le plus avan- 2007 mais la Botte, en retard, planche tracé, mais dont la construction a été
cé : l'avant-projet sommaire définissant encore sur le projet préliminaire et ne annulée suite aux manifestations d'op-
le tracé des 230 km de ligne (coût signera pas l'enquête d'utilité publique posants en 2005. Concernant la partie
6,7 milliards d'e) a été validé l'an der- avant 2012. L'année en cours marque- 100 % italienne, gérée par RFI, elle
nier. Le maître d'ouvrage, Réseau Fer- ra néanmoins un tournant pour cette sera composée quasi exclusivement de
ré de France (RFF), espère boucler partie internationale, puisque les deux tunnels (montant 4,4 milliards). Des
dans l'année l'enquête d'utilité publi- pays vont signer l'avenant au traité sondages exploratoires ont été réalisés
que afin de passer à l'étape projet fondateur de 2001. Il permettra de malgré l'opposition de riverains. RFI
puis lancer les travaux préparatoires prendre en compte la modification du compte approuver le projet prélimi-
en 2013-2014. Sur la portion Lyon- tracé tel qu'établi actuellement, de dé- naire avant l'été puis plancher sur le
Chambéry, trois tunnels importants se- finir les critères de sélection du maître projet définitif afin de le valider en
ront construits, dont un de 15 km. La d'ouvrage qui va relayer LTF en 2013, 2012. Le tracé de 45,7 km prévoit,
deuxième portion de 150 km, qui part ainsi que de recalculer les coûts. après Chiusa San Michele, un seul
d'Avressieux et rejoint Saint-Jean-de- passage à ciel ouvert, à Orbassano,
Maurienne, comptabilisera 85 km de Un démarrage fin 2013 au mieux où une plateforme logistique sera cons-
tunnels dont un de près de 25 km. Ce chantier transfrontalier, d'un mon- truite, avant de repartir sous terre et de
Pour ce qui est de la partie transfronta- tant d'environ 10 milliards d'e (30 % contourner Turin pour rejoindre la LGV
lière, gérée par le promoteur Lyon- UE, 63 % pour Italie, 37 % pour la Turin-Milan. Les appels d'offres seront
Turin ferroviaire (LTF) – filiale de RFF et France), ne débutera pas avant fin publiés en 2013 afin de commencer
de Rete Ferroviaria Italiana (RFI) – le 2013. Trois descenderies ont cepen- les chantiers fin 2013.
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 4LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE - RUSSIE

















Les villes russes représentées sur cette carte sont, de bas en haut : Moscou, Tver, Valdaï, Novgorod, Saint-Pétersbourg. À côté de Moscou est indiqué l'aéroport de Che-
remetièvo, à côté de Saint-Pétersbourg celui de Poulkovo. Trait jaune (ou clair) : tracé existant ; trait rouge : future LGV. Source : Skorostnye Magistrali.
MOSCOU – SAINT-PÉTERSBOURG : UNE PREMIÈRE INDISPENSABLE
Les autorités politiques veulent abso- Pour réduire les coûts et gagner du péenne, défendra sans doute la norme
lument réaliser cette ligne de 660 km temps, les dirigeants russes ont pris de largeur existante dans l’UE
entre les deux grandes villes du pays. une mesure radicale : ils ont décidé (1 435 mm). À bien plus long terme, le
d'adopter en bloc les normes techni- projet d'un train à très grande vitesse
Pays le plus étendu de la planète, la ques de l'Union européenne au lieu à sustentation magnétique entre Mos-
Russie a bien besoin de lignes à d'en élaborer de nouvelles. Elles comp- cou et Berlin pourrait mettre tout le
grande vitesse et compte entamer dès tent ainsi obtenir des financements in- monde d'accord. Mais si l'idée est
que possible la réalisation de la pre- ternationaux pour environ la moitié du évoquée avec intérêt par les Russes, sa
mière d'entre elles, destinée à relier montant nécessaire. Pour le matériel réalisation semble une perspective loin-
Moscou à Saint-Pétersbourg. Les objec- roulant, Alstom et Siemens semblent taine. La stratégie de développement
tifs du projet sont connus depuis long- bien placés, fournissant déjà actuelle- du réseau russe jusqu'en 2020 inscrit
temps : il s'agit de construire une nou- ment les trains les plus rapides roulant aussi au chapitre des LGV à construire
velle ligne en parallèle de la voie fer- sur les rails russes, entre Moscou et qui n'entrent pas dans cette catégorie
rée existante. Malgré cela, les choses Saint-Pétersbourg et entre l'ancienne selon les normes européennes, car el-
trainent. Les conditions préliminaires capitale impériale et Helsinki. Le les permettent la circulation de trains
d'un appel d'offres international seront consortium qui réalisera le PPP pourrait roulant entre 160 et 200 km/h. Il
annoncées en mars et l'appel d'offres comporter à la fois des fournisseurs de s'agit notamment de la liaison Moscou-
lui-même ne sera lancé qu'en décem- matériel roulant et des entreprises de Koursk avec prolongement vers Belgo-
bre, a annoncé fin janvier Denis Mou- génie civil, mais rien n'est sûr. rod, Moscou-Iaroslavl et Moscou-
ratov, directeur général de la société À plus long terme, la Russie veut cons- Saratov-Samara.
Skorostnyïe Maguistrali, filiale de la truire deux autres lignes de même ca-
Société nationale russe des chemins de tégorie partant de Moscou : l'une al- Le Mondial 2018 en ligne de mire
fer (RZD). Le nom du vainqueur sera lant vers l'Est, en direction de Nijni- Dans l'euphorie suscitée par l'attribu-
connu fin 2012 - début 2013. Moura- Novgorod, Kazan et Ekaterinbourg tion à la Russie de l'organisation du
tov a situé le coût du projet dans une (Oural), l'autre à l'Ouest, vers Smo- Mondial de football 2018, le Premier
fourchette allant de 10 à 15 mil- lensk, puis le Bélarus, la Pologne et fi- ministre Vladimir Poutine a lancé l'idée
liards d'e (hors rachat des terrains). nalement Berlin. Pour cette dernière li- de relier les villes du centre du pays où
La vitesse prévue des trains sera com- gne, les pays participants devront ré- se joueront les matchs par un réseau
prise entre 350 et 400 km/h, ce qui soudre le problème de la largeur de la de lignes à grande vitesse. Le patron
mettra l'ancienne capitale impériale – voie. Moscou a décidé de construire de la RZD, Vladimir Iakounine, a pro-
distante de 660 km – à 2h30 de l'ac- son réseau de LGV avec des rails dis- mis de revoir ses plans dans cette op-
tuelle. Selon les prévisions officielles, tants de 1 520 mm et affiché son in- tique. Mais, à l'exception de Moscou -
la ligne devrait être opérationnelle en tention d’étendre "l'espace 1520" vers Saint-Pétersbourg et peut-être Moscou -
2017. Les autorités souhaitent qu'elle les pays voisins, en commençant par le Nijni-Novgorod, il s'agira probable-
soit construite dans le cadre d'un par- projet déjà lancé d'une voie vers ment de LGV bis, celles qui accueille-
tenariat public-privé (PPP) de concep- Vienne. Si le Bélarus utilise la même ront des trains roulant à 200 km/h.
tion-construction-exploitation pendant voie large, ce n'est pas le cas de la
toute sa durée de vie. Pologne qui, membre de l'Union euro-
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 5LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE – POLOGNE

















Ligne jaune (bas de la carte) : LGV Varsovie – Katowice/Cracovie ; Ligne verte (centre de la carte) : Varsovie – Poznan/Wroclaw ;
ligne rouge (haut de la carte) : Varsovie – Gdansk – Bydgoszczy/Gdynia. Source : presse polonaise
VARSOVIE – POZNAN / WROCLAW : UN "Y" PROMETTEUR
Dans ce pays étendu et au relief plat, corridors paneuropéens et, à ce titre, vers Bydgoszcz et l’autre vers Gdansk.
un réseau grande vitesse devrait rapi- reçoit des aides pour en assurer la Ces dernières villes seraient alors à
dement se développer. modernisation. C’est ainsi qu’elle est 1h20 de Varsovie. Le parcours
actuellement en train d’être équipée du Gdansk – Cracovie pourrait être cou-
S’il existe un État en Europe taillé sur système de sécurité et de signalisation vert en 2h50. La période 2020/2025
mesure pour la grande vitesse, c’est la ERTMS (European Railways Traffic est annoncée comme une échéance
Pologne. Le pays est suffisamment Management System) de niveau 1. La réaliste pour la réalisation des travaux.
étendu et les distances entre les princi- réception de ce nouveau système, dé-
pales villes importantes pour rendre la ployé par Thales Rail Signalling Solu- Étude de faisabilité lancée
grande vitesse attrayante. En outre, à tions (contrat d’environ 13 millions Mais aujourd’hui, toute l’attention est
l’exception de la zone transfrontalière d’e), est attendue en juin 2011. Le portée sur le projet de ligne nouvelle à
avec la République tchèque et la Slo- 200 km/h sera alors autorisé et per- grande vitesse en forme de "Y" entre
vaquie, le territoire ne présente pas de mettra de gagner 30 minutes sur le Varsovie, Łód , Pozna et Wrocław
difficultés topographiques majeures. parcours Varsovie – Cracovie – Kato- (ligne verte, au centre de la carte). Ce
Enfin, la Pologne se situe au cœur de wice. La modernisation de cette ligne projet a été initié en 1996 mais sa
différents corridors internationaux pour accueillir des trains roulant à mise en service n’est pas attendue
nord-sud et est-ouest. 230 km/h est prévue pour 2014, mais avant 2030. Il a ainsi été relancé et la
En matière de grande vitesse, la Polo- aucune date d'appel d'offres n'est pré- société espagnole Idom Ingeniería a
gne est un précurseur avec la construc- vue. En outre, une étude de faisabilité remporté, courant 2010, un contrat
tion d’une ligne mixte (fret et voya- est en cours afin de déterminer s’il se- portant sur une étude de faisabilité. Le
geurs) d’emblée dimensionnée pour rait pertinent de convertir coût du "Y" est estimé à 10 mil-
des circulations à 250 km/h : la "Cen- l’alimentation électrique du système ac- liards d’e (matériel roulant compris)
tralna Magistrala Kolejowa" ou CMK tuel 3 kV continu en 25 kV 50 Hz, afin pour 450 km de double voie nouvelle.
(entre l’Est de Varsovie et la Silé- d’envisager le 300 km/h. Une partie de l’investissement devrait
sie/ligne jaune dans la partie basse être supportée par l’Union euro-
de la carte). Les trains de voyageurs LGV également vers le Nord péenne. Si le planning se déroule
qui l’empruntent aujourd’hui ne dépas- Les projets initiaux de prolonger la li- comme envisagé, la plupart des tra-
sent toutefois guère 160 km/h. Ce gne CMK vers le nord en "Y" (Byd- vaux devra être réalisé entre 2014 et
n’est qu’en 1990 que la voie a été goszczy et Gdansk-Gdynia/ligne 2019. Le chantier commencerait par la
mise à niveau pour l’autoriser à rouler rouge dans la partie haute de la carte) section Varsovie - Lódz. Le "Y" polo-
à 200 km/h, mais seulement sur une sont d’actualité. En mars 2010, le mi- nais fera partie intégrante du corridor
courte section de son extrémité nord. nistère polonais du Développement ré- ouest-est Berlin - Moscou. Le projet pré-
Le 11 mai 1994, une rame de type gional a présenté des propositions de voit une vitesse maximale de
Pendolino (Alstom) a battu le record ligne nouvelle taillée pour le 350 360 km/h offrant ainsi la possibilité
polonais en atteignant 250,1 km/h. km/h, vers Toru , où l’infrastructure se de relier Lódz à la capitale en 45 mn,
Aujourd’hui, la ligne fait partie des partagerait en deux branches, l’une Wroclaw et Pozna en 1h45.
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 6LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE
ROYAUME-UNI : LGV HIGH SPEED 2. À l'heure actuelle, seule la ligne empruntée par l’Eurostar entre
Londres et la côte sud-est roule à grande vitesse au Royaume-Uni. Un déficit étonnant comparé
à des pays comme la France ou l’Espagne. Pour le combler, le gouvernement a annoncé en
mars dernier un projet de LGV baptisé "High Speed 2" entre Londres et le Nord du pays. Les
autorités planchent sur le sujet et, selon une annonce faite par le gouvernement en décembre, le
projet consiste en une ligne de 531 km "en forme de Y" qui amènera à près de 400 km/h les
passagers de Londres à Manchester ou à Leeds (Midlands de l’Est) en passant par Birmingham,
réduisant les temps de trajets actuels de 30 à 50 mn. Grâce à ce projet, les voyageurs de la capi-
tale britannique pourront atteindre les villes écossaises de Glasgow et d’Édimbourg en moins
de 3 h. Ce projet de 38,3 milliards d’e nécessitera la pose de 2 414 km de rails, traverses et bal-
lasts et la construction de 138 ponts. Les travaux commenceront en 2017 pour un premier tron-
çon de 205 km entre Londres-Euston et la nouvelle gare du centre de Birmingham. Ce chantier
ne sera pas achevé avant 2026 et coûtera entre 18,3 milliards et 20,1 milliards d’e. La LGV,
lors d’une seconde phase, sera reliée aux villes de Manchester et de Leeds, ainsi qu’à l’aéroport
international d’Heathrow. Le contrat de conception/ingénierie du tronçon Birmingham-
Manchester a été confié au bureau d’études britannique Mott MacDonald, en joint-venture avec
l’architecte Grimshaw et le bureau d’études URS Corporation ; celui de Birmingham-Leeds à
l’ingénieriste britannique Ove Arup & Partners. L’extension de la LGV vers le nord-est et
l’Écosse est envisagée mais pour l’instant aucun projet concret n’est à l’étude.

Ligne foncé : LGV programmée
Ligne en pointillés : LGV prévue
Source : Department for Transport








Allemagne : LGV Wendlingen-Ulm (Stuttgart 21). Jamais une LGV n’avait été aussi contes-
tée en Allemagne. Planifié depuis plusieurs années, le projet de nouvelle ligne entre Wendlin-
gen (près de Stuttgart) et Ulm se situe sur le corridor ferroviaire européen "Magistrale pour
l'Europe", entre Paris et Budapest. Elle fait partie d'un programme plus vaste, "Stuttgart 21",
dont le coût est estimé à plus de 7 milliards d'e et qui porte sur la construction d'une nouvelle
gare dans la capitale du Land du Bade-Wurtemberg la modernisation du tronçon Stuttgart-
Wendlingen et la LGV Wendlingen-Ulm. Essentiel pour l'attractivité économique de la zone, la
LGV a fait l’objet d’une résistance très forte de la part de la population lors du lancement du
chantier de la gare, fin 2010, avec jusqu'à 100 000 manifestants ! Les maîtres d’ouvrage (État,
Land et Deutsche Bahn) ont été obligés de trouver un médiateur, qui a finalement réussi à faire
accepter le projet. Construite le long de l’autoroute A8 en raison d'un habitat très dense dans
cette région, ce tronçon de 60 km, prévu pour le transport de voyageurs comme de marchandi-
ses, comprend 5 tunnels de plus de 500 m et 37 ponts. La longueur prévisionnelle des travaux
est de 10 ans. Des lots de taille très modeste ont déjà été attribués et la Deutsche Bahn a prévu
de lancer des appels d’offres au cours des prochains mois, notamment pour les tunnels. Malgré
les dépassements de coûts (900 millions), qui ont fait grimper le budget à 2,89 milliards pour la
seule LGV, le projet n’est pas remis en question pour autant. Responsables politiques et éco-
nomiques restent déterminés à faire aboutir cette LGV car, pour eux, il s'agit tout simplement
de l'avenir des "grands travaux" en général.
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 7LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE – ÉTATS-UNIS


















Source : High-Speed Intercity Passenger Rail Program Investment Map, Federal Railroad Administration, Office of Railroad Policy and Development
LES AMÉRICAINS PRENNENT LE TGV EN RETARD
Sous l'impulsion de Barack Obama, Corp. et le Sud-Coréen Hyundai Rotem affronter deux lobbies de taille, les
dont c'est l'un des projets phares, les comptent aussi participer à la course, transporteurs aériens et les construc-
États-Unis se sont lancés dans l'aven- tout comme le Japonais JR Tokai. Des teurs automobiles. Et le puissant indivi-
ture de la grande vitesse. groupes de BTP – comme le Français dualisme du contribuable américain
Vinci et l'Espagnol OHL – se sont éga- qui ne veut pas payer pour des inves-
L'État fédéral, qui a déjà consacré plus lement manifestés. tissements dont il n'a pas l'intention de
de 10 milliards de $ (7,2 milliards d’e) Des sommes allouées en 2009, profiter. Du coup, deux états, le Wis-
aux LGV, dont 8 alloués dans le cadre 4,2 milliards de $ (3 milliards d'e) ont consin et l'Ohio ont affiché leur inten-
d'un plan de relance pris en 2009 déjà été distribués aux états ayant pré- tion de renoncer carrément à la manne
pour sortir de la récession ("American senté des projets précis et signé des fédérale. La "Federal Railroad Admi-
Recovery and Reinvestment Act, AR- accords avec l'administration fédérale. nistration" a réagi, redistribuant 1,2
RA"), joue un rôle essentiel dans ce Des études – dont celles d'impact sur milliard de d'$ (867 milliards d'e) à
programme. Cependant, compte tenu l'environnement – ont commencé dans plusieurs autres États, dont la Califor-
de la géographie du pays, il ne s'agit le Maine, le Vermont, l'État de New nie et la Floride, mais pas la ligne
pas à l'heure actuelle d'un réseau York, la Caroline du Nord, l'Illinois, New-York-Washington qui relève
continu qui est prévu mais de plusieurs l'Oregon, la Californie et la Floride. d'une autre autorité (voir p. suivantes).
voies distinctes reliant de grandes vil- Fin octobre 2010, Washington a an-
les. Les décisions définitives sont prises noncé encore une rallonge de 2,4 mil- LGV "à l'américaine" : l'autre marché
au niveau des états qui gèrent les ap- liards de $ (1,7 milliards d'e). Dans Plusieurs autres projets de "high
pels d'offres. certains cas, les fonds de Washington speed" américaines existent mais tou-
C'est donc un marché des LGV très peuvent couvrir en principe 100 % des tes ne remplissent par les critères des
important, mais fragmenté, qui s'ouvre dépenses, mais la préférence est don- LGV européennes (250 km/h pour les
aux États-Unis pour vingt à trente ans. née aux demandeurs qui prennent en lignes nouvelles). Le ministère améri-
Si elles reçoivent une part du gâteau, charge une partie du coût. Dans d'au- cain des Transports considère que les
une trentaine de sociétés intéressées – tres, il faut que le bénéficiaire apporte trains dépassant 201 km/h sont des
américaines et étrangères – se sont un dollar pour chaque dollar fédéral. TGV. Les principales lignes recevant
d'ores et déjà engagées à ouvrir ou à Washington encourage explicitement des fonds fédéraux et aspirant à ac-
renforcer des implantations aux États- des partenariats public-privé. Mais il cueillir des TGV sont : Omaha-Iowa
Unis pour que les LGV soient construi- encadre strictement ses financements, City-Chicago, Detroit-Chicago,
tes par de la main d'œuvre américaine en fixant des dates limites pour la ré- Charlotte-Raleigh-Richmond-
avec du matériel américain. Sont no- alisation des projets assistés. En cas de Washington D.C.,Minneapolis/St.Paul-
tamment sur les rangs, pour le matériel défaillance, les subventions doivent Madison-Milwaukee-Chicago, Eugene-
roulant, Alstom, Mitsubishi, Siemens, être remboursées. Au départ, ces cré- Portland-Seattle-Vancouver, Kansas Ci-
Bombardier, Amtrak et SNCF. Le Chi- dits étaient destinés à 54 projets dans ty-St.Louis-Chicago.
na South Locomotive & Rolling Stock 23 états. Mais le TGV américain doit
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 8LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE – ÉTATS-UNIS


















Ligne bleu (foncée) : LGV ; Points blancs : stations ; points foncés : stations potentielles / Source : California High-Speed Rail Authority
SAN DIEGO – LOS ANGELES – SAN FRANCISCO : A LA CONQUETE DE L’OUEST !
Le premier tronçon de cette ligne de rails et le chômage y est très élevé. Un ils ont approuvé une initiative auda-
1 300 km fait rêver les grands groupes processus de certification concernant cieuse de leur gouverneur Arnold
étrangers, qui scrutent l’appel d’offres l'impact sur l'environnement est actuel- Schwarzenegger, à savoir l'émission
prévu fin 2011 - début 2012. lement en cours et la décision défini- par leur État d'obligations pour près
tive sur le tracé précis sera prise à son de 10 milliards de $ destinées à fi-
La Californie prépare actuellement un issue. Les travaux d'infrastructure doi- nancer leur LGV. La participation de
projet de LGV très ambitieux devant, à vent commencer au deuxième semestre l'état fédéral, décidée par le président
terme, relier ses grandes métropoles – 2012 et la voie doit être prête en Barack Obama, a joué un rôle impor-
San Diego, Los Angeles, San Francis- 2017. Mais les trains ne seront ache- tant dans le démarrage de l'entreprise.
co et Sacramento – avec 1 300 km de tés et mis en service que lorsque la Washington a alloué à la Californie
lignes nord-sud. Elle permettrait la cir- nouvelle voie reliera "deux zones ur- 3 milliards de $ (2,1 milliards d'e) en
culation de trains à 354 km/h (sauf baines à forte population, distantes de 2010. La Californie a ajouté presque
dans la zone densément urbanisée en- centaines de km", a précisé au BEM la autant et les fonds disponibles actuel-
tre San Jose et San Francisco). Autre- porte-parole de l'Autorité, Rachel lement s'élèvent à 5,5 milliards (4 mil-
ment dit, le voyage entre Los Angeles Wall. Entre-temps, des études seront liards d'e). Sans y être contraint, l'État
et San Francisco devrait durer 2h40. menées et la décision prise de conti- a décidé de consacrer au projet des
Mais une telle entreprise, qui doit as- nuer la construction, soit vers Los An- fonds répondant, dollar pour dollar, à
socier financements publics et privés, geles au sud, soit vers San Francisco la plupart des subventions accordées
s'étendra sur une vingtaine d'années au nord. par Washington. Les crédits alloués
et les premiers appels d'offres, fin par différents bailleurs de fonds pu-
2011-début 2012, ne porteront que Plus de 30 milliards d'e prévus blics sont en règle générale assortis de
sur la conception et la construction Le coût total fait l'objet de projections conditions du type "Buy American"
d'un premier tronçon de 193 km. diverses, la somme de 50 milliards de (utilisation de la main d'œuvre locale
L'organe étatique qui doit gérer la $ (36,2 milliards d'e) étant fréquem- et participation des PME californiennes
construction des LGV, la California ment avancée. Les partisans du TGV au chantier). Ces clauses ne semblent
High-Speed Rail Authority, a décidé font valoir qu'elle est bien inférieure, pas décourager les étrangers. Prati-
que cette section inaugurale, appelé à peut-être de moitié, à ce que coûterait quement touts les grands groupes in-
devenir modèle et locomotive pour les la modernisation du réseau routier et ternationaux du secteur ont manifesté
autres, serait construit dans la Central des aéroports pour faire face à l'inévi- leur intérêt. Le Golden State a conclu
Valley, commençant au nord de Fresno table accroissement du trafic. Sans également des accords de coopération
et allant jusqu'à Bakersfield. Il com- parler des 100 000 emplois qu'il est avec les ministères des Transports de
prendra deux nouvelles gares, une censé créer sur ses chantiers et des huit pays possédant des réseaux de
dans le centre de Fresno et une autre à 450 000 emplois générés autour du LGV : Espagne, Allemagne, Italie, Ja-
l'est de Hanford. La région a été choi- projet. Les électeurs californiens sem- pon, Belgique, Chine et Corée du
sie car le terrain se prête à la pose de blent d'accord : en novembre 2008, Sud… et bien sûr la France.
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 9LES GRANDS PROJETS DE LGV DANS LE MONDE – ÉTATS-UNIS


















Ligne la plus claire : LGV. Source : Florida Department of Transportation
TAMPA – ORLANDO : LA LIGNE PIONNIERE
Même si l’appel d’offres se fait atten- Autres avantages : le terrain est plat et puis longtemps à un titre ou un autre
dre, la LGV de Floride devrait être la pratiquement prêt à être utiliser, puis- dans le sud des États-Unis, tandis que
première des États-Unis. D’ici 2015, qu'il s'agit du terre-plein central de le groupe américain General Electric
elle reliera les deux villes, avant une l'autoroute I-4, où un couloir large de s'est allié avec un puissant partenaire
extension possible jusqu'à Miami. 13,4 m a été réservé à cet effet. De chinois, CSR. Siemens est également
même, les ponts et d'autres ouvrages sur les rangs. Tous attendent le cahier
La ligne que l'État de Floride se pro- d'ingénierie ont également été cons- des charges qui devrait être bientôt
pose de construire d'ici 2015 entre truits en tenant compte du projet ferro- publié par le département des Trans-
Tampa et Orlando a de bonnes chan- viaire. Côté trafic, l'effet Disney World ports de la Floride pour définir leur
ces de devenir la première LGV opéra- devrait aider à assurer des coefficients stratégie et présenter des propositions,
tionnelle des États-Unis. Il s'agit d'une intéressants. Selon les projections fai- a indiqué au BEM le PDG d'Alstom au
voie dédiée relativement courte – tes en 2009, la première année le Canada et en Amérique du Nord,
135 km – qui servira de laboratoire TGV Tampa – aéroport international Pierre Gauthier. Au vu de celles-ci, le
grandeur nature pour une deuxième d'Orlando devrait accueillir 2,4 mil- nouveau gouverneur républicain Rick
section, plus importante, reliant Orlan- lions de passagers. Les trains circule- Scott devrait prendre une décision offi-
do à Miami, deux villes distantes de ront à 270 km/h, ce qui leur permettra cielle et lancer le processus d'appels
354 km. Contrairement au projet cali- de couvrir tout le parcours en 55 mn, d'offres. Il y a toujours un risque de
fornien, beaucoup plus complexe et trois arrêts compris. rejet, "mais c'est un risque, je crois, de
lourd, les fonds fédéraux couvrent moins en moins important, compte tenu
presque entièrement le coût de la fu- La voie du PPP des sommes engagées par le gouver-
ture LGV de Floride. L'investissement L'étape préliminaire de l'appel d'offres nement fédéral et aussi de la possible
total dans la construction de la ligne était censée commencer en janvier proposition d'un PPP. (...) Une bonne
Tampa-Orlando est estimé à 2,7 mil- 2011 pour la liste de consortiums inté- partie du risque, qui serait normale-
liards de $ (1,9 milliard d'e), alors que ressés et qualifiés, qui pourrait être ment assumé par l'État, pourrait l'être
les crédits fédéraux du plan ARRA établie en mars. Les travaux de cons- par le privé", dit encore M. Gauthier.
pour cette ligne, augmentés grâce au truction devraient commencer au troi- "Évidemment une grande question se
désistement du Wisconsin et de sième trimestre 2012. L'État devrait pose : Tampa-Orlando n'est que le
l'Ohio, s'élèvent à 1,6 milliard donner la préférence à une offre glo- premier tronçon d'un projet beaucoup
(1,1 milliard d’e). S'y ajoutent 800 au- bale, un partenariat public-privé com- plus important qui va inclure aussi la
tres millions (578,9 millions d'e) venus prenant la conception, la construction partie Orlando-Miami. (...). Comment
du gouvernement, que la Floride doit et l'exploitation de la ligne (DBOM/F). l'État va-t-il établir la suite du projet
accompagner à raison d'un dollar Alstom a formé une alliance avec les pour la deuxième phase ?", se de-
pour cinq. Le reste devrait être trouvé groupes de BTP français Vinci et espa- mande M. Gauthier. "C'est un facteur
sans difficulté du côté de l'État de Flo- gnol OHL, ainsi qu’avec l'opérateur qui influera beaucoup sur les proposi-
ride et surtout des investisseurs privés. britannique Virgin, tous présents de- tions qui seront faites".
LUNDI 14 FEVRIER 2011 - N° 993 BULLETIN EUROPÉEN DU MONITEUR 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.