Quelles solidarités européennes faut-il renforcer face aux défis de la mondialisation ?

De
La Stratégie de Lisbonne, adoptée en mars 2000 par les chefs d'Etat et de gouvernement, fixait à l'Europe l'objectif de devenir « l'économie de la connaissance la plus dynamique et la plus compétitive du monde », capable d'une croissance économique durable et d'une plus grande cohésion sociale. En dépit de cette ambition affichée, le rapport constate que le chemin à parcourir pour peser davantage dans l'économie mondiale reste encore long et ce, malgré la révision de la Stratégie dans le sens d'un recentrage autour des objectifs de productivité, d'emploi, du respect de l'environnement. Après le Traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007 et à l'occasion de la présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008, le CES appelle à conférer un élan renouvelé à l'Union européenne, notamment en abordant la mondialisation comme un défi à relever et non plus comme une menace.
Publié le : mardi 1 avril 2008
Lecture(s) : 3
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000242-quelles-solidarites-europeennes-faut-il-renforcer-face-aux-defis-de-la-mondialisation
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 88
Voir plus Voir moins
RÉPUBLIQUEFRANÇAISEAVIS ETRAPPORTS DU CONSEILÉCONOMIQUE ETSOCIAL
QUELLES LODISSÉRATI EUROPÉENNES FAUT-IL RENFORCER FACE   AUX DÉFIS DE LA MONDIALISATION ?
2008 Avis présenté par Mme Anne Cuillé
Année 2008. - N°11
NOR : C.E.S. X08000111V 
MANDATURE 2004-2009
Séance des 8 et 9 avril 2008
Mercredi 16 avril 2008
QUELLES SOLIDARITÉS EUROPÉENNES FAUT-IL RENFORCER FACE AUX DÉFIS DE LA MONDIALISATION ?
Avis du Conseil économique et social présenté par Mme Anne Cuillé, rapporteur au nom de la section des relations extérieures
(en date du 10 juillet 2007Question dont le Conseil économique et social a été saisi par décision de son bureau en application de l'article 3 de l'ordonnance n° 58-1360 du 29 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au Conseil économique et social)
III
SOMMAIRE
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 9 avril 2008..................... 1Première partie - Texte adopté le 9 avril 2008 ............ 3
INTRODUCTION ...............................................................................................7
I - RECRÉER UNE AMBITION EUROPÉENNE FACE À LA MONDIALISATION.............................................................................8
A - LE MANQUE DE SOUFFLE ACTUEL.............................................8
B - LA FORTE PRESSION DE LA MONDIALISATION.......................9
II - REDONNER UN VRAI CONTENU AU PROJET EUROPÉEN .11
A - RETROUVER UNE ENVIE COLLECTIVE DEUROPE ...............121. Replacer les décideurs politiques au cur de la stratégie de relance............................................................................................122. Rendre plus tangible la notion de citoyenneté européenne.............123. Poser la question du relèvement du budget européen.....................134. Repenser la politique de communication........................................14
B - RÉINVESTIR DANS DES STRATÉGIES MOBILISATRICES .....151. Doper léconomie européenne en conjuguant consolidation du marché intérieur, cohésion sociale et développement durable .......152. Se doter dune PAC assurant la souveraineté alimentaire et conjuguant compétitivité, qualité des productions et préservation du milieu....................................................................193. Favoriser la mise en place de politiques qui soient lexpression de préoccupations communes à tous les européens .......................20
III - FAIRE DE LUNION EUROPÉENNE UN ACTEUR DINFLUENCE SUR LA SCÈNE MONDIALE...............................261. Dessiner un espace de solidarité sur lensemble du continent européen.........................................................................................272. Exister sur léchiquier mondial.......................................................29
CONCLUSION..................................................................................................35Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 37ANNEXE À LAVIS..........................................................................................67SCRUTIN............................................................................................................67
IV
DOCUMENTS ANNEXES ...............................................................................69Document 1 : liste des personnalités rencontrées à Bruxelles par Mme Anne Cuillé, rapporteure ...............................................71Document 2 : liste des personnalités rencontrées en Allemagne par Mme Anne Cuillé, rapporteure ...............................................73Document 3 : liste des personnalités rencontrées en Pologne par Mme Anne Cuillé, rapporteure ...............................................75Document 4 : liste des références bibliographiques ............................................77
TABLE DES SIGLES .......................................................................................79
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 9 avril 2008
Première partie Texte adopté le 9 avril 2008
5
Le 10 juillet 2007, le Bureau du Conseil économique et social a confié à la section des relations extérieures la préparation dun projet davis intitulé Quelles solidarités européennes faut-il renforcer face aux défis de la mondialisation ?1La section a désigné Mme Anne Cuillé comme rapporteure. * * *
Pour son information, la section a entendu les personnalités suivantes : - Monsieur Jean-Louis Bourlanges, député européen ; - Monsieur Laurens Jan Brinkhorst, ancien vice-Premier ministre des Pays-Bas ; - Monsieur Jean-Claude Empereur, vice-président délégué de Paneurope France ; - Monsieur Michel Foucher, professeur à lÉcole normale supérieure (ENS) de Paris ; - Monsieur Daniel Garrigue, vice-président de la délégation de lAssemblée nationale pour lUnion européenne ; - Madame Sylvie Goulard, présidente du Mouvement européen France ; - M. Giovanni Grevi, docteur en relations internationales, chargé de recherches à lInstitut détudes de sécurité de lUnion européenne ; - Monsieur Alain Lamassoure, ancien ministre, député européen ; - Malosse, directeur chargé, à lAssemblée desMonsieur Henri chambres françaises de commerce et dindustrie (ACFCI), des relations avec le Comité économique et social européen (CESE)et avec le Conseil économique et social (CES) français. La rapporteure tient, par ailleurs, à exprimer ses plus vifs remerciements à Madame Francesca Santoro, présidente de la Commission internationale et des politiques communautaires du Conseil national de léconomie et du travail dItalie (CNEL) qui lui a fait part de ses réflexions sur le thème des solidarités européennes à renforcer face aux défis de la mondialisation.
1 Lensemble du projet davis a été adopté au scrutin public par 181 voix et une abstention (voir le résultat du scrutin en annexe).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.