Rapport d'information fait au nom de la Délégation du Sénat des droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes sur les propositions de loi (...) tendant à lutter contre les violences à l'égard des femmes et notamment au sein des couples par un dispositif global de prévention, d'aide aux victimes et de répression et (...) relative à la lutte contre les violences au sein des couples.

De
Publié par

A la demande de la Commission des lois (...), la Délégation aux droits des femmes a été saisie pour rendre son avis sur les propositions de loi : n° 62 (2004-2005) présentée par M. Roland Courteau et plusieurs de ses collègues, tendant à lutter contre les violences à l'égard des femmes et notamment au sein des couples par un dispositif global de prévention, d'aide aux victimes et de répression et n° 95 (2004-2005) présentée par Mme Nicole Borvo Cohen-Seat et plusieurs de ses collègues, relative à la lutte contre les violences au sein des couples. La délégation approuve les principe énoncés dans ces propositions de loi et préconise des recommandations complémentaires notamment : relever de 15 à 18 ans l'âge du mariage légal des femmes pour lutter contre les mariages forcés, prohiber la médiation pénale, étendre le dispositif d'éloignement du conjoint violent aux concubins et partenaires d'un PACS, se doter d'outils statistiques sexués permettant de chiffrer les infractions, coordonner les réseaux de prise en charge des victimes de violences et privilégier la formation continue des policiers, gendarmes, magistrats ou personnels médicaux à la formation initiale.
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/054000215-rapport-d-information-fait-au-nom-de-la-delegation-du-senat-des-droits-des-femmes-et
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 218
Voir plus Voir moins
N° 229
S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005
Annexe au procès-verbal de la séance du 9 mars 2005
RAPPORT DINFORMATION FAIT sur les propositions de loi n° 62 (2004-2005) présentée par M. Roland COURTEAU et plusieurs de ses collègues, tendant àluttercontre lesviolencesà légard desfemmeset notammentau sein des couplespar un dispositif global de prévention, daideauxvictimeset derépression, et n° 95 (2004-2005) présentée par Mme Nicole BORVO COHEN-SEAT et plusieurs de ses collègues, relative à la lutte contre les violences au sein des couples, Par M. Jean-Guy BRANGER, Sénateur. (1) Cette délégation est composée de :Mme Gisèle Gautier,présidente ; Brisepierre,Mmes Paulette Yvon Collin, Annie David, M. Patrice Gélard, Mmes Gisèle Printz, Janine Rozier,vice-présidents; M. Yannick Bodin, Mme Yolande Boyer, M. Jean-Guy Branger, Mme Joëlle Garriaud-Maylam,secrétaires ;Mme Jacqueline Alquier, M. David Assouline, Mmes Brigitte Bout, Claire-Lise Campion, Monique Cerisier-ben Guiga, M. Gérard Cornu, Mmes Isabelle Debré, Sylvie Desmarescaux, Muguette Dini, Josette Durrieu, M. Alain Gournac, Mmes Françoise Henneron, Christiane Hummel, Christiane Kammermann, Bariza Khiari, M. Serge Lagauche, Mmes Elisabeth Lamure, Hélène Luc, M. Philippe Nachbar, Mme Anne-Marie Payet, M. Jacques Pelletier, Mmes Catherine Procaccia, Esther Sittler, Catherine Troendle, M. André Vallet. Femmes.
S O M M A I R E
Pages
AVANT-PROPOS4.........................................................................................................................
I. LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE : UNE RÉALITÉ LONGTEMPS OCCULTÉE MAIS DONT LAMPLEUR EST AUJOURDHUI BIEN ÉTABLIE............. 8
A. LA LOI DU SILENCE DÉSORMAIS BRISÉE .......................................................................... 81. Un phénomène longtemps passé sous silence.......................................................................... 8a) Tolérance de la société et honte des victimes ...................................................................... 8b) Un phénomène paraissant dautant plus « naturel » quil est universel ............................... 122. Un problème aujourdhui connu et reconnu............................................................................14a) Des associations féministes à lorigine de la prise de conscience ........................................ 14b) Une opinion publique relativement bien informée .............................................................. 14c) Une dénonciation au niveau international ........................................................................... 173. Un problème de santé publique................................................................................21...............
B. DES VIOLENCES MASSIVES QUI DEMEURENT TOUTEFOIS MAL APPRÉHENDÉES.....................................................................................................................231. Les résultats statistiques disponibles : la « banalité » des violences au sein du couple........... 23a) Lenquête ENVEFF : 10 % de femmes victimes de violences conjugales ........................... 23b) Le Conseil de lEurope sinquiète de «la gravité de la situation 33» .....................................2. Un phénomène qui reste difficile à mesurer5...........3.................................................................a)Desinformationsstatistiqueséparses..................................................................................35b)Lescauses..........................................................................................................................37
II. UN FLÉAU DE SOCIÉTÉ À COMBATTRE AVEC PLUS DE DÉTERMINATION....................................4...4..........................................................................
A. LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE MOBILISE DE NOMBREUXACTEURS..................................................................................................441. Les professions médicales................................................................44.......................................2. La police............................................................................................................64.....................a)Laccueildesvictimes........................................................................................................46b) La prise en charge et laccompagnement des victimes ........................................................ 483. La justice............................................................................52....................................................a) Un arsenal législatif aujourdhui relativement étendu ......................................................... 52b) Une volonté récente dharmoniser lapplication de la politique pénale en faveur des victimes des violences au sein du couple ...................................................................... 544. Le réseau des déléguées régionales et départementales du service des droits des femmes et de légalité.62............................................................................................................5. Les associations3..6....................................................................................................................
B.  MAIS DEMEURE PERFECTIBLE : LES APPORTS DES PROPOSITIONS DE LOI .......... 651. En matière de répression.........................................56................................................................2. En matière de prévention..................................67......................................................................3. En matière de prise en charge des victimes................................70.............................................
III. LES PRIORITÉS DE VOTRE DÉLÉGATION.................................................................... 72
A. UNE APPROCHE JURIDIQUE PLUS COHÉRENTE ............................................................... 721. Lexistence dincohérences juridiques.27....................................................................................a)Auniveaudelaprocédurepénale.......................................................................................72b) Au niveau du code pénal et du code de déontologie médicale ............................................. 732. Les limites de la médiation pénale......................................................................................7...6.B. UN ACCENT PORTÉ SUR LA FORMATION .......................................................................... 771. La formation médicale........77....................................................................................................2. La formation des agents des services de sécurité.................................................................... 793. Le rôle des associations..........................................................................................................18a) La formation dispensée par les associations ........................................................................ 81b) Mettre en place des actions en direction des hommes violents ............................................ 82
C. UNE QUESTION CENTRALE : LHÉBERGEMENT ............................................................... 831. Léloignement du conjoint violent du domicile conjugal......................................................... 832. Les dispositifs dhébergement................48.................................................................................
D.LESORTDESENFANTS.........................................................................................................85
E. UNE BATAILLE À GAGNER : CELLE DES MENTALITÉS ................................................... 86
RECOMMANDATIONS ADOPTÉES PAR LA DÉLÉGATION............................................... 88EXAMEN EN DÉLÉGATION................29......................................................................................
ANNEXES..................................................................................................49....................................
Annexe n° 1 - Lettre de saisine du président de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du règlement et dadministration générale.............................................69................................................................
Annexe n° 2 - La lutte contre les violences conjugales (Etude de législation comparée n° LC 144,demande de Mme Gisèle Gautier, présidente de la délégation,élaborée à la par la division des études de législation comparée du service des études juridiques du Sénat................................................................010..............................)................................................
Annexe n° 3 - Documents communiqués lors du déplacement au commissariat central de Tours................................................................36.1........................................................................
Annexe n° 4 - Comptes rendus des auditions..........................15.....................................................8
Annexe n° 5 - Texte de la communication en Conseil des ministres du 24 novembre 2004 de Mme Nicole Ameline, ministre de la parité et de légalité professionnelle.............................................................................................02..8................................
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.