Sécheresse de 2003 : un passé qui ne passe pas. Rapport d'information sur la situation des sinistrés de la sécheresse de 2003 et le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles.

De
Ce rapport revient sur les conséquences de la sécheresse de 2003 qui a causé des sinistres dans plus de 8 000 communes françaises et formule des préconisations de nature à clore définitivement le dossier. Il dresse également un état des lieux du régime actuel d'indemnisation des catastrophes naturelles et en explore les voies d'amélioration, qu'il s'agisse du péril sécheresse ou de l'ensemble des agents naturels couverts.
Dolige (E), Frecon (Jc), Keller (F). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0066429
Publié le : jeudi 1 janvier 2009
Lecture(s) : 2
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0066429&n=8336&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 181
Voir plus Voir moins
N° 39
SÉNATSESSION ORDINAIRE DE 2009-2010Enregistré à la Présidence du Sénat le 14 octobre 2009
RAPPORT D´INFORMATION
FAIT au nom du groupe de travail(1) la situation des sursinistrés de la sécheresse de2003 et le régime dindemnisation descatastrophesnaturellesconstitué par la commission des finances(2),
Par M. Jean-Claude FRÉCON et Mme Fabienne KELLER,
Sénateurs.
(1) Ce groupe de travail est composé de :M. Éric Doligé, président ;M. Jean-Claude Frécon, Mme Fabienne Keller, rapporteurs ;MM. Adrien Gouteyron, Jean-Jacques Jégou, Aymeri de Montesquiou, Bernard VeraMme Nicole Bricq, . (2) Cette commission est composée de :M. Jean Arthuis, président ;M. Yann Gaillard, Mme Nicole Bricq, MM. Jean-Jacques Jégou, Thierry Foucaud, Aymeri de Montesquiou, Joël Bourdin, François Marc, Alain Lambert, vice-présidents ; MM. Philippe Adnot, Jean-Claude Frécon, Mme Fabienne Keller, MM. Michel Sergent, François Trucy, secrétaires ;M. Philippe Marini, rapporteur général ;M. Jean-Paul Alduy, André, MM. BernardMme Michèle Angels, Bertrand Auban, Denis Badré, Mme Marie-France Beaufils, MM. Claude Belot, Pierre Bernard-Reymond, Auguste Cazalet, Michel Charasse, Yvon Collin, Philippe Dallier, Serge Dassault, Jean-Pierre Demerliat, Éric Doligé, André Ferrand, Jean-Pierre Fourcade, Christian Gaudin, Adrien Gouteyron, Charles Guené, Claude Haut, Edmond Hervé, Pierre Jarlier, Yves Krattinger, Gérard Longuet, Roland du Luart, Jean-Pierre Masseret, Marc Massion, Gérard Miquel, Albéric de Montgolfier, François Rebsamen, Jean-Marc Todeschini, Bernard Vera.
S
O
- 3 -
M M A I R E
Pages
PRINCIPALES OBSERVATIONS ET RECOMMANDATIONS DU GROUPE DE TRAVAIL......................9................................................................................................................
PREMIÈRE PARTIE : SÉCHERESSE DE 2003 : QUELLES LEÇONS POUR LAVENIR ?.................................................................31.................................................................
I. LA SÉCHERESSE DE 2003 ET SES SUITES......................................................................... 13
A.UNESÉCHERESSEATYPIQUE..............................................................................................131. La sécheresse et sa prise en charge dans le cadre du régime CAT-NAT.................................. 13a) La subsidence : un phénomène peu spectaculaire ............................................................ 13b)  mais aux conséquences potentiellement coûteuses ......................................................... 142. La sécheresse de 2003 et sa prise en compte par le régime CAT-NAT..................................... 15a) Un événement dune intensité exceptionnelle ..................................................................... 15b) Des critères scientifiquement fragiles et inadaptés à la sécheresse de 2003 ........................ 17c)LeslimitespropresauzonageAurore.................................................................................21
B. LA NÉCESSITÉ DUNE PROCÉDURE EXCEPTIONNELLE DINDEMNISATION .............. 231. Le dispositif prévu par larticle 110 de la loi de finances pour 2006....................................... 23a) Un recours à une procédure exceptionnelle partiellement dicté par des considérationsbudgétaires..................................................................................................23b) 218,5 millions deuros dindemnisations dans le cadre de la solidarité nationale ................ 252. Des conditions de mise en uvre perfectibles.......................................................................... 26a) La définition de lenveloppe dindemnisations et la couverture des demandes.................... 27b) Des appréciations nuancées sur les conditions de mise en uvre ........................................ 28
II. SOLDER LE PASSÉ, PRÉPARER LAVENIR..................................................................... 35
A. SÉCHERESSE DE 2003 : UN PASSÉ QUI NE « PASSE » PAS ............................................... 351. Un désarroi profond et durable...............................................................53................................a) Une sollicitation sans précédent du Médiateur de la République ......................................... 35b)Unsoupçonpersistantdiniquité.........................................................................................362. Les suites à donner.................................................................................................................38.a) Un dossier manifestement clos pour le Gouvernement ........................................................ 38b) Un complément dindemnisation nécessaire, selon le groupe de travail .............................. 38
B.QUELLESLEÇONSPOURLAVENIR?.................................................................................391. Les mesures de prévention : un bilan contrasté....................................................................... 40a) Linformation préventive et les plans de prévention des risques naturels ............................ 40(1) Une information préventive à rapprocher des usagers et à mettre en cohérence......................... 40(2) Les PPRN « sécheresse »24...................................................................................................b)Lesrèglesdeconstruction..................................................................................................432. Quelle prise en compte pour le risque de subsidence dans le régime CAT-NAT ?................... 46a) Faut-il restreindre le périmètre de couverture ?................................................................... 46b) Ladaptation des critères de reconnaissance et la question du zonage ................................. 49
- 4 -
SECONDE PARTIE : QUELLES ORIENTATIONS POUR LA RÉFORME DU RÉGIME CAT-NAT ?...................................................................................................................35
I. UN SYSTÈME DINDEMNISATION DES ALÉAS NATURELS FACE À DE NOUVEAUX DÉFIS................................5..............................3..................................................
A. UN FONCTIONNEMENT SATISFAISANT DU SYSTÈME ASSURANCIEL DEPUIS SACRÉATION.........................................................................................................................531. Un régime hybride original alliant solidarité et assurance..................................................... 54a)Unrégimeoriginal..............................................................................................................54b) Un régime répondant à un risque non assurable .................................................................. 54c)Unpérimètrelarge..............................................................................................................55d) Une extension de garantie obligatoire pour tout contrat dassurance « dommages » ........... 57e)Unprincipedesolidarité:laprime.....................................................................................58f) Des axes de prévention : le fonds de prévention des risques naturels majeurs et les plans de prévention des risques naturels ............................................................................. 59(1) Le fonds « Barnier »........................................................59..................................................(2) Les plans de prévention des risques naturels (PPRN)............................................................. 60g) Un principe de responsabilisation : la franchise .................................................................. 612. Un système garanti : la réassurance par la CCR adossée à la garantie de lEtat.................... 62a)Lacouvertureenquote-part................................................................................................63b)Lacouvertureen«stop-loss»............................................................................................63c) Les provisions dégalisation et la garantie de lEtat ............................................................ 653. Une procédure souple : larrêté de la commission interministérielle...................................... 65
B. DES FAIBLESSES ANALYSÉES DÈS LA FIN DES ANNÉES 1990 ET PLAIDANT POUR LA MODERNISATION DU RÉGIME ........................................................................... 681. Une remise en question du mode de fonctionnement............................................................... 682. Des défis socio-économiques et climatiques ignorés............................................................... 71
II. QUELLE RÉFORME POUR LE RÉGIME CAT-NAT ? MODERNISER, RESPONSABILISER ET ANTICIPER................................................................5..7................
A. LA NÉCESSITÉ DE CONSERVER LES CARACTÉRISTIQUES FONDAMENTALES DU RÉGIME TOUT EN LES AMÉNAGEANT ........................................................................ 761. Un régime protecteur des assurés...........................................................76................................2. Un régime globalement équilibré pour le secteur assuranciel................................................. 79a) Une gestion bénéficiaire du régime au profit du secteur de lassurance .............................. 79b) Une amélioration sensible de la capacité de réassurance de la CCR depuis 2004. ............... 84
B. LA MODERNISATION : ACCROÎTRE LA TRANSPARENCE ET LA PROXIMITÉ DELAPROCÉDURE................................................................................................................871. Une gestion plus transparente : la traduction normative des critères et des seuils.................. 872. Une suppression des arrêtés contraire à la protection des assurés......................................... 893. Une gestion plus proche à léchelon local................91...............................................................4. Loffre dune couverture privée infra CAT-NAT...................................................................... 91
C. LA PRÉVENTION : RESPONSABILISER LES ACTEURS ...................................................... 921. La prévention à la charge des pouvoirs publics...................................................................... 922. La prévention à la charge des assurés...................................................49..................................3. Une clarification des missions du Fonds Barnier.................................................................... 96
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.