Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 : 2011_1

De
La Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) 2011-2020 est la déclinaison française des engagements internationaux de la conférence de Nagoya d'octobre 2010. En vingt objectifs, elle a vocation à modifier en profondeur le rapport à la nature en proposant des modèles de développement qui prennent systématiquement en compte le volet diversité.
Le document d'étape présente la démarche développée pour doter la SNB d'indicateurs robustes, élaborés en concertation, compréhensibles par le plus grand nombre et utilisés pour orienter l'action en faveur de la biodiversité. Ces indicateurs constituent une première liste pour la métropole et une étape pour l'Observatoire national de la biodiversité en charge de leur élaboration.
Bilan 2004-2010
La France adopte en 2004 sa stratégie nationale pour la biodiversité, un volet de la stratégie nationale de développement durable, pour faire entrer la biodiversité dans toutes les politiques publiques. Structurée en quatre orientations - mobiliser tous les acteurs, reconnaître sa valeur au vivant, développer l'observation scientifique, agir dans les territoires - la SNB se décline en dix plans d'actions sectoriels. Ils ont été révisés en 2009 pour intégrer les engagements du Grenelle.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068106
Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 3
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068106&n=5435&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
Stratégie nationaleé pour ladiiorSvetib 02-200211
2
 
    
 
 
     
  
   
    
   
   
   
 
age 4
6
9
10 12
15 16
20
24
2
2
6
40
44
 
 
 
 
 
   
  
   
   
   
   
 
 
Introduction
Une vision pour agir
Une ambition commune
Agir ensemble
La biodiversité en France
Les 20 objectifs de la S rientation stratégiue  Susciter l’envie d’agir pour la biodiversité
rientation stratégiue  Préserver le vivant et sa capacité à évoluer
rientation stratégiue  Investir dans un bien commun, le capital écologique
rientation stratégiue  Assurer un usage durable et équitable de la biodiversité rientation stratégiue  Assurer la cohérence des politiques et l’eficacité de l’action rientation stratégiue  évelopper, partager et valoriser les connaissances
ouvernance, suivi et évaluation
Les annees
Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020
12 L S  
15 LS 20 S  L S
44 LS S
4
ntroduction
 n 2010, nnée internationale de la biodiversité, la rane a entaé le proessus de révision de la preière stratégie nationale pour la biodiversité1adoptée en février 2004.
nsments internationaux, Ueunreorpéépeons eeaisrançt fauenx gega
La stratégie nationale pour la biodiversité SNB est la onrétisation de l’engageent français au titre de la onvention sur la diversité biologiue B, ratifiée par la rane en 14. Le i nistère argé de l’nvironneent avait alors été argé de présenter une stratégie ui puisse être délinée au sein de l’enseble des servies de l’État, ave un but préis, stopper la perte de biodiversité d’ii 2010, oe s’ étaient engagés tous les pas de l’nion européenne. ette finalité a été délinée dans la SNB pour aune des oposantes essentielles du vivant  les gènes, les espèes, les abitats, les éosstèes et leur tradution dans une trae éolo  giue. La SNB 20042010 était 
 structurée en quatre orientations transversales obiliser tous les ateurs, reonnaître sa valeur au vivant, aéliorer la prise en opte par les politiues publiues et développer la onnaissane sientifiue et l’observation   déclinée en dix plans d’action sectoriels2élaborés pour la plupart entre 200 et 200, ils ont été réatualisés en 200 pour intégrer les engageents du renelle nvironneent. Le but assigné était abitieux. ore est de onstater u’il n’a pas été atteint, tant au niveau français u’européen  les ations n’ont pas été d’une apleur suffisante pour faire fae aux pressions ui s’exerent sur la biodiversité.
dUen  lian stmroubmileisnatt imoan enuatr inolae
La SNB 20042010 n’en deeure pas oins un instruent ajeur de la obilisation nationale, onforté par les lois renelle, en faveur de la protetion et la valorisation de la biodiversité en étropole et outreer ainsi ue dans les espaes arins sous souveraineté nationale. lle onstitue le volet biodiversité de la stratégie nationale de développeent durable4. Les défis ue la SNB a tenté de relever en 20042010 restent d’atualité 
1. Stratégie française pour la biodiversité, enjeux, finalités, orientations, février 2004. 2. La SNB 20042010 se déline en dix plans d’ation aniés et is en œuvre par les départeents inistériels onernés  patrioine naturel, agriulture, international, urbanise, infrastrutures de transports terrestres, er, forêt, outreer, reere, tourise. Le plan d’ation outreer oprend un plan d’ation transversal et dix plans d’ation loaux, ’estàdire un par départeent et olletivité d’outreer. . La ise en œuvre législative du renelle nvironneent repose sur la loi de prograation relative à la ise en œuvre du renelle de l’environneent, dite loi renelle 1, août 200 f. notaent artiles 1 et 2 et sur la loi portant engageent national pour l’environneent, dite loi renelle 2, juillet 2010. 4. éfi n°  de la SN 2010201 intitulé onservation et gestion durable de la biodiversité et des ressoures naturelles.
Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020
 renforcer notre capacité à agir ensemblepour la biodiversité, aux différents niveaux territoriaux   mobiliser et utiliser les données,inforations relatives à la biodiversité afin de les rendre aessibles au plus grand nobre   faire face à l’émergence de questions nouvelles,notaent relatives au angeent liatiue et aux servies rendus par lesécosystèmes*.
Les objetifs dits d’ii du plan stratégiue de la B, adoptés au apon en otobre 2010 dé  rits en annexe, l’objetif défini en 2010 par l’nion européenneainsi ue le adre d’ation proposé par la oission européenne pour la biodiversité à l’ééane 2020 donnent une ipulsion forte à la stratégie nationale pour la biodiversité 20112020. Les objetifs d’ii ont alienté et struturé les travaux du oité de révision de la SNB.
L b  L rgi unuir n fvjuri fd d L bidivri
La commcato e a ommsso eoéee   ma      otat s a statée e ’u e matèe e oesté à ’oo  aee ’motace e a oesté et es seces e es écosystèmes eet o attee es oects e a statée u  o a cossace et ’emo e écoome s eficace as ’tsato es essoces  e écoome s ésstate a caemet cmate et e écoome soe e caoe  eae e matèe e ecece et ’oato  oees cométeces oea emos
et oees oottés commecaes La statée e ’u e matèe e oesté s’atce ato e s oetatos écées e actos o cetaes cées  cosee et estae a ate mate et accoîte es écosystèmes et es seces ’s eet asse a até e ’acte ’eotato oestèe et es êcees comatte es esèces eotes eassates éoe à a cse moae e a oesté cote à ’ates otes eoemetaes et tates
Un cadre coérentpour une stratégie pour et par les acteurs 
onsiente de ses responsabilités, la rane doit faire preuve d’un volontarise aru dans un ontexte où la biodiversité ontinue de se dégrader, en dépit des engageents pris par l’nion européenne et par la ounauté internationale. n partiulier, la plupart des itoens et des ateurs éonoiues et soiaux éonnaissent les objetifs de la preière stratégie et de ses plans d’ation, ais aussi et surtout e u’est la biodiversité. La stratégie 20112020 vise don à être ise en œuvre non seuleent par l’ État ais aussi par les olletivités loales et les différents ateurs de la soiété ivile. La SNB est oérente ave les différentes stratégies nationales et les différents plans d’ation existants. euxi seront poursuivis et oplétés par de nouveaux engageents, ave le soui d’aéliorer leur artiulation et de leur donner une eilleure effiaité.
. bjetif prinipal adopté par le onseil de l’ en ars 2010 « enrayer la perte de biodiversité et la dégradation des services écosystémiques dans l’UE d’ici à 2020, à assurer leur rétablissement autant que faire se peut, tout en renforçant la contribution de l’UE dans la prévention de la perte de biodiversité à l’écelle de la planète ». . La stratégie nationale pour la biodiversité  bilan et perspetives, juin 2010, rapport onjoint du onseil général de l’alientation, de l’agriulture et des espaes ruraux et du onseil général de l’environneent et du développeent durable.
Voir glossaire page 56
Une vision  pour agir
da udni vmerosnitdée,ontiluvo éent an caérisracte iv vse euqitlleitnes nt ains foivs revavieêts el tu s,stnnod l  a ted.e errou lus  oinsb alt elberèapsoiis tle, aniv vsu s deesènal ,et ed p albleenser lt suvnaed  no nudioutoléve guon lal ed sruo uano snaegnaet se à des onditioitaf n partie, forent ense épéères, les individus naissent, se repro  pèes différentes se sont relaées, assurant duisent et eurent. insi ils se relaient, en le renouvelleent des proessus éologiues. une dnaiue ui assure tant les liens entre u fil du teps, des relations s’établissent les espèes u’entre ellesi et leurs ilieux. entre êtres vivants, entre éosstèes, entre la biospère et les oposants non vivants Le onde vivant est divers  diversité des in de la planète. L’énergie irule, des atières dividus et de leurs gènes au sein de aue organiues diverses sont produites, déo espèe, u’elle soit irobienne, végétale ou posées et relées, l’oxgène, le arbone, aniale, diversité des éosstèes et des l’aote et bien d’autres éléents iiues pasages, diversité biologiue et ulturelle s’éangent, le le de l’eau est régulé. e des uains. n ot pour exprier ette fontionneent éologiue, fondé sur l’in aratéristiue essentielle du vivant  lao terdépendane des espèes, assure une pro esté* finie de ressoures indispensables à dution, ou diversité biologiue. l’existene de aune  l reste beauoup à faire pour ieux onnaître l’espèe uaine s’est insrite tout rée la biodiversité dans ses ultiples diensions. ent ette dnaiue, partiipant au dans ais déjà les sienes de la nature nous ap  fontionneent éologiue de la planète en prennent trois oses fondaentales  êe teps u’elle en dépend, oe  la vie s’est aintenue sur erre pare ue toutes les autres espèes. iversifiant ses le onde vivant est, depuis son origine, a tissé de ultiples liens, aussiultures, elle apable de se diversifier, de produire des bien atériels u’iatériels, ave ses envi individus, des espèes, des ounautés ronneents, u’elle a de plus en plus rapide  d’espèes aant différentes apaités d’adap  ent odelés.
traensspfèocremautrmicaei ndee,  la biospère unaurdaujoest ité  iuajeeur es ur dcà aun teoumrenatnst . reio bèsp dinlae  as,seu olg elabelate sions, lointeratvleel s eedn uosses an snséor suon te senirade sa jeune istoire  elle est devenue un at aétaes* fore d’ates loaux dont les auteurs n’ia. oujours plus nobreux, nous À prenons de plus en plus de plae, nous ex  ginent pas foréent les effets uulés, à ploitons davantage les ressoures terrestres et fore de déisions politiues et éonoiues,
. L’apparition de notre espèeomo sapiensest datée d’environ 200 000 ans, e ui est très réent au regard des preières fores de vie onnues des batéries, apparues il  a , illiards d’années, et des preiers organises ultiellulaires, il  a environ 00 illions d’années.
Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020
Voir glossaire page 56
loales oe ondiales, aux onséuenes vante ui, par éonnaissane, suffisane ou parfois ésestiées, nous diinuons la indifférene, a ru pouvoir puiser sans retenue biodiversité, aroissant la vulnérabilité du dans des ressoures naturelles u’elle iagi onde vivant, aoindrissant sa apaité nait infinies. epuis uelues déennies, e  d’adaptation et d’évolution. ar sa rapidité pendant, nous prenons ieux onsiene des et sa globalité, e pénoène est peutêtre enjeux de la biodiversité  il iporte ue nous uniue dans l’istoire de la erre. l l’est sur  prenions nos responsabilités individuelleent tout pare ue l’auteur en est une espèe vi et olletiveent.
ace à la détérioration continuede lau bmioidiversité oetu vpeolluer  aasmsubirteiro nu ni nmteirenuaxt-iêotnrea le a n, une n ’r on des Nations u inagitasét luainour ue itieux pillè eiois urtil d seu, auniesba sfitejbosdeé xa , reaién  erusdt gia sdéulirosle  dous le nsipa tsedeêèpsete  esiariatereeeslm  rseresistp* ed reonuse e aesu lsb s’aeine rapideent vers une situation de d’autres nous font enourir. ette valeur ap  ieuxêtre pour aue uain, aintenant pelle, en êe teps, l’éergene de nou et deain. raveent aentué par de ul velles stratégies éonoiues et soiales tiples onflits et les défauts de régulation de aant pour objetif de perettre l’adaptabilité nos odes de prodution et de onsoa ontinuelle de la biospère, dans le respet tion, le lien entre diinution de la biodiver  de notre diversité ulturelle. sité, augentation de la pauvreté et dégrada tion des onditions de santé et de bienêtre a angeents liatiues, désertifiation, été is en avant. pollutions assives, déforestation, artifiia lisation et dégradation des sols, extintions our ue tout uain ait le axiu de d’espèes, diinution de la diversité géné  anes de vivre bien, il faut assurer à aue tiue, oogénéisation des faunes et des soiété uneate* aussi diverse ue pos flores, surexploitation des ressoures natu  sible, du œur des villes aux espaes les plus relles... À Nagoa apon, la dixièe onfé  libres de nos influenes. Souaiter la pérennité rene des parties à la onvention sur la diver  de l’uanité et l’aélioration de son bien sité biologiue B, réunissant 1 pas, a être ipliue la transission aux générations onstaté u’en dépit de ertaines avanées, suivantes, de façon luide et responsable, nous avons olletiveent éoué à en  des oens les plus variés pour ontinuer de raer la perte de biodiversité en 2010. La oévoluer ave les autres oposantes de onférene a don fixé un nouvel objetif  la biospère. ellesi, enore largeent in à l’orion 200, il faudrait ue les uains onnues aujourd’ui, seront peutêtre deain« valorisent, conservent et restaurent la bio  des soures d’innovations ui ontribueront audiversité, et en usent avec sagesse », afin no ieuxêtre des uains. taent ue perdurent les « servies » ue leur rendent les éosstèes. L’orion fixé Se souier du bienêtre des uains et dé  seble lointain, ais les dnaiues éolo  sirer une nature florissante relèvent de la giues peuvent avoir une grande inertie. l êe abition. ela onduit à aorder s’agit don, dès aintenant, d’assurer au tis  une valeur fondaentale à aune des é  su vivant, en aue lieu, non seuleent un oires génétiues et ulturelles portées par fontionneent éologiue satisfaisant, ais les individus, les espèes, les ounautés, aussi un potentiel élevé de diversifiation et les éosstèes et les soiétés uaines, d’adaptation, en préservant, valorisant, voire pare u’elles sont les soures dont nous dé  renforçant sa biodiversité. L’ation en faveur pendons pour exister et évoluer. ette valeur de la biodiversité expriera ainsi à la fois justifie une attitude de respet visàvis des un esprit de solidarité écooe*, loale autres espèes, ave lesuelles nous forons et globale, d’éuité et un esprit de solidarité une ounauté de destin. lle ipose en envers les générations présentes et futures.
Voir glossaire page 56
Une nouvelle straté ie ionale pour la biodiversitég nat Snt  erad élas an dnteneeilp tnavirsnireoitavonnid te ensoe tr êitdon  terenealbdiréndanepeé. nforitreedutl ,tnienér atest en ie.sL sexus inens doive déisio internationale, la stratégie nationale pour la biodiversité est onçue à partir d’une triple onvition  proouvoir des solutions assurant, sinon une  pare ue la biodiversité est un enjeu de ertaine réversibilité, du oins une grande soiété ruial, la SNB favorise la obilisation adaptabilité. ela invite à les élaborer en et l’engageent de tous les ateurs  ei né prenant en opte les onnaissanes sien essite d’engager dans la durée de onsidé  tifiues aadéiues, les savoirs loaux, les rables efforts d’inforation et d’éduation, expérienes de nobreuses institutions et as  afin ue aun saisisse pouruoi il est i soiations ui œuvrent à la onnaissane de la portant ue, là où il vit, la nature soit aussi nature, à sa préservation et à sa ise en va diverse ue possible  leur ainsi ue les données issues des sienes   partiipatives.’est à l’éelle des territoires ue doivent es ultiples soures de savoir se onevoir et se ettre en plae des projets doivent alienter des débats déoratiues de développeent intégrant la biodiversité entre itoens, dans un esprit de partenariat. dans toutes les ativités, d’autant plus ue L’État et les olletivités territoriales, dans leurs des politiues loales en faveur de la biodi seteurs de opétenes, doivent prendre versité peuvent avoir des retobées positives leurs responsabilités et failiter l’éergene et rapides à ette êe éelle  e onstat de es débats. l s’agit de faire onfiane, s’appliue partiulièreent aux outreers sur le terrain, aux itoens et à leurs repré  dont la biodiversité est d’une riesse onsi sentants politiues, soioéonoiues et dérable et d’une iportane ajeure pour les assoiatifs. l ne peut  avoir de projet de populations et le développeent soioéo  territoire viable sans le onevoir à partir de noiue et ulturel  son adre naturel, ’estàdire en  intégrant  à tous les niveaux de gouvernane, la biodiversité dès l’origine. nfin, alors ue’est du ondial au loal, ue doivent s’élabo  la dégradation de la biospère engendre des rer les adres perettant, u’à toutes es oûts de plus en plus lourds, il s’agit de onsi éelles, les politiues publiues,  opris dérer ue proouvoir la diversité du vivant fisales, et les ates de gestion et d’aéna ne onstitue pas un oût suppléentaire ais geent u’elles orientent soient réelleent un investisseent. utreent dit, entre  favorables à la biodiversité. La SNB est onçue prendre e ue nous pourrions appeler une dans un esprit de ollaboration et de solidarité « reapitalisation éologiue », une politiue internationales. visant à développer progressiveent sur Noscoassaces* sur la biodiversité sont l’enseble du territoire notre patrioine fragentaires  l’effort d’observation, de re  éologiue.
évelopper conointement, au travers d’une démarce démocratique, le « savoir vivre » entre umains et avec l’ensemble de la nature, c’est imaginer une nouvelle façon d’abiter la erre, c’est progresser vers un surcroît d’umanité
Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020
Voir glossaire page 56
Une ambition         commune
biin d L nb 
 réserver et restaurer, renforer et valoriser la biodiversité  n assurer l’usage durable et éuitable   éussir pour ela l’ipliation de tous et de tous les seteurs d’ativité
l  aopruiibdonae gitée alontiarts aivant dans  aidevsrti éudv etr  aîtro lrevres ,retsererua versité vise à pré tous les espaes dont la rane est respon sable, en étropole et outreer. ela s’en tend égaleent dans le adre européen et international, là où la rane peut ontribuer à ette abition, dans un esprit de solidarité planétaire. L’objetif est de aintenir, à long tere, le fontionneent des éosstèes et leurs apaités d’adaptation et d’évolution. À ette fin, la SNB proeut la rédution des ipats direts et indirets sur la biodiversité, une utilisation durable des ressoures vivantes et la répartition éuitable des bénéfies ue ellesi prourent.  a S contribue  l’aénageent inté à gré des territoires et au développeent du rable, en étropole et dans les territoires d’outreer. n onséuene, elle s’intègre oe une priorité dans toutes les politiues
publiues à toutes les éelles territoriales, u’il s’agisse de elles de l’eau, des sols, de la er, du liat et de l’énergie, de l’agriul ture et de la forêt, ainsi ue elles de l’urba nise, des infrastrutures, de l’industrie, du oere, de l’éduation, de la reere, de la santé... e la sorte, elle partiipe plei neent à un projet de soiété ui, odifiant en profondeur notre rapport à la nature, vise au ieuxêtre des générations présentes et futures.
a S associetoutes les parties prenantes – État, olletivités territoriales, ateurs éono   iues, assoiations, soiété ivile, ateurs de la reere – tant pour son élaboration ue pour sa ise en œuvre et la esure de ses effets. lle vise à enourager l’inforation, la sensibilisation et la obilisation des élus et des itoens et à favoriser leur partiipation et leurs initiatives pour u’ils ontribuent, par des déares responsables, à sa réussite.
10
i    g  ernsemble
o lus cesour nt prmer afta snotsreegocvn donsiroio blae af ,euq él à ecsfd  eald sec elé, lunediversit réussite est la mobilisation de l’ensemble de la société a stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 a été conçue en ce sens oix d’un proessus ollabora Le tif a été fait dès le laneent de la révision, lors d’une onférene nationale tenue en ai 2010 à aonix, intituléeuelle gouver nance pour réussir ensemble  n oité de révision regroupant plus de 100 réseaux et strutures nationaux a ensuite travaillé pour aboutir au douent de la SNB 20112020, ave sa vision partagée et son abition o une. ’un des fondements et l’une des origina-lités de cette stratégie 2011-2020sont le fait u’elle ette en plae un adre oérent pour ue tous les ateurs personnes orales puissent ontribuer sur une base volontaire, en assuant leurs responsabilités. Les itoens sont inités à foraliser leur engageent personnel, notaent auprès des ateurs adérents à la SNB  es derniers sont égale  ent enouragés à inventer des instruents de ette obilisation. aun à son niveau de oens et dans le adre de ses opétenes respetives peut ontribuer ainsi à e ue l’abition, les six orientations stratégiues et les vingt objetifs soient atteints. ’est dans e adre oérent ue toutes les olletivi tés peuvent agir en faveur de la biodiversité.
L nb 
La biodiversité, ses évolutions et ses intera  tions ave les ativités uaines ne sont pas unifores en tout point du territoire français. La stratégie nationale pour la biodiversité est onstruite pour onstituer un adre partagé par l’enseble des ateurs, ui puisse être adapté à la diversité des enjeux de aue territoire et à la diversité des possibilités d’a  tion de aue ateur. our un ateur donné, pour un territoire donné, ertaines orienta tions stratégiues ou ertains objetifs pren nent une iportane bien partiulière. a stratégie nationale pour la biodiver -sité permet, une obilisation du plus par grand nobre, de renforer notre apaité olletive à agir, aux différents niveaux ter  ritoriaux et dans tous les seteurs d’ativité. ne adésion et un dispositif d’engageent sont is en plae pour onrétiser ette volonté ous les ateurs sont ainsi invités à adérer pour valoriser et faire onnaître la SNB f. enadré. aun est aussi invité à s’engager dans l’ation, sur la base de prinipes d’ation et de gouvernane atés lors de l’élaboration de la stratégie. L’engageent volontaire vise à développer des ations signifiatives en faveur de la biodiversité ave une aélioration progressive et proportionnée des pratiues des ateurs onernés. e adre oérent d’adésion et d’engageent fait partie intégrante de la stratégie nationale pour la biodiversité.our agir et réussir ensemble
ue so ataée e amto comme  oetatos statées comémetaes vt oects és es s a ates ue téato es oects ’c sss e a coeto s a esté ooe
. ar exeple, à SaintBartélé, en olnésie française, à allisetutuna et en Nouvellealédonie, l’environneent est une opétene exlusiveent territoriale exerée par les autorités loales.
Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020
L nb un dr rn  bi Liur
La mse e œe e a nb  se ste as e esecte ’améoato cote et eose s e aéso et e écaato ’eaemet ootae
L’adhésion à la SNB La obilisation des personnes orales se traduit tout d’abord par la signature d’une adésion volontaire à la stratégie nationale pour la biodiversité, à sa vision, son abition, ses orientations stratégiues, ses objetifs et aux prinipes de gouvernane f. annexesadérents se délarent déidés à  diffuser, proouvoirLes organises ette stratégie et ses odalités d’appliation, par l’inforation et par la pédagogie au sein de leurs réseaux et auprès de leurs partenaires  partager les enseigneents de leurs expérienes en faveur de la biodiversité  prendre onnaissane et faire onnaître les outils proposés par la stratégie, pour s’engager dans l’ation  étudier, dans un délai axial de 1 ois, la possibilité et les onditions de ise en œuvre dans le adre de leur ativité d’une délaration d’engageent volontaire, pour les objetifs ui les onernent, et faire part de ellei au inistère du éveloppeent durable au titre du serétariat de la SNB. L’adésion est une preière étape ouverte au plus grand nobre, destinée à inforer, partager et étudier oent s’engager en faveur de la biodiversité audelà des seules exigenes légales. L’État tient à jour le suivi des ateurs ui adèrent à la stratégie et de eux ui ensuite s’engageront par une délaration d’engageent volontaire.
La déclaration d’engagement volontaire à la SNB Les ateurs disposent d’un délai de 1 ois pour onrétiser leur adésion par une délaration d’engageent volontaire à la SNB présentant le projet d’ations u’ils optent ettre en œuvre f. annexes. ls peuvent adérer et s’engager tout au long de la durée de la SNB 20112020. Les ations proposées vont audelà du siple respet de la régleentation et onduisent néessaireent à un ipat positif et substantiel en faveur de la biodiversité. lles peuvent être très diverses et doivent être proportionnées à la taille et aux ativités des organises. lles peuvent s’insrire dans des déares existantes agenda 21, responsabilité soiale des entreprises, ertifiations spéifiues au seteur onerné, et. et venir les onforter, failiter leur appropriation, voire renforer leur volet biodiversité s’il existe. L’engageent doit être ipliuant, signifiatif et additionnel, esurable et révisable. La délaration définit le adre général de l’engageent et oprend la desription du projet, de ses partenaires, de son ap d’intervention et de ses objetifs aopagnés d’indiateurs de réalisation. lle est déposée auprès des oités ad o, à savoir le oité national de suivi de la SNB ou des oités de suivi régionaux, assoiant toutes les parties prenantes tpe renelle et appués sur le plan étodologiue par le oité national. L’engageent SNB reonnu onstitue un gage de ualité et de oérene. l donne droit à iter la SNB dans toute ation de ouniation se rapportant aux ations onernées par l’engageent pris et à utiliser le visuel de la SNB.
Des outils méthodologiques sont onçus pour perettre à aun d’élaborer, d’insrire et de suivre ses engageents dans le adre général défini par la SNB. ’est le but duuide pour l’actionui ontient des reoandations étodologiues générales et par statut d’ateur ainsi ue des exeples d’ations onrètes possibles.
. Les oités régionaux rae verte et bleue peuvent jouer e rôle.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.