Trafics français captés par les ports étrangers en 1986.

De

Letellier (B). http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0046492

Publié le : samedi 16 avril 1988
Lecture(s) : 2
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0046492&n=63442&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

TRAFICS FRANÇAIS CAPTES PAR LES
PORTS PORTS ETRANGERS EN 1986
Béatrice LETELUER
Ithaque année.grâce à la Banque de Données SITRAM, l'OEST estime
partir des données des Douanes, l'importance du trafic généré par le
commerce extérieur français qui transite par des ports étrangers. La
brochure "comment évaluer la part du trafic maritime né de
notre commerce extérieur qui échappe aux ports français"
concernant les résultats de 1986 vient de paraître. Les principaux
V(ésultats sont présentés ici. y
Volume global: 13,619 millions de tonnes à l'importation et 6,187 millions de tonnes à
hausse à lïmport, l'exportation ont transité en 1986 par les ports étrangers, représentant
léger 79,650 milliards de francs àn et 54,611 milliards de francs à
l'exportation.fléchissement
à l'export La hausse amorcée en 1985 se poursuit donc à l'importation en
1986,alors que pendant la même période, les trafics détournés à
l'exportation connaissent eux un léger fléchissement par rapport aux
années précédentes
— . ^
Evolution des trafics détournés (millions de tonnes)
" • import
~™ export
1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986
Evolution des trafics détournés (milliards de francs)
8 0 • •
7 0 • •
6 0 • •
5 0 • •
import
40 "
export
3 0 • •
^ ^
20 +
10
1976 1977 197S 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986
y
Pays de détour-
nement:95% du II est à noter que les répartitions de ces trafics entre la Belgique et les
tonnage et 80% Pays-Bas sont tout à fait différentes selon le sens:
des valeurs sont A l'importation, il y a presque équilibre entre les trafics transitant par la
détournés parles Belgique et les Pays-Bas avec une petite supériorité pour les Pays-Bas
ports belges et alors qu'à l'exportation la quasi totalité des trafics est acheminée par la
hollandais Belgique.
y(Avril1988
Observatoire Economique et Statistique des Transports 55 rue Brillât Savarin 75013 Paris Tel: 45 89 89 27Marchandises En ventilant les trafics détournés suivant les 10 chapitres de la
transportées: nomenclature NST de marchandises.il apparaît : à l'importation une
6 chapitres à prédominance des minerais et déchets pour la métallurgie(ch4),des
l'import et produits chimiques(ch8), des denrées alimentaires et fourrages(ch1),des
3 às pétroliers* (ch3),des produits agricoles et animaux vivants(chi)
l'export et des combustibles minéraux solides(ch2).
représentent plus A l'exportation, ce sont essentiellement les produits métallurgiques
des 3/4 des trafics (ch5),les denrées alimentaires et fourrages(chi) et les produits
détournés chimiques(ch8) qui sont détournés.
* hors gaz naturel transporté par pipe de Norvège
export import
chO•
SI ch1
ch2i l ch1
Hà ch3
ch5
S ch4
ch8•
ch8D
autres ch
(D autres ch
Régions françaises 63,4% des trafics détournés en tonnage par la Belgique et les Pays-Bas
concernées: la concernent le Nord et la Lorraine pour 30,7% en valeur.
Lorraine, la Mais si on compare, les flux du Commerce Extérieur générés par les
ports français à ceux attirés par les ports étrangers, on constate que lesChampagne -
Ardenne et la détournements de trafics générés par les échanges de la région Nord ne
Picardie représentent que 22,9% des trafics de la région Nord passant par les
"privilégient" les ports français. Par contre 3 régions privilégient les ports étrangers : la
ports étrangers Lorraine, la Champagne Ardenne et la Picardie.La Bourgogne et la
Franche Comté voient également leurs échanges détournés pour une
forte proportion.
On doit toutefois nuancer ces appréciations d'ordre général par des
analyses plus fines, par sens de trafic et par nature de marchandise. On
se reportera pour cela aux tableaux détaillés de la publication. •
eonelle loaartlhmlque
ports français L_J ports Bénélux Imilliers de tonnes
1000000
1OOOOO
1OOOO • i-,
1OOO -r
1OO •1 1
1O • LMJ
o Hamp. • ITJ ton ma ru
pioanfi*
\(Avril1988 J
Observatoire Economique et Statistique des Transports 55 rue Brillât Savarin 75013 Paris Tel: 45 89 89 27

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.