Transports et changements climatiques. Un carrefour à haut risque.

De
- Analyse du problème : un constat actuel très alarmant ; vers une croissance irrémédiable des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2010-2020 ?
- Principales raisons de cette situation : des mesures insuffisantes et des choix peu cohérents ; responsabilité de la conception libérale de l'économie et du système des transports ; un mode de vie qui accroît les émissions de gaz à effet de serre.
- Propositions pour une meilleure prise en compte de l'effet de serre dans le secteur des transports : intégrer radicalement la lutte contre les changements climatiques dans les politiques d'aménagement du territoire et d'urbanisme ; permettre une concurrence équitable entre les modes de transport de marchandises ; responsabiliser les constructeurs automobiles et impliquer les entreprises ; éduquer et informer les citoyens pour changer les comportements.
Alessio (L), Devisse (Js), Louchard (O), Rabourdin (S), Toulouse (E). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0057916
Publié le : jeudi 1 janvier 2004
Lecture(s) : 6
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0057916&n=22859&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 66
Voir plus Voir moins
Transports et changements climatiques : un carrefour à haut risque
Fubicy
Coordinationduprojet:OlivierLouchard(RAC-F)
Conceptionetrédactiondelétude:,eJci)yF(BUisoanetéphanSnieesAlucL Devisse(WWF-France),FNAUT,OlivierLouchard(RAC-F),EdouardToulouse (FNE),SabineRabourdin(RAC-F)
Conceptiongraphique:CamilleMaréchal
Remerciementsà:RaphaëlleGauthier,SylvainGodinot,PhilippeQuirion,Christophe Rynikiewicz,MichelYameogopourleuraideplusqueprécieuse.
CetteétudeapuêtreréaliséegrâceausoutienfinancierduMinistèredelEcologieetdu DéveloppementDurableetdeM.YvesCochet(réserveparlementaire)
Avril2004
2
S o m m a i r e
AVANTPROPOS...............................
...............................
PREMIEREPARTIE:TransportsetchangementsclimatiquesenFrance:lefondduproblème
.........
.........
A.Unconstatactueltrèsalarmant ............................... ........................ A.1L’impactconsidérabledestransportssurl’effetdeserre ............................... A.2Lesmodesdetransportlesplusémetteursdegazàeffetdeserre:voitures,camionsetavions B.Horizon2010-2020:versunecroissanceirrémédiabledesémissionsdegazàeffetdeserre? ... B.1Uneirrésistibleintensificationdutraficdepersonnesetdemarchandises ................. B.2Unenetteprogressiondesmodesdetransportroutiersetaérienspour2020 .............. B.3Unepartcroissantedusecteurdestransportsdanslesémissionsdegazàeffetdeserre ....
SECONDEPARTIE:Lesprincipalesraisonsd’unesituationpérilleuse ............................ A.Desmesuresinsuffisantesetdeschoixpeucohérents ............................... ..... A.1UnvolettransportduPNLCCrestélettremorte ............................... ....... A.2Unaménagementduterritoirequiintègrepeul’effetdeserre .......................... A.2.aDeschoixd’infrastructuresprioritairementaxéssurlarouteetl’aérien .................. A.2.bLespolitiquespubliquesterritoriales:depiètresrésultatsentermederéductiondémission A.3.Lesmesurestechnologiquesetlemythedelavoiturepropre .......................... A.4Descampagnesd’informationsansportéesréelles ............................... .... B.Laresponsabilitédelaconceptionlibéraledel’économieetdusystèmedestransports ......... B.1Lestransports:LEsecteuréconomiquedominant ............................... .... B.2Groupesdepressionetrapportsdeforceentrelesacteurs ............................ B.3Descoûtsindirectsexorbitantsnoncomptabilisés ............................... .... B.4Transportsdemarchandises:lapolitiquedesfluxtendus ............................. C.Unmodedeviequiaccroîtlesémissionsdegazàeffetdeserre ........................... C.1L’omniprésencedelavoiture(oulecultedelavoiture) ............................... C.2Lalocalisationdesactivitésdeservicesetdel’emploi ............................... . C.3Civilisationdesloisirs ............................... ...........................
TROISIÈMEPARTIE 
Propositionspourunevéritablepriseencomptedeleffetdeserredanslesecteurdestransports
.....
A.Intégrerradicalementlaluttecontreleschangementsclimatiques danslespolitiquesd’aménagementduterritoireetd’urbanisme ............................... . A.1Lanécessaireimpulsioneuropéenneetnationale ............................... ..... A.2Lescollectivitésterritoriales:dessignesencouragenatsqu’ilfautconcrétiser .............. A.3Pouruneapprocheterritoriale,globaleetmultiacteurs ............................... . B.Permettreuneconcurrenceéquitableentrelesmodesdetransportdemarchandises ........... C.Responsabiliserlesconstructeursautomobilesetimpliquerlesentreprises .................... C.1Lesmesuresàdestinationdesentreprises ............................... ........... C.2sensibiliserlesdécideursetlessalariésdesentreprises ............................... D.Eduqueretinformerlescitoyenspourchangerlescomportements ......................... D.1Informerlescitoyenspardescampagnesdesensibilisationsurleschangementsclimatiques . D.2Informerlesusagerspardesactionsdesensibilisationsurlestransports .................
CONCLUSION ...............................
ANNEXES ............................... SIGLES ............................... SITES...............................
............................... ............................... ...............................
...............................
..........
............. ...............
.................
p.3
p.5
p.7
. p.9 p.12 p.12
p.13 p.14 p.15
p.15
p.15
p.15
p.17 p.18 p.19 p.23 p.27 p.29 p.29 p.30 p.31 p.32 p.35 p.35 p.35 p.36
p.37
p.37 p.37 p.41
p.43 p.45 p.49 p.49 p.49 p.51 p.51 p.52
p.55
p.57 p.63 p.65
3
A v a n t - p r o p o s
ants pour maîtriser l’ac ntationdelademandede transports.Lestransportsenlan2030séloigneront,plusquilsneserapprocheront,dela viabilitéécologique.1»
Cette citation n’émane pas d’un groupe d’opinion radicale, mais de l’OCDE , dont le discoursnousaccoutumeenrèglegénéraleàunvocablenéolibéraletquelquepeuellip tique. Lasituationestpréoccupanteenmatièredetransports.Concernantlaseuleluttecontre leschangementsclimatiques,cesecteurestresponsablede26%desémissionsbrutes françaisesdeGazàEffetdeSerre(GES)doriginehumainepourlannée2001(contre22% en1990)etde34%pourleseulCO23soituneinflationtrèsnettedesémissionsde21% endouzeans.LasituationenEuropeestidentiqueavec+18,5%entre1990et2000pour leCO24.
Endautrestermes,lestransportsconstituentaujourdhuilacausemajeuredudérègle mentclimatique.
Lepremierfautif,cestlemoteuràexplosion.Belleinventionensoi,iléquipelaquasi-totalité des véhicules motorisés des transports de biens et de personnes et consomme chaqueannéelesdeuxtiersdelafacturepétrolièredelaFrance. Carlavoitureparticulièreassure84%desdéplacementsenpersonnes.kilomètres,tan disqueletransportroutiercapte75%desmarchandisesentonnes.kilomètres(et95%en valeurfinancière!)5prereogiossannleundel3e%nceendaàlaestss,ehuacnuaevtaL. pourlescamionsetlavion,et2%pourlavoiture.
Danscecontexte,lesinnovationsannoncéesparlesconstructeurs,quisesonttra duitesparunediminutionmoyennedesconsommationsunitairesde5%seulementen usageréelaucoursdesdixdernièresannées,sontcomplètementnoyéesparlahausse générale des circulations, quand elles ne sont pas purement et simplement gommées par un gadget nouveau à l’instar de la climatisation qui équipe aujourd’hui 75% des
-
-2 
-
-
-
1. Organisation de Coopération et de Déve-loppement Economique. Des transports écologiquement viables. 2000. 2. Attention : les émissions brutes ne tiennent pas compte des puits de carbone qui sont des réser-voirs de carbone naturels (forêts, océans, sols). Si on soustrait au total brut l’absorption du carbone par les puits, on obtient un total d’émis-sions net. 3. Source CITEPA/ inventaire UNFCCC décem-bre 2002 (mise à jour 20/12/2002). Attention, ne sont pas incluses les émissions mariti-mes et aériennes internationales. 4. Annual Euro-pean Community GHG inventory 1990-2000 and inventory report 2002. 5. IFEN,L’envi-ronnement en France, édition 2002.
5
6. ADEME.Con-sommations conventionnelles de carburant et émissions de gaz carbonique des véhicules particuliers de l’année 2001-Transport - 2001 - 88 p.
A v a n t - p r o p o s
véhiculesneufsetquiinduitunesurconsommationdecarburantallantjusquà35%en milieuurbain6. «Pourprévenirlechangementclimatique(…)letotaldesémissionsdeCO2imputable auxtransportsnedevraitpasreprésenterplusde20%dutotaldesémissionsdeCO 2en 1990»poursuitl’OCDEdécidémenttrèsenverve,quienvisageparconséquentunedimi -nutionde80%desémissionsàl’horizon2030.Certes,maisparquelleastucetechnologi -que(pileàcombustible,électricité,aircomprimé,techniquesàvenir)? Même si l’OCDE s’engage sur cet objectif ambitieux, beaucoup d’autres décideurs politiquesetéconomiquesenvisagentdesiphonnerlesgisementsdepétrolejusquàleurs dernièresgouttes,quitteàdéclarerlaguerreaumondeentier.
Atraverscetteétude,leRéseauActionClimatFranceetlesassociationsquilecom posentontfaitlepointsurlaproblématiquedestransportsetdel’effetdeserre.Desidées surlessolutionsàmettreenœuvreontégalementétéémises.Parmicellesci,troiscon ceptspeuventêtreidentifiés: –Fairereculerlademandedetransportroutieretaérienenintervenantsurlescauses quiensontàlorigine, – Encourager un report modal vers les transports les moins nuisibles pour la socio-économie locale et l’environnement, y compris vers les modes non motorisés en zone urbaine, Limiterlaconsommationmoyennedesvoitures,camions,avions,etc.missurlemar chéparchaqueconstructeur. Pourcefaire,l’étudequisuitproposederecouriràdifférentsoutilsvisantàfreinerles tendancesinsoutenablesdutransportetàfairelevierenfaveurdessolutionsdurables. Cesoutilsnesontpasoriginauxpuisqu’ilsrelèventdelamodernisationdesmatériels, équipementsetinfrastructures,delaréglementation,delafiscalité,delataxationetdela sensibilisationdesusagers. Endéfinitive,lestransportsdurablessont-ilsenvisageables?Certainement,maissous deuxconditions:quunebonnedosedevolontépolitiquesoitinjectéedanslescircuitsde décision,etquuneréflexionactivesoitmenée. Carnousdevonsnousinterrogersurlesraisonsquipoussentlhumanitédanscemou vementperpétueldeséconomiesditesavancées,quitteàlafourvoyerdansunedespires impassesplanétairesquisoit:lasurchauffeclimatiqueetsoncortègededésastresannon cés.           
Jean-StéphaneDevisse WWF-France, CoordinateurdelaCampagneChangementsClimatiques
-
-
-
-
-
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.