Rapport de Projet Tutoré - Création d'entreprise - DUT Techniques de commercialisation - Restauration Rapide Italienne

De
Publié par

Document pdf (dossier 81 pages) Rapport de Projet Tutoré de 2ème année de DUT Techniques de Commercialisation sur une création d'entreprise "Little Italia" un restaurant fast-food de spécialités italiennes.
Dossier avec concept + étude commerciale + étude financière + communication + juridique + conclusion
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 81
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat


Université de Nice – Sophia Antipolis
I.U.T. Technique de Commercialisation
54, Rue de Cannes
06 150 Cannes la Bocca



PROJET TUTORE

Création d’entreprise :
Un concept Italien de restauration rapide




Groupe 3
AYOUZI Farah
BEN AMAR Sofia
BLANCHARD Léo
BOUSQUET Anthony
CHABIRON Capucine
Année scolaire 2010-2011


2





Introduction p. 4

Répartition des tâches p. 5

Curriculum vitae p. 6

Présentation du projet p. 12

Etude économique p. 15

Etude juridique p. 29

Etude de la communication p. 38

Etude financière p. 47

Conclusion p. 56

Annexes p. 57



3










ndeDans le cadre des projets tuteurés de 2 année en DUT Techniques de
Commercialisation, nous avions pour objectif la création d’une entreprise.

Ainsi, nous avons choisi de créer une nouvelle enseigne de restauration rapide de type
italienne, que nous avons nommé « Little Italia ».

Le nom de notre enseigne n’est pas anodin. Nous cherchions quelque chose facile de
prononciation et de mémorisation. Comme il s’agit d’un fast-food, le nom se devait d’être un
peu « américanisé » donc « little », mais pour conserver un côté « traditionnel » et de
« qualité » nous avons conservé « Italia » dans la langue italienne. Ceci représente l’image
que nous souhaitons véhiculer de notre restaurant.

Notre restaurant la « Petite Italie », sera situé dans un angle coupant l’avenue Jean
Medecin avec la rue d’Assalit, dans le centre de Nice. Il compte 60 places et uniquement en
intérieur.

Nous développerons ainsi au cours de ce dossier, toutes les étapes de création et de
mise en place de notre projet, en expliquant avec précision les différents choix que nous avons
effectués.


4






Avant d’entreprendre ce projet, nous avons réparti les tâches en fonction de nos
compétences personnelles et de nos envies, afin de pouvoir assurer la meilleure des
coordinations dans notre travail. Nous avons eu la « malchance » de perdre un membre de
notre groupe qui a du quitter l’IUT pour ne pas avoir validé son semestre 3. Cependant, cette
première difficulté ne nous a pas découragé dans la poursuite du projet, nous avons du nous
organiser de façon différente et poursuivre.

Nous n’avons pas nommé de chef de projet. Nous avons préféré nous répartir des
tâches et compter sur l’autonomie de chacun des membres du groupe pour avancer au plus
vite dans notre travail.

Afin de tirer au mieux profit de ce projet, nous avons tous travaillé sur les différentes
parties du projet. Nos tâches étaient précisément définies, et nous avons pu ainsi nous
conseiller lors des difficultés que nous avons pu rencontrer sans pour autant ne « pas être au
courant » du travail qui avait été fait sur une des parties. Cette façon de procéder s’est avérée
efficace, puisque l’entente au sein du groupe a toujours régné et puisque nous avons pu mener
ce projet à terme.

Si l’entreprise avait la chance de voir le jour, nous n’avons pas pu définir les rôles
précis de chacun dans celle-ci. En effet, s’agissant de restauration rapide, nos rôles seraient
polyvalents. C'est-à-dire autant en cuisine, qu’en travail en salle, ou pour la comptabilité…



5






























6
7

8

Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

amina.darifi

rz

lundi 19 mai 2014 - 20:48