rapport de stage

30 447 lecture(s)
(1)

rapport de stage descriptif

Format :
Télécharger gratuitement
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
nessrinelac
publié par

s'abonner

Vous aimerez aussi

Rapport de stage

Rapport de stage

de elyputoz

Le rapport de stage

Le rapport de stage

de unisehyx

REMERCIEMENT
Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m’avoir accueilli au sein du cabinet
d’expertise comptable.
Je remercie également X pour la confiance qu’elle m’a accordée ainsi que toutes les occasions
qu’elle m’a données de pouvoir mettre en pratique et approfondir mes acquis.
Pour finir, je tiens à remercier tout le reste du personnel qui a fait preuve d’une grande
gentillesse envers moi et qui m’a chaleureusement encadré et soutenue tout au long de ce
stage
SOMMAIRE
INTRODUCTION …………………………………………………………………... Page 1
Première partie : Présentation du Cabinet
I) La fiche d’identité ………………………………………………………….. Page 2
II) Historique de l’entreprise …………………………………………………... Page 2
III) Système d’information et de gestion ………………………………………. Page 3
IV) Organigramme …………………………………………………………….... Page 3
Deuxième partie : Les tâches réalisées
I) Les opérations courantes …………………………………………………... Page 4

1) Achats et ventes
- Le tri des factures …………………………………………………………. Page 4
- La saisie comptable ………………………………………………………. Page 4
2) La banque
- La codification des relevés de comptes ………………………………...... Page 5
- La saisie des relevés bancaires ………………………………………....... Page 53) Les immobilisations ………………………………………………………….. Page
5
4) Lettrage et analyse des comptes …………………………………………….... Page 6
5) Nouveaux dossiers comptables ……………………………………………..... Page
6
II) Les opérations de T.V.A. …………………………………………………... Page 7
1) Les différents taux rencontrés ………………………………………………... Page 7
2) La déclaration de T.V.A.
- Présentation d’une CA12 ……………………………………………….... Page 8
- d’une CA3 ………………………………………………….. Page 9
CONCLUSION ……………………………………………………………………... Page 10
INTRODUCTION
Etudiant en BTS Comptabilité et Gestion des Organisation au lycée X, j’ai effectué deux
stages en entreprise afin de compléter ma formation.
J’ai donc eu l’opportunité d’entreprendre mes huit semaines de stage dans le cabinet
d’expertise comptable situé à X. J’ai découvert des compétences requises pour ce métier.
Suite à ce stage, j’ai réalisé un mémoire comprenant dans une première partie une
présentation du cabinet puis dans une seconde partie les taches
Page 3Page 3Présentation du Cabinet d’Expertise Comptable
I) La fiche d’identité :
Les initiales de … signifient « … ».
Forme juridique : S.A.R.L.
Capital social : 75 000 €
Siège : Lomme (59)
Activité : Expertise Comptable
Inscrit au tableau de l’ordre de Lille
Commissariat aux Comptes
Nombre d’employés : 5 salariés de clients : environ 130, dans divers secteurs d’activité
Nombre de sites : 4 à …
II) Historique :
 1985 : Fondation de la société à Lille par Messieurs Druelle et Chevry
 1988 : Cession des parts de Monsieur Chevry à Monsieur Druelle
Succession de Monsieur Chevry à Monsieur Gossaert
Création du cabinet d’Esquelbecq
Transformation de la société en SA
 1989 : Prise de participations dans la S.A.R.L. SOTREC
 1990 : Transfert du siège social à Villeneuve d’Ascq
 1991 : Rachat du cabinet de Monsieur Leclercq à Haubourdin
 1993 : Reprise du de Sholash à Lomme
 1994 : Séparation de Monsieur Druelle et Monsieur Gossaert
 1995 : Ouverture du site de Saint Amand Les Eaux
 1996 : Proposition de mise en place d’un intéressement par la direction
 1997 : Développement de la formation
Repositionnement de la stratégie
Installation du système informatique Coala
 1998 : Ouverture des cabinets de Roubaix et Arras
 1999 : d’un cabinet à Maubeuge
 2001 : La société est transformée en SARL
 2003 : Regroupement des cabinets de Lomme et de Roubaix en un seul site à
Lomme
 2005 : X est élu à la présidence de l’ordre des Experts
Comptables
Page 3III) Le système d’information et de gestion :
Monsieur X est le gérant du groupe , il répartit son temps entre ses différents cabinets et son
métier de commissaire aux comptes. Étant donné son emploi du temps surchargé, il a confié à
Monsieur X la responsabilité du site de Saint-Amand-Les-Eaux. Sa tâche est de gérer la
clientèle du cabinet, les employés, il doit réviser les bilans et effectuer le travail qui ne peut
pas être fait par les collaborateurs. Il assume également la mission de conseillers auprès des
clients.
Les assistants de cabinet sont responsables de leurs dossiers, de la saisie jusqu’à l’analyse. Ils
sont en relation avec les clients, c’est eux qui se chargent de récupérer les documents
nécessaires à la saisie et aux diverses déclarations. Lorsque le métier de comptable est
pratiqué en cabinet il faut, en plus des connaissances comptables, adopter une attitude
commerciale. Ce travail consiste en effet à vendre un service, qui doit satisfaire les clients, ce
qui permet de les fidéliser. Les collaborateurs sont alors considérés comme des conseillers.
Par exemple, s’ils envisagent de faire un investissement, ils s’adressent à leur comptable pour
connaître leurs recommandations sur la question.
Le cabinet dispose de sept ordinateurs ainsi que de deux ordinateurs portables, ils sont tous
reliés en réseau au serveur HP netserver E800 permettant de partager les fichiers et les
imprimantes lasers.
Les logiciels Dia experts (la mission effectuée par le cabinet, la facturation des honoraires et
le temps réalisé sur le dossier pour chaque client), Dia clients (fichiers clients), Excel (pour
les tableaux) et Word (les lettres) sont les plus souvent utilisés.
Le logiciel de comptabilité est Coala, il comprend un module de comptabilité, de paye, de
gestion des immobilisations et permet aussi la sortie des liasses fiscales.
IV) Organigramme :
X
Expert Comptable
Gérant
X
Responsable de cabinet
X X X
XAssistant de cabinet Assistante de cabinet Assistante de cabinet
Assistante de cabinetResponsable
informatique
Page 3Page 3Les tâches réalisées
Tout d’abord il faut élaborer les dossiers des clients, tous les sites opèrent de la même
façon en constituant une série de dossiers indispensables à la bonne tenue de la comptabilité.
Chaque client possède 4 classeurs :
 Un classeur permanent de couleur bleu foncé comprenant les informations
primordiales de l’entreprise lors de sa constitution
 Un classeur social de couleur bleu clair qui répertorie toutes les informations
sociales de l’entreprise (fiches de salaires, contrat...) ;
 Un classeur annuel de couleur rouge renouvelé tous les ans comprenant les
informations relatives aux travaux de l’exercice en cours ;
 Un classeur gris comportant les factures d’achats, de ventes et les relevés bancaires
de l’entreprise, il peut-être annuel, trimestriel …
I) Les opérations courantes
1) Achats et ventes
- Le tri des factures
Les factures d’achats et de ventes ainsi que les relevés bancaires sont tout d’abord classées
chronologiquement, séparées par des intercalaires pour différencier chaque mois dans le
classeur comptable. Le tri des divers documents est important pour faciliter la saisie.
Une fois ces pièces classées, je dois numéroter les factures d’achats et de ventes. Ceci permet
de revenir rapidement sur une facture où peut survenir une erreur de saisie ou une constatation
du client.
La numérotation se fait comme ceci :
La facture numérotée 1105 : 11 représente le mois et 05 le numéro d’ordre des Factures.
èmeC’est donc la 5 facture de novembre.
- La saisie comptable
Toutes les factures doivent ensuite être enregistrées grâce au logiciel Coala. Lors de
l’enregistrement, je dois indiquer les numéros de comptes concernés du plan comptable de
l’entreprise et surtout le numéro que j’ai inscrit sur les factures lors du classement. Il permet
d’assurer le suivi de la pièce.
Page 3Lors de la saisie des factures, il peut arriver qu’un numéro de compte ne soit pas créé dans le
plan comptable de l’entreprise. Je dois alors le créer et pour cela je dois aller dans l’onglet
paramétrage du plan comptable en inscrivant le numéro de compta à 8 chiffres et son libellé.
2) La banque
- La codification des relevés de comptes
Je dois classer les relevés de banque chronologiquement comme sur les factures d’achats et de
ventes. Les relevés sont souvent accompagnés par des bordereaux de remises de chèques, de
cartes bleues et de relevés de traites.
Il arrive qu’un montant du relevé n’ait pas de justification. L’onglet « aide » du logiciel
permet d’effectuer une recherche par montant dans les achats et les ventes précédemment
enregistrés. Il est important de ne pas oublier d’écrire dans l’onglet pièce, le numéro de
chèque ou de carte bleue.
Ces étapes de recherche sur les montants rendent la saisie plus rapide et évitent de faire des
erreurs.
- La saisie des relevés bancaires
Les relevés sont saisis dans le journal « banque » de l’entreprise, la saisie en banque est la
copie intégrale du relevé de la banque mais il ne faut pas oublier d’indiquer les libellés pour
pouvoir retrouver l’origine du montant.
Attention : il est impératif après la saisie de vérifier que le solde indiqué sur le relevé soit le
même que celui du journal de banque.
3) Les immobilisations
Dans certains dossiers, j’ai rencontré différentes immobilisations. Les immobilisations
prennent une part importante dans l'actif du bilan. Elles concernent tous les biens qui sont
destinés à rester à long terme au sein de l'entreprise, au contraire des biens qui ont vocation à
être détruits (stocks de matières premières), ou être revendus à terme (valeurs mobilières de
placement). Pour éviter de fortes variations du résultat net, la comptabilité a développé la
notion d'amortissement.
On peut distinguer trois types d’immobilisations :
- les immobilisations corporelles (bâtiments, terrains…)
- les incorporelles (logiciels, brevets…)
- les financières (les titres)
Voici un exemple d’écriture comptable pour l’acquisition d’un portail :
Journal Date N° compte Intitulé Libellé Débit Crédit
Achat 02/07/2008 21810000 Portail pivotant Facture n°1223 1810,00
44562000 TVA sur immobilisations 354,76
4010DIV Fournisseurs divers 2164,76
Page 34) Lettrage et analyse des comptes
Le lettrage consiste à justifier les mouvements débits des mouvements crédits, en
attribuant une même lettre à chaque facture d’achat et à son règlement, permettant ainsi de
mettre en évidence les anomalies.
Parfois une facture est comptabilisée dans un compte fournisseur X et son règlement
est enregistré dans un autre fournisseur Y, donc il faut rectifier le numéro de compte dans le
journal, ainsi on pourra lettrer cette somme comme si dessous.
Le lettrage sert à minimiser le travail lors de l’établissement du bilan. Lorsqu’il est effectué, il
ne nous reste plus que les sommes manquantes.
5) Nouveaux dossiers comptables
Lorsque de nouveaux clients arrivent dans le cabinet, il est indispensable de créer leur
dossier comptable sur le logiciel dia client afin de pouvoir saisir sa comptabilité.
Le traitement consiste à renseigner la raison sociale, le siège social, l’activité et les
différents éléments qui peuvent nous renseigner sur l’entreprise. Il faut alors attribuer un
numéro de dossier ainsi que certains comptes spécifiques qu’il faut mentionner.
Le numéro de dossier n’est pas attribué par hasard. C’est un code à quatre chiffres
suivi des premières lettres du nom de l’entreprise.
Exemple : le numéro de dossier 2322 :
2 pour le numéro de site de Saint Amand Les Eaux
3 pour l’année
22 pour le nombre de dossier
Ici, le code 2322 correspond au vingt deuxième dossiers de St Amand créé en 2003.
Page 3II) Les opérations de T.V.A.
1) Les différents cas de T.V.A. rencontrés
Durant mes deux périodes de stages, j’ai pu rencontrer différentes situations à propos de la
T.V.A. dans les écritures que j’ai passées. Tout d’abord j’ai rencontré plusieurs cas de T.V.A.
intracommunautaire.
- Pour les acquisitions au sein de l’union Européenne, si l’acheteur communique son
numéro, on doit déduire la T.V.A. (D-4452 ; C-445662).Si il ne le donne pas, la facture sera
T.T.C. avec le taux de T.V.A. du vendeur.
- Dans le cas d’une livraison intracommunautaire, on ne fait rien si le client nous
communique son numéro de T.V.A si le client ne le donne pas, la facture
sera T.T.C. et la T.V.A. ne pourra être déduite par l’acheteur.
Voici un exemple d’écriture comptable :
Achat en Belgique (n° communiqué)
Journal Date N°compte Intitulé Libellé Débit Crédit
Achat 12/10/2008 6072000 Achat de marchandises Achat intracommunautaire 107,65
4456620 TVA déductible 21,10
4452000 TVA due intracommunautaire 107,65
4012000 Fournisseur 21,10
Donc l’entreprise doit faire attention à toujours communiqué son numéro d’identification de
T.V.A.
Ensuite dans différents dossiers, j’ai pu constater que la T.V.A. sur les carburants diffère
selon les situations et que la T.V.A. sur les carburants ne peut être récupérée que si elle
apparait sur un document justificatif.
- Pour l’essence : la T.V.A. n'est jamais déductible.
- Pour le gazole : elle est déductible à 100 %, pour les véhicules utilitaires et elle est
déductible à hauteur de 80 %, pour les véhicules de tourismes.
- Pour le GPL et GNL : elle est intégralement déductible quelque soit la situation du
véhicule
Voici un exemple d’écriture comptable :
Journal Date N° compte Intitulé Libellé Débit Crédit
Achat 21/12/2008 1080000 SP-95 Achat de carburant 61,18
401carb Fournisseur 61,18
Page 3

Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

khlina._.amigo

rapport de stage

dimanche 7 avril 2013 - 18:16