Les échanges internationaux de services de l’UE en 2005

De
Les éc hanges int ernat ionaux de servic es de l’UE en 2005 L'excédent extérieur de l'UE est en hausse à 56,9 milliards d'euros Statistiques L'Union européenne est restée le plus grand acteur mondial dans le commerce international de services. En 2005, les échanges internationaux de services de l'UE-25 ont enregistré un excédent de 56,9 milliards d'euros, en bref contre 47,6 milliards en 2004 et 38,5 milliards en 2003. Les États-Unis sont toujours le principal partenaire commercial de l’UE. Le développement des échanges avec le Japon a continué à être plutôt lent. De tous les États membres de l'UE, le Royaume-Uni est celui qui a le plus contribué aux transactions extra-UE. ECONOMIE ET FINANCES Les échanges de services ont continué à dépasser la croissance de la production de services 29/2007 Les services sont de plus en plus importants dans les économies modernes. En 2005, leur part dans la valeur ajoutée brute et dans l'emploi de l'UE-25 Balance des paiements était respectivement de 71,9 % et 67,6 % (base de données d'Eurostat). Leur Auteur importance dans l'économie de l'UE n'a cessé de croître au cours des dernières décennies. Mushtaq HUSSAIN Cependant, le commerce international ne reflète pas le rôle important et croissant des services.
Publié le : mardi 7 février 2012
Lecture(s) : 28
Source : EU Bookshop, http://bookshop.europa.eu/
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Statistiques en bref
ECONOMIE ET FINANCES
29/2007
Balance des paiements Auteur Mushtaq HUSSAIN
C o n t e n u Les échanges de services ont continué à dépasser la croissance de la production de services ...................................... 1L'UE est restée le principal acteur mondial dans les échanges de services ............... 2Excédent des transports et des autres services, déficit des voyages ...................................... 3Les échanges de services entre les États membres dépassent les échanges de services extra-UE ............................................... 4
L’UE a dégagé des excédents avec la plupart de ses partenaires ................................. 5
Le Royaume-Uni est resté le champion des échanges de services ...................................... 6Les échanges de services de l'UE avec le Japon ont été assez faibles ......................................... 6Fin de rédaction: 07.03.2007Données extraites le: 15.12.2006 ISSN 19770332 Numéro de catalogue: KSSF07029FRC © Communautés européennes, 2007
L e s é c h a n g e s i n t e r n a t i o n a u x d e s e r v i c e s d e l ’U E e n 2 0 0 5 L'excédent extérieur de l'UE est en hausse à 56,9 milliards d'euros
L'Union européenne est restée le plus grand acteur mondial dans le commerce international de services. En 2005, les échanges internationaux de services de l'UE-25 ont enregistré un excédent de 56,9 milliards d'euros, contre 47,6 milliards en 2004 et 38,5 milliards en 2003. Les États-Unis sont toujours le principal partenaire commercial de l’UE. Le développement des échanges avec le Japon a continué à être plutôt lent. De tous les États membres de l'UE, le Royaume-Uni est celui qui a le plus contribué aux transactions extra-UE.
Les échanges de services ont continué à dépasser la croissance de la production de services
Les services sont de plus en plus importants dans les économies modernes. En 2005, leur part dans la valeur ajoutée brute et dans l'emploi de l'UE-25 était respectivement de 71,9 % et 67,6 % (base de données d'Eurostat). Leur importance dans l'économie de l'UE n'a cessé de croître au cours des dernières décennies.
Cependant, le commerce international ne reflète pas le rôle important et croissant des services. En moyenne, les secteurs des services ont exporté moins de 6 % de leur production, comparé à une part à l'exportation de près de 40 % pour l'industrie manufacturière (Commission européenne, Rapport trimestriel sur la zone euro, volume 5, n°2). Du fait de leur caractère immatériel, les échanges de services sont intrinsèquement soumis à davantage de contraintes que les échanges de biens. Les secteurs des services sont très variés dans leur nature et certains d'entre eux sont plus exposés au commerce international que d'autres.
Avec l'échangeabilité croissante qui caractérise de larges pans de l'économie des services, le commerce des services connaît maintenant des taux d'augmentation similaires à ceux des échanges de biens et croît donc à un rythme sensiblement plus élevé que celui du PIB. L'expansion du commerce des services a continué à dépasser la croissance de la production de services de manière significative.
Graphique 1 : PIB et exportations de biens et services de l'UE, 1996-2005 (aux prix et taux de change de 1995, variation annuelle en pourcentage) 14
12
10
8
6
4
2
0 1996 1997 Source : Eurostat
Services
Biens
PIB
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
Depuis les années 1990, les exportations de biens et de services ont progressé selon des schémas largement similaires, puisqu'elles ont toutes deux augmenté d'environ 6 % par an en moyenne et que les services ont, par conséquent, conservé leur part d'environ 20 % du commerce international global sur cette période. Le graphique 1 montre toutefois que pour la troisième année consécutive, les exportations de services sont restées en retrait par rapport aux exportations de marchandises.
Selon les chiffres publiés par le Fonds Monétaire 1 International , l’ensemble des échanges internationaux de services au niveau mondial (exportations + importations) s'est élevé à 3 977,2 milliards d'euros en
Autres services 46%
2005 (dont 1 057,0 milliards pour les échanges intra-UE-25), ce qui représente une augmentation de 9,8 % en valeur par rapport à 2004.
L’étude des différentes catégories de services pour lesquelles des totaux mondiaux sont disponibles 2 3 4 (transports , voyages et autres services ) montre qu’entre 2000 et 2005, la part des voyages dans l’ensemble des services a reculé de 2 points de pourcentage pour s’établir à 27 % en 2005. La part des autres services a gagné 3 points (pour atteindre 49 %), tandis que la part des transports a diminué, passant de 25 % à 24 % en 2005 (voir le graphique 2).
Graphique 2 : Ventilation des échanges de services dans le total monde, en %
2000
Transports 25%
Voyages 29%
Source : FMI, Statistiques de la balance des paiements, 2006
Autres services 49%
2005
Transports 24%
Voyages 27%
L'UE est restée le principal acteur mondial dans les échanges de services
En 2005, l’Union européenne est restée le premier exportateur et importateur mondial de services. L'UE-25 a réalisé 28,3 % des exportations et 24,7 % des 5 importations dans le monde. Elle était suivie des États-Unis (19,0 %) et, loin derrière, du Japon (6,7 %), de la Chine (4,4 %) et du Canada (3,3 %). La part de l'UE-25 dans le commerce mondial total de services a légèrement diminué, passant de 26,5 % en 2004 à 25,9 % en 2005. Les États-Unis et le Japon ont également vu leur part reculer de façon marginale - de 19,3 % à 19,0 % en 2005 dans le cas des États-Unis, et de 7,1 % à 6,7 % pour le Japon. À l'inverse, la Chine a continué à augmenter sa part - de 4,1 % à 4,4 %. Le tableau 1 résume les échanges internationaux de services (exportations et importations) pour les 15 principales puissances commerciales. En 2005, ces 15 économies ont représenté plus des trois quarts de l'ensemble des échanges mondiaux de services. Étant
donné que l'UE est traitée comme une entité unique, les transactions intra-UE ne sont pas comprises dans cette analyse. Ce groupe de pays dans son ensemble a enregistré un excédent de 62,7 milliards d'euros (en augmentation par rapport aux 39,3 milliards d'euros enregistrés en 2004). Néanmoins, ce total masque des situations différentes selon les pays. L'UE-25 a affiché un excédent de 56,9 milliards d'euros contre 47,6 milliards d'euros en 2004. D’autres pays ont enregistré des excédents constants : les États-Unis, la Suisse, la Turquie et la Norvège. En revanche, le Japon a accusé le déficit le plus élevé (-19,3 milliards d'euros). La Russie, la Corée du Sud, le Canada, la Chine, la Thaïlande et le Mexique ont également enregistré des déficits importants.
1  FMI, Annuaire des statistiques de la balance des paiements, 2006. 2 Les transports englobent tous les services de transport fournis par les résidents d’une économie à ceux d’une autre économie et qu comprennent le transport de passagers, l’acheminement de marchandises, la location de moyens de transport avec leur équipage et le services auxiliaires et annexes qui s’y rapportent. 3  Les voyages recouvrent, en premier lieu, les biens et services fournis par une économie aux voyageurs au cours d’un séjour de moins d’un an sur le territoire de cette économie. 4  Les autres services comprennent: les services de communication, les services de bâtiment et travaux publics, les services d’assurance, les services financiers, les services informatiques et d’information, les redevances et droits de licence, les autres services aux entreprises, les services personnels, culturels et de loisirs ainsi que les services des administrations publiques. 5 Les transactions intra-UE sont exclues de la présente analyse, étant donné que l'UE est traitée comme une entité unique.
________________________________________________ 2b r e fe n St a t i s t i q u e s Economie et finances29/2007
Tableau 1 : Échanges de services des principales puissances commerciales (en millions d'euros)
Part dans les échanges 2004 2005 Classement mondiaux (%) Exportations Importations Solde Exportations Importations Solde 2004 2005 2004 2005 UE-25 372620 325044 47576 406292 349357 56935 26,5 25,9 1 1 États-Unis d'Amérique 274083 233361 40722 302860 252853 50006 19,3 19,0 2 2 Japon 78472 108943 -30471 88586 107914 -19328 7,1 6,7 3 3 Chine 50192 57989 -7797 59805 67354 -7548 4,1 4,4 4 4 Canada 39481 47362 -7881 43121 52211 -9090 3,3 3,3 5 5 Singapour 37606 40201 -2595 41241 43614 -2373 3,0 2,9 6 6 Corée du Sud 33670 40138 -6468 36472 46995 -10523 2,8 2,9 7 7 Suisse 34637 19617 15021 37864 21090 16774 2,1 2,0 8 8 Russie 16312 27118 -10806 19746 31682 -11936 1,7 1,8 9 9 Australie 21193 21738 -545 22862 23599 -738 1,6 1,6 10 10 Norvège 20558 18546 2012 23045 21960 1085 1,5 1,5 11 11 Thaïlande 15307 18552 -3245 16596 22194 -5598 1,3 1,3 12 12 Malaisie 13480 15337 -1857 15735 17648 -1913 1,1 1,1 13 13 Turquie 18448 8170 10277 20784 9558 11226 1,0 1,0 14 14 Mexique 11293 15901 -4608 12971 17233 -4263 1,0 1,0 15 15 Source : Eurostat ; FMI, Statistiques de la balance des paiements, 2006.
Excédent des transports et des autres services, déficit des voyages En 2005, les échanges de services de l’UE-25 ont été croissance moins dynamique du commerce de caractérisés par une augmentation de 9,0 % pour les marchandises semble indiquer que les augmentations exportations et de 7,5 % pour les importations, par de prix ont été plus fortes dans le secteur des rapport à 2004. En conséquence, l'excédent a continué transports. à croître, atteignant 56,9 milliards d'euros en 2005. Le L'excédent enregistré dans les autres services en 2005 tableau 2 montre que cet excédent accru était était principalement imputable aux excédents constatés principalement dû à un excédent plus élevé dans les dans les autres services aux entreprises (+ 30,0 transports (+ 18,4 milliards en 2005 contre + 14,4 milliards), les services financiers (+ 20,9 milliards), les milliards en 2004) et dans les «autres services» (+ 54,3 services informatiques et d’information (+ 8,3 milliards) milliards en 2005 contre + 47,8 milliards en 2004). Le et les services de bâtiment et travaux publics (+ 4,9 déficit observé pour les voyages était légèrement plus milliards). Le déficit le plus important a été enregistré élevé (- 15,5 milliards contre - 14,4 milliards). pour les redevances et droits de licence (- 8,0 milliards). Les recettes internationales provenant des services de En termes relatifs, les services financiers, les services transport ont augmenté de 11,1 % en 2005, affichant là de bâtiment et travaux publics, les autres services aux encore une croissance plus rapide que celles des entreprises ainsi que les redevances et droits de voyages et des autres services, dont les montants licence ont connu une croissance à deux chiffres de exprimés en euros ont progressé de 6,3 % et 9,5 % leurs exportations. Du côté des importations, les respectivement. La situation relativement solide des services financiers et les services des administrations services de transport dans une année qui a connu une publiques ont affiché des taux de croissance similaires.
Tableau 2 : Échanges internationaux de services de l’UE avec le reste du monde (en milliards d’euros)
Ensemble des services  Transports  Voyages  Autres services  Services de communication  Services de bâtiment et travaux publics  Services d'assurance
 Services financiers
 Services informatiques et d'information
 Redevances et droits de licence
 Autres services aux entreprises
 Services personnels, culturels et de loisirs
 Services des administrations publiques n.c.a.
 Services non classés ailleurs
Source : Eurostat

2004 2005 2003 Exportations Importations Solde Exportations Importations Solde Exportations Importations Solde 343,0 304,5 38,5 372,6 325,0 47,6 406,3 349,4 56,9 77,4 70,5 7,0 93,1 78,7 14,4 103,4 84,9 18,4 63,8 77,3 -13,4 66,8 81,3 -14,4 71,0 86,5 -15,5 199,2 153,8 45,4 209,8 162,1 47,8 229,7 175,4 54,3 5,9 6,7 -0,9 6,5 7,2 -0,7 6,8 7,6 -0,8 10,1 5,7 4,4 9,7 6,0 3,7 11,2 6,3 4,9 15,0 6,4 8,6 10,9 8,6 2,3 6,3 8,1 -1,8 25,1 10,6 14,5 29,7 11,9 17,8 35,0 14,1 20,9 16,6 7,5 9,1 16,4 8,1 8,3 16,9 8,5 8,3 17,4 28,1 -10,7 20,3 29,3 -9,1 23,2 31,2 -8,0 95,4 76,6 18,8 101,9 79,1 22,8 117,2 87,2 30,0 4,5 5,7 -1,3 5,4 6,2 -0,8 4,9 5,9 -1,0 9,3 6,4 2,9 9,1 5,6 3,6 8,1 6,4 1,7 2,5 2,9 -0,4 2,9 3,1 -0,2 2,2 2,6 -0,3
_________________________________________________ 29/2007Economie et financesb r e fe n St a t i s t i q u e s
3
Source: Eurostat
Source: Eurostat
2005
400,0
300,0
0,0
200,0
500,0
Graphique 4 : Exportations de services intra-UE et extra-UE, en milliards d'euros 600,0 Intra-UEExtra-UE
100,0
________________________________________________ 4b r e fe n St a t i s t i q u e s Economie et finances29/2007
Près de 60 % des échanges de services de l'UE ont été réalisés entre les États membres de l'UE (échanges intra-UE). En 2005, les exportations intra-UE (exportations entre États membres) se sont élevées à 536,5 milliards d'euros, ce qui équivaut à une augmentation de 6,5 % en terme de valeur par rapport à 2004. La valeur des importations intra-UE totales en 2005 était de 520,5 milliards d'euros. En raison d'asymétries dans les statistiques bilatérales, le total des importations intra-UE n'est pas égal au total des exportations intra-UE. Pour plus de précisions, on se reportera au document «Asymmetries in EU current
Le graphique 3 montre qu’en termes de transactions totales (exportations + importations), la part respective des transports, des services financiers et des autres services aux entreprises dans l’ensemble des échanges
30,0
15,0
5,0
25,0
20,0
2003
0,0
10,0
account data» (Asymétries dans les données relatives au compte courant de l'UE) paru dans la collection des documents de travail et études d'Eurostat en 2006.

Les exportations extra-UE (c'est-à-dire les exportations des États membres vers les pays tiers) ont augmenté de 9,0 % au cours de la même période pour atteindre 406,3 milliards d'euros. Les importations extra-UE (c'est-à-dire les importations en provenance des pays tiers vers l'UE) ont progressé de 7,5 % et se sont élevées à 349,4 milliards d'euros.
2005
Graphique 3 : Parts des échanges internationaux de services de l’UE-25 avec le reste du monde (en %)
2004
internationaux de services de l'UE a augmenté, tandis que des postes comme ceux des voyages et des services d’assurance ont vu chuter leurs parts.
2004
Les échanges de services entre les États membres dépassent les échanges de services extra-UE
L’UE a enregistré des excédents avec la plupart de ses partenaires
Une analyse de la composition et de l'évolution des transactions de l'UE avec le reste du monde (transactions extra-UE) montre que les États-Unis sont restés le principal partenaire commercial de l'UE. En 2005, 30,2 % des exportations totales de services de l'UE-25 étaient à destination des États-Unis et 33,2 % de ses importations totales de services provenaient de ce pays. Cependant, les importations en provenance des États-Unis ont augmenté à un rythme plus rapide que les exportations, conduisant à une réduction de l'excédent commercial qui est passé de 10,2 milliards d'euros en 2004 à 6,9 milliards d'euros en 2005. Les autres partenaires commerciaux importants étaient la Suisse, le Japon et la Norvège. Il s’agit également des pays avec lesquels l’UE affichait des excédents considérables.
En revanche, les déficits les plus élevés ont été enregistrés avec le Maroc, la Thaïlande, la Croatie, l’Égypte et la Turquie : ils étaient principalement dus aux déficits des voyages.
En 2005, les exportations de l'UE vers la Russie ont progressé à un rythme plus rapide que les importations en provenance de la Russie. En conséquence, l'UE a pu augmenter son excédent de façon notable. La valeur des exportations vers la Chine et celle des importations en provenance de ce pays ont aussi sensiblement augmenté. En 2005, la Chine a représenté 2,7 % des exportations totales extra-UE (contre 2,4 % en 2004) et 2,5 % des importations totales extra-UE (contre 2,2 % en 2004).
Tableau 3 : Échanges de l'UE-25 avec ses principaux partenaires, ensemble des services (en millions d'euros) 2004 2005 Classement* Partenaire commercial Exportations Importations Solde Exportations Importations Solde 1 Suisse 45734 34407 11326 49565 36677 12888 2 Japon 18712 10665 8047 19969 11871 8098 3 États-Unis d'Amérique 119979 109780 10200 122872 115967 6905 4 Norvège 13172 9396 3776 15117 9668 5450 5 Russie 9094 6800 2294 11444 8125 3320 6 Singapour 7483 5047 2435 8264 5521 2743 7 Hong Kong 7209 5259 1950 8181 5645 2537 8 Nigeria 2970 859 2111 3371 964 2408 9 Corée du Sud 5553 3281 2272 5725 3424 2300 10 Chine 9121 7183 1939 11109 8848 2261 11 Australie 7034 5198 1836 8054 5860 2194 12 Taïwan 3130 2055 1075 3267 1978 1289 13 Canada 8083 7122 961 8474 7642 832 14 Afrique du Sud 4311 3966 345 4833 4031 802 15 Mexique 3592 2741 851 3416 2653 763 16 Chili 1278 815 463 1650 957 692 17 Venezuela 937 474 463 1175 588 587 18 Israël 3047 1997 1050 2829 2249 580 19 Inde 3759 3962 -203 5261 4688 573 20 Brésil 3725 3452 273 4460 3939 522 21 Malaisie 1911 1507 404 1943 1518 425 22 Nouvelle-Zélande 1499 1161 339 1638 1318 319 23 Islande 536 629 -93 768 628 140 24 Uruguay 252 207 45 318 203 115 25 Indonésie 1073 1051 22 1157 1047 110 26 Philippines 824 731 93 912 857 55 27 Argentine 1210 1201 8 1472 1417 54 28 Roumanie 2379 2296 84 2871 3058 -187 29 Liechtenstein 399 492 -94 407 611 -204 30 Bulgarie 1089 1661 -571 1144 2044 -900 31 Maroc 1499 2970 -1471 1403 3018 -1614 32 Thaïlande 1717 3357 -1640 1821 3736 -1915 33 Croatie 1725 3748 -2022 1722 4423 -2701 34 Egypte 1819 4164 -2345 2226 4933 -2708 35 Turquie 3920 9669 -5749 4456 10636 -6180 * classement établi en fonction du solde de l'UE-25 en 2005 Source: Eurostat ________________________________________________ 29/2007Economie et financesSt a t i s t i q u e s e n b r e5 
Le Royaume-Uni est resté le champion dans les échanges de services Parmi les 25 États membres, le Royaume-Uni était le importations de l’UE-25. Elle était suivie du Royaume-plus grand exportateur de services en 2005. Il totalisait Uni et de la France. Le Royaume-Uni a également près d’un quart de toutes les exportations de l'UE vers enregistré l'excédent le plus important en 2005 (+ 36,9 le reste du monde, ce qui le classait devant milliards d'euros). Le déficit le plus élevé en 2005 a été l'Allemagne et la France. L’Allemagne était le principal enregistré par l'Irlande, suivie de l'Allemagne. importateur et représentait environ 20 % du total des
Graphique 5 : Parts des États membres dans le total des échanges internationaux de services extra-UE (en %), solde (en milliards d'euros)
25
20
15
10
5
Parts des États membres (%) Solde
40000
30000
20000
10000
0
-10000
0 -20000 UK DE FR NL IT IE ES DK SE BE AT GR LU FI HU CZ PL PT CY LT SI SK LV EE MT Parts des États membres en pourcentage (échelle de gauche); Soldes en milliards d’euros (échelle de droite)Source : Eurostat
Les échanges de services de l'UE avec le Japon ont été assez faibles
Alors que le numéro 8/2006 des «Statistiques en bref» représente environ 5 % des exportations totales de donnait des informations sur le commerce de l'UE avec l'UE et 3,3 % de ses importations totales. En 2005, les la Chine, le présent numéro donne un aperçu du exportations de services de l'UE-25 vers le Japon se commerce avec le Japon. sont élevées à 20 milliards d'euros, tandis que les importations en provenance du Japon ont atteint 12 Le Japon est un des partenaires commerciaux les plus milliards d'euros, d'où un excédent de 8 milliards importants de l'Union européenne, puisqu'il se classe d'euros. Les exportations de l'UE vers le Japon ont au troisième rang derrière les États-Unis et la Suisse, toujours été supérieures aux importations, conduisant tant pour les exportations que pour les importations. Le à des excédents persistants. tableau 3 montre que le Japon occupe la deuxième place en termes de balance commerciale. Ce pays Tableau 4 : Échanges de services de l'UE-25 avec le Japon, en millions d'euros 2004 2005 Exportations Importations Solde Exportations Importations Solde Ensemble des services 18712 10665 8047 19969 11871 8098  Transports 4974 3805 1169 5262 4154 1108  Voyages 2840 706 2134 2807 851 1957  Autres services 10828 5733 5096 11843 6516 5326  Services de communication 326 81 245 306 86 220  Services de bâtiment et travaux publics 94 105 -11 88 82 6  Services d'assurance 278 129 150 261 137 124  Services financiers 2320 1069 1251 3069 1188 1882  Services informatiques et d'information 657 245 412 573 203 370  Redevances et droits de licence 1887 1159 728 2054 1490 563  Autres services aux entreprises 4643 2793 1849 4948 3200 1748  Services personnels, culturels et de loisirs 546 53 492 482 49 432  Services des administrations publiques n.c.a. 77 98 -21 62 81 -19  Services non classés ailleurs 70 421 -351 56 350 -294 Source : Eurostat ________________________________________________ 6e n St a t i s t i q u e s b r e fEconomie et finances29/2007 
Graphique 6 : Ventilation des exportations et importations de l’UE-25 vers et en provenance du Japon, en 2005
Importations en provenance du Japon
Source : EurostatLe tableau 4 fait apparaître qu'en 2005, l'UE a dégagé services de transport représentent 26 % des des excédents avec le Japon dans toutes les exportations totales vers le Japon, leur part dans les catégories de services, à l'exception d'un léger déficit importations totales est de 36 %. Les voyages dans les services des administrations publiques. Les occupent une place beaucoup plus importante dans les excédents les plus importants ont été enregistrés pour exportations vers le Japon (14 %) que dans les les voyages (+ 2 milliards d'euros), les services importations en provenance du Japon (7 %). Pour les financiers (+ 1,9 milliard) et les autres services aux autres services, les exportations et les importations entreprises (+ 1,7 milliard). s'équilibrent à peu près (60 % d'exportations contre 57 % d'importations). Le graphique 6 montre que la composition des exportations de l'UE vers le Japon diffère de celle des importations en provenance du Japon. Alors que les Graphique 7 : Évolution des exportations et importations de services de l'UE-15, à prix courants (1995=100)
100,0
0,0
200,0
150,0
250,0
Im p or tatio n s p r oven an t du J ap o n
Source : Eurostat Les données sur le commerce entre l'UE-15 et le Le Royaume-Uni a réalisé 29,8 % des exportations Japon (une série chronologique beaucoup plus longue totales de l'UE-25 vers le Japon et 26,2 % des est disponible) montrent que le développement des importations totales de l'UE-25 en provenance du échanges de services avec le Japon a été plutôt lent Japon. Il était suivi de l'Allemagne et de la France, à la ces dernières années. Sur la période 1995-2005, les fois pour les exportations et les importations. La échanges de services de l'UE-15 (exportations et participation de ces trois pays aux exportations totales importations) avec le reste du monde ont plus que vers le Japon et aux importations totales en doublé. Au cours de cette même période, les échanges provenance de ce pays a atteint plus de 55 %. de services avec le Japon ont été multipliés par 1,7 seulement. ¾CE QU’IL FAUT SAVOIR - NOTES MÉTHODOLOGIQUESLes résultats présentés dans cette publication sont basés sur les statistiques de balance des paiements. La balance des paiements enregistre toutes les opérations économiques entre un pays (c'est-à-dire ses résidents) et des pays étrangers ou des organisations internationales (c'est-à-dire les non-résidents de ce pays) au cours d'une période donnée. Dans le cadre de la balance des paiements, le compte courant enregistre les ressources réelles et est subdivisé en quatre composantes de base: les biens, les services, les revenus et les transferts courants. Le cadre méthodologique utilisé est celui de la cinquième édition du Manuel de la balance des paiements du Fonds Monétaire International (MBP5). La balance des paiements de l'UE est établie par Eurostat conformément à une méthodologie convenue avec la Banque centrale européenne (BCE). _________________________________________________ 29/2007Economie et financesSt a t i s t i q u e s b r ee n 7 
Exportations vers le Japon
Voyages 14%
Transports 26%
100,0
Im p o rtatio n s d 'o rig in e ex tr a-UE
150,0
250,0
Exportations vers le Japon
Exportations extra-UE
200,0
0,0
50,0
1997
1998
1999
1995
1996
2000
2001
2002
2003
2004
2005
1998
1999
1996
1997
1995
2003
A u tr es s er v ic es 57%
2001
2002
2000
2005
2004
50,0
Tr an s p o r ts 36%
Vo y ag es 7%
Autres services 60%
Pour en savoir plus :
Données :EUROSTAT Website/Home page/Economy and finance/Data Économie et finances Indicateurs économiques principaux Comptes nationaux (PIB compris) Secteur des Administrations publiques Comptes financiersTaux de change Taux d'intérêtStatistiques monétaires et financières Prix Balance des paiements - tr ansactions inter nationales Les journalistes peuvent contacter le service média European Statistical Data Support : support : Eurostat a mis en place, conjointement avec les Bâtiment BECH, Bureau A4/125 membres du "Système statistique européen", un réseau L - 2920 Luxembourg de centres d’appui, qui couvrira presque tous les États  membres et certains pays de l’AELE. Tel. (352) 4301 33408 La mission de ces centres sera d’aider et d’orienter les Fax (352) 4301 35349 utilisateurs qui se procureront des données statistiques européennes sur l’internet. E-mail:eurostat-mediasupport@ec.europa.eu Vous trouverez sur notre site internet des informations sur ce réseau de centres d’appui : http://ec.europa.eu/eurostat/
Une liste des bureaux de vente dans le monde est disponible à : l’Office des publications officielles des Communautés européennes. 2, rue Mercier L - 2985 Luxembourg URL:http://publications.europa.eu E-mail:info-info-opoce@ec.europa.eu
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.