MEDSTAT, statistiques euro-méditerranéennes

De
ISSN 1561-4034MEDSTATSTATISTIQUESEURO-MÉDITERRANÉENNESTHÈMEStatistiquesCOMMISSION Régionaleset GénéralesEUROPÉENNEP O C K E T B O O K SÉDITION 2005Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l'Union européenne.Unumo nique ratuit *):0000 6 7 8 90 1(*) Certainspérateurs e éléphonie obile e ermettent as ’acc ux uméros 00 800u euvent acturer es ppels.De nombreuses autres informations sur l’Union européenne sont disponibles sur l’internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int).Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2005ISBN 92-79-00328-3ISSN 1561-4034© Communautés européennes, 2005Euro-MéditerranéennesIndexSymboles et abréviations ......................................................3Contacts ............................................................................... 4Démographie, Conditions de vie ..........................................5Principales données démographiques (2003) ........................5Conditions de vie (2003) ......................................................7Activités Economiques .........................................................9Produit Intérieur Brut ...........................................................9Emploi par secteur d’activité (2003) ...................................11Investissements ...................................................................
Source : EU Bookshop, http://bookshop.europa.eu/
Nombre de pages : 29
Voir plus Voir moins
ISSN 1561-4034
MEDSTAT STATISTIQUES
EURO-MÉDITERRANÉENNES
COMMISSION EUROPÉENNE
THÈME Statisti u RégGiéonnéaqrleelsess et a
Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l'Union européenne.
Un numéro unique gratuit (*): 00 800 6 7 8 9 10 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile ne permettent pas l’accès aux numéros 00 800 ou peuvent facturer ces appels.
De nombreuses autres informations sur lUnion européenne sont disponibles sur linternet via le serveur Europa (http://europa.eu.int). Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2005
ISBN 92-79-00328-3 ISSN 1561-4034
© Communautés européennes, 2005
Index
Euro-Méditerranéennes
Symboles et abréviations ......................................................3 Contacts...............................................................................4 Démographie, Conditions de vie ..........................................5 Principales données démographiques (2003) ........................5 Conditions de vie (2003) ......................................................7 Activités Economiques .........................................................9 Produit Intérieur Brut...........................................................9 Emploi par secteur d’activité (2003)...................................11 Investissements...................................................................13 Agriculture et territoire (2003) ...........................................15 Commerces et infrastuctures ..............................................17 Commerce extérieur ...........................................................17 Commerce et infrastructures ..............................................19 Réseau routier ....................................................................19 Réseau ferroviaire ..............................................................21 Environnement...................................................................23 Prélèvement d’eau selon la catégorie (millions de m3) ..................................................................23 Population raccordée aux stations d’épurations (2002) ........................................25
1
Avant-propos
Dans la déclaration adoptée lors de la conférence de Barcelone (27-28 novembre 1995), les 27 partenaires de l’époque (15 Etats membres de l’Union et 12 partenaires méditerranéens), ont lancé un nouveau partenariat dans les domaines politique, économique, social et culturel. Dans le domaine de la statistique, le programme MEDSTAT I a été la traduction concrète de ce partenariat. Par le renforcement institutionnel des Instituts Nationaux de la Statisti-que (INS) et autres acteurs des Systèmes Statistiques des partenaires euro-méditerranéens MEDSTAT a contribué de manière signifi-cative à l’établissement d’un système de collecte, d’échanges et de diffusion de données fiables, harmonisées et récentes. Les données présentées dressent un portrait récent de la situation des partenaires euro- méditerranéens élaboré sur base de leurs prin-cipales caractéristiques socio économiques. La Commission Européenne entend poursuivre la consolidation de ce partenariat en lançant la deuxième phase du programme statis-tique pour la région méditerranéenne MEDSTAT, dont les objectifs principaux sont la couverture des exigences de la déclaration de Barcelone en matière socio-économiques et la mise à disposition des données nécessaires aux décideurs politiques. La principale dif-ficulté, donc le mérite, d’une telle initiative réside dans l’effort qui a être déployé par les services de la Commission et ses partenaires pour intégrer les meilleurs standards techniques et garantir l’effica-cité opérationnelle et la cohérence avec les objectifs politiques qui en sont à l’origine. Dans les années à venir, tout en préservant les spécificités du par-tenariat Euro-méditerranéen, la coopération statistique avec les partenaires de la région devra répondre aux exigences accrues de fiabilité, comparabilité et pertinence des données statistiques asso-ciées aux dimensions socio-économiques et politiques de la Politi-que Européenne de Voisinage.
(1) - chèque, EU-25 : Belgique, Danemark, République T Allemagne, Estonie, Grèce, Espagne, France, Irlande, Italie, Chypre, Lituanie, Luxembourg, Hongrie, Malte, Pays-Bas, Autriche, Pologne, Slovénie, République Slo-vaque, Finlande, Suède, Royaume-Uni. - AELE (Association Européenne de Libre Echange): Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse  - La zone méditerranéenne : Algérie, Egypte, Israël, Liban, Jordanie, Maroc, Autorité Palestinienne, Syrie, Tunisie, Turquie.  Les données sur les pays méditerranéens sont fournies par les sources stati-stiques officielles (Institut statistique, Banque centrale et ministère des finan-ces) et sont compilées par Eurostat. Les données sur les Etats membres de l’UE et les pays de l’AELE proviennent des bases de données Eurostat
2
idérconsitélundetiéiaomalurieérnf0Ileul-NsnoitaivérbateSymbolesviationse  tbaérySbmloseamkraDenllmeEDAeTcliqueDKhèqueuqigleBbupéRZCpéroEunEBneensiioerEs-U52nUoiionPDonnéesprovnopselbitsEEtami:DéenéonnoedinRo(umyardJoieanëarsOJletpyILIMAMarocLBLibanimetd)eeaHcséhOeNndlaIsSeIngahcEerbiLedenEGEgérieZAlgMEDDsiesHuSgèCeoNvretidnarrnneé
3
seTuRuirqureEMéo-nneinitsupéRYSeorutAPSlepaéitTeNeinnisTeuTinueabliqsyrrabeLteotinhCpyerVLanieLULeLTLituUHggnoHmexuruobeNltPaLeMriMaTinEesEotEEgaenpagnSEsèceELGrlrIEIecnarFRFeYeClitaIITdeanlovaqueFIFinlanedESSèuedKURyomeauni-ULEAEsoAstaicnoioruEneépasATys-BrichAutoPolPeLToPngPeSIalugrtnivéloSupéRKSeSeuqilb
État
Algérie Egypte Israel
Jordanie Liban Maroc Autorité Palesti-nienne Syrie Tunisie Turquie
Institution
Office National des Statistique (ONS) Central Agency for Public Mobilisation and Statistics (CAPMAS) Central Bureau of Statistics (CBS)
Department of Statistics (DOS) Administration Centrale de la Statistique (ACS) Direction de la Statistique (DS) Palestinian Central Bureau of Statistics (PCBS) Central Bureau of Statistics (CBS) Institut Natio-nal de la Stati-stique (INS) Turkish Stati-stical Institute (Turkstat)
Adresse
8 & 10 rue des Moussebilines BP 202 Ferhat Boussaad 16100 ALGER Salah Salem Street - Nasr City - PO Box 2086, Cairo
66, Kanfey Nesharim Street, POB 34525 - Jerusalem 91342
PO Box 2015, Ju-bahia, 11181 Amman Rue Kantari, - Im-meuble “Finances et Commerce”- 5ème étage, Beyrouth Rue Mohamed Belhassan El Ouaz-zani, Haut-Agdal – 10001 Rabat Al Bireh Office; PO Box 1647, Ramallah, the West Bank via Israel, Palestine Abdel Malek Ben Marwan Street - Abu Rumaneh - PO Box 1317 Damascus 70, Rue Echem - Bel-vedère 1002 Tunis,
114 Necatibey Cad-desi - 06100 Ankara
4
Contacts
Site internet
http://www. ons.dz http://www. capmas.gov. eg/
http://www. cbs.gov. il/reader
http://www. dos.gov.jo/ http://www. cas.gov.lb http://www. statistic-hcp. ma/ http://www. pcbs.org/ http://www. cbssyr.org/ http://www. ins.nat.tn/
http://www. tuik.gov.tr/
Euro-Méditerranéennes Démographie – Conditions de vie Principales données démographiques (2003) Population 2003 Espérance de vie et évolutions récentes (années, 2002) Taux Taux de lP2ao0tip0ou3n-lTduaétuivoxon-lduétivoon-Piroopodre-tPiroonpodre-fécondité(millionsannuelleannuelletmoninsdeplusdeHommesFemmes(naissan-tdanhatsb)i-(1199996,0-(21090937-(1250a0n3s)65anscfesmpmar, (2003) e e, %) %) 2003) MED247,42 1,83 1,12 22,7 3,4 DZ31,85 2,23 1,55 30,7 5,0 72,9 74,9 2,4 EG67,97 2,08 1,99 33,5 67,5 71,9 4,3 3,1 IL 9,96,63 3,52 2,38 28,4 2,9 81,5 77,5 JO ( 37,85,48 5,79 2,961 () 3,51) 70,6 72,4 3,7 LB 2,2 5,9 69,1 72,74,50 1,93 1,37 30,3 MA 5,230,09 1,76 1,63 30,2 2,5 68,5 72,7 PS3,51 : 3,1 3,97 46,3 71,2 72,7 5,6 SY17,32 3,01 2,59 39,6 3,1 69,6 70,0 3,8 TN 2,1 71,1 75,1 6,79,84 1,83 1,10 27,4 TR 68,6 73,4 5,670,23 1,89 1,53 29,2 2,2 UE454,58 0,33 0,23 16,4 16,3 BE 17 75,1 81,110,36 0,32 0,30 17,3 1,6e CZ10,20 -0,07 -0,17 72 15,2 13,9 1,2 78,5e DK5,38 0,37 0,34 18,9 14,8 74,9 79,5 1,8 DE82,54 0,56 0,11 14,7 17,5 75,5 81,3 1,3 EE1,36 -1,61 -0,60 16,6 15,9 65,3 77,1 1,4e EL11,01 0,89 0,40 14,6 17,5 75,4 80,7 1,3e ES 1,30,24 0,86 14,5 16,9 77,2 83,741,55 p FR 1,959,64 0,40 0,43 18,6 16,3 75,8 82,9e IE 2,03,96 0,53 1,36 20,9 11,1 75,2 80,3e IT 1,3 76,9 82,9 1957,32 0,04 0,13 14,2 CY (0,72 2,30 1,19 20 11,8 76,11) 81 (1) 1,5e LV 15,4 15,9 65,5 76,82,33 -1,28 -0,79 1,3e LT 17,7 14,7 66,3 77,7 1,33,46 -0,36 -0,59p LU 1,6 74,9 81,5 140,45 1,37 1,22 18,8p HU10,14 -0,09 -0,26 1,3 15,9 15,4 68,4 76,7 MT 810,40 0,87 1,01 18,2 12,8 75,9 1,4p NL0,66 0,66 18,5 13,7 76,1 80,8 1,816,19 e AT 81,8 1,48,10 0,66 0,29 16,3 15,5 76p PL -0,1838,22 0,25 1,2 17,2 12,8 70,5 78,9p PT 80,5 1,410,41 0,08 0,55 15,7 16,7 74e SI2,00 -0,05 0,07 14,6 14,8 72,7 80,5 1,2e SK5,38 0,25 0,00 17,6 11,5 69,9 77,8 1,2e FI5,21 0,47 0,24 17,6 15,3 75,1 81,8 1,8e SE8,94 0,60 0,18 17,8 17,2 77,9 82,4 1,7 UK59,33 0,36 0,12 18,3 1,7 76,2 80,7 16 AELE12,19 0,79 0,58 17,9 15,2e CH7,314 0,95 0,54 16,5 15,7 77,8 83 1,4e IS0,91 1,12 22,6 11,8 78,7 82,5 2,00,289 p LI 10,8 78,7 82,1 1,30,034 1,36 1,45 18p NO4,552 0,53 0,60 19,9 14,7 1,8 81,9 77 (1) concerne l’année 2001 5
La démographie des pays méditerranéens reste marquée par une crois-sance soutenue, en dépit d’un net ralentissement au cours de la période 1997-2003. Le taux annuel de croissance de la population demeure très supérieur à celui de l’Union européenne (UE) et à celui de l’AELE (1,12 % par an contre, respectivement, 0,23 et 0,58 %). Les pays méditerranéens sont, cependant, loin de présenter un compor-hom tgcerhormieesbsnatanidcnéesimleoqsgurpeallpusÉhigfqayuipbetlee,sl(einLofigébèraineneu.ertsSclàahé2m%atq)i,qauleocmrosennqntua,ielseslsespaayustredsuÉMtaat-sTur uie ent les taux de enregistrent des taux très supérieurs. Cette croissance démographique est soutenue par une fécondité supérieure à celle de l’Union. Au sein des pays méditerranéens, l’indice conjoncturel de fécondité est toujours égal ou supérieur à 2, chiffre qui n’est atteint que par un seul pays de l’Union (l’Irlande). À l’exception d’Israël, les pays méditerranéens présentent des espéran-ces de vie à la naissance généralement plus faibles que dans les pays de l’Union, avant l’élargissement. La conjonction d’une fécondité plus dynamique et d’une espérance de vie moins longue induit des différences importantes de structure par âge. La part des moins de 15 ans est en général supérieure à 30 % dans les pays méditerranéens alors qu’elle excède rarement 18 % dans les pays de l’Union. La situation est inverse pour les plus de 65 ans, leur part dépasse rarement 6 % dans les pays méditerranéens (5 % pour l’ensemble de la zone), alors qu’elle n’est ja -mais inférieure à 11 % dans les pays de l’Union (16,3 % en moyenne).
Définitions Taux d’accroissement total Rapport entre l’accroissement total de la population pour la période considérée et lapopulation moyennede la zone géographique considérée au cours de la même période. La valeur est exprimée en pour 1 000 habitants. Espérance de vie à la naissance Nombre moyen d’années qu’un nouveau-né peut espérer vivre s’il se trouve tout au long de sa vie dans les conditions de mortalité du moment (quotients de mortalité par âge). Icnodnidciattée)urconjonctureldefécondité(indicesynthétiquedefé-Nombre moyen d’enfants nés vivants d’une femme qui traverserait ses années de vie féconde en se conformant aux taux de fécondité par âge d’une année donnée. Il s’agit donc de la descendance finale d’une gé-nération fictive, calculée en cumulant les taux de fécondité par âge des femmes pour l’année considérée (les effectifs des femmes à chaque âge étant supposés égaux). L’indicateur conjoncturel de fécondité est égale-ment utilisé pour indiquer la fécondité de remplacement. Dans les pays les plus développés, le taux de 2,1 est considéré comme étant ce niveau de remplacement. Sources Sauf indication contraire, les données concernant les pays méditerranéens sontlesdonnéestransmiseÉsgpyarlesInstitutsNationauxdedSatantsislteisqubea.sesLes données concernant l’ pte et le Liban sont puisées de données de la Banque mondiale. Les données concernant l’union européenne sont extraites de la base de données de référence d’Eurostat en libre accès:e//:ptth/nt.ieua.opur comm/eurostat/
6
Euro-Méditerranéennes Démographie – Conditions de vie Conditions de vie en 2003 Tmaourtxldieté(pourpNmooéudmrebc1ir0nes0d0e00lPceoanrntssaedicguréPIàBPartduPIBa consacré à la mille) habitants (4étstnemen()%)(en3) (en %) (3) an MED DZ 32,5 159 4,0 1,5 EG 33 (1 ( 4,9) : :1) IL 4,5 : 10,1 9,4 JO 22,1 : : 9,3 LB 27,0 : : 11,5 MA 40,0 44 6,8 1,3 PS 24,2 154 4,4 (1) 1,7 (1) SY 18,1 140 5,2 (2 () 1,32) TN 21,1 83 6,9 1,9 (p) TR 38,3 137 3,8 1,5 UE 4,6 (e) : BE 4,6 (e) 419 6,3 6,3 (e) CZ 3,9 378 4,4 7 (p) DK 4,4 365 (1) 8,5 6,1 DE 4,2 (p) 362 4,8 8,3 (p) EE 6,8 313 5,7 4,3 (p) (2) EL 4,0 (e) 454 3,96 (2) 6,8 ES 3,6 (e) 454 (1 (p) 5,9) 4,4 FR 3,9 (e) 338 (5) 5,8 8,6 (p) IE 5,1 240 4,3 6,4 (p) IT 4,6 (e) 603 4,8 6,5 (p) CY 4,1 (e) 255 6,8 : LV 9,4 296 5,8 2,7 (2) LT 6,7 380 5,9 4,3 (2) LU 4,9 315 (6 (p) 5,5) 4,0 HU 7,3 293 5,5 5,7 MT 5,9 312 4,5 4,4 NL 4,8 (p) 329 5,1 8,3 (p) AT 4,5 324 5,7 7,1 (p) PL 7,0 224 5,6 4,1 (p) PT 4,1 324 5,8 7,1 (p) SI 4 (p) 227 6,0 7,8 (p) SK 7,9 334 4,4 6,4 (p) FI 3,1 311 (1) 6,4 (p) 6,4 SE 3,1 402 7,7 8,6 (p) UK 5,3 (p) 180 (6 (p)) 5,3 7,3 AELE CH 2,4 (p) 349 7,1 8,2 (p) IS 3,3 (p) : 3,0 : LI 3,4 : 7,6 8,8 (p) NO 4,3 (p) 195 5,8 6,9 (p) (1) concerne l’année 2002 (2) concerne l’année 2001 (3indication contraire les données concernant l’UE sont relatives à) Sauf l’année 2002 (4indication contraire les données concernant l’UE sont relatives à) Sauf l’année 2001 (5) concerne l’année 2003 (6) concerne l’année 2000 7
Dans les pays de la zone méditerranéenne (à l’exception d’Israël), le taux de mortalité infantile demeure très élevé au regard des niveaux des pays de l’Union européenne. Il est inférieur à 20 pour 1 000 dans deux États de la zone méditerran e Les autres en-titésprésententdestauxtrèssupééreienunrs,(IaslroarëslqetueS,yprioe)u.rtouslesÉtatsde l’Union, il est inférieur à 10 pour 1 000.
Taux de mortalité infantile Rapport entre lenombre de décès d’enfantsde moins de 1 an pendant l’année et lenombre de naissances vivantes au coursde cette même année. La valeur est exprimée en pour 1 000 naissances vivantes. Part du PIB consacrée à la santé Les dépenses publiques pour la santé sont constituées par les dépenses en ca-pitaux et en charges récurrentes des budgets (centraux et locaux) du gouver-nement, des emprunts externes et des subventions (comprenant les donations des agences internationales et des organisations non gouvernementales) et des fonds sociaux d’assurance maladie (ou obligatoire). Puisque peu de pays en dé-veloppement disposent des comptes nationaux du secteur de la santé, l’élabora-tion des estimations des dépenses de santé publique est compliquée notamment dans les pays où les gouvernements d’État, les services provinciaux et locaux sont impliqués dans le financement des soins de santé. L’indicateur est calculé en pourcentage du PIB. Part du PIB consacrée à l’enseignement Les dépenses publiques pour l’enseignement sont égales aux dépenses consa-crées à l’enseignement public, plus les subventions accordées à l’enseignement privé aux niveaux primaire, secondaire et tertiaire. Elles peuvent exclure les dépenses accordées aux écoles religieuses, qui jouent un rôle significatif dans beaucoup de pays en développement. Les données pour certains pays et sur quelques années ne font référence qu’aux dépenses du ministère de l’éducation du gouvernement central et excluent ainsi des dépenses d’enseignement faites par d’autres ministères et services du gouvernement central, d’autorités locales et autres. L’indicateur est calculé en pourcentage du PIB. LNeonmobmrberededemmééddecciins pour 100 000 habitants e ns, de dentistes ou de pharmaciens fait référence norma-lement aux praticiens actifs, aussi bien ceux qui pratiquent la médecine libérale que ceux qui exercent dans l’industrie, la recherche ou l’administration. Sauf indication contraire, les données concernant les pays méditerranéens sont lesdonnéestransmisesparÉlesInstitutsNationauxdeStatistique. Les données concernant l’ gypte et le Liban sont puisées dans les bases de don-nées de la Banque mondiale. Les données concernant l’Union européenne sont extraites de la base de don-nées de référence d’Eurostat en libre accès:ueortsta/a.op.ieu/cntm/omth/:ptrue/
Taux de chomage en 2003 (en % de la population active) 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 0,0DZ
IL
JO MA PS 8
SY TN TR
Euro-Méditerranéennes Activité Economique Produit intérieur brut Produit intérieur brut par Croissance du PIB en volume (en %) habitant ( en euros) MED2001 2003 2001 2002 2003 DZ 1 523 1 891 2,1 4,1 6,9 EG 1 763 1 434 3,5 3,2 3,2 IL 19 712 14 609 -0,9 -0,7 1,3 JO 1 592 1 593 4,9 4,8 3,2 LB 4 281 3 471 2,0 2,2 2,7 MA 1 177 1 333 6,3 3,2 5,5 PS : : -6,9 -8,6 3,9 SY 1 255 1 267 3,4 3,2 2,5 TN 2 309 2 239 7.9 4,1 7,6 TR 3 200 3 000 -7,5 7,9 5,8 UE BE 24 200 26 000 0,7 0,9 1,3 CZ 5 900 7 900 2,6 1,5 3,7 DK 32 100 34 700 1,3 0,5 0,7 DE 25 100 26 200 1,2 0,2 0,0 EE 4 300 6 000 6,5 7,2 6,7 EL 11 300 13 900 4,3 3,8 4,7 ES 15 700 18 600 3,5 2,7 2,9 FR 23 800 25 700 2,1 1,2 0,8 IE 27 100 33 800 6,0 6,1 3,7 IT 20 200 22 600 1,8 0,4 0,3 CY 14 300 16 100 4,1 2,1 2,0 LV 3 500 4 200 8,0 6,4 7,5 LT 3 500 4 700 6,4 6,8 9,7 LU 48 500 53 200 1,5 2,5 2,9 HU 5 000 7 200 3,8 3,5 2,9 MT 10 600 10 600 -0,4 1,0 -1,9 NL 25 300 28 000 1,4 0,6 -0,9 AT 26 300 28 000 0,8 1,0 1,4 PL 4 700 4 800 1,0 1,4 3,8 PT 11 300 12 500 1,7 0,4 -1,1 SI 10 300 12 300 2,7 3,3 2,5 SK 4 100 5 400 3,8 4,6 4,5 FI 25 300 27 600 1,0 2,2 2,4 SE 29 300 29 800 1,0 2,0 1,5 UK 26 700 26 900 2,2 2,0 2,5 AELE CH 37 000 38 500 1,0 0,3 -0,4 IS 32 400 31 800 2,6 -2,1 4,2 LI : : : : : NO 40 300 42 800 2,7 1,1 0,4 Les pays de la zone méditerranéenne présentent, sur la période 2001-2003, des taux de croissance généralement supérieurs à ceux des pays de l’Union européenne. Cependant, à l’exception d’Israël, la richesse par habitant demeure très en deçà des moyennes de l’Union. L’agricul-tÀurecontpitniouneddeejlaouJeorrduannireôleetpdluIssriaëml,polertpaonitdqsudeaulasegirnicduletulrUendiaonn.sl’exce l’économie nationale excède 12 %. L’Algérie présente une caractéristi-que atypique en raison d’un poids important de l’industrie (62 % de la valeur ajoutée). Cette prédominance s’explique par une forte produc-tion d’hydrocarbure. 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.