Pourquoi la discrimination à l'embauche : Existe -t-il une tête pour l'emploi?

De
Publié par

Ecole: ESC WESFORD
Entreprise: aucune
Niveau: BAC + 3
La discrimination est un phénomène néfaste qui est répandu en France de nos jours.
Ce n'est que très récemment au début des années 1990 que l'on s'est intéressé à ce problème.
Ce traitement inacceptable que pratiquent bon nombre d'employeurs contredit un siècle de construction du principe d'égalité.
C'est à la lecture d'articles de presse sur le sujet qu'est née l'idée de concevoir un tel mémoire tout au long duquel nous essayons de réfléchir à partir de témoignages, de documents sur la problématique énoncée :
Pourquoi la discrimination à l'embauche :
Existe -t-il une tête pour l'emploi ?
Après avoir donné plusieurs définitions de la discrimination à l'embauche, ou plutôt énoncé la perception de cette notion par des salariés, la loi ou encore le groupe d'étude sur les discriminations, nous identifions ses motifs qui sont pour bon nombre de personnes méconnues.
Ensuite, c'est en faisant la synthèse de l'étude réalisée par le professeur Amadieu, aidé par plusieurs statistiques que nous arriverons à déterminer l'évolution du problème en France et vérifier si réellement il existe ou non une tête pour l'emploi.
C'est ainsi que dans une troisième partie, nous étudierons les causes de la discrimination.
On décèlera les facteurs, les attitudes, les comportements qui influencent les employeurs dans leur choix.
C'est alors que nous verrons pourquoi la loi est une source de discrimination.
Enfin viendrons les conséquences de la discrimination à l'embauche, à la fois sur les candidats mais aussi sur les employeurs.
Puis pour conclure, nous identifierons les moyens de lutte qui contribuent à parer ce problème.
Publié le : lundi 20 juin 2005
Lecture(s) : 7 829
Nombre de pages : 47
Voir plus Voir moins
COCQUEBERT Benjamin
Date de création :01.06.2005 Date de dépôt :20.06.2005 Niveau :BAC + 3
Pourquoi la discrimination à l'embauche : Existe -t-il une
tête pour l'emploi?
COCQUEBERT Benjamin
Date de création :01.06.2005 Date de dépôt :20.06.2005 Niveau :BAC + 3
Pourquoi la discrimination à l'embauche : Existe -t-il une
tête pour l'emploi?
                                      ! "# $ %# &        ''      ,       +   (')"* " ')    , *')+ '+*+    ,  *')+ -#     / *')+ #' .'+ -#    /  *')+ 012#     / *')+ " #'  0+"*+   , /  *')+ " #' .34 / *')+ " #'  *'1+* /     2#  *')+ #' .+ " +     + " + "*')+  ('+*   &  /  1- +!) "" 0#    4    & 2-  $  4    5'   "#2+# 3-  #).6         7  ' 4- '+)*' " +*# 8     5-    +'(  *   +)'*""  -)        1
 +# " + "*')+  .)9+#*0   
 
 
 
 
 
 
     1' !   4#%   !':      ! '+*)  ! -)  !.0) 09    *')+ !+ *#'1##*. ') 2' #8#  "+ + "*')+       !+   ; 2#*    *+ ""# :'   +  )4+4  ! ' *+     !.+#*#'      #'  '#: 1).   *#' +    *#' *8     +*  ; ! )1 " #   
        
 
        
 
        
 
  ;!)1 +        '''+++ 8 *+8  +'  *<     +* + " !<= +!       !          !    <>
 
 
       
 
 
        
 
        
 /  &
/  /  /          
& 
 $  
 $  $            
   ,
       ,  ,  /    &  
2
  Des passages télévisés remarqués, de nombreux procès, la discrimination à l’embauche se fait de plus en plus remarquer en France. Beaucoup de personnes prennent conscience de l’ampleur du phénomène et le dénoncent. Ce traitement, inacceptable, remet en cause un siècle de construction du principe d’égalité qui a pourtant contribué en grande partie à le masquer. Malgré l’adoption de plusieurs mesures, les discriminations en tous genres sur le marché de l’emploi demeurent. De nombreuses associations très récentes essayent de contenir, faire prendre en considération l’étendue du problème. Les pouvoirs publics, eux aussi, luttent activement contre la discrimination avec la création de la HALDE (haute administration de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), les plans de cohésion sociale, de nouvelles mesures restrictives… Les entreprises, de leur coté, sensibilisent leur personnel, mettent en place des plans de lutte…  Mais pourquoi la discrimination à l’embauche : existe +t+il une tête pour l’emploi ?  C’est ce que nous essaierons de comprendre au travers de cinq parties. Après avoir défini la discrimination à l’embauche, identifié la perception en entreprise de cette notion, son évolution en France, nous étudierons ses causes et ses conséquences. Puis enfin, les moyens mis en œuvre pour parer ce phénomène.     
 
3
           
    
 
 
 selon le GED (groupe d’études sur les  Définition discriminations) : On parle de discrimination lorsque la différence de traitement est directement fondée sur le sexe, une prétendue race, la couleur, l’ascendance, l’origine nationale ou ethnique, l’orientation sexuelle, l’état civil, la naissance, la fortune, l’âge, la conviction religieuse ou philosophique, l’état de santé actuel ou futur, un handicap ou une caractéristique physique.
 Loi du 30 juillet 1981 : Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.  Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales à raison de l'origine, du sexe, de la situation de famille, de l'apparence physique, du patronyme, de l'état de santé, du handicap, des caractéristiques génétiques, des moeurs, de l'orientation sexuelle, de l'âge, des opinions politiques, des activités syndicales, de l'appartenance ou de la non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales.  
4
 
Dans la présente loi, il y a lieu d’entendre par « discrimination » toute distinction, exclusion, restriction ou préférence ayant ou pouvant avoir pour but ou pour effet de détruire, de compromettre ou de limiter la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans des conditions d’égalité, des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politiques, économiques, sociaux ou culturels ou dans tout autre domaine de la vie sociale.     entrepriseDéfinition e : n « Discriminer quelqu’un à l’embauche signifie, rejeter sa candidature à cause du physique, de son apparence, de son origine. ». Christine+vendeuse  « La discrimination à l’embauche, c’est appliquer une différence de traitement entre deux candidats qui postulent pour une offre d’emploi ». Rémi+assistant  « Faire de la discrimination à l’embauche signifie, rejeter la candidature d’une personne pour un emploi au motif de son physique, de sa race, de son sexe. » Loïc+responsable  Après avoir interrogé quelques personnes en entreprise, de tout niveau hiérarchique, avec des qualifications différentes, on peut constater que la discrimination à l’embauche est mal assimilée. Pour beaucoup, la définition est incomplète, et se cantonne seulement autour des discriminations raciales et physiques . Il paraît ainsi intéressant d’énoncer les différentes formes de la discrimination à l’embauche, punies par la loi.
    De ces définitions, nous pouvons retenir que la discrimination à l’embauche est, tout comportement refusant aux individus l'égalité de traitement à laquelle ils aspirent ou ont droit. Ce traitement est d’autant plus inacceptable dans notre pays qu'il contredit, un siècle de construction du principe d'égalité en tant que principe de non+ discrimination. 
 
5
    
    
       
 
  
 
 
 Discrimination raciale : Constitue une discrimination raciale, toute préférence, fondée sur l’origine, la couleur de peau, et qui a pour but de porter atteinte au principe fondamental de l’égalité. L’article 1 de la Convention de l’ONU du 7 mars 1966 donne une définition précise de la discrimination raciale.  Toute discrimination à l'embauche d'un candidat à raison de son origine est strictement interdite.     
 Discrimination sexuelle : La discrimination sexuelle découle d’un traitement différencié en fonction du sexe d’un individu. Les femmes sont beaucoup touchées par la discrimination. Elles ont du mal à s’insérer dans la vie professionnelle bien que, en général, plus qualifiées que les hommes. Elles souffrent beaucoup du chômage.  Aucune personne ne peut être écartée d'une procédure de recrutement en raison de son sexe.        Une annonce ne peut mentionner directement ou indirectement une exigence relative au sexe du candidat recherché.
 Discrimination sur l’orientation sexuelle : Cette forme de discrimination n’a été interdite en France que depuis la loi du 16 novembre 2001. Elle vise à protéger tous les hommes et les femmes homosexuelles.
6
          
   
 
 
 
 
 Discrimination physique : Dans une société fondée sur l’image, la discrimination physique est importante. Elle constitue une inégalité de traitement fondé sur l’apparence. Les personnes les plus touchées par cette discrimination sont les personnes obèses.
 Discrimination fondée sur le handicap : Constitue une discrimination sur le handicap, tout traitement différencié entre individus handicapés et non handicapés.
 Discrimination fondée sur l’âge : Une discrimination sur l’âge se fonde sur un traitement inégalitaire en fonction de l’âge. Comme on pourrait le croire, se ne sont pas les plus âgés qui sont les plus touchés. En effet, les jeunes entrant sur le marché du travail, manquant d’expérience sont fréquemment pénalisés. L'insertion d'une offre d'emploi comportant la mention d'une limite d'âge supérieure exigée du postulant à un emploi est interdite et peut être sanctionnée pénalement par une amende.          
  Discrimination fondée sur les croyances, les opinions politiques :  L employeur n’a nullement le droit d’interroger un candidat sur ses croyances, ses opinions politiques. Ce type de questions est constitutif d'une discrimination. Ce dernier est alors passible d’une peine d’emprisonnement et d’une amende.           
7
 
 Discrimination sur l’état de santé :  Une candidature ne peut être rejetée compte tenu santé du candidat. Il s’agit ici encore d’une discrimination prohibée.      
de
l’état
de
8
!"#$#
           Des études menées par SOS Racisme et par le groupe d’études sur les discriminations (GED) montrent que la première des discriminations concerne l’emploi (avec près de 40% des cas), suivi par l’inégalité de traitement par la police et la gendarmerie (17%), l’accès aux loisirs et aux logements….  La discrimination à l’embauche est donc belle et bien présente en France. Beaucoup d’employeurs la pratiquent bien qu’elle soit sévèrement punie. Mais quelle est exactement son ampleur en France ? Il est impossible de la connaître. Des méthodes ont cependant été inventées afin de la mettre en évidence.  Existe +t+il une tête pour l emploi ?     Afin de mesurer précisément l’ampleur de cette discrimination, plusieurs associations ont récemment adopté la pratique du « testing ».   5+ 2#.* 2#  ? 4 @ 7  Le « testing », mot emprunté à l’anglais, a pour but de percevoir l’attitude adoptée par le personnel d’une entreprise envers une ou plusieurs personnes qui présentent leur candidature par exemple, pour un emploi, un logement...  Cette méthode consiste simplement à répondre à des offres d’emploi en renvoyant des candidatures plutôt semblables et qui ne différent que par une variable à tester, qui peut constituer un motif de discrimination.       
 
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.