Fiches biotox de prise en charge thérapeutique - Fiche 7 : Variole 24/10/2008

De
Ces fiches sont destinées aux professionnels de santé habilités à appliquer les instructions du plan BIOTOX.Biotox / Piratox/Piratome
24/10/2008
Publié le : vendredi 24 octobre 2008
Lecture(s) : 8
Source : http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Biotox-Piratox-Piratome/Biotox-Piratox-Piratome/(offset)/1
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Fiche thérapeutique  Fiche n° 7 "Variole"    La variole est une maladie provoquée par un virus appartenant au genre des Orthopoxvirus.  Après une campagne de vaccination intensive, la maladie a été déclarée éradiquée par l’Organisation Mondiale de la Santé en 1979. En conséquence, la vaccination des populations a été interrompue en France en 1978 pour la primo-vaccination et définitivement arrêtée en 1984.  Utilisée comme arme biologique, le virus serait dispersé par aérosol. L’incubation est de douze à quatorze jours.  Le tableau classique est celui d’une éruption vésiculo-pustuleuse d’évolution centrifuge, évoluant d’une seule poussée. Les lésions prédominent sur la face et les extrémités et sont enchâssées dans le derme, de consistance dure.  Il n’existe pas de traitement médicamenteux. La mortalité, classiquement de l’ordre de 30 %, serait vraisemblablement réduite grâce aux traitements antibiotiques luttant contre les complications infectieuses.  La variole est une maladie contagieuse qui se transmet avant tout par contact rapproché (1 à 2 m) avec un malade dès que l'éruption est apparue et pendant environ 1 semaine. La transmission se fait essentiellement par voie aérienne.    Traitement prophylactique Le stock de vaccins disponible permettrait de vacciner l’ensemble de la population. Chez les sujets exposés à la variole, l’administration du vaccin dans les 4 jours suivant l’exposition pourrait atténuer la sévérité voire prévenir la maladie.    Traitement curatif : traitement des complications cutanées et neurologiques de la variole Le cidofovir serait un candidat potentiel au traitement de ces complications.      Traitement antibiotique des complications infectieuses cutanées Formes non sévères: voie orale Amoxicilline/acide clavulanique Pristinamycine Cloxacilline   Formes sévères: voie injectable Amoxicilline/acide clavulanique Cloxacilline   Fiche Afssaps : Variole -1 version 4. 24/10/2008
 
Selon les schémas posologiques validés par l’AMM.  Sans oublier l’importance des soins locaux des lésions.                                 
  
NB : Il existe des immunoglobulines humaines intraveineuses anti-vaccine, indiquées dans le traitement de certaines complications de la vaccination.
Fiche Afssaps : Variole
-2
version 4. 24/10/2008
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.