HUMIRA

De
Présentation HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue préremplie (code CIS : 62235902) 2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,8 ml avec 2 tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400936223059 HUMIRA 40 mg, solution injectable en stylo prérempli (code CIS : 63364686) 2 stylo prérempli en verre de 0,8 ml avec tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400937801454 HUMIRA 40 mg/0,8 mg, solution injectable pour usage pédiatrique (code CIS : 65344586) 2 flacon(s) en verre de 0,8 ml avec 2 seringue(s) avec 2 aiguille(s) avec 2 adaptateur(s) pour flacon avec 4 tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400941851728 Mis en ligne le 20 sept. 2013 Substance active (DCI) adalimumab ((MAMMIFERE/HAMSTER/CHO)) Code ATC L04AB04 Laboratoire / fabricant ABBVIE HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue préremplie (code CIS : 62235902) 2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,8 ml avec 2 tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400936223059 HUMIRA 40 mg, solution injectable en stylo prérempli (code CIS : 63364686) 2 stylo prérempli en verre de 0,8 ml avec tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400937801454 HUMIRA 40 mg/0,8 mg, solution injectable pour usage pédiatrique (code CIS : 65344586) 2 flacon(s) en verre de 0,8 ml avec 2 seringue(s) avec 2 aiguille(s) avec 2 adaptateur(s) pour flacon avec 4 tampon(s) alcoolisé(s) - Code CIP : 3400941851728 Mis en ligne le 20 sept. 2013
Publié le : mercredi 24 juillet 2013
Lecture(s) : 53
Tags :
Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1638941/fr/humira?xtmc=&xtcr=49
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
  COMMISSIONDE LA TRANSPARENCE Avis  24 juillet 2013   HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 2 seringues en verre de 0,8 ml avec 2 tampons alcoolisés (CIP : 34009 362 230 5 9) HUMIRA 40 mg, solution injectable en stylo prérempli Boîte de 2 stylos de 0,8 ml avec 2 tampons alcoolisés (CIP : 34009 378 014 5 4) HUMIRA 40 mg/0,8 ml, solution injectable pour usage pédiatrique Etui de 2 boîtes contenant chacune un flacon de 0,8 ml de solution stérile avec 2 tampons alcoolisés (CIP : 34009 418 517 2 8)
Laboratoire ABBVIE
DCI
Code ATC (année)
Motif de l’examen
Liste(s) concernée(s)
Indication(s) concernée(s)
  
adalimumab
L04AB04 (inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha)
Extension d’indication 
Sécurité Sociale(CSS L.162-17) Collectivités(CSP L.5123-2) « Maladie de Crohn chez l'enfant et l’adolescent  HUMIRA est indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn active, sévère, chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 17 ans, qui n'ont pas répondu à un traitement conventionnel comprenant un corticoïde, un immunomodulateur et un traitement nutritionnel de première intention ; ou chez lesquels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indiqués »
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2  
1/26
   SMR
ASMR
Place dans la stratégie thérapeutique
 
Le SMR est important. En l’absence de données clini ues versus le seul com arateur clini uement pertinent, l’infliximab, HUMIRA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu ASMR V, inexistante ar ra ort à l’infliximab.   HUMIRA est un médicament de deuxième intention dans la maladie de Crohn active sévère chez les enfants et les adolescents â és de 6 à 17 ans, ui n'ont as ré ondu à un traitement conventionnel com renant un corticoïde, un immunomodulateur et un traitement nutritionnel de première intention ou chez les uels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indi ués.
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
2/26
01INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET REGLEMENTAIRES 
 
AMM
Conditions de prescription et de délivrance / statut particulier 
  
Classification ATC
  
Date initiale (procédure centralisée) : 8 septembre 2003 Date du rectificatif d’AMM concerné : 22 novembre 2012 (extension d’indication dans la maladie de Crohn de l’enfant et de l’adolescent de 6 à 17 ans) Plan de gestion des risques européen Médicament d’exception Liste I
Prescription initiale hospitalière annuelle. Seringue et stylo : Spécialistes en rhumatologie, gastro-entérologie, chirurgie digestive, dermatologie, pédiatrie et médecine interne. Flacon : Spécialistes en rhumatologie, gastro-entérologie, chirurgie digestive, pédiatrie et médecine interne.
2012 L L04 L04A L04AB L04AB04 
02CONTEXTE 
Antinéoplasiques et immunomodulateurs Immunosuppresseurs Immunosuppresseurs Inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha) Adalimumab 
La présente demande concerne une demande de modification des conditions d’inscription sur les listes sécurité sociale et collectivités des spécialités HUMIRA (adalimumab) suite à l’extension d’indication dans la maladie de Crohn chez l'enfant et l’adolescent âgés de 6 à 17 ans.   
03INDICATION(S)THERAPEUTIQUE(S)
 Indication faisant l’objet de a demande l  · « Maladie de Crohn chez l'enfant et l’adolescent HUMIRA est indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn active, sévère, chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 17 ans, qui n'ont pas répondu à un traitement conventionnel comprenant un corticoïde, un immunomodulateur et un traitement nutritionnel de première intention ; ou chez lesquels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indiqués. »  Indications non concernées par cette évaluation  Seringue préremplie à 40 mg, stylo prérempli à 40 mg et flacon à 40 mg/0,8 ml pour usage pédiatrique  HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique 3/26 Avis 2 
· « Arthrite juvénile idiopathique polyarticulaire HUMIRA en association au méthotrexate est indiqué pour le traitement de l’arthrite juvénile idiopathique polyarticulaire évolutive chez l’enfant et l’adolescent de 4 à 17 ans en cas de réponse insuffisante à un ou plusieurs traitements de fond.  HUMIRA peut être administré en monothérapie en cas d’intolérance au méthotrexate ou lorsque la poursuite du traitement par le méthotrexate est inadaptée. HUMIRA n’a pas été étudié chez l’enfant de moins de 4 ans.»  Seringue préremplie à 40 mg, stylo prérempli à 40 mg  · « Maladie de Crohn1 HUMIRA est indiqué dans le traitement de la maladie de Crohn active modérée à sévère, chez les patients adultes qui n’ont pas répondu malgré un traitement approprié et bien conduit par un corticoïde et/ou un immunosuppresseur ; ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré  · rhumatoïde Polyarthrite HUMIRA en association au méthotrexate est indiqué pour : - traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérément à sévèrement active de l'adulte, lorsque le la réponse aux traitements de fond, y compris le méthotrexate, est inadéquate. -polyarthrite rhumatoïde sévère, active et évolutive chez les adultes non traitement de la  le précédemment traités par le méthotrexate. HUMIRA peut être donné en monothérapie en cas d'intolérance au méthotrexate ou lorsque la poursuite du traitement avec le méthotrexate est inadaptée. Il a été montré qu'HUMIRA ralentit la progression des dommages structuraux articulaires mesurés par radiographie et améliore les capacités fonctionnelles lorsqu'il est administré en association au méthotrexate.  · Spondyloarthrite axiale Spondylarthrite ankylosante (SA) HUMIRA est indiqué pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante sévère et active chez l'adulte ayant eu une réponse inadéquate au traitement conventionnel. Spondyloarthrite axiale sans signes radiographiques de SA HUMIRA est indiqué dans le traitement de la spondyloarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de SA, mais avec des signes objectifs d’inflammation à l’IRM et/ou un taux élevé de CRP chez les adultes ayant eu une réponse inadéquate ou une intolérance aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.  · Rhumatisme psoriasique HUMIRA est indiqué pour le traitement du rhumatisme psoriasique actif et évolutif chez l’adulte lorsque la réponse à un traitement de fond antérieur a été inadéquate. Il a été montré qu’HUMIRA ralentit la progression des dommages structuraux articulaires périphériques tels que mesurés par radiographie chez les patients ayant des formes polyarticulaires symétriques de la maladie et améliore les capacités fonctionnelles.
                                               1 Les modifications apportées au RCP concernant l’indication de la maladie de Crohn chez l’adulte feront l’objet d’un avis distinct.  
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2  
4/26
 · Psoriasis HUMIRA est indiqué dans le traitement du psoriasis en plaques, modéré à sévère, chez les patients adultes qui ne répondent pas à d’autres traitements systémiques comme la ciclosporine, le méthotrexate ou la puvathérapie, ou chez lesquels ces traitements sont contre-indiqués ou mal tolérés.  · hémorragique Rectocolite HUMIRA est indiqué dans le traitement de la rectocolite hémorragique active, modérée à sévère chez les patients adultes ayant eu une réponse inadéquate au traitement conventionnel, comprenant les corticoïdes et la 6-mercaptopurine (6-MP) ou l'azathioprine (AZA), ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré. »  
04POSOLOGIE 
« Enfants et adolescents de poids < 40 kg atteints de maladie de Crohn : Chez les enfants et adolescents de poids < 40 kg atteints de maladie de Crohn sévère, le schéma posologique d'induction recommandé d'HUMIRA est de 40 mg à la semaine 0, suivi de 20 mg à la semaine 2. S'il est nécessaire d'obtenir une réponse plus rapide au traitement, le schéma 80 mg à la semaine 0 (la dose peut être administrée sous forme de 2 injections par jour), 40 mg à la semaine 2, peut être utilisé sachant que le risque d’évènements indésirables peut être plus élevé pendant cette phase d’induction.  Après le traitement d'induction, la posologie recommandée est une dose de 20 mg administrée toutes les deux semaines, en injection sous-cutanée. Certains patients chez qui une réponse insuffisante au traitement est observée peuvent bénéficier d'une augmentation de la posologie à 20 mg d'HUMIRA toutes les semaines.  Enfants et adolescents de poidskg atteints de maladie de Crohn :40 Chez les enfants et adolescents kg atteints de maladie de Crohn sévère, le schéma 40 posologique d'induction recommandé d'HUMIRA est de 80 mg à la semaine 0, suivi de 40 mg à la semaine 2. S'il est nécessaire d'obtenir une réponse plus rapide au traitement, le schéma 160 mg à la semaine 0 (la dose peut être administrée sous forme de 4 injections par jour ou de 2 injections par jour pendant deux jours consécutifs), 80 mg à la semaine 2, peut être utilisé sachant que le risque d’évènements indésirables peut être plus élevé pendant cette phase d’induction.  Après le traitement d'induction, la posologie recommandée est une dose de 40 mg administrée toutes les deux semaines, en injection sous-cutanée. Certains patients chez qui une réponse insuffisante au traitement est observée peuvent bénéficier d'une augmentation de la posologie à 40 mg d'HUMIRA toutes les semaines.  La poursuite du traitement devra être soigneusement reconsidérée chez un patient n’ayant pas répondu à la semaine 12. »  Pour les autres indications : cf. RCP
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
5/26
 
05BESOIN THERAPEUTIQUE 
La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire intestinale pouvant atteindre tous les segments du tube digestif et pouvant s’accompagner de manifestations extra-intestinales (articulaires, cutanées, oculaires…). C’est une mal adie chronique évoluant par poussées, alternant avec des phases de rémission. Il s’agit d’une pathologie invalidante qui peut entraîner une dégradation marquée de la qualité de vie. La spécificité de la maladie de Crohn chez l’enfant par rapport à l’adulte est le risque de retard de croissance staturo-pondérale, souvent associé à un retard pubertaire.  Les principaux objectifs de traitement de la maladie de Crohn sont de traiter les poussées et de prévenir les rechutes, de prévenir, détecter et traiter les complications liées à la maladie et aux traitements, de veiller à maintenir un état nutritionnel correct afin de permettre chez l’enfant une croissance satisfaisante, et d’améliorer la qualité de vie.  Il n’existe pas de recommandation spécifiquement française, mais un consensus européen2 fait référence dans le traitement de la maladie de Crohn, y compris pour les enfants.  Ce consensus européen précise qu’il n’existe pas de traitement curatif. La prise en charge est progressive par l’association des traitements conventionnels (nutrition, 5-aminosalicylés, corticoïdes, immunosuppresseurs) puis en dernière alternative médicamenteuse les anti-TNF.  Un seul autre anti-TNF alpha, l’infliximab (par voie intraveineuse, réservé à l’usage hospitalier), a une AMM dans la maladie de Crohn active, sévère des patients âgés de 6 à 17 ans qui n’ont pas répondu à un traitement conventionnel.  
                                               2Van Assche G & al. The second European evidence-based Consensus on the diagnosis and management of Crohn's disease: Special situations.Journal of Crohn's and Colitis 2010 ; 4: 63–101. 
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
6/26
06COMPARATEURS CLINIQUEMENT PERTINENTS 
 06.1Médicaments
NOM Dlaatevi sde SMRASMR LaboDrCatIo iresn *taoidnciI) éllebiL(   REMICADE REMICADE est indiqué dans le 4 mars Important Dans le traitement de la maladie Poudre pour traitement de la maladie de Crohn 2009 de Crohn active, sévère, chez les solution à diluer active, sévère, chez les enfants enfants âgés de 6 à 17 ans, qui pour perfusion IV âgés de 6 à 17 ans, qui n’ont pas n’ont pas répondu à un traitement à 100 mg répondu à un traitement conventionnel comprenant un  conventionnel comprenant un corticoïde, un (Infliximab) corticoïde, un immunomodulateur immunosuppresseur  et un traitement nutritionnel de (azathioprine, méthotrexate, ou  première intention ; ou chez 6-mercaptopurine) et un Schering Plough lesquels ces traitements sont mal traitement nutritionnel; ou chez SAS tolérés ou contre-indiqués. lesquels ces traitements sont mal  tolérés ou contre-indiqués, REMICADE a été étudié REMICADE en association à un uniquement en association avec traitement immunosuppresseur un traitement conventionnel conventionnel, en l’absence immunosuppresseur. d’alternative thérapeutique, apporte uneamélioration du service médical rendu importante (niveau II) dans la stratégie de prise en chargede cette affection. *autres indications de REMICADE : cf RCP  Il est à noter que la Commission de la transparence souhaite disposer des résultats d’une étude de suivi à long terme des enfants atteints de maladie de Crohn et traités par REMICADE (cf avis du 4 mars 2009).   06.2Autres technologies de santé
Chirurgie Chez les enfants, la chirurgie est principalement indiquée en cas de résistance aux traitements, surtout chez les patients pré-pubères ou en cas de puberté précoce avec retard de croissance, et en cas de maladie de Crohn localisée.  Conclusion Le comparateur médicamenteux cité est cliniquement pertinent.  
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2  
7/26
 
07
INFORMATIONS SUR LE MEDICAMENT AU NIVEAU INTERNATIONAL 
Autorisation de mise sur le marché :  
Pays
Union Européenne
Etats Unis
Australie
Japon
Date
08.09.03
31.12.02
10.12.03
16.04.08
AMM Po ulation s Celle de l’AMM ou restreinte Polyarthrite rhumatoïde Rhumatisme psoriasique Spondylarthrite ankylosante Maladie de Crohn Psoriasis Arthrite Juvénile idiopathique Rectocolite Hémorragique Polyarthrite rhumatoïde Rhumatisme psoriasique Spondylarthrite ankylosante Maladie de Crohn Psoriasis Arthrite Juvénile idiopathique Polyarthrite rhumatoïde, Rhumatisme psoriasique Spondylarthrite ankylosante Maladie de Crohn Psoriasis
Canada 24.09.04   Prise en charge à l’étranger dans l’indication maladie de Crohn chez l’enfant et l’adolescent :  Pays Circuit de distribution Modalités de prise en charge Allemagne Hôpital 100 %
Danemark
Grèce
Irlande
Norvège
Portugal
Royaume-Uni
Suède    
Hôpital
Hôpital / Ville
Hôpital / Ville
Hôpital / Ville
Hôpital
Hôpital
Hôpital / Ville
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
8/26
08RAPPEL DES PRECEDENTES EVALUATIONS DE HUMIRA DANS LA MALADIE DECROHN 
Date de l’avis  Indication 
SMR  
ASMR  
 Date de l’avis  
Indication 
SMR  
 Date de l’avis  Indication 
SMR  ASMR  
24 octobre 2007 (extension d’indication dans la maladie de Crohn de l’adulte) Traitement de la maladie de Crohn active, sévère, chez les atients ui n'ont as ré ondu mal ré un traitement a ro rié et bien conduit ar un corticoïde et/ou un immunosuppresseur ; ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré. Pour le traitement d'induction, HUMIRA doit être administré en association avec des corticoïdes. HUMIRA eut être administré en monothéra ie en cas d'intolérance aux corticoïdes ou lors ue la oursuite du traitement corticoïde n'est as a ro riée. La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale. Elle évolue par poussées entrecoupées de rémissions. Il s’a it d’une patholo ie invalidante qui peut entraîner une dé radation marquée de la qualité de vie. HUMIRA entre dans le cadre d’un traitement s m tomati ue. Le ra ort efficacité / effets indésirables est im ortant. HUMIRA est un médicament de deuxième intention a rès échec des corticoïdes et des immunosuppresseurs. Il existe des alternatives thérapeutiques. Le service médical rendu par ces spécialités est important. Dans le traitement de la maladie de Crohn sévère et active, chez les atients ui n’ont as ré ondu à un traitement a ro rié et bien conduit ar corticoïdes et immunosuppresseurs, ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré,HUMIRA (adalimumab) n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu par rapport à REMICADE (infliximab) (ASMR de niveau V). 
05 mai 2010 renouvellement d’inscri tion et demande de réévaluation du libellé de l’ASMR dans le soriasis Traitement de la maladie de Crohn active, sévère, chez les atients ui n'ont as ré ondu mal ré un traitement a ro rié et bien conduit ar un corticoïde et/ou un immunosu resseur ; ou chez les uels ce traitement est contre-indi ué ou mal toléré. Pour le traitement d'induction, HUMIRA doit être administré en association avec des corticoïdes. HUMIRA eut être administré en monothéra ie en cas d'intolérance aux corticoïdes ou lors ue la oursuite du traitement corticoïde n'est as a ro riée. Le laboratoire a fourni de nouvelles données. Ces données ne sont as de nature à modifier l’a réciation du service médical rendu ar ra ort aux avis récédents de la Commission de la trans arence. Aucune nouvelle recommandation n’a été ubliée de uis les récédents avis de la Commission de la Trans arence dans le traitement de la maladie de Crohn, du soriasis ou de l’arthrite uvénile idio athi ue. Le service médical rendu ar HUMIRA reste important dans l’ensemble de ses indications.
21 se tembre 2011 (modification des conditions d’inscription dans la maladie de Crohn) Traitement de la maladie de Crohn active, sévère, chez les patients qui n'ont pas répondu mal ré un traitement approprié et bien conduit par un corticoïde et/ou un immunosuppresseur ; ou chez lesquels ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré. 
La Commission de la Trans arence rend note de la modification du libellé d’indication d’HUMIRA dans la Maladie de Crohn ui n’est as de nature à modifier l’évaluation précédente (avis du 24 octobre 2007).
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique Avis 2 
9/26
09ANALYSE DES DONNEES DISPONIBLES 
09.1Efficacité
L’évaluation de l’efficacité de l’adalimumab dans le traitement de la maladie de Crohn active et sévère chez l’enfant et l’adolescent âgé de 6 à 17 ans repose sur deux études de phase III :  - Une étude d’induction et de maintien de la rémission clinique, randomisée, en double-aveugle, a inclus des patients naïfs d’anti-TNF alpha ou ayant été préalablement traités par anti-TNF alpha mais ayant connu une intolérance ou une perte de réponse (étude M06-806 /IMAGINE 1). Durant la phase de maintien de la rémission, deux schémas posologiques d’adalimumab (un schéma dit « faible » dose et un schéma dit « forte » dose) ont été comparés. Seul le schéma posologique à « forte » dose correspond aux posologies recommandées par l’AMM pour le traitement d’entretien (soit 20 mg d’adalimumab/2 semaines pour un poids < 40 kg et 40 mg d’adalimumab/2 semaines pour un poids40 kg).  L’étude n’a pas comporté de groupe placebo pour des raisons éthiques, les patients ayant un stade modéré à sévère de maladie de Crohn ; ni de groupe comparateur actif car lors de la conception et de la mise en place du développement clinique d’HUMIRA chez l’enfant, il n’existait pas d’alternative médicamenteuse validée. En raison de l’absence de groupe contrôle placebo, une comparaison externe a été effectuée avec les résultats en termes de taux de rémission clinique à la semaine 26 du groupe adalimumab 40 mg/2 semaines de l’étude de maintien de la rémission clinique réalisée chez les patients adultes naïfs ou non d’anti-TNF ayant une maladie de Crohn modérée à sévère (M02-404 ou CHARM ; étude précédemment évaluée par la Commission de la transparence, cf avis du 24 octobre 2007). Cette comparaison n’est pas recevable en raison notamment des populations de patients différentes (adultes/enfants et adolescents), des critères de jugement différents, de la méthodologie utilisée consistant en une comparaison naïve des différents bras. Ainsi cette approche, bien qu’effectuée à partir de deux essais contrôlés randomisés, n’a plus aucune fiabilité méthodologique et devient purement observationnelle. Par conséquent, les résultats de cette comparaison ne sont pas présentés.  - Une étude ouverte de suivi à long terme, chez les patients ayant terminé l’étude d’induction et de maintien de la rémission clinique (IMAGINE 1) avait pour objectif d’évaluer à long terme le maintien de l’efficacité et le profil de tolérance des enfants ayant reçu des administrations répétées d’adalimumab (étude M06-807/IMAGINE 2). Seuls des résultats intermédiaires sont disponibles.   
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Eco  Avis 2
nomique et de Santé Publique 
10/26
 
 Etude d’induction et de rémission clinique   Etude IMAGINE 1
Objectif principal de l’étude
Méthode
Critères principaux
d’inclusion
Critères de non inclusion principaux
Déroulement de l’étude
Evaluer l’efficacité et la tolérance de l’adalimumab en traitement d’induction et de maintien de la rémission clinique chez des enfants âgés de 6 à 17 ans atteints de la maladie de Crohn à un stade modéré à sévère.  Etude de phase III, randomisée, composée d’une phase d’induction en ouvert de 4 semaines et d’une phase de maintien en double-aveugle de 48 semaines.  · Garçons ou filles âgés de 6 à 17 ans à l’inclusion · de maladie de Crohn de plus de 12 semaines avant la pré-inclusion Diagnostic · confirmé par endoscopie ou imagerie Diagnostic · PCDAI Score3 30 malgré un traitement concomitant avec corticostéroïde oral, > ou/et azathioprine ou 6-mercaptopurine ou méthotrexate  Les patients ayant précédemment reçu de l’infliximab devaient avoir cessé le · traitement après réponse initiale plus de 8 semaines avant l’inclusion, en raison d’une perte de réponse ou d’une intolérance.  · de cancer ou maladie lymphoproliférative autre qu’un carcinome baso Antécédent -ou spinocellulaire ou carcinome in situ du col utérin traités avec succès en totalité. · Diagnostic en cours de rectocolite hémorragique ou de colite indéterminée · Diagnostic de sténose digestive obstructive symptomatique · intestinale dans les 24 semaines avant la visite d’inclusion ou résection Résection chirurgicale quelle qu’elle soit, prévue durant l’étude · Stomie ou réservoir iléo-anal ; les patients avec anastomose iléo-rectale antérieure pouvaient être inclus. · Patients avec syndrome du grêle court · Traitement préalable par infliximab dans les 8 semaines précédent l’inclusion · Non répondeur primaire à l’infliximab · de traitement par anti-TNF autre qu’infliximab Antécédent · préalablement traités par adalimumab ou ayant participé à une étude Patients clinique avec adalimumab  S0-S4 : phase d’induction en ouvert de 4 semaines Tous les patients ont reçu une dose d’induction d’adalimumab à S0 et à S2, selon le poids des patients à l’inclusion : - Patients de poids < 40 kg : 80 mg à S0 et 40 mg à S2 - Patients de poids: 160 mg à S0 et 80 mg à S240 kg  Note : Ces posologies correspondent à celles préconisées par l’AMM s’il est nécessaire d’obtenir une réponse au traitement plus rapide.   -S4-S48:phase de maintien en double aveugle de 48 semaines A S4, les patients ont été randomisés 1:1 dans 2 groupes de traitement de maintenance : « faible dose » ou « forte dose ». Une stratification a été opérée selon : - Le statut des répondeurs à S4 : la réponse clinique a été définie par une diminution du score PCDAI15 points par rapport à l’inclusion - L’exposition antérieure à l’infliximab - Le poids à S4  Les patients du groupe adalimumab« forte dose » ont reçu : - Poids des patients à S4 < 40 kg : 20 mg une semaine sur deux - Poids des patients à S440 kg : 40 mg une semaine sur deux
                                               3 PCDAI (Pediatric Crohn’s Disease Activity Index) est un score validé pour l’évaluation de la sévérité de la maladie chez l’enfant (Hyams et al.J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2005 Oct;41(4):416-21). Il est admis qu’un score PCDAI30 indique une maladie d’activité modérée à sévère et qu’une réduction de 12,5 points du CDAI sous traitement reflète une réponse clinique considérée comme significative. Un score PCDAI compris entre 30 et 50 indique une maladie d’activité modérée et un score > 50 indique une maladie sévère. A la différence du CDAI (Crohn’s Disease Activity Index utilisé chez l’adulte), le PCDAI prend en compte la croissance staturale et accorde une moindre importance à l’évaluation subjective des symptômes mais davantage aux paramètres biologiques évaluant l’inflammation intestinale. 
HAS - Direction de l'Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique is Av 2
11/26
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

AZILECT - AZILECT - CT 5435

de haute-autorite-sante-maladies-systeme-nerveux

REVATIO - REVATIO AVIS - CT12241

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-respiratoire

ARCOXIA - ARCOXIA 30 et 60 mg - CT5948

de haute-autorite-sante-maladies-endocriniennes-et-metaboliques

PYLERA - PYLERA AVIS - CT12234

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

Obturation d'une fistule anale par dispositif introduit par voie anale

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

DEBRIDAT - DEBRIDAT - CT-9409

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

suivant