REMICADE - REMICADE 06032013 SYNTHESE CT12600

De
Présentation REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (code CIS : 64542736) Boîte de 1 - Code CIP : 5620701 Mis en ligne le 29 mai 2013 Substance active (DCI) infliximab Gastro-entérologie - Nouvelle indication Progrès thérapeutique important dans la rectocolite hémorragique active sévère des enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans REMICADE a désormais l’AMM chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 17 ans, atteints de rectocolite hémorragique (RCH) active sévère en échec ou intolérants aux corticoïdes et/ou aux immunosuppresseurs.Compte tenu de la rareté de la RCH chez l’enfant, d’une présentation clinique souvent plus grave que chez l’adulte et de résultats cliniques proches de ceux de l’adulte, REMICADE apporte un progrès thérapeutique important dans le traitement de la RCH de l’enfant en échec d’un traitement conventionnel Considérant d’une part la rareté de la maladie et ses formes plus grave chez l’enfant que chez l’adulte et, d’autre part, les résultats cliniques obtenus avec REMICADE semblables chez l’enfant et l’adulte sur des critères cliniques dans la RCH,La Commission de la transparence attribue à REMICADE une ASMR importante (de niveau II) dans la stratégie de prise en charge des enfants et adolescents de 6 à 17 ans atteints de RCH active , qui n’ont pas répondu de manière adéquate à un traitement conventionnel comprenant les corticoïdes et la 6-MP ou l’AZA, ou chez lesquels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indiqués. Code ATC L04AB02 Laboratoire / fabricant MSD FRANCE REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (code CIS : 64542736) Boîte de 1 - Code CIP : 5620701 Mis en ligne le 29 mai 2013
Publié le : mercredi 6 mars 2013
Lecture(s) : 19
Tags :
Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1517930/fr/remicade?xtmc=&xtcr=168
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Gastro-entérologie
Nouvelle indication
Février 2013
S Y N T H È S E D ’ AV I S D E L A C O M M I S S I O N D E L A T R A N S PA R E N C E
REMICADE(infliximab), anti-TNF
Progrès thérapeutique important dans la rectocolite hémorragique active sévère des enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans
L’essentiel
chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 17 ans, atteints de rectocoliteREMICADE a désormais l’AMM hémorragique (RCH) active sévère en échec ou intolérants aux corticoïdes et/ou aux immunosuppresseurs. d’une présentation clinique souvent plus grave que chezCompte tenu de la rareté de la RCH chez l’enfant, l’adulte et de résultats cliniques proches de ceux de l’adulte, REMICADE apporte un progrès thérapeutique important dans le traitement de la RCH de l’enfant en échec d’un traitement conventionnel.
Indication préexistante
REMICADE était déjà indiqué dans la rectocolite hémorragique, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique et le psoriasis chez l’adulte ; ainsi que dans la maladie de Crohn chez l’enfant ou l’adulte. La présente synthèse d’avis ne porte pas sur ces indications.
Stratégie thérapeutique
Le traitement de la RCH de l’enfant fait appel aux aminosalicylates, aux immunosuppresseurs (dont l’azathioprine et la 6-mercaptopurine) et aux corticoïdes. En cas d’échec ou d’intolérance, la ciclosporine ou le tacrolimus sont utilisés hors AMM, en association aux corticoïdes. Le traitement de dernier recours est la colectomie.
Place de la spécialité dans la stratégie thérapeutique REMICADE représente un traitement disposant d’une AMM dans les formes de RCH pédiatrique actives sévères réfractaires aux traitements conventionnels incluant corticoïdes et/ou immunosuppresseurs. Le risque d’infection et de réaction à la perfusion doit être pris en compte lors de la décision d’instauration d’un traite-ment par cet anti-TNF.
Données cliniques
Une étude chez 60 enfants et adolescents âgés de 6 ans à 17 ans ayant une RCH active sévère avec réponse inadé-quate aux traitements conventionnels, a comporté une phase d’induction au cours de laquelle tous les patients ont reçu l’infliximab aux semaines 0, 2 et 6, suivie chez les patients répondeurs d’une phase ouverte comparant 5 mg/kg d’in-fliximab toutes les 8 semaines à 5 mg/kg d’infliximab toutes les 12 semaines pendant environ 1 an. A la 8èmesemaine, soit à la fin de la phase d’induction, la réponse clinique (réduction du score Mayo d’au moins 30 % et d’au moins 3 points par rapport à l’inclusion et diminution du sous-score de saignement rectal ≥ 1 point ou sous-score de saignement rectal compris entre 0 et 1) a été obtenue chez 44 des 60 patients (73,3 % ; IC 95 % [62,1-84,5]), ce qui est un résultat proche de celui observé chez l’adulte (66,9 %). A 1 an, sur les 45 patients inclus dans la phase comparative (dont 43 étaient évaluables), 27,9 % étaient en rémission clinique (score PUCAI < 10). Le pourcentage de rémission clinique n’était pas significativement différent entre le groupe traité toutes les 8 semaines (38 %) et le groupe traité toutes les 12 semaines (18 %).
La proportion de patients ayant eu au moins un événement indésirable a été de 70 % à 8 semaines et 95 % à 1 an. Les événements indésirables les plus fréquents ont été les affections respiratoires (28,3 % à 8 semaines et 46,7 % à 54 semaines) et les affections gastro-intestinales (25 % à 8 semaines et 60 % à 54 semaines). La moitié des patients ont arrêté le traitement avant la semaine 54 : 21,7 % pour EI, 18,3 % pour efficacité non satis-faisante, 10 % pour une autre cause. Vingt événements indésirables graves, dont 6 liés à l’infliximab, ont été rapportés chez 14 patients (neutropénie, in-fection, cellulite infectieuse, infection urinaire et anémie). Aucun effet indésirable non précédemment connu n’a été rapporté avec l’infliximab dans cette population pédiatrique. Aucun cas de cancer ni de décès n’a été recensé au cours de cette étude.
Conditions particulières de prescription
Médicament réservé à l’usage hospitalier.
Intérêt du médicament
*
Le service médical rendu* par REMICADE est important dans la rectocolite hémorragique active sévère chez les enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans qui n’ont pas répondu de manière adéquate à un traitement conventionnel comprenant les corticoïdes et la 6-mercaptopurine (6-MP) ou l'azathioprine (AZA), ou chez lesquels ces traitements sont mal tolérés ou contre-indiqués.
L’amélioration du service médical rendu ** par REMICADE est importante (ASMR II) dans la stratégie de prise en charge de ces patients. Avis favorable à la prise en charge à l’hôpital dans cette nouvelle indication.
Le service médical rendu par un médicament (SMR) correspond à son intérêt en fonction notamment de ses performances cliniques et de la gravité de la maladie traitée. La Commission de la transparence de la HAS évalue le SMR, qui peut être important, modéré, faible, ou insuffisant pour que le médicament soit pris en charge par la solidarité nationale.
** L’amélioration du service médical rendu (ASMR) correspond au progrès thérapeutique apporté par un médicament par rapport aux traitements exis-tants. La Commission de la transparence de la HAS évalue le niveau d’ASMR, cotée de I, majeure, à IV, mineure. Une ASMR de niveau V (équiva-lent de « pas d’ASMR ») signifie « absence de progrès thérapeutique ».
Ce document a été élaboré sur la base de l’avis de la Commission de la transparence du 20 février 2013 (CT-12600), disponible sur.wwetnaahs.-wsrf
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

BETESIL - BETESIL SYNTHESE CT12218

de haute-autorite-sante-traitement-medicamenteux

ACTILYSE - Synthèse d'avis ACTILYSE - CT-6722

de haute-autorite-sante-traitement-medicamenteux

AVASTIN - Synthèse d'avis AVASTIN - CT6250

de haute-autorite-sante-cancers

PYLERA - PYLERA AVIS - CT12234

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

Obturation d'une fistule anale par dispositif introduit par voie anale

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

DEBRIDAT - DEBRIDAT - CT-9409

de haute-autorite-sante-maladies-appareil-digestif

suivant