Santé publique : la prévention des maladies cardiovasculaires, une ...

De
Publié par

Santé publique : la prévention des maladies cardiovasculaires, une ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 143
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Paris, le8 avril 2010
COMMUNIQUE DE PRESSE
Santé publique : prévention des maladies cardiovasculaires, modes de vie, jeunes
Mode de vie des 15  20 ans: bourreau ou allié du cœur?
Enquête"Les jeunes et leur cœur": des comportements qui engagent pour la vie
Le mode de vie des jeunes préoccupe les cardiologues, particulièrement quand les comportements à risques s'accumulent. Pratiquer une activité physique régulière réduit de moitié les risques de maladies cardiovasculaires. Pour le rappeler, la Fédération Française de Cardiologie organise chaque annéeles Parcours du Cœurdans toute la France. Courir, marcher, rouler... peu importe sespréférences, l'essentiel est de bouger régulièrement pour protéger son cœur.èmes A l’occasion des 35Parcours du Cœur dont le mot d’ordrecette année est "0 + 5 + 30, le tiercé gagnant pour lecœur", la Fédération Française de Cardiologie a commandé une enquête «Les jeunes et leur cœur» auprès des 1520 ans. Ils sont environ 4 millions et demi en France. Réalisée par Kantar Health en mars 2010, auprès de 371 répondants, l’enquête sous forme de questions ciblées mesure la conscience qu'ont les 1520 ans de leur cœur etdresse un état des lieux de leur quotidien autour de trois déterminants : tabac, fruits et légumes, activité physique. Le mode de vie a un impact direct sur la santé du cœur.Favorable, il permet son bon fonctionnement ; défavorable, il multiplie les risques de développer des maladies cardiovasculaires.
Premiers enseignements
Un quart des jeunes se préoccupe de soncœur(notamment en région parisienne, 31 %). Pour 73 %, lecœur reste une préoccupation "parmi d’autres" (44 %) ou "pas vraiment une de leurs préoccupations" (29 %). Les jeunes sont alertés: 69% de l’échantillon déclare être misen garde par la famille sur les comportements à risque pourla santé du cœur (tabac, manque d’exercice physique, alimentation…).Mais il existe un paradoxe entre la conscience de la santé du cœur et certainement la conscience de la santé en général et les modes de vie quotidiens de cette tranche d’âge.
A la question, "Qu’estcequi est néfaste pour le cœur?"
Les messages sur larelation tabac et santé du cœur sont connus. 57% qualifient spontanément le tabac de néfaste. C’est encore plus tranché pour les 20 ans, avec un taux de 78 %.
37 % citent la mauvaise alimentationetseuls 15% repèrent le manque d’activitéphysiquecomme néfaste pour le cœur.Les émotions (l’amour/ les ruptures, les chocs) sont citées par 9 % des jeunes, taux qui atteint 12 % pour les jeunes femmes.
Mode de vie des adolescents et des jeunes adultes, l’étude nous apprend que: 27% des jeunes n’ont aucune activité physiqued’au moins 30 minutes d'affilée en dehors du sport en milieu scolaire. C’est encore plus prononcé chez les jeunes femmes avec 35%. Une note positive : le nombre de ceux qui pratiquent une activité physique quotidienne augmente entre 15 et 20 ans. 22 % des jeunes fument,dont 13 % plus de 5 cigarettes par jour. La proportion des fumeurs augmente avec l’âge.A 15 ans, 10 % fument ; à 20 ans, ils sont 33 %. 24 % nemangent qu’unfruit ou légume, voire aucun, par jour. Seulement 13 %des jeunesdéclarent en manger 5. Parmi les premiers, on trouve plus souvent des habitants de la région parisienne ou du Nordest, des foyers CSP (ouvriers / employés) et des hommes. L’activité physiquen'est pas franchement identifiée comme étantessentielle pour le cœur, ni pour la santé et le bienêtre en général. Seuls 15 % des 1520 ans reconnaissent le manque d'activité comme néfastePour mémoire, un adulte sur deux ne pratique aucune activité physique !
Etat des lieux des comportements des 1520 ans vis à vis ducœur
35 % des jeunes de 15 à 20 ansont un comportement encourageant pour lecœur. Ils ne fument pas, mangent plus de 2 fruits et légumes par jour, et pratiquent plus de 2 fois par semaine une activité physiqued’au moins 30 minutesen dehors du sport en milieu scolaire. Au quotidien,seuls 3 %allient tous les comportements favorablespour le cœur: 0 cigarette, 5 fruits et légumes, 30 minutesd’activité physique par jour. 16 % ont des comportements préoccupantspour leur santé. Ils fument et ils risquent de fumer encore plus à l’avenir. Ils ne bougent pas suffisamment (marche, sport,activité physique). Parmi eux,2 % cumulent les comportements à risquesoit, rapporté à la population, 90 000 personnes. Sans modification majeure de sonmode de vie, ce groupe met son cœur,et donc sa santé en grand danger : ce sont les cardiaques potentiels de demain.D’autant que cette enquête met en exergue une forte augmentation des comportements à risqueavec l’âge: 7 % à 15 ans, 22 % à 20 ans.
Cardiaques de plus en plus jeunes ? Le choix du mode de vie fera la différence
Les jeunes qui persisteront dans ces comportements risquent de développer des maladies cardiaques de plus en plus tôt dans leur vie. Les résultats de cette enquête confirment qu'il est nécessaire de poursuivre et d'amplifier les actions de sensibilisation pour la santé du cœur, et de les adapter aux différentes générations. Cette année, la Fédération Française de Cardiologie a lancé les premiers Parcours du Cœur scolaires: 40 000 enfants y sont inscrits.Ce sera l’occasion deles inciter à adopterl’ensemble des comportements de prévention.
2
Le message Fédération Française de Cardiologie « 0 + 5 + 30, le tiercé gagnant pour le cœur »
0 cigarette, pourquoi ?
Les fumeurs s’exposent à des accidents cardiovasculairesgraves avant 50 ans. 80 % des infarctus du myocarde survenant entre 30 et 50 ans sont dus au tabac. Dèsla première cigarette, l’individuse met en danger d'addiction à cette drogue. Le tabac est le seul facteur de risque évitable à 100 %.
5 fruits et légumes, pourquoi ? L’alimentation équilibréeest un moyen de lutte contre le diabète, l’excès decholestérol oul’obésité. Elle doit être associée à del’activité physique."Equilibrée" signifie variée, proportionnée aux dépenses énergétiques, bien répartie dans la journée, apportantles nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.Lesfruits et légumesparticipent activement à l'équilibre alimentaire. On peut manger de tout, à condition de rester raisonnable. Et concilier santé et plaisir est possible et même souhaitable ! 30 % des infarctus actuels surviennent chez desdiabétiques. En modifiant simplement son alimentation et sans médicaments, on peut faire baisser de 15 % son taux decholestérol. Sources : brochures FFC (Alimentation et Séniors) + PPT«Cœur de séniors –Parcours du Cœur 2009»
30 minutes d'activité physique d'affilée par jour, pourquoi ? Comme tout muscle, le cœur a besoin d'être entraîné. L’activité physique améliore la circulation sanguine, permet une meilleure irrigation, protège les artères contre les obstructions en évitant les dépôts, baisse la pression artérielle et développe le souffle.Elle réduit de 30 % les risques cardiovasculaires !"L‘exercice physique estun élément fondamental pour l’équilibre énergétique et pour éviter de prendre du poids. Il procure bien des avantages, entre autres la réduction du risque decardiopathie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral (AVC) ; la réduction du risque de diabète de type II, de cancer du colon, et de cancer du sein chez les femmes". Source OMS  fév.2010.
3
Focus : le tabac et les jeunes
« Jamais la première cigarette »
ère Dès la 1cigarette, le danger immédiat est l'addiction car le tabac est une drogue ! ère A partir de la 1cigarette, le danger de l'addiction existe pour toute la vie : la plupart des jeunes quiont débuté une consommation régulière de tabac avant 15 ans n’arriveront jamais à s’arrêter.C'est pourquoi les cardiologues de la FFC insistent sur le slogan "Jamais la première cigarette" pour leur campagne de sensibilisation annuelle dirigée vers les enfants et adolescents.
Enquête sur les jeunes de 10 à 15 ans et le tabac
Cette enquête de la FFC réalisée annuellement par Kantar Health depuis 12 ans auprès des jeunes de 10 à 15 ans. 35 % des jeunes de cette tranche d'âge ont déjà essayé de fumer. La moitié d’entre eux (16%) continuent au delà de cette première cigarette et 7 % fument régulièrement dès cet âge. La moyenne d'âge de la première cigarette est de 11 ans et 8 mois dans cette tranche 1015 ans. Une amélioration notable : il y a douze ans, les nonfumeurs étaient considérés par les jeunes comme un peu en marge, aujourd'hui ne pas fumer est devenu normal. Les jeunes ont d'ailleurs une image plutôt négative des fumeurs, celle de frimeurs qui ne réfléchissent pas aux conséquencesLes campagnes annuelles de sensibilisation de la FFC font participer activement les jeunes et sontaccompagnées par les enseignants ; elles sont encore plus efficientes lorsqu'elles sont relayées par les parents et les acteurs de la vie associative.
Enquête sur les jeunes de 8 à 9 ans et le tabac
Dans cette tranche, les CM1CM2, 8 % ont tenté l'expérience ! 60 % des enfants ont au moins un fumeur dans leur foyer. On en parle plus qu'avant au sein de l'école. 1 enfant sur 3 a participé à la campagne de dessins de la FFC et est plus conscient des dangers du tabac. Un tiers des enfants se révèle être par son attitude et son comportement "militant antitabac". La proportion faiblit lorsque leur entourage fume.
Le tabagisme fait le lit des infarctus les plus précoces
C’est le facteur de risque qui frappe le plus tôt!Lorsque l’on étudie le profil des hommes et des femmes de moins de 50 ans présentant un infarctus et n’ayant qu’un seul facteur de risque, dans 70 à 85 % des cas, ce facteur est le tabac. Sources : les 2 enquêtes annuelles de la FFC "Jamais la première cigarette" 20092010 réalisées par Kantar Health (ex TNS Kantar). Référent cardiologue, expert tabac et cœur : Professeur Daniel Thomas, Président d'honneur de la FFC.Pour en savoir plus sur la Campagne "Jamais la première cigarette" de la FFC : www.jamaislapremiere.org
Fédération Française de Cardiologie  Céline Dos Santos Tél : 01 44 90 70 21 celine.dossantos@fedecardio.com
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.