Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [VHF], par 24 heures - Synthèse VHF

De

Mis en ligne le 01 févr. 2006 L'objectif de rapport est d'évaluer la ventilation à haute fréquence (supérieure à 80 par minute). Mis en ligne le 01 févr. 2006

Publié le : jeudi 17 octobre 2013
Lecture(s) : 19
Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1498666/fr/ventilation-a-frequence-superieure-a-80-par-minute-vhf-par-24-heures?xtmc=&xtcr=267
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
VENTILATION A FREQUENCE SUPERIEURE A80PAR MINUTE [VENTILATION A HAUTE FREQUENCE] [VHF], PAR24ES RUEH, (À l'exclusion de : ventilation par oscillations à haute fréquence)  Classement CCAM : 06.04.02 - Code : GLLD011  
FEVRIER2006
Service évaluation des actes professionnels
2 avenue du Stade de France – 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX – Tél. : 01 55 93 70 00 – Fax : 01 5593 74 00 –rf-sastn.e:ptthah.www// N°SIRET : 180 092 041 00011 – Code APE : 751 C
Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [Ventilation à haute fréquence] [VHF], par 24 heures
 
  Ce rapport est téléchargeable sur www.has-sante.fr    Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France - 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. : +33 (0)1 55 93 70 00 - Fax +33 (0)1 55 93 74 00  
Ce document a été validé par le Collège de la Haute Autorité de santé enfévrier 2006 
© Haute Autorité de santé - 2006
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/février 2006 - 2 -
Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [Ventilation à haute fréquence] [VHF], par 24 heures
L’EQUIPE 
 
 
Ce dossier a été réalisé par le Dr Benoît Vincent (Chargé de projet) avec la collaboration du Dr Isabelle Gautier-Lhermite, Chef de projet au Service évaluation des actes professionnels.  La recherche documentaire a été effectuée par Marie Georget et Maud Lefèvre, documentalistes, sous la direction du Dr Frédérique Pagès, docteur ès sciences.  L’organisation de la réunion et le secrétariat ont été réalisés par Félix Muller.   -------------------------------------------------------------------------- Pour tout contact au sujet de ce dossier : Tél. : 01 55 93 71 12 Fax : 01 55 93 74 35 E-mail : contact.seap@has-sante.fr
 
Service évaluation des actes professionnels Chef de service, Dr Sun Hae Lee-Robin Adjoint au chef de service, Dr Denis Jean David, docteur ès sciences
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/février 2006 - 3 -  
Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [Ventilation à haute fréquence] [VHF], par 24 heures
SEHES YTN 
INTRODUCTION  Les lésions induites par la ventilation mécanique c onventionnelle VC demeurent une importante cause de morbidité et de mortalité. Le d éveloppement des techniques de ventilation à hautes fréquences comme la jet ventilation (JV) a été motivé par l’espoir de trouver des modes de ventilation mécanique assurant les échanges gazeux minimums vitaux, sans entraîner de lésions pulmonaires. Le libellé est imprécis et correspond à plusieurs techniques, dont la plupart n’ont pas été évaluées : jet ventilation, interruption de flux, percussion d’air, et toutes les techniques de ventilation haute fréquence hors HFO. La technique de jet ventilation est la technique po ur laquelle l’évaluation est la plus avancée. Les données de ce document concernent la jet ventilation L’acte n’a pas été identifié dans les nomenclatures étrangères ou la NGAP. Il est inscrit à la CCAM.  L’évaluation de « Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [Ventilation à haute fréquence] [VHF], par 24 heures » a été demandée par l’UNCAM. La Haute Autorité de santé a évalué le Service attendu de cet acte pour rendre.   MÉTHODE  La méthode proposée par la HAS pour évaluer le Service attendu des actes professionnels est fondée sur les données scientifiques identifiées et l’avis de professionnels réunis dans un groupe de travail. Une recherche documentaire sans limite de temps a été effectuée par interrogation des principales bases de données bibliographiques médicales(Medline, The Cochrane Library, National guideline clearinghouse et HTA Database). Huit documents ont été obtenus, dont 4 ont été retenus pour l’analyse.   RÉSULTATS  Littérature analysée  Efficacité : Chez l’adulte : 3 essais sur la période 1983-1996 (dont 2 randomisés contrôlés) niveau II :  une seule étude montrait une diminution réelle des pressions aériennes de pic et des pressions aériennes moyennes (critère d’efficacité intermédiaire), mais au prix d’effets secondaires importants (15 % de dessiccations graves des voies aériennes et 15 % de pneumothorax). Aucune de ces études ne parvenait à démontrer un bénéfice clinique lors de l’utilisation de la JV.  : une revue systématique comportant 3 essais randomisés contrôlésChez l’enfant (n = 218), niveau II-III, chez des enfants nés prém aturément, ou ayant un poids de naissance de moins de 2 000 grammes, et présentant un syndrome de détresse respiratoire. Cette revue montrait :  un avantage modeste de la JV sur la VC : baisse de l’incidence de la bronchodysplasie -pulmonaire chronique chez les survivants à 36 SA, r isque relatif 0,58 (intervalle de confiance [0,34-0,98]). - les analyses en sous-groupe montraient une augmentation du risque de leucomalacie périventriculaire dans un essai (RR = 5, [1.19, 21]), menant une stratégie de bas volume.
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/février 2006 -4 -
Ventilation à fréquence supérieure à 80 par minute [Ventilation à haute fréquence] [VHF], par 24 heures
Cet effet n’était toutefois pas observé dans une au tre étude avec stratégie de haut volume ; - Il n’y avait pas de données à long terme sur le développement cérébral ou l'évolution neurologique.   Sécurité : - Chez l’adulte, outre l’inefficacité, les complications rapportées étaient les pneumothorax et les dessiccations trachéo-bronchiques.  - Chez l’enfant il n’y avait pas de différence entre les groupes VC et JV pour chaque essai ou dans l’analyse globale pour les critères mortalité néonatale, syndrome d’épanchement gazeux (pneumothorax, emphysème, pneumopéritoine), hémorragie intraventriculaire, leucomalacie et / ou hyperéchogénicité périventricu laires, complication trachéale nécrotique ou sténotique.   Avis du groupe de travail  La jet ventilation n'a pas montré de bénéfice par rapport à la ventilation mécanique, et pose des problèmes de sécurité et de tolérance (bouchons et lésions trachéales).   CONCLUSION  L’intérêt thérapeutique de la jet ventilation n’est pas établie. Le Service attendu est insuffisant. L’amélioration du service attendu est sans objet.     
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/février 2006 - 5 -   
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant