Ventilation liquide - Synthèse Ventilation liquide

De

Mis en ligne le 01 févr. 2006 L'objectif de ce rapport est d'évaluer la ventilation liquide qui est une technique alternative à la ventilation conventionnelle dans les détresses respiratoires aiguës. Mis en ligne le 01 févr. 2006

Publié le : mercredi 1 février 2006
Lecture(s) : 9
Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1498664/fr/ventilation-liquide?xtmc=&xtcr=266
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
 
    
VENTILATION LIQUIDE,PAR24SEURE H  Classement CCAM : 06.04.02 - Code : GLLD010
FEVRIER2006  
Service évaluation des actes professionnels
2 avenue du Stade de France – 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX – Tél. : 01 55 93 70 00 – Fax : 01 5593 74 00 –rf-sastn.e:ptthah.www// N°SIRET : 180 092 041 00011 – Code APE : 751 C
 
Ventilation liquide
  Ce rapport est téléchargeable sur www.has-sante.fr    Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France - 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. : +33 (0)1 55 93 70 00 - Fax +33 (0)1 55 93 74 00  
Ce document a été validé par le Collège de la Haute Autorité de santé enfévrier 2006 © Haute Autorité de santé - 2006
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/Février 2006 - 2 - 
L’E
  
QUIP
E 
Ventilation liquide
Ce dossier a été réalisé par le Dr Benoît Vincent (Chargé de projet) avec la collaboration du Dr Isabelle Gautier-Lhermite, Chef de projet au Service évaluation des actes professionnels.  La recherche documentaire a été effectuée par Marie Georget et Maud Lefèvre, documentalistes, sous la direction du Dr Frédérique Pagès, docteur ès sciences. Christine DEVAUD  L’organisation de la réunion et le secrétariat ont été réalisés par Félix Muller.   -------------------------------------------------------------------------- Pour tout contact au sujet de ce dossier : Tél. : 01 55 93 71 12 Fax : 01 55 93 74 35 E-mail : contact.seap@has-sante.fr
Service évaluation des actes professionnels Chef de service, Dr Sun Hae Lee-Robin Adjoint au chef de service, Dr Denis Jean David, docteur ès sciences
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/Février 2006 - 3 -
SEHTN ESY 
Ventilation liquide
INTRODUCTION  La ventilation liquide VL a été proposée comme technique alternative à la ventilation conventionnelle VC dans les détresses respiratoires aiguës. Le principe est d’emplir les poumons de liquide, ce qui abolit l’interface physiologique liquide-air, et permet en théorie une augmentation de la compliance statique pulmonaire. L’acte n’a pas été identifié dans les nomenclatures étrangères (Australie, Belgique, États-Unis, Québec) ou la NGAP. Il figure à la CCAM au chapitre 06.04.02 avec le code GLLD010. L’évaluation de « ventilation liquide» a été demandée par l’UNCAM. La Haute Autorité de santé a évalué le Service attendu de cet acte.  MÉTHODE  La méthode proposée par la HAS pour évaluer le Serv ice attendu des actes professionnels est fondée sur les données scientifi ques identifiées et l’avis de professionnels réunis dans un groupe de travail. Une recherche documentaire sans limite de temps a été effectuée par interrogation des prin cipales bases de données bibliographiques médicales (Medline, The Cochrane L ibrary, National guideline clearinghouse et HTA Database). Huit documents ont été obtenus, dont 6 ont été retenus pour l’analyse.  RÉSULTATS  Littérature analysée  Indications : actuellement aucune indication validée. Efficacité : Chez l’adulte : deux essais pilotes (n de niveau IV, un essai contrôlé , et 11) = 10 randomisé (n = 90) de niveau III, ne permettant pas de conclure sur l’efficacité de la VL. (n = 13, dont 8 enChez l’enfant : un essai pilote (n = 13) et un essai randomisé contrôlé VL) qui ne permettaient pas de conclure, un essai contrôlé randomisé (ECR) portant sur 182 patients, de niveau III, arrêté précocement alo rs que seulement 20 % du recrutement était atteint. La mortalité à J 28 était de 22 % dans le groupe VLversus 14 % dans le groupe VC (différence non significative à ce stade). Les raisons pour lesquelles l’essai a été arrêté ne sont pas clairement exposées. Sécurité : Parmi les complications, ont été décrits :  durant la procédure de ventilation par VL et/ou dans l’évolution :Chez l’adulte ultérieure : bouchons de mucus, pneumothorax (5/10 dans un essai), lacération pulmonaire, empyème, hyper bilirubinémie, insuffisance rénale, hémorragie, infarctus ou œdème cérébral, paralysie, pancréatite, saignement sur trachéotomie et sur sonde d’intubation, rash cutanés, etc. Chez l’enfant : insuffisance rénale aiguë, hypertension artérielle
         
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/Février 2006 - 4 -
Ventilation liquide
Avis du groupe de travail  Actuellement la technique n’est pas utilisée en France, et il n’y pas de recherche clinique en cours : rien ne justifie l’inscription à une nomenclature.   CONCLUSION  L’intérêt thérapeutique de la technique n’a pas été démontré. Le Service attendu est insuffisant. L’Amélioration du service attendu est sans objet.       
Haute Autorité de santé/Service évaluation des actes professionnels/Février 2006 - 5 -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.