Capacités cognitives résiduelles et facteurs d'optimisation des performances de mémoire dans la maladie d'Alzheimer, Residual cognitive abilities and memory optimisation in Alzheimer's disease

De
Publié par

Sous la direction de Jean Bouisson, Hélène Amieva
Thèse soutenue le 18 décembre 2009: Bordeaux 2
La maladie d’Alzheimer (MA) se caractérise par une incapacité des patients à évoquer consciemment les épisodes du passé. Les patients sont toutefois capables d’accéder à ces expériences par des voies résiduelles de récupération non consciente de l'information. L’objectif de cette thèse est de préciser la nature de ces capacités cognitives résiduelles et des facteurs qui permettent d’optimiser les performances de mémoire des patients. La première étude réalisée a la particularité de montrer que les processus de mémoire implicite sont préservés dans la MA, y compris après des intervalles de temps relativement importants allant jusqu’à trente minutes. D’autre part, les résultats d’une revue systématique des données de la littérature suggèrent que les conditions d’encodage favorisant la génération et l’élaboration sémantique du matériel permettraient d’optimiser les performances de mémoire implicite des patients. Enfin, une dernière étude porte sur les différences de capacités de mémoire de travail visuo-spatiale entre les hommes et les femmes dans la MA. La mise en évidence d’un maintien de l’avantage des hommes atteints de MA sur les femmes dans les capacités à manipuler activement l’information visuo-spatiale suggère que le sexe figure parmi les facteurs contribuant à moduler les manifestations cliniques de la maladie. Ainsi, malgré la sévérité des troubles cognitifs observés dans la MA, ces résultats illustrent l’existence de capacités cognitives résiduelles et de conditions susceptibles d’exploiter ces capacités de façon optimale. Ces résultats ont des applications potentielles, au sein des programmes de revalidation, afin d’améliorer la prise en charge des patients.
-Maladie d’Alzheimer
-Réserve cognitive
Alzheimer’s disease is characterised by severe memory deficits related to the inability to consciously recollect previously encountered information regarding place, people or events. However, some residual cognitive abilities could remain in Alzheimer’s disease allowing the patients to access these past experiences by non-conscious means of recovery. The main objective of this doctoral thesis is to investigate some residual cognitive abilities and the conditions that may optimise patients’ memory performances. The first study conducted provided results showing that implicit memory processes are preserved in Alzheimer’s disease including after quite long delays of about thirty minutes. Furthermore, through a meta-analysis including eighteen studies, we concluded that encoding conditions requiring generation or semantic elaboration processes are likely to optimise patients’ implicit memory processes. Lastly, we conducted a third study investigating the difference in visuo-spatial working memory abilities between men and women in Alzheimer’s disease. The results showing that male patients still present a greater ability than females to actively manipulate visuo-spatial information suggest that sex could figure among the numerous variables contributing to modulate the clinical manifestation of the disease. Despite the severity of the cognitive deterioration in Alzheimer’s disease, these studies illustrate the persistence of some cognitive abilities and also the conditions likely to optimise the enhancement of such residual abilities. These results may have potential clinical application dedicated to improve the cognitive rehabilitation of patients' memory deficits.
Source: http://www.theses.fr/2009BOR21685/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 53
Nombre de pages : 124
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi