Comparer les morphogenèses urbaines en Europe et aux Etats-Unis par la simulation à base d'agents : approches multi-niveaux et environnements de simulation spatiale, Comparing urban morphogenesis in Europe and in the United states through agent-based simulation : multilevel approaches and spatial simulation frameworks

De
Publié par

Sous la direction de Jean-Louis Giavitto, Denise Pumain
Thèse soutenue le 07 décembre 2010: Evry-Val d'Essonne
La comparaison, à différents niveaux (systèmes de villes, villes, quartiers), de l'organisation spatiale et hiérarchique des systèmes urbains dans le monde fait apparaître des propriétés universelles (loi rang-taille, structure centre-périphérie des villes, etc.) mais également une grande variété de formes (répartition des populations, densités, prix, activités, etc.). Si les théories évolutionnaires urbaines et celles d'économie spatiale offrent des schémas explicatifs de cette émergence de formes, les modèles qui en sont issus se sont jusqu'à présent focalisé sur un seul niveau d'organisation spatiale, qu'il soitintra ou inter-urbain. Dans une optique d'aménagement durable, il est crucial de disposer de modèles permettant de raisonner sur les inter-dépendances qu'entretiennent ces niveaux d'organisation du peuplement. Cette thèse présenteune famille de modèles entités-centrés et d'outils dédiés à l'étude de cette problématique par la simulation à base d'agents. Ils s'inscrivent dans le projet Simpop et sont mis en oeuvre sur la comparaison des morphogenèses urbaines en Europe et aux Etats-Unis, sur la période 1800-2000. Ils incluent notamment le simulateur simpopNano, accompagné d'un environnement modulaire construit autour d’un SIG pour une exploitation systématique, intelligente et collective de modèles spatiaux. Ensemble, ils confortent l'idée que la seule différence des maillages des réseaux viaires des villes suffit à exprimer des répartitions spatiales plus diffuses sur les grilles américaines que sur les plans radioconcentriques européens. Ce modèle intra-urbain est ensuite articulé avec le modèle de systèmes de villes Simpop2 dans un modèle multi-niveaux.
-Morphogenèses urbaines
The multilevel comparison of spatial and hierarchical organisations of urban systems over the world highlights some universal properties (rank-size law, center-periphery structure) but also a variety of more specific patterns (in terms of spatial repartition of populations, densities, prices, activities, etc.). The spatial economy and the urban evolutionnary theory both offer explanations of the emergence of such patterns, but the simulation models they support generally consider one level of spatial organisation only. Understanding and reconstructing those levels' interdependancies is a crucial issue for long-term sustainable urban planning. This thesis presents a set of models and tools that are dedicated to the study of this question through agent-based simulation. They have been developed in the context of the Simpop project, and particulary focus on the comparison of the morphogenesis of urban systems in Europe and in the United States over the period 1800-2000. These tools include the simpopNano agent-based model, and some experimentation modules integrated in an extensible, generic, GIS-based platform dedicated to a systematic, collective and intelligent exploration of spatial simulation models. Together, they reinforce the idea that difference of topology of the streets networks could be sufficient to generate some more diluted spatial repartitions, as observed in US cities when compared to european ones. This intra-urban model is then articulated with an inter-urban one, Simpop2, in a multilevel model. The latter serves to engage a comparison among a variety of approaches in agent-based simulation for coupling models of various levels of abstraction.
-Urban morphogenesis
Source: http://www.theses.fr/2010EVRY0013/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 241
Voir plus Voir moins

N d’identification : 2010EVRY
´ ´UNIVERSITE D’EVRY-VAL-D’ESSONNE
U.F.R. SCIENCES FONDAMENTALES ET
´APPLIQUEES
`THESE
pr´esent´ee pour obtenir
le GRADE de DOCTEUR EN SCIENCES
´ ´DE L’UNIVERSITE d’EVRY
Sp´ecialit´e : INFORMATIQUE
par
Thomas Louail
Sujet : Comparer les morphogen`eses urbaines en
Europe et aux Etats-Unis par la simulation
`abased’agents—Approchesmulti-niveaux
et environnements de simulation spatiale.
Soutenue le DD MM 2010 devant le jury compos´e de :
Alexis Drogoul Rapporteur
Amal El Fallah Seghrouchni Rapporteuse
Anne Ruas Rapp
Fr´ed´eric Amblard Examinateur
Jean Laterasse
Anne Bretagnolle Encadrante
Guillaume Hutzler Encadrant
Jean-Louis Giavitto Directeur de la th`ese
Denise Pumain Directrice de la th`eseTable des mati`eres
Table des figures iii
1 Motivations et contributions 1
1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
2 Organisation du manuscrit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
3 Contributions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
4 Une collaboration interdisciplinaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
2 Simulation informatique et g´eographie urbaine 13
1 R´evolution th´eorique de la g´ et grands courants de mod`eles . . . . . . . 14
2 Syst`eme-ville et syst`emes de villes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
3 Simulation urbaine dynamique et sans agents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
4 Sim dynamique, spatiale et `a base d’agents . . . . . . . . . . . . . 40
5 Illustration : Accessim . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
3 Formes et morphogen`eses urbaines en Europe et aux Etats-Unis 67
1 Des formes urbaines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
2 Formes urbaines en Europe et aux Etats-Unis : constats . . . . . . . . . . . . . . 71
3 Morphogen`eses urbaines en Europe et aux Etats-Unis : hypoth`eses . . . . . . . . 78
4 Questions abord´ees par simulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89
5 M´ethodologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
4 Simuler les morphogen`eses des syst`emes de villes 99
1 Pr´eambule : entr´ee dans le projet Simpop2 et calendrier des r´ealisations . . . . . 101
2 Aspects informatiques de Simpop2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
3 Exp´erimentations avec l’application Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115
4 M´ecanismes sp´ecifiques pour l’application Etats-Unis . . . . . . . . . . . . . . . . 118
5 Exp´erimentations avec Etats-Unis, et g´en´eralisation . . . . . . . . . 122
6 Outils d’exploitation existants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
7 Nouveaux outils d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
8 Conclusions du chapitre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143
5 Simuler les morphogen`eses des villes 147
1 Des questions de mod´elisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149
2 simpopNano, un mod`ele long-terme de ville en d´eveloppement . . . . . . . . . . . 157
3 R´ealisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160
4 Instanciation des r`egles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163
5 D´emarche et outils pour l’exp´erimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169
6 Exp´erimentations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171
iii Table des mati`eres
7 Conclusions du chapitre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185
6 Aspects multi-niveaux dans les simulations `a base d’agents 187
1 Des questions en suspens... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187
2 Multi-´echelles ou multi-niveaux? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192
3 Deux exemples de simulation multi-ni-veaux `a la loupe . . . . . . . . . . . . . . . 194
4 Simpop3 : simuler les morphogen`eses urbaines aux niveaux inter- et intra-urbain
simultan´ement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200
5 Vers des organisations multi-agents multi-niveaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203
6 Conclusions du chapitre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205
7 Conclusion g´en´erale 207
1 Bilan de la contribution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207
2 Limites et poursuites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 211
3 Perspectives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 211
Table des mati`eres du document 233Table des figures
2.1 Carte de Minard figurant les pertes successives en hommes de l’arm´ee fran¸caise
dans la campagne de Russie (1812-1813) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
2.2 Deux cartes mentales de l’Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
2.3 Repr´esentations du mod`ele de Von Thunen¨ et de Christaller . . . . . . . . . . . . 19
2.4 Evolution de Nˆımes et Montpellier au sein de la hi´erarchie des villes fran¸caises . 26
2.5 Repr´esentation des flux d’un syst`eme simple de Forrester . . . . . . . . . . . . . 29
2.6 Les classes d’automates selon Tobler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
2.7 Voisinage g´eographique consid´er´e dans [WE93] . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
2.8 Evolution de l’attractivit´e avec la distance dans [WE93] . . . . . . . . . . . . . . 37
272.9 6.10 -`eme g´en´eration d’un motif de Life calcul´e efficacement par HashLife . . . 44
2.10 Composantes d’un mod`ele `a base d’agents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
2.11 Niveaux d’organisation spatiale int´egr´es dans Accessim . . . . . . . . . . . . . . . 59
2.12 Diagramme d’activit´es d’une it´eration d’Accessim . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
2.13 Connaissance accumul´ee sur le tableau noir d’un quartier dans Accessim . . . . . 61
2.14 Types de r´eseaux viaires utilisables dans Accessim . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
2.15 S´eance de jeu avec des enfants lors du salon de g´eomatique 2008 . . . . . . . . . 63
2.16 Evolutions compar´ees des stocks de deux services . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
3.1 Trois niveaux d’organisation du fait urbain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
3.2 Courbes rangs-tailles des syst`emes de villes europ´een et ´etats-unien. . . . . . . . 73
3.3 R´eseaux viaires des villes de Phoenix et Milan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
3.4 Emprises spatiales d’Atlanta et Barcelone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
3.5 La densit´e moyenne de population dans 49 aires m´etropolitaines mondiales . . . 77
3.6 Evolution de la densit´e de population en fonction de la distance au centre dans
trois villes europ´eennes et trois ´etats-uniennes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
3.7 Diff´erences entre approches from scratch et data driven . . . . . . . . . . . . . . 94
4.1 Chronologie des activit´es des projets Simpop successifs . . . . . . . . . . . . . . . 103
4.2 Diagramme des classes de Simpop2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
4.3 Interface de l’´editeur d’´equations du Navigateur Simpop . . . . . . . . . . . . . . 114
4.4 Les applications de Simpop2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115
4.5 Trames spatiales simul´ee et observ´ee de l’Europe en 2000 . . . . . . . . . . . . . 117
4.6 Progression historique observ´ee du front pionnier ´etats-unien . . . . . . . . . . . 118
4.7 Localisations des gisements associ´es aux fonctions CYCLE dans l’application E.-U.119
4.8 Dictionnaire imbriqu´e utilis´e pour repr´esenter l’avanc´ee d’un front pionnier . . . 121
4.9 Les semis de villes observ´e (en 2000) et simul´e par Simpop2 (pas de temps final)
pour les Etats-Unis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
4.10 Gisements associ´es aux cycles d’innovation pour l’application Afrique du Sud . . 124
iiiiv Table des figures
4.11 Semis des villes sud-africaines observ´e et simul´e. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
4.12 Diagramme entit´es-relations des concepts de l’exp´erimentation in silico . . . . . . 126
4.13 Interface graphique du Navigateur Simpop . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127
4.14 In du Navigateur Simpop en phase d’analyse d’une simulation . . . . . . . 128
4.15 Interfacedufront-end QGISauSIGGRASS,lorsdel’ouvertured’unetableconte-
nant les donn´ees d’une simulation g´eo-r´ef´erenc´ee de l’application Etats-Unis de
Simpop2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134
4.16 Snapshots duwiki d’exp´erimentationapr`es ajoutpar unrobot Python d’´el´ements
de rapports de simulation, ´elabor´es avec R et `a partir de donn´ees issues dans la
base de donn´ees spatiale.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136
4.17 Rangs-tailles pour toutes les dates d’une simulation Etats-Unis sur la p´eriode
1650-2000. G´en´er´e par un script R, cet important ´el´ement de rapport illustre
l’int´erˆet d’une transition vers R, et de constructeurs d’´el´ements de rapports qui
peuvent ˆetre orchestr´es par un script python. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138
4.18 Arbrecorrespondant`al’instructiongroup-by((plot-ypopulationper-x-rank(1,min)
in-space(cities,10000)),date).Cetteinstructiontrace,`araisond’unecourbepour
chaquedatedelasimulation,l’´evolutiondelapopulationdes1.000premi`eresvilles
comme une fonction de leur rang dans la hi´erarchie. . . . . . . . . . . . . . . . . 139
4.19 Principe du calibrage automatique de mod`ele par des algorithmes g´en´etiques . . 141
4.20 Interface graphique des algorithmes de calibrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142
4.21 Page d’accueil du site web Simpop. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143
4.22 Les composants d’un nouvel environnement de simulation pour les applications
du mod`ele Simpop2 et d’autres mod`eles de simulation (issu de [Rey09]). . . . . . 146
5.1 Exemple de profil d’´evolution de la composition fonctionnelle de la ville au cours
du temps dans simpopNano. Des profils d’´evolution des taux d’importance des
fonctions urbaines sont d´etermin´es avec les g´eographes, et sont plaqu´es sur un
profil-moyen d’´evolution de population sur la p´eriode 1800-2000. . . . . . . . . . 151
5.2 Graphes th´eoriques des r´eseaux viaires de la ville ´etats-unienne et de la ville
europ´eenne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154
5.3 Principe des scores ´evaluant la qualit´e des d´eveloppements simul´es . . . . . . . . 156
5.4 Capture d’une ex´ecution en mode graphique du mod`ele . . . . . . . . . . . . . . 169
5.5 Evolution au cours du temps des effectifs des fonctions urbaines . . . . . . . . . . 173
5.6 R´eparition des fonctions urbaines entre quartier central et quartier connexe. . . . 174
5.7 Evolutiondesdensit´esdanslavilleeurop´eennepourleplusmauvaisd´eveloppement
simul´e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178
5.8 Evolution des prix dans la ville europ´eenne pour le plus mauvais d´eveloppement
simul´e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179
5.9 Evolutiondesdensit´esdanslavilleam´ericainepourleplusmauvaisd´eveloppement
simul´e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180
5.10 Evolution des prix dans la ville am´ericaine pour le plus mauvais d´eveloppement
simul´e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181
5.11 Evolution des densit´es sur les g´eom´etries europ´eenne et ´etats-unienne pour le
meilleur param´etrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183
5.12 Evolutiondesprixsurlesg´eom´etrieseurop´eenneet´etats-uniennepourlemeilleur
param´etrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
6.1 Diagramme des interactions entre niveaux dans SimulBogota . . . . . . . . . . 196
6.2 Mod´elisation d’une tumeur `a partir d’entit´es cellules et mol´ecules . . . . . . . . . 199Table des figures v
6.3 Introduction d’un mod`ele agr´eg´e pour le coeur de la tumeur . . . . . . . . . . . . 199
6.4 Niveaux dans Simpop2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
6.5 Niveaux dans simpopNano . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
6.6 Probl`eme de l’articulation dans Simpop3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202
6.7 Articulation dynamique de Simpop2 et de simpopNano dans Simpop3 . . . . . . . 203
6.8 Conception incr´ementale d’un type de Simpop3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204Chapitre 1
Motivations et contributions
1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
2 Organisation du manuscrit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
2.1 Chapitre 2 : Simulation informatique et g´eographie urbaine . . . . . . . 4
2.2 3 : Formes et morphogen`eses urbaines en Europe et aux Etats-
Unis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
2.3 Chapitre 4 : Simuler les morphogen`eses des syst`emes de villes . . . . . . 6
2.4 5 : Simuler les`eses des villes . . . . . . . . . . . . . 6
2.5 Chapitre 6 : El´ements d’analyse sur les aspects multi-niveaux dans les
simulations `a base d’agents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
3 Contributions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
4 Une collaboration interdisciplinaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
1 Introduction
Les travaux pr´esent´es dans cette th`ese s’inscrivent dans le cadre du projet Simpop. Celui-ci
a d´ebut´e au d´ebut des ann´ees 1990 et vise `a donner une transcription computationnelle d’une
th´eorie´evolutionnaireurbaine[Pum82,Pum97,Pum04]`al’aidedesyst`emesmulti-agents(SMA).
Le projet poursuit deux objectifs principaux :
1. tenterdereconstruirelesdynamiquespass´eesdessyst`emesdevillespourmettre`al’´epreuve
les processus explicatifs de l’´evolution long-terme de ces syst`emes que postule la th´eorie;
2. tenter de pr´evoir leur ´evolution future, `a un horizon de quelques d´ecennies.
Simpop a d´ej`a donn´e lieu `a deux mod`eles, Simpop1, premi`ere application de la simulation
+ + + +multi-agents `a la g´eographie [BGPM 96, SPM 97], puis Simpop2 [SFM 05, PSB 09], une ver-
sion enrichie permise par une plus grande puissance de calcul et l’utilisation de biblioth`eques
logicielles de plus haut niveau. Simpop2 a permis d’etudier, au niveau des syst`emes de villes,
l’hypoth`ese de processus g´eographiques (universels ) permettant d’expliquer les diff´erentes dy-
namiques observ´ees `a travers le monde sur diff´erents continents (notamment en Europe, aux
Etats-Unis et en Afrique du Sud). Cette d´emarche comparative est appuy´ee par un mod`ele
de simulation g´en´erique, encapsulant les processus suppos´es universels et communs `a tous les2 Chapitre 1 - Motivations et contributions
syst`emesdevillesdumonde.Cemod`eleaensuite´et´einstanci´eenplusieursapplicationsd´edi´ees`a
chacundessyst`emes´etudi´es,etencapsulantlesprocessussp´ecifiquesqu’onyobserve.Cemod`ele
g´en´eriquea´et´ed´evelopp´eparB.Glissedanslecadredesath`ese[Gli07],etilapuˆetrecalibr´ed`es
2006pourlesyst`emedesvilleseurop´eennes,parlesg´eographesdulaboratoireG´eographie-Cit´es.
Notre entr´ee dans le projet s’est fait initialement pour adapater ce mod`ele aux Etats-Unis.
Notretravailapermisdeconsoliderlesr´esultatsacquisavecSimpop2et,partantdecesr´esultats,
s’est ensuite port´e de fa¸con plus sp´ecifique sur la mod´elisation informatique et la comparaison
desmorphogen`esesurbainesenEuropeetauxEtats-Unis,`adeuxniveauxd’organisationspatiale
habituellement dissoci´es dans les mod`eles urbains : les niveaux intra- et inter-urbains.
Le probl`eme g´eographique
Encomparantcesdeuxensemblesurbains,relativementsemblablesentermesdetaille(popu-
lation)etdedimension(superficie),quesontl’EuropeetlesEtats-Unis,onobserveuneinversion
de tendance remarquable lorsqu’on se d´eplace le long de l’´echelle spatiale :
• en Europe, les villes ont une forme circulaire plutˆot condens´ee dans l’espace, tandis qu’au
niveau du syst`eme des villes dans son ensemble, on observe un motif relativement ´etal´e
(environ 5.000 villes de plus de 10.000 habitants);
• c’est l’inverse aux Etats-Unis, pays de villes en damier tr`es ´etal´ees dans l’espace, mais ou`
le syst`eme des villes est tr`es condens´e (1.000 villes de plus de 10.000 habitants seulement).
Il y a par exemple aux Etats-Unis des tailles de villes qu’on ne trouve pas en Europe :
New-York a 28 millions d’habitants, Los Angeles 17 millions, une dizaine de villes ont plus
1de 10 millions d’habitants, tandis qu’en Europe seules Londres, Paris et la conurbation
Rhin-Rhur sont dans cette cat´egorie.
L’objectifdecetravaila´et´edefournirdesoutilspermettantdes’interroger,parlasimulation,
sur les raisons potentielles de cette inversion, et tenter de r´epondre `a des questions telles que :
• Pourquoietcomment,connaissantlescontrainteshistoriqueset´economiquesassoci´ees`ala
gen`esedecesdeuxsyst`emesurbains,lesmˆemesprocessusg´eographiquesont-ilspug´en´erer
ces configurations invers´ees?
• Est-il possible de reproduire, par la simulation, ces motifs spatiaux diff´erenci´es `a chacun
des niveaux, ainsi que cette inversion?
• Un mˆeme mod`ele g´en´erique, incluant uniquement les processus postul´es par la th´eorie,
peut-il g´en´erer, suivant l’espace sur lequel il s’ex´ecute, ces diff´erences?
• Si non, quels sont les processus sp´ecifiques minimaux `a int´egrer pour reproduire ces
diff´erences de formes de villes et de syst`emes de villes?
• Quels types de simulation peuvent-ils ˆetre mis `a profit pour simuler des dynamiques spa-
tiales multi-niveaux?
• Quels environnements de simulation sont n´ecessaires pour aborder ces questions?
De Simpop2 `a simpopNano
Par rapport aux mod`eles Simpop pr´ec´edents, ces questions n´ecessitent de prendre en consi-
2d´eration un niveau d’organisation spatiale suppl´ementaire, celui de l’int´erieur de la ville , et
les acteurs qui lui ( donnent forme ). Au cœur de notre travail, il y avait donc la n´ecessit´e
1ensemble urbain constitu´e de plusieurs noyaux urbains dont les banlieues finissent par se rejoindre
2niveau intra-urbain

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi