De l'observable au non observable : les stratégies d'identification, d'adaptation, de création d'une capacité de la firme. Dynamiques de l'industrie américaine de défense (1990-2007), From observable to unobservable : strategies for identifying, adapting and creating firms' capabilty. Dynamics of the US defense industry (1990-2007)

De
Publié par

Sous la direction de Hervé Dumez
Thèse soutenue le 30 novembre 2009: Paris 10
Se situant dans le champ de la stratégie, la thèse porte sur le concept de capacité, définie comme l’aptitude d’une firme à étendre la gamme de ses activités.La thèse soutient que la capacité, du fait de l’ambiguïté causale, est du domaine du non observable et doit être étudiée en tant que tel. A partir des activités de la firme (observables), les acteurs font des conjectures entremêlant discours et actions et cherchent à identifier par tâtonnements la capacité de la firme (non observable), qui anticipe sur le développement d’activités futures. Le chercheur, avec ses outils propres, développe un processus d’abduction analogue.La thèse étudie les cinq premières firmes américaines de défense (Boeing, General Dynamics, Lockheed Martin, Northrop Grumman, Raytheon) dans la période 1990-2007 au cours de laquelle ont eu lieu deux changements majeurs, une vague de concentration et l’apparition de systèmes de systèmes. Ces derniers ont donné lieu à une controverse touchant à la relation au client, objet du marketing industriel, la question étant de savoir si une capacité nouvelle devait être déployée. Des narrations structurées par des templates retracent les trajectoires stratégiques des firmes et sont complétées par une étude financière et comptable. Elle établit qu’il peut y avoir cohérence stratégique sans cohérence capacitaire ; qu’une firme peut se trouver dans une contradiction capacitaire ; qu’il est possible de contraster deux dynamiques, l’adaptation capacitaire et le développement d’une nouvelle capacité, dans la mesure où cette dernière perturbe les marchés existants et entraîne une redéfinition des relations de coopétition avec les clients, concurrents et fournisseurs.
-Industrie américaine de défense
Within the field of strategy, the thesis deals with the concept of capability, defined as a firm’s ability to extend the range of its activities. It defends that capability, because of causal ambiguity, stands within the realm of unobservable and should be studied as such. Proceeding from the firm’s activities (observable), actors make conjectures by intertwining discourse and actions and strive to identify, by trial and error, the firm’s capability (unobservable) that anticipates on future activities. The researcher, with her own tools, develops a similar abduction. The thesis studies the first five US defense firms (Boeing, General Dynamics, Lockheed Martin, Northrop Grumman, Raytheon) within the 1990-2007 period during which two major changes have happened, a wave of concentration and the emergence of systems of systems. The latter triggered a controversy over the relationship to the customer, studied by industrial marketing, the question being to know whether a new capability should be deployed. Narratives, structured by templates, retrace the strategic trajectories of the firms (through their discourse and internal and external assets orchestration) and are followed by a complementary financial and accounting study. The thesis establishes that strategic coherence can happen without an equivalent coherence of capability; that a firm can develop a contradictory capability; that two dynamics can be put in contrast, capability adaptation on one side and the creation of a new capability on the other, given that the latter disrupts existing markets and leads to a redefinition of coopetition relationships with customers, competitors and suppliers.
Source: http://www.theses.fr/2009PA100159/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 410
Voir plus Voir moins






Thèse présentée pour l’obtention du titre de
Docteur ès Sciences de Gestion

Soutenue publiquement le 30 novembre 2009 par
Colette DEPEYRE



De l’observable au non observable : les stratégies d’identification,
d’adaptation, de création d’une capacité de la firme
Dynamiques de l’industrie américaine de défense (1990-2007)




Composition du Jury
Directeur de thèse Hervé DUMEZ – Directeur de Recherche au CNRS
Ecole Polytechnique

Rapporteurs Bernard COVA – Professeur
Euromed Management

Alain DESREUMAUX – Professeur des Universités
Université Lille 1

Suffragants Michael G. JACOBIDES – Associate Professor
London Business School

Dominique JACQUET – Professeur des Universités
Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Christian SCHMIDT – Professeur des Universités
Université Paris Dauphine







De l’observable au non observable : les stratégies d’identification,
d’adaptation, de création d’une capacité de la firme
Dynamiques de l’industrie américaine de défense (1990-2007)


Colette DEPEYRE











Centre de Recherche en Gestion
Ecole Polytechnique – CNRS UMR7176
32 boulevard Victor, 75739 Paris Cedex 15
[3]







L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans les
thèses ; ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs.


[5]








à lui



[7]








« La pensée voyage à la vitesse du désir » – Malcom de Chazal




[9]

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi