Du plan au vécu : analyse sociologique des expérimentations de Le Corbusier et de Jean Renaudie pour l'habitat social, From plan to reality : a social analysis of Le Corbusier's and Jean Renaudie's experiments for social housing

De
Publié par

Sous la direction de Sylvette Denefle
Thèse soutenue le 10 février 2010: Tours
La thèse présentée ici a pour objectif de prendre la mesure de la réception sociale des projets expérimentaux d’architecture pour l’habitat du plus grand nombre, en confrontant les conceptions des architectes aux pratiques habitantes. Pour ce faire, nous avons choisi d’étudier deux modèles de logements collectifs emblématiques du second XXe siècle : les « Unités d’habitation de grandeur conforme » de Le Corbusier et les « Etoiles » de Jean Renaudie. Si la pratique architecturale n’est jamais anodine et inspire des manières d’être et de se comporter en société, la pratique d’habiter n’est pas pour autant figée : elle correspond à l’aptitude des agents sociaux à s’approprier l’espace, elle renvoie aux évolutions générales des modes de vie et des représentations sociales. C’est dans ce rapport entre les intentions du projet d’architecture et « l’habiter » que nous nous livrons ici à une analyse sociologique des usages habitants à la Maison Radieuse de Rezé (Le Corbusier, 1955) et dans l’ensemble Casanova d’Ivry-sur-Seine (Jean Renaudie, 1972).
-Sociologie
-Logement social
-Architecture du XXe siecle
-Experimentations
-Pratiques sociales d'habitation
-Modes de vie
-Changements sociaux
The aim of this thesis is to estimate the social impact of experimental architectural projects on social housing by confronting the architects' projects with the inhabitants' practices. Thus, we've chosen to study two symbolical collective models of the second part of the twentieth century : les Unités d'habitation de grandeur conforme by Le Corbusier and les Etoiles by Jean Renaudie. On one side, practising architecture is never innocent : it inspires ways of living and behaving in society. On the other side, being an inhabitant isn't a static state : it corresponds to the social agents' ability to become actors of their space ; it is connected to the general evolutions of lifestyles and social representations. To conclue, considering this connection between the objectives of the architectural projects and the reality of living in them, we are led to think that it could be interesting to evaluate the sociological effects of the experiments of Le Corbusier and Jean Renaudie.
-Sociology
-Dwelling
-Architecture
-Town-planning
-Social housing
-Lifestyles
-Social evolutions
Source: http://www.theses.fr/2010TOUR2018/document
Publié le : lundi 19 mars 2012
Lecture(s) : 67
Nombre de pages : 451
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.