Evaluation du risque de récidive des agresseurs sexuels au sein du système judiciaire français : précisions conceptuelles et validations discriminantes et convergentes d'instruments d'évaluation du risque de récidive, Risk of the recidivism among French sex offenders : conceptual precisions and discriminated and convergent validities of the risk assessment tools

De
Publié par

Sous la direction de Christian Reveillere, Thierry Pham
Thèse soutenue le 29 mai 2009: Université de Mons-Hainaut (Belgique), Tours
Dans la société, les agresseurs sexuels sont souvent associés à la dangerosité, à un haut risque de récidive. De plus en plus, il est demandé aux professionnels tels qu'aux décideurs judiciaires ou aux experts de se positionner sur le niveau de risque de récidive. La littérature relative au risque de récidive des agresseurs sexuels montre que lorsque le jugement d'un potentiel risque de récidive est basé sur un jugement clinique, celui-ci s'avère proche du hasard. Suite à ce constat, différents instruments d'évaluation du risque de récidive ont été mis en place depuis les années 90. L'objectif de la présente étude est d'effectuer un travail de conceptualisation et de validation discriminante et convergente des instruments. Les instruments utilisés dans la présente recherche sont au nombre de cinq, et se distinguent en trois catégories : les instruments actuariels statiques qui sont la SORAG et la statique-99 ; les instruments cliniques structurés qui sont la SVR-20 et la RSVP ; et un instrument dynamique qui est la Stable/Acute 2000. Les instruments actuariels sont constitués d'items statiques qui ne varient pas dans le temps, ou qui ne peuvent varier qu'à la hausse du niveau de risque de récidive si l'agresseur sexuel commet un nouveau délit. Les instruments cliniques structurés recensent des items statiques et cliniques, ces derniers comme pour les instruments dynamiques sont sujets à des changements au cours du temps et notamment lors d'une prise en charge.
-Délinquant sexuel
-Récidive
-Evaluation
In the society, the sexual offenders associated at the notion of dangerous and recidivism. Also, the professionals such as the judicial decision-makers or the experts must give an opinion about the level of risk of recidivism. The relating literature at the sex offender's risk of recidivism shows that when the judgement of a potential risk of recidivism is based on a clinical judgement, this one proves to be close to chance. Further to this official report, different instruments of valuation of the risk were set up since the nineties. The objective of the present study is to perform a job of conceptualization and discriminated and convergent validities of instruments. Instruments uses in the present research are to the number of five, and it differentates in three categories : the static actuarial instruments which are SORAG and statique-99 ; the structured clinical instruments which are SVR-20 and RSVP ; and a dynamic instrument which is Stable/Acute 2000. The actuariel instruments are constituted of static items which do not vary in time, or that can vary only in the increase in the level of risk of repetition if the sexual offender makes a new offence. The structured clinical instruments take both static and clinical items, these last as for the dynamic instruments are subject to changes in the course of time and notably during a catch in load
Source: http://www.theses.fr/2009TOUR2002/document
Publié le : lundi 31 octobre 2011
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins


UNIVERSITÉ FRANÇOIS -
RABELAIS

DE TOURS

ÉCOLE DOCTORALE Santé, Sciences, Technologies
ÉQUIPE de RECHERCHE : Vieillissement et Développement Adulte

THÈSE présentée par :
Claire DUCRO

Soutenue le : 29 mai 2009


Pour obtenir le grade de : Docteur de l’université François - Rabelais
Discipline/ Spécialité : Psychologie

Evaluation du Risque de Récidive des Agresseurs Sexuels au sein
du système judiciaire Français

Précisions conceptuelles et Validations discriminantes et
convergentes d’instruments d’évaluation du risque de récidive

THÈSE dirigée par :
M. REVEILLERE Christian Professeur, Université François – Rabelais, Tours
M. PHAM Thierry Professeur, Université Mons Hainaut

RAPPORTEUR :
M. NANDRINO Jean-Louis Professeur, Université Charles de Gaulle, Lille 3


JURY :
M. FONTAINE Roger Directeur d’UFR, Université François – Rabelais, Tours
M. HARMEGNIES Bernard Doyen, Professeur, Université de Mons Hainaut
Mme. HUET Kathy Premier Assistant, Université de Mons Hainaut
M. NANDRINO Jean Louis Professeur, Université Charles de Gaulle, Lille 3
M. PHAM Thierry Professeur, Université Mons Hainaut
M. REVEILLERE Christian Professeur, Université François – Rabelais, Tours Résumé
Dans la société, les agresseurs sexuels sont souvent associés à la dangerosité, à un haut risque
de récidive. De plus en plus, il est demandé aux professionnels tels qu’aux décideurs
judiciaires ou aux experts de se positionner sur le niveau de risque de récidive de certaines
personnes ayant commis des délits et notamment dans le cas de la présente étude de délits
sexuels. La littérature relative au risque de récidive des agresseurs sexuels montre que lorsque
le jugement d’un potentiel risque de récidive est basé sur un jugement clinique, celui-ci
s’avère proche du hasard. Suite à ce constat et à la nécessité de se prononcer sur le niveau de
risque, différents instruments d’évaluation du risque de récidive ont été mis en place depuis
les années 90. L’objectif de la présente étude est d’implémenter des instruments d’évaluation
du risque de récidive des agresseurs sexuels au sein du système judiciaire français. Ce type
d’étude n’à, à notre connaissance, pas encore été mené en France. Suite à l’évaluation de ces
instruments, un travail de conceptualisation et de validation discriminante et convergente sera
effectué.
Les instruments utilisés dans la présente recherche sont au nombre de cinq, et ce distinguent
en trois catégories : les instruments actuariels statiques qui sont la SORAG (Sex Offender
Appraisal Guide, Quinsey, Rice, & Harris, 1995) et la Statique-99 (Hanson & Thornton,
1999, 2003) ; les instruments cliniques structurés qui sont la SVR-20 (Sexual Violence Risk,
Boer, Hart, Kropp, & Webster, 1997) et la RSVP (Risk for Sexual Violence Protocol, Hart,
Kropp, Klaver, Logan, & Watt, 2003) ; et un instrument dynamique qui est la Stable et
l’Acute 2000 (Harris & Hanson, 2000). Les instruments actuariels sont constitués d’items
statiques qui ne varient pas dans le temps, ou qui ne peuvent varier qu’à la hausse du niveau
de risque de récidive si l’agresseur sexuel commet un nouveau délit. Les instruments cliniques
structurés recensent des items statiques et cliniques, ces derniers comme pour les instruments
dynamiques sont sujets à des changements au cours du temps et notamment lors d’une prise
en charge.
Ces instruments ont été évalués au près de 84 agresseurs sexuels issus du système judiciaire
français. Les agresseurs sexuels, lors des analyses, ont été catégorisés soit selon leur statut
judiciaire, c'est-à-dire des agresseurs sexuels sous mandat de dépôt en maison d’arrêt, des
agresseurs sexuels détenus, et des agresseurs sexuels en obligation de suivi socio judiciaire
dans la société. Ils ont également été catégorisés selon le type de victime sur lequel ils ont
commis un fait à caractère sexuel : des agresseurs sexuels de victimes majeures (âgées de plus
2de 13 ans), des agresseurs sexuels de victimes mineures (âgées de moins de 14 ans) ayant ou
non un lien familial avec leur agresseur, et pour celles ayant un lien familial en fonction que
ce lien soit biologique ou non, et des agresseurs sexuels de victimes mineures et de victimes
majeures.
Dans un premier temps nous avons analysé le niveau de risque des agresseurs sexuel en
fonction de leur statut judiciaire puis en fonction du type de victime. Les principaux résultats
sont que les agresseurs sexuels détenus présentent des niveaux de risque statiques et cliniques
structurés supérieurs aux agresseurs sexuels sous mandat de dépôt en maison d’arrêt ou en
obligation de suivi socio judiciaire. De plus notons que le niveau de risque varie en fonction
du type de victime de l’abus. En effet, les agresseurs sexuels de victimes majeures présentent
généralement des niveaux de risque supérieurs aux agresseurs sexuels de victimes mineures
ou aux agresseurs sexuels de victimes mineures et majeures.
Dans un second temps, nous avons analysé la validité convergente des instruments, à savoir
s’ils évaluaient de la même manière le niveau de risque. Les résultats montrent une bonne
validité convergente entre les deux instruments actuariels, la nuance de validité convergente,
pourrait être soulignée par le fait que la SORAG évalue le risque de récidive violente y
compris sexuelle alors que la Statique-99 évalue le risque de récidive sexuelle. En ce qui
concerne la validité convergente des instruments cliniques structurés et des instruments
actuariels, un point intéressant est que certains facteurs des instruments cliniques structurés
sont corrélés positivement avec le niveau de risque actuariel, et notamment les facteurs
d’ajustement social tels que les problèmes relationnels ou professionnels. Donc pour résumer,
certaines caractéristiques convergent entre les instruments, mais pas l’ensemble. En effet, ils
ont chacun leur spécificité qu’il est nécessaire de préciser lorsque l’on évalue le risque. Ces
spécificités nous permettent de considérer tel ou tel instrument lorsqu’on souhaite évaluer le
risque.
Dans un troisième temps, nous avons souhaité au travers d’analyses de régressions linéaires
souligner quels items ou facteurs des instruments cliniques structurés ou dynamiques
pouvaient prédire un niveau de risque actuariel. Non pas pour que les instruments cliniques
soient utilisés dans une évaluation de type actuarielle mais pour souligner dans l’évaluation
clinique sujette aux changements, quelles caractéristiques sont en lien avec le niveau de risque
actuariel qui lui prédit de manière correcte le risque de récidive des agresseurs sexuels.
3Table des matières

1. Cheminement vers l’évaluation du risque de récidive ......................................................... 17
1.1. Les types de récidive ..................................................................................................... 17
1.2. Pourquoi identifier des marqueurs de risque................................................................. 18
1.3. Analyse des marqueurs de risque de récidive ............................................................... 18
1.2.1. Analyse des prédicteurs de risque de récidive sexuelle: variables statiques.......... 19
1.2.2. Analyse des prédicteurs de risque : variables dynamiques stables ou aigues ........ 22
2. De l’analyse des prédicteurs de risque vers la conceptualisation d’instruments d’évaluation
du risque ................................................................................................................................... 31
3. Différents instruments d’évaluation du risque de récidive................................................... 36
3.1. Evaluation statique du risque de récidive...................................................................... 36
3.1.1. Deux instruments d’évaluation du risque de récidive statiques ............................. 37
3.1.1.1. La Sex Offender Risk Appraisal Guide (SORAG, Quinsey, Rice, & Harris,
1995)............................................................................................................................. 37
3.1.1.1.1. Objectif de la SORAG.............................................................................. 37
3.1.1.1.2. Fidélité inter-juges de la SORAG ............................................................ 38
3.1.1.1.3. Validité prédictive de la SORAG............................................................. 38
3.1.1.1.4. Validité discriminante de la SORAG selon le type d’agresseur sexuel ... 40
3.1.1.2. La Statique-99 (Hanson & Thornton, 1999, 2003) ......................................... 42
3.1.1.2.1. Objectif de la Statique-99......................................................................... 42
3.1.1.2.2. Fidélité inter-juges de la Statique-99 ....................................................... 42
3.1.1.2.3. Validité prédictive de la Statique-99........................................................ 43
3.1.1.2.4. Validité discriminante de la Statique-99 selon le type d’agresseur sexuel
.................................................................................................................................. 48
3.1.2. Validité convergente de la SORAG et de la Statique-99 ....................................... 49
3.2. Evaluation clinique structurée du risque de récidive .................................................... 51
3.2.1. Définition de l’évaluation clinique structurée........................................................ 51
3.2.2. Deux instruments d’évaluation du risque de récidive clinique structurés.............. 52
3.2.2.1. La Sexual Violence Risk (SVR-20, Boer, Hart, Kropp, & Webster, 1997).... 52
3.2.2.1.1. Objectif de la SVR-20.............................................................................. 52
3.2.2.1.2. Fidélité inter-juges de la SVR-20............................................................. 53
3.2.2.1.3. Validité prédictive de la SVR-20 ............................................................. 53
43.2.2.2. La Risk for Sexual Violence Protocol (RSVP, Hart, Kropp, Klaver, Logan, &
Watt, 2003)................................................................................................................... 56
3.2.2.2.1. Objectif de la RSVP ................................................................................. 56
3.2.2.2.2. Fidélité inter-juges et validité prédictive de la RSVP.............................. 57
3.2.2.2.3. Validité discriminante de la RSVP........................................................... 57
3.3. Evaluation dynamique du risque de récidive ................................................................ 58
3.3.1. Définition de l’évaluation dynamique.................................................................... 58
3.3.2. Un exemple d’instrument d’évaluation dynamique ............................................... 60
3.3.2.1. La Stable et Acute 2000 (Harris & Hanson, 2000) ......................................... 60
3.3.2.1.1. Objectif de la Stable et Acute 2000.......................................................... 60
3.3.2.1.2. Fidélité inter-juges et validité prédictive de Stable et Acute 2000 .......... 60
4. La Psychopathy Check List-Revised (PCL-R, Hare, 1991, 2003) comme instrument
d’évaluation du risque de récidive des agresseurs sexuels....................................................... 62
4.1. Fidélité inter-juges et validité prédictive de la PCL-R auprès des agresseurs sexuels . 63
4.2. Validité discriminante de la PCL-R au sein des agresseurs sexuels ............................. 65
5. Intégration de ces instruments d’évaluation du risque de récidive dans l’évaluation de la
prise en charge des agresseurs sexuels..................................................................................... 66
5.1. Contrôle du niveau de risque vers un dosage thérapeutique ......................................... 66
5.2. Evaluation en tant que telle de l’efficacité de la prise en charge .................................. 68
But de la recherche................................................................................................................... 70
Hypothèses ............................................................................................................................... 70
Hypothèse 1 : Niveau de risque des justiciables français évalués dans la présente étude ... 70
Hypothèse 2 : Validité convergente des instruments d’évaluation du risque de récidive des
agresseurs sexuels. ............................................................................................................... 72
Hypothèse 3 : Facteurs ou Items « prédicteurs » du risque des instruments cliniques
structurés ou dynamiques ..................................................................................................... 74
Participants........................................................................................................................... 76
Instruments............................................................................................................................... 87
La Sex Offenders Risk Appraisal Guide (SORAG, Quinsey et al., 1995)................................ 87
La Statique-99 (Hanson & Thornton, 1999, 2003) .............................................................. 89
La Sexual Violence Risk Protocol (SVR-20, Boer, Hart, Kropp, & Webster, 1997)........... 90
La Risk for Sexual Violence Protocol (RSVP, Hart, Kropp, & Laws, 2003) ....................... 91
La Stable et Acute 2000 (Hanson & Harris, 2001).......................................................... 93
L’échelle de psychopathie de Hare (PCL-R, 1991, 2003) ............................................... 95
5Méthode.................................................................................................................................... 97
Résultats ................................................................................................................................... 98
Résultats 1 : Niveau de risque des justiciables français évalués dans la présente étude...... 98
Niveau de risque statique ............................................................................................. 98
Niveau de risque clinique structuré............................................................................ 102
Niveau de risque dynamique...................................................................................... 112
Niveau de psychopathie ............................................................................................. 116
Résultats 2 : Validité convergente des instruments d’évaluation du risque de récidive des
agresseurs sexuels .............................................................................................................. 125
Validité convergente des instruments actuariels ............................................................ 125
Validité convergente des instruments actuariels versus des instruments cliniques
structurés ........................................................................................................................ 128
Validité convergente des instruments cliniques structurés versus des instruments
dynamiques..................................................................................................................... 137
Résultats 3 : Facteurs ou Items « prédicteurs » du risque des instruments cliniques
structurés ou dynamiques ................................................................................................... 143
Facteurs ou Items de la SVR-20 « prédicteurs » du risque de récidive statique........ 143
Facteurs ou Items de la RSVP « prédicteurs » du risque de récidive statique ........... 147
Facteurs ou Items de Stable et Acute 2000 « prédicteurs » du risque de récidive
statique ....................................................................................................................... 151
Bibliographie.......................................................................................................................... 177
Insérer votre résumé en français suivi des mots-clés ............................................................. 199
1000 caractères maximum...................................................................................................... 199
Insérer votre résumé en anglais suivi des mots-clés .............................................................. 199

6Liste des tableaux
Tableau 1 : Pourcentages de récidive en fonction de l’âge des agresseurs sexuels (Prentky &
Lee, 2007)......................................................................................................................... 20
Tableau 2 : Fidélité inter-juges de la SORAG ......................................................................... 38
Tableau 3 : Validité prédictive de la SORAG.......................................................................... 38
Tableau 4: Fidélité inter-juges de la Statique-99 ..................................................................... 43
Tableau 5: Validité prédictive de la Statique-99...................................................................... 45
Tableau 6: Accords inter-juges de la SVR-20.......................................................................... 53
Tableau 7: Validité prédictive de la SVR-20 ........................................................................... 55
Tableau 8: Validité prédictive de la Stable 2000 ..................................................................... 61
Tableau 9 : Validité prédictive de la PCL-R parmi une population d’agresseurs sexuels ....... 64
Tableau 10: Age des agresseurs sexuels selon leur statut judiciaire ........................................ 79
Tableau 11 : Age des agresseurs sexuels catégorisés selon l’âge de leur(s) victime(s)........... 79
Tableau 12: Age des agresseurs sexuels catégorisés selon l’âge de leur(s) victimes et leur lien
familial avec les victimes mineures ................................................................................. 80
Tableau 13: Age des agresseurs sexuels catégorisés selon l’âge de leur(s) victimes et leur lien
familial et biologique avec les victimes mineures ........................................................... 81
Tableau 14: Type de délits commis en fonction du statut judiciaire........................................ 82
Tableau 15: Délits commis selon le type d’agresseur sexuel (âge des victimes)..................... 83
Tableau 16: Délits commis selon le type d’agresseur sexuel (âge des victimes et lien familial
avec les victimes mineures).............................................................................................. 84
Tableau 17: Type de délits commis selon le type d’agresseur sexuel (âge des victimes et lien
familial et biologique des victimes mineures).................................................................. 85
Tableau 18: Probabilités de récidiver selon la SORAG (Quinsey et al., 1995) ....................... 88
Tableau 19: Percentiles de la SORAG (Quinsey et al., 1995) ................................................. 88
Tableau 20 : Probabilités de récidiver de manière sexuelle ou violente (Hanson & Thornton,
2003)................................................................................................................................. 89
Tableau 21: Catégories de risque identifiées à la Stable 2000................................................. 94
Tableau 22: Prédiction du risque en fonction des évaluations à la Statique-99 et à la Stable et
Acute 2000 ....................................................................................................................... 94
Tableau 23: Niveau de risque statique des agresseurs sexuels en fonction de leur statut
judiciaire........................................................................................................................... 98
7Tableau 24: Niveau de risque statique des agresseurs sexuels catégorisés selon l’âge de leur(s)
victime(s).......................................................................................................................... 99
Tableau 25: Niveau de risque statique des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s) victimes et
leur lien familial avec les victimes mineures ................................................................. 100
Tableau 26: Niveau de risque statique des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s) victimes et
le lien familial et biologique avec les victimes mineures............................................... 101
Tableau 27: Niveau de risque clinique structuré (SVR-20) des agresseurs sexuels en fonction
de leur statut judicaire .................................................................................................... 102
Tableau 28: Niveau de risque clinique structuré (RSVP) des agresseurs sexuels en fonction de
leur statut judicaire ......................................................................................................... 103
Tableau 29: Niveau de risque clinique structuré (SVR-20) des agresseurs sexuels catégorisés
selon l’âge de leur(s) victime(s) ..................................................................................... 105
Tableau 30: Niveau de risque clinique structuré (RSVP) des agresseurs sexuels catégorisés
selon l’âge de leur(s) victime(s) ..................................................................................... 106
Tableau 31 : Niveau de risque clinique structuré (SVR-20) des agresseurs sexuels selon l’âge
de leur(s) victimes et le lien familial avec les victimes mineures.................................. 107
Tableau 32: Niveau de risque clinique structuré (RSVP) des agresseurs sexuels selon l’âge de
leur(s) victimes et leur lien familial avec les victimes mineures ................................... 108
Tableau 33: Niveau de risque clinique structuré (SVR-20) des agresseurs sexuels selon l’âge
de leur(s) victimes et le lien familial et biologique avec les victimes mineures............ 110
Tableau 34: Niveau de risque clinique structuré (RSVP) des agresseurs sexuels selon l’âge de
leur(s) victimes et le lien familial et biologique avec les victimes mineures................. 111
Tableau 35: Niveau de risque dynamique des agresseurs sexuels selon leur statut judicaire 112
Tableau 36: Niveau de risque dynamique des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s)
victime(s)........................................................................................................................ 113
Tableau 37: Niveau de risque dynamique des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s)
victimes et leur lien familial avec les victimes mineures............................................... 114
Tableau 38: Niveau de risque dynamique des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s)
victimes et le lien familial et biologique avec les victimes mineures ............................ 115
Tableau 39: Niveau de psychopathie selon le statut judiciaire des agresseurs sexuels.......... 116
Tableau 40: Niveau de psychopathie des agresseurs sexuels catégorisés selon l’âge de leur(s)
victime(s)........................................................................................................................ 118
Tableau 41: Niveau de psychopathie des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s) victimes et
le lien familial avec les victimes mineures..................................................................... 119
8Tableau 42 : Niveau de psychopathie des agresseurs sexuels selon l’âge de leur(s) victimes et
leur lien familial et biologique avec les victimes mineures ........................................... 122
Tableau 43: Validité convergente de la SORAG et la Statique-99 ........................................ 125
Tableau 44: Validité convergente de la SORAG et la Statique-99 en fonction du statut
judiciaire des agresseurs sexuels.................................................................................... 125
Tableau 45 : Validité convergente de la SORAG et la Statique-99 en fonction du type
d’agresseur sexuel selon l’âge de leur(s) victime(s) ...................................................... 126
Tableau 46: Validité convergente de la SORAG et la Statique-99 selon l’âge de leur(s)
victimes et le lien familial et biologique avec les victimes mineures ............................ 127
Tableau 47: Validité convergente des scores aux instruments actuariels (SORAG et Statique-
99) et des scores aux instruments cliniques structurés (SVR-20 et RSVP) ................... 128
Tableau 48: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques structurés selon le statut judiciaire des agresseurs sexuels ......... 129
Tableau 49: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques structurés en fonction du type d’agresseur sexuel selon l’âge de
leur(s) victime(s) ............................................................................................................ 131
Tableau 50: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques structurés selon l’âge de leur(s) victimes et le lien familial et
biologique avec les victimes mineures........................................................................... 132
Tableau 51: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques dynamiques ................................................................................. 134
Tableau 52: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques dynamiques en fonction du statut judiciaire des agresseurs sexuels
........................................................................................................................................ 135
Tableau 53: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques dynamiques en fonction du type d’agresseur sexuel catégorisés
selon l’âge de leur(s) victime(s) ..................................................................................... 135
Tableau 54: Validité convergente des scores aux instruments actuariels et des scores aux
instruments cliniques dynamiques selon l’âge de leur(s) victimes et le lien familial et
biologique avec les victimes mineures........................................................................... 136
Tableau 55: Validité convergente (Rho de Spearman) des scores aux instruments cliniques
structurés et des scores aux instruments cliniques dynamiques..................................... 137
9Tableau 56: Validité convergente (Rho de Spearman) des scores aux instruments cliniques
structurés et des scores aux instruments cliniques dynamiques en fonction du statut
judiciaire......................................................................................................................... 138
Tableau 57: Validité convergente des scores aux instruments cliniques structurés et des scores
aux instruments dynamiques en fonction du type d’agresseur sexuel selon l’âge de leur(s)
victime(s)........................................................................................................................ 139
Tableau 58: Validité convergente (Rho de Spearman) des scores aux instruments actuariels et
des scores aux instruments cliniques structurés en fonction des agresseurs sexuels
catégorisés selon l’âge de leur(s) victimes et leur lien familial et biologique avec les
victimes mineures........................................................................................................... 141
Tableau 59: Effet prédictif du score total SVR-20................................................................. 143
Tableau 60: Effet prédictif des items de la SVR-20............................................................... 144
Tableau 61 Effet prédictif du score total de la RSVP ............................................................ 147
Tableau 62 Effet prédictif des facteurs de la RSVP............................................................... 147
Tableau 63 : Effet prédictif des items de la RSVP................................................................. 148
Tableau 64 : Effet prédictif du score total à la Stable & Acute 2000 .................................... 151
Tableau 65: Effet prédictif des scores à la Stable et à l’Acute 2000...................................... 152
Tableau 66: Effet prédictif des Facteurs de la Stable & Acute 2000 ..................................... 152
Tableau 67: Effet prédictif des sous facteurs de la Stable & Acute 2000............................. 153

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'agression sexuelle envers les enfants - Tome 2

de presses-de-l-universite-du-quebec

L'agression sexuelle envers les enfants - Tome 2

de presses-de-l-universite-du-quebec

La délinquance sexuelle des mineurs Tome 2

de les-presses-de-l-universite-de-montreal