La limite oxfordien-Kimméridgien (jurassique supérieur) : stratigraphie et paléoenvironnements dans les royaumes téthysien (Est et Sud du Bassin de Paris, France) et boréal (ile de Skye, Ecosse), The Oxfordian-Kimmeridgian Boundary (Upper Jurassic) : stratigraphy and Palaeoenvironment in the Tethyan and Boreal Realms (Paris Basin, France and Isle of Skye, Scotland)

De
Publié par

Sous la direction de Bernard Lathuilière
Thèse soutenue le 27 janvier 2011: Nancy 1
L'intervalle Oxfordien supérieur/Kimméridgien inférieur (Jurassique supérieur, ~156 Ma) de la région de Lorraine/Champagne a fait l'objet d'une étude pluridisciplinaire en vue d'améliorer les corrélations entre les provinces boréales et téthysiennes. Les associations de fossiles (foraminifères, algues, brachiopodes, phytoclastes etc.) ainsi que les données géochimiques de l'Est du Bassin parisien révèlent un changement des conditions physico-chimiques de l'eau de la plate-forme lagonaire tropicale (dysoxie, diminution de température). Ces changements vont entraîner la quasi-disparition des organismes et empêcher la production de carbonates. Le refroidissement s'explique localement par le renforcement de courants apportant des eaux boréales fraîches envahissant la plate-forme. Des corrélations entre les dépôts de l'Est et ceux du Sud du Bassin parisien (Berry) ont permis d'améliorer le cadre chronologique de l'Est du Bassin parisien très pauvre en ammonites. La comparaison des cadres séquentiels permet de placer le maximum de régression d'un cycle eustatique de 3ème ordre reconnu et caractérisé par ailleurs (limite des zones à Planula et Platynota).Une succession située sur l'Ile de Skye a été proposée en tant que potentiel stratotype pour la limite Oxfordien/Kimméridgien. L'étude de la coupe de Flodigarry avait pour objectif de tenter de comparer cette succession subboréale à des dépôts subméditerranéens à travers différents marqueurs. L'analyse de la matière organique soluble a révélé des biomolécules très bien préservées, parmi les plus vieilles identifiées au monde
-Paléoenvironnement
-Bassin de Paris (France)
-Ile de Skye (GB)
-Jurassique supérieur
-Plate-forme carbonatée
-Stratigraphie intégrée
Isotopic ([delta]18O and [delta]13C) and elementary geochemical data as well as macro and microfossil associations, show a chemical change in the water of the lagoonal platform in the eastern Paris Basin, during the Late Oxfordian/Early Kimmeridgian interval (Upper Jurassic, ~156 Ma). Gradually, the shallow tropical environments dominated by biomineralization of carbonates became confined, dysoxic and colder. Correlations between depositional environments with similar facies in the Southern and in the Eastern Paris Basin helped to improve the biostratigraphic frameworks. Comparisons between the sequential frames deduced from the palaeoenvironmental evolution of Berry and Lorraine places the maximum regression of a 3rd order cycle at the Planula and Platynota ammonite zones boundary. Recently, the Flodigarry Shale Member, a shaly succession located on the Isle of Skye (Scotland), has been proposed as a possible GSSP (Global Stratotype Section and Point) to define the Oxfordian/Kimmeridgian boundary. The section was studied in order to compare this subboreal series to submediterranean deposits (Paris Basin) by means of other markers such as organic molecular contents. It revealed very well preserved biomolecules, among the oldest identified in the world. This thesis provides new palaeontological, geochemical and stratigraphic data in both Jurassic palaeobiogeographic realms. Well documented sections of the Eastern Paris Basin are now available for this interval. Such local observations, integrated in a multidisciplinary approach, should strengthen the correlations across these realms and precise the global components of the crisis of the carbonate production near the O/K boundary
Source: http://www.theses.fr/2011NAN10006/document
Publié le : samedi 5 novembre 2011
Lecture(s) : 186
Nombre de pages : 307
Voir plus Voir moins




AVERTISSEMENT

Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le
jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la
communauté universitaire élargie.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l'auteur. Ceci
implique une obligation de citation et de référencement lors
de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction
illicite encourt une poursuite pénale.


➢ Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr




LIENS


Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 122. 4
Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10
http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm




UNIVERSITÉ HENRI POINCARÉ

École doctorale RP2E (Ressources, Produits, Procédés et Environnement)
Laboratoire G2R (Géologie et Gestion des Ressources Minérales et Energétiques)



THÈSE

Présentée et soutenue publiquement le 27/01/2011

pour l’obtention du grade de Docteur de l’UHP
(Spécialité : Géosciences )


par


Apolline LEFORT



LA LIMITE OXFORDIEN-KIMMERIDGIEN (JURASSIQUE SUPERIEUR) :
STRATIGRAPHIE ET PALEOENVIRONNEMENTS
DANS LES DOMAINES
TETHYSIEN (EST ET SUD DU BASSIN DE PARIS, FRANCE)
ET BOREAL (ILE DE SKYE, ECOSSE)




Composition du jury :


Directeur de thèse : Bernard LATHUILIERE Professeur (G2R - Nancy Université)
Rapporteurs : Annachiara BARTOLINI Professeur (MNHN - Paris)
Christian GAILLARD Professeur (Université Cl. Bernard - Lyon 1)
Examinateurs : Matías REOLID PEREZ Maître de conférences (Universidad de Jaén - Jaén)
Alain TROUILLER Ingénieur géologue (ANDRA - Paris)
Yann HAUTEVELLE Maître de conférences (ENSG/G2R - Nancy Université)
Invité (co-encadrant): Vincent HUAULT Maître de conférences (G2R - Nancy Université)

Avant propos

Cette thèse a été réalisée dans le cadre du partenariat ANDRA-Université Henri Poincaré Nancy 1
et comprend deux volets :
● une action de communication axée sur une reconstitution de l’évolution des
paléoenvironnements de dépôts à partir des objets fossiles récoltés dans les puits de Bure
(Meuse).
● un projet de recherche prenant en partie appui sur la série de Bure et dont l’objectif est
de comprendre les mécanismes d’ennoyage de la plate-forme carbonatée oxfordienne par
les sédiments détritiques fins du Kimméridgien.

Ce volume traite de la partie recherche de la thèse. Une description du déroulement du premier
volet communication est néanmoins ici succinctement évoquée.

L’action FORPRO 2001-2 a conduit l’équipe de recherche nancéenne à collecter un
nombre important d’échantillons et tout particulièrement de fossiles qui sont aujourd’hui dans les
collections de l’Université H. Poincaré. Parmi ces fossiles qui constituent une collection inédite
par son ampleur et sa continuité (500 m d’épaisseur de roche du Callovien supérieur au
Tithonien), il a été envisagé d’en présenter une sélection significative afin d’illustrer la
reconstitution des environnements de vie et les conditions de dépôts qui se sont succédés à Bure
de la fin du Callovien au Kimméridgien (Jurassique).
L’objectif scientifique de cette exposition est de mettre en valeur ce patrimoine géologique et
d’expliquer comment reconstruire un environnement du passé. La terre cultivée en surface repose
sur des roches qui témoignent, si on sait bien les observer, d’histoires exotiques bien différentes
de la situation présente. En 8 millions d’années (entre 162,2 et 151 Ma), les variations du niveau
de la mer, le climat changeant et la situation géographique de la Lorraine ont laissé des traces
d’épisodes faunistiques étonnants. Cinq paléoenvironnements ont été extraits de la colonne
stratigraphique, chacun d’eux illustrant un instant sur la vie passée de Bure et éclairant l’histoire
géologique de la région (Fig.1).
● Le milieu circalittoral de la couche argileuse du Callovien-Oxfordien ou « en haute mer »
● L’installation des récifs coralliens
● Le plein développement de la vie récifale
● Le lagon
● La vasière à huîtres du Kimméridgien
1
Ces reconstitutions ont été menées d’une part par les chercheurs du laboratoire G2R Bernard
Lathuilière, Vincent Huault et moi-même, gérée et réalisée par le personnel ANDRA, notamment
en la personne de Marielle Girard. C’est également à travers les dessins de Laetitia Nori et de
Pascal Laheurte que les fossiles ont ‘pris vie’. Le résultat de ce travail est matérialisé par
l’exposition « Fossiles : empreintes du temps » (Fig.2), ouverte et visitable d’avril 2010 à juin
2011 sur le site de Bure. L’exposition est sans doute en partie mobile et sera de passage en France
dans différents lieux de culture et de communication scientifique dans les années à venir.






















Figure 2. Affiche de l’exposition














Figure 1 page ci-contre. Reconstruction des cinq paléoenvironnements de Bure exposés et passage étudié
dans ce mémoire (Dessins de P. Laheurte)
2 Haut du puits
Intervalle correspondant au sujet
du travail de recherche : passage
de l’environnement lagonaire à la
vasière à huîtres
(Oxfordien/Kimméridgien).
Niveau des
galeries
Installation Apogée
Haute Lagon
Vasière
mer
Des récifs récifal
4
Sommaire
Avant propos ...................................................................................................................................... 1
Sommaire ............. 5
Remerciements.... 9
Résumé - Abstract............................................................................................................................ 11
Plan....................... 13

Chapitre I. Objectifs et contextes géologique, stratigraphique et historique .................... 15
I. 1. Objectifs de la thèse ....................................................................................................................... 15
I. 2. Cadre géographique et géologique................................................................................................. 17
I.2.1. Le bassin de Paris .................................................................................................................. 19
I.2.1.1 L’Est du bassin de Paris................................................................................................ 19
I.2.1.2 Le Sud du bassin de Paris ............................................................................................. 22
I.2.2. L’affleurement de l’Ile de Skye (Écosse) .............................................................................. 23
I. 3. Cadre géodynamique et paléogéographique .................................................................................. 24
I.3.1. Cadre géodynamique global... 24
I.3.2. Paléogéographie .................................................................................................................... 25
I.3.3. Paléobiogéographie......... 27
I. 4. Contexte climatique et cadre séquentiel....... 27
I.4.1. Climat .................................................................................................................................... 27
I.4.1.1 Historique...................................................................................................................... 27
I.4.1.2 Les mécanismes globaux .............................................................................................. 28
I.4.1.3 Les spécificités locales.................................................................................................. 29
I.4.1.4 Synthèse ........................................................................................................................ 29
I.4.2. Cadre séquentiel et sédimentologique ................................................................................... 30
I. 5. Cadre stratigraphique ..................................................................................................................... 30
I.5.1. Lithostratigraphie de l’Est et du Sud du Bassin parisien....................................................... 33
I.5.2. Biostratigraphie ..................................................................................................................... 34
I.5.3. Chimiostratigraphie ............................................................................................................... 36
I.6. Histoire de la géologie régionale .................................................................................................... 37
I.6.1. Est du bassin de Paris ............................................................................................................ 37
I.6.2. Sud du ......... 42

Chapitre II. Matériel et méthodes ............................................................................................... 45
II. 1. Levés de coupes et description des faciès..................................................................................... 45
II. 2. Le matériel fossile......................................................................................................................... 45
II.2.1. Éléments paléontologiques................................................................................................... 46
Échinodermes ............................................................................................................................. 46
Crustacés ..................................................................................................................................... 46
Céphalopodes 46
Bivalves......... 47
Gastropodes. 49
Brachiopodes.............................................................................................................................. 49
Annélides...... 50
Cnidaires...... 50
Spongiaires.. 50
Algues............ 51
Foraminifères............................................................................................................................. 52
Palynomorphes........................................................................................................................... 53
Radiolaires... 54
Microproblematica ou Incertae sedis ................................................................................ 54
Microbialites .............................................................................................................................. 55
5
Terriers, traces de perforations et de bioturbations .................................................... 55
II.2.2. Remarques sur l’extraction et l’identification des microfossiles ......................................... 56
II.2.3. Éléments figurés inorganiques ............................................................................................. 56
II. 3. Analyse palynologique ................................................................................................................. 61
II. 4. Analyse de la matière organique................................................................................................... 61
II.4.1. Protocole .............................................................................................................................. 62
II.4.2. Biomarqueurs de la matière organique observés.................................................................. 63
II.4.2.1 Les alcanes à chaîne carbonée linéaire : i.e. les n-alcanes........................................... 63
II.4.2.2 Les alcanes à un ou plusieurs groupements alkyl : les iso-alcanes.............................. 63
II.4.2.3 Les BAQCs (Branched Alkanes with Quaternary Carbons)........................................ 64
II.4.2.4 Les terpénoïdes cycliques : hopanes............................................................................ 64
II. 5. Echantillonnage des coquilles et analyse des isotopes stables..................................................... 64
II.5.1. Les isotopes de l’oxygène .................................................................................................... 65
II.5.2. Les isotopes du carbone ....................................................................................................... 65
II. 6. Analyse élémentaire..................................................................................................................... 66

Chapitre III. La limite Oxfordien/Kimméridgien dans l’Est du bassin de Paris ............ 67
III. 1. Les coupes de Gudmont-Villiers................................................................................................ 68
III.1.1. Résultats.............................................................................................................................. 69
III.1.1.1 Distribution des fossiles et données sédimentologiques ............................................ 71
III.1.1.2 Distribution des microfossiles (cf article en annexe) ................................................. 75
III.1.1.3 Nanofossiles ............................................................................................................... 77
III.1.1.4 Palynomorphes et matière organique particulaire ...................................................... 77
III.1.1.4.1 Les palynomorphes........................................................................................... 77
III.1.1.4.2 Les phytoclastes................................................................................................ 78
III.1.1.4.3 Description des résultats ................................................................................... 79
III.1.1.5 Géochimie des isotopes stables .................................................................................. 81
III.1.1.6 Les données élémentaires et les rapports Mg/Ca et Sr/Ca ......................................... 86
III.1.1.7 Analyse de la matière organique ................................................................................ 90
III.1.2. Discussion......................................................................................................................... 991
III.1.2.1 Interprétations paléoenvironnementales à travers les organismes fossiles................. 91
III.1.2.2 Géochimie...... 97
III.1.2.2.1 Les isotopes de l’oxygène et du carbone ......................................................... 98
III.1.2.2.1.1 Composition de l’eau............................................................................... 98
III.1.2.2.1.2 Une signature marine variable................................................................. 98
III.1.2.2.1.3 Diagenèse et origine biologique.............................................................. 99
III.1.2.2.1.4 Variations saisonnières............................................................................ 99
III.1.2.2.1.5 Les isotopes du Carbone........................................................................ 100
III.1.2.2.1.6 Signification des valeurs isotopiques d’un point de vue
paléoenvironnemental ............................................................................................... 100
III.1.2.2.2 Informations tirées de l’analyse élémentaire .................................................. 101
III.1.2.2.2.1 Les teneurs en éléments Mn, Fe, Ca et Sr ............................................. 101
III.1.2.2.2.2 Température et salinité, rapports Mg/Ca et Sr/Ca ................................. 101
III.1.2.2.3 Interprétations des informations liées à la matière organique extractible....... 103
III.1.3. La disparition progressive de la faune dans les Calcaires à astartes 104
III. 2. Les puits du laboratoire de Bure................................................................................................ 104
III.2.1. Résultats............................................................................................................................ 105
III.2.1.1 Paléontologie............................................................................................................ 105
III.2.1.1.1 Données paléontologiques du rapport Forpro ....................................................... 105
III.2.1.1.2 Les microfossiles en lame mince, nouvelles données (Fig. 3.17) ......................... 107
III.2.1.2 Géochimie organique, nouvelles données ................................................................ 108
III.2.2. Interprétations paléoenvironnementales et géochimie...................................................... 110
III.2.2.1.Reconstitutions paléoenvironnementales ................................................................. 111
III.2.2.2. Géochimie organique .............................................................................................. 112
III.2.2.3. Paléoenvironnements, microfossiles et cycles ........................................................ 112
6
III.2.2.4. Géochimie isotopique.............................................................................................. 113
III. 3. Description des coupes de Vignory, Void-Vacon et Menil-la-Horgne ..................................... 113
III.3.1. La coupe de Vignory......................................................................................................... 113
III.3.2. La coupe de Void-Vacon (54) – carrière Eurovia............................................................. 118
III.3.2.1 Paléontologie et sédimentologie............................................................................... 118
III.3.2.2 Interprétations paléoenvironnementales................................................................... 123
III.3.2.3 Géochimie ................................................................................................................ 124
III.3.3. La coupe de Ménil-la-Horgne (54) - carrière Chardot...................................................... 125
III.3.3.1 Résultats.............. 125
III. 4. Biostratigraphie ......................................................................................................................... 128
III.4.1. Brachiopodes, algues et foraminifères sur la coupe de Gudmont-Villiers........................ 128
III.4.1.1 Les brachiopodes...................................................................................................... 128
III.4.1.1.1 Les brachiopodes des Calcaires à serpules de Gudmont................................. 128
III.4.1.1.1.1 Rhynchonelles ....................................................................................... 128
III.4.1.1.1.2 Térébratules........................................................................................... 129
III.4.1.1.2 Les brachiopodes identifiés dans l’ensemble des coupes de l’Est du Bassin
parisien : intérêt biostratigraphique ................................................................................. 131
III.4.1.2 Les algues et foraminifères 133
III.4.1.3 Conclusions .............................................................................................................. 134
III. 5. Corrélations locales ................................................................................................................... 134
III. 6. Synthèse séquentielle et coupe schématique ............................................................................. 136
III. 7. Origine des changements paléoenvironnementaux et précurseurs de la crise des carbonates... 138
III.7.1. Informations complémentaires issues de la littérature...................................................... 138
III.7.2. Conclusion sur les paléoécosystèmes de plate-forme à la lumière des données
géochimiques et bibliographiques ................................................................................................ 139

Chapitre IV. La limite Oxfordien/Kimméridgien dans le Sud du bassin de Paris......... 141
IV. 1. Description des coupes et interprétations paléoenvironnementales .......................................... 141
IV.1.1. Carrière du Breuil près de Mâron (Fig. 4.2) ..................................................................... 142
IV.1.2. La carrière de Plaimpied-Givaudins (Fig. 4.4) ................................................................. 145
IV.1.3. Le bois Jouanin (Fig. 4.6)................................................................................................. 146
IV.1.4. La carrière du Subdray (Fig. 4.8)...................................................................................... 148
IV.1.5. Champs à proximité du château Les Breux ...................................................................... 152
IV.1.6. Coupe de Von-Toutifaut (usine MEAC) (Fig. 4.11) ........................................................ 153
IV.1.7. Carrières de Von-Saint-Maur ........................................................................................... 155
IV.1.8. Fossé cartographié Calcaires de Montierchaumes............................................................ 156
IV.1.9. Coupe de la route de Montigny à Villepéant (Fig. 4.12) .................................................. 157
IV.1.10. Carrière de Bel-Air / l’Irlandaise (Fig. 4.14).................................................................. 158
IV.1.11. Carrière Feray (Fig. 4.16) ............................................................................................... 159
IV.1.12. Carrière de Mehun (Fig. 4.17) ........................................................................................ 161
IV.1.13. Carrière de la Madelaine................................................................................................. 163
IV.1.14. Labours de la commune de Saint-Genou........................................................................ 164
IV.1.15. Commune de Saint-Doulchard ....................................................................................... 165
IV. 2. Interprétations paléoenvironnementales et modèles de dépôts ................................................. 167
IV.2.1. Interprétations paléoenvironnementales ........................................................................... 167
IV.2.2. Modèle de dépôt ............................................................................................................... 167
IV. 3. Stratigraphie .............................................................................................................................. 170
IV.3.1. Biostratigraphie ................................................................................................................ 170
IV.3.2. Lithostratigraphie.............................................................................................................. 173
IV.3.3. Coupe synthétique et cadre séquentiel (Fig. 4.24 et 4.25)................................................ 176
IV.3.3.1 Introduction.............................................................................................................. 176
IV.3.3.2 Principe .................................................................................................................... 176
IV.3.3.3 Choix et définitions.................................................................................................. 177
IV.3.3.4 Application............................................................................................................... 178
IV.3.4. Conclusion........................................................................................................................ 178
71


Chapitre V. La limite Oxfordien-Kimméridgien dans le domaine boréal : analyse de la
matière organique soluble de l’affleurement de Flodigarry (Ile de Skye, Écosse)........ 181
Abstract ............................................................................................................................................... 184
Introduction ......................................................................................................................................... 184
Geological setting................................................................................................................................ 186
Material and methods .......................................................................................................................... 189
Results ................................................................................................................................................. 192
1. Algae molecular signature .............................................................................................................. 192
2. Extraction yields and molecular fractions bitumen composition .................................................... 193
3. n- and iso-alkanes............................................................................................................................ 192
4. Hopanes........................................................................................................................................... 196
5. Steroids............................................................................................................................................ 192
6. Plant biomarkers.............................................................................................................................. 198
7. Other biomarkers................. 192
Discussion...................... 200
- Possible contamination by extant algae...................................................................................... 200
- Maturity and organic matter preservation................................................................................... 202
- Source of organic matter, palaeoenvironmental and stratigraphic implications......................... 203
Conclusion...................... 206
References ..................................................................................................................... 206

Chapitre VI. Discussion générale........................................................................................ 211
VI. 1. Corrélations entre le sud et l’Est du Bassin parisien................................................................. 211
VI.1.1. Comparaison de l’épaisseur des piles sédimentaires ........................................................ 211
VI.1.2. Corrélations séquentielles et biostratigraphiques (fig.6.1) ............................................... 212
VI. 2. Le placement de la limite Oxfordien/Kimméridgien ............................................................... 214
VI.2.1. D’après le calendrier téthysien. 214
VI.2.2. En tenant compte du stratotype de limite proposé dans le royaume boréal...................... 215
VI. 3. La crise des carbonates dans le Bassin parisien ........................................................................ 218

Conclusion et perspectives......................................................................................................... 221
Références bibliographiques ...................................................................................................... 226
Planches photographiques.......................................................................................................... 227
Liste des figures et tableaux ....................................................................................................... 273
Annexes 1 (Article Lefort et al. in press).................................................................................. 281
Annexes 2......................................................................................................................................... 303

8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi