La mutation PS1 : caractérisation phénotypique neurochimique et neuropathologique de souris transgéniques, modèles de la maladie d'Alzheimer, PS1 mutations: neurochemical and neuropathological studies of murine models of Alzheimer's disease

De
Publié par

Sous la direction de Catherine Strazielle
Thèse soutenue le 06 juillet 2009: Nancy 1
En dehors de l'hypothèse de la cascade amyloïde qui domine l'activité de recherche liée à la maladie d'Alzheimer, d'autres hypothèses ont été proposées pour expliquer la pathogénie de la maladie. Parmi celles-ci, le stress oxydant, le dysfonctionnement mitochondrial ou encore l'altération cholinergique ont été suggérés car ils sont à la base des mécanismes qui apparaissent précocement et contribuent de façon importante à la physiopathologie de la maladie. Notre projet propose d'étudier ces facteurs à travers une évaluation phénotypique histopathologique et neurochimique dans deux mutations du gène PS-1 (souris PS1/A246E et PS1/I213T) caractérisées par une surexpression du peptide Aß-42 sans amyloïdose et des troubles comportementaux peu sévères mimant des stades précoces de la maladie. Une évaluation des bases d'ADN oxydées a permis la mise en évidence d'un dommage oxydatif précoce dans des régions variées pour lesquelles le taux de peptide Aß est généralement augmenté. Des cartographies cérébrales des activités de la cytochrome oxydase et de l'acétylcholinestérase ont servi respectivement à l'étude de la fonction métabolique neuronale et de l'innervation cholinergique. Les modifications d'activité métabolique obtenues ne signent pas d'altération intrinsèque de la cytochrome oxydase mais témoignent de phénomènes compensatoires indépendants du dommage oxydatif tissulaire. Les perturbations cholinergiques sont importantes dans les deux mutations impliquant les circuits d'activation de l'attention et de la mémorisation.
-Préséniline 1
-Métabolisme neuronal
-Dommage oxydatif
In addition to the amyloid cascade hypothesis, predominant in Alzheimer's disease research, other hypotheses have been proposed to explain its pathogenesis. Among those, oxidative stress, mitochondrial dysfunction, and cholinergic alterations were suggested, based on early onset signs contributing in an important way to the physiopathology. Our project studied these factors via phenotypic evaluation in the context of histopathology and neurochemistry in two PS-1 mutations: PS1/A246E transgenic and PS1/I213T knock-in mice, characterized by overexpressed Aß-42 peptide without amyloidosis, together with mild behavioral impairments mimicking early onset Alzheimer's disease. Both mutants showed oxidative damage, as measured by DNA oxidation in regions with increased Aß. Brain regional cartographies of cytochrome oxidase and acetylcholinesterase reflected respectively neuronal metabolism and cholinergic innervation. There was no intrinsic modulation of cytochrome oxidase but rather compensatory phenomena independent of oxidative damage. Cholinergic alterations were important in each mutation, particularly in circuits associated with selective attention and memory.
Source: http://www.theses.fr/2009NAN10063/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 34
Nombre de pages : 201
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi