La presse clandestine pendant la guerre au Liban (1975-1982) : son organisation, sa distribution, ses lecteurs, The clandestine press during the war in Lebanon (1975-1982) : its organization, distribution and readers

De
Publié par

Sous la direction de Francis Balle, Hachem Husseini
Thèse soutenue le 01 mars 2011: Paris 2
Cette thèse porte sur la presse clandestine au Liban, celle qui – non autorisée par l’État–fut publiée et véhiculée par les partis politiques belligérants durant la guerre au Libanentre 1975 et 1982.Elle étudie dans son ensemble la nature d’une sélection significative, non exhaustive,des publications les plus représentatives de cette époque, ses messages, pour aboutirà la compréhension du public et des moyens de distribution de ces écrits.Travail de première main, cette étude se base sur une recherche d’archives, qui seraplus tard approfondie par l’analyse de contenu, du langage, et de la sémiologiequand la publication le permet. Ainsi, nous repasserons en vue les périodiquesFalastine Assawra, Al Qaeda, Al Marouni, Loubnan et Sawt El Hakika pour mieuxsonder les points de vue sur les sujets traités ainsi que la façon de faire selon lavision de chacun.Ainsi, nous avons affaire à des instruments qui témoignent d’une étape cruciale etfondamentale dans l’évolution de la presse libanaise, notamment celle qui s’occupeessentiellement des zones de crise et des manifestations les plus humaines de laliberté de penser.On en conclura que la guerre est aussi bien médiatique qu’armée quand il s’agit d’unaffrontement d’idéologies, et que dans un pays multi confessionnel comme le Liban,l’histoire est non seulement un point de vue, mais une lutte de construction d'imagequi va plus loin que les faits. Michel Foucault le dit bien : on a beau dire ce que l'onvoit, ce que l'on voit ne tient pas dans ce que l'on dit.
-Presse clandestine
-Presse non autorisée
-Liban
-Médias
-Guerre du Liban
-Communautés confessionnelles
-Expression
-Journalisme
-Communication
This thesis focuses on the underground press, or what is known as the clandestine press inLebanon, that was published and promoted by the belligerant political parties during thewar in Lebanon between 1975 and 1982. Noteworthy, these publications were notauthorized by the Lebanese authorities at that time.It analyses the nature of a significant selection of 5 of the most representative publicationsof that period, along with their messages, their readers and their different means ofdistribution.As a first study of its kind, this research is based on archival documents, which contect waslater handled with depth, thus analysing the language and the semiotics when thepublication permitted so. Accordingly, we chose to reflect the views of Falastine Assawra,Al Qaeda, Al Marouni, Loubnan and Sawt Al Hakika, examining the direction of thecommunication in each.Noteworthy, this reseatch deals with instruments that reflect a fundamental and crucialstep in the evolution of the Lebanese press. It is essentialy a means of communication usedduring times of crisis, serving political propaganda, sometimes agendas. Nevertheless,these publication a manifestation of the freedom of speech.We conclude that war is made with both arms and media, especially when it involves aclash of ideologies. It also teaches us tha in a multi- confessional country like Lebanon,history is not only a point of view, but also a clash for image-building that goes beyondfacts. Michel Foucault said it quite well: we may say what you see, what we see does notalways stand out in what we say.
-Clandestine press
-Unauthorized press
-Lebanon
-Media
-War in Lebanon
-Confessional communities
-Freedom of speech
-Journalism
-Communication
Source: http://www.theses.fr/2011PA020009/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 168
Nombre de pages : 251
Voir plus Voir moins

Université Panthéon – Assas
école doctorale des Sciences de l'Information et dlae
Communication
Thèse de doctorat en
soutenue le 01.03.2011

La presse clandestine pendant la guerre au
Liban (1975-1982),
Son organisation, sa distribution, ses lecteurs



Marie Claire Fares Feghali

Sous la direction de MM. Francis Balle et Hachesmse iHniu

Membres du jury :
M. Bernard Valade
M. Jean – Marie Cotteret
Thèse de Doctorat / 01 Mars 2011 FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | Mars 2011


Avertissement
La Faculté n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises
dans cette thèse ; ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur.




- 2 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | Mars 2011


Dédicace

Beyrouth, le 25 septembre 2009

« Il est regrettable pour l’éducation de la jeunesse que les souvenirs sur la guerre
soient toujours écris par les gens que la guerre n’a pas tués ».

Louis Scutenaire

Aucun libanais de mon âge n’a connu la paix, la vraie, celle qui vous fait oublier les
nuits sombres passées à l’abri, sous les bombes, ou dans la rue risquant à n’importe
quel moment une voiture piégée ou les balles d’un franc-tireur.

Les différentes guerres du Liban, de 1975 jusqu’en 2006, puis les autres conflits
armés qui n’ont pas encore pris fin même avec l’écriture de ces lignes, n’ont laissé
que très peu de place à l’espoir dans nos vies, au « changement » pour lequel autant
d’eux ce sont révoltés au cours des années.

Ce travail de thèse est dédié aux jeunes qui n’ont comme moi que des souvenirs de
guerre, de prisons, de disparition arbitraire, d’assassinats, de fosses communes, dont
mes collègues, journalistes libanais, qui se sont trouvés comme moi, contraints à
écrire des articles songeant mille fois à cacher certaines vérités pour ne pas attiser le
feu de la haine interconfessionnelle sous jacente.

Il est dédié à mes amis qui n’ont pas trouvé à Beyrouth de l’espace pour rêver au lieu
de subir, de vivre au lieu de survivre, à Hadi, Margueritta et Safwan…

Au Docteur Hachem El Husseini, qui sait toujours changer la couleur de la tristesse,
devenue partie inhérente de la capitale du chaos au monde,

A Gebran Tueni, journaliste assassiné le 12 décembre 2005 son journal en main,
A Ghazi Aad et les familles des disparus Libanais dans les prisons Syriennes et les
fosses communes qui cherchent toujours la vérité derrière leur deuil forcé,

A ma tante Léna, qui m'a appris à lire et écrire en arabe et en français à l'age de 7
ans, quand aucune école Libanaise n'admettait une brésilienne qui ne parlait que
portugais.

A Yousra, mon arc en ciel dans les jours noirs de travail pénible qu'est le
journalisme…


Marie Claire


- 3 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | Mars 2011


Remerciements

Pour le travail ardent qu’a été cette thèse, je remercie :

- Monsieur Francis Balle, pour son attention et ses directives,

- Monsieur Hachem El Husseini, pour sa patience, son attention et sa compréhension
pour les rendez-vous manqués et les crises de panique qu’il a supportées...

- Monsieur Nabil Bou Monsef, mon rédacteur en chef au bureau des informations
locales au quotidien An-Nahar, pour son encouragement incessant,

- Madame Maria Bou Zeid, ma collègue, pour les longues heures de voyage et séjours
coûteux partagés à Paris entre amies,

- Monsieur Safwan Mchawrab, pour sa collaboration et les incessants trajets que je
lui ai imposés à chaque réinscription à Paris, pendant que j’étais coincée au travail à
Beyrouth,

- Monsieur Najib, libraire et archiviste dans la bibliothèque de l’AUB (American
University of Beirut), pour les heures passées entre la poussière à réparer les
machines à microfilms,

- Les différents partis politiques libanais, aussi cyniques et incroyablement cruels
soient – ils, pour m’avoir appris que le Liban ne changera point, et que la guerre n’a
jamais pris fin.














- 4 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | 01 M0ar1s1 2


Résumé :
Cette thèse porte sur la presse clandestine au Liban, celle qui – non autorisée par l’État–
fut publiée et véhiculée par les partis politiques belligérants durant la guerre au Liban
entre 1975 et 1982.

Elle étudie dans son ensemble la nature d’une sélection significative, non exhaustive,
des publications les plus représentatives de cette époque, ses messages, pour aboutir
à la compréhension du public et des moyens de distribution de ces écrits.

Travail de première main, cette étude se base sur une recherche d’archives, qui sera
plus tard approfondie par l’analyse de contenu, du langage, et de la sémiologie
quand la publication le permet. Ainsi, nous repasserons en vue les périodiques
Falastine Assawra, Al Qaeda, Al Marouni, Loubnan et Sawt El Hakika pour mieux
sonder les points de vue sur les sujets traités ainsi que la façon de faire selon la
vision de chacun.

Ainsi, nous avons affaire à des instruments qui témoignent d’une étape cruciale et
fondamentale dans l’évolution de la presse libanaise, notamment celle qui s’occupe
essentiellement des zones de crise et des manifestations les plus humaines de la
liberté de penser.

On en conclura que la guerre est aussi bien médiatique qu’armée quand il s’agit d’un
affrontement d’idéologies, et que dans un pays multi confessionnel comme le Liban,
l’histoire est non seulement un point de vue, mais une lutte de construction d'image
qui va plus loin que les faits. Michel Foucault le dit bien : "on a beau dire ce que l'on
voit, ce que l'on voit ne tient pas dans ce que l'on dit".

Descripteurs :
Presse clandestine, presse non autorisée, Liban, médias, guerre, guerre du Liban,
communautés confessionnelles, expression, journalisme, communication.


- 5 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | 01 M0ar1s1 2


Title and Abstract

The clandestine press during the war in Lebanon (1975-1982),
Its organization, distribution and readers

This thesis focuses on the underground press, or what is known as the clandestine press in
Lebanon, that was published and promoted by the belligerant political parties during the
war in Lebanon between 1975 and 1982. Noteworthy, these publications were not
authorized by the Lebanese authorities at that time.

It analyses the nature of a significant selection of 5 of the most representative publications
of that period, along with their messages, their readers and their different means of
distribution.

As a first study of its kind, this research is based on archival documents, which contect was
later handled with depth, thus analysing the language and the semiotics when the
publication permitted so. Accordingly, we chose to reflect the views of Falastine Assawra,
Al Qaeda, Al Marouni, Loubnan and Sawt Al Hakika, examining the direction of the
communication in each.

Noteworthy, this reseatch deals with instruments that reflect a fundamental and crucial
step in the evolution of the Lebanese press. It is essentialy a means of communication used
during times of crisis, serving political propaganda, sometimes agendas. Nevertheless,
these publication a manifestation of the freedom of speech.

We conclude that war is made with both arms and media, especially when it involves a
clash of ideologies. It also teaches us tha in a multi- confessional country like Lebanon,
history is not only a point of view, but also a clash for image-building that goes beyond
facts. Michel Foucault said it quite well: "we may say what you see, what we see does not
always stand out in what we say."

- 6 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | 01 M0ar1s1 2



Keywords:
Clandestine press, unauthorized press, Lebanon, media, war, war in Lebanon,
confessional communities, freedom of speech, journalism, communication.

- 7 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | Mars 2011


Principales abréviations
1er, 1re, 2e, 2nde : premier, première, deuxième, seconde
Al. : Alinéa
Art. : Article
Col. : Colonne
Comm. commentaire
Conclu. : Conclusion
Doc. : Document
Etc. : et cætera
Éd. : édition, éditeur
Égal. : Également
Env. : environ
Ex. : exemple
Introd. : introduction
Mém. mémoire
N° : numéro ; n°s : numéros
N.B. : nota bene
NDA : note de l’auteur
NDE. : note de l’éditeur
NDLR. : note de la rédaction
NDT. : note du traducteur
Nouv. : Nouveau, nouvelle
Obs. : observations
p. : page ; pp. : pages
Préf. : préface
Sect. : section ; ss : sous-section
Suiv. : suivant
Somm. : Sommaire
Trad. : traducteur, traduction
V. : voir
V° : ver
R° : recto

- 8 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | 01 M0ar1s1 2


Réf. : référence
ONU : Organisation des Nations Unies
FINUL : Force intérimaire des Nations unies au Liban
OLP : Organisation de libération de la Palestine
MNL : Mouvement national Libanais
FL : Forces Libanaises
PSNS : Parti social nationaliste syrien
PSP : Parti Socialiste Progressiste
FDPLP : Front Démocratique et Populaire pour la Libération de la Palestine
FLA : Front Arabe de Libération
FPLP : Front Populaire de Libération de la Palestine/Commandement Général
FPLP : Front Populaire de Libération de la Palestine
FLP : Front de Libération de la Palestine









- 9 - FEGHALI Marie Claire| Thèse de doctorat | Mars 2011


Sommaire
Thèse de Doctorat / Mars 2011_________________________________________________ 1
AVANT PROPOS _________________________________________________________________ 11
INTRODUCTION___________________________________________________________________ 13
LE CADRE DE L’ETUDE__________________________________________________________ 39
ANALYSE DETAILLEE DES PERIODIQUES CLANDESTINS ___________________________________ 49
PUBLIC ET DISTRIBUTION________________________________________________________ 205
CONCLUSION____________________________________________________________________ 210
BIBLIOGRAPHIE__________________________________________________________________ 214
TABLE DES ANNEXES____________________________________________________________ 216
GRÉGOIRE HADDAD, APÔTRE DE LA LAÏCIT_É______________________________________________ 217
CHARIF AKHAWI, OU LA RÉSILIENCE CITOYENN_E___________________________________________ 220
INDEX DES NOMS PROPRES____________________________________________________ 228
INDEX DES PARTIS POLITIQUES_________________________________________________ 239
TABLE DES MATIERES___________________________________________________________ 250




- 10 -

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi