Manifester en République tchèque. Étude de la protestation par la rue (1989-2009), To demonstrate in Czech Republic. A study of the street protest (1989-2009)

De
Publié par

Sous la direction de Georges Mink
Thèse soutenue le 28 septembre 2009: Paris 10
Cette thèse a pour objet d’étudier la pratique manifestante en République tchèque. La période étudiée est celle qui suit la fin du régime communiste jusqu’à nos jours. A cet effet, l’auteur adopte une approche pluriparadigmatique. Il croise les sources policières, les entretiens qualitatifs et la littérature existante.Dans un premier temps, les cadres paradigmatiques de l’objet d’étude sont reconstitués et discutés, qu’ils proviennent des sciences politiques, de sociologie, de droit, d’anthropologie, d’histoire mais aussi des ouvrages venant des études territoriales : études du post-communisme, étude de l’Europe centrale, de la nation tchèque, études européennes et internationales.Dans un second temps, l’auteur se propose de décrire la pratique manifestante en se concentrant sur l’étude des agents sociaux (comités d’organisations, Organisations des Mouvements Sociaux, organes d’Etat), sur les domaines de la manifestation (avec une étude approfondie du cas praguois), sur les règles encadrant les mobilisations (réglementation, jurisprudence, pratique, règles contextuelles) et sur les modalités de mise en oeuvre (étapes, gestion du sens, ressources et contraintes structurelles). Par la suite, l’étude se consacre à l’explication de l’action. Les organisateurs de manifestations, la société civile, les mondes sociaux des manifestations sont reconstitués. Enfin, un essai de modélisation du débat dans une arène publique achève l’ouvrage.
-Protestation
This PHD work aims to study the practice of street prostesting in the Czech Republic (1989-2009). The periode covers the 20 years following the end of the communist regime. The author adopts a pluriparadigmatic approach. Different sources are used such as police sources, qualitative interviews and scientific literature. Firstly, the paradigmatic frames of the studied object are reconstituted and discussed, and they are taken from political sciences, sociology, law, anthropology and history. On the other hand, there are Aera studies like post-communist studies, Central European Studies, the study of the Czech Nation, European or International Studies. Secondly, the author is aiming to describe the practice of demonstrating concentrating on the study of social agents (Organization committees, Social Movement Organization, States Bodies) as well as on thematic aeras of the demonstration (with a deeper analyze of the Prague case). Focus is also placed on the mobilizations (regulations, case law, practice, contextual rules) and on the modalities of implementation (stages, management of the meaning, resources and structural constraints). Thereafter, the study is devoted to the explanation of the action. Event organizers, civil society, social worlds of street demonstrations are analyzed. Finally, an essay attempts to modelize the debate in a public arena.
Source: http://www.theses.fr/2009PA100149/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 60
Nombre de pages : 573
Voir plus Voir moins






THÈSE
En vue de l’obtention du
Doctorat de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense (P.X.)
en Sciences Politiques
présentée et soutenue par Nicolas Maslowski
le 28 septembre 2009



Manifester en République tchèque
Etude de la protestation par la rue (1989-2009)
Thèse sous la direction de Georges Mink




MEMBRES DU JURY
Monsieur Dominique Colas, Professeur des Universités, Institut d’Etudes Politiques de Paris
Monsieur Michel Dobry, Professeur des Universités, Université Paris I Pantéon Sorbonne
Monsieur Jan Keller, Professeur des Universités, Université d‘Ostrava
Madame Marie-Claude Maurel, Professeur des Universités, E.H.E.S.S., directrice du Centre Français de
Recherches en Sciences Sociales de Prague
Monsieur Georges Mink, directeur de recherche au C.N.R.S., Institut des Sciences sociales du Politique

-------------------------------------------------

École doctorale de sciences juridiques et politiques
















Remerciements


Je remercie, avant tout, le Professeur Georges Mink, d’avoir accepté de diriger cette thèse et de
m’avoir fait confiance pendant toutes ces années. Sa pensée, ses conseils, ses corrections
minutieuses, son soutien m’ont été d’autant plus précieux que j’étais à l’étranger.

Toute ma reconnaissance va également au Centre Français en Sciences Sociales à Prague, Cefres
et à ses directeurs successifs Antoine Marès, Georges Mink, Christian Lequesne, Marie-Claude
Maurel, ainsi qu’à l’assistante de direction Hana Netuková. Ce centre m’a accueilli, m’a permis
de participer aux ateliers des Sciences Sociales, organisés en collaboration avec l’EHESS,
d’organiser un colloque international ainsi que le cycle « confrontations sociologiques », de
coordonner les séminaires doctoraux, et surtout de participer aux conférences des grands des
sciences sociales françaises.

Je voudrais aussi remercier le réseau des séminaires doctoraux centre-européens (CES) pour leur
apport méthodologique mais aussi en terme de connaissance de l’Europe Centrale. Je remercie
aussi toutes les institutions de recherche et de formation auxquelles j’ai appartenu durant
l’écriture de cette thèse ou dans lesquelles je travaille aujourd’hui ainsi que leur personnel : mon
laboratoire de rattachement à Nanterre, le LASP puis l’ISP, l’Institut d’Etudes Politiques de
l’Académie Polonaise des Sciences (et en particulier le Professeur Paczkowski), l’EHESS, le
Collegium Minor de Prague, l’Université Charles de Prague, la Grande Ecole d’Economie de
Prague… Merci aussi à toutes les personnes qui m’ont aidé sur le terrain, aux personnes qui ont
accepté de m’informer, de me donner des entretiens ou l’accès à leurs archives, en particulier
Ondřej Cakl de l’association Tolérance et le colonel Kvíčala de la police tchèque.

Enfin, j’exprime toute ma gratitude à toutes les personnes qui, durant mes années universitaires
en France, Pologne et République tchèque, m’ont apporté des encouragements ainsi qu’un
soutien moral et matériel. Je pense avant tout à mes parents sans qui je n’aurais pu faire d’études.
En plus du soutien moral, je remercie pour les relectures du texte tous ceux qui m’ont aidé et en
particulier, ma mère Jacqueline, ma femme Solange, et Muriel Blaive.

SOMMAIRE

pages
9 Introduction
23 Titre 1 : L’étude pluriparadigmatique de l’objet

Chapitre 1 : L’étude des manifestations de rue en sciences sociales 25

58 Chapitre 2 : La manifestation de rue comme sujet d’études territoriales

98 Chapitre 3 : Méthode d’observation et d’étude

121 Titre 2 : Manifester en République tchèque

Chapitre 1 : Les agents sociaux 123

189 Chapitre 2 : Les domaines des manifestations

203 Chapitre 3 : Les règles encadrant la manifestation

243 Chapitre 4 : Les modalités de mise en œuvre de la manifestation

273 Titre 3 : Expliquer l’action manifestante

Chapitre 1 : Les organisateurs 275

327 Chapitre 2 : La société civile et l’action manifestante

373 Chapitre 3 : Les mondes sociaux des manifestations

415 Chapitre 4 : Essai de modélisation du débat dans une arène publique

Conclusion 427
441 Bibliographie
529 Table des matières










Il est fâcheux pour l’idéal de la rationalité instrumentale que des buts plausibles ne soient pas en
fait disponibles, mais plus importante encore, à supposer que le but soit disponible, est l’absence
d’un monde unique dans lequel l’efficacité pourrait être mesurée à la même aune unique. Je
pense que cette pluralité des mondes a toujours fait partie de la condition humaine, qu’elle n’a
donc rien de nouveau, mais que nous en sommes récemment devenus plus conscients.


Ernst Gellner, 1986






















Introduction





















Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi