Névrose, psychosomatique et fonctionnement limité : approche clinique projective : du destin des pulsions agressives, Neurosis, psychosomatic and borderline state : clinic projective method : the destiny aggressive drives

De
Publié par

Sous la direction de Claude De Tychey
Thèse soutenue le 18 septembre 2009: Nancy 2
L’auteur propose de réfléchir au destin des pulsions agressives dans trois types de fonctionnement : le fonctionnement limite, le fonctionnement psychosomatique et le fonctionnement normalo-névrotique à partir d’une démarche psychodynamique s’appuyant sur le rorschach, l’analyse d’un entretien clinique de recherche et le questionnaire 16PF5. Cette étude se fonde sur une méthodologie du cas unique. Elle porte sur l’orientation de l’agir dans les deux premiers fonctionnements en lien avec l’organisation défensive et la nature de l’angoisse. De là, découle une hypothèse centrale : plus le fonctionnement psychique est marqué par une organisation défensive à dominante projective, plus les pulsions agressives sont externalisées par un agir comportemental associée à une angoisse bruyante et massive. Et a contrario, plus le fonctionnement défensif est marqué par une dominante répressive et inhibitrice, plus les pulsions agressives risquent de subir un destin les conduisant à l’agir somatique, associé à une angoisse non manifeste.
-Pulsions agressives
-Névrose
-Méthode clinique projective
The author proposes to think about the aggressive drives final destinies into three types of intrapsychic functioning : the border-line state, the psychosomatic organization and the normalo-neurotic structure using a psychodynamique orientation centered on the Rorschach, and a clinical research interview associated with the 16PF5 questionary. This study was based on the “single case” methodology. Acting in or acting out are for us linked to the defensive orientation and the nature of anguish. Our main hypothesis is that a psychic functioning more projective is relation to externalization of agressive drives on acting out behaviours related to anguish expression. On the other hand, the more defensive style is affected by a repressive and a primary tendancy, the more the agressive drives are able to lead a somatic expression associated with a repressed anguish.
Source: http://www.theses.fr/2009NAN21011/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 132
Tags :
Nombre de pages : 283
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE DE NANCY II- LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE
ECOLE DOCTORALE LANGAGE TEMPS ET SOCIETE

Groupe de recherche en Psychologie Clinique et Pathologique de la Santé
Laboratoire de Psychologie de l’interaction
et des relations intersubjectives (EA N° 4165)

THESE

Pour obtenir le grade de
DOCTEUR DE L’UNIVERSITE DE NANCY II
Discipline : PSYCHOLOGIE
Mention : Psychologie clinique et pathologique


Présentée et soutenue publiquement le 18 septembre 2009 par
XARDEL-HADDAB Hamida


NEVROSE, PSYCHOSOMATIQUE et FONCTIONNEMENT LIMITE
Approche clinique projective :
Du destin des pulsions agressives

Sous la direction
Du Professeur Claude de TYCHEY


Membres du jury :

Pr. Pascal ROMAN, Université de Lausanne
Pr. Marie Frédérique BACQUÉ, Université Louis Pasteur Strasbourg
Pr. Joëlle LIGHEZZOLO-ALNOT, Université de Nancy 2
Pr. Claude de TYCHEY, Université de Nancy 2

1 REMERCIEMENTS



Je remercie en tout premier lieu M. le Professeur Claude de TYCHEY qui a su avec
doigté, mesure et finesse me guider dans l’élaboration de ce travail. Je souhaite ici lui
témoigner ma profonde gratitude.

Je remercie MME Joëlle LIGHEZZOLO-ALNOT de me faire la joie et l’honneur
d’être membre de mon jury.

Je remercie M. Pascal ROMAN et MME Frédérique BACQUÉ d’avoir accepté d’être
mes pré-rapporteurs et membres de mon jury. Je tiens à dire ici tout l’honneur que j’en reçois.

Je souhaite aussi remercier vivement l’hôpital où j’exerce, en la personne du directeur,
pour m’avoir permis de réaliser ce travail dans les meilleures conditions.
Je tiens ici à remercier vivement Mme Le DR PRINCET, chef de service du pôle
psychiatrique du sud meusien, pour m’avoir ouvert si spontanément ses portes.

Je souhaite aussi dire merci:
A Bruno pour son infaillible patience et son immense soutien
A Anaïs pour sa joyeuse compagnie durant les nombreuses heures de travail
A Louis qui a su rafraîchir mon regard sur le monde
A mes parents, enfin, un grand merci pour cette belle traversée du destin

Et puis à tous ceux qui d’une manière ou d’une autre ont porté avec moi ce travail et
ont permis son achèvement (particulièrement Linda, Souk, Jacqueline, Sylvie).

Enfin une pensée sincère pour toutes ces personnes, ces sujets en souffrance qui m’ont
permis d’alimenter ma réflexion et sans qui ce travail n’aurait pas été possible. En particulier
à Annie, Axelle et Liliane pour m’avoir prêté, pour ce travail, une part d’elle-même, et non
la moindre.


2 SOMMAIRE

REMERCIEMENTS .............................................................................................................. 2

PRESENTATION DE LA THÉMATIQUE DE RECHERCHE ET DE SA
PROBLEMATIQUE .................................................................................................................. 8
I Les déterminants du choix de ma thématique de recherche ou comment j'en suis arrivée à ce
questionnement croisé................................................................................................................ 9
1- En lien avec mon histoire personnelle ............................................................................... 9
2- En lien avec ma pratique professionnelle.......................................................................... 9
II Quelques données de base .................................................................................................... 13
1- Les troubles digestifs........................................................................................................ 13
2- Les troubles borderline et le fonctionnement limite......................................................... 14

PARTIE I: PERSPECTIVE THEORIQUE

LE FONCTIONNEMENT LIMITE......................................................................................... 17
Introduction .............................................................................................................................. 18
1- Quelques éléments de l’histoire des États-limites............................................................ 18
2- Choix terminologique ...................................................................................................... 20
3- Selon le courant psychiatrique classique......................................................................... 21
4- Selon le courant psychodynamique d'orientation psychanalytique................................. 22

Chapitre I :
Du point de vue du destin de la pulsionnalité agressive ...................................................... 27
1- La désintrication pulsionnelle ......................................................................................... 27
2- Le conflit dépendance–indépendance vis-à-vis de l’objet ............................................... 31
3- La tendance destructrice.................................................................................................. 33
3.1- Les manifestations comportementales ...................................................................... 33
3.2- Le masochisme moral ............................................................................................... 34

Chapitre II :
Du point de vue de l'angoisse chez les états-limites ............................................................ 38



3 Chapitre III :
Du point de vue des mécanismes de défense chez les états-limites..................................... 40
1- Le clivage......................................................................................................................... 40
2- L'idéalisation primitive .................................................................................................... 41
3- L'identification projective ................................................................................................ 42
4- L'omnipotence et la dévalorisation de soi et de l'objet.................................................... 43
5- La projection.................................................................................................................... 43
6- La mise en acte ................................................................................................................ 44
7- Le recours à la réalité externe ......................................................................................... 45
En guise de synthèse : .......................................................................................................... 45

LE FONCTIONNEMENT PSYCHOSOMATIQUE ............................................................... 50
1- Le champ psychosomatique ............................................................................................. 51
1.1 La maladie et le malade ............................................................................................ 51
1.2 Le champ de la médecine psycho-somatique ............................................................. 51
1.3 Référence épistémologique choisie............................................................................. 52
2- Choix de la maladie ulcéreuse......................................................................................... 54
3- Quelques définitions délimitant le cadre conceptuel de notre travail : ........................... 56

Chapitre I :
Du destin de la pulsionnalité agressive dans le fonctionnement psychosomatique............. 61
1- La désintrication pulsionnelle ......................................................................................... 61
2- Le versant du masochisme ............................................................................................... 73
3- Le versant de la répression .............................................................................................. 76

Chapitre II :
Du point de vue de l'angoisse............................................................................................... 83

Chapitre III :
Du point de vue des défenses psychiques ............................................................................ 85
1- L’intellectualisation ......................................................................................................... 86
2- Le clivage, le déni, l’inhibition ........................................................................................ 86
3- La répression.................................................................................................................... 87
4- La satisfaction par la perception ..................................................................................... 88
5- La description compulsive de la réalité perçue ............................................................... 89
6- L’activisme....................................................................................................................... 90
7- La vie opératoire.............................................................................................................. 90
4 TRONC COMMUN FONCTIONNEMENT LIMITE ET FONCTIONNEMENT
PSYCHOSOMATIQUE .......................................................................................................... 93
1- Le destin des pulsions agressives au sein du fonctionnement limite et du fonctionnement
psychosomatique .................................................................................................................. 94
1.1 La désintrication pulsionnelle.................................................................................... 94
1.2 Le masochisme moral................................................................................................. 95
1.3 L’alexithymie :............................................................................................................ 95
1.4 La dépression essentielle............................................................................................ 97
2- La nature de l’angoisse .................................................................................................... 97
3- Les mécanismes défensifs................................................................................................ 98
3.1 Le clivage ................................................................................................................... 98
3.2 Le recours à la réalité externe ................................................................................... 98

LE FONCTIONNEMENT NORMALO-NEVROTIQUE..................................................... 100
Cadre conceptuel de notre développement............................................................................. 101

Chapitre I :
Du point de vue du destin de la pulsionnalité agressive .................................................... 103
1- L’intrication pulsionnelle et l’accès à l’Oedipe ............................................................ 103
2- Le Surmoi et la réparation............................................................................................. 105
3- Le masochisme............................................................................................................... 110

Chapitre II :
Du point de vue de l'angoisse............................................................................................. 113

Chapitre III :
Du point de vue des mécanismes de défense ..................................................................... 116
1 Éléments introductifs....................................................................................................... 116
2 La nature du conflit ......................................................................................................... 117
3 Les mécanismes défensifs................................................................................................ 119
3.1 Le refoulement.......................................................................................................... 119
3.2 La formation réactionnelle contre l’agressivité ....................................................... 120
3. 3 L’inhibition.............................................................................................................. 120
3.4 L’intellectualisation- l’isolation- la rationalisation................................................. 121

TABLEAU RÉCAPITULATIF.......................................................................................... 123



5 PARTIE II: METHODOLOGIE DE RECHERCHE

I METHODOLOGIE ET OUTILS DE RECHERCHE ..................................................... 125
1- Population ciblée ........................................................................................................... 125
1.1 Le sujet malade ulcéreux.......................................................................................... 125
1.2 Le sujet limite ........................................................................................................... 125
1.3 Le sujet témoin ......................................................................................................... 126
2- Qu’il est justifié d’utiliser la méthode du cas unique .................................................... 126
3- Techniques et outils de recherche .................................................................................. 128
3.1 L'entretien clinique de recherche enregistré ............................................................ 128
3.2 Le rorschach en mode de passation psychanalytique (De TYCHEY &
LIGHEZZOLO, 1983). ................................................................................................... 129
3.3 Utilisation de l'inventaire de personnalité 16PF5 de Cattell dans l'adaptation
française de Mogenet & Rolland (1995)........................................................................ 131
II Les hypothèses de recherche et leur opérationnalisation : ............................................ 132
1- Chez le sujet au fonctionnement limite .......................................................................... 133
2- Chez le malade somatique ............................................................................................. 138
3- Chez le sujet témoin ....................................................................................................... 143

PARTIE III: ANALYSE CLINIQUE

ANALYSE DES DONNEES CLINIQUES DU SUJET LIMITE ......................................... 148
1- Données anamnestiques................................................................................................. 148
2- Analyse préliminaire ...................................................................................................... 149
3- Analyse des données ..................................................................................................... 153
Conclusion : ....................................................................................................................... 177

ANALYSE DES DONNEES CLINIQUES DU SUJET ULCEREUX CHRONIQUE ......... 181
1- Données anamnestiques................................................................................................. 181
2- Analyse préliminaire ...................................................................................................... 182
3- Analyse des données ..................................................................................................... 185
Conclusion.......................................................................................................................... 209

ANALYSE DES DONNEES CLINIQUES DU SUJET NORMALO- NEVROTIQUE....... 212
1- Données anamnestiques................................................................................................. 213
2- Analyse préliminaire ...................................................................................................... 214
3- Analyse des données ...................................................................................................... 218
Conclusion.......................................................................................................................... 237
6 CONCLUSION ...................................................................................................................... 240
1- Résultats de la recherche ............................................................................................... 241
2- Discussion...................................................................................................................... 245
3- Perspectives de recherches et thérapeutiques................................................................ 258
4- Critiques......................................................................................................................... 267
5 Conclusion finale ............................................................................................................ 268

BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................. 271

RESUME................................................................................................................................ 283
























7 PRESENTATION DE LA
THÉMATIQUE DE
RRRREEEECCCCHHHHEEEERRRRCCCCHHHHEEEE
ET DE SA
PROBLEMATIQUE
8 I Les déterminants du choix de ma thématique de recherche
ou comment j'en suis arrivée à ce questionnement croisé


1- En lien avec mon histoire personnelle

La question des somatisations est une question fortement inscrite dans mon histoire
personnelle au travers notamment du diabète de mon père survenu lors de son passage à la
retraite, ou bien encore des migraines de ma mère se produisant en période de difficultés
relationnelles intra-familiales.
Et en ce qui concerne le choix de l’ulcère, il ressort, après introspection, qu’il renvoie à une
crainte personnelle figurant dans mon expression favorite face à une situation conflictuelle :
« je vais quand même pas m’en faire un ulcère ». Cette crainte s’appuie sur une prédisposition
aux troubles digestifs, bien souvent corrélés à des temps de défaillance par débordement de
mes capacités de mentalisation !

Un autre élément déterminant aussi dans le choix de travailler sur les questions
psychosomatiques se trouve être la lecture du livre MARS de Fritz ZORN (1996). Ce livre a
suscité chez moi une vive émotion et compassion pour ce jeune homme. Mais passée cette
émotion, c’est le questionnement qui a succédé avec des interrogations telles que : comment
la maladie pouvait-elle tenir une fonction si positive pour lui ? Y avait-il à ce point un pouvoir
du corps sur l’esprit ? S’était-il provoqué sa maladie ? Quelle part psychique était en jeu dans
le processus somatique ? Tout autant de questions naïves, mais fortement stimulantes pour la
réflexion.


2- En lien avec ma pratique professionnelle

Pour ce qui est du lien avec ma pratique professionnelle, il réside dans le fait que je
travaille depuis une dizaine d’années en milieu hospitalier général et que mes consultations se
trouvent être principalement auprès de malades somatiques. La rencontre quotidienne avec
ces sujets, jeunes et moins jeunes, m’a amenée à me poser un certain nombre de questions
notamment sur le moment d’apparition de la maladie, sur la place qu’elle prenait dans la vie
9 du sujet, sa fonction pour son économie psychique, la façon dont il inscrivait sa maladie dans
son histoire personnelle, interpersonnelle, transgénérationnelle… Tout autant de questions
qu’il me paraissait cliniquement et intellectuellement nécessaire de structurer dans le cadre
d’une recherche.

1
C’est pourquoi, déjà en 2005, j’ai réalisé un travail de DEA autour de quelques
questions psychosomatiques, au travers de l’étude du fonctionnement psychique d’un malade
ulcéreux chronique. De cette étude, il était ressorti une forte problématique autour d’un conflit
entre le besoin de dépendance et le désir d’indépendance ainsi qu’un fort niveau d’anxiété
chez ce sujet ulcéreux. Mais en plus de ces deux grandes lignes, une autre voie de réflexion
s’est ouverte : celle de la répression des pulsions agressives chez ce malade ulcéreux.
Ce point a fait aussitôt écho au constat clinique fréquent de l’absence d’expression de
l’agressivité dans le discours des malades somatiques que j’ai rencontrés ou bien de
l’expression consciente et claire de tenter de contenir leur agressivité par crainte de la réaction
de l’autre, mais sans pouvoir véritablement la contrôler. Au point que ces malades paraissent
comme le dit DEJOURS (2003) « pacifiste[s], calme[s], voire franchement gentil[s]» mais ils
se trahissent par de l’impulsivité avec notamment de brusques colères. SMADJA (2001)
aborde aussi cet aspect caractéristique lorsqu’il avance qu’il se présente un « écart […] entre
la surface lisse présentée à l’autre-semblable par le patient opératoire et déprimé essentiel et
la violence supposée cachée de son monde pulsionnel » p.73. Ainsi, d’emblée, cette
caractéristique pointe le clivage entre le monde interne et le monde externe chez les sujets
somatisant, donnant une apparence de calme derrière une vie pulsionnelle bouillonnante mais
tenue en chaîne par des procédés ambivalents comme les procédés auto-calmants, et réprimée
à sa source pulsionnelle. BACQUE (2008) relie, quant à elle, l’adaptation et « le
conformisme, la normopathie et la vie opératoire » p.16. Pour elle, comme pour SMADJA et
DEJOURS cités ci-dessus, cette adaptation « entraine souvent un rétrécissement de la vie
psychique, un rattachement au factuel, un désintérêt des relations intersubjectives. » Elle est,
ajoute-telle, « répression plus que renoncement, écrasement de la vie fantasmatique plus que
refoulement » p. 16 .
Voilà qui nous fait entrer en plein cœur de notre sujet au travers de ces concepts de
fonctionnement opératoire, dépression essentielle, monde pulsionnel, répression… Nous
allons les développer.

1 Xardel-Haddab H., Etude du fonctionnement mental d’un sujet ulcéreux chronique, approche
psychodynamique à travers le rorschach, Mémoire de DEA sous la dir. de de Tychey, 2005, 69 p.
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi