Présence du jeune enfant : événement philosophique, source de questionnement éthique, The presence of a young child : philosophical event, ethical issue

De
Publié par

Sous la direction de Dominique Folscheid
Thèse soutenue le 10 décembre 2009: Paris Est
Pourquoi un événement en apparence si naturel qu’est l’accueil d’un bébé se révèle t-il si bouleversant et si complexe ? Pourquoi cette présence peut-elle provoquer joie et émerveillement ou angoisse et violence ? N’est-ce pas parce que l’enfant si vulnérable détient aussi une puissance créatrice ? Créateur de relations et d’émotions, il est d’emblée un être d’esprit. Il commence sa vie avec son lot, son daimon singulier. Suivant celui-ci il sera « jeté-dans-le monde » ou accueilli. Trait d’union entre les forces les plus archaïques et la civilisation, le très jeune enfant nous montre à quel point les mouvements de son corps sont le reflet de sa vie psychique. C’est pourquoi une attention aux soins de maternage, au jeu et aux activités d’éveil va être, avec ses parents, au coeur du processus d’intersubjectivité. Cette éducation première prenant sa source dans le soin est déjà de l’ordre du politique et suppose une éthique qui permette à l’enfant de s’épanouir et d’habiter le monde
-Accueil
-Éducation des enfants
-Maltraitance
-Attachement
-Parents
-Périnatalité
-Bébé
-Émotions
-Prévention
-Bientraitance
-Éthique
-Violence
A baby's arrival is such a natural occurrence: why does it cause so much upheaval? Why does its presence create so much joy and wonderment or else such angst and violence? Is it because the child possesses both vulnerability and colossal creative potential? Creator of relationships and of emotions, from the beginning, the child is a spiritual being. He starts out life with his fate, his particular daimon. After his arrival, he will be thrown in the world or he will be welcomed and integrated. As he is at the interplay between the most archaic forces and civilization, the very young child demonstrates that his physical movements reflect his psychic life. Along with his parents, maternal care, play, and his activities are at the core of the intersubjective process. The care of the child is his initial education and is already reflective of political acts and presupposes an ethic which will allow the child to blossom and to inhabit his world
-Abuse
-Attachment
-Baby
-Care
-Creative force
-Early childhood
-Education
-Ethics
-Good care
-Maltreatment
-Perinatality
-Safety
-Violence
-Young child
-Wonderment
-Neglect
-Parents
-Responsability
-Respectful care
-Relationship
Source: http://www.theses.fr/2009PEST1024/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 360
Voir plus Voir moins

1



UNIVERSITE PARIS-EST
ECOLE DOCTORALE ETE DEPARTEMENT CULTURE ET SOCIETE N°416


THESE DE DOCTORAT
PHILOSOPHIE PRATIQUE




Marie GARRIGUE-ABGRALL



Présence du jeune enfant
Evénement philosophique, source de questionnement
éthique










Thèse dirigée par Dominique FOLSCHEID
Soutenue le 10 décembre 2009



JURY

Professeur Bernard GOLSE Rapporteur
Professeur Pierre MAGNARD
Maître de Conférence Eric FIAT
Professeur Dominique FOLSCHEID
Professeur Jean-Pierre VISIER


tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20102







tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20103




Je remercie

Les enfants et leurs parents qui ont inspiré ce travail et auprès desquels j’ai tant
appris et apprends encore,
Le Professeur Dominique Folscheid pour son enseignement, son art de la maïeutique,
sa bienveillance et son humour,
Eric Fiat pour ses cours si empreints de sensibilité et pour son attention, sa confiance
et la poésie de sa présence.
Les professionnels de l’enfance et amis qui m’ont accompagnée dans mes réflexions
et dans mes recherches.
William mon Premier Lecteur, pour sa patience infinie.
Françoise, philosophe, présente à mes débuts dans cette voie, avec son sourire, son
intelligence et ses encouragements.
Mes compagnes et compagnons étudiants-philosophes pour les échanges stimulants
et les doutes partagés dans cette heureuse aventure et plus particulièrement
Frédérique pour sa relecture attentive.


Et je dédie ces écrits

à

Mes chers parents,
William et nos chers enfants, Jonathan et Ivan,
Ma nombreuse famille, qui n’est certainement pas pour rien dans cette aventure
philosophique,
Et bien sûr à tous les enfants qui m’accompagnent…
tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20104


tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20105


Présence du jeune enfant
Evénement philosophique, source de questionnement
éthique











tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20106



TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION......................................................................................................... 13
PREMIERE PARTIE................................................................................................... 19
LA PRESENCE DE L’ENFANT................................................................................. 19
CHAPITRE 1.................................................................................................................. 20
LA PRESENCE ............................................................................................................... 20
L’existence .............................................................................................................. 22
La question de l’être et du temps, émergence et déploiement ................................ 24
« Jeté dans le monde » ou accueilli ? ..................................................................... 25
L’innocence ?.......................................................................................................... 27
Les enfants abandonnés ou la place du jeune enfant, dans notre société, de saint
Vincent de Paul à aujourd’hui................................................................................ 30
De l’idiotie à l’éveil de la vie psychique................................................................. 33
L’apparition de l’enfant comme sujet puis comme sujet du droit........................... 34
L’importance des soins maternels .......................................................................... 37
CHAPITRE 2.................................................................................................................. 40
LES NOUVEAUX POSSIBLES D’AVOIR UN ENFANT ......................................................... 40
Vouloir des enfants, désir et volonté....................................................................... 40
Le besoin d’immortalité et la responsabilité .......................................................... 41
Les nouvelles possibilités d’avoir un enfant ........................................................... 43
Quand être parent c’est avoir une capacité de don : questions autour de l’adoption
................................................................................................................................. 46
Distinction de la vie naturelle et de la vie humaine................................................ 47
L’accueil de la vie ou l’accueil d’un enfant ?......................................................... 50
La vie en suspens ou l’effet des prédictions provisoires......................................... 53
Venir « au monde », l’enfant et le monde sensible ................................................. 57
Le présent protecteur et créatif............................................................................... 60
CHAPITRE 3.................................................................................................................. 63
D’UNE PHILOSOPHIE DE L’EVENEMENT A LA RENCONTRE AVEC L’ENFANT COMME
EVENEMENT PHILOSOPHIQUE ....................................................................................... 63
Temps et événement ou « transformations silencieuses » ?.................................... 63
L’événement, c’est ce qui fait histoire .................................................................... 68
Les philosophes et la naissance .............................................................................. 69
Des difficultés de l’incarnation............................................................................... 71
Mouvements du bébé, mouvements de transitions .................................................. 72
Naissance du sujet, renaissance de l’absolu ?........................................................ 74
Réminiscence, répétition ou reprise ?..................................................................... 75
« La résolution en marche », quand la préoccupation mène au dévoilement ........ 76
L’étonnement philosophique dans la rencontre avec l’enfant................................ 77
La rencontre et la reconnaissance.......................................................................... 80
La contemplation de l’enfant, source de bonheur .................................................. 87
CHAPITRE 4.................................................................................................................. 90
CES BEBES QUI NOUS ALERTENT................................................................................... 90
L’accueil du bébé, accueil de « l’être-question »................................................... 90
Le bébé comme étranger, hostis, l’hôte ou l’ennemi ? ........................................... 91
Les bébés de l’extrême : étonnement de l’« être-en-question ».............................. 92
La mort de l’enfant comme événement philosophique............................................ 94
tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20107

Les bébés sont-ils violents ?.................................................................................... 95
Refus de la banalisation de la violence et de sa normalisation.............................. 98
Mythes et contes, rappels des dangers qui menacent l’enfance ........................... 100
Définitions et distinction entre violence et agressivité ......................................... 101
Quelles sont les sources de la violence?............................................................... 106
L’appétit ou « orexis » chez Aristote .................................................................... 107
Une source de la violence : le désir chez Platon ?............................................... 109
Les pulsions : Eros et Thanatos............................................................................ 110
La violence fondamentale ..................................................................................... 111
La violence et le mal ............................................................................................. 113
De la violence physique au déni de l’intersubjectivité ......................................... 114
Violence et langage, violence de l’opinion........................................................... 115
La violence de l’amour, « liens de haine, liens d’amour »................................... 117
L’impossibilité du jeu............................................................................................ 120
DEUXIEME PARTIE ................................................................................................ 121
LA PUISSANCE CREATRICE DE L’ENFANT, ................................................... 121
L’ENFANT CREATEUR DE LIEN, L’ENFANT UN ETRE DE RELATION ... 121
CHAPITRE 5................................................................................................................ 122
L’INTERSUBJECTIVITE « ET SI L’HOMME ETAIT LA POUR L’HOMME ? »...................... 122
La puissance créatrice de l’enfant........................................................................ 122
Le nouveau-né et le visage.................................................................................... 122
Naître avec ou l’intersubjectivité.......................................................................... 125
Temporalités intersubjectives, à la recherche de l’ajustement............................. 126
L’accueil de la souffrance..................................................................................... 128
Subjectivité et intersubjectivité : l’enfant seul ou l’enfant être-social ? .............. 130
Naissance des premières relations : interactions, premiers liens et attachement 132
Les émotions et les affects que suscite le contact du bébé, de l’empathie à la fusion
............................................................................................................................... 134
Sensualité et sensorialité dans les soins de maternage ........................................ 135
De l’empire des sens à l’éthique........................................................................... 136
Ethique du soin : la pudeur chez le très jeune enfant........................................... 137
CHAPITRE 6................................................................................................................ 139
LES PATHOLOGIES DU LIEN : LIEN ATTAQUE, ENFANT EN SOUFFRANCE...................... 139
Les aléas du lien et leurs conséquences................................................................ 139
La place dans la fratrie......................................................................................... 140
Petites violences du quotidien qui participent du déni de l’intersubjectivité ....... 142
La réalité de la violence est un déséquilibre, une rupture de l’harmonie ............ 144
« Sans transition » ou l’oubli de la relation ......................................................... 145
Problématiques du lien dans la transmission des savoirs sur les bébés, conflits de
loyauté, théories-écran 146
L’oubli tragique de l’ignorance ou de la méconnaissance................................... 147
Les jeunes enfants « déprivés » ou le mal du lien................................................. 149
Les projections parentales sur le bébé : premiers liens d’investissement ou
toxicité ?................................................................................................................ 151
« L’insociable sociabilité »................................................................................... 152
CHAPITRE 7 154
VERS L’AMITIE........................................................................................................... 154
Les premiers pas vers l’amitié .............................................................................. 154
Les fondements de la socialisation ....................................................................... 157
tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20108

Premiers liens entre enfants, émotions, imitation, coopération ........................... 157
Début d’actions communes................................................................................... 159
Discours et paroles autour du bébé...................................................................... 161
La résistance de l’enfance .................................................................................... 163
La beauté et la joie de l’enfance........................................................................... 168
TROISIEME PARTIE ............................................................................................... 171
DE L’ADULTE A L’ENFANT, LA MAIN QUI DONNE LE MONDE,............... 171
LA MAIN QUI PREND SOIN 171
CHAPITRE 8................................................................................................................ 172
LA MAIN, LE TOUCHER, LE TACT ET LA CREATION...................................................... 172
La main qui donne le monde, la main qui prend soin........................................... 172
La main qui joue et qui apprend, la main qui trace.............................................. 175
De la difficulté à poser des limites........................................................................ 178
Sevrage et socialisation ........................................................................................ 179
Les énigmes enfantines et les caprices.................................................................. 180
« Surmoi archaïque et Surmoi éthique »............................................................... 182
Un espace tiers pour les premiers liens et la naissance du sujet.......................... 184
Rituel et protocole................................................................................................. 186
Le bain d’Edith ..................................................................................................... 188
CHAPITRE 9................................................................................................................ 191
« LA BIEN-TRAITANCE » OU LE QUESTIONNEMENT ETHIQUE ..................................... 191
La création d’un concept ...................................................................................... 191
La bientraitance institutionnelle s’inscrit dans une filiation................................ 196
Rappel historique de la maltraitance.................................................................... 198
Le bien et le mal.................................................................................................... 199
L’accompli et l’inaccompli ................................................................................... 201
Au-delà des contraires, le questionnement éthique .............................................. 202
La question du mal, le mal et l’enfant................................................................... 204
La bientraitance ne serait-elle qu’un discours ? .................................................. 205
Différents sens du mot traiter ............................................................................... 206
CHAPITRE 10.............................................................................................................. 208
LE SOIN ET L’EDUCATION DANS LA PETITE ENFANCE 208
La bientraitance s’applique au quotidien dans les soins à l’enfant ..................... 209
L’éducation et la paideia ...................................................................................... 211
L’éducation dans la petite enfance, un choix politique ........................................ 213
John Locke, philosophe de la petite enfance ........................................................ 215
Le jeu et les besoins fondamentaux....................................................................... 219
Les relations enfants/enfants : imitation et socialisation ..................................... 221
« L’enfant-enjeu »................................................................................................. 222
Une approche culturelle de la relation parents-enfants....................................... 224
La bien-traitance est d’abord une présence ......................................................... 226
L’autorité est une composante de la bien-traitance ............................................. 227
La responsabilité des spécialistes, experts et professionnels de l’enfance à travers
l’histoire récente ................................................................................................... 228
CHAPITRE 11.............................................................................................................. 232
LE BIEN DE L’ENFANT ................................................................................................ 232
De quel bien parle-t-on ?...................................................................................... 232
Pourquoi le bien ?................................................................................................. 233
Le bien s’enseigne-t-il ?........................................................................................ 236
tel-00504947, version 1 - 22 Jul 20109

L’empathie et ses dangers..................................................................................... 237
« C’est pour ton bien » ou « la pédagogie noire » ............................................... 238
Ethique de la famille ou de la cité ? ..................................................................... 240
CHAPITRE 12.............................................................................................................. 242
DE L’ETHIQUE A LA POLITIQUE .................................................................................. 242
Le principe responsabilité pour les générations futures....................................... 243
Du moral au politique ou le risque de la corruption du bien ............................... 244
Quelle Bientraitance pour les professionnels ?.................................................... 246
De l’Idéal soignant au soignant « suffisamment bon »......................................... 246
Que serait la bien-traitance ?............................................................................... 247
QUATRIEME PARTIE ............................................................................................. 253
POUR UNE ETHIQUE DE L’ACCUEIL DES BEBES ET DE LEURS PARENTS
....................................................................................................................................... 253
CHAPITRE 13.............................................................................................................. 254
RECHERCHE ET CLINIQUE, OU EST L’ETHIQUE ? ......................................................... 254
Une population vulnérable ................................................................................... 255
L’espace d’accueil, un éthos pour les bébés et leurs parents............................... 257
Un espace transitionnel entre l’enfant et ses parents pour favoriser leur
socialisation. ......................................................................................................... 259
L’écoute et l’observation ...................................................................................... 261
Le partage émotionnel de l’équipe pluridisciplinaire .......................................... 263
Le temps différé de l’écoute .................................................................................. 263
L’écoute centrée sur le langage............................................................................ 264
Quelle éthique de l’écoute et de l’observation ? .................................................. 265
Les bienfaits de l’écoute........................................................................................ 266
L’accueil, notion historique et philosophique ...................................................... 268
Accueil et hospitalité............................................................................................. 269
Aristote : « L’habitude est une seconde nature » ................................................. 271
L’éthos dans les lieux d’accueil de la petite enfance, l’habitat et les besoins de
l’enfant .................................................................................................................. 273
Quels sont les critères de qualité d’un mode de garde ?...................................... 274
L’écologie et les bébés, environnement et nourriture, quel éthos ? ..................... 275
Etablir une alliance, un travail basé sur la confiance.......................................... 276
La notion de responsabilité selon Levinas............................................................ 280
CHAPITRE 14.............................................................................................................. 281
QUESTIONS ETHIQUES A PROPOS DE RECHERCHES SUR LE BEBE ................................. 281
Deux expériences problématiques pour les bébés : le visage impassible et la
situation étrange ................................................................................................... 282
Les paradoxes de l’intersubjectivité : l’inversion des valeurs, la perversion ...... 284
De la nécessité à aménager les premières séparations des bébés et jeunes enfants
d’avec leur mère 286
Bébé de la science ou bébé de la métaphysique ? ................................................ 287
Cruauté et recherche, ou de l’aveuglement par l’intellect ................................... 290
Incidences sur les familles, incidences sur les équipes......................................... 293
Le bébé est-il une personne ?................................................................................ 294
Souffrance psychique, déclarations et lois............................................................ 296
CHAPITRE 15.............................................................................................................. 299
COMMENT L’ETHIQUE VIENT AUX ENFANTS ............................................................... 299
L’éthique de l’accueil ........................................................................................... 303
tel-00504947, version 1 - 22 Jul 201010

Pour une prévention prévenante........................................................................... 305
Violence et liberté ................................................................................................. 308
CONCLUSION ........................................................................................................... 313
BIBLIOGRAPHIE...................................................................................................... 319
INDEX.......................................................................................................................... 333


tel-00504947, version 1 - 22 Jul 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.