Robustesse dans les systèmes de dialogue finalisé : modélisation et évaluation du processus d'ancrage pour la gestion de l'incompréhension, Robustness in practical dialogue systems : grounding process modeling and evaluation for misunderstanding management

De
Publié par

Sous la direction de Laurent Romary
Thèse soutenue le 24 octobre 2008: Nancy 1
Les systèmes de dialogue en langue naturelle sont des interfaces de communication homme-machine susceptibles de souffrir de nombreux problèmes d'incompréhension liés à la complexité de la langue. Nous appelons robustesse leur capacité à faire face aux problèmes d'interprétation. La théorie du grounding (ancrage) de Clark \& Schaefer (1989) suggère que les participants à un dialogue cherchent à atteindre la compréhension mutuelle en produisant des preuves de leur compréhension et peut alors permettre d'améliorer la robustesse des systèmes. Cette théorie est confrontée toutefois au problème d'acceptation récursive : afin de savoir si une preuve de compréhension a bien été comprise il est nécessaire d'en fournir une preuve de compréhension et on ne peut au final jamais savoir si quelque chose a été correctement compris. Les modélisations informatiques de l'ancrage qui visent à résoudre ce problème font l'objet de plusieurs simplifications ou sont trop complexes à mettre en oeuvre. Nous proposons d'appuyer la modélisation du processus d'ancrage sur la croyance de compréhension des preuves de compréhension, entraînant une coupure de la récursion ainsi que la possibilité d'ancrer à tort un énoncé. Cette modélisation a été implémentée et adjointe à un système d'interprétation symbolique classique. L'évaluation du système a été réalisée par simulation sur corpus en générant des dialogues d'ancrage de manière artificielle entre deux instances du système. Ce type d'évaluation permet alors d'explorer automatiquement une grande diversité de problèmes d'ancrage. Les résultats obtenus à l'issue de l'évaluation montrent un gain significatif de compréhension et valident en cela l'approche générale.
-robustesse
Dialogue systems in natural language are error-prone. We advocate the resolution of these errors within the collaborative model of Clark & Schaefer (1989) : each participant is willing to reach the mutual understanding by providing evidence he understands his partner's utterances. This raises the problem of recursive acceptance as noted by Traum (1994,1999) but existing models that solve this problem either make important simplifications or are too complex to implement. We propose to consider shared beliefs of understanding in order to guide the grounding process. We implemented the model and made an evaluation of its accuracy within the simulation paradigm. We evaluated wether two systems are able to ground an utterance. This setup allows fine-grained analysis of a wide range of grounding problems. Eventually, the evaluation results show the efficiency of grounding while measuring the gain of understanding.
Source: http://www.theses.fr/2008NAN10081/document
Publié le : mercredi 26 octobre 2011
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 251
Voir plus Voir moins




AVERTISSEMENT

Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le
jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la
communauté universitaire élargie.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l'auteur. Ceci
implique une obligation de citation et de référencement lors
de l’utilisation de ce document.

Toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une
poursuite pénale.


➢ Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr




LIENS


Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 122. 4
Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10
http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm '
orteurs
rain
STMIA
herc

y
École
ersité
do
P
ctorale
rédéric
IAEM
herc
Lorrain
INRIA,
e
ses
Départemen
Nancy
t
Univ
de
Caelen
formation
CNRS,
do
conférences,
ctorale
Quignard
en
Lauren
informatique
herc
Robustesse
Lab
dans
he
les

systèmes
P
de
R
dialogue
Bunt
nalisé
de
Mo
ys-Bas
délisation
de
et
e
é
Examinateurs
v
Maître
aluation
ersité
du
vignon
pr
de
o
CNRS,
cessus
R
d'ancrage
de
p
e
our
c
la
Lo
gestion
Rec
de
Informatique
l'incompréhensio
l
n
7503
THÈSE
Henri
présen
oincaré,
tée
1
et
app
souten
Harry
ue
Professeur,
publiquemen
ersité
t
Tilburg,
le
a
24
Jean
o
Directeur
ctobre
rec
2008
h
p
,
our
Grenoble
l'obten
F
tion
Béchet
du
de
Do
Univ
ctorat
d
de
A
l'univ
Matthieu
ersité
Chargé
Henri
rec
P
he,
oincaré,
Nancy
Nancy
t
1
omar
(sp
Directeur
écialité
rec
Informatique
h
Linguistique)
,
par
Ro
Alexandre
quencourt
Denis
oratoire
Comp
r
osition
de
du
herc
jury
en
Pr
et
ésident
App
Jean-Marie
ications
Pierrel
UMR
Professeur,
UFR
UnivMatthieu
l'équip
jour
ts
tout
Mes
a
profonds
n'aurait
remercie
é
men
re
ts
souten
v
la
on
considérable
t
paren
tout
alogue
d'ab
par
ord
de
à
sur
Lauren
et
t
présen
Romary
t
p
te
ou
mes
r
d'action.
l'op-
p
p
mon
ortunité
tière,
qui
doiv
m'a
remerciés.
été
leur
donnée
de
d
Je
'
bres
eectuer
atric
cette
Bertrand
thèse
our
sous
construction
sa
thèse.
direction.
les
Ensuite,
mo
je
group
remercie
a
c
leur
haleure
3
u
b
se
lui,
men
t
t
.
les
mes
deux
hat
rapp
toute
orteurs,
et
Jean
T
Cael
n
en
t
et
m'on
Harry
présence
Bun
souten
t
l
p
quatre
our
herc
la
enn
nesse
les
de
group
l
dialogue,
eur
Blac
analyse
Daniel
et
Luciana
ainsi
Pitel
que
v
p
dans
our
mo
les
dans
précisions
collab
qui
ermis
on
ond
t
ons
été
et
app
de
ortées
ce
à
n'aurait
cette
vu
thèse
l'état.
par
à
leur
remerciemen
conco
une
u
li
rs.
erté
Je
Sans
tiens
rien
égalemen
é
t
é
à
ossible
remercier
Mes
Jean-Marie
ts,
Pierrel
amis,
p
c
our
et
la
e
présidence
en
du
Langue
jury
Di
ainsi
puis
que
ALARIS,
F
e
r
t
é
galemen
déric
être
Béc
Ils
het
t,
p
leur
our
et
a
aection,
v
u
oir
au
con
ong
tribué
ces
à
années
mettre
rec
en
he.
p
tiens
ersp
à
ectiv
mercier
e
mem
ce
du
rt
e
ai
le
nes
P
armations
k
du
kburn,
do
Quignard,
cumen
Coulon,
t.
Gaie,
Je
Benotti,
souh
Guillaume
ai
p
te
m'a
exprimer
oir
en
u
outre
la
ma
du
gratitude
dèle
à

Matthieu
cette
Quignard
Cette
qui
oration
a
p
suivi
d'établir
e
f
t
a
encadré
i
cette
du
thèse.
dèle
Il
sans
est
synergie
parv
ce
en
e,
u
t
à
thèse
guider
p
mes
s
tra
le
v
en
aux
Je
tout
adresse
en
tous
me
sincères
lai
ts.
ssan
Remerciemen
t.
terrain
.
In
.
tro
.
duction
de
9
.
Gestion
MEDI
du
Sommaire
terrain
.
comm
.
un
.
p
.
our
dans
la
.
robustesse
.
13
.
1
.
Compréhension
.
dans
.
les
un,
systèmes
69
de
.
dialogue
74
15
.
1.1
.
Qu'est-ce
.
qu'un
aradigme
système
.
de
.
dialogue
.
?
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cessus
.
.
.
.
.
.
.
T
.
et
.
.
.
73
.
terne
.
.
.
.
.
de
.
.
.
.
15
de
1.2
.
Compréhension
.
et
78
co
terprétation
mm
5.1
unication
.
.
.
.
.
.
81
.
.
.
.
.
.
.
Conclusion
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.2
.
.
.
.
.
.
.
.
17
.
1.3
.
Problèmes
.
d'in
53
terprétation
c
.
cessus
.
.
.
.
.
.
.
Métho
.
Ev
.
robustesse
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Ev
.
gestion
.
un
.
.
.
.
.
.
.
4.3
.
première
.
.
.
.
.
.
.
.
25
.
2
in
Problématique
système
de
5
la
aluation
robustesse
aluation
35
.
2.1
.
Dénition
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Le
.
et
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
89
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
91
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
45
.
Pro
.
d'ancrage
.
.
35
.
2.2
.
Mo
.
dèles
.
de
.
robustesse
.
externe
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.3
.
errain
.
omm
.
pro
.
d'ancrage
.
robustesse
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4
.
dologie
.
4.1
.
aluation
.
la
37
in
2.3
.
Critiques
.
du
.
métadialo
.
gu
.
e
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4.2
.
aluation
.
la
.
du
.
comm
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
76
.
Conclusions
.
la
.
partie
.
.
.
.
.
.
.
.
43
.
2.4
.
Conclusions
.
.
.
.
.
.
.
.
Robustesse
.
terne
.
un
.
d'in
.
79
.
P
.
d'év
.
81
.
Ev
.
MEDIA
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5.2
.
corpus
.
A
.
l'ancrage
.
.
44
.
3
.
T
.
errain
.
comm
.
un
.
et
.
pro
.
cessus
.
d'ancrage
.
45
5.3
3.1
.
T
.
errain
.
c
.
omm
.
un
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5
.
..
.
10.2
6
.
Un
compréhe
système
.
d'in
Sommaire
terprétation
.
93
terprétation
6.1
Proto
In
.
terprétation
a
syn
Critère
taxico-séman
.
tique
.
.
.
.
.
.
hec
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ts
.
.
.
173
.
.
.
de
.
aise
93
9.5
6.2
.
Pro
.
jection
du
dans
.
le
.
formalisme
.
MEDIA
.
.
.
.
.
.
de
.
.
.
.
.
Conclusions
.
.
.
ersp
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
.
compréhension
.
.
104
.
6.3
.
Conclusion
la
.
.
.
.
.
9.3
.
compréhension
.
.
.
et
.
.
.
de
.
.
.
Abandon
.
.
.
.
.
180
.
sur
.
aluation
.
.
.
.
.
.
.
de
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Discussion
.
dans
.
.
.
.
.
dialogue
.
.
.
.
109
.
7
.
Métho
.
dologie
205
et
12
résultats
.
111
.
7.1
.
Métho
6
dologies
Conclusions
d'év
.
aluation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de
.
9.1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Non-compréhension
.
de
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de
.
mauv
111
.
7.2
.
Résultats
9.4
.
de
.
de
.
.
.
.
.
aise
.
et
.
réin
.
.
.
178
.
mauv
.
si
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Ev
.
cessus
.
185
.
le
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
en
.
aluation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
10.3
114
.
7.3
.
Les
.
erreurs
.
du
.
système
.
.
.
.
.
.
193
.
11.1
.
pro
.
'év
.
.
.
.
.
.
.
11.2
.
ec
.
hine
.
.
.
.
.
.
.
203
.
l'év
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
et
.
es
.
209
115
.
7.4
.
Critique
.
de
.
l'
.
év
.
aluation
.
de
.
la
8.5
robustesse
.
in
.
terne
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
117
.
7.5
171
Amélioration
Exemples
attendue
traitemen
par
173
l'ancrage
Bonne
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9.2
.
de
.
part
.
209
.
.
119
.
7.6
.
Conclusions
.
de
.
la
.
seconde
.
partie
.
.
.
.
174
.
Non-compréhension
.
.
.
sa
.
aise
.
.
.
.
.
.
.
.
.
175
.
Mauv
.
compréhension
.
.
.
succès
.
réin
.
.
.
.
.
.
.
176
.
Mauv
119
compréhension
Mo
.
délisation
éc
et
de
év
terprétation
aluation
.
d'un
.
pro
.
cessus
9.6
d'ancrage
d'une
121
aise
8
n
Mo
on
délisation
.
du
.
pro
.
cessus
.
d'ancrage
.
123
.
8.1
.
In
.
tro
10
duction
aluation
.
pro
.
d'ancrage
.
corpus
.
10.1
.
co
.
d'év
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
187
.
Mise
.
÷uvre
.
l'év
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
123
.
8.2
.
Mo
188
dèle
Résultats
d'ancrage
.
théorique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
11
.
201
.
Elimination
.
la
.
jection
.
l
.
aluation
.
.
124
.
8.3
.
Pro
.
cessus
.
d'ancrage
.
.
201
.
Analogies
.
v
.
le
.
homme-mac
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
11.3
.
de
.
aluation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
137
Conclusions
8.4
p
Implémen
ectiv
tation
207
dans
Conclusion
un
12.1
système
d'ancrage
de
.
dialogue
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
156
U
S
S
Uterrain
.
cessus
12.2
Sommaire
Pro
.
c
.
essus
.
d'ancrage
.
.
.
.
.
.
.
.
Syn
.
.
.
.
.
.
.
219
.
.
.
.
.
.
.
aluation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
222
.
.
.
.
.
.
.
Utilisation
.
un
.
.
.
.
.
.
211
.
12.3
.
Ev
13.4
aluation
pr
de
.
la
.
gestion
.
du
.
terrain
.
comm
222
un
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
227
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
212
.
13
13.3
Limitations
du
et
comm
p
.
ersp
.
ectiv
.
es
.
215
.
13.1
.
Amélioratio
.
n
.
s
.
du
.
pro
.
cessus
221
d'ancrage
Ev
.
du
.
o
.
d'ancrage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
13.5
.
thèse
.
.
.
.
.
.
215
.
13.2
.
Extensions
.
du
.
terrain
.
comm
.
un
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Bibliographie
.
7
.
.articiel
sourd,
s
langue
t,
naturelle
la
est
système
sans
On
doute
nature
le
ns
meilleur
à
mo
rép
y
obtien
en
ignoran
que
par
nous
au
a
il
v
à
ons
service
de
même
com-
le
m
dire
uniquer.
problè
Son
alors
ecacité,
d'un
sa
t
faci
t
lité
compassion
d'emploi
énoncés
et
utilisation
son
libre
expressivité
obstacle,
en
Le
fon
v
t
de
un
mise
mo
con
y
ts
en
othèse,
privilégié
système.
p
l'utilisateur
our
qu'a
accompli
n'on
r
onfron
nos
ab
buts.
donner
Mais
des
nous
que
n'a
en
v
a
ons
facultés
en
et
général
fraction
pas
sûr
idée
et
d
y
e
complexes.
la
l'encon
com-
langue.
plexité
p
considérable
tell
nécessai
ne
r
p
e
ce
à
u
son
riv
usage.
umain
Dès
de
le
p
b
que
erceau,
dans
nous
celle
sommes
bâtons
plongés
de
dans
visageable.
un
c
en
dialoguer
vironnemen
en
t
premi
qui
l'énoncé
pro
p
duit
t
de
et
la
les
langue
aucun
naturelle,
me
et
m
sans
p
l
impasses
e
pas
sa
à
v
eut
oir,
ou
notre
onnes
cerv
le
eau
capacité
s'adapte
à
à
men
ces
eugle,
sons
ourvu
pro
raisonnemen
duits
le
par

nos
qu'une
pairs.
la
Lors
ourrait
de
r
l'enfance
e
,
con
nous
à
in
que
tégrons
n
les
ce
mécanismes
irait
de
de
la
de
comm
jectif
unication
traire
au
une
f
la
ur
que
et
du
à
pas
mesure
même
que
Bien
s'étend
mo
notre
am
capacité
e
à
in
comprendre
parlan
le
t
monde.
l'être
Il
confron
p
com-
eut
langue
arriv
teraction.
er
faire
que
yp
nous
c
butions
l'o
sur
réalisation
un
moindre
mot,
à
une
ersation
construction
et
grammaticale,
de
ou
p
un
t
sens
endan
inattendu,
faisan
mais
h
nous
capacité
parv
dif-
enons
t
facilemen
dans
t
nécessite
à
lieu
in
in
tégrer
duit
ces
qu'il
nouv
des
eautés
ons
dans
e
notre
l'utilisateur
bagage
v
linguistique.
Alors
Comm
h
uniquer
en
nous
à
est
le
ensuite
lui,
tellemen
à
t
tude
aisé
Ces
que
en
la
à
comple
laquelle
xité
parvien
de
tout
la
rép
langue
questions,
disparaît
ne
totalemen
r
t
onses
p
croire
our
les
ne
onses
laisser
n'est
pl
La
ace
est
qu'à
9
son
général
emploi.
moitié
Quoi
complète-
de
t
plus
v
naturel
quasimen
alors
dép
que
de
de
de
p
t,
ense
t
r
monde,
à
ne
utiliser
maîtrisan
la

langue
inme
p
de
our
langue.
dialoguer
p
a
bien
v
force
ec
la
une
d
mac
l'utilisateur,
hine
le
en
traindre
li
exemple
eu
n'emplo
et
er
place
des
d'une
moi
souris
s
et
Mais
d'un
faisan
cla
on
vier
à
puisqu'il
tre
nous
son
est
quotidienne
si
la
facile
L'ob
de
est
co
con
mm
de
uniquer
ermettre
?
utilisation
Les
de
systèmes
langue
de
e
dialogue
la
homme-mac
articielle
hine
système
tenden
soit
t
un
à
ni
réaliser
être
cet
erceptible.
ob
sûr
jecti
faut
f.
dérer
Ce
tte
son
bition.
t
rêv
des
d'
in
ne
terfaces
telligence
logicielles
le
don
te
t
alisan
le
a
but
ec
est
h
d'app
est
orter
tée
un
la
service
plexité
à
la
un
et
utilisateur
l'in
grâce
On
à
eut
l'emploi
néanmoi
de
l'h
la
othèse
langue
la
naturelle.
omplexité
Ce
à
p
euvre
endan
la
t
d'un
,
est
la
que
conception
nécessaire
d'un
une
mo
v
dèle
à
de
rompus,
la
qu'alors
comm
réalisation
u
systèmes
ni
dialogue
cation
erforman
et
devien
son
en
implémen
Cep
tation
t,
dans
en
un
t
système
ette
se
yp
heurten
la
t
de
fatalemen
reste
t
cile
à
me
la
tre
complexité
÷uvre
de
un
la
Celle-ci
langue
en
et
er
de
que
l'in
système
teraction
terprète
v
pro
erbale
par
;
et
or
se
nous
ose
ne
que
disp
ti
o-
du
sons
yp
pas
:
à
dit
l'heure
?
actuelle
que
de
oulait-il
mo
?
dèle
que
complet
êtres
de
umains
la
t
comm
général
unication
mal
et
y
de
ondre,
la
systè
c
est,
ompré-
c
hension.

En
une
conséquence,
ulti-
les
de
système
mes.
s
problèmes
de
euv
dialogue
t
que
outir
nous
des
parv
dans
enons
le
à
ne
construire
t
aujourd'h
du
ui
à
fon
de
t
onse
bien
ces
pâle
ou
gure
il
face
p
à
obteni
u
que
n
rép
être
incomplètes,
h
encore
umain.
qu'il
Si
t
on
b
les
rép
comparait,
alors
on
ce
p
pas
ourrait
cas.
dire
robustesse
qu'un
système
système
la
de
à
dialogue
La
est

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi