Chaleurs industrielles pour le chauffage urbain

De
Publié par

Commission des Communautés européennes énergie Chaleurs industrielles pour le chauffage urbain Commission des Communautés européennes énergie Chaleurs industrielles pour le chauffage urbain Direction recherche, développement Prospective du groupe Spie-Batignolles Contrat n° XVII/AR/80/529 Publié par la direction générale Énergie 1982 EUR 8116 DE, EN FR Publié par: COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Direction générale Marché de l'information et innovation Bâtiment Jean Monnet LUXEMBOURG AVERTISSEMENT Ni la Commission des Communautés européennes, ni aucune autre personne agissant au nom de la Commission, n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations ci-après. Cette publication est éditée dans les langues suivantes : DE 92-825-3313-1 EN 92-825-3314-X Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage. Luxembourg, Office des publications officielles des Communautés européennes, 1982 © CECA-CEE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1982 Printed in Belgium ISBN 92-825-3315-8 N° de catalogue : I III CHAPITRES PAGES SOMMAIRE VII INTRODUCTION 1 1 CONCEPT DE LA FOURNITURE EN BASE 4 1.1. VARIATIONS DES BESOINS1.2. TAUX DE COUVERTURE DES BESOINS1.3. COMPLEMENTARITE DES SOURCES D'ENERGIE 4 1.4. PERENNITE DE FOURNITURE ET SOUPLESSE D' EXPLOITATION 7 2 MODELE SIMPLIFIE ADOPTE POUR ESTIMER LA FAISA­BILITE 8 2.1. CARACTERISTIQUES D'UN EQUIVALENT-LOGEMENT.. 10 2.2.S DU RESEAU EQUIVALENT DU MODELE 10 2.3.
Publié le : vendredi 9 mars 2012
Lecture(s) : 18
Source : EU Bookshop, http://bookshop.europa.eu/
Nombre de pages : 84
Voir plus Voir moins

Commission des Communautés européennes
énergie
Chaleurs industrielles pour
le chauffage urbain Commission des Communautés européennes
énergie
Chaleurs industrielles pour
le chauffage urbain
Direction recherche, développement
Prospective du groupe Spie-Batignolles
Contrat n° XVII/AR/80/529
Publié par la direction générale Énergie
1982 EUR 8116 DE, EN FR Publié par:
COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES
Direction générale
Marché de l'information et innovation
Bâtiment Jean Monnet
LUXEMBOURG
AVERTISSEMENT
Ni la Commission des Communautés européennes, ni aucune autre personne
agissant au nom de la Commission, n'est responsable de l'usage qui pourrait
être fait des informations ci-après.
Cette publication est éditée dans les langues suivantes :
DE 92-825-3313-1
EN 92-825-3314-X
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg, Office des publications officielles des Communautés européennes, 1982
© CECA-CEE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1982
Printed in Belgium
ISBN 92-825-3315-8 N° de catalogue : I III
CHAPITRES PAGES
SOMMAIRE VII
INTRODUCTION 1
1 CONCEPT DE LA FOURNITURE EN BASE 4
1.1. VARIATIONS DES BESOINS
1.2. TAUX DE COUVERTURE DES BESOINS
1.3. COMPLEMENTARITE DES SOURCES D'ENERGIE 4
1.4. PERENNITE DE FOURNITURE ET SOUPLESSE
D' EXPLOITATION 7
2 MODELE SIMPLIFIE ADOPTE POUR ESTIMER LA FAISA­
BILITE 8
2.1. CARACTERISTIQUES D'UN EQUIVALENT-LOGEMENT.. 10
2.2.S DU RESEAU EQUIVALENT DU
MODELE 10
2.3. CORRELATIONS UTILISEES 11
2.4. ESTIMATION DES FRAIS D'EXPLOITATION ET DE
LA MARGE2
3 INFLUENCE DES CARACTERISTIQUES DU RESEAU SUR LES
CRITERES DE RENTABILITE 15
3.1. FOURNITURE EN BASE
3.2. INFLUENCE DES CARACTERISTIQUES LOCALES POUR
UN NOMBRE DONNE D'EQUIVALENT-LOGEMENTS 1
3.3. LIMITATIONS DU MODELE ET SPECIFICITE DE
CHAQUE OPERATION 19 IV
METHODE D'EVALUATION DU GISEMENT DE CHALEUR
INDUSTRIELLE POUR LES INDUSTRIES CONSIDEREES 24
4.1. NOTION DE CHALEUR INDUSTRIELLE 24
4.2. ORIGINE DES CHALEURS INDUSTRIELLES UTILISA­
BLES POUR LE CHAUFFAGE D'HABITATIONS 26
4.3. METHODE D'ESTIMATION DES POTENTIELS DE
CHALEURS INDUSTRIELLES UTILISABLES POUR LE
CHAUFFAGE URBAIN 27
CARACTERISTIQUES DES PRINCIPAUX PROCEDES
PERMETTANT UNE RECUPERATION D'ENERGIE 28
5.1. RAFFINAGE DU PETROLE
5.2. USINES CHIMIQUES 30
5.2.1. PETROCHIMIE
5.2.2. GRANDS PRODUITS DE BASE DE CHIMIE
MINERALE1
5.2.3. METHANOL 33
5.2.4. DIVERS
5.3. SIDERURGIE
5.3.1. COKERIES
5.3.2. AGGLOMERATION DU MINERAI 34
5.3.3 HAUTS FOURNEAUX 3
5.3.4. ACIERIES5
5.3.5. LAMINOIRS6 GISEMENT DE CHALEUR INDUSTRIELLE POTENTIELLEMENT
UTILISABLE POUR LE CHAUFFAGE D'HABITATION DANS
LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE EUROPEENNE J 38
6.1. ALLEMAGNE FEDERALE 3
6.2. BELGIQUE 40
6.3. DANEMARK1
6.4. FRANCE
6.5. PAYS-BAS3
6.6. IRLANDE4
6.7. ITALIE 4
6.8. LUXEMBOURG5
6.9. ROYAUME-UNI6
PART DU GISEMENT DE CHALEUR INDUSTRIELLE UTILI­
SABLE POUR LE CHAUFFAGE DE LOGEMENTS 48
7.1. ALLEMAGNE FEDERALE 49
7.2. BELGIQUE 53
7.3. DANEMARK4
7.4. FRANCE5
7.5. PAYS-BAS7
7.6. IRLANDE8
7.7. ITALIE 59
7.8. LUXEMBOURG 61
7.9. ROYAUME-UNI2
CONCLUSION5 VII
SOMMAIRE
L'objet de cette étude est de déterminer les
potentiels de chaleurs récupérables dans les industries
du raffinage du pétrole, de la chimie et de la sidérurgie,
pour alimenter des réseaux de chauffage urbain sur 1'en­
semble du territoire de la Communauté Economique Euro­
péenne. *
Une fourniture de la base des besoins permet de
limiter, de façon significative, les investissements de
récupération et de transfert de chaleur. La demande de
pointe ou de secours est alors assurée par des chaufferies
centralisées classiques ou autres équipements de production
associés.
Pour chaque implantation des industries considérées,
le potentiel de chaleur récupérable a été estimé à partir
des capacités de traitement ou de production des unités.
Pour chacun de ces potentiels localisés de chaleur
industrielle, une longueur maximum de réseau dite "distance
économique" a été évaluée à partir d'un modèle technico­
économique simplifié.
Le critère économique utilisé est le temps de
retour de l'investissement : sa limite supérieure a été
choisie égale à 7 ans.
A 1'intérieur de la zone définie autour du site
industriel, les besoins centralisés de chauffage ont été
analysés soit en se basant sur les puissances installées
de chaufferie collective, soit à partir de la densité de
population. Les cas les plus favorables concernent les
agglomarations qui possèdent déjà un système de distribution
de chaleur.
Pour les industries considérées, une économie
d'énergie minimum de 2,4 millions de Tep est possible
dans de telles opérations de valorisation de chaleur
industrielle, en chauffant plus de 1 700 000 logements,
(voir tableau 1 ρ III).
Au moment où cette étude a été entreprise, la GRECE était
alors seulement candidate à l'adhésion à la Communauté,
ce qui n'a pas permis de l'intégrer à l'étude. VIII
Il faut noter que la conjugaison de plusieurs
sources de chaleur a très généralement un effet favo­
rable sur les projets. Au potentiel de chaleur estimé
ici, pourront s'ajouter les chaleurs issues d'autres
activités industrielles ou de récupération dont 1'in­
ventaire n'est pas analysé dans la présente étude.
Ainsi, l'intégration des chaleurs industrielles
récupérables dans l'ensemble des énergies locales, conduit
à un système de fourniture d'énergie flexible pouvant
mieux faire face aux variations conjoncturelles des coûts.
La volonté politique, locale et nationale
doit appuyer et diriger ces réalisations.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.