Le harcèlement moral au sein de l'entreprise

De
Publié par

Ecole: ESC WESFORD
Entreprise: aucune
Niveau: BAC + 3
A travers ce mémoire, j'ai voulu étudier le harcèlement moral en le définissant et en montrant les recours qui sont proposés à la victime pour s'en sortir
Publié le : samedi 18 juin 2005
Lecture(s) : 158
Nombre de pages : 49
Voir plus Voir moins
SIAU Stephanie
Date de création : Date de dépôt : Niveau :
01.06.2005 18.06.2005 BAC + 3
Le harcèlement moral au sein de l'entreprise
Sommaire  Sujet : Le harcèlement moral au sein de l’entreprise  Introduction p 3  I/ Le harcèlement moral: un nouveau phénomène ?p 4  A/ Définition générale p 4  B/ Définition au sein de l'entreprise p 6  II/ Quels en sont les acteurs?p 10  A/ L’agresseur p 10  B/ La victime p 14  C/ Les témoins p 15  III/ Aspects psychologiques et sociauxp 16  A/ Psychologique p 16  B/ Sociaux p 17  IV/ Sur le plan médical et juridique: 19 p                  A/ Incertitude sur la reconnaissance de cette "pathologie" p 19  B/ Du harcèlement à la cour de Justice p 21
 
1
1/ La préventionp 21  2/ Règlement du problème et recours éventuelp 22                                  a/ L’inspection du travailp 22  b/ Le médecin du travailp 23  c/ Le Médecin conseil de la sécurité socialep 24  d/ Les délégués du personnelp 27  e/ CHSCTp 27  f/ L’employeur lui-mêmep 27  g/ Le salarié lui-même                                                    p 28  Conclusion  33 p  Annexesp 34  Bibliographie                                     p 40    Cinématographie         40 p  Sites Internet p 41            
 
2
Introduction :   Vous est-il déjà arrivé de vous sentir mal à l’aise dans les relations que vous entreteniez avec certaines personnes ? Si c’est le cas, et que cette personne se trouvant proche de vous n’arrête pas de faire des allusions sur votre caractère ou votre façon d’être par exemple, que celle-ci vous attaque avec minutie et de façon récurrente afin que personne d’autre à part vous-même ne puisse le remarquer. Nous pourrons alors dire que c’est du harcèlement.   Marie France Hirigoyen nous explique dans la dernière couverture de son livre : Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien(1)  Ilqu’ « est possible de détruire quelqu’un avec des mots, des regards, des sous entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral ». Nous pouvons trouver celui-ci dans la vie personnelle mais également dans la vie professionnelle. Le harcèlement moral existe depuis de nombreuses années dans de nombreuses cultures mais sa désignation dans les textes de loi est récente ainsi que sa reconnaissance par les individus (4 ou 5 ans).   A travers l’étude que nous allons faire, nous allons essayer de découvrir les différents recours existant au niveau de la loi pour les individus ou les salariés qui sont chaque jour agressés et comprendre comment ceux-ci peuvent arriver à se libérer du harcèlement moral.   Pour répondre à cela nous allons définir cette nouvelle « pathologie » du point de vue général et professionnel, dans un deuxième temps nous nous intéresserons aux différents acteurs qui possèdent un rôle dans le harcèlement moral puis nous verrons les différents impacts de ce phénomène sur les aspects sociaux et psychologique de la victime et pour finir nous étudierons les recours existants.    
 
3
I/ Leharcèlementmoral : un nouveau phénomène ? 
  A/ Définition générale   Le harcèlement moral est un phénomène que nous pouvons rencontrer dans la vie courante et qui peut être pratiqué par une personne de notre entourage comme par exemple un compagnon, un parent ou un voisin. Celui ci consiste à déstabiliser la personne qui est considérée comme une « proie » par tous les moyens possibles et imaginables.   Comme nous le montre Marie Françoise Hirigoyen, dans le film Tatie Danielle d’Étienne Chatiliez (2), le harcèlement peut détruire toute une famille même si les liens entre ses différents membres sont forts. L’agresseur, lui est toujours très habile ce qui lui permet de renverser les rôles et arriver à faire croire aux personnes qui ne sont pas concernées (les témoins par exemple) qu’il est la victime et que ses « victimes » sont les agresseurs et le persécutent.   Les agressions que l’harceleur va mettre en place dépendent d’un processus inconscient de destruction psychologique. Nous pouvons donc le qualifier de processus pervers. Nous ne devons pas oublier que tout le monde peut utiliser ce processus à divers moment de sa vie et avec diverses personnes mais on ne parlera de harcèlement que si celui ci devient répétitif et que les actes ne sont fait que pour détruire l’autre ce qui par la suite procure une joie ou un bien-être à celui qui les fait. Un des points de départs les plus fréquents du harcèlement est le bonheur de l’autre.  Un exemple de harcèlement moral :  Mme S vivait dans une campagne proche d’une petite ville et avait pour voisine Mme M. Les relations entre les deux femmes ont été amicales, pendant une dizaine d’années jusqu’au jour où une amie de Mme S est venu lui rendre visite. Mme M a commencé à insulter l’invitée de Mme S, alors que celle-ci n’était pas encore sortie de sa voiture, seule Mme S entendait tout ce qui était dit. Puis tous les jours des insultes étaient faites à l’encontre de Mme S à des moments ou seule celle-
 
4
ci pouvait les entendre. Mme S était poursuivie par sa voisine en ville, des ordures étaient jetées dans son jardin… Mais quand celle-ci en parlait à sa famille, personne ne voulait la croire étant donné que Mme M était restée aimable avec eux, et donc les membres de la famille était persuadés que celle-ci se faisait des idées. Et cela continua jusqu'à ce que la famille S déménage. Par contre rien ne fut fait au niveau de la justice envers Mme M étant donné qu’il n’y avait aucune preuve.   Nous pouvons donc noter que le harcèlement moral, est un phénomène difficile à prouver quand celui-ci touche quelqu’un. De plus comme nous l’avons déjà dit, il est nécessaire que les proches de la victime soient à l’écoute de celle-ci et bien sûr ils doivent être prêts à tout pour arriver à aider celle-ci                       
 
5
 B/ Définitions dans l’entreprise.   Bien que le harcèlement existe depuis de nombreuses années et même depuis la naissance du travail, celui-ci n’a été défini que récemment.   Heinz Leymanna été le premier à donner un sens moral au au harcèlement travail afin de le caractériser il a choisit de parler de mobbing (mob : foule, meute…). Selon lui, l’idée de mobbing est représentée par tous les faits qu’exécute une personne contre une autre (sa victime) sur une longue période. Nous pouvons également dire que c’est les relations qu’entretiennent la victime et son agresseur.          Christophe Dejours (3) est un des premiers chercheurs français qui s’est intéressé aux conditions de travail. Il estime que " lar tse enue harcèlement mol forme clinique de l'aliénation sociale dans le travail résultant de contraintes psychiques exercées de l'extérieur sur un sujet par l'organisation du travail, par les modes de gestion et d'évaluation ou de direction de l'entreprise"    Marie FranceHirigoyen (1), elle, va définir le harcèlement comme étant tous  les actes abusifs qui peuvent arriver à détruire une personne du point de vue psychique ou psychologique et peut être même en dernier ressort, au niveau physique (car si celle-ci, n’est pas bien entourée par ses proches elle pourrait vouloir se suicider afin de ne plus souffrir de ces attaques incessantes). Cette destruction peut mettre en danger l’emploi de la victime mais aussi l’ambiance sur le lieu de travail puisque la victime sera toujours attaquée puisque son agresseur se trouvera toujours dans un périmètre proche de celle-ci. Tout cela peut influencer la productivité d’une entreprise car si une personne est mal, son travail s’en ressentira. De plus si cette personne a un poste important par exemple manager d’une équipe ou d’un service, cela deviendra handicapant pour l’entreprise qui pourra dans le pire des cas se détruire petit à petit.   Pour ces trois personnes le harcèlement est un fait exercé à l’encontre d’une autre personne (que l’on peut considérer comme une proie, ou une victime…). Celui-
 
6
ci a une influence sur le monde du travail et donc de l’entreprise car même un seul homme peut faire chambouler toute la production si son moral est affecté  Le harcèlement au travail peut prendre plusieurs formes: · refus de communiquer · Aucune consigne n’est donnée ou elles sont contraires de ce qui avait été dit plus tôt par le responsable. · Aucun travail n’est donné (personne que l’entreprise a mis au « placard », ou surcroît de travail. · On donne des tâches ingrates à effectuer ou qui sont au dessus de nos capacités · Critiques incessantes de la part d’un responsable ou d’un collègue de travail. · Humiliations 1)e nnxeega gianétom le (cf. · Insultes et menaces…
  Depluscelui-ci dépend principalement de deux phénomènes qui sont: · L’abus de pouvoir, par un collègue ou bien un responsable. Cette forme de harcèlement est la moins accepté car l’être humain n’aime pas être au service de quelqu’un d’autre, nous pouvons penser que cela lui fait penser à une sorte d’esclavage. · Manipulation, celui-ci fait beaucoup plus de ravage car la manipulation peut être difficile à percevoir. Il ne faut pas croire que toute manipulation relève du harcèlement car il nous est tous arrivé de manipuler une fois ou deux quelqu’un, on parlera de harcèlement quand cela se produit répétitivement.
 Autre forme de harcèlementmoral  Il existe une forme de harcèlement où l’employé devient un véritable fantôme, plus personne ne s’intéresse à lui. On le paie mais on ne lui donne rien à faire. Un sondage de l’IPSOS en 2000 en dénombrait 16%, ce qui représenterait plus de 2 millions de personnes en France.  
 
7
 Mais qui sont ces personnes victimes d’une nouvelle forme de harcèlement qui après de nombreuses années de loyaux services sont mises en placard(4)? Ces victimes sont ignorées de tous, elles n’existent plus même si elles sont tous les jours assises à leur bureau. Il est possible que des personnes se mettent à rêver d’être payées pour ne rien faire, mais quand cela arrive, elles en souffrent, car elles sont inutiles à l’entreprise. Les personnes qui sont mises au placard ont beaucoup de mal à s’en sortir car elles se détruisent moralement.  Ce type de harcèlement moral est encore moins visible que celui qu’on connaît déjà, étant donné qu’il n’y a aucune attaque réelle et donc qu’on ne peut pas y répondre.   « La mise au placard » des employés se retrouve en majorité dans les entreprises qui ne peuvent pas ou avec grande difficulté licencier son personnel, on peut citer en exemple des entreprises publiques bien connues, les mairies également. La mise au placard est donc une solution pour que les employés dont les entrepreneurs ne veulent plus partent en démissionnant. En 2002, on pouvait compter quasiment ¼ des salariés de ces entreprises n’avaient pas de réel travail à effectuer.   De plus ces salariés « mis au placard » représentent un coût important pour les entreprises dans lesquelles ils « travaillent » car les entrepreneurs ne leur  donnent rien à faire donc les victimes se sentent inutiles ce qui peut les amener à déprimer et donc en venir à demander à un médecin s’ils peuvent avoir droit à un congé de maladie (et cela peut arriver une ou plusieurs fois dans l’année).   Ces travailleurs peuvent sortir de leur « placard » après quelques années d’isolement mais le retour à une vie professionnelle normale est difficile. La victime de ce type de harcèlement va modifier petit à petit son caractère à force d’être ignorée par ces collègues, elle va finir par devenir la copie conforme de ce que expriment les autres sur elle : par exemple elle va être angoissée, stressée, obsessionnelle alors qu’elle ne l’était pas auparavant…et pour finir, la victime va retourner au « placard » étant donné qu’elle sera devenue inefficace et associale
 
8
puisque celle-ci aura perdu l’habitude de travailler avec les personnes qui l’ont ignorée pendant un certain temps.   En Europe on peut voir que quasiment 1/10 des salariés sont touchés par ce phénomène.   Personnes déclarant avoir été l'objetd'une intimidatinoo u un'd cèarhlemnetmoralau travail ne%  en 2000) Europe p ya sned na s51alréésistires en000 tne d su02 e(lp   
               
 
Hommes 
Femmes 
Au total 
8 
10 
9 (8 en 1995) 
9
II/ Quels en sont les acteurs ?   Dans le cas du harcèlement moral, nous pouvons voir qu’il existe trois acteurs différents. Tout d’abord, nous avons l’agresseur, ensuite il y a une ou plusieurs victime(s), et pour finir nous pouvons également citer les témoins du harcèlement qui agissent rarement de peur, peut être de devenir la nouvelle « proie ».   A/Qui est l’agresseur ?   L’agresseur est une personne qui a besoin de faire du mal pour pouvoir exister, il ne le fait peut être pas consciemment mais il ne connaît aucune autre façon de vivre, et de se valoriser.   Le premier qui lui a donné un nom est le psychanalysteP.C Racamiermais à ce moment là il n’y avait pas de définition précise. PuisAlberto Eiguer (5), va définir cette personne comme il suit : « iesLsudividnsrevrep ciss nars soiqueue xtnc  uq,i sous linfluence de leur soi grandiose, essaie de créer un lien avec un deuxième individu, en sataptruo ttnt qaau à lmentièreiculn éticratniirgéle trauiqss due e efanid le désarmer. Il sat ,iol àotua coa ianfe nc senuo reds io ,nel que aussi à lama estime et à la croyance en soi de lautre. En même temps, il cherche dune certaine manière, à faire croire que le lien de dépendance de lautre envers eux est ire trault esce uq te elbaçalpmei qu sleol .iteci» L’agresseur suit un certain processus de destruction de sa victime, dans un premier temps il va la manipuler et, l’utiliser au gré de ses envies, puis il la détruira sans aucune culpabilité. »   Nous pouvons voir qu’il existe plusieurs critères expliquant le comportement du pervers narcissique, nous allons essayer de les énumérer en dessous mais dans un premier temps nous allons tenter de définir lenarcissique: celui-ci ne devient pas obligatoirement un pervers, ou un harceleur, il est nécessaire qu’un passage se fasse entre les deux. Le narcissique est une personne vide, (de sentiment, d’estime de soi, on pourrait même dire que rien ne l’habite) ce qui lui procure un effet de manque, c’est pourquoi notre pervers narcissique va essayer de s’attaquer à une
 
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.