Prieurés bénédictins, aristocratie et seigneuries : une géopolitique du Bas-Maine féodal et grégorien (fin 10e-début 13e siècle)

50 lecture(s)
Domaine: Sciences de l'Homme et Société
L'étude des prieurés bénédictins du Bas-Maine est réalisée en deux temps dans une perspective de géographie politique. La première partie du travail envisage l'apparition des établissements et analyse chaque fondation comme un processus étiré dans le temps et très contrôlé : l'étude s'attache ici à présenter les antécédents historiques et les caractéristiques géographiques des sites d¤implantation, la sociologie des partenaires sollicités par les moines et la chronologie de leur action qui, entre 1040 et 1130, recoupe largement l¤évolution politique générale. L'analyse de la terminologie prieurale, relativement fluctuante, incite à voir dans l¤apparition du terme de « prieur » un indice de consolidation des maisons. La seconde partie du travail s¤attache plus spécifiquement à mettre en relation le fait prieural avec le monde politique et à analyser l'évolution des rapports entre les moines et l'aristocratie. Une histoire en deux temps se dessine à cet égard : dans une première phase d'association, les prieurés ont sanctionné et renforcé la légitimité de la domination seigneuriale de leurs partenaires aristocratiques ; dans ce cadre, ils se sont laissés instrumentaliser dans les luttes féodales. Parallèlement intégrés au projet grégorien de monachisation du monde, ils se sont aussi constitués comme des seigneuries libres qui, à la charnière des 11e et 12e siècles, ont paru excessivement concurrencer celles de leurs bienfaiteurs laïcs. Les relations entre les moines et l¤aristocratie sont alors entrées dans une phase de dissociation, tandis que la montée de la puissance royale envenimait également les relations entre les seigneurs laïcs et les prieurés.

lire la suite replier

Télécharger la publication

  • Format PDF
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
sciences_de_l-homme_et_societe
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

Université Rennes 2 – Haute-Bretagne
UFR Sciences sociales

THESE
Pour l’obtention du grade de docteur de l’Université
Discipline Histoire


Prieurés bénédictins,
aristocratie et
seigneuries

Une géopolitique du Bas-Maine
féodal et grégorien
e e(fin 10 -début 13 siècle)

Tome 1

Présentée et soutenue publiquement par Sebastien LEGROS
Le 8 décembre 2007



Jury

Dominique BARTHELEMY, professeur d’histoire du Moyen Âge,
Université de Paris IV-Sorbonne

Bernard MERDRIGNAC, professeur d’histoire du Moyen Âge,
Université de Rennes 2 Haute-Bretagne

Daniel PICHOT, professeur d’histoire du Moyen Âge,
Université de Rennes 2 Haute-Bretagne
(Directeur de thèse)

Philippe RACINET, professeur d’histoire et d’archéologie du Moyen Âge,
Université de Picardie
1
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008Remerciements




Au terme d’un travail étiré sur six années, je souhaite adresser mes remerciements à
toutes les personnes qui, par leurs conseils critiques, leurs encouragements, ou
simplementleurécouteontpermissaprogressionetfinalementsonachèvement.
En premier lieu je remercie mon directeur de recherche, Daniel Pichot, pour les
orientations qu’il a sues m’indiquer, spécialement dans ces moments difficiles où le
travail,bloquéparuneapprochetropmonographique,neprogressaitplusguère.
Je remercie également les bibliothécaires et documentalistes qui ont bien souvent
facilité mon accès aux documents par leur disponibilité et par leur connaissance des
fondsdocumentaireslocaux.
Ce travail est également redevable à mes amis pour leurs encouragements et leur
attention, et spécialement à Jean%Michel Gousset etSamuel Chollet, pour le regard
d’archéologuequ’ilsontportésurunsujetd’historienetpourleuraidedansl’utilisation
desourcespeufamilièresàunlecteurdecartulaire.
Je souhaite également chaleureusement remercier ma mère, dont le soutien est une
inestimablesourcedemotivation.


PourAnne,
pourtoutcequecetravaildoitàsaprésencebien%aimée.
2
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008Table des Matières

Table des Matières 1
Tables des figures 9
Abréviations 11
Sources et bibliographie 13
1. Sources manuscrites 13
2. Sources imprimées 17
3. instruments de travail et ouvrages méthodologiques 21
4. Cartes et plans 22
5. Etudes générales 22
6. Etudes sur le Maine et les autres provinces de l’Ouest 65

Introduction générale 80

ère1 partie - L’émergence et la reconnaissance des
établissements prieuraux dans la société féodo-
e er eseigneuriale du Bas-Maine (11 -1 quart du 12 s.)

Chapitre 1. Un prieuré et sa fondation : l’exemple
du prieuré de Bazougers 98
1. A la croisée de motivations concordantes. Individu, famille et
réseau féodal : la fondation dans son tissu social 98
a. La fondation de Bazougers et ses antécédents à Nuillé : les faits 98
b. La fondation prieurale, entre manifestation d’une stratégie familiale et
acte individuel 99
■LedoyenHubertetsesmotivations 99
■Lafondationmetenmouvementtoutunréseauféodal:lemilieusocial 101
2. Les significations diplomatique, religieuse et féodo-seigneuriale 103
du geste fondateur
a. La manifestation d’une opportunité diplomatique 103
b. Un acte féodal et seigneurial… 103
c. … Un acte féodal et religieux 106
3. Le mécanisme pratique de l’implantation des moines 108
a. Préparation 109
b. implantation 111
c. Le choix du lieu et les aspects matériels de la fondation 112

Chapitre 2. Les fondations prieurales :
une description chronologique et géographique 114
1. Chronologie des fondations 114
2. Géographie des fondations prieurales 117
a. Distribution générale des prieurés 117
b. Les cadres géographiques et humains des implantations prieurales 121
■ Cadred’implantation:lemilieunaturel 122
1
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008■ Cadred’implantation:leréseauviaire 124
■ Cadrehistoriquedel’implantation:lessitesetleursantécédents 126

Chapitre 3. Les fondateurs 142
1. Les fondateurs réguliers 142
2. Les partenaires laïcs 146
e ère ea. Les fondations comtales : fin 10 -1 moitié du 11 siècle 147
eb. Les fondations châtelains : une transition à la moitié du 11 siècle 149
c. Les seigneurs châtelains et leurs vassaux : modes de rapport 151
de e eseigneur-vassal et fondations prieurales (2 moitié 11 -début 12 siècles)

Chapitre 4. Le processus fondateur 159
1. La dotation initiale et ses impératifs 161
a. Les bâtiments monastiques et leur construction 161
b. La constitution du temporel prieural : une logique d’autosubsistance 163
■Lafondationconcrétisebiensouventunesituationdéjàacquise 164
■Letravaildesmoines 166
■Ladotationtemporelle 168
2. L’évolution du temporel à court terme : un impératif de
consolidation et d’achèvement 172
a. Consolider la propriété prieurale 172
b. Compléter la propriété prieurale 174
c. A moyen terme : élargir le champ des possessions 177

Chapitre 5. Les abbayes et leurs prieurés :
planification et programmes de fondations 179
1. Des associations raisonnées et durables entre les moines
et un partenaire laïc : l’exemple des prieurés de la Couture 179
a. Les moines de la Couture et le comte du Maine 179
b. Des fondations prieurales dans l’orbite comtale 182
2. Des fondations à distance et par essaimage : l’exemple des
prieurés de Marmoutier 184
a. L’importance de la distance 184
b. L’envoi des moines et leur action locale 185
c. La mobilité des moines 187
3. Fondations d’opportunité et synergies fondatrices : l’exemple
des prieurés de Saint-Serge et l’influence de Marmoutier 188
a. La localisation des prieurés de Saint-Serge dans un espace frontalier 188
b. L’implication monastique sur la marche mancello-bretonne à partir
edu début du 11 siècle 193
c. L’influence de Marmoutier sur les fondations de Saint-Serge 196
4. La transformation d’un vieux temporel abbatial en réseau
prieural : l’exemple des prieurés de l’abbaye d’Evron 199
a. Un regard historiographique sur l’abbaye d’Evron 199
b. La refondation de l’abbaye et la dotation temporelle 201
c. Hypothèse sur le projet prieural évronnais 207

Chapitre 6. Reconnaissance et désignations
des prieurés et des communautés monastiques
prieurales 217
1. L’évolution et la fixation terminologique : la reconnaissance
de la spécificité des établissements prieuraux 217
2
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008a. Terminologie prieurale : le prieuré comme établissement 217
■Etatdelaquestion 217
■Uneapprochedelapratiqueterminologiquelocale 221
b. Terminologie prieurale : les moines du prieuré 226
2. Les communautés monastiques prieurales et leur
fonctionnement 229
a. Un cas d’étude : le fonctionnement du prieuré de Bazougers 229
■Lesmoinesduprieuré 229
■Lerenouvellementdesmoinesetleurhiérarchie 232
■Desmoinesquisedéplacent 233
■Lesactivitésmonastiques 234
b. La communauté des moines et son fonctionnement 236
■Combiendemoinesdanslesprieurés? 236
■Prieursetsocii:lamiseenplaceprogressived’unrapport
hiérarchiqueauseindesétablissements 238
■Lesprieurs:originesetactivités 241
3. Les logiques d’organisation et de relations : prieuré et réseaux
monastiques 262
a. Hiérarchie et réseau 262
b. Des relations inter-prieurales peu visibles 264

Chapitre 7. La réalité matérielle des établissements:
le cadre de vie des moines 268
1. le lieu de culte prieural 271
a. Les prieurés en position d’écart et les chapelles prieurales 271
b. Prieurés et églises paroissiales : le lieu de culte et sa localisation par
rapport au prieuré 271
■Localisation 271
■Laquestiondelaconstructiondeslieuxdecultes 272
2. Les bâtiments prieuraux : distribution et évolution fonctionnelle 274
a. L’exploitation des cadastres napoléoniens 274
b. Le prieuré : un lieu clos et séparé 274
■Descloîtresprieuraux? 274
■Lesbâtimentsconventuelsetlesdépendances:ladescriptiondes
établissements 277

eConclusion de la 2 partie 280

e2 partie - Prieurés et pouvoirs : les moines et
la mise en ordre féodale et seigneuriale du
e eBas-Maine (fin 10 -début 13 s.)

Chapitre 1. Les prieurés et les transformations
e ère edu pouvoir comtal (fin du 10 s.-1 moitié du 11 s.) 285
e1. Les fondations de la fin du 10 siècle : une conception
carolingienne et ses limites 285
a. Le comte du Maine et l’abbaye de la Couture : la fondation du
prieuré de Pritz 285
■Lesoriginesduprieuré:lerécittraditionnel 285
■L’antérioritédel’installationdesmoinesparrapportàcelleduseigneur
deLaval 287
3
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008■L’hypothèsed’unefondationcomtale 288
b. Le prieuré Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier 291
■Unterroircarolingien 292
■Lesensdel’installationdesmoinesdeSaint%AubniàBazouges 293
■Récit:l’établissementdesmoinesdeSaint%Aubindanslapremièremoitie
edu11 siècle 294
■Lecomteetl’instrumentalisationdelaprésencemonastiquebasilgéenne 297
■OppositionavecleseigneurChâtelainetinsertiondansletissuseigneurial
local:lanaissanceduprieuréSaint%Jean%BaptistdeeChâteau%Gontier 299
e2. Un prieuré dans la gouvernance comtale au milieu du 11 siècle
Saint-Clément de Craon et la reconnaissance des fonctions
seigneuriale et féodale d’un prieuré 301
a. Le prieuré de Craon et ses origines 302
■Lelitige;lacommisedel’honordeCraonetl’expulsiondesmoinesde
Saint%Aubin 302
■Enjeuseigneurialetprésencedesmoines 303
b. La commise de l’honor de Craon et le remaniement monastique autour
de Saint-Clément : la signification féodale de l’installation des moines de
la Trinité de Vendôme 305
■Lescirconstancesimmédiatesdelacommise:laforfaituredeshéritiers
deCraon 305
■Lescirconstanceslointaines:lesmanifstationdel’autonomie
seigneuriale 307
■L’expulsiondesmoinesangevinsetl’établissementd’unordre
féodal 308
■L’instanceprieuraleetsafonctiondansl’ordreféodalmisenplace
parlecomte 309

Chapitre 2. Prieurés et ordre châtelain. Un cas
d’étude : les prieurés de Marmoutier dans la
châtellenie de Laval (vers 1050-vers 1120) 312
1. « En dépit des apparences, tout n’est pas local »… ou pas
seulement : pour une approche géopolitique des fondations
prieurales 313
a. les fondations d’Arquenay et du Bignon : chronologie 313
b. Tout n’est pas local : le rôle du dominus lavallois dans le cadre
diplomatique manceau 315
■ Laquestiondelarencontreentrelarencontreentrelafamillede
LavaletMarmoutier 315
■L’intermédiaireduseigneurdeChâteau%du%Loirestaportée
diplomatique 315
er■GuyI etlecomteduMaine:lesfondationsd’Auversetd’Arquenay
(1046%1051) 316
■ManoeuvresdiplomatiquesautourdelafondationduprieuréduBignon
(vers1050) 318
c. Tout est local ? Les prieurés à la croisée des enjeux diplomatiques
provinciaux et des enjeux seigneuriaux locaux 320
■ Forceetsouplessedelaféodalisation:opportunitésd’actiondansle
cadredelarivalitémancello%angevine 321
■ Laportéedelagéographieféodaledanslarivalitémancello%angevine 322
■ Manœuvresautourdelaconstitutiondespatrimoinesprieuraux 324
■ Pourconclure:lesprieurésauservicedeladominationchâtelainedans
4
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008uncadrediplomatiquespécifique 326
2. Le prieuré Saint-Martin, les moines de Marmoutier et
la seigneurie châtelaine de Lava 329
a. Le prieuré et la reconnaissance de la noblesse du seigneur 330
er■ Lesmoines,latitulaturedeGuyI etlalégitimitéduseigneur 331
■ LesmoinesetlanoblesseduseigneurdeLaval 332
b. La fondation du prieuré au service de la seigneurie châtelaine : la
normalisation des rapports dans l’environnement féodal du bassin de Laval 334
■ Leprieuré,l’extinctiondescontestationsetl’épurementdesterresenlitige 334
■ LeprieuréSaint%MartinentreleseigneurdeLavaletsescontestaireslocaux 336
■ LeprieurédanslalutteentrelesseigneursdeLavaletdeSaint%Berthevin:
guerredesbourgsetguerredesprieurés 340
■ LamiseaupasduseigneurdeSaint%Berthevin 342
c. La constitution du patrimoine prieural et la reconnaissance de la châtellenie
de Laval 346
■ Lecadred’implantation:unvieuxterroir,peupléetmisenvaleur 346
■ Lecadreparoissial 347
■ Lagéographiedeschemins:unedonnéestratégiqueessentielle 349
■ L’impactduprieurésurl’accèsàLaval 352

Chapitre 3. Association.
L’implication des prieurés dans la mise en ordre
eféodo-seigneuriale (seconde moitié du 11 -premier
equart du 12 siècle) 357
1. L’expression d’une entente : les gratifications faites aux prieurés 357
a. Le cycle de donations 357
b. Qui donne ? Quelques observations générales 358
■ Méthodologie 358
■ Quelquesconclusions:lasociologiedesdondateursetsonévolution 359
2. La raison du don : la marque de l’entente entre moines et
aristocrates 361
a. Questionner la signification du don médiéval à travers
l’intermédiaire prieural 361
■ Lessensdudon 361
■ Délocalisationetproximité:pourunegéographiedudonmédiéval 363
b. Prieurés, dons et géographie féodale 364
■L’influencedesfondateursdeprieuréssurlesdonateurs 364
■Lesdonschevaleresques 370
■Leprieuré,uncentredegravitédel’espaceféodal 378
3. Prieurés, féodalité et domination seigneuriale 385
a. Vides et pleins prieuraux et enjeux féodaux 385
■Uneapprochecartographique 385
■Lacarteetsaméthode 386
b. Les prieurés de la région mayennaise et la solidité de la seigneurie
de Mayenne 389
■Uneprésenceprieuraleréduite 389
■Lasoliditédelaseigneuriemayennaise 391
c. Les prieurés au sud de Laval et les difficultés de la mise en ordre
châtelaine 393
■ Uneforteprésenceprieurale 393
■ Lesfonctionsféodalesdesprieurés 394
■ Prieurésetrésistanceàladominationchâtelaine 398
d. Conclusion. Les prieurés dans l’ordre féodal : une implication complexe 405
5
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 20084. Prieurés et domination seigneuriale : les donations prieurales
entre renforcement de la potestas et altération patrimoniale 406
a. L’impact des donations 406
b. Les facteurs de renforcement des seigneuries laïques 407
■ Occasionderencontreetdistinctionseigneuriales 407
■ Dominationseigneurialeetproximitéaveclesmoines:levoisinageentrele
lechâteauetleprieuré 408

Chapitre 4. Prieurés et réforme monastique :
la fonctions des prieurés dans le projet seigneurial
et grégorien des bénédictins (vers 1050-vers 1120) 414
1. La constitution des patrimoines prieuraux :
considérations générales 415
a. L’ampleur des acquisitions durant la période 1050-1130 415
b. Au-delà des dons gratuits : dons rétribués et achats 415
c. La composition des patrimoines prieuraux 417
■ L’évolutiongénérale:larapiditéduphénomènedeconstitution
patrimoniale 417
■ Lastructuregénéraledespatrimoines 419
■ Dansledétail:desstructuresdiversesselonlesabbayeslesprieurés 421
2. Le patrimoine ecclésiastique des prieurés 427
a. L’ampleur du processus de récupération des églises 427
b. Prieurés et dîmes 431
3. Le contenu foncier des acquisitions 434
a. Questions méthodologiques 434
b. Principes d’organisation 435
c. Les vignes 436
■ Laproductionviticoleprieurale 437
■ Lesimplicationsseigneurialesetreligieusesdelaculturedesvignes 439
d. Les moulins et les aménagements hydrauliques 440
■ L’ampleurdespossessionshydrauliquesprieurales 440
■ Lesimplicationsseigneuriales 442
e. Les terres et leur exploitation 444
■ Leregroupementdesterres 444
■ Vieuxterroirsouzonesdemiseenvaleur? 445
■ Lesstructuresd’exploitationprieuralesetlaquestiondufaire%valoir 448
■ L’élevageprieural 449
■ Letravaildesfamiliers 450
■ Laseigneuriefoncièreprieurale 451
2. Les prieurés et la diffusion du ban monastique 453
a. Un cas d’étude : le prieuré d’Avénières 453
■ Lamiseenvaleurdelaseigneuriebanaleautourdupôle 453
ecclesio%prieural
■ Ledéploiementdespossessionsprieurales 455
b. Le contrôle des hommes : les prieurés et le ban 459
■ Laquestiondesbourgsprieuraux 459
■ Lesbourgsetleban 461
■ Lesprieurésetlamiseenplacedelaseigneuriemonastique:des
patrimoines«libereetquieteabomniconsuetudines» 463
3. Potestas monastique et impératifs grégoriens : seigneuries
prieurales et affirmation paroissiale 467
a. Prieurés et territoires paroissiaux 467
b. Le prieuré de Pritz et la paroisse de Laval : la réunion des
6
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008réalités seigneuriale et paroissiale 472
■ LesmoinesdelaCoutureetlaparoisedePritz 472
■ Lacoalescencedesréalitésseigneurialesetparoissiales 477
■ Laparoissecommeoutild’affirmationseigneuriale 481
c. Le prieuré et la paroisse de Ménil et le projet grégorien des
moines de la Trinité de Vendôme 483
■ LesoriginesdelaparoissedeMénil 483
■ Lasignificationgrégoriennedeladominationmonastique 485
d. Un modèle grégorien de mise en valeur prieurale ? 489
4. Les prieurés dans la réforme monastique et grégorienne :
un idéal de transfiguration de la société féodo-seigneuriale 491
a. Les moines et la religion des aristocrates : l’enjeu de la proximité
prieurale 493
■ Approcherlareligiondesaristocrates 493
■ Lesdonationsetleursmotivationsreligieuses 494
■ Laproximitédumoine:unenjeuxreligieux 500
b. Transfigurer la société et l’espace féodo-seigneuriaux 501
■ Laproximitéprieurale:desprieurésensymbioseavecleurmilieudevie 501
■Monachiserl’espacesocial:lasocietasbeneficiietlesprofessions 503
c. Conclusion : les prieurés et la réforme monastique de l’espace social 520

Chapitre 5. Dissociation.
La dissolution du pacte féodo-seigneurial entre
les moines et les seigneurs laïcs
e(vers 1120-début du 13 siècle) 522
1. Retour sur le cas lavallois : l’évolution des rapports entre le
eseigneur de Laval et le prieuré Saint-Martin jusqu’à la fin 12 s. 522
a. Autour de la profession de Jean de Laval : les signes avant-coureur
des tensions à venir 523
b. le cycle des donations et des litiges : l’impact des successions
seigneuriales et la distanciation entre les moines et le châtelain 526
■ Lesdonationsetleurévolution 526
■ Lespremiersdonateurs(années1060) 527
■ Leprieurédutempsd’HamondeLaval:verslafind’uncycle
aveclamiseaupasdesvassauxrécalcitrants(ves1065%1080) 527
■ LeprieurédutempsdeGuyII:ledurcissementdesrelations
(vers1080%1110) 528
■ LeprieuréautempsdeGuyIIIetGuyV:ladissociationentre
lesmoinesetleseigneur(vers1110%1185) 529
c. Un enjeu géopolitique local : crispation seigneuriale autour du
discours grégorien 530
■ 1080:unretournementdesituation 530
■ L’achèvementdelamiseenordreseigneurialeetsonimpactsur
leprieuré 531
■ Leslitigesetleursignificationdanslecontextegrégorien:
leproblèmedelaseigneuriemonastique 533
■ Rivalitéautourdelaseigneurieurbainelavalloise 535
d. Pour conclure 536
2. Crispation et oppositions : l’évolution du rapport entre les
epouvoirs monastique et laïc au 12 siècle 537
a. Evolution quantitative et typologique de la documentation 537
■ Effondrementdesgratificationsetdéveloppementdenouvelles
formesdelitiges 537
7
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008■ Unreculsélectifdesgratifications 541
b. Les litiges et leurs objets 542
■ Quelquescasd’études 542
■ Ladésaffectionàcourtterme(dèslesannées1130):modification
géopolitiqueetdynamiqueconcurrentielle 552
■ Uneautreformed’échangeentrereligieuxetaristocratielaïque:
l’impactducontre%modèlecanonialetcistercien 555
e■ Amoyenterme(milieudu12 siècle):lesrivalitésseigneuriales
dansuncontexted’émergenceurbaine 562
e■ Alongterme(derniertiersdu12 siècle):lepoidsdécisifdela
montéeenpuissanceroyaledanslacrispationdesrelations
entreseigneurslaïcsetprieurés 568
3. Difficultés et restructurations prieurales à la charnière
e edes 12 et 13 siècles 571
ea. Crise ou malaise prieural dans le courant du 12 siècle 571
b. Les manifestation de la crise 572
c. Les réactions face à la crise 576

eConclusion de la 2 partie 582

Conclusion générale


Annexes

Annexe I. Les actes prieuraux II
Annexe II. Les fondations prieurales : cartographie
et datation VII
Annexe III. Densité prieurale et distriution selon
Les abbayes XXXI
Annexe IV. La restauration de l’abbaye d’Evron XXXIV
Annexe V. Les acquisitions et la formation des
patrimoine prieuraux LIV
Annexe VI. Principaux lignages fondateurs et
donateurs CIV
Annexe VII. Terminologie prieurale CXIX
Annexe VIII. Les prieurs CXXXI
Annexe IX. Les donations aux prieurés CXLII
Annexe X. L’implantation des prieurés CLIV
Annexe XI. Temporels prieuraux CLXXIII
8
tel-00268034, version 1 - 31 Mar 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos