Une identité paysagère du Luxembourg ?, An Identity of Luxembourg's Landscape ?

De
Publié par

Sous la direction de André Humbert
Thèse soutenue le 16 décembre 2010: Nancy 2
Indisponible
-Identité paysagère
-Luxembourg
Unavailable
Source: http://www.theses.fr/2010NAN21019/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 98
Nombre de pages : 500
Voir plus Voir moins


UNIVERSITE NANCY 2

FACULTE DE LETTRES ET SCIENCES HUMAINES
U.F.R. des Sciences Historiques et Géographiques Département de Géographie
CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LES PAYSAGES (CERPA)
























UNE IDENTITE PAYSAGERE DU LUXEMBOURG ?



Thèse de doctorat

WEALER Robert

Sous la direction du Professeur André HUMBERT


Jury : M. Romain DIEDERICH, Professeur, Chargé de direction du département
ministériel de l’aménagement du territoire au Luxembourg
M. Jean-Paul DIRY, Professeur émérite à l’Université Blaise-Pascal-Clermont
Ferrand II
M. André HUMBERT, Professeur émérite à l’Université Nancy 2
M. Jean-Pierre HUSSON, Professeur à l’Université Nancy 2
M. Laurent RIEUTORT, Professeur à l’Université Blaise-Pascal-Clermont
Ferrand II
NANCY, décembre 2010























































































Commentaire du cliché de couverture :
Ce cliché, pris en mai 2010, présente une vue vers l’ouest des extensions de la Ville d’Ettelbruck dans la
vallée de la Haupeschbaach. Ce cliché résume parfaitement l’organisation d’une grande partie des
paysages luxembourgeois : tandis que la structure des paysages actuels a été déterminée par les
géosystèmes d’agriculture traditionnelle, l’urbanisation récente se surimpose. Les fondements
traditionnels du paysage persistent ici non seulement dans la structure générale du paysage, mais
également dans le détail ; durant l’Ancien Régime, les versants de la vallée de la Haupeschbaach étaient
déjà dominés de terres de labour parsemées d’arbres fruitiers (sur le centre gauche du cliché). Les traits
principaux de l’évolution récente des espaces ruraux se distinguent parfaitement : l’agrandissement des
parcelles de culture sous l’effet de l’emploi de grandes machines agricoles (visible sur le centre droit du
cliché), la multiplication des prairies en raison de la place prédominante que l’élevage occupe dans
l’agriculture (sur la gauche du cliché) et l’extension tentaculaire des espaces urbains permise par une
motorisation de plus en plus élevée de la population.



















































UNIVERSITE NANCY 2

FACULTE DE LETTRES ET SCIENCES HUMAINES
U.F.R. des Sciences Historiques et Géographiques
Département de Géographie

CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LES PAYSAGES (CERPA)


“The present project is supported by the National Research Fund,
Luxembourg”









UNE IDENTITE PAYSAGERE DU LUXEMBOURG ?





Thèse de doctorat

WEALER Robert







Sous la direction du Professeur André HUMBERT

Jury : M. Romain DIEDERICH, Professeur, Chargé de direction du département
ministériel de l’aménagement du territoire au Luxembourg
M. Jean-Paul DIRY, Professeur émérite à l’Université Blaise-Pascal-Clermont
Ferrand II
M. André HUMBERT, Professeur émérite à l’Université Nancy 2
M. Jean-Pierre HUSSON, Professeur à l’Université Nancy 2
M. Laurent RIEUTORT, Professeur à l’Université Blaise-Pascal-Clermont
Ferrand II

NANCY, décembre 2010

















































Remerciements

Avant tout, je tiens à remercier Xynthia, mon épouse, qui, au cours de toutes ces années,
m’a constamment soutenu et encouragé.

Je remercie vivement Monsieur André Humbert, qui a accepté d’encadrer cette thèse de
doctorat et qui, outre ses conseils avisés, a réalisé de nombreux clichés aériens qui ont
grandement relevé la qualité de ce travail. Je le remercie particulièrement pour avoir pris en
charge ma formation de géographe. Durant tout mon parcours universitaire, qui a culminé en la
rédaction de cette thèse de doctorat, il m’a toujours fait part de ses précieux conseils, tout en me
laissant libre de mes décisions.
Je remercie tout particulièrement Monsieur Romain Diederich, chargé de direction du
Département ministériel de l’aménagement du territoire du Luxembourg, qui, outre ses conseils
de géographe, m’a ouvert de nombreuses portes et veillé à mon bon encadrement. Au cours de
nos discussions au sujet des paysages, il m’a non seulement ouvert les yeux pour les
problématiques d’aménagement du territoire mais surtout permis de découvrir un univers
géographique autre que la géographie analytique.
Un grand Merci à toute l’équipe du Département ministériel de l’aménagement du
territoire qui, dès les premiers jours des stages que j’y ai effectué, m’a accueilli comme un des
leurs. La réussite de cette thèse leur est due en grande partie.
Mes remerciements s’adressent également à plusieurs autres personnes qui ont
grandement contribué à l’élaboration de cette thèse. A commencer par les Messieurs Lucien
Hoffmann et Laurent Pfister du Centre de Recherche Public-Gabriel Lippmann, qui m’ont
accueillis dans leur environnement scientifique et ont veillé à mon initiation à l’outil
géomatique ArcGIS. Je remercie également Monsieur Paul Derkum, géomètre officiel de
l’Administration du Cadastre et de la Topographie et le directeur précédent, André Peffer, pour
m’avoir ouvert les portes des archives du cadastre et permis la réception des plans cadastraux
numérisés dont l’analyse constitue un des piliers essentiels du présent travail de recherche.
Finalement, je tiens à remercier toutes les personnes qui, d’une façon ou d’une autre,
ont contribué à la réalisation de cette thèse. Je les remercie pour m’avoir éclairé sur divers
sujets, pour m’avoir donné accès aux données ou simplement pour m’avoir accordé leur soutien.
Last but not least, je tiens à exprimer ma gratitude envers mes parents sans qui
l’élaboration de ce travail n’aurait tout simplement pas été possible.



















































UNE IDENTITE PAYSAGERE DU LUXEMBOURG ?

I) UNE APPROCHE METHODOLOGIQUE CENTREE SUR L’ORGANISATION DES PAYSAGES
A) Un plan chronologique pour une approche géosystémique
B) Les sources utilisées

II) L'ORGANISATION ACTUELLE DES PAYSAGES LUXEMBOURGEOIS
A) Le paysage déblayé de l’Oesling du nord
B) L’Oesling du sud, un paysage de hautes terres apprivoisées dominant comme des îles
une vaste mer de forêt
C) Le paysage de côtes du Gutland
D) Les paysages à l’interface de l’Oesling et du Gutland
E) Le paysage industriel de la Minette
F) Le paysage de la vallée de la Moselle : un paysage créé par les vignerons

III) LES SYSTEMES AGRAIRES TRADITIONNELS ET LEUR IMPACT SUR LES PAYSAGES LOCAUX DE
L’EPOQUE PRE-INDUSTRIELLE
A) Le système d’infield-outfield de l’Oesling
B) Le système d’openfield du Gutland
C) Variations locales du système d’openfield
D) Les différents types de géosystèmes paysagers traditionnels

IV) LE LENT DECLIN DES GEOSYSTEMES AGRAIRES TRADITIONNELS ET L’IMPACT PAYSAGER DE
L’INDUSTRIE SIDERURGIQUE
A) La persistance du paysage agraire traditionnel
B) La réorganisation du paysage par la sidérurgie
C) Le territoire luxembourgeois caractérisé par une dichotomie paysagère qui oppose les
paysages ruraux et sidérurgique

V) L’EVOLUTION PAYSAGERE ACTUELLE SUR LES VESTIGES DE L’ORGANISATION
TRADITIONNELLE: UN DEVELOPPEMENT DIRIGE PAR L’ACCROISSEMENT DE LA MOBILITE ET LE
DECOLLAGE ECONOMIQUE
A) La fulgurante croissance des espaces périurbains
B) Les évolutions contrastées des espaces ruraux
C) La reconversion industrielle dans la région de la Minette

VI) LE PAYSAGE REVISITE
A) La perception altérée des paysages et ses effets sur l’approche de l’aménagement du
territoire
B) Une identité paysagère ?
















































Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.